L'actualité de la...
Follow
Find tag "sonymusic"
12.4K views | +0 today
L'actualité de la filière Musique
Coursier Numérique. Service B to B d'envoi digital. Plateforme d'échange de contenus culturels. Livraison Digi-promos aux médias pour le compte des producteurs et labels de Music
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Rachat de EMI par Sony Music et Universal Music: Revente de certains actifs. "Aux grandes fusions, les grands remèdes" - So_cult’ElectronLibre.

Rachat  de EMI par Sony Music et Universal Music: Revente de certains actifs. "Aux grandes fusions, les grands remèdes" - So_cult’ElectronLibre. | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Sony Music et Universal Music sont toutes les deux sous le microscope des autorités de la concurrence européennes. Sony Music pour le rachat des activités d’éditions musicales d’EMI et Universal Music pour le rachat des activités visant le "recording".

 

Warner Music, qui a échoué à reprendre EMI, a décidé de s’opposer au rachat, tout comme Impala, le syndicat des producteurs indépendants européens.

 

Impala est dans une situation compliquée. Lors de la fusion entre Sony Music et BMG, ils avaient avancé qu’un tel rapprochement allait nuire à la diversité du marché de la musique, et plus particulièrement aux producteurs indépendants, laissés à la merci de quatre grands groupes en situation d’oligopole ! Or dans les faits, la part des indépendants sur le marché de la musique a augmenté dans l’intervalle. En France, grâce au succès des ventes de labels comme Wagram ou Atmosphérique, elle a progressé de 10 points en moins de dix ans.


Warner Music se retrouve isolée par ces deux opérations de rachat. Universal Music et Sony Music caracoleraient loin devant avec plus de 40 % de parts de marché dans le recording pour l’un et plus de 30% dans le publishing pour l’autre au niveau monde...et beaucoup plus en France sur le classique notamment.

 

Universal Music propose de mettre en vente des actifs d’EMI en France et en Allemagne. Selon Bloomberg, UMGI a ainsi mandaté Meryll Linch et Bank of America pour la cession de catalogues de classique.

 

Sony Music aurait proposé à la Commission de céder des pans entiers de Virgin Publishing en Europe et aux Etats-Unis...


La Commission va sans doute demander pour la forme une série de remèdes, comme des engagements de la part des acquéreurs concernant, des seuils à respecter, ou l’interdiction de certaines pratiques...

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

PDM (monde) de la music et PDM (monde) des droits d'auteurs. Indés VS Majors.

PDM (monde) de la music et PDM (monde) des droits d'auteurs. Indés VS Majors. | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Les labels indépendants pressent la Commission européenne de s'intéresser de près aux grandes manoeuvres entamées autour d'EMI.

Pourquoi ce debat? Un producteur indés rappelle que lors de la fusion Sony- BMG, les indépendants ont gagné 5% de PDM. Chaque artiste est libre de cautionner ou non les mouvements de son label. 
L'industrie du disque est elle trop concentrée?

Le choix demeure, les indépendants qui signent de bons artistes avec de bonnes compos se portent bien et figurent dans les tops de ventes numeriques.

La concentration n'est elle pas la réaction face au dictact des géants de la techno?
La concentration permet de faire bloc face aux poids lourds comme Google, Apple et autre Amazon, notamnent sur le sujet des clouds musicaux. Les producteurs de musique considèrent la « musique dans le nuage » comme du piratage (violation du copyright), alors que les services de clouding comme Amazon se déclarent comme hébergeur et revendiquent donc le régime de la copie privée. Un casse-tête juridique qui demande de la force du coté de la fillière musique.
Dans ce type de combats, il vaut mieux etre fort et ne pas être seuls...

Enfin, face à la concentration des médias, il est logique que la music emboite le pas.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Daniel Ek, le cerveau de Spotify., multi-millionnaire à 23 ans, il possède 2 % du marché de la musique en ligne

Daniel Ek, le cerveau de Spotify., multi-millionnaire à 23 ans, il possède 2 % du marché de la musique en ligne | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Fils de deux musiciens, Daniel Ek fonde sa première société en 1997 : alors âgé de 14 ans, il développe des sites d'e-commerce à des tarifs dix fois moins élevés que ses concurrents, puis se lance dans l'hébergement de sites Web. Il fonde Advertigo, rapidement achetée par la régie publicitaire Tradedoubler. À 23 ans, il est alors multi-millionnaire. Ne cherchant pas la rentabilité, ils se lancent dans un marché sinistré, celui de la musique en ligne : Ek et quelques ingénieurs conçoivent un prototype inspiré d'iTunes et du minimalisme sombre de son téléviseur Samsung: Spotify

Le reste de l'histoire de Spotify est d'abord et avant une histoire de chiffres. Il a fallu 5,5 millions d'euros pour le construire, mais après des levées de fonds successives de 40 et 117 millions d'euros (Li Ka-shing, Sean Parker, Founders Fund, DST, Accel, Kleiner Perkins), Spotify est évalué à 780 millions d'euros. Ek en possède 15 %, Lorentzon 20 % — Warner, Universal et Sony ont aussi des parts dans la société, estimées à 20 %. Les majors ont des intérêts contraires dans Spotify : le service peut certes dynamiser leur activité et leur apporter de nouveaux revenus, mais il faut qu'il atteigne une certaine masse pour être réellement rentable.

Les accords entre les majors et Spotify arrivent à échéance dans deux ans : entre-temps, Ek devra le transformer en géant de la musique en ligne, sous peine d'atteindre un plateau, prélude à une lente dégradation. Les statistiques sont en faveur d'Ek : Spotify, 500 employés, possède 2 % du marché de la musique en ligne et génère environ 300 millions de dollars par an avec la publicité et ses 2,5 millions d'abonnés

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Sony Consortium Of Jackson Estate, David Geffen, Investors Buys EMI Publishing For $2.2B - hypebot

Sony Consortium Of Jackson Estate, David Geffen, Investors Buys EMI Publishing For $2.2B - hypebot | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
It's official. A consortium led by Sony/ATV has purchased EMI Publishing for $2.2 billion.

 

Sony/ATV, a joint venture between Sony Corp. and the Michael Jackson estate, a 38% share of the new company along with Mubadala Development Co., Jynwel Capital Ltd., the Blackstone Group and David Geffen.

 

Pour 2,2 milliards de dollars, la transaction permettra à l'organe de publication de fonctionner comme une société distincte de la division de la musique enregistrée de EMI, propriété de UMG.

more...
No comment yet.