Hadopi 3, le projet politique | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Le ministre de la culture et de la communication surf sur les propos de President au forum d'Avignon en declarant que l'élaboration d'un Hadopi 3 à du sens sens.

http://bit.ly/w0hY78

 

 

Image: capture d'ecran de la campagne Hadopi pour le label PUR (juillet 2011)

 

Echéance electoral oblige, les experts du gouvernement réfléchissent à une mutation de la haute autorité.  La Hadopi deviendrait une "méta-autorité", chapeautant le C.N.C (centre national du cinéma),  le C.N.L (centre national du livre) et le futur C.N.M (centre national de la musique) et se delesterait de son bras armé et repressif la CDP (commission de protection des droits). C'est le CDP qui plombe son image et le gouvernement avec. Factuelement L’Hadopi ne jouie d'aucune force médiatique malgré son budget de 11 millions d’euros.

 

Etude à l'appuie, ce qu'attendent les internautes de L’Hadopi c'est de veiller sur la qualité et de l’abondance de l’offre légale sur le Net. Hadopi n’a que peu de moyen d’action pour contraindre les ayants droit à répondre aux attentes du public. 

 

A l’Hadopi, packagée en "méta-autorité",  de favoriser sur le net les services innovants et performants.  Comment? En chapeautant la culture dans sa grande majorité. Le CNC, le CNL, et le CNM represente les professionnels du cinéma, de la musique et de l’édition.