L'actualité de la filière Musique
13.1K views | +0 today
Follow
L'actualité de la filière Musique
Coursier Numérique. Service B to B d'envoi digital. Plateforme d'échange de contenus culturels. Livraison Digi-promos aux médias pour le compte des producteurs et labels de Music
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Fleur Pellerin, "non à la licence globale", "oui aux actions contre les sites pirates" et "soutien à l’offre légale" - PolitiqueElectronLibre.info

Fleur Pellerin, "non à la licence globale", "oui aux actions contre les sites pirates" et "soutien à l’offre légale" - PolitiqueElectronLibre.info | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Interview de Fleur par Emmanuel Torregano.

 

Fleur Pellerin explique en quoi Francois Hollande se tient aux côtés des créateurs pour favoriser une juste rémunération, la lutte contre le piratage, et le développement de l’offre légale.

 

"La volonté de F Hollande est de mettre en place un système vertueux où les potentialités d’internet sont exploitées dans un sens conforme à l’intérêt général, exemple: Les technologies disponibles permettent une mesure de plus en plus précise des accès aux oeuvres sur les sites de streaming, de webcasting, de webradios, et de téléchargement. Elles doivent être utilisées pour ajuster la rémunération des ayant-droits aux nouveaux modes de diffusion de la création."

 

"Nous réaffirmons ainsi notre souhait de lier le paiement à l’usage dans le cadre des mécanismes de financement de la création"

 

"La loi Hadopi a juxtaposé aux dispositifs antérieurs de protection de la propriété intellectuelle et de lutte contre la contrefaçon un dispositif d’exception dont l’efficacité n’est pas avérée, alors que son coût pour le contribuable est, lui, bien réel. Nous appuierons les démarches engagées par les ayant-droits pour obtenir le retrait à la source des contenus non autorisés. En revanche, nous resterons fermement opposés à toute forme de surveillance généralisée des individus et des techniques de blocage ou de filtrage profond dont la CJUE vient de reconnaître le caractère disproportionné et attentatoire aux droits et libertés individuels dans son arrêt SABAM-Netlog du 16 février 2012."

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Le Snep communique les scores du marché de la musique enregistrée en France.

Le Snep communique les scores du marché de la musique enregistrée en France. | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Le nombre d'albums sortis en 2011 est de 1004 (+6%) dont 221 disques francophones. En 2001, on en commercialisait encore 2672 (469 francophones).

 

17,2 M€ soit une baisse de - 3,9% ou de - 5,6% si l'on ne tient pas compte des revenus générés par les droits voisins. La part du marché physique représente 412,6 millions d'€ (- 11,5%), celle du marché numérique 110,6 M€ (+25,7% ; + 15,9% en 2010).


Le téléchargement internet qui représente 51% des revenus numériques culmine à 8,8 M€, la téléphonie mobile (13%) chute de - 3 M€, le streaming financé par la publicité (12,5%) atteint les 4,7 M€, les abonnements (23%) représentent 16,9 M€.

 

Côté radio, "Rolling in the deep" d'Adele est le titre le plus diffusé en France en 2011 -42 315 rotations-, talonnée par "Il nous faut" d'Elisa Tovati et Tom Dice et "Give me everything" de Pittbull.

 

Coté vente Adele est en tête des meilleures ventes d'albums fusionnés -physique et numérique- devant Nolwenn Leroy, Les Enfoirés, Les Prêtres et The Black Eyed Peas.


Le Snep a souligné que la poussée du numérique était tirée par la protection des droits, Hadopi étant un élément de la pierre angulaire. 2 millions de personnes auraient quitté le Peer to Peer -P2P- l'an passé, 1,5 million se serait reporté sur le téléchargement légal et le streaming payant

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Qui va dominer le marché futur : le single ou l'album ? 2 points de vue Denis Ladegaillerie, de Believe VS Emmanuel de Buretel Because

Qui va dominer le marché futur : le single ou l'album ? 2 points de vue Denis Ladegaillerie, de Believe VS Emmanuel de Buretel Because | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Denis Ladegaillerie, de Believe Digital

"Une étude que nous venons d'effectuer sur les deux dernières années de vente sur notre catalogue d'environ 2 millions de titres révèle que seulement 10 % de nos clients achètent un album dans son entier, alors que 90 % d'entre eux se contentent de télécharger deux-trois titres par album"

"Je conseillerais aux musiciens de ne pas attendre les deux ou trois ans nécessaires à la conception d'un album, mais de publier trois ou quatre titres par an leur permettant d'être plus en contact avec leur public, en élaborant un environnement musical plus facile à créer que celui d'un long format."

 

Constat partagé par la quasi-totalité des acteurs du secteur, services de ventes en ligne ou de streaming. A l'exception notable du Français Qobuz, qui a fait de la valorisation de l'album et de la qualité du Son ses chevaux de bataille.

 

Certains genres musicaux - en particulier les musiques dites "urbaines" (hip-hop, électro, dance...) - s'adaptent plus naturellement à ce type de fonctionnement. Toutefois, du côté du jazz, de la chanson, du rock et de la pop, la tradition de l'album est encore forte. On parle et on attend le "nouvel album" de Diana Krall, de U2, de Madonna, de Laurent Voulzy, etc.

 

Emmanuel de Buretel.Patron de la maison de production Because ( Selah Sue, Amadou & Mariam, Metronomy, Sefyu...).

Emmanuel de Buretel voit se dessiner un clivage entre les productions des multinationales et celles des maisons indépendantes. Les premières se concentreraient ainsi sur la vente au titre et la fabrication de faiseurs de tubes, avec l'utilisation de pôles d'auteurs-compositeurs fournissant du sur-mesure pour différents artistes - un modèle que Berry Gordy Jr. avait organisé dès 1959 avec la compagnie soul Tamla Motown, souvent qualifiée d'"usine à tubes". Les secondes se consacrant plus au développement de carrière et de personnalités construit sur la notion d'album.

 

 

"Ce n'est pas un hasard si deux des meilleures ventes de disques en France cette année sont issues de labels indépendants : Adele (plus de 17 millions d'albums vendus dans le monde en 2011), chanteuse du label anglais XL, et Selah Sue, chez Because"

more...
No comment yet.