L'actualité de la...
Follow
Find tag "centre_national_de_la_musique"
12.4K views | +0 today
L'actualité de la filière Musique
Coursier Numérique. Service B to B d'envoi digital. Plateforme d'échange de contenus culturels. Livraison Digi-promos aux médias pour le compte des producteurs et labels de Music
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Le mode de financement du Centre national de la musique remis en question

Le mode de financement du Centre national de la musique remis en question | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Le projet actuel, qui fait l'objet d'une mission de préfiguration restée au point mort pendant l'intermède électoral, « pose un problème de financement, de gouvernance, de concentration et de prise en compte de la filière de la musique classique » Aurelie Filippetti...

 

« Le cinéma et d'autres sont passés récemment à l'offensive et semblent avoir trouvé quelques échos auprès de la ministre »

 

Au-delà de l'agrégation d'un certain nombre de ressources déjà existantes et internes à la filière musicale (taxe sur la billetterie de 23 M€, transfert de 20 M€ des sociétés civiles d’ayants droit, auxquels s'ajoutent 7 M€ de financement de l’État à divers organismes qui seront intégrés dans le CNM), le financement du CNM doit en effet reposer sur l’allocation d’une partie du produit de la taxe sur les services de télévision (TST) déjà versée par les opérateurs de télécommunication au Centre national du cinéma (CNC). Une manne qui a atteint un niveau record en 2011, selon le bilan financier du CNC dévoilé cette semaine à Cannes, à hauteur de 786 M€. Le rendement de cette TST pour le cinéma ayant été plafonné à 700 M€ pour l'année 2012, l'excédent, qui doit être reversé au budget général de l’État, peut très bien contribuer au financement du CNM. Mais la filière du cinéma s'est élevée dès l'origine contre ce plafonnement, et a fait savoir à Cannes, par la voix du président du CNC Eric Garandeau, les craintes qu'elle nourrit sur la pérennité de ces recettes, qui doivent servir à financer de lourds investissements, comme la numérisation des salles et du patrimoine. Et elle entend bien convaincre le nouveau gouvernement de revenir sur leur limitation, ce qui remettrait en cause le mode de financement du CNM.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Le CNM fédère la filière au Midem

Le CNM fédère la filière au Midem | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Un an après l’annonce de son hypothèse, le projet de Centre national de la musique a fait l’objet d’un très large accord de la filière.

 

le CNM semble désormais faire indubitablement partie de l’avenir du paysage institutionnel du monde musical français.

 

De fait, une ligne de crédit « d’un minimum de 15M€ » est d’ores et déjà réservée dans le budget du ministère de la Culture et de la Communication pour que le CNM puisse assumer ses frais de fonctionnement et remplir ses missions dès sa création dans le courant de l’année 2012 et avant qu’il ne dispose de ses propres ressources budgétaires comme cela était préconisé par le rapport « Création musicale et diversité à l’ère numérique » et devrait être proposé au Parlement dans le cadre de la Loi de finances 2013.

 

Frédéric Mitterrand à l’occasion de la signature de l’accord-cadre sur le CNM lors de la matinée d’ouverture de ce 46e Midem:

« Le Centre national de la musique constituera ainsi un point d’appui important dans la stratégie (…) pour appréhender les enjeux liés au « cloud computing », à l’avenir de la copie privée, et pour poursuivre, plus largement, la réflexion sur la contribution des acteurs du numérique au financement de la création - je pense notamment aux fabricants de terminaux électroniques ».

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Billet de Alexandre Bompard : "et si l'on reconnaissait enfin le rôle clef des distributeurs?"

Billet de Alexandre Bompard : "et si l'on reconnaissait enfin le rôle clef des distributeurs?" | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

A l'occasion du 46 e édition du Midem, où toute la filière sera réunie pour signer l'accord entérinant la création du Centre national de la musique, Alexandre Bompard signe un billet rappelant la mutation de l'industrie des distributeurs comme la Fnac. Il demande l'alignement de la TVA du disque sur celle du livre pour ne plus laisser un avantage de plus de 15 points aux acteurs américains qui pratiquent le dumping fiscal et mise en place d'un système de dépôt-vente...

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Centre national de la musique, le mode d’emploi

Centre national de la musique, le mode d’emploi | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Le centre national de la musique est une des rares propositions consensuelles entre la droite au pouvoir et l’opposition favorite des sondages. La filière musique et le gouvernement travaillent de concert aussi depuis des semaines pour finaliser un texte valant pour accord, qui servira de base pour la discussion législative et donc la naissance du CNM.

 

Le CNM va ainsi regrouper l’ensemble des organismes :

 

"le Centre National de la Chanson, des Variétés et du Jazz (CNV), le Fonds pour la Création Musicale (FCM), le Centre d’informations et de ressources pour les musiques actuelles (IRMA), le Bureau Export de la musique française, Musiques Françaises d’Aujourd’hui (MFA), Francophonie Diffusion et l’Observatoire de la Cité de la musique"

 

Au conseil d’administration on retrouvera les "représentants de l’Etat, principal financeur, de représentants des organisations professionnelles et des sociétés civiles, de personnalités qualifiées et de représentants des salariés de l’établissement"

 

L’objectif du CNM est énoncé ainsi: 

- Assurer le développement d’une création française, comme francophone, dynamique et diversifiée, à travers des aides aux créateur

- Le développement des services numériques sera encouragé par des aides mettant l’accent sur l’innovation, les nouveaux usages et le rayonnement international"

 

et enfin... "le CNM veillera également à l’accès des éditeurs de services de musique en ligne aux catalogues musicaux dans des conditions équilibrées, ainsi qu’au juste partage de la valeur entre les auteurs compositeurs, les artistes interprètes, les producteurs et les éditeurs." 

1ere pierre d'un gestion collective sur le Net?

+ sur EL :  http://bit.ly/wjDz8b

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Le long cheminement du projet du Centre national de la musique

Le long cheminement du projet du Centre national de la musique | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

L’idée d’un CNM "sur le modèle du CNC" l'enjeu de la filière. Le long cheminement, la mission de préfiguration du CNM confiée à Didier Selles, Jean-Baptiste Gourdin et Catherine Ruggeri... et l'annonce officielle de sa creation au Midem 2012. 

 

Article de fond de Romain Bigay et Gilles Castagnac

 

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Le centre national de la musique en ligne pour le Midem via So_cult'

Le centre national de la musique en ligne pour le Midem via So_cult' | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Le centre national de la musique devrait voir le jour officiellement lors du Midem. Le ministre de la culture et de l'information, Frédéric Mitterrand sera présent devant les membres de la filière réunie pour annoncer la bonne nouvelle. Cependant, le calendrier législatif étant compressé pour cause d'élection présidentielle, l'installation de cette institution voulue par les producteurs et les créateurs devrait se faire en deux temps. Le budget alloué devrait être inférieur à 30 millions d'euros pour 2012, comme cela avait été prévu en fin d'année dernière, pour l'année, comme l'a indiqué l'Adami lors de l'émission "On refait la musique", diffusée ce midi par Radio Neo. La préfiguration du CNM fait l'objet d'un rapport confié à Didier Selles. Rappelons que le financement du CNM n'est pas encore complètement établi, l'argent doit provenir des recettes du CNC via la taxe Cosip sur les fournisseurs d'accès à Internet. Cependant, les bouleversements du marché des mobiles pourraient bien remettre tout en cause, une fois de plus.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

La SACD signe avec le centre national de la musique

La SACD signe avec le centre national de la musique | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

La SACD* et le CNM se sont entendus pour collaborer et gérer conjointement des projets dans lesquels la SACD est déjà impliquée : essentiellement les livrets des oeuvres lyriques, les bandes sons ou encore des manifestations musicales. 

*(société des auteurs et Compositeurs Dramatique créée par Beaumarchais) 

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Les meilleurs tweets du Midem 2012

Les meilleurs tweets du Midem 2012 | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

J'ai suivi le midem 2012 sur twitter et je n'ai pas été deçu. Mes abonnements m'ont remplis d'infos en direct, de remarques pertinentes, d'humour, de reflexions, de chiffres, d'indiscretions, un vrai petit bonheur...
Voici mes favoris qui sont un resumé de ce que je retiens de ce Midem 2012 [pluvieux & plus vieux dixit mideminsiders]

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

vidéo "Les Echos de l'éco : Pascal Nègre "UMF"

vidéo "Les Echos de l'éco : Pascal Nègre "UMF" | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

Le PDG d'Universal Music France répondait le 26 janvier aux questions de Neïla Beyler (les echos) sur:

 

 

Le Marché Digital, Mondial & Français

Le Midem

L'Hadopi

Megaupload

Le CNM

L'ELECTION 2012

Ses Artistes... 

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Midem 2012 Lancement du Centre National de la Musique. Parce qu’on ne peut pas empêcher une bonne idée de voir le jour,

Midem 2012 Lancement du Centre National de la Musique. Parce qu’on ne peut pas empêcher une bonne idée de voir le jour, | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
Un accord entre le ministre de la Culture et les acteurs de la filière musicale

doit être signé samedi au Midem, à Cannes. Il garantit la création d'un Centre national de la musique sur le modèle du CNC pour le cinéma.

 

REMI BOUTON Via L'EXPRESS

"Parce qu’on ne peut pas empêcher une bonne idée de voir le jour, tous les organismes professionnels impliqués peu ou prou dans la « filière musicale » : syndicats patronaux et salariés ainsi que sociétés de gestion collective, sont invités à signer le projet d’accord sur les missions, les ressources et la gouvernance du CNM, samedi au Midem, en présence du ministre de la Culture. http://bit.ly/A3rW7g"

 

L'accord confirme qu'une enveloppe de 15 millions d'euros est d'ores et déjà réservée au sein du budget du ministère de la Culture, pour permettre au CNM de se mettre en route en attendant d'être pris en compte dans le budget 2013.

 

Le texte prévoit de financer le CNM grâce à une taxe sur les fournisseurs d'accès à internet (FAI),  en prélevant une partie de la taxe qui finance déjà le CNC. La filière participerait également au budget du CNM via les sociétés civiles, la Sacem, l'Adami et la Spedidam (artistes-interprètes) ou encore la SCPP et la SPPF (producteurs).

 

Côté objectifs, le CNM devra défendre la création française, la diversité culuurelle et l'accès du public aux œuvres musicales. Et ce grâce à l'attribution de subventions, mais aussi en fournissant expertise, conseils et contacts aux acteurs de la filière.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Pascal Nègre : Sa vision sur l’évolution du marché de la musique

Pascal Nègre :  Sa vision sur l’évolution du marché de la musique | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it

A quelques jours de l'ouverture du Marché international du disque et de l'édition musicale (Midem), le 28 janvier prochain, Pascal Nègre, président d'Universal Music France livre sa vision de l'évolution future du secteur de la musique.

 

Le marché Inter

Si les Etats-Unis sont un exemple parfait du succès d'iTunes c'est-à-dire des ventes à la carte, la Suède est le pays de Spotify. iTunes existe aussi en Suède mais un suédois sur neuf a souscrit un abonnement à la plate-forme de musique en ligne. On a donc deux pays en avance avec des modèles différents : téléchargement à la carte et abonnement.

 

Le marché Français

La France, elle, est dans un système mixte avec des ventes par téléchargement en progression d'environ 15% en 2011. L'abonnement progresse de 60% dans l'Hexagone, par rapport à 2010. Au total, la progression dans le digital devrait atteindre de 20 à 25% et représenter 25% du marché.

 

La croissance

La musique est un marché d'offre. Plus vous avez une offre riche plus vous avez envie d'acheter. Depuis le début de la crise, la production de disques français a été divisée par deux. Il faut que l'industrie du disque produise plus d'artistes français. Le projet de Centre National de la Musique tombe à pic. Car il est fondamental d'avoir un financement pour signer des artistes et, quand nous aurons atteint un point inflexion, nous aurons un choix très large. C'est pour cela que l'ensemble de la filière veut le ce centre.

 

La loi Hadopi

La France est le pays dans lequel il y a le plus de gens qui ont quitté le « peer to peer » et dans lequel la progression des ventes numériques est plus importante que dans les autres pays. Et j'ajoute que personne n'est passé devant le juge. Ce n'est pas comme en Allemagne où il y a 70 000 personnes devant les tribunaux ! Car le principe de l'Hadopi, c'est une pédagogie pour amener les gens à changer de pratique. On ne peut que se réjouir que ce soit un système qui fonctionne.

 

licence globale

C'est contre la constitution et les traités, je ne comprends pas pourquoi l'on en parle encore ! Ce débat n'a pas de sens. Le kolkhoze n'a pas été prévu dans la constitution

 

Le disque physique 

Nous allons probablement continuer à avoir une lente érosion des ventes physiques mais le disque va perdurer beaucoup plus longtemps que ce que tout le monde pense. Parallèlement, nous allons vers une montée en puissance de plate-formes type iTunes et des abonnements. Si nous pouvions avoir 7 millions d'abonnés, nous arriverions à un chiffre d'affaires qui ne serait plus très loin de celui que nous réalisions avant la crise. Cela me semble possible avec un abonnement entre 5 et 10 euros

 

Les Majors

les majors sont sûrement les entreprises qui sont désormais les plus pointues sur toute la problématique internet que ce soit pour créer le buzz, créer une communauté, faire du business avec celle-ci. Les gens n'ont jamais acheté autant d'albums en téléchargement. Surtout, l'idée de posséder va désormais de pair avec celle de payer un accès. Les choses ont aussi changé sur le partage de la musique car on peut s'échanger des morceaux sur les réseaux sociaux. Tout cela est passionnant. Mais les fondamentaux sont là plus que jamais. Je ne connais pas d'artiste qui ne soit devenu une star en étant tout seul sur internet. Le travail fondamental d'un producteur, c'est de découvrir des talents, de leur donner le moyen d'exister, de les faire travailler, de les faire connaître et de monétiser leurs oeuvres. Quand il y a un producteur derrière, la mondialisation des contenus existe. Cela veut dire que, demain, la francophonie va devenir un concept économique alors qu'aujourd'hui, ce n'est qu'un modèle culturel. Tout à coup, on va se retrouver avec un marché pour les industries culturelles de la francophonie. A l'avenir, le numérique va recréer de la valeur, mondialiser les contenus et permettre de les monétiser. Pour retrouver le niveau d'avant, cela ne sera pas avant un certain nombre d'années et c'est surtout parce qu'on aura un champ sur la francophonie qu'on y arrivera.

 

Le rachat de EMI

La fusion avec Universal Music va donner naissance à un champion européen dans un univers numérique où règnent les Américains et les Asiatiques. Notre priorité est de réinjecter du budget artistique dans les talents. C'est le coeur de notre métier. Et puis cette opération permettra des économies d'échelle. Nous attendons l'aval des autorités de la concurrence, nous devrions être fixés avant la fin de l'année. Un tel rachat signifie aussi que Vivendi est déterminé à rester dans le marché de la musique.

 

Le Futur

La musique existe sur Internet en grande partie par l'image. La télévision connectée va aussi avoir un impact. Surtout, la nouvelle génération est née avec des outils autres et elle va donc créer autrement. Qu'est-ce-que sera un créateur de musique dans cinq ans ? Cela sera de la photo, de l'interactivité...

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

CNM: Didier Selles : premières propositions au ministre vers la fin janvier."

CNM: Didier Selles : premières propositions au ministre vers la fin janvier." | L'actualité de la filière Musique | Scoop.it
{{Début 2012, la mission de préfiguration du Centre national de la musique doit remettre ses préconisations au ministre de la Culture et de la Communication.

Didier Selles, conseiller-maître à la cour des comptes et co-auteur du rapport Création musicale et diversité à l’ère du numérique.

Le CNM doit être un pôle d’expertise commun à toute la filière : observatoire des évolutions économiques et sociales, veille technologique et juridique, conseil et information à l’ensemble des acteurs, évaluation de l’efficacité des régimes d’aide… En un mot, il sera un levier pour l’investissement public et privé dans la filière musicale

Budget du CNM 

"Ses moyens doivent provenir, d’abord, de la filière elle-même qui ainsi marquera son engagement dans la création de cet outil commun. Cela sera possible par le regroupement des guichets existants. Actuellement, la filière bénéficie de 80M€, qui, à 90%, provient des aides directes versées par les sociétés civiles, de leurs subventions à divers organismes ainsi que de la taxe sur la billetterie des spectacles de variétés gérée par le CNV.

Au-delà, il s’agit également de permettre à la Musique de bénéficier de ressources nouvelles, sans augmentation de la pression fiscale : ces ressources proviendraient de la taxe sur les ressources des fournisseurs d’accès internet qui contribue pour partie aujourd’hui au financement du Cinéma. Ceci pourrait représenter un apport de l’ordre de 95M€ en année pleine afin que, comme l’a annoncé le président de la République à Avignon, les FAI « puissent contribuer à la création musicale ». Enfin, naturellement, l’Etat maintiendra ses propres subventions, soit environ 8M€."

 

Le CNM doit donc être créé avant la fin 2012.

more...
No comment yet.