Koter Info - La G...
Follow
Find
293.1K views | +12.3K today
Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
La Gazette des campus de LLN et de WSL-UCL ainsi que diverses infos intéressantes visant la vérité ou l'autre vérité (qui que ce soit qui la dise, mais sans forcément prôner l'auteur).  -  Duc
Curated by Koter Info
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Migraine chez les espions

Migraine chez les espions | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Source du dessin : www.liveleak.com



Migraine chez les espions


par Volker Hermsdorf


Washington recrute des jeunes en tant qu’agents contre Cuba... Après l’arrestation de son agent Alan Gross par les autorités cubaines chargées de la sécurité en décembre 2009, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a envoyé des jeunes du Venezuela, du Costa Rica et du Pérou en mission secrète sur l’île des Caraïbes communiste afin d’y fonder un mouvement d’opposition conduit par des jeunes et de déclencher une rébellion.


Lundi, plusieurs médias américains, parmi lesquels le quotidien Washington Post, ont publié une enquête de l’agence de presse AP (Associated Press), enquête qui, appuyée par de nombreux documents, dénonce la dernière ingérence du gouvernement américain dans les affaires internes de Cuba.


Ces rapports stipulent que, depuis 2009, l’USAID a employé plus d’une dizaine de jeunes dans les pays susmentionnés et les a préparés pour leur mission grâce à des cours accélérés. À Cuba, les agents se faisaient passer pour des représentants de programmes alternatifs pour la jeunesse et pour la santé. La mise en place d’un atelier de prévention du VIH était également « l’excuse parfaite » prêchée par le service américain.


D’après nos récentes découvertes, ces jeunes ont été entraînés par leurs supérieurs américains dans le but, entre autres, de tromper les autorités cubaines chargées de la sécurité. En outre, ils ont reçu des instructions quant au comportement à adopter si l’on découvre leurs véritables intentions. Dans un document cité par l’AP, on peut lire : « … tu peux avoir confiance. Les autorités ne vont pas essayer de te faire du mal… ; le gouvernement cubain tente d’éviter les rapports négatifs des médias... et un étranger battu n’est pas bon pour eux. »


L’agence a ajouté que les jeunes agents percevaient un salaire de 5,41 dollars par heure par leurs commanditaires. Les médias américains critiquent surtout le fait que l’opération des services secrets a vu le jour après la capture de l’agent américain, Alan Gross. Les membres de l’USAID étaient dès lors conscients que la mission menée par les jeunes impliqués pourrait s’avérer très risquée.


De nombreux éléments portent à croire que ces jeunes étaient délibérément exposés à ce danger. Les documents contiennent également des exemples de codes secrets utilisés au cours de conversations cryptées entre les jeunes agents et leurs dirigeants professionnels. À l’instar d’un bon James Bond, les échanges téléphoniques contenaient des messages comme « J’ai mal à la tête », qui signifiait que l’agent avait le sentiment d’être observé et désirait se mettre à l’abri pendant un moment. Le message « Rentre tout de suite à la maison. Ta sœur est malade » signifiait que l’espion exigeait son rapatriement imminent.


La mission, pour laquelle l’USAID avait enjoint à son partenaire « Creative Associates International » de recruter des Latino-Américains, était menée sur l’ensemble de l’île, mais principalement dans les villes universitaires. Ni les familles des jeunes recrutés ni leurs points de contact à Cuba ne se doutaient que l’agence américaine se cachait derrière ces programmes.


L’édition en ligne du journal de la Havane Juventud Rebelde parlait lundi de l’étudiant cubain Hector Baranda, qui avait été contacté par un groupe du Venezuela. L’étudiant figurait en tête de la liste des dirigeants possibles des « rebelles » antigouvernementaux dressée par ce groupe. Baranda explique : « Ils ont confondu notre disposition naturelle, à nous les Cubains, à être ouverts aux discussions et aux critiques avec le fait d’avoir des tendances dissidentes. Nous considérions ces jeunes comme nos amis et nous n’avions pas la moindre idée qu’ils travaillaient pour le gouvernement américain. »


La tentative, aujourd’hui discréditée, de renverser l’ordre constitutionnel de Cuba est déjà la deuxième bavure enregistrée cette année par l’USAID, qui fait la une des journaux et dénonce la subversion de la soi-disant organisation humanitaire américaine.


Ce n’est qu’en avril que les médias du monde entier avaient mentionné le projet confidentiel, aujourd’hui suspendu, « ZunZuneo », une sorte de Twitter cubain spécialement développé qui devait également aider à mettre en place un coup d’État.


Entre 2009 et 2012, « ZunZuneo » avait attiré les jeunes cubains en leur offrant des échanges d’informations gratuits par téléphone. Les victimes ne se doutaient pas que derrière l’offre apparemment inoffensive se trouvait un service secret américain qui, depuis Washington, rassemblait des numéros de téléphone, des adresses de courrier électronique ainsi que des informations personnelles sur des Cubains avec un budget de 1,6 million de dollars.


L’objectif était, au moyen d’informations erronées, d’inciter les jeunes à se retourner contre leur pays et à l’avenir à mettre en scène une protestation massive au même titre que le « Printemps arabe ».

 


Par Volker Hermsdorf — Source : Investig’Action Traduction : Collectif Investig’Action - le 21 août 2014

Koter Info's insight:


Les USA ne cessent de semer le

chaos pour leurs seuls intérêts !


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Le vrai désastre des Tornado

Le vrai désastre des Tornado | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Le vrai désastre des Tornado


La collision [mardi matin, 19 août, province d’Ascoli Piceno dans les Marches] entre deux chasseurs Tornado, qui a provoqué la mort des quatre membres d’équipage et aurait pu avoir des conséquences encore plus graves, nous met devant une réalité que la politique officielle se garde bien d’appeler par son vrai nom : guerre.


Dans une uniformisation avec cette « règle », l’Aéronautique militaire informe que les Tornado, avions de combat acquis à partir de 1982, se trouvent aujourd’hui utilisés essentiellement pour les « opérations de riposte aux crises avec des objectifs conformes à la vocation pacifique de notre pays ».


Ces chasseurs-bombardiers – rappelle l’Aéronautique — furent utilisés dans le Golfe Persique en 1990/91 (c’est-à-dire dans la première guerre contre l’Irak). Puis à partir de 1993 dans les Balkans, c’est-à-dire dans la série d’opérations OTAN qui ont culminé dans la guerre contre la Yougoslavie, dans laquelle les Tornado effectuèrent avec d’autres avions 1440 missions d’attaque.


Ils ont ensuite été utilisés en Afghanistan, où à partir de novembre 2009 ils ont été relayés par les chasseurs Amx. Enfin, en 2011, ils ont été utilisés dans la guerre contre la Libye, où pendant plus de sept mois les avions de l’Aéronautique militaire ont conduit plus de 1 900 missions d’attaque, en lançant des centaines de bombes et missiles.


Au cours de ces opérations – nous dit l’Aéronautique —, « l’efficacité des Tornado a été accrue par l’acquisition de systèmes d’arme d’avant-garde ». Parmi les plus récents, deux nouveaux armements Usa de précision, l’Advanced Anti Radiation Guided Missile (Aargm) et la Small Diameter Bomb (Sdb), qui permettent aux chasseurs-bombardiers de supprimer les défenses aériennes ennemies et d’atteindre les objectifs terrestres. Ce n’est pas par hasard que les deux Tornado touchés volaient à très basse altitude, technique employée pour ce type d’attaque conduite en profondeur en territoire ennemi.


Les deux chasseurs – engagés dans une mission d’entraînement propédeutique de préparation à une manœuvre OTAN programmée pour l’automne prochain — avaient décollé de Ghedi (Brescia), base du 6e Stormo (Groupe d’aviation).


D’après le communiqué de l’Aéronautique. Qui ne dit pas par contre que Ghedi-Torre est, avec Aviano (province de Pordenone), le site où sont déposées 70-90 bombes nucléaires étasuniennes B-61. Ceci ressort du rapport U.S non-strategic nuclear weapons in Europe, présenté à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN. Les bombes nucléaires sont gardées dans des hangars spéciaux, avec des chasseurs-bombardiers étasuniens F-15 et F-16 et des Tornado italiens, prêts pour l’attaque nucléaire.


Le déploiement des armes nucléaires étasuniennes en Europe est réglementé par des accords secrets, que les gouvernements n’ont jamais soumis à leurs parlements respectifs. L’accord qui réglemente le déploiement des armes nucléaires en Italie établit le principe de la « double clé » : c’est-à-dire qu’il prévoit qu’une partie de ces armes puisse être utilisée par l’Aéronautique italienne sous commandement étasunien. À cette fin – indique le rapport —, des pilotes italiens sont entraînés à l’utilisation des bombes nucléaires.


Ce qu’on sait officiellement c’est que les B-61 seront transformées de bombes à chute libre en bombes « intelligentes », qui pourront être larguées à grande distance de l’objectif. Les nouvelles bombes nucléaires B61-12 à guidage de précision, qui auront une puissance moyenne de 50 kilotonnes (environ quatre fois la bombe de Hiroshima), « seront intégrées avec le chasseur F-35 Joint Strike Fighter ».


Les pilotes italiens – qui sont aujourd’hui entraînés à l’utilisation des B-61 avec les chasseurs Tornado — seront donc sous peu préparés à l’attaque nucléaire avec les F-35 armés de B61-12. Ce faisant l’Italie continuera à violer le Traité de non-prolifération, qui interdit aux Etats en possession d’armes nucléaires de les transférer à d’autres (Art. 1) et aux États non nucléaires de les recevoir de qui que ce soit (Art. 2).


Le désastreux accident des deux Tornado aux environs d’Ascoli Piceno devrait donc tirer la sonnette d’alarme, non seulement en regard de la sécurité des habitants sur la tête desquels les avions s’entraînent à la guerre, mais sur la guerre qui nous menace tous.



Par Manlio Dinucci - mondialisation.ca - le 21 août 2014

Édition de jeudi 21 août 2014 de il manifesto

http://ilmanifesto.info/il-vero-disastro-dei-tornado/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Pentagone/Afghanistan & achat d'hélicoptères russes

Pentagone/Afghanistan & achat d'hélicoptères russes | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Le Pentagone souhaite le maintien d’achat d’hélicoptères russes pour l’Afghanistan, défiant le Congrès


Énième épisode de la guerre froide entre des ennemis intimes ? La presse russe affirme que le Pentagone souhaite – à nouveau – acheter des hélicoptères russes pour des opérations militaires en Afghanistan, et ce, malgré les protestations du Congrès US.


Information, certes très peu diffusée dans la presse francophone, mais belle et bien confirmée par les médias américains… soit dit en passant.


La presse russe ne fait quant à elle que relayer ainsi l’annonce faite jeudi dernier par le chef de la délégation de Rosoboronexport Igor Sevastianov lors du salon d’armements à Joukovski.


« Malgré les protestations des membres du Congrès qui proposent des possibilités de remplacement, comme un passage à une production américaine, le Pentagone insiste avec opiniâtreté sur l’achat d’hélicoptères russes », a ainsi indiqué le responsable.


Mieux encore, selon Igor Sevastianov, lors d’entretiens avec leurs collègues russes, certains militaires américains haut placés auraient plusieurs fois déclaré qu’ils équiperaient volontiers des unités de l’armée américaine avec des armes russes, notamment des hélicoptères, si telle était la volonté politique du Pentagone.


Plusieurs sénateurs américains ont d’ores et déjà proposé un amendement au budget 2015 de la Défense US en vue d’interdire de traiter avec Rosoboronexport. En cas d’approbation, ce texte pourrait conduire à la suspension des livraisons de 88 hélicoptères russes prévue par un contrat avec le Pentagone.


Rappelons qu’à la mi-juillet, Washington a imposé de nouvelles sanctions à l’encontre de plusieurs entreprises et institutions financières russes. Ces mesures visent notamment des groupes militaro-industriels, parmi lesquels le consortium Almaz-Antei et l’usine Ouralvagonzavod, ainsi que plusieurs structures faisant partie du holding de hautes technologies Rostec, dont le consortium Kalachnikov, le groupe Sozvezdie et le groupe de recherche et de production Bazalt.


Néanmoins, l’Agence Rosoboronexport ne figure pas sur la liste des sociétés sanctionnées.


En juin 2013, le Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS) avait indiqué dans un communiqué que « dans le cadre des efforts antiterroristes conjoints, le russe Rosoboronexport et l’Armée de terre des États-Unis » avaient signé à Paris un contrat portant sur la livraison de 30 hélicoptères russes Mi-17V-5 à l’Armée nationale afghane en 2014.


Le texte indiquait alors que les parties signataires espéraient « intensifier et élargir leurs liens de partenariat dans le domaine de la coopération militaro-technique ».


En mai 2011, l’agence russe d’exportation d’armements Rosoboronexport et le département US de la Défense avaient également signé un contrat sur la livraison de 21 hélicoptères de combat et de transport Mi-17V5 en Afghanistan pour un montant de 367,5 millions de dollars. Le coût total du contrat, les pièces de rechange et le matériel d’entretien au sol compris, s’élevant au final à 900 millions de dollars. Le contrat prévoyait en outre une option d’achat de 12 autres hélicoptères russes pour l’armée afghane.



Par Élisabeth Studerleblogfinance.com – le 19 août 2014

Sources : Ria Novosti, La Voix de la Russie

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Turquie/Kurdistan - Émeute

Turquie/Kurdistan - Émeute | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Source de la carte : www.le-blog-de-roger-colombier.com



Turquie : émeute mortelle liée au Kurdistan, encore une odeur de pétrole ?


Simple hasard ? Alors que la Turquie est très nettement partie prenante dans les opérations d’exportations de pétrole en provenance du Kurdistan, et ce au grand dam des autorités de Bagdad, un manifestant a été tué et deux autres blessés dans les troubles qui frappent actuellement l’Est de la Turquie. Ces dernières auraient officiellement éclaté à la suite de la démolition d’un monument dédié à la révolution kurde.


Selon les agences de presse, les autorités turques de la ville de Lice ont tenté de démonter la statue de Makhsum Korkmaz, l’un des dirigeants du Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit dans le pays. Les manifestants ont alors agi en vue d’empêcher les militaires de s’approcher à la statue, et le conflit a dégénéré. Une personne a été tuée par balle dans les émeutes, selon les médias présents sur place.


L’état-major de l’armée turque a tenté quant à elle de justifier le recours à la force contre les manifestants en arguant que « les unités en route pour Lice » avaient « été attaquées par des individus armés de lance-grenades, de carabines et d’engins explosifs ».
Le vice-premier ministre turc, Besir Atalay, a dénoncé pour sa part un « acte de provocation » destiné à faire dérailler le processus de paix engagé en 2012 entre Ankara et le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan).



À noter parallèlement que des combattants du PKK participent depuis plusieurs jours en Irak à la contre-offensive – soutenue par des frappes aériennes américaines – engagée avec d’autres troupes kurdes contre les forces de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL)… Ainsi, même si les combattants du PKK étaient jusqu’à présent considérés comme des terroristes par l’Europe et les États-Unis, ils n’en demeurent pas moins des alliés très utiles pour lutter contre les jihadistes…


Autres éléments notables : ces événements interviennent alors que dimanche dernier, une nouvelle cargaison d’un volume conséquent de pétrole brut en provenance du Kurdistan irakien a été chargée dans un port de Turquie, à destination de la Croatie. Un tel événement est loin de devoir être pris à la légère, car il démontre qu’en dépit de ses désaccords avec le gouvernement central de Bagdad sur l’exportation du pétrole, le Kurdistan a pu trouver des débouchés pour sa production.


Selon David Rigoulet-Roze, spécialiste des questions énergétiques au Moyen-Orient, s’exprimant sur TV5Monde, du pétrole du Kurdistan est exporté depuis janvier, via des camions-citernes vers la Turquie. Autre alternative en dehors de la voie maritime : depuis mai 2014, un pipeline ayant pour destination le port turc de Ceyhan permet également de fournir la Turquie en hydrocarbures. Laquelle assume pleinement ses relations économiques avec cette région d’Irak. Elle affirme même haut et clair destiner ce pétrole au marché international.


Le gouvernement du Kurdistan a en effet décidé d’octroyer des concessions pétrolières à des entreprises étrangères (Exxon Mobil, Chevron, Total) sans l’aval de Bagdad, avec l‘ouverture d’un oléoduc partant de Tak Tak (raffinerie dans la région d’Erbil), d’une capacité actuelle de transit vers la Turquie de 100 000 barils jour, pouvant atteindre à terme 400 000 barils jour.


Rappelons à toutes fins utiles que l’intervention militaire américaine qui a débuté le 8 août dernier a officiellement pour objectif de protéger les minorités religieuses du Kurdistan irakien, massacrées par les djihadistes de l’État islamique. Néanmoins, certains analystes soulignent que cette partie de l’Irak s’avère être particulièrement riche en pétrole, puisqu’elle constitue le deuxième pôle exportateur d’Irak.


Après être rentrés à Qaraqosh, et avoir massacré les populations chrétiennes, les miliciens de l’État islamique d’Irak ont accru leur pression sur les champs de pétrole du Kurdistan. Toutefois, ils pourraient se heurter, au sud du gisement de Kirkouk, aux populations yézidies. Lesquelles, de culture et de langue iranienne, viennent de recevoir l’aide logistique et militaire des États-Unis et de la Grande-Bretagne.



Cette région, située autour de la ville d’Erbil, disputée entre les Kurdes et l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), suscite un intérêt particulier. Si l’on superpose la carte des gisements pétroliers du nord de l’Irak et celle des minorités, on s’aperçoit que le foyer yézidi, situé au sud de Kirkouk, pourrait constituer un territoire tampon susceptible de protéger les gisements pétroliers du nord contre les appétits de l’EIIL.



Par Élisabeth Studer – leblogfinance.com  – 19 août 2014

Sources : La Voix de la Russie, French.irib, egaliteetreconcialiation, TV5Monde, AFP

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Espagne - Dette publique

Espagne -  Dette publique | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it



Espagne : la dette publique dépasse le seuil des 1,000 milliards


Information assez peu relayée par les médias… et pourtant, elle a son importance.
 La Banque d’Espagne vient d'« annoncer la semaine dernière que la dette publique de l’Espagne avait augmenté de 10,3 milliards d’euros en juin, dépassant tout juste les 1.000 milliards d’euros. Chiffre sans précédent.


Pire encore, la dette représente dorénavant l’équivalent de 98,5 % du PIB de 2013, si l’on en croit les calculs de Reuters. 


Madrid table sur un rapport dette/PIB de 99,5 % pour fin 2014, et 101,7 % en 2015.


Un niveau bien supérieur au seuil limite de 60 % fixé par l’Union européenne.


Et on ose nous dire que la reprise est au rendez-vous en Espagne ? Voire même que tout va mieux dans le meilleur des mondes ?


À noter parallèlement que selon des chiffres publiés jeudi par la Banque d’Espagne, la dette des banques espagnoles envers la Banque centrale européenne (BCE) a enregistré une nouvelle forte baisse en juillet, atteignant 20,4 % en valeur glissante annuelle.


Cet indicateur, qui reflète la capacité des banques du pays à se financer sur le marché plutôt qu’auprès de la BCE, affichait le mois dernier un montant de 160,69 milliards d’euros contre 201,87 milliards en juillet 2013. rappelons toutefois que fin 2011, la dette des banques espagnoles envers la BCE n’était que de 118,9 mrd EUR.



Par Élisabeth Studer leblogfinance.com - le 21 août 2014

Sources : Reuters, AFP

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

France - Sanctions russes

France - Sanctions russes | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it



Sanctions russes : les agriculteurs français en ont marre


Les agriculteurs français ont décidé de taper du poing sur la table afin de se faire entendre et de faire cesser le plus rapidement possible les sanctions russes ; voilà en somme le message délivré par la filière aux décideurs français à peine rentrés de vacances. Ils appellent le ministère de l’Agriculture à compenser les pertes qu’ils subissent depuis janvier pour le porc et depuis le début de l’été pour d’autres filières (viande, fruits et légumes principalement).


La Commission Européenne a déjà annoncé le déblocage de 125 millions d’euros pour aider les agriculteurs concernés dans l’Union, alors que les plaintes affluent depuis la Finlande (pisciculture), l’Italie (viticultures et fromageries), la Grèce, l’Espagne et la France (fruits et légumes), la Pologne (vergers de pommes et cidreries), l’Estonie (conserveries), la Lituanie (produits laitiers) ou encore les élevages porcins bretons, espagnols, polonais, allemands et hollandais.
 



Mais plusieurs organisations paysannes – la FNSEA, les JA et des fédérations ou coopératives de producteurs (Légumes de France, FNPF, Gefel, Felcoop, Coop de France) estiment que « Au regard des conséquences de cet embargo, les montants financiers annoncés ne suffiront pas » et appellent le ministre de l’Agriculture Stéphane le Foll à les rencontrer, ce qu’il fera le 3 septembre pour discuter avec les syndicats agricoles représentatifs et les interprofessions concernées.
 



En attendant, la colère monte aussi chez les éleveurs de porc français ; leurs instances professionnelles estimaient au début de l’été que le coût de l’embargo avait fait plonger les cours de plus de vingt centimes au kilo, les faisant passer sous le coût de rentabilité (1.32 euros/kilo) alors qu’ils devaient s’établir à 1.56 pour l’année.


Le comité régional porcin de Bretagne a estimé ces jours-ci que les éleveurs en avaient marre d’être pris pour de « la chair à canon au service de la stratégie géopolitique de l’Union européenne ayant décidé d’engager un bras de fer avec la Russie concernant l’Ukraine ».
 



Pendant ce temps, les négociations entamées par plusieurs pays directement auprès de la Russie, court-circuitant ainsi l’UE, ont fait leur effet : la Russie a assoupli un peu la liste des produits interdits retirant plusieurs produits laitiers et issus de la pisciculture ; cela devrait faire le bonheur de producteurs finlandais et baltes et souligner que leurs pays se détachent, pour des raisons de realpolitik économique exclusivement, de l’acharnement de l’UE à coller à la position américaine en matière de politique internationale en général et d’Ukraine en particulier.
 



Par LOUIS-BENOIT GREFFE pour politicvisio.com – le 21 août 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

USA - Chemin de la guerre

USA - Chemin de la guerre | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Source photo : eburnienews.net.



Washington a placé le monde sur le chemin de la guerre


Le monde a-t-il des envies suicidaires ?


Les tambours de guerre résonnent à Washington, dans les capitales européennes et dans les médias occidentaux « presstitués ». L’un des gros titres de l’Asia Times est « L’OTAN est prêt à tout pour la guerre. » http://www.atimes.com/atimes/Central_Asia/CEN-01-080814.html.


Cette fois la cible est la Russie, une puissance nucléaire majeure.


Au-delà de la Russie, de l’Europe, et des USA, les conséquences mortelles d’une telle guerre s’étendraient au monde entier. L’usage de mensonges fait par l’Occident met en danger la vie sur Terre et révèle que l’Occident est à la fois imprudent et irresponsable. Pour le moment, peu de voix se sont élevées contre cette imprudence et cette irresponsabilité.


Ron Unz porte à notre attention la voix importante d’un journaliste néerlandais distingué, Karel Van Wolferen. Wolferen http://www.unz.com/article/the-ukraine-corrupted-journalism-and-the-atlanticist-faith/  

et Unz lui-même http://www.unz.com/runz/american-pravda-who-shot-down-flight-mh17-in-ukraine/  sont d’importants contrepoids à ce qu’Unz considère, correctement à mon avis, comme « la corruption complète et le manque de fiabilité des médias mainstream américains. »


L’article de Wolferen est long, mais très important. Les lecteurs y trouveront des analyses proches de la mienne. Wolferen montre comment l’hégémonie de Washington a enfermé l’Europe dans une idéologie atlantiste qui interdit aux Européens toute pensée ou politique étrangère indépendante, réduits qu’ils sont à l’état de vassaux. Wolferen conclut que tandis que Washington mène l’Europe à la guerre, « les Européens ne parviennent pas à se convaincre du dysfonctionnement et de la totale irresponsabilité de l’État américain ».


Sans contrôle interne de l’irresponsabilité de Washington par les alliés, les médias et les sénateurs américains, le seul frein à son bellicisme est la diplomatie russe, chinoise, indienne et sud-américaine. Si cette diplomatie échoue, le drame de Fukushima, aussi grave soit-il, ne sera plus qu’une goutte d’eau dans l’océan. http://www.globalresearch.ca/weve-opened-the-gates-of-hell-fukushima-spews-radiation-world-wide/5395912


Le massacre de civils dans les anciens territoires russes entre les frontières est et sud de l’actuelle Ukraine par Washington, ses larbins de Kiev et ses vassaux européens est non seulement largement ignoré par les médias occidentaux, mais il est aussi nié, ou imputé à la Russie.


Les crimes perpétrés par les États-Unis, et imputés à la Russie, ont provoqué une grande colère au sein du peuple russe. Une telle colère est dangereuse, car elle pourrait obliger Poutine, qui continue à préférer la non-confrontation http://rt.com/news/180268-putin-russia-mobilize-confrontation/, à abandonner la diplomatie pour la violence.


Egor Prosvirnine, le rédacteur en chef d’un site d’information russe, nous montre l’étendue de la colère en Russie causée par le dangereux mélange de promesses non tenues par Washington et de propagande belliciste sournoise contre la Russie avec la complicité du gouvernement allemand.

http://sputnikipogrom.com/europe/germany/18213/russian-appeal/


Prosvirnine exprime une ardente colère : « Les Allemands ont échoué à l’examen. Le Mal est revenu en Europe, et vous n’essayez même pas de lui résister, vous vous prosternez immédiatement à ses pieds comme des esclaves. » Pour les Russes, toute l’Europe est esclave du mal qui vient de Washington.


Pourquoi Merkel a-t-elle permis à Washington de pousser l’Allemagne au conflit avec la Russie, déclenchant une énorme colère des Russes envers l’Allemagne ? Comment expliquer l’échec total de Merkel en tant que dirigeante ?


Les gouvernements Clinton, Bush et Obama ont mené le monde sur le sentier de la guerre finale. Comment se fait-il que leur malfaisance ne soit toujours pas reconnue ?


Les États les plus meurtriers sont les États-Unis et Israël. En tolérant leurs massacres sans fin et leurs mensonges sans fin, le monde prépare sa propre disparition.


Le seul espoir pour la vie et la vérité est que le monde s’unisse contre ces deux gouvernements criminels, les isole diplomatiquement et économiquement, et rende impossible à leurs représentants officiels de voyager à l’étranger sans être arrêtés et jugés.


Pourquoi le monde a-t-il besoin des États-Unis et d’Israël ?


À moins que le monde n’ait un désir de mort, le monde n’a besoin ni des États-Unis ni d’Israël [pour vivre].




Par Paul Craig Roberts (*), www.paulcraigroberts.org, le 14 août 2014 — Traduction collective par les lecteurs du site www.les-crises.fr  - le 21 août 2014



(*) Paul Craig Roberts est un économiste et journaliste paléoconservateur américain ; il a été sous-secrétaire au Trésor dans l’administration Reagan (1981-1982), et est un des pères fondateurs des Reaganomics. Il a également été rédacteur en chef adjoint au Wall Street Journal.


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Crash du vol MH17

Crash du vol MH17 | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Le crach de l'avion Boeing 777 de la Malaysia Airlines dans la zone de conflit de l'Ukraine a conduit à une crise diplomatique majeure entre la Russie et l'Occident.


L'Occident, sans un début de commencement de preuve, a immédiatement accusé la Russie. L'ours a réagi (hier) à l'ONU de façon magistrale.


La Russie a accusé l'Ukraine de refuser de livrer au monde entier tous les enregistrements des communications de ses contrôleurs du trafic aérien, avant et après la catastrophe.  Ce qui est vrai et ce qui empêche de procéder à une vraie enquête internationale. 

Au lieu d'accuser les combattants russophones d'avoir abattu cet avion, il faut commencer par le début.


Pourquoi cet avion a survolé cet espace-là ?


Du coup, Kiev se défile, une fuite en avant qui en dit long sur ses réelles intentions. 

En demandant à Kiev de livrer ses "secrets", l'ambassadeur russe au Conseil de sécurité de l'ONU, Vitaly Tchourkine, a visé juste.


Les transcriptions des conversations des contrôleurs aériens avec l'équipage du vol MH17 montreront certainement que Kiev ment.

En accusant les indépendantistes russophones d'avoir abattu l'avion avec un système de missiles BUK, l'Occident et Kiev mettent la charrue avant les boeufs.


Il y a quand même 298 personnes mortes dans ce crash et, selon nos informations, l'une des boites noires disculpe les russophones.


Pourquoi les éléments pertinents ne sont-ils pas rendus publics ?

Koter Info's insight:


Vol MH17 Malaysia Airlines,

vérité cachée et mensonges

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Les USA et leurs conquêtes


Pour comprendre correctement les actualités mondiales, voici un excellent documentaire :


" Les États-Unis à la conquête de l'Est "


 
La plupart des révolutions sont le fruit de manipulations américaines, cette enquête le démontre clairement, mais à vous de la découvrir pour comprendre le mécanisme.  -  Duc
more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Se mobiliser pour YOURTCHENKO !

Se mobiliser pour YOURTCHENKO ! | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


AVIS DE MOBILISATION AUTOUR DE YOURI YOURTCHENKO ! 

 

Un nouveau correspondant de guerre, après Andrew Stenin, disparu le 5 août vient d’être arrêté dans le Donbass par l’armée de Kiev. Il s’agit de Youri Yourchenko, 59 ans poète et dramaturge né à Odessa et vivant en France depuis 1992. Il a rejoint le front comme pigiste pour briser le blocus médiatique et témoigner sur le front des souffrances vécues par le peuple du Donbass.


Youri a été arrêté le 19 août, à Ilovaïsk à 20 km à l’Est de Donetsk, alors qu’il couvrait les bombardements et les combats entre les rebelles et l’armée ukrainienne...


Adrew Stenin, et Youri Yourtchenko ne doivent pas être abandonnés, ce sont des soldats de la Vérité armés de leur seul courage, véritables héros inconnus témoins de l’Histoire et éveilleurs de conscience...


S’il vous plaît partagez cette information, elle est vitale et urgente !

 

Merci de votre participation

 

Par Erwan Castel  - SOUTIEN A LA RÉBELLION DU DONBASS - le 20 août 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Justice ... ??? ... irlandaise

Justice ... ??? ... irlandaise | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Son cas n'est pas isolé, mais il choque !


Huit semaines après être tombée enceinte, la jeune femme avait demandé de recourir à une interruption volontaire de grossesse, affirmant avoir été victime d'un viol.


En République d'Irlande, l'avortement est interdit depuis un référendum de 1983, y compris en cas de viol. Le Parlement a toutefois légèrement assoupli cette règle en 2013, autorisant l'avortement dans le cas où la vie de la mère est en danger, après l'avis d'un collège de sept médecins. 


Face au refus des autorités irlandaises de lui accorder le droit à l'avortement, la jeune mère, dont les tendances suicidaires ont été soulignées par les experts, a alors menacé de faire une grève de la faim.


En vain. La justice a finalement émis une ordonnance pour obliger la jeune femme à accoucher par césarienne au bout de vingt-cinq semaines de grossesse. L'enfant a été immédiatement pris en charge et placé en soins.

Koter Info's insight:


La tyrannie d'une minorité


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Prof + Homosexualité = Tabou

Prof + Homosexualité = Tabou | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


David Degreef, un néerlandophone de 31 ans, s’est vu signifier lors de son entretien d’embauche avec une directrice d’une école primaire de la Ville de Bruxelles qu’il était préférable qu’il ne dévoile pas son homosexualité à ses élèves.


Le 14 août dernier, David renonce à son poste car il ne peut nier ce qu’il est. "Mon intention n’était pas de venir à l’école avec un drapeau arc-en-ciel ou des roses. Seulement, si mes élèves me demandent, et ils demanderont toujours, ce que j’ai fait pendant le week-end, je ne veux pas m’inventer une vie et une femme que je n’ai pas. Je suis marié avec un homme fantastique et j’en suis fier !", insiste-t-il.


Les déclarations de David n’ont pas manqué de faire réagir. Charles Huygens, directeur général du département de l’Instruction publique de la Ville de Bruxelles, a fait part de son vif étonnement quant à la réaction du candidat enseignant qui aurait apparemment mal interprété les propos qui lui ont été tenus.


"Aucune discrimination, quelle qu’elle soit, n’est tolérée à la Ville de Bruxelles. Le chef d’établissement a simplement rappelé au candidat son devoir de réserve et sa neutralité. Celle-ci concerne autant l’orientation sexuelle, conviction politique ou religieuse", explique-t-il, dans un communiqué.


Tel n’est pas l’avis de Bianca Debaets, la secrétaire d’Etat bruxelloise en charge de l’Egalité des Chances (CD&V) pour laquelle "la neutralité ne peut être un argument derrière lequel on se réfugie".

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

De Gaulle - L'UE est une arnaque


Le général De Gaulle avait compris avant tout le monde que l'UE était une "arnaque" et il l'avait bien exprimé à sa manière lors de nombreux discours.  -  Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ott. LLN - Premier panneau B22

Ott. LLN - Premier panneau B22 | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Un tourne-à-droite pour cyclistes est placé au carrefour de la clinique. Il permet aux cyclistes de passer au feu rouge vers la rue du Bon Air.

«Commune pilote Wallonie Cyclable», la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a voulu mettre en œuvre rapidement une nouvelle disposition du code de la route qui permet aux cyclistes de franchir un feu rouge pour tourner à droite, voire pour aller tout droit. Certaines conditions sont nécessaires aux carrefours où ces nouvelles dispositions peuvent être mises en œuvre, notamment la présence d’une piste cyclable.


La première des conditions est d’avoir un carrefour à feux. Ils ne sont pas nombreux sur le territoire communal. En fait, il n’en reste que quatre : les trois feux sur l’avenue des Combattants, au carrefour des Coquerées, au Douaire et devant l’église d’Ottignies. Le quatrième carrefour à feux se situe à l’angle des avenues du Roi Albert et Reine Astrid et de la rue du Bon Air. En revanche, il n’existe pas de carrefour à feux sur Louvain-la-Neuve.


«Nous avons tenté d’organiser un tourne-à-droite pour les cyclistes sur les feux de l’avenue des Combattants. Il se fait que cette voirie est régionale et que nous n’avons pas pu obtenir l’autorisation de la Région wallonne, notamment parce que nous n’y avions pas de piste cyclable. La seule possibilité était d’installer ce tourne-à-droite au carrefour de la clinique puisque nous venons de réaliser une piste cyclable bidirectionnelle sur la rue du Bon Air», explique l’échevin de la mobilité, David da Câmara.


Au carrefour de la clinique, venant du rond-point de la clinique, le cycliste peut griller le feu rouge ou orange de l’avenue du Roi Albert pour prendre à droite vers la rue du Bon Air. Le cycliste doit néanmoins céder la priorité aux véhicules aux autres usagers circulant sur la chaussée.


Cette possibilité de franchir le feu rouge est signalée par la pose du panneau B22 «C'est le premier carrefour à disposer de cet aménagement en région wallonne».


La législation permet également aux cyclistes de passer le feu pour continuer tout droit: «Nous n’avons pas pu activer cette deuxième disposition. Nous ne disposons pas de piste cyclable aux autres embranchements du carrefour», poursuit l’échevin.


À moins d’installer des pistes cyclables sur l’avenue des Combattants, il ne sera pas possible de placer ce tourne-à-droite aux trois autres carrefours.



Une première rue cyclable


Ottignies-LLN compte donc le premier tourne-à-droite de Wallonie pour les cyclistes, mais elle compte aussi de la première rue cyclable : la rue du Ry, une rue pas très longue, qui relie la rue Berthet à l’avenue des Combattants à Mousty, à hauteur du garage Renard.


La rue cyclable est aussi une nouveauté du code de la route. L’échevin David da Câmara : «Les véhicules à moteur peuvent circuler dans une telle rue mais la vitesse y est limitée à 30 km/h. Les vélos y sont prioritaires et les véhicules à moteur ne peuvent pas les dépasser. Les vélos sont aussi prioritaires par rapport aux piétons.


Pour créer une rue cyclable, la voirie doit être un axe important pour les cyclistes et la circulation des véhicules motorisés doit y être faible. Les véhicules qui entrent dans la rue du Ry cherchent le plus souvent à se garer. Cette rue se prête donc bien au concept de rue cyclable».


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Confiance des consommateurs ?

Confiance des consommateurs ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


L’indicateur de confiance des consommateurs a continué de s’affaiblir légèrement en août et est ainsi descendu à son niveau le plus bas en douze mois, annonce jeudi la Banque Nationale de Belgique.


«Les attentes relatives à la situation économique se sont significativement assombries pour le deuxième mois consécutif. Par contre, la crainte d’une hausse du chômage a été fortement tempérée en août, après un net regain de pessimisme le mois dernier», explique la BNB.


Sur le plan personnel, les ménages s’attendent à une dégradation de leur situation financière, accompagnée d’une forte diminution de leur capacité d’épargne.


---------------------


Et bien plus encore si la politique négative envers la Russie continue, les conséquences économiques deviendront dramatiques pour un bon nombre de la population.


Mais comment faire réagir les Belges afin qu'ils fassent cesser une position politique infondée et destructrice ?


Duc

Koter Info's insight:


Faites-vous entendre tant qu'il est encore temps !

more...
No comment yet.