Koter Info - La G...
Follow
Find
359.1K views | +4.0K today
 
Scooped by Koter Info
onto Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

LLN - Zone pour 990 logements

LLN - Zone pour 990 logements | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

 

Un projet ambitionne de densifier l’habitat autour de la gare RER de Louvain-la-Neuve.  Situés à proximité de la ferme de Lauzelle, les terrains du parc Athéna passent en zone rouge (constructible).

 

Le souhait d’augmenter le nombre de logements s’explique par le taux de croissance de la population dans la ville.  On attend 54.000 habitants en plus en 2030 en Brabant wallon, dont environ 7.000 à Ottignies-Louvain-la-Neuve.

 

Les terrains situés actuellement en zone constructible permettent d’absorber 1.600 logements.  Avec une densité de 80 logements à l’hectare, il faut donc faire passer entre 25 et 30 hectares en zone rouge pour créer 990 logements, sachant que 2/5 des terrains sont occupés par les voiries, espaces verts et équipements communautaires.

 

L’extension de la zone d’activité économique se justifie par l’attractivité du Brabant wallon pour les surfaces de bureau. En quinze ans, Ottignies-Louvain-la-Neuve a accueilli un des cinq emplois nouveaux du Brabant wallon.

 

more...
No comment yet.
Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
La Gazette des campus de LLN et de WSL-UCL ainsi que diverses infos intéressantes visant la vérité ou l'autre vérité (qui que ce soit qui la dise, mais sans forcément prôner l'auteur).  -  Duc
Curated by Koter Info
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

En collaboration avec Koter Info, le site des étudiants de LLN - WSL

En collaboration avec Koter Info, le site des étudiants de LLN - WSL | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Etudiant(e)

Si vous êtes à la recherche d'un KOT (chambre) de qualité à louer auprès d'un "bon" propriétaire, alors, cliquez directement  ICI .


- - - - - - - - - - - - - - - - - -


Koter Info 

Le Site "Koter Info" UCL


=  plus de 108.000 lecteurs du site

 

Avec tant de visiteurs différents, "Koter Infose targue d'être un site utile aux étudiants de Louvain-La-Neuve ou de Woluwé-Saint-Lambert-UCL.

 

Pour tout savoir sur le campus universitaire de Louvain-la-Neuve ou de Woluwé-St-Lambert-UCL, découverte, histoire, vie estudiantine, locations kots, photos, vidéos, cercles, kaps, etc...

 

Informations générales : Locations - Services - Adresses utiles, ne fusse que pour indiquer les grandes directions, mais c'est beaucoup plus !!!

 

En fait, Koter Info est un site en constante évolution avec plus de 90 pages à votre dispositon.  On y trouve tout se qu'il faut savoir quand on ne connait pas encore LLN ou WSL. 

 

Voyez par vous-même, cliquez ici ou sur le lien dans le titre ou dans la photo.


Duc

  

------------------------------

   

"La Gazette" de LLN-WSL-UCL


=  plus de 155.000 lecteurs de La Gazette

 

Avec tous ces lecteurs (différents), c'est indéniablement "La Gazette" des campus de LLN & de WSL-UCL et environs.  On y lit des infos locales ainsi que des publications diverses intéressantes boudées généralement par les médias habituels.

  

------------------------------

  

Dossiers de La Gazette


La Gazette de "Koter Info" a suivi plusieurs aventures d'équipages estudiantins néo-louvanistes ou liés à Louvain-La-Neuve au fameux Raid 4L Trophy destiné aux étudiants. Si vous voulez revivre ces aventures au jour le jour, de la préparation de la 4L à la fin du raid au Maroc, les photos, les vidéos et les reportages journaliers ont été rassemblés dans un dossier complet.

 

La Gazette a également créé un dossier reflétant les pages du site "Koter Info" et leur contenu avec un lien direct vers chacune des pages : "vitrine du site Koter Info"


------------------------------


Services gratuits directs



Koter Info's insight:

 

Site web et Gazette, les différentes publications de Koter Info sont suivies par plus de


263.000 lecteurs

 

more...
Koter Info's curator insight, January 14, 2014 6:51 PM

 

Site web et Gazette, les différentes publications

de Koter Info sont suivies par plus de


263.000 lecteurs

 

Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LE DESSIN D’ALEX - Un enfant de 8 ans au commissariat pour "apologie du terrorisme"

LE DESSIN D’ALEX - Un enfant de 8 ans au commissariat pour "apologie du terrorisme" | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Un enfant de 8 ans au commissariat pour "apologie du terrorisme", vous trouvez cela normal en France ?


Et après, ce sera quoi ?


Tous les gosses qui vont dire en jouant ou en cranant qu'ils sont Superman, Geronimo, Spiderman ... ou ceux qui sont incapables de se taire et de ne pas bouger durant une minute de silence (imposée, mais qu'ils ne comprennent pas) ?

 

 

Par le  courrier-picard.fr – le 29 janvier 2015


Koter Info's insight:


Qui dira ou fera mieux ?


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

USB wine, "la" clé USB

USB wine, "la" clé USB | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Regardez cette vidéo qui vous mettra de bonne humeur.


En exclusivité et après des années de développement, voici "USB wine", une révolution technique qui sera sur le marché belge dès le 1er avril prochain.


La première clé USB permettant de télécharger le vin de votre choix en direct des grands domaines, ce, à n'importe quel moment de la journée et à partir de n'importe quel ordinateur, Mac ou PC.


On peut rêver, mais surtout en rire ! - Duc


Koter Info's insight:


Il fallait y penser !  Lol !


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

UKRAINE/DONBASS - ET LÀ, ILS SONT OÙ LES BOUFFONS DE L’OSCE ?

UKRAINE/DONBASS - ET LÀ, ILS SONT OÙ LES BOUFFONS DE L’OSCE ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


ET LÀ, ILS SONT OÙ LES BOUFFONS DE L’OSCE ?

 

Gorlovka (au nord de Donetsk) est aujourd’hui une ville martyre, tous ses quartiers ont été, et continuent d’être pilonnés par les soudards de Kiev, qui ne sachant se battre avec honneur face aux milices séparatistes, exercent des bombardements lâches et vengeurs sur la population civile du Donbass.

 

Lorsqu’un tir vraisemblablement ukrainien a frappé Mariupol, les observateurs de l’OSCE relayés par les hyènes médiatiques se sont précipités, accusant derechef les séparatistes de bombarder volontairement leur peuple !


Mais quand Gorlovka ou Donetsk subissent un déluge de feu meurtrier, décimant des familles entières et des infrastructures vitales, menaçant de provoquer une catastrophe écologique majeure avec l’usine chimique de sitrène située dans la zone bombardée, RIEN, pas une observation, pas un commentaire, pas un rapport circonstancier, encore moins d’accusations de la part des observateurs de cette organisation internationale...

 

L’OSCE, aujourd’hui, n’est plus crédible, car son comportement partial ne relève pas d’une pratique du « double standard », mais bien d’une complicité active à des crimes de guerre perpétrés par le gouvernement de Kiev.

 

Ces collabos doivent certainement donner des renseignements à l’armée ukrainienne pour qu’elle cible mieux son opération spéciale dans le Donbass. Ils sont la 5e colonne de Kiev !

 

 

Par Erwan Castel – le 27 janvier 2015

Koter Info's insight:


OSCE et compagnie, tous pareils, tous partiaux puisqu'ils servent le même maître. La "vérité "ne sortira que des seuls médias indépendants comme "La Gazette de Koter Info" et consœurs.


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Pour rire ...

Pour rire ... | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


C'est dimanche, un peu de détente dans les infos ne fera pas de mal !  -  Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Politique belge en humour

Politique belge en humour | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Nul besoin de commentaire !  -  Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - Les jeunes et l'avenir

LLN - Les jeunes et l'avenir | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Craindre l'avenir et ne rien attendre de ceux qui sont actuellement aux commandes, voilà l'état d'esprit de beaucoup de jeunes aujourd'hui.



L'égalité n'est plus un horizon.


C'est un fait. Alors que notre pays continue de produire chaque année plus de richesses, celles-ci n'ont jamais été aussi mal réparties. Un constat tiré notamment par le célèbre économiste Thomas Piketty.


En Belgique, il y a eu 12.000 nouveaux millionnaires rien qu'en 2012. À l'échelle mondiale, les 85 personnes les plus riches possèdent autant de richesse que les 3 milliards les plus pauvres. Un processus de concentration des richesses jamais vu. Dans le même temps la pauvreté ne cesse d'augmenter dans notre pays ces dernières années : 1 personne sur 7 vit sous le seuil de pauvreté.


Aujourd'hui le journal flamand De Standaard révelait que 130.000 belges sont actuellement dépendants de l'aide alimentaire pour pouvoir simplement se nourrir quotidiennement, 8.000 de plus qu'en 2013.


Extrême richesse d'un côté contre pauvreté grandissante de l'autre : cela n'a rien d'un avenir réjouissant pour la majorité des jeunes. Et cette inégalité se marque dans tous les secteurs de la société. De l'accès à l'enseignement où notre pays est régulièrement cité dans les enquêtes comme modèle d'inégalité sociale, à l'accès aux soins de santé qui devient toujours plus dur pour une partie de la population en passant par l'accès à la culture. Les gouvernements qui se succèdent n'y changent rien.


Au contraire, ils ont soigneusement continué à détricoter le système de protection sociale, à mener des politiques qui aboutissent à l'exclusion de milliers de chômeurs et à entretenir un système fiscal qui nourrit ces inégalités. Absence notamment d'impôt sur la fortune, mais aussi les divers mécanismes d'ingénierie fiscale (dont les célèbres intérêts notionnels) qui permettent par exemple qu'un homme comme Marc Coucke, patron d'Omega Pharma, puisse revendre en novembre dernier sa société et faire une plus-value de 1,45 milliards d'euros, sans payer le moindre petit euro d'impôt.


Non l'égalité n'est plus à l'ordre du jour, et c'est notre génération qui en fait les frais. Ce constat est aussi celui de l'échec d'une certaine gauche traditionnelle. Celle de François Hollande aujourd'hui en France ou d'Elio Di Rupo hier en Belgique qui se montrent incapables de développer une politique alternative.



Mais nos craintes ne se limitent pas à notre propre avenir, elles touchent aussi celui de la planète.


En effet, tous les experts internationaux et le GIEC tirent la sonnette d'alarme depuis des années face à la perspective du fameux dépassement de 2°C du réchauffement climatique. Il n'est pas moins une, mais plus une ! Pourtant, rien ne change. Au niveau fédéral, le volet " politique climatique " prend à peine une page dans un accord qui en compte 230. Aujourd'hui celle-ci reste entièrement soumise aux lois du marché et du profit.


En effet, comment justifier autrement ces choix de prolongation des centrales nucléaires, de développement des énergies fossiles et du gaz de schiste ou l'absence de plan ambitieux pour les énergies renouvelables qui en Belgique fournissent à peine 7 % de l'électricité ?


Ce qu'ils ont en commun c'est de faire le jeu des actionnaires des grands groupes énergétiques comme GDF-Suez qui s'intéressent uniquement au profit. Peu importe qu'ils détruisent notre planète. Et nos gouvernements ne se contentent pas de rester passifs par rapport à cette situation, ils contribuent activement à aggraver le problème.


Par exemple, en pratiquant à tous les niveaux une politique publique absurde de désinvestissement massif et d'augmentation des tarifs dans les transports en commun. Ces choix sont en train de nous mener droit dans le mur au niveau climatique, hypothéquant les conditions même de notre avenir sur terre. Même le passage des écologistes dans les majorités fédérales ou régionales du pays n'aura rien changé à cette tendance.



Un gouvernement qui fait le choix d'investir 6 milliards dans des avions de chasse plutôt que dans l'enseignement ou dans l'emploi.


Comme le symbole de tout une politique, alors qu'il y a tant d'inégalités et de défis à relever dans notre société, le nouveau gouvernement Michel a prévu d'investir dans les années à venir pour environ 6 milliards d'euros pour ... acheter des nouveaux avions de guerre.


Mises en parallèle avec les mesures d'économies dans toutes les autres secteurs comme l'enseignement, la culture et la jeunesse, les soins de santé ou les 25 % de chômage des jeunes dans notre pays, ces dépenses montrent clairement nos gouvernants ont un sens des priorités bien différent du notre.


Désinvestissements des services publics, retraite à 67 ans : ils appliquent des politiques qu'ils n'ont pas annoncées en campagne, et trouvent un tas d'excuses pour ne surtout pas appliquer celles qu'ils ont annoncées. Comment s'étonner dès lors que seulement 5 % des jeunes croient que les élections peuvent faire changer quelque chose ?



"Le monde n'est pas censé être comme ça".


Cette phrase de la célèbre militante américaine Angela Davis lors de son passage en Belgique en septembre dernier, résonne comme un appel pour notre génération. Si les jeunes sont pessimistes sur l'avenir qu'on leur offre, il faut aussi voir ce qui est en mouvement.


Face à ces constats, partout en Europe et dans le monde des jeunes bougent et veulent des alternatives: des révolutions dans le monde arabe jusqu'aux mouvement Occupy aux Etats-Unis, des indignés en Espagne aux récentes poussées de la gauche radicale en Grèce. Mais aussi chez nous.


Depuis septembre, il souffle un vrai vent de contestation sociale dans notre pays, et les jeunes sont aussi au coeur de celle-ci. On a pu s'en rendre compte notamment lors de l'énorme manifestation du 6 novembre à laquelle beaucoup de jeunes ont participé, avec le mouvement étudiant qui conteste les coupes d'austérité et l'augmentation du minerval dans l'enseignement en Flandre ou dans l'engagement enthousiaste de nombreux jeunes dans des initiatives citoyennes comme Hart Boven Hard et Tout Autre Chose qui contestent clairement l'ordre actuel des choses. Car non, notre monde n'est pas censé être comme ça.


Non, il n'est pas normal que les profits de quelques uns passent avant le bien-être de l'écrasante majorité. Ce n'est pas ça la démocratie. La démocratie ce serait de discuter collectivement de ce qu'on fait des énormes richesses et des savoirs technologiques accumulés.


Un renouveau social, écologique et démocratique est non seulement possible mais aussi nécessaire. Notre génération a raison d'être en colère.


Reste maintenant à transformer cette colère en énergie et en un mouvement capable de changer réellement cette société.


Charlie Le Paige27 ans, président de Comac

(mouvement de jeunes du PTB)


Koter Info's insight:


D'abord "Syriza" en Grèce, bientôt "Podemos" en Espagne, ensuite "PTB" en Belgique ? Ce qui est certain, c'est que le bien-être des populations doit devenir une priorité !  -  Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Scènes de barbarie « légale » aux États-Unis

Scènes de barbarie « légale » aux États-Unis | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it



Scènes de barbarie « légale » aux États-Unis 

 

Le pays le plus violent de la planète, les États-Unis (Territoire indien occupé, Amérique du Nord), qui avec son budget militaire dément (Pour ce seul pays, 43 % des dépenses miliaires du monde) sème la mort à travers la planète, se lâche aussi en interne, contre les plus faibles des êtres humains, les patients-psy, qui se trouvent condamnés à mort pour des faits commis alors qu’ils n’en avaient ni le libre arbitre, ni la pleine conscience.

 

Comme aux pays « des valeurs », il faut faire genre, la Cour suprême – bien blanche – s’est par deux fois prononcée pour interdire la peine de mort pour les handicapés mentaux (Atkins v. Virginia, 2002 et Hall v. Florida, 2014). Mais une fois ce beau principe posé, c’est la mascarade : pour zigouiller ces personnes, qui ont besoin de soin et d’aide, il suffit de contester la réalité de la maladie mentale, et comme les dindons qui servent de juges à la Cour suprême ne s’occupent que des hautes sphères du droit, ils laissent sans contrôle les appréciations des juges du fond qui estiment, du haut de leur haine sécuritaire, que les patients-psy, pris en charge depuis des années, ne sont pas des patients-psy.

 

Nous venons d’enregistrer, coup sur coup, deux assassinats de patients-psy, assassinats accompagnés d’actes de barbarie, la victime étant attachée aux quatre membres au moment de son exécution.

 

Premier assassinat mercredi en Géorgie, dans la prison de Jackson, de Warren Hill, 54 ans, dont 24 dans le couloir de la mort. La Cour suprême avait, par sept voix contre deux, donné son feu vert à l’exécution un peu plus d’une heure avant sa mort. Warren Hill était doté d’un QI de 70, et plusieurs expertises psychiatriques, y compris par des médecins désignés par l’État de Géorgie, avaient attesté de son retard intellectuel depuis son enfance. Mais les juges sont les plus forts, et refont les diagnostics.

 

Second assassinat ce jeudi, au Texas dans la prison d’Huntsville, de Robert Ladd, dont le retard intellectuel était établi depuis l’enfance, avec un quotient intellectuel de 67. « N’importe où ailleurs dans ce pays, le QI à 67 aurait signifié la prison à vie, et non la mort », a déploré Brian Stull, l’avocat de la Union américaine de défense des libertés (ACLU). Dès l’âge de 13 ans, le condamné avait été jugé « de toute évidence retardé » par un psychiatre du Texas, et à 18 ans, il avait été pris en charge par un centre spécialisé dans le retard mental, et avait occupé un emploi pour handicapé, selon un document judiciaire.

 

Etre jugés par des malades n’est pas un problème… sauf quand les malades refusent de se soigner.

 

 

Par Gilles Devers - lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr – le 31 janvier 2015

 

Gilles Devers est un avocat français, lyonnais, né en 1956, spécialiste du droit relatif aux pratiques de soin. Ancien infirmier hospitalier, enseignant le droit à l’Université de Lyon (Lyon 3).

Outre ses activités d’écrivain et de blogueur, Gilles Devers s’est rendu célèbre en janvier 2009 en initiant un collectif d’avocats dont il est le porte-parole ayant déposé une requête en justice auprès la CPI pour crimes de guerre lors de la guerre de Gaza de 2008-2009 (dépôt de la plainte le 22 janvier 2009), appuyé par l’Autorité palestinienne ; plus de 300 organisations internationales et une centaine d’avocats autour du globe2. La requête est en cours de traitement par le procureur responsable d’y donner suite… (Source : Wikipédia)


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

De quoi la dette grecque est le nom

De quoi la dette grecque est le nom | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Dessin : boursereflex.com


 

 De quoi la dette grecque est le nom

 

Déclaration de Jacques Cheminade, président de Solidarité et Progrès

 

 

À la veille des négociations concernant la situation économique de la Grèce et de la venue d’Alexis Tsipras à Paris, certaines choses devraient être claires pour tout le monde, en particulier pour notre gouvernement français.

 

Tout d’abord, la dette grecque, en son état actuel, ne pourra jamais être remboursée, même au détriment de la population et de l’économie grecques. La solution adoptée par la Conférence de Londres du 27 février 1953, en faveur d’une République fédérale allemande alors asphyxiée comme la Grèce l’est aujourd’hui, doit inspirer l’attitude du gouvernement français : réduction de la part illégitime et non remboursable de la dette grecque, de l’ordre de 60 %, moratoire de 5 ans sur le reste et limitation du paiement annuel à 5 % de ses revenus d’exportation.

 

Ensuite, il doit être reconnu que c’est toute la dette publique et privée des pays européens et du système transatlantique qui pose problème, et pas seulement celle de la Grèce. C’est pourquoi notre gouvernement doit soutenir la convocation d’une Conférence européenne sur la dette, proposée par le gouvernement grec et, au-delà, d’une Conférence sur la dette de l’ensemble du système transatlantique dollar/euro.

Rappelons que le Président équatorien, Rafael Correa, a appelé à créer un Tribunal international pour séparer les dettes légitimes, liées à l’économie réelle, des dettes illégitimes, relevant d’opérations spéculatives sur les marchés financiers. C’est la majeure partie de la dette du système de la City de Londres et de Wall Street qui doit être effacée pour permettre le redémarrage de l’économie mondiale.

 

Le fardeau de cette dette se trouvant ainsi éliminé, un accord européen et international doit être mis en place, en vue d’émettre massivement du crédit public pour équiper l’homme et la nature, chaque État-nation y apportant sa part en fonction d’une estimation raisonnable des ressources humaines et matérielles qu’il se trouvera en mesure d’apporter. Ce sont les ressources engendrées par les crédits d’équipement qui permettront alors de rembourser les créances. Le crédit doit être public et à long terme, en faveur des peuples et des générations futures, et non à court terme, en faveur des spéculations financières. C’est ce type de crédit qui permit le développement des États-Unis après leur indépendance, la reconstruction de l’Europe après-guerre et l’essor de la Chine au cours de ces trente dernières années.

 

La France et l’Europe seront ainsi en mesure non seulement de rendre justice au peuple grec, mais de se joindre à la dynamique des BRICS, en proposant de participer à la Conférence qui se tiendra à Oufa, en Bachkirie, en juillet prochain.

 

Cette démarche est la seule qui puisse rétablir une dynamique de développement mutuel harmonieux, fondée sur la réalisation de grands projets en commun, tant en ce qui concerne le développement de l’Afrique que la mise en œuvre d’une politique spatiale ambitieuse, à la dimension des nouvelles découvertes humaines. Elle est la seule qui permettra au monde d’échapper à la guerre, dans l’esprit du Traité de Westphalie de 1648 : avantage d’autrui et annulation des profits illégitimes acquis à son détriment, notamment par la transformation de la dette en instrument d’oppression.

 

L’Europe occidentale et les États-Unis, dans leur tradition hamiltonienne et suivant les orientations définies par Lyndon LaRouche, pourront ainsi jouer leur partition, en contribuant avec le meilleur de leur histoire, dans le concert des nations. Nous pourrons alors tous dire merci au peuple grec et à son nouveau gouvernement, qui nous en aura donné l’occasion.

 

 

 

 

Par Jacques CheminadeSolidarité & Progrès – le 31 janvier 2015



Jacques Cheminade, né le 20 août 1941 à Buenos Aires, en Argentine, est un homme politique et essayiste français, fondateur du parti politique Solidarité et progrès, affilié au mouvement de Lyndon LaRouche. Il est candidat à l’élection présidentielle de 1995 (0,28 % des voix au premier tour) puis à celle de 2012 (0,25 % des voix au premier tour). (Source : Wikipédia)

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

France - Moins de liberté pour moins de sécurité : le triste bilan de Valls-Cazeneuve

France - Moins de liberté pour moins de sécurité : le triste bilan de Valls-Cazeneuve | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


France - Moins de liberté pour moins de sécurité :

le triste bilan de Valls-Cazeneuve

Par Nicolas Bourgoin (*)  

 

Qui eut cru que la France de 2015 offrirait un tel tableau : plus d’une centaine de procédures pour « apologie de terrorisme », des dizaines de personnes – dont des enfants et des individus handicapés mentaux ou simplement en état d’ébriété – condamnés à de la prison ferme en comparution immédiate. Rappels à l’ordre, surveillance, délation, arrestations et garde à vue pour avoir eu le seul tort d’exprimer une opinion dissidente. Cette hystérie collective rappelle étrangement la chasse aux quenelliers de l’année passée où plusieurs centaines de personnes avaient perdu leur emploi.

 

Jamais aucun gouvernement n’aura contribué à ce point à faire reculer les libertés publiques : 2 lois antiterroristes en moins de 3 ans, dont l’une qui instaure un délit d’opinion inédit dans le droit pénal français, une jurisprudence qui lamine le droit à l’expression publique et artistique, une loi de programmation militaire qui légalise la surveillance d’Internet… les verrous protecteurs de la vie privée des citoyens sautent les uns après les autres. Les réseaux sociaux sont une cible privilégiée du zèle intrusif de l’État qui a hissé la France au rang de championne du monde de la censure de tweets en 2014.  Quant à Facebook, il doit faire face à une demande d’informations de la part du gouvernement en hausse exponentielle (plus 45 % en un an), plaçant notre pays au quatrième rang mondial des plus grands demandeurs (après les États-Unis, l’Inde et l’Allemagne).

 

L’utilité de cette surenchère sécuritaire ? Vraisemblablement nulle, aucune des personnes inquiétées n’ayant selon toute vraisemblance la moindre intention de commettre un quelconque attentat. Pas plus que la promulgation de la dernière loi antiterroriste – sans doute la plus liberticide jamais votée – n’a pu prévenir la fusillade de Charlie Hebdo, cette chasse aux sorcières ne fera diminuer le risque d’attentat.

 

Cette absurdité est représentative de la politique suivie par le ministère de l’Intérieur : entièrement mobilisé sur le front d’un risque qui fait moins de 10 victimes par an, il tourne le dos à la lutte contre l’insécurité réelle qui concerne des centaines de milliers de personnes. Dès lors, on ne s’étonnera pas que les chiffres de la délinquance soient chaque année plus mauvais. Nous l’avions constaté en 2013 et 2014 ne fait pas exception.

 

Quasiment tous les signaux sont au rouge : d’après les chiffres de l’ONDRP, les agressions contre les personnes ont cru respectivement de 4,5 % et 8,6 % (selon les zones rurales de la gendarmerie ou urbaines de la police) pour dépasser le demi-million par an (plus de 10 % pour les viols). Mention spéciale pour les coups et violences ayant entraîné la mort qui progressent de 40 % en moyenne. Pour ce qui est des atteintes aux biens, les escroqueries économiques et financières augmentent de 4,4 % et 7,9 %, selon les zones rurales ou urbaines. En zone police, les cambriolages dans les résidences secondaires ont bondi de plus de 41 %, soit plus de 1 200 faits supplémentaires constatés en un an. Excepté la baisse des vols avec violence en zone police (-9,4 %), tous les types de violences augmentent dans les tableaux statistiques des deux forces de sécurité, notamment les violences non crapuleuses.

 

Les menaces et chantages ne cessent également de progresser (de 4,3 % ou 12,3 % suivant les zones). La palme des plus mauvais résultats revenant à Paris avec une augmentation des atteintes aux biens de plus de 10 % en un an.


Ce bilan peu glorieux montre, si besoin était, que le gouvernement pratique davantage une politique d’ordre que de sécurité. Moralisme républicain et catéchisme laïciste sur fond de lutte obsessionnelle contre le racisme et l’antisémitisme ont pris le pas sur le combat contre la délinquance qui devrait pourtant être la tâche principale du ministère de l’Intérieur.

 

Entièrement mobilisé par sa (re) conquête d’une légitimité de gauche perdue dans sa conversion au libéralisme, le gouvernement a recours à la bonne vieille stratégie de la panique morale : agiter des menaces en partie fictives ou en tout cas médiatiquement grossies pour ensuite les conjurer par la force répressive. Les adeptes de la quenelle, les femmes voilées, les pseudo-djihadistes du NET, les nationalistes, les dissidents et tous les déserteurs de la mobilisation générale contre le terrorisme font les frais de cette manipulation qui, à défaut de faire reculer la délinquance réelle, fait reculer la liberté et la sécurité. Exercice politiquement facile mais socialement coûteux : victime collatérale abandonnée à son sort, le peuple français ne peut que connaître une hausse continue de l’insécurité réelle.

 

 

 

Par Nicolas Bourgoin (*) - bourgoinblog.wordpress.com - le 30 janvier 2015

 

 

(*) Nicolas Bourgoin, né à Paris, est démographe, docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et enseignant-chercheur. Il est l’auteur de quatre ouvrages : La révolution sécuritaire (1976-2012) aux Éditions Champ Social (2013), La République contre les libertés. Le virage autoritaire de la gauche libérale (Paris, L’Harmattan, 2015), Le suicide en prison (Paris, L’Harmattan, 1994) et Les chiffres du crime. Statistiques criminelles et contrôle social (Paris, L’Harmattan, 2008).

more...
Babar03's curator insight, January 31, 4:47 AM

Cette article nous parle des crimes qui se passent en France et qui peuvent se passer dans d'autre pays. La relation que l'on peut faire avec la cybercriminalité est que, le transfert d'information s'effectue de plus en plus rapidement.