Koter Info - La G...
Follow
Find
243.9K views | +99 today
 
Scooped by Koter Info
onto Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

FEF - Cédric Gervy - 17/11/12

 

Cédric Gervy nous fait une petite présentation bilingue pour le concert qui aura lieu dans le cadre de la Journée des Etudiants organisée par la FEF et la VVS le 17 novembre 2012. - Duc

more...
No comment yet.
Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
La Gazette des campus de LLN et de WSL-UCL ainsi que diverses infos intéressantes visant la vérité ou l'autre vérité (qui que ce soit qui la dise, mais sans forcément prôner l'auteur).
Curated by Koter Info
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

En collaboration avec Koter Info, le site des étudiants de LLN - WSL

En collaboration avec Koter Info, le site des étudiants de LLN - WSL | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Etudiant(e)

Si vous êtes à la recherche d'un KOT (chambre) de qualité à louer auprès d'un "bon" propriétaire, alors, cliquez directement  ICI .


- - - - - - - - - - - - - - - - - -


Koter Info 

Site "Koter Info" LLN-WSL-UCL


=  plus de 102.000 lecteurs du site

 

Avec tant de visiteurs différents, "Koter Infose targue d'être un site utile aux étudiants de Louvain-La-Neuve ou de Woluwé-Saint-Lambert-UCL.

 

Pour tout savoir sur le campus universitaire de Louvain-la-Neuve ou de Woluwé-St-Lambert-UCL, découverte, histoire, vie estudiantine, locations kots, photos, vidéos, cercles, kaps, etc...

 

Informations générales : Locations - Services - Adresses utiles, ne fusse que pour indiquer les grandes directions, mais c'est beaucoup plus !!!

 

En fait, Koter Info est un site en constante évolution avec plus de 90 pages à votre dispositon.  On y trouve tout se qu'il faut savoir quand on ne connait pas encore LLN ou WSL. 

 

Voyez par vous-même, cliquez ici ou sur le lien dans le titre ou dans la photo.


Duc

  

------------------------------

   

"La Gazette" de LLN-WSL-UCL


=  plus de 109.000 lecteurs de La Gazette

 

Avec tous ces lecteurs (différents), c'est indéniablement "La Gazette" des campus de LLN & de WSL-UCL et environs.  On y lit des infos locales ainsi que des publications diverses intéressantes boudées généralement par les médias habituels.

  

------------------------------

  

Dossiers de La Gazette


La Gazette de "Koter Info" a suivi plusieurs aventures d'équipages estudiantins néo-louvanistes ou liés à Louvain-La-Neuve au fameux Raid 4L Trophy destiné aux étudiants. Si vous voulez revivre ces aventures au jour le jour, de la préparation de la 4L à la fin du raid au Maroc, les photos, les vidéos et les reportages journaliers ont été rassemblés dans un dossier complet.

 

La Gazette a également créé un dossier reflétant les pages du site "Koter Info" et leur contenu avec un lien direct vers chacune des pages : "vitrine du site Koter Info"


------------------------------


Services gratuits directs



Koter Info's insight:

 

Site web et Gazette, les différentes publications de Koter Info sont suivies par plus de


211.000 lecteurs

 

more...
Koter Info's curator insight, January 14, 6:51 PM

 

Site web et Gazette, les différentes publications

de Koter Info sont suivies par plus de


211.000 lecteurs

 

Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Et la précarité réelle ?

Et la précarité réelle ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Syd est maman, mais une maman en colère. Cette année, ses fêtes de fin d'année ont un goût amer. Dans une lettre adressée à la rédaction, elle fait part de son mal-être.


Un témoignage poignant mais aussi très réaliste.

Je ne devrais pas me plaindre, je sais, j’ai un toit, une maison chauffée (mais pas surchauffée), un congélateur rempli jusqu’à la fin du mois (ou pas)… 67 centimes sur le compte et nous sommes le 23/12…


Pas de fêtes prévues, pas de réveillons au calendrier, juste quelques cadeaux sous l’arbre pour les enfants, achetés au fur et à mesure depuis le mois de mai.


Je ne devrais donc pas me plaindre, pourtant…


Mon mari a perdu son emploi au mois de mai, je suis sans emploi depuis 3 ans et aucun espoir d’en retrouver, parce que :

  • j’ai fait des études ?
  • je suis trop diplômée ?
  • je dépasse l’âge légal ?
  • je suis vieille…
  • Cochez la mention inutile.


Depuis que je suis rentrée en Belgique, il y a un an, je n’ai plus aucuns droits (j’y ai pourtant travaillé toute ma vie), je n’ai plus de mutuelle (je suis à la charge de mon époux), je n’existe plus !


A l’heure où tout le monde s’apprête à fêter Noël, où toutes les télés nous abreuvent de jolis marchés, de magasins remplis de jouets, de menus de réveillon, nous voici, nous, murés dans nos quatre murs en souhaitant juste nous réveiller à l’aube du 2 janvier et oublier tout ça !


Arrêtez de me souhaiter de bons vœux, ceux de l’année dernière n’ont pas amélioré mon quotidien, loin de là!


D’ordinaire optimiste, je ne suis actuellement pas très en phase avec moi-même!


Oui, nous avons la télé (la vieille parce que la nouvelle s’est pris un orage cet été, et merci les assurances, nous n’avons pas su la faire réparer), oui nous avons internet, notre seul lien avec les amis aujourd’hui, oui nous avons une voiture, mais pas diesel… et le reste qui tombe en panne à tour de rôle (aujourd’hui le sèche-linge !)…


Je suis fatiguée d’espérer des jours meilleurs, fatiguée de faire bonne figure, fatiguée de me démener pour terminer les fins de mois convenablement, fatiguée d’avoir fait pendant 6 semaines des décos de Noël pour le marché de Noël de l’école où, au final, nous n’avons rien vendu, fatiguée de vendre des vêtements de seconde main et nos bouquins, fatiguée de faire des concours pour gagner ne fût-ce qu’une place de ciné!


Bref, ces fêtes de fin d’années ont pour moi, aujourd’hui, un arrière-goût amer…


A tous ceux qui ne se sentent pas concernés, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année !


Aux autres, je souhaite beaucoup de courage !


Et si vous vous demandez pourquoi nous n’avons pas encore demandé à être aidé, je vous répondrai que nous sommes certainement trop fiers et que la honte ne doit pas être très loin…


Source : Lavenir.net


Koter Info's insight:


Triste réalité made in Belgium !


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Cuba - Usaid démasqué

Cuba - Usaid démasqué | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Photo : Joshua Wong, l’étudiant emblème d’Occupy Centra à Hong Kong, financé par les USA

 

LA FONDATION USAID DÉMASQUÉE À CUBA, ET CE QUE CELA NOUS DIT DES TENTATIVES MONDIALES DE SUBVERSION MENÉES PAR LES USA

 

Une enquête d’Associated Press (AP) a révélé que l’Agence des États-Unis pour le développement international (United States Agency for International Development, alias Usaid), a tenté pendant deux ans de créer et d’exploiter un réseau social à l’intérieur de Cuba, dans le but d’y provoquer des troubles et de renverser le gouvernement cubain. Ce programme s’est soldé par un échec complet, principalement car le gouvernement cubain a pris toutes les mesures nécessaires pour enquêter, interroger et démanteler ce qui ne peut être décrit que comme de la subversion financée par l’étranger.

 

Dans son reportage intitulé Les USA ont organisé la scène du Hip-Hop de Cuba pour y provoquer des troubles [1], AP a révélé : 

« Le programme est exposé dans des documents impliquant Creative Associates International, un contractant de Washington D.C., payé des millions de dollars pour affaiblir le gouvernement communiste cubain. Les milliers de pages du rapport incluent des contrats, des emails, des conversations en ligne enregistrées, des budgets, des rapports de dépenses, des présentations Power point, des photographies et des passeports.

Ce projet a inclus la création d’un réseau social « Twitter à la cubaine » et l’envoi de jeunes sud-américains sans expérience pour recruter des activistes, des opérations qui ont été le sujet central de reportages précédents d’AP. »

 

Il ne s’agit pas de la première fois qu’Usaid ou une autre organisation des USA affirme aider au développement alors qu’elle est en fait engagée dans de la subversion politique. AP a révélé que le programme cubain était fondé sur un autre programme soutenu par les USA, utilisé pour renverser le gouvernement Serbe en 2000.

 

L’opération organisée par Usaid comprenait l’envoi clandestin d’argent vers Cuba au moyen de sociétés-écrans et de banques offshores. Usaid, malgré les preuves présentées, a démenti l’existence de cette opération, de la même manière que d’autres organisations des USA, également prises en flagrant délit de subversion politique.

 

À propos des dénégations d’Usaid, AP a écrit :

 

« Toute affirmation suivant laquelle nous sommes impliqués dans des opérations secrètes ou dissimulées est fausse », a affirmé Usaid mercredi dernier. L’organisation a affirmé que ses programmes étaient destinés à renforcer la société civile « bien souvent dans des endroits où l’engagement civique est impossible et où des gens sont harcelés, arrêtés, sujets à des mauvais traitements ou pire. »

 

Si, par société civile, Usaid veut parler des réseaux de subversion politique opérant pour les intérêts de Wall Street et Washington, alors c’est précisément ce que soutenait Usaid à Cuba, et ce que l’organisation continue à soutenir tout autour du monde. Cependant, l’insistance d’Usaid, suivant laquelle aucune de ses opérations n’était secrète ou dissimulée, est tout simplement un mensonge.

 

Dans un autre reportage, intitulé 5 choses à savoir à propos du programme pour le Hip-hop cubain d’Usaid [2], AP a révélé qu’Usaid a dissimulé ses programmes cubains sous le prétexte de programmes civiques et de santé. Le même reportage affirme que les financements d’Usaid étaient même cachés aux Cubains impliqués dans le programme, y ajoutant un nouveau niveau de duplicité et de tromperie.

 

Ce que les subversions cubaines d’Usaid nous disent de l’ensemble des programmes de subversions des USA

 

1— Les USA sont engagés dans la subversion politique tout autour du monde, déguisée en promotion de la démocratie et même en aides au développement au travers de » programmes civiques et de santé.


2— Ces tentatives de subversion sont menées secrètement, au travers de compagnies-écrans, d’intermédiaires, de contractants extérieurs. Par la suite, toute allégation à ce propos est déniée en bloc, sans aucun souci des preuves qui peuvent être produites par les pays cibles, ou même par les journalistes occidentaux enquêtant sur des faits qui ne peuvent être démentis.

3— Les USA utilisent les réseaux sociaux, de jeunes groupes de musiciens, d’étudiants, ainsi que des groupes installés sur Facebook et Twitter, pour créer l’illusion d’une opposition croissante, là où aucune opposition n’existe, ou, si elle existe, ne constitue qu’une minorité obscure.

4— Alors que les mouvements d’oppositions fabriqués par Usaid semblent, jusqu’au bout, inconscients, de l’influence des USA, des documents révélés par AP [3] montrent à quel point ces mouvements sont artificiels, avec l’examen des profils psychologiques des membres principaux, et des stratégies, agendas et objectifs tous déterminés depuis la direction par Usaid et ses contractants. Des comptes rendus de réunions révèlent des tentatives directes de manipulation des individus qu’Usaid cherche à attirer vers ses mouvements d’oppositions artificiels, avec des titres de réunions et de discussions organisées pouvant se résumer à : Qu’est-ce qui pourrait les motiver à faire ce que nous leur demandons ?


5— Malgré toutes leurs grandes affirmations de promotion de la démocratie, les programmes des USA sont manipulateurs, insidieux, malhonnêtes, exploiteurs et trompeurs (pas seulement pour ceux attirés dans les programmes, mais également pour la population qui y est sujette dans les pays ciblés, ainsi que pour l’audience mondiale, totalement trompée sur la véritable genèse de ces mouvements une fois qu’ils gagnent une réelle visibilité).

 


Repenser les récents désordres politiques à la lumière de Cuba

 

Quelles autres nations ont souffert de récents désordres politiques ? Et parmi ces nations, lesquelles possédaient des mouvements d’opposition soutenus massivement par Usaid et d’autres organisations des USA, comme la Fondation nationale pour la démocratie (National Endowment for Democracy,alias NED) ? Au vu de ce que nous savons concernant Cuba, et au vu des tentatives par Usaid pour y camoufler leurs programmes de subversion politique concertée, puis démentir y avoir participé, quels parallèles pouvons-nous tracer ailleurs ?

 

Hong Kong, Chine 

.

Le mouvement appelé Occupy Central, ou Révolution des Parapluies, à Hong Kong, en Chine, a rassemblé de multiples groupes fondés de façon ouverte par Usaid et NED. D’autres groupes, notamment des organisations étudiantes, se sont agglomérés à ces groupes financés par les USA avec si peu d’efforts et possédaient des telles capacités d’organisation et une telle influence sur les médias occidentaux, qu’il est difficile de croire qu’Usaid ne leur apportait pas un soutien caché. Par exemple, le Scholarisme de Joshua Wong a été accusé par Beijing d’être de création US. Le Wall Street Journal, dans son article intitulé Les médias favorables à Beijing accusent un dirigeant des mouvements étudiants à Hong Kong d’avoir des liens avec le gouvernement des USA, [4] a écrit : 

« Les preuves montrant les forts liens de Joshua Wong avec les USA, citées par ces journaux contiennent ce que l’article a décrit comme des réunions fréquentes avec le personnel du consulat des USA à Hong Kong, et des donations cachées d’Américains à Joshua Wong. Comme preuve, l’article a cité des photographies fournies par des « citoyens du net ». L’article a également indiqué que la famille de M. Wong a visité Macao en 2011 sur invitation de la Chambre de Commerce Américaine, et qu’ils ont séjourné au Venetian Macao « possédée par les USA », qui est la propriété de Las Vegas Sands Corp. »

 

D’autres dirigeants d’Occupy Central, dont Martin Lee et Anson Chan, étaient même carrément à Washington DC [5], plus tôt dans l’année, pour y récolter le soutien des USA, aux côtés de la même organisation qui finançait les activités politiques d’autres codirigeants, notamment Benny Tai et même l’Université de Hong Kong (impliquée dans un trafic d’argent sale, utilisé par Occupy Central pour organiser un référendum [6] avant les troubles récents).

 

Le NED a démenti toute implication dans les manifestations [7], au moyen de déclarations vides de sens, qui font écho à celles d’Usaid concernant Cuba.

 

Thaïlande 

.

Les partisans du dictateur déchu et meurtrier de masse, Thaksin Shinawatra [8], et Shinawatra lui-même, ont bénéficié pendant des années de l’appui des USA, avec un lobbying intensif à Washington pour un soutien financier d’Usaid/NED aux soi-disant activistes qui cherchent à se prétendre des académistes impartiaux ou des avocats des droits de l’homme, mais qui soutiennent Shinawatra et sa machinerie politique de façon claire et sans équivoque [9].

 

Usaid et la fondation Open Society, du criminel financier notoire George Soros, ont financé le livre Book Re : public, de l’académicienne Pinkaew Laungaramsri, appartenant à l’université Chiang Mai.

 

Sawatree Suksri, du soit-disant Nitirat Group, ou Juristes Eclairés, de l’université Thammasat, est également profondément impliquée dans des programmes dirigés par NED. Elle a pris part à un programme d’échange du Département d’État des USA, a contribué au rapport annuel Freedom House de la NED, utilisé en coordination avec les efforts de subversion, pour faire basculer l’opinion publique contre les nations ciblées, et elle a même accueilli le lobbyiste de Thaksin Shinawatra, Robert Amsterdam, en tête d’affiche de l’un des forums publics de Nitirat.

 

Ce qui est peut-être le plus troublant, ce sont ses liens avec le site internet thaïlandais Prachatai [10], financé chaque année à hauteur de millions de bahts par NED, Usaid, et Open Society. Prachatai, comme ceux impliqués dans le scandale cubain, après avoir d’abord démenti être financés, dément maintenant que ses travaux et ses financements extensifs par les USA soient à d’autres fins que des programmes civiques. Bien qu’ils aient été obligés de publier leurs importants financements par les USA en 2011, depuis lors, ils n’ont pas mis à jour cette liste, et ces détails de financement n’ont jamais été publiés en thaï à l’intention de leurs lecteurs thaïlandais. Ce site est un soutien permanent à Thaksin Shinawatra et à sa machine politique, notamment de son soi-disant mouvement de rue des chemises rouges, ainsi que des divers académiciens peu sincères (financés par les USA), qui sont mentionnés ci-dessus.

 


Syrie/Iran 

.

Dans un article de politique US intitulé Quel chemin vers la Perse ? publié le 15 août 2009 par le Brookings Institution [11], à propos du renversement de l’Iran, il est spécifiquement indiqué que :

« Une méthode avec de bonnes chances de succès serait d’encourager les efforts clandestins pour un changement de régime dans l’espoir que Téhéran réagirait de façon publique, ou même de façon semi-clandestine, qui pourrait ensuite être décrite comme un acte d’agression sans raison valable par le gouvernement iranien. »


Ici, des politiciens des USA discutent en public de déstabiliser clandestinement une nation au moyen de la subversion politique. Les actes d’agression qui en résulteraient seraient alors présentés comme sans provocation, et utilisés pour augmenter la pression politique appliquée au pays ciblé.

 

Cet article parle également de façon ouverte des points à prendre en compte pour organiser des troubles politiques. Dans une partie littéralement intitulée Trouver les bons intermédiaires, il est écrit :

« Lorsque l’on fomente une révolution, ou seulement des troubles publics, l’une des tâches les plus difficiles est de découvrir des partenaires locaux. »

 

Après avoir admis ouvertement l’objectif de fomenter une révolution, ou des troubles publics, l’article décrit les moyens de venir en aide à ces intermédiaires :

« … les étudiants et d’autres groupes ont besoin d’une aide discrète pour leurs manifestations. Ils ont besoin de fax. Ils ont besoin d’accès internet, de fonds pour dupliquer leurs affiches et tracts, et de financements pour empêcher qu’ils soient agressés par des hommes de main. Au-delà de ces approches, les organes des médias financés par les USA peuvent mettre en lumière les manques du régime en place, et donner une plus grande place à des critiques qui n’auraient pas fait surface autrement. Les USA soutiennent déjà des télévisions satellites en langue perse (Voice of America Persia), des radios (radio Farda), qui transmettent des informations non censurées aux Iraniens (durant ces dernières années, celles-ci ont récupéré la plus grande par des fonds alloués de façon publique par les USA pour promouvoir la démocratie en Iran). Les pressions économiques appliquées par les USA (ainsi que des pressions militaires) peuvent discréditer le régime, favorisant le désir de la population pour un gouvernement rival. »

 

L’article mentionne également l’utilisation de groupes armés pour soutenir la sédition manufacturée par les USA :

« Ceux qui souhaitent un changement de régime en Iran indiquent qu’il est du domaine de l’utopie de croire à une révolution de velours. Au contraire, ils affirment que les USA devraient se tourner vers les groupes d’opposition iraniens déjà existants, qui ont d’ores et déjà démontré leur volonté de combattre le régime, et qui semblent désireux d’accéder à l’assistance des USA. On pourrait alors espérer que ces divers groupes d’opposition puissent se transformer en des mouvements plus efficaces, qui pourraient être en mesure de renverser le régime. »

 

Dans ce document datant de 2009, sont décrites noir sur blanc les mêmes méthodes que celles révélées par AP concernant Cuba. De nouveaux stades d’intervention sont également décrits, notamment l’usage de groupes armés pour encourager la subversion et le changement de régime. De telles violences ont été employées en Thaïlande, mentionnée ci-dessus, en 2009 et 2010, ainsi que, a priori, en Iran, et sans aucun doute dans la Syrie voisine, où une guerre fait rage depuis quatre ans, menée par des terroristes soutenus par les USA, qui ont dévasté le pays.

 


Ukraine 

.

Ces actes de subversion politique ont également été constatés en Ukraine, une nation dans laquelle les incessantes interventions des USA et de l’OTAN sont publiques depuis bien longtemps. Dans un article de 2004, intitulé la campagne des USA derrière les bouleversements à Kiev [12], The Guardian a admis, que (les soulignés en gras sont du rédacteur du présent article) :

 

« … alors que les gains de la « Révolution des châtaignes » ornée d’orange sont pour l’Ukraine, la campagne qui y a été menée est une création us-américaine, un exercice de promotion de l’Occident et de marketing de masse, sophistiqué et brillamment conçu, qui a été mis en œuvre dans quatre pays en quatre ans, pour contrer des élections truquées et renverser des régimes douteux.

 

Financé et organisé par le gouvernement des USA, qui a déployé des consultants, des sondeurs, des diplomates, les deux grands partis américains et des organisations non gouvernementales US, cet exercice a été utilisé en Europe pour la première fois à Belgrade en 2000, pour battre Slobodan Milosevic dans les urnes.

 

Richard Miles, l’ambassadeur des USA à Belgrade, a joué un rôle clé. Et, l’an dernier, comme ambassadeur des USA à Tbilissi, il a rejoué sa partition en Géorgie, conseillant Mikhail Saakashvili pour battre Eduard Shevardnadze.

 

Dix mois après le succès de Belgrade, l’ambassadeur des USA à Minsk, Michael Kozak, un vétéran dans des opérations similaires en Amérique Centrale, notamment au Nicaragua, a organisé une campagne presque identique pour tenter de défaire l’homme fort de la Biélorussie, Alexander Lukashenko.

 

Celle-ci a échoué. « Il n’y aura pas de Kostunica en Biélorussie », a déclaré le président biélorusse en référence à la victoire de Belgrade.

Mais l’expérience gagnée en Serbie, Géorgie, et Biélorussie, a été incommensurable pour la conspiration qui a permis de vaincre le régime de Leonid Kuchma à Kiev.

 

L’opération, qui consiste à manigancer la démocratie à travers les urnes et la désobéissance civile, est maintenant si aboutie, que ses méthodes peuvent être reprises en un schéma pour gagner les élections dans d’autres pays. »

 

Non seulement l’Ukraine a souffert de ces déstabilisations politiques assumées par les USA pendant des années, mais The Guardian et d’autres sources nous révèlent que l’ensemble de l’Europe de l’Est a été la proie de ce type de subversion soutenue par l’étranger, ces manipulations, et ces changements de régime.

 


Il est temps de mettre un terme à la subversion organisée par les USA

 

L’immense machinerie de subversion, constituée de prisons où se pratiquent la torture, d’escouades de la mort, de guerres financées, et d’agressions militaires hors de toute légalité, est aujourd’hui la plus grande menace pour la stabilité mondiale, la paix et le progrès. La poursuite de l’hégémonie mondiale par Wall Street et Washington a déjà fait des millions de morts et a laissé des nations entières en ruine.

Stopper cette dynamique requiert un effort concerté de toutes les nations, États et provinces, des communautés locales et des individus. L’objectif étant de boycotter et remplacer de façon permanente, par des alternatives viables, les monopoles corporatistes et financiers qui conduisent cette hégémonie destructrice.

 

Dans le combat tout particulier de la subversion politique, Cuba et la Chine constituent déjà de bons exemples. À Cuba, ignorer le racket droit-de-l’hommiste pratiqué par l’Occident, qui a été construit spécialement pour servir de couverture et de protection pour ses agents de subversion, a permis au gouvernement d’enquêter et découvrir des preuves permettant d’incriminer Usaid et leurs relais, et ainsi de retourner l’opinion publique cubaine contre ces organisations. De la même manière, la Chine a réagi d’une main de maître en exposant les liens avec l’étranger et l’illégitimité du mouvement Occupy Central, leurs vrais soutiens et leur agenda réel.

 

La plupart de ces mouvements représentent une obscure minorité, que les USA tentent de faire croître de façon artificielle, tant à l’intérieur de leur pays d’origine que sur la scène internationale. Il est important que les nations s’occupent de répondre aux plaintes légitimes de leurs populations, et qu’elles ne réservent leurs enquêtes et leurs confiscations qu’aux agents de subversion. Les bouleversements sociaux et les injustices criantes ne font que donner de meilleurs points d’ancrage aux USA et à leurs réseaux de subversion.

 


Par Toni Cartalucci - Traduit par Étienne pour vineyardsaker.fr - le 26 décembre 2014

 

Notes

[1] US co-opted Cuba’s hip-hop scene to spark change (bigstory.ap.org, anglais, 11-12-2014)

[2] 5 things to know about USAID’s Cuban hip-hop plan (bigstory.ap.org, anglais, 11-12-2014)

[3] Des documents révélés par AP (documentcloud.org, espagnol, 2009, PDF)

[4] Pro-Beijing Media Accuses Hong Kong Student Leader of U.S. Government Ties (wsj.com, anglais, 25-09-2014)

[5] Entire « Occupy Central » Protest Scripted in Washington (landdestroyer.blogspot.co.nz, anglais, 05-10-2014)

[6] Media mogul Jimmy Lai « spent HK$3.5 m on Occupy Central vote », leaked emails show (scmp.com, anglais, 05-08-2014)

[7] US Covers Up Support for Hong Kong « Occupy Central » (landdestroyer.blogspot.co.nz, anglais, 28-10-2014)

[8] Thailand : Coup Ousts US-Backed Dictator (landdestroyer.blogspot.co.nz, anglais, 23-05-2014)

[9] Exposing Fake Academics & Their Foreign Backers (altthainews.blogspot.fr, 09-06-2014)

[10] US-Funded « Pro-Democracy » Propagandists Prachatai – Update (altthainews.blogspot.fr, 30-12-2013)

[11] Which Path to Persia ? Options for a New American Strategy toward Iran (brookings.edu, anglais, 15-08-2014) & version PDF en ligne (anglais)

[12] US campaign behind the turmoil in Kiev (theguardian.com, anglais, 26-11-2004)

 

Source : USAID Exposed in Cuba – What it Tells Us About US Subversion Worldwide (landdestroyer.blogspot.co.nz, anglais, 13-12-2014)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Le plus beau cadeau

Le plus beau cadeau | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Rentrez en vie après avoir fait la fête, c'est ce que je vous souhaite de mieux, mais mettez-y un peu du vôtre aussi !


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Noël avec Cyprien

Noël avec Cyprien | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Retrouvez Cyprien pour la Noël et un bon moment de détente, cliquez ici.  -  Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - La parade de Noël

LLN - La parade de Noël | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Voici la vidéo de la parade de Noël durant le marché de Noël de Louvain-La-Neuve.  -  Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Les chats & les sapins de Noël

Les chats & les sapins de Noël | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Image extraite de la vidéo « Funny Cats Who Hate Christmas' Compilation 2014 - Cute Cats vs. Christmas Tree » de Funny TV, qui peut être vue ici


 

 Entre les chats et les sapins de Noël, le combat fait rage

  

Le combat fait rage dans les salons du monde entier en cette période de fêtes. Les familles passent des heures à décorer leurs sapins de Noël de lumières et de guirlandes. Tout ça pour voir leur chat anéantir ces efforts en une fraction de seconde.

 

Découvrez dans la vidéo ci-dessous quelques combats épiques entre félins et conifères. Et cliquez ici pour découvrir les cinq conseils de Wamiz.com pour préserver votre sapin des assauts de matou.

 

>>> Voir la vidéo « Cats vs. Christmas Trees » ici

 


Par Le HuffPost – le 20 décembre 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Infos dont on parle peu n°81

Infos dont on parle peu n°81 | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Les infos dont on parle peu n° 81 (20 décembre 2014)

 

L’Agence info libre met à votre disposition toutes les semaines quelques informations passées totalement inaperçues dans nos médias, mais qui peuvent être importantes.

 

Ce N° 81 exceptionnel se penche sur le cas russe

 

 

>>> Voir l’émission vidéo spéciale Russie ici

 

 

Par l’Agence info libre – le 20 décembre 2014



***


Je vous invite à voir ou à revoir la vidéo « Les infos dont on parle peu n°71 (13 septembre 2014) » qui aborde essentiellement (du moins pour la première partie) le sujet de l’Ukraine ainsi qu’en autres la question du Traité Transatlantique : ici

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Bush, Cheney, Rumsfeld & justice

Bush, Cheney, Rumsfeld & justice | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it



Possibilité que Bush, Cheney, Rumsfeld et des fonctionnaires soient jugés pour torture ? Demande de procès pour crime de guerre déposée en Allemagne

 


Possibilité que Bush, Cheney, Rumsfeld et des fonctionnaires de la CIA soient jugés pour torture ? Demande de procès pour crime de guerre déposée en Allemagne.

 

Un groupe de défense des droits à Berlin, en Allemagne, a déposé une plainte pénale contre les architectes du programme de torture de l’administration de George W. Bush. Le Centre européen pour les droits constitutionnels et les droits humains (ECCHR) a accusé les anciens fonctionnaires de l’Administration Bush, y compris l’ancien directeur de la CIA George Tenet, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, de crimes de guerre, et a appelé à une enquête immédiate par un procureur allemand. Le mouvement suit la publication d’un rapport du Sénat sur la torture de la CIA qui comprend le cas d’un citoyen allemand Khalid El-Masri, qui a été capturé par les agents de la CIA en 2004 en raison d’une erreur d’identité et torturé dans une prison secrète en Afghanistan.

 

Jusqu’à présent, aucune personne impliquée dans le programme de torture de la CIA n’a été accusée d’un crime – sauf le dénonciateur John Kiriakou, qui avait révélé des informations classifiées concernant l’usage de la torture par l’Administration Bush. (…)

 

Plus d’information ici :

http://www.democracynow.org/2014/12/19/should_bush_and_cheney_be_tried

 

 

Par reseauinternational.net - traduction : stopmensonges - le 21 décembre 2014


Koter Info's insight:


Guy Béart chantait :


"Celui qui dit la vérité doit être exécuté".


Rien de nouveau sous le soleil, puisque, aujourd'hui encore, celui qui parle juste et dénonce est forcément écarté et banni du clan.


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Gaz - 2e accord russo-chinois

Gaz - 2e accord russo-chinois | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

 

DEUXIÈME ACCORD RUSSO-CHINOIS SUR LE GAZ : DU GNL CHER POUR L’UNION EUROPÉENNE, UN CLIENT MALADE POUR LE GNL

 

Il y a seulement quelques mois, nous avons assisté à un gigantesque accord gazier conclu par la Russie et la Chine pour un montant de 400 milliards de dollars. Les médias occidentaux ont accueilli cet accord avec une malhonnêteté partisane, affirmant à tort que la Chine était en train de prendre le dessus sur la Russie, bien que tout montre que la Chine a accepté de payer environ 360 $ les 1 000 m3, soit un prix similaire à celui que paye l’Union européenne, avec un prix qui fluctue en tandem avec ceux du pétrole.

 

Des informations sortent maintenant évoquant un autre contrat qui pourrait mettre en concurrence l’Union européenne avec la Chine sur les mêmes fournitures de gaz de Sibérie occidentale. J’en avais déjà parlé dans un article [1] en septembre. À ce moment-là, il n’y avait encore aucun détail spécifique, tandis qu’aujourd’hui nous sommes face à un accord conclu pour 30 milliards de mètres cubes, qui viennent s’ajouter aux 38 mrd m3 du premier contrat.

 

Voici une nouvelle à laquelle peu de gens ont prêté attention, malgré ses effets dramatiques à long terme sur une économie européenne déjà en perte de vitesse. Même au moment où il a été rendu public, ce contrat a suscité très peu de réactions. Rares sont ceux en Europe qui en profitent pour lancer un débat public sur ses implications. On fait comme si c’était sans importance, bien qu’il s’agisse en réalité d’une question très importante.

 

La principale conséquence est que le prix en Europe ne sera plus déterminé par le gaz russe. La nouvelle référence sera le Gaz naturel liquéfié (GNL), car l’Union européenne n’aura aucun moyen de s’en passer, de la même manière qu’elle ne peut actuellement pas se passer du gaz russe. Cela signifie que l’Union européenne, qui paye déjà plus du double des Américains pour ses fournitures de gaz naturel, va voir sa facture passer de 350 $ les 1 000 m3 à une fourchette de l’ordre de 450 $/$500 $, le prix que payent des pays comme le Japon. L’Union européenne possède les infrastructures pour importer environ 200 milliards de m3 de GNL, soit une quantité supérieure aux 160 milliards de m3 qu’elle fait actuellement venir de Russie. Mais elle n’en importe pas autant, car le GNL n’est absolument pas compétitif. Seuls 20 % de la capacité totale sont utilisés.

 

Comme je le faisais remarquer dans mon article de septembre 2014, faute de meilleures relations avec la Russie, l’Union européenne s’achemine vers un gouffre de 150/200 milliards de m3 entre l’offre et la demande d’ici 2030. La cause de ce gouffre est le déclin de la production en mer du Nord, dans les pays tels que les Pays-Bas et dans une moindre mesure la Norvège, et peut-être aussi une perte de 50 milliards de m3 sur les 80 qui transitent par l’Ukraine.

 

Le gazoduc Nord Stream et le pipeline de Yamal, avec des capacités respectives de 55 et 33 milliards de m3, peuvent couvrir environ 30 milliards de m3 du flux qui traverse l’Ukraine, car ils sont actuellement en surproduction. Mais sans South Stream, que l’Europe et les États-Unis bloquent en faisant pression sur les États membres de l’Union européenne, les 50 milliards de m3 restants sont menacés, du fait de la réticence de la Russie à conserver la voie ukrainienne. De toute manière, même si la Russie voulait continuer à passer par l’Ukraine, le transit serait compromis par des problèmes techniques liés au vieillissement du réseau de pipelines, dont Kiev n’a pas les moyens de financer la maintenance, et dans lequel personne d’autre ne veut investir.

 

L’Union européenne est sur le point de perdre un tiers de son approvisionnement, et les rares alternatives dont elle dispose ont une capacité comparativement inférieure, par exemple les 10 milliards de m3 de l’Azerbaïdjan. Dans cette perspective, la seule solution viable est l’importation massive de GNL. La révolution du gaz de schiste qui pourrait transformer les États-Unis en exportateur net de gaz ne décolle pas en Europe. Les barrières juridiques mises en place dans chaque État sont la raison la plus souvent avancée pour expliquer la quantité insuffisante de forages de gaz de schiste. Malheureusement, on porte trop peu attention au fait que des forages d’exploration ont été menés dans les pays où l’Agence internationale de l’énergie (EIA) a estimé des réserves potentielles importantes, notamment en Pologne, en Hongrie et en Roumanie. En effet, les résultats dans ces pays se sont avérés très décevants.

 

Ce mois-ci, le Premier ministre roumain a déclaré qu’il ne valait plus la peine de débattre de la question du gaz de schiste, car les travaux d’exploration de Chevron (NDT: deuxième compagnie pétrolière des États-Unis) montrent que son extraction en Roumanie ne sera pas viable commercialement. Chevron n’a pas encore commenté le résultat des forages. L’EIA a pourtant estimé que les réserves de gaz de schiste en Roumanie sont de l’ordre de 1 400 milliards de m3.

 

Bien avant cette dernière déception, la Pologne nous a aussi montré que la révolution du gaz de schiste américain ne pourrait probablement pas être reproduite avec la même ampleur dans d’autres régions du monde. L’EIA avait estimé les réserves de la Pologne à 148 milliards de m3. Cet automne, la Pologne a annoncé que la production commerciale serait abandonnée, car la quantité de gaz extraite par puits est trop faible, et la plupart des entreprises de forage se sont retirées [3].

 

 

Les gagnants et les perdants des deux contrats gaziers russo-chinois

 

Le gagnant le plus évident est la Chine. Elle aussi est victime des récentes mauvaises nouvelles concernant ses réserves potentielles de gaz de schiste, qui devaient être les plus importantes du monde selon l’EIA. Il a été annoncé récemment que l’ambition de la Chine d’atteindre une production de 60 à 100 milliards de m3 de gaz de schiste par an était clairement irréaliste. Les Chinois ne pourront guère espérer mieux que 30 milliards de m3 [4].

 

Cette nouvelle ne pouvait pas tomber à un pire moment pour la Chine. Elle reçoit de fortes pressions l’incitant à faire quelque chose pour réduire ses émissions. Le strict minimum serait que la Chine stoppe la hausse de sa consommation de charbon, et il lui serait préférable de réduire cette consommation pour dissiper les brouillards de pollution qui sont le lot des grandes villes chinoises. Dans ce contexte, les deux contrats russes auraient dû être attendus, et il est faux de les considérer comme des contrats remportés par la Chine grâce aux difficultés actuelles de la Russie. Ils traduisent le fait que les deux parties avaient un besoin urgent de se mettre d’accord sur ces questions.

 

Les autres gagnants sont les Pays-Bas et la Norvège, qui sont des exportateurs nets de gaz naturel vers les États membres de l’Union européenne. Tant qu’ils resteront exportateurs nets, ils pourront probablement compter sur un prix de vente beaucoup plus intéressant. Les Pays-Bas n’en profiteront pas très longtemps : il ne leur reste guère plus de dix ans avant de devenir importateurs net de gaz. La Norvège en revanche va en bénéficier pendant une période beaucoup plus longue, dans la mesure où elle consomme une très faible part de sa propre production. Elle pourra donc poursuivre ses exportations bien après qu’elle aura passé son pic de production. De nombreuses entreprises impliquées dans l’extraction de gaz en mer du Nord se rangent aussi du côté des bénéficiaires, par exemple Shell et Exxon, qui exploitent ensemble le champ Giant Groningen aux Pays-Bas. Les autres acteurs privés présents en mer du Nord sont British Petroleum, Connoco Philips, Talisman Energy, Statoil et BHP Billiton.

 

Le GNL va peser de plus en plus lourd sur le marché européen, imposant une base de prix nettement plus élevée que celle des fournitures russes. Pourtant, cette hausse de prix risque de ne pas être suffisante pour être rentable pour un certain nombre d’exportateurs de GNL. L’économie européenne est extrêmement fragile, les exportateurs devront donc se contenter de ce que l’Europe sera capable d’encaisser avant que l’augmentation des prix du gaz ne détruise la demande. L’Asie aurait été un bien meilleur débouché pour le GNL, grâce à la solidité de son économie. Sa croissante plus robuste aurait amorti l’effet négatif de la hausse des prix des matières premières, en particulier le gaz.

 

En détournant son gaz de l’Europe, la Russie contraint le marché du GNL à venir l’y remplacer. Des entreprises lourdement engagées dans la construction d’infrastructures d’exportation du GNL américain, Cheniere par exemple, risquent d’en souffrir. Shell ou Exxon, qui vont certes bénéficier de la hausse des prix grâce à leurs projets en mer du Nord, sont aussi concernées, car elles produisent du GNL en Amérique du Nord. Les compagnies impliquées dans la production de GNL australien comme ConocoPhillips peuvent également être affectées, ce gaz étant spécialement destiné au marché asiatique.

 

Si la Russie poursuit son virage vers l’Est, le marché asiatique pourrait être bouleversé encore davantage. En effet, l’idée d’un gazoduc vers le Japon trotte dans la tête des Russes et des Japonais depuis quelques années. Le Japon participe actuellement aux sanctions occidentales contre la Russie, mais à la moindre baisse de tension il changera de cap et reprendra la poursuite de ses propres intérêts. Après tout, l’Ukraine est un problème très lointain pour le Japon, tandis que ses dirigeants ont à cœur de restaurer la compétitivité économique du pays. Après la catastrophe nucléaire de Fukushima, l’opportunité d’un gaz naturel meilleur marché serait la bienvenue.

 

On comprend mieux la fragilité de l’Europe et sa grande sensibilité au prix du gaz en regardant qui sont les principaux clients parmi ses membres : l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et les autres économies fortes seront toujours approvisionnés par Nord Stream et Yamal, ainsi que par la Norvège. Ces pays sont les poids lourds de l’économie européenne. Le gaz qui transite par l’Ukraine alimente la Slovaquie, la Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie, l’Italie, la Grèce, la Slovénie, la Croatie, la Serbie et l’Autriche. Exception faite de l’Autriche, ces pays sont vulnérables et économiquement fragiles. Leur capacité à payer leur gaz plus cher que les pays du Nord, dont la compétitivité est déjà supérieure, est très limitée. Un handicap supplémentaire de compétitivité est la dernière chose dont ils ont besoin. L’Autriche semble solide en surface, mais étant donnée l’exposition de son secteur bancaire aux pays que je viens de citer, elle se trouve dans le même bateau.

 

Ces pays n’ont pas besoin du GNL. Ils ont besoin du projet South Stream qui leur fournira du gaz russe moins cher qui correspond mieux à leur capacité financière [NDT : cet article est paru avant l’abandon du projet]. Sans ce projet, la seule alternative sera une Union européenne toujours moins compétitive qui deviendra le principal marché du GNL. Cela n’augure rien de bon pour cette industrie, surtout si on considère les dépassements de coût qui s’accumulent en Australie et aux États-Unis. Voir une économie faiblarde devenir son client principal est une évolution dont elle se serait dispensée volontiers.

 

À la lumière des événements survenus cette année, une option s’impose à l’Union européenne et aux producteurs de GNL s’ils ne veulent pas être les victimes de cette nouvelle donne. L’Union européenne devrait approuver le projet South Stream le plus vite possible pour se prémunir contre de futures baisses des approvisionnements russes. Le déclin de la production en mer du Nord et les résultats décevants du gaz de schiste vont renforcer la demande européenne en direction de la Russie. Avec South Stream, l’Union européenne ne va pas augmenter sa dépendance au gaz russe ; au contraire, elle ne fera guère que compenser ses pertes dans le cas où le robinet ukrainien viendrait à se fermer. L’Union européenne devrait aussi chercher des fournisseurs complémentaires en plus de l’Azerbaïdjan et de l’Afrique du Nord, comme l’Iran ou l’Irak. Il faut noter toutefois que ces pays sont sujets à un réel risque de rupture d’approvisionnement.

 

South Stream aurait aussi pour effet de contenir l’offre de gaz russe et iranien sur le marché asiatique, ce qui ferait les affaires des exportateurs de GNL américains, canadiens et australiens. L’Asie leur conviendrait beaucoup mieux que l’Europe, parce que c’est un marché en croissance capable d’absorber le coût plus élevé du GNL, contrastant fortement avec une Europe en phase de désindustrialisation – c’est le cas par exemple de l’Italie.

 

Je comprends l’ambition géopolitique des dirigeants occidentaux de garder le robinet ukrainien ouvert, ce qui les conduit à ignorer les conséquences négatives sur l’économie. Il est peut-être temps de comprendre que la Russie a déjà pris la décision de faire une croix sur l’Ukraine comme pays de transit. Le premier pas dans cette direction fut la construction de Nord Stream. South Stream devait être l’étape suivante, et la dernière. Face l’obstruction que rencontre le projet de la part des Européens et des Américains, la Russie a décidé de détourner son gaz vers l’Est. Toute tentative supplémentaire visant à bloquer le projet South Stream ne fera que frapper un peu plus durement encore les économies européennes, et par ricochet nuira aux intérêts des producteurs de GNL. Au plan géopolitique, il n’y a plus rien à gagner.




Par Zlotan Ban - traduit par Mathieu pour vineyardsaker.fr – le 21 décembre 2014

 

 

Notes

[1] China and the EU Becoming Direct Competitors for Russian Gas Could Hurt U.S. LNG

[2] Oil & Gas Security – Emergency Response of IEA Countries – The Netherlands

[3] Fracking Setback in Poland Dims Hope for Less Russian Gas

[4] Shale game – China drastically reduces its ambitions to be a big shale-gas producer

 

Source : Second Russia-China Gas Deal : EU Left With Expensive LNG, And LNG Left With A Sick Customer (seekingalpha.com, anglais, 14-11-2014)

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Théorie sur les cons

Théorie sur les cons | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Voici comment un con voit le monde qui l’entoure. «Les personnes qui font la queue devant lui au bureau de Poste sont une masse d’imbéciles sans importance. Il ressent comme une injustice le fait de devoir attendre tandis qu’ils bafouillent leurs demandes. L’hôtesse de l’air n’est pas une personne potentiellement intéressante avec ses préoccupations et ses problèmes mais la représentante d’une société qui insiste stupidement pour que vous éteignez votre téléphone. Les agents d’entretien et les secrétaires sont des fainéants qui se plaignent en permanence de leurs tâches répétitives. La personne qui n’est pas d’accord avec vous dans une réunion de travail doit être abattue sur le champ. Entrer dans une rame de métro est un exercice qui consiste à donner des coups de coude à des crétins».


Eric Schwitzgebel, Professeur de philosophie de l’Université de Californie, commence ainsi sa très originale Théorie des cons publiée par le magazine américain Aeon. Il explique que nous avons tous besoin d’une théorie des cons («jerks») ce qui nous permet de rester calme et d’avoir une compréhension clinique de cette créature quand nous la rencontrons dans la nature.


Sa définition du con est la suivante: «il est incapable de comprendre le point de vue de ceux qui l’entoure et les traite comme des outils à utiliser ou des idiots à gérer plutôt que des semblables sur le plan moral». Il s’agit de quelqu’un qui se donne à lui même des avantages particuliers en considérant qu’il dispose de droits différents des autres puisqu’il leur est supérieur.


L’opposé du con est le «gentil» («sweetheart»). Le gentil voient les autres, même les étrangers, comme des personnes distinctes avec des points de vue ayant une valeur, dont les désirs et les opinions, les intérêts et les objectifs méritent l’attention et le respect.


L’échec moral et émotionnel du con est évident. Sur le plan intellectuel, c’est aussi le cas. Personne n'a raison en permanence et sur tout. Il y a en tout cas une constante, le succès encourage les cons à se comporter comme tel.


Il n’est pas sûr selon Eric Schwitzgebel que se comporter comme un con favorise l’ascension sociale et professionnelle, mais il est sûr en revanche que le succès encourage à se comporter comme un con et à s’octroyer des droits particuliers.


Alors bien sûr, les personnalités humaines sont complexes. Il n’existe pas de con absolu et de gentil absolu. Toutes les opinions ne méritent pas un traitement équivalent. Il y en a qui sont répugnantes et détestables. Ne pas être capable d’avoir de l’empathie pour un fanatique n’est pas un signe de connerie.


Nous sommes tous d’une façon ou d’une autre et à certains moments des cons. C’est pour cela que la vision du monde du con nous est si facile à reconnaître.


Fort heureusement, nous ne sommes pas tout le temps des cons et nous pouvons essayer de l’être moins.


Source : Slate.fr



more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Un bateau fantôme à Amsterdam

Un bateau fantôme à Amsterdam | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Un bateau fantôme à Amsterdam

 

visualSKIN a créé pour le festival des Lumières à Amsterdam cette installation qui projette deux images d’un bateau fantôme sur deux puissants jets d’eau pour le créer en 3 D.

 

L’œuvre rend hommage à un bateau de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales qui a coulé en 1749 lors de son voyage inaugural.

 

 

Par laboiteverte.fr - le 20 décembre 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

À la rescousse de sa compagne…

À la rescousse de sa compagne… | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Face à la détresse de cette tortue retournée sur le dos, son compagnon met tout en œuvre pour lui sauver la vie

 

La tortue a un problème majeur : si elle se trouve retournée, elle aura bien de la peine à se remettre sur ses pattes. À moins d’avoir un ami sur qui compter pour l’aider à se remettre d’aplomb. Voici une vidéo qui vous montre la solidarité dont fait preuve ce sympathique reptile à carapace.

 


>>> Vidéo intitulée : « Amazing !!! The tortoise turning over, smart companion has saved » :  ici


 

 

Par Alexis Pommier - dailygeekshow.com – le 20 décembre 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Chat père Noël

Chat père Noël | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

 

Ce chat déguisé en père Noël

n’a rien à envier au chien ewok

 

Noël, c’est fini. Envie d’une petite vidéo pour vous remonter le moral ? Découvrez Ginnan, un formidable chat dont les propriétaires ont eu l’idée de le déguiser en père Noël pour les fêtes.

 

>>> À voir dans la vidéo ici


 

Postée le 25 décembre sur le réseau social Vine, la vidéo de ce chat vêtu du traditionnel costume rouge et blanc du père Noël est ensuite devenue l’un des contenus les plus commentés sur Reddit, et cela en seulement quelques heures. Le déguisement y est pour beaucoup.

 

 

Ginnan n’est cependant pas le premier animal de compagnie à endosser ce genre de costume. Un shih tzu appelé Munchkin avait lui aussi beaucoup amusé les internautes avec son déguisement d’ours en peluche il y a quelques mois.


>>> Redécouvrez-le dans la vidéo ici

 

 

 

Par Valentin Etancelin - Le HuffPost   - le 26 décembre 2014


more...
No comment yet.
Rescooped by Koter Info from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

LLN - Attention à la neige !

LLN - Attention à la neige ! | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


La neige est annoncée pour les prochaines heures et elle devrait tenir à cause des températures prévues allant jusqu'à -10° dans les prochains jours, alors soyez très prudents !


Duc

 

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Discours de Noël du roi

Discours de Noël du roi | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Voici l’intégralité du discours prononcé mercredi par le roi Philippe à l’occasion de Noël. Les intertitres sont de la rédaction.



Mesdames et Messieurs,


Il y a peu de temps, la Reine Fabiola nous a quittés. Aux côtés du Roi Baudouin, elle a adopté notre pays et l’a aimé de tout son cœur. Par des mots et des gestes simples, elle avait le don d’insuffler de l’espoir à chacun. Elle s’est dévouée sans réserve à ceux que la vie avait durement frappés. Nous sommes très profondément reconnaissants pour tout ce qu’elle a fait, pour tout ce qu’elle a été.


Au nom de notre famille, je voudrais vous dire merci pour les nombreux témoignages de sympathie et d’affection que vous nous avez exprimés à l’occasion de son décès. La Reine Fabiola nous laisse un grand témoignage d’espoir et d’optimisme.


«Je comprends votre inquiétude»


Ce témoignage a une valeur inestimable à une époque marquée par la peur. La peur du lendemain, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur de l’autre. Lorsqu’elle se fait trop envahissante, la peur paralyse, elle engendre le repli sur soi et la solitude, et fait perdre le goût de l’avenir. Je comprends votre inquiétude et le sentiment de découragement devant l’immensité des défis de notre génération, la faible croissance de notre économie, l’augmentation de la précarité.


Pourtant, refusons de nous laisser gagner par la résignation. Tous ensemble, en partageant les efforts, nous pouvons surmonter la crise. Il faut un certain courage pour réagir à la morosité. Essayons d’abord de changer notre regard sur le monde. Un vrai regard positif libère l’action et la créativité, chez celui qui porte ce regard mais aussi chez celui sur qui il est porté.


«Le regard positif mène à l’engagement»


Je pense notamment à ces nombreuses personnes que la Reine et moi avons rencontrées et qui puisent dans une difficulté ou un échec la force pour un nouveau départ. Le regard positif mène à l’engagement. Il possède aussi une réelle puissance d’entraînement. Cet état d’esprit renforce les complémentarités et la cohésion dans notre société. Il sécurise, il sort de l’isolement, il crée des ponts, il donne un souffle à l’avenir.


Ensuite, regardons autour de nous. Nous avons la chance de vivre dans une société où sont à l’œuvre de nombreuses forces positives. Je pense à tous ceux qui s’engagent, souvent bénévolement, en faveur des jeunes, des personnes âgées, des malades, des isolés ou des plus démunis.


Je pense à la solidarité dont nous faisons preuve à tous les niveaux, à nos administrations publiques, quotidiennement au service de la population, à ces entreprises et ces services publics qui allient avec succès efficacité et humanité.


Je pense à l’impressionnante capacité d’innovation de nos entreprises et de nos scientifiques. Cette capacité d’innovation aussi est l’expression d’un regard d’espoir et d’optimisme. C’est d’abord par un regard positif que se façonne toute avancée même discrète.


Mesdames et Messieurs, en cette période de Noël et à l’aube d’une année nouvelle, posons sur nous-mêmes et sur ceux qui nous entourent un regard d’espoir. Ayons le goût de l’avenir. C’est ce que la Reine et moi vous souhaitons, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers.


Source : L'avenir.net


-------------------


Notre roi Philippe est probablement un brave type, mais quand je connais la fortune qu'il détient, plus celle dont il héritera et le salaire annuel qu'il perçoit, je reste sceptique quand à son appréciation réelle de la difficulté des ménages en crise.


De plus, son texte est supervisé par le gouvernement qui perçoit aussi des salaires à faire rêver les chômeurs de longue durée.


Alors, mon discours parallèle sincère sera simple


Bonne continuation à ceux chez qui tout va bien et bonne chance les gars pour les autres, en espérant que 2015 vous permettra d'en sortir !


Duc

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - Vol avec violence

LLN - Vol avec violence | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Une tentative de vol avec violence a été perpétrée mardi soir dans un snack de Louvain-la-Neuve.


Un individu armé, coiffé d’un bonnet et au visage masqué par une écharpe, a fait irruption peu avant minuit dans le magasin où le gérant était occupé à décharger des marchandises.


Le frère de celui-ci a alors crié que l’arme était factice. Le malfrat a aussitôt pris la fuite sans demander son reste.


Source : Sudinfo.be


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - Incendiaire arrêté

LLN - Incendiaire arrêté | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Un homme né en 1990 a été privé de liberté mercredi matin alors qu’il venait de bouter le feu à une voiture dans le centre de Louvain-la-Neuve.


Les pompiers de Wavre ont été appelés mercredi matin vers 03h30 dans l’avenue des Arts. Un individu venait d’y incendier volontairement une voiture et des poubelles qui se trouvaient à proximité de celle-ci. Pris en flagrant délit, le jeune homme a été interpellé et privé de liberté.


Source : Sudinfo.be


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

La Gazette en congé 72 hr

La Gazette en congé 72 hr | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it




Jusqu'au 25 décembre 2014, "La Gazette de Koter Info" sera en congé et votre serviteur sera en déplacement.


Dès maintenant et jusque la Noël, il me sera impossible techniquement de publier des articles, raison pour laquelle je vous en informe et vous souhaite déjà un


Joyeux Noël



à très bientôt ...


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Choix du cadeau de Noël

Choix du cadeau de Noël | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Regardez cette vidéo amusante de Norman, ensuite vérifiez quand même si vous n'êtes pas concerné par une "erreur" de choix, ce, tant que vous avez encore le temps de rectifier votre éventuelle bévue.


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Vérité sur Bernard-Henri Lévy

Vérité sur Bernard-Henri Lévy | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


La vérité sur Bernard-Henri Lévy (1/2)

 

Après avoir passé à la loupe le retour de Sarkozy, nous nous sommes intéressés à Bernard-Henri Lévy, plus précisément au Complément d’enquête qui lui était consacré sur France 2 cet été.

 

En effet, lors du visionnage de cette émission dite sérieuse, il est apparu que de nombreuses informations concernant le « philosophe » avaient été cachées aux spectateurs de France 2 :

 

  • ► D’où vient réellement sa fortune ?
  • ► Pourquoi n’a-t-on pas parlé de son soutien indéfectible à Polanski et à DSK suite à leurs affaires respectives d’agressions sexuelles.
  • ► Ses véritables raisons à soutenir certaines guerres.
  • ► Ses combats pour la femme à géométrie variable, etc.

 

Nous avons donc décidé de refaire l’enquête et de vous révéler la face obscure de BHL. Cette enquête, sourcée, s’étalera sur deux épisodes.

 

Toutes les sources utilisées (études) pour réaliser cette enquête sont librement téléchargeables sur ce lien. Vous pourrez vous faire votre propre point de vue quant à la véracité des faits énoncés et par là même, vous faire votre idée sur la qualité de notre travail.

 

Les principaux livres utilisés pour réaliser cette enquête :

 

  • ► « L’imposture française » de Beau et Toscer (Les arènes, 2006).
  • ► « Le nouveau B.A BA de BHL » de Lindgaard et de La Porte (La découverte, 2011).
  • ► « BHL : Une biographie » de Cohen (Fayard, 2005).
  • ► « Afrique et capitaux » de Suret-Canale (L’arbre verdoyant, 1987).

 

Merci à Enrique pour son aide et merci à Pierre Y. pour la musique.

 


>>> Voir la vidéo intitulée « la vérité sur Bernard-Henri Lévy (À la loupe#2 – Épisode » ici

 

 

 

Par Greg-Ilan - agenceinfolibre.fr - le 21 décembre 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

UE - TTIP & baisse des salaires

UE - TTIP & baisse des salaires | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Photo : Frédéric Farah et Thomas Porcher. (Crédits : DR)

 


Le traité transatlantique risque de faire

baisser les salaires en Europe

 

En uniformisant les normes entre les deux continents, le futur traité transatlantique rendra la dévaluation du dollar encore plus efficace pour l’économie américaine, au détriment de l’Europe. par Frédéric Farah et Thomas Porcher, économistes, auteurs de TAFTA : l’accord du plus fort (éd. Max Milo)

 

Les négociations transatlantiques en cours négligent une question centrale : celle des rapports entre le dollar et l’euro. Alors que l’Europe reste obsédée par le lien entre politique monétaire et inflation, les États-Unis utilisent le dollar comme une arme pour subventionner leurs exportations. Face aux fluctuations du dollar, la BCE a plus réagi qu’agi. L’appréciation de plus de 50 % de l’euro de 2001 à 2008 a entraîné peu de réactions de sa part, et cette progression a été l’un des éléments de la mise à mal des industries européennes et particulièrement françaises. Le traité transatlantique risque d’amplifier les effets des dévaluations monétaires. En uniformisant les normes entre les deux continents, la dévaluation du dollar sera encore plus efficace pour l’économie américaine au détriment de l’Europe. Le risque est que les États européens, pour rester compétitifs, pratiquent des dévaluations internes.

 

 

États-Unis vs Europe : pragmatisme contre dogme

 

Alors que l’Europe a imposé des dogmes rigides (équilibre budgétaire, lutte contre l’inflation) qui la privent de leviers de politique économique dont tout le monde se sert, les États-Unis ont un recours bien plus pragmatique à la politique monétaire et budgétaire quand il s’agit de dynamiser leur croissance économique. Concernant la politique monétaire, les Américains ont bien compris qu’une dévaluation de leur monnaie améliore d’une part la compétitivité de leurs exportations, mais rend également les importations venues d’Europe plus chères ce qui, inversement, augmente la compétitivité de leurs produits intérieurs. Ce mécanisme fonctionne d’autant plus que les États-Unis et l’Europe font du commerce intrabranche c’est-à-dire du commerce de biens identiques donc substituables.

 

 

La France aurait besoin d’un euro plus faible, pas l’Allemagne

 

Alors pourquoi les Européens ne font pas de même en dévaluant l’euro ? Le problème vient de l’hétérogénéité économique des pays européens. Le haut niveau de l’euro désavantage certains pays, mais profite à d’autres notamment l’Allemagne qui se place sur le haut de gamme. Au final, des études montrent que la France aurait besoin d’un euro à 1,10  dollar, l’Allemagne a 1,30 dollar et la Grèce à moins d’1 dollar. Les rapports de forces existant également à l’intérieur de l’Europe, il en a résulté un euro qui s’est apprécié de plus de 50 % depuis 2001.

 

 

L’uniformisation des normes augmente les effets des dévaluations monétaires

 

Le traité transatlantique, s’il est ratifié, rendrait les dévaluations monétaires encore plus efficaces qu’aujourd’hui, et pourrait représenter un véritable choc de concurrence pour les industries européennes. Car, actuellement, certains secteurs sont protégés par des normes différentes qui sont quasiment les seuls obstacles au commerce entre les États-Unis et l’Europe. En uniformisant ces normes, la substituabilité des biens européens et américains va augmenter et, de surcroît, va entraîner une mise en concurrence plus directe des entreprises des deux continents. Mais cette concurrence pourrait être encore plus forte si les États-Unis décidaient au nom de leurs intérêts économiques de se livrer à des manipulations monétaires pour accroître leur compétitivité. Dans ces conditions, le commerce ne pourra qu’être en faveur des États-Unis et comme la majorité des échanges sont intraeuropéens, les exportations américaines pourraient même se substituer à celles de certains pays européens entraînant des pertes de débouchés pour ces industries et, in fine, des possibles fermetures.

 

Pour compenser cette perte de compétitivité due à une dévaluation du dollar et en l’absence d’une politique monétaire européenne plus pragmatique, les États européens ne pourront qu’agir (in) directement sur les prix des produits via une dévaluation interne c’est-à-dire une baisse des coûts de production par la compression des salaires et l’hyperflexibilisation du marché du travail.

 

 

 

Par Frédéric Farah et Thomas Porcher - La Tribune.fr – le 16 décembre 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Kiev tue toujours des civils

Kiev tue toujours des civils | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Photo : Karina Belonog, tuée hier à Gorlovka par une salve de l’artillerie kiévienne, alors qu’elle rentrait de l’école accompagnée de sa maman, Jana, dans le quartier Nikitovsky. Qu’elle repose en paix !

 

 

Ukraine/Donbass : malgré la trêve

Kiev tue toujours des civils

 

Le potentat de Kiev, Petro Porochenko, a soumis jeudi 18 décembre à la Rada une loi devant permettre à Kiev de rejoindre l’OTAN. Nul doute qu’elle sera votée massivement, puisque la liberté d’expression n’existe plus dans ce pays soumis à l’arbitraire mondialiste et à la loi des nervis d’extrême droite. On comprend mieux pourquoi Kiev est assez peu pressé de rencontrer ses interlocuteurs à Minsk. L’objectif est de pouvoir obtenir de facto une intervention militaire de l’Alliance afin d’être en mesure de réprimer, puis d’éradiquer jusqu’au dernier, les habitants du Donbass considérés comme des « sous-hommes ». Hier, à Gorlovka, une petite fille est morte, victime de la politique pro-Europe et haine… Diverses escarmouches et accrochages sont encore signalés ces dernières 48 heures, essentiellement vers Gorlovka et l’ouest de Donetsk, mais aussi au niveau du saillant de Debaltsevo et sur la partie nord de Lugansk. Bien que gelée, la guerre continue.

 

Lorsque nous évoquons le nettoyage ethnique du Donbass par la junte et sa soldatesque néobandériste, nous n’exagérons rien. L’administration régionale de Kharkov, contrôlée par le régime « proeuropéen », en accord avec le consul général de Pologne à Kharkov Stanislaw Lukasik, envisage « l’évacuation des Polonais ethniques avant la fin de l’année. Leur arrivée à Kharkov est prévue pour la matinée du 29 décembre ». Il s’agirait d’une centaine de personnes qui doivent être déportées en Pologne. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, jamais une telle chose ne s’était produite.

 

 

Situation humanitaire alarmante

 

Désormais, l’Ukraine est un pays dangereux, même pour les Occidentaux. Reporters sans frontières qui, jusqu’alors, avait ouvertement méprisé la mort de journalistes russes et ukrainiens hostiles au régime tyrannique kiévien vient de classer en troisième position ce pays en matière de dangerosité. Sur le fond, cela ne changera pas grand-chose, mais il est intéressant de le noter.

 

Un an après le début des émeutes insurrectionnelles du Maidan à Kiev, qui ont renversé de façon particulièrement antidémocratique le régime légal ukrainien pour imposer une des pires dictatures qui soit, Kiev se voit accusé d’affamer le petit peuple du Donbass. C’est ce qu’a déclaré à mi-mots sur la première chaîne nationale de l’Ukraine la directrice de la branche ukrainienne d’Amnesty International Tatiana Mazur. Selon elle, Kiev doit s’acquitter de ses obligations envers les résidents des régions de Donetsk et de Lugansk, qui sont encore officiellement des citoyens de l’Ukraine, en raison d’une situation humanitaire alarmante. Le régime « proeuropéen » semble avoir envoyé quelques camions avec des denrées de première nécessité, qui ont été immédiatement arrêtés et pillés par les paramilitaires du « bataillon » répressif « Dnepr-1 ». Pour l’heure, seule la Fédération de Russie vient en aide au peuple du Donbass.

 

 

 

 

Menace terroriste bandériste à Lugansk

 

Hier, côté ukrainien un affrontement armé près de l’hôpital de Shachtye aurait coûté la vie à 3 paramilitaires d’extrême droite du « bataillon Aydar » (proche de Svoboda et des néonazis de l’UNA-UNSO), deux autres ont été blessés. Étant donné que la ville est entièrement contrôlée par les forces ukrainiennes, on ne peut pas exclure la possibilité de tirs fratricides. Un incident farouchement nié par la désinformation kiévienne dans la journée d’hier, mais confirmé par des témoins oculaires de Severodonetsk qui ont vu arriver un convoi sanitaire transportant des blessés d’ « Aydar » en provenance de Shachtye.

 

En milieu d’après-midi, on apprenait que la veille au soir (soit le 18 vers 23 h, heure locale) une embuscade tendue par un DRG républicain près de Stari Aydar avait causé la mort de 2 paramilitaires de la même unité répressive et blessé 3 autres, dont un grave, un au visage, et un autre à la main. Information confirmée par le service de presse de l’unité en question. S’agit-il de la même affaire interprétée différemment ou bien de deux accrochages différents ? En tout cas, le « bataillon Aydar » reconnaît la mort de Sergeï Nikolaevich dit « Dynamite », 38 ans, commandant de la section de reconnaissance de l’unité, et celle d’un mercenaire géorgien, Alexander M. Grigolashvili, 32 ans, de même que 3 blessés qui ont été évacués vers le centre médical militaire de Kharkov, deux d’entre eux étant dans un état grave.

 

Toujours concernant ce « bataillon Aydar », un premier lot de vêtements d’hiver vient de leur être envoyé. Il est à noter que ces équipements chauds n’ont pu être obtenus que grâce à l’aide de « sponsors » et de collectes. Kiev ne semble pas faire grand cas de ses chiens de guerre envoyés dans le Donbass…

 

Sur la partie nord du front du Donbass, il ne se passe pas une journée, depuis la trêve officielle, sans que l’on signale de duels d’artillerie d’intensité variable impliquant des automoteurs d’artillerie, des obusiers, des mortiers et des Grad.

 

Toute la partie nord de Lugansk, au niveau de la vallée de la Seversky Donets, est le théâtre de ces duels, notamment au niveau des agglomérations de Vesolaya Gora, Prishib, Slavyanoserbsk, Valuyskoe, Nizhnetoploe, Kolesnikovka et Olkhovoe. D’un côté des FAN cherchent à défendre le terrain acquis de haute lutte ces dernières semaines et, en face, les forces de Kiev cherchent à affaiblir les positions avancées des indépendantistes, comme ces fortifications édifiées dernièrement dans Valuisky et Nizhneteploe.


Plus inquiétant : le renseignement militaire de la République populaire de Lugansk signale un risque d’actions terroristes à Lugansk de la part de groupes armés clandestins se réclamant de Praviy Sektor. Une cellule terroriste a même été découverte dernièrement dans un appartement de Lugansk. Lors de la perquisition des charges explosives y ont été trouvées, de même que des fusils d’assaut kalachnikov, des munitions, des grenades.

 

 

La mort d’une petite fille

 

Ailleurs, sur la ligne de front, les escarmouches et autres accrochages sont signalés çà et là. Sur la ligne de contact du saillant de Debaltsevo, mis à part cette localité, c’est vers Nikishino que les accrochages sont encore nombreux et aussi vers Uglegorsk.

 

Les DRG républicains continuent d’agir dans le secteur de Lisichansk – Severodonetsk. Plusieurs accrochages et détonations ont été entendus de ce côté des lignes arrières des forces de Kiev et, aujourd’hui, un camion Ural ukrainien de ravitaillement a roulé sur une mine et a été détruit, un journaliste kiévien serait mort à cette occasion.

 

Le secteur nord-ouest de Gorlovka reste aussi assez animé : hier en milieu d’après-midi, la zone de Maïorsk a eu un accrochage de moyenne intensité (comme aujourd’hui), on signale aussi quelques affrontements vers Dzerzhinsk. Hier, des tirs de l’artillerie ukrainienne ont fait plusieurs blessés et ont même tué une petite fille de 9 ans. Sa mère a été hospitalisée dans un état grave.

 

Plus d’1,7 million d’enfants dans le Donbass sont dans une situation « très difficile », selon l’UNICEF. « Très difficile », signifie en langage commun : en danger de mort. L’Ukraine « proeuropéenne » tue des enfants dans l’indifférence générale d’un Occident déconnecté de tout sentiment humain.

 

Dans le secteur de Donetsk, essentiellement vers l’aéroport, le sud d’Avdeevka et Peski, on signale de temps à autre des accrochages, des salves de l’artillerie ukrainienne, et des déplacements de troupes du côté des assaillants kiéviens.

 

 

Mariupol en état de siège et menace des partisans

 

Le secteur du port de Mariupol est toujours en effervescence et les forces ukrainiennes continuent de renforcer leurs systèmes de défense comme si elles s’attendaient à un assaut massif dans les jours à venir. Les vols de drones ukrainiens semblent avoir été intensifiés ces dernières heures. Pour la seule zone aéroportuaire, on décompte plus d’un millier de soldats et environ 120 véhicules blindés. Un deuxième groupe, de 60 véhicules blindés, est situé au nord de l’autoroute Mariupol-Mangush. Mais globalement, la situation générale à Mariupol n’a pas subi de changements.

 

Aussi, ce qui semble inquiéter le plus les forces de Kiev c’est l’activité soutenue des groupes de partisans, à Kharkov notamment. Hier soir, il semblerait qu’il y ait eu une énorme explosion à proximité de l’aéroport. En tout cas, plusieurs témoins ont aperçu, après la déflagration une colonne de véhicules de pompiers, toutes sirènes hurlantes et gyrophares allumés, portant des inscriptions en… polonais.

 

Même situation inquiétante pour Kiev en Transcarpathie : la junte a décidé de mettre en place des unités de défense « pour empêcher toute agression possible et contre le séparatisme dans la région. » Des barrages ont été placés sur les voies principales, de même que des contrôles de véhicules. Menace sérieuse ou paranoïa d’un régime qui ne maîtrise plus grand-chose ? L’avenir nous le dira.

 

Pourtant la paranoïa n’est pas une vue de l’esprit en Ukraine « proeuropéenne » : comme la 4e tranche de la conscription forcée ne connaît pas un engouement significatif parmi la population, on accuse les agents des « opérations psychologiques » du GRU (NDLGazette : GRU = Direction générale des renseignements  de l’État-major des Forces Armées de la Fédération de Russie) et du FSB (NDLGazette, FSB = Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie, un service secret de la Russie), (tiens donc, pourquoi ? Celui-là il n’agit que sur le territoire russe…) d’avoir été chargés de « mener une campagne d’information à grande échelle pour perturber ou entraver la préparation de la 4e manche de la mobilisation en Ukraine. » Dès qu’un truc flanche en Ukraine, c’est désormais toujours la faute des Russes et surtout du GRU, jamais celle du régime… En attendant, l’aéroport de Zaporozhye vient de prolonger sa fermeture aux vols civils jusqu’au 23 décembre. L’OTAN a encore besoin d’acheminer hommes et matériels pour le Donbass.

 

 

Semen le velu, Semen le tatoué…

 

Et pour terminer quelques commentaires au sujet  de Semen Semenchenko, le commandant de l’ex « bataillon Donbass », devenu adjoint au Conseil national de sécurité et de défense de Kiev et député extrémiste à la Rada.


À la fin de l’hiver dernier à Donetsk, lors des débuts du mouvement indépendantiste, il est aperçu mêlé aux insurgés du Donbass. Konstantin Grishin, c’est son nom, avait alors tenté de se faire une place dans le mouvement séparatiste, sans y parvenir. Il s’est alors tourné vers le régime de Kiev qui cherchait des têtes brûlées pour ses escadrons de la mort et il y est parvenu. Prenant les journalistes qui l’interrogeaient à ce sujet pour des imbéciles (voir ici), il n’a eu le courage de reconnaître qu’il avait retourné sa veste, argumentant qu’il était là pour espionner les « terroristes »… Semenchenko-Grishin est un habitué des explications invraisemblables.

 

On comprend maintenant mieux pourquoi il avait, dans un premier temps, couvert son visage d’une cagoule lors des interventions télévisées et des vidéos.

 

 

 

Par Jacques FrèreNationsPresse.info – le 20 décembre 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

TVA à 22% & IPP à 52,5% ?

TVA à 22% & IPP à 52,5% ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Le gouvernement Michel a désigné plusieurs experts chargés de plancher sur une réforme fiscale.


L’objectif est de ramener des recettes alors que les prévisions économiques ne sont pas bonnes et que le budget est attendu au tournant par les autorités européennes, écrit Le Soir. Dans son édition du week-end, le quotidien énonce les pistes à l’étude :

  • taux d’imposition de 52,5%,
  • TVA à 22%,
  • réforme de la fiscalité sur le compte d’épargne.


Le gouvernement a ainsi jeté les premières bases du contrôle budgétaire attendu en mars. Il attend de ses experts des résultats concrets pour janvier afin de pouvoir ensuite en discuter entre partenaires de la majorité.


La première des pistes envisagées est une réforme de l’impôt des personnes physiques (IPP). L’idée est de réintroduire une plus grande progressivité. Il est question d’une base fiscale étendue moyennant une hausse significative du minimum non imposable. Le taux de 52,5% serait réintroduit. Il avait été supprimé, ainsi que celui de 55%, par Didier Reynders lorsqu’il était ministre des Finances.


Les experts planchent également sur un relèvement du taux de TVA de 21 à 22%. Cette mesure, inégalitaire en revanche, pourrait rapporter 1,1 milliard d’euros à l’Etat. Mais dans le même temps, certains taux pourraient passer de 6 à 5,5%.


En ce qui concerne l’épargne, les experts appellent à obliger les contribuables à déclarer les 1.880 premiers euros d’intérêts afin de bénéficier de l’exemption fiscale sur cette tranche. Une telle mesure viserait à lutter contre la fraude aux comptes d’épargne et stimuler d’autres formes de placements. Gain escompté: de 300 à 400 millions d’euros.


Enfin, la taxation des plus-values boursières se trouve également sur la table des experts. Mais telle que proposée, la mesure ne devrait pas rapporter beaucoup. Elle permet la déduction des moins-values. L’objectif est plutôt, là, symbolique : apaiser la tension sociale.


Source : Lavenir.net


Koter Info's insight:


Augmenter la TVA ne relancera certainement pas les affaires ou l'économie nationale, mais c'est ce que les politiciens savent mieux faire, car c'est si facile.


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

L’Arbre à vent

L’Arbre à vent | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


L'Arbre à vent : une toute nouvelle éolienne

française capable de produire

beaucoup d’énergie avec peu de vent

 

L’énergie fournie par le vent est gratuite, écologique et inépuisable, mais les éoliennes conçues actuellement sont souvent jugées trop bruyantes, trop grandes et peuvent dénaturer le paysage. Une start-up parisienne a mis au point un système en forme d’arbre dont les feuilles agissent comme des mini éoliennes capables d’apporter puissance et autonomie. DGS vous présente ce projet ingénieux qui mêle technologie et écologie.

 

NewWind R&D est une start-up parisienne dont l’ambition est de réconcilier nature et technologie, environnement et besoins énergétiques. Jérôme Michaud-Larivière et son équipe d’ingénieurs ont mis au point l’Arbre à vent, constitué d’un tronc en acier blanc et d’une centaine de feuilles en plastique (PVC) vert qui actionnent autant de mini-turbines silencieuses. Cet arbre épuré, stylisé et esthétique fonctionne quasiment toute l’année, car chaque feuille, équipée d’une technologie Aeroleaf, tourne dès que le vent atteint 2 mètres par seconde (il faut au minimum 4 mètres par seconde pour faire fonctionner une éolienne classique) quelle que soit sa direction, ce qui évite le phénomène de cisaillement.



En produisant à lui seul de 2,5 à 4 kWh, un Arbre à vent de 11 mètres de haut peut répondre aux besoins en électricité d’une famille de 4 personnes (hors chauffage). Cette merveille technologique coûte 29.500 euros hors taxes, les branches sont amovibles et les feuilles sont clipsées ce qui lui donne une longévité d’une dizaine d’années. Le premier exemplaire a été inauguré au Parc du Radôme à Pleumeur-Bodou le 23 avril 2014, depuis 21 arbres ont été commandés (principalement par des collectivités locales et des grandes entreprises) et un démonstrateur devrait être installé à Paris, place de la Concorde, dès 2015.

 

 

>>> Voir la vidéo intitulée « Nouveau prototype de l'Arbre à vent de New Wind R&D 3/3 » : ici

 

 

 Par William Arsacdailygeekshow.com – le 20 décembre 201

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

UCL & bière sans mousse

UCL & bière sans mousse | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Qui n'a jamais ruiné une table ou une chemise en ouvrant une bière ?


Pour en finir avec ce problème, des chercheurs de l'UCL, se sont penchés sur la question découvrant la solution : la magie de l'aimant.


L'éruption de mousse dans la bière est en effet causée par des protéines appelées hydrophobines qui attirent les molécules de dioxyde de carbone. Or le surplus de molécules de dioxyde de carbone dans la bière peut causer l'éruption de mousse quand on l'ouvre.


Pour contrecarrer le travail de sape des hydrophobines, les chercheurs ont décidé d'utiliser des aimants après avoir remarqué que les champs magnétiques peuvent disperser certaines molécules.


Comme l'explique le site The Atlantic, les scientifiques ont donc placé de la bière de la brasserie Orval dans un tube en verre entouré d'un aimant. Résultat: le champs magnétique de ce dernier a le pouvoir de neutraliser les hydrophobines et donc les éruptions de mousse.


Une découverte qui intéressera peut-être les brasseries belges qui ajoutent en général du houblon. Cette plante permet aussi d'éviter le trop-plein de mousse mais a, en revanche, tendance à accentuer l'amertume de la bière.


Source : LaLibre.be


more...
No comment yet.