Koter Info - La G...
Follow
Find
185.9K views | +262 today
Scooped by Koter Info
onto Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

FEF - Cédric Gervy - 17/11/12

 

Cédric Gervy nous fait une petite présentation bilingue pour le concert qui aura lieu dans le cadre de la Journée des Etudiants organisée par la FEF et la VVS le 17 novembre 2012. - Duc

more...
No comment yet.
Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
La Gazette des campus de LLN et de WSL-UCL ainsi que diverses infos intéressantes visant la vérité ou l'autre vérité (qui que ce soit qui la dise, mais sans forcément prôner l'auteur).
Curated by Koter Info
Your new post is loading...
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

En collaboration avec Koter Info, le site des étudiants de LLN - WSL

En collaboration avec Koter Info, le site des étudiants de LLN - WSL | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Koter Info 

Site "Koter Info" LLN-WSL-UCL


=  plus de 88.000 lecteurs du site

 

Avec tant de visiteurs différents, "Koter Infose targue d'être un site utile aux étudiants de Louvain-La-Neuve ou de Woluwé-Saint-Lambert-UCL.

 

Pour tout savoir sur le campus universitaire de Louvain-la-Neuve ou de Woluwé-St-Lambert-UCL, découverte, histoire, vie estudiantine, locations kots, photos, vidéos, cercles, kaps, etc...

 

Informations générales : Locations - Services - Adresses utiles, ne fusse que pour indiquer les grandes directions, mais c'est beaucoup plus !!!

 

En fait, Koter Info est un site en constante évolution avec plus de 90 pages à votre dispositon.  On y trouve tout se qu'il faut savoir quand on ne connait pas encore LLN ou WSL. 

 

Voyez par vous-même, cliquez ici ou sur le lien dans le titre ou dans la photo.


Duc

  

------------------------------

   

"La Gazette" de LLN-WSL-UCL


=  plus de 85.000 lecteurs de La Gazette

 

Avec tous ces lecteurs (différents), c'est indéniablement "La Gazette" des campus de LLN & de WSL-UCL et environs.  On y lit des infos locales ainsi que des publications diverses intéressantes boudées généralement par les médias habituels.

  

------------------------------

  

Dossiers de La Gazette


La Gazette de "Koter Info" a suivi plusieurs aventures d'équipages estudiantins néo-louvanistes ou liés à Louvain-La-Neuve au fameux Raid 4L Trophy destiné aux étudiants. Si vous voulez revivre ces aventures au jour le jour, de la préparation de la 4L à la fin du raid au Maroc, les photos, les vidéos et les reportages journaliers ont été rassemblés dans un dossier complet.

 

La Gazette a également créé un dossier reflétant les pages du site "Koter Info" et leur contenu avec un lien direct vers chacune des pages : "vitrine du site Koter Info"


------------------------------


Services gratuits directs



Koter Info's insight:

 

Site web et Gazette, les différentes publications de Koter Info sont suivies par plus de


173.000 lecteurs

 

more...
Koter Info's curator insight, January 14, 6:51 PM

 

Site web et Gazette, les différentes publications

de Koter Info sont suivies par plus de


173.000 lecteurs

 

Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Israël & apartheid, non !

Israël & apartheid, non ! | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


L'Israël de l'expansionnisme et de l'apartheid est mis au pilori par les peuples du monde entier.  Bien !


Et à quand autant de manifestations à propos de l'équivalent de la Palestine en Ukraine ?


Réveillez-vous les gars, il est plus que temps !


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

1914-18, la dernière !

1914-18, la dernière ! | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


En 1914, on disait que ce serait "la" dernière !


Je vous invite à mûrir cette idée !


Duc


---------------


Ces paroles émanent de Harry Patch, l'un des derniers survivants britanniques de la Première guerre mondiale, mort le 25 juillet 2009, à l'âge de 111 ans.


Patch a survécu à la bataille de Passchendaele, où 300.000 Britanniques et 4.000 Canadiens ont trouvé la mort.


C’est seulement après son centième anniversaire qu’il a décidé de parler de son expérience dans les tranchées.

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr./Parlement européen - 17.7.14

Ukr./Parlement européen - 17.7.14 | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Résolution du Parlement européen du 17 juillet sur l’Ukraine : le nationalisme européen dans toute sa splendeur…


Coïncidence, le Parlement Européen a adopté le 17 (juste avant le crash) une résolution commune PPE-S& D-ADLE-ECR (donc si je traduis en français : UMP-UDI-PS-Verts) hallucinante sur l’Ukraine. 

Elle est ici, les votes sont ici (page 23, c’est hallucinant d’incompréhensibilité, regardez… Il faut qu’ils soient tordus…), le PV est , le communiqué de presse est ici. Je vous en donne ici les extraits intéressants, car elle est longue.

 

  • « B.  considérant que l’occupation et l’annexion de la Crimée par la Russie constituent une violation du droit international et des engagements internationaux de la Russie en vertu de la charte des Nations unies, de l’acte final d’Helsinki, du statut du Conseil de l’Europe et du mémorandum de Budapest de 1994 concernant les garanties de sécurité pour l’Ukraine, ainsi que des obligations bilatérales dérivant du traité bilatéral d’amitié, de coopération et de partenariat de 1997 ; »

.

Occupation ?

Bien sûr : la population composée de 60 % de Russes a voté et décidé de quitter le pays pour rejoindre la Russie où elle était restée 2 siècles : c’est une « une violation du droit international ». Notez le langage tout en diplomatie.

.

  • « D.  considérant que le nouveau président a présenté un plan en quinze points en vue d’une résolution pacifique de la situation dans l’est de l’Ukraine de nature à préserver la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’unité nationale de l’Ukraine, ledit plan prévoyant une amnistie contre les personnes qui déposeront les armes et qui n’auront pas commis de délits graves, l’ouverture de couloirs sécurisés pour permettre le retrait des mercenaires russes et le lancement d’un dialogue ouvert ; »

.

Le plan consistait à ce que les résistants déposent les armes et quittent le territoire, aucune conférence de négociation n’était prévue. Sympa le plan…

L’amnistie des délits graves, ce n’est qu’à Maïdan…

.

  • « H.  considérant que, le 27 juin 2014, l’Union européenne et l’Ukraine ont signé les dispositions restantes de l’accord d’association, qui comprend une zone de libre-échange approfondi et complet ; considérant que cet accord reconnaît les aspirations du peuple ukrainien à vivre dans un pays gouverné par les valeurs européennes, la démocratie et la primauté du droit ; »

.

Ahhh, les valeurs européennes en Ukraine…

.

  • « I.  considérant que le président Porochenko a décidé de relancer l’opération anti-terroriste à la suite de l’échec du cessez-le-feu unilatéral ; considérant que l’armée ukrainienne a repris le contrôle de plusieurs villes de l’est du pays, contraignant par là les rebelles et les mercenaires à se replier sur Donetsk ; considérant cependant que les affrontements se poursuivent ; »

.

Qui décide que des combattants sont des Résistants ou des Terroristes ? Car ils ont l’air drôlement soutenus par la population quand même… (vous savez, celle qui a voté en masse le 11 mai contre Kiev).

Parce qu’il me semble vraiment qu’une armée organisée est en train de pilonner des villes, non ?

.

  • « L. considérant que le président Porochenko a déclaré, le 14 juillet 2014, que des officiers d’état-major de l’armée russe combattaient les forces armées ukrainiennes aux côtés de rebelles séparatistes et qu’un nouveau système de missiles russe avait été mis en place ; considérant que, selon des sources de l’OTAN, la Russie aurait envoyé aux rebelles des chars de bataille, de l’artillerie et d’autres armes et qu’elle aurait permis à des mercenaires russes de franchir la frontière afin de rejoindre les milices rebelles ; »

.

Énorme – et drôlement prouvé en plus – j’imagine que vous avez toutes ces preuves en tête… Par ailleurs, je vois mal les Russes empêcher des volontaires russes de quitter le pays pour aider leurs frères…

.

  • « M. considérant qu’une réunion tripartite de consultation entre l’Union européenne, l’Ukraine et la Russie a eu lieu à Bruxelles, le 11 juin 2014, au sujet de la mise en œuvre de l’accord d’association UE-Ukraine, qui comprend une zone de libre-échange approfondi et complet ; considérant qu’il s’agit là d’un processus utile qui pourrait contribuer à mettre un terme à des malentendus de longue date et à expliquer les avantages de l’accord d’association tout en prenant en compte les intérêts légitimes de toutes les parties ; »

.

Ils sont quand même cons ces Russes, incapables de comprendre des trucs aussi simples que lorsque le président de la Commission José Manuel Barroso indiqua que « Un pays ne peut à la fois être membre d’une union douanière et dans une zone avancée de libre-échange avec l’Union européenne » « Source : UKRINFORM ». Si ce n’est pas prendre en compte les intérêts russes ça…

Bon, ça, c’était les considérants, en introduction. Maintenant, voici la déclaration. PREMIER POINT :

.

  • « I.  se félicite de la signature des dispositions restantes de l’accord d’association, y compris la zone de libre-échange approfondi et complet, et croit fermement que cet accord donnera de l’élan aux réformes politiques et économiques en étant le moteur de la modernisation, en renforçant l’état de droit et en stimulant la croissance économique ; manifeste son soutien à l’Ukraine dans la poursuite de l’application provisoire de l’accord ; déclare qu’il entend achever dans les meilleurs délais sa procédure de ratification de l’accord ; demande aux États membres et à l’Ukraine de ratifier l’accord avec alacrité afin de pouvoir le mettre pleinement en œuvre dès que possible ; souligne que l’accord d’association/accord de libre-échange n’est nullement lié à l’adhésion à l’OTAN ; »

.

Donc le premier point quand on parle de l’Ukraine : l’accord de libre-échange, avec ce pays où le salaire minimal est de 100 € par mois, un tiers de moins qu’en Chine !!!!

Comment va faire notre industrie pour résister ? On ne sait pas… dommage que l’UMPSUDIVert n’ai pas explicité ça durant la campagne électorale…

.

  • « 2. accueille en outre très favorablement la signature d’accords d’association avec la Géorgie et la Moldavie, ceux-ci marquant le début d’une nouvelle ère dans les relations politiques et économiques que ces pays entretiennent avec l’Union ; appelle de ses vœux une prompte ratification de ces accords, et salue le fait que le parlement moldave y ait déjà procédé ; marque son désaccord avec l’adoption de mesures commerciales « punitives » par la Russie à l’encontre des pays ayant signé des accords d’association avec l’Union européenne, étant donné que ces accords ne constituent en rien une menace pour la Russie ; souligne que des mesures de cet acabit, qui contreviennent aux règles de l’Organisation mondiale du commerce et obéissent à des motifs politiques, sont donc inacceptables ; »

.

Bon, je rappelle que c’était une Résolution du Parlement européen du 17 juillet 2014 sur l’Ukraine (2 014/2 717[RSP)), mais c’est pas grave, on va quand même parler de la Géorgie – dont la vocation européenne est évidente (même si plus loin de nous que le Liban ou Gaza…) :

Bon sinon, il n’y a que des nationalistes européens pour ne pas comprendre que signer un accord de libre-échange avec un partenaire a des impacts sur vos anciens partenaires, qui peuvent être amenés à se protéger…  (tout comme quand on signe un accord de libre circulation des personnes).

.

  • « 4. soutient le plan de paix en tant que principal espoir de désamorcer la situation et de retrouver la paix ; accorde son appui aux mesures décisives prises par le président Porochenko dans le but de garantir l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine ; salue l’engagement qu’a pris ce dernier de résoudre les problèmes que sont la corruption et le détournement des fonds publics, tous deux endémiques ; réaffirme que la Russie est impliquée dans une action militaire et dans la fourniture de matériel ; exhorte la Russie à respecter ses obligations internationales, à s’engager véritablement à participer à des négociations en vue d’une résolution pacifique et à user de son influence, qui est bien réelle, pour que cesse toute violence ; »

.

Alloooooo ?

.

  • « 6. souligne le droit fondamental du peuple ukrainien à déterminer librement l’avenir politique et économique de son pays et réaffirme le droit de l’Ukraine à la légitime défense, conformément à l’article 51 de la charte des Nations unies ; réaffirme l’appui de la communauté internationale à l’unité, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine ; exhorte les services de sécurité ukrainiens à respecter pleinement le droit international humanitaire et le droit international en matière de droits de l’homme lorsqu’ils mènent des opérations dites antiterroristes, et souligne la nécessité de protéger la population civile, et appelle les rebelles et les mercenaires à faire de même et à ne pas se servir des civils comme boucliers humains ; insiste sur la nécessité de trouver une solution politique à la crise et prie toutes les parties de faire preuve de modération et de respecter un cessez-le-feu, qu’il est nécessaire de déclarer et de faire appliquer de manière stricte dans les plus brefs délais ; »

.

Légitime défense ????  Rebelles et Mercenaires ??? Ah tiens, le retour de la fameuse « modération »…

.

  • « 7. condamne l’agression russe de la Crimée en tant que violation grave, en vertu du droit international, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine et rejette la politique du fait accompli suivie par la Russie dans les relations internationales ; estime que l’annexion de la Crimée est illégale et refuse de reconnaître la domination russe exercée de facto sur la péninsule ; salue la décision d’interdire les importations de marchandises originaires de Crimée et de Sébastopol si elles ne bénéficient pas d’un certificat d’origine délivré par les autorités ukrainiennes et invite les autres pays à mettre en place des mesures similaires, conformément à la résolution 68/262 de l’Assemblée générale des Nations unies ; »

.

Quelle lucidité…

.

  • « 8. condamne le climat de violence qui continue de régner dans l’est de l’Ukraine, ainsi que les pertes de vies humaines qui y ont lieu chaque jour, la destruction de biens et d’habitations et la fuite de plusieurs milliers de civils vers des zones moins dangereuses ; salue la bonne volonté manifestée par la partie ukrainienne en adoptant un cessez-le-feu unilatéral et déplore que cet exemple n’ait pas été suivi par les rebelles et les mercenaires ; se déclare vivement préoccupé par la sécurité des simples citoyens qui restent piégés dans les zones de Donetsk et de Lougansk ; déplore les pertes en vies humaines et le fait que des enfants comptent parmi les victimes ; présente ses plus sincères condoléances aux familles concernées ; condamne toute action prenant pour cible la population civile et demande le strict respect du droit humanitaire international ; »

.

J’ai du mal à comprendre : le principe même d’une bonne partie des opérations milliaires de l’armée ukrainienne prend pour cible la population civile… Comme on l’a vu plusieurs fois ici…

.

  • « 9. demande à la Russie de se montrer résolue à appuyer le plan de paix, d’adopter des mesures pour surveiller efficacement sa propre frontière avec l’Ukraine afin d’endiguer le flux continu d’hommes armés, d’armes et d’équipements illégaux, de réduire immédiatement le volume des troupes qu’elle a déployées le long de sa frontière avec l’Ukraine et d’user de son pouvoir sur les rebelles et les mercenaires pour les contraindre à respecter le cessez-le-feu, à rendre les armes et à se replier sur la Russie en suivant le couloir de retraite prévu par le plan de paix de M. Porochenko ; estime qu’il s’agirait là de premiers pas tangibles qui montreraient enfin que la Russie est réellement déterminée à ne plus envenimer la crise ; »

.

Alloooo ?

.

  • « 12. se félicite de l’ajout d’onze noms supplémentaires, dont la plupart appartiennent à des responsables des autorités séparatistes autoproclamées, à la liste des personnes tombant sous le coup des sanctions en vigueur ; salue le travail préparatoire entrepris par le Conseil, par le SEAE et par les États membres dans le but d’appliquer de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie, étant entendu que celles-ci devraient concerner les secteurs de l’économie, de la finance et de l’énergie et comprendre un embargo sur les armes et les technologies à double usage ; appelle à un embargo collectif sur les ventes d’armes à la Russie et demande à ce qu’il reste en vigueur jusqu’à ce que la situation dans l’Est de l’Ukraine se soit normalisée ; prévient que toute nouvelle décision prise par la Fédération russe pour déstabiliser l’Ukraine entraînera l’aggravation des sanctions et sera lourde de conséquences pour les relations entre l’Union et la Russie ;

.

  • « 13. exige que le Conseil demande à la Russie de respecter les obligations qui incombent à cette dernière en vertu du droit international et qu’il applique la troisième vague de sanctions le cas échéant ; »

.

Ils sont donc bien cinglés… 497 députés ont voté ça...

.

  • « 14. demande instamment au Conseil européen d’adopter une stratégie plus cohérente et plus ferme et de s’exprimer d’une seule voix face à la crise ukrainienne, en particulier face à l’attitude du gouvernement russe, y compris en ce qui concerne les questions liées à la sécurité énergétique de l’Union ; déplore que certains États membres se montrent particulièrement peu solidaires en la matière ; »

.

Flûte, il reste des gouvernements avec les pieds sur Terre… Des noms, des noms !!

Notez la façon dont ils parlent des gouvernements légitimes de certains pays…

.

  • « 17. rappelle au gouvernement ukrainien l’urgence de réformes économiques et politiques internes ; fait observer que les réformes internes ne doivent pas uniquement résulter de la pression externe, mais qu’elles doivent s’appuyer sur une forte adhésion populaire pour que la modernisation du pays ouvre de nouvelles perspectives pérennes tant sur le plan économique que social ; »

.

Condoléances les Ukrainiens…

Et personne n’en a parlé, mais le Premier ministre a annoncé « le plan de privatisation le plus ambitieux depuis 20 ans » (1,5 Md$) (source), avec l’intégralité des entreprises de production et de transport d’électricité et le géant de la chimie d’Odessa OPZ. Il a aussi annoncé que « il sera nécessaire de couper un certain nombre de programmes sociaux », (vraiment pas de bol.. Source) D’après le journal ukrainien Vesti, ces coupes budgétaires vont toucher d’abord les allocations des chômeurs et des handicapés. Le ministère de la production charbonnière et de l’Énergie a annoncé le licenciement de 22 000 mineurs et la fermeture de 46 mines d’État sur trois ans dans le Donbass. (bizarre qu’ils n’aiment pas Kiev…).

En avant pour « une forte adhésion populaire » !

.

  • « 20. souligne la nécessité d’établir la confiance entre les différentes communautés au sein de la société et appelle à un processus de réconciliation durable ; souligne, dans ce contexte, l’importance de la mise en place d’un dialogue national inclusif, évitant la propagande, les discours de haine et la rhétorique, y compris en provenance de la Russie, qui risquent d’aggraver encore le conflit ; »

.

É-NOR-ME !

.

  • « 21. considère qu’il est extrêmement important que l’Ukraine amorce un processus de décentralisation progressive, afin de transférer des compétences du pouvoir central vers les administrations régionales et municipales sans pour autant mettre en péril l’équilibre interne des pouvoirs et le bon fonctionnement de l’État ; »

.

  • « 22. salue l’adoption de la loi sur les passations de marchés publics et invite à ce qu’elle soit diligemment mise en œuvre ; s’attend à ce que soit créé, dans les meilleurs délais, un organe de lutte contre la corruption politiquement indépendant et qui dispose des pouvoirs nécessaires pour enquêter sur toute malversation ; »

.

  • « 25. renouvelle son soutien à l’intention affichée par le président Porochenko d’organiser des élections législatives anticipées ; souligne que ces élections doivent se dérouler conformément aux recommandations de la Commission de Venise ; »

.

Un éclair de lucidité, mais juste : en quoi ça regarde le Parlement européen ???? Il n’y a pas des choses à améliorer en Europe avant de mettre son nez dans les affaires internes de l’Ukraine ?

.

  • « 26. se dit profondément préoccupé par l’aggravation de la situation humanitaire dans l’est de l’Ukraine et en Crimée et par les violations des droits de l’homme qui s’y commettent, qui sont le fait de rebelles et de mercenaires aiguillonnés par la Russie, et en particulier par la torture, l’assassinat et la disparition forcée de journalistes et de militants, ainsi que par la prise d’otages, enlèvements d’enfants compris ; demande une meilleure protection des civils et invite les autorités ukrainiennes à accorder une aide humanitaire dans les régions concernées ; »

.

  • « 27. attire l’attention, à cet égard, sur le récent rapport d’Amnesty International et condamne fermement les enlèvements, les passages à tabac, la torture, les meurtres, les exécutions extrajudiciaires et les autres violations graves des droits de l’homme et du droit humanitaire qui ont été commis ces trois derniers mois, essentiellement par des séparatistes armés, mais dans certains cas aussi par les forces gouvernementales, contre des militants, des manifestants, des journalistes et de nombreux autres citoyens qui n’avaient pas pris une part active au conflit dans l’est de l’Ukraine ; se rallie à l’appel lancé au gouvernement ukrainien pour qu’il mette en place un registre unique et régulièrement actualisé des signalements d’enlèvements, et pour qu’il mène des enquêtes approfondies et impartiales sur tous les cas présumés d’usage abusif de la force, de mauvais traitements ou de torture ; »

.

C’est-à-dire que le Parlement s’informe auprès d’une association privée sans grands moyens…

.

  • « 28. insiste sur la nécessité de trouver une solution claire, équitable et stable garantissant la sécurité de l’approvisionnement en gaz de la Russie vers l’Ukraine, étant donné qu’il s’agit là d’un préalable nécessaire au développement économique et à la stabilité de l’Ukraine ; estime que l’Union devrait continuer de jouer un rôle en facilitant la conclusion d’un accord en vertu duquel l’Ukraine puisse payer ses importations de gaz au prix du marché et non à un prix dont la fixation obéit à des motifs politiques ; souligne que l’instrumentalisation des ressources énergétiques dans le cadre de la politique étrangère porte atteinte à la crédibilité de la Russie et à sa qualité de partenaire commerciale fiable et rappelle qu’il convient de privilégier de nouvelles mesures permettant de réduire la dépendance de l’Union vis-à-vis du gaz russe ; »

.

Donc l’Ukraine ne paye pas le gaz à la Russie, mais la Russie abuse… par ailleurs ces zigotos savent-ils qu’il n’y a pas de « prix de marché » du gaz, puisqu’il diffère entre chaque pays ?

.

  • « 29. demande aux États membres de garantir un approvisionnement en gaz [de l’Ukraine] suffisant par le biais d’un système d’écoulement inverse depuis les États membres voisins ; se félicite, à cet égard, du protocole d’entente sur l’écoulement inverse signé entre la Slovaquie et l’Ukraine, qui devrait avoir pour effet d’encourager l’Ukraine à mettre en place un système d’acheminement du gaz transparent et fiable ; rappelle le rôle stratégique de la Communauté de l’énergie, dont l’Ukraine assure la présidence en 2014 ; se félicite de ce que la coopération avec l’Ukraine fasse partie intégrante de la stratégie de l’Union pour la sécurité énergétique présentée par la Commission en juin 2014 ; »

.

Mais oui : achetons du gaz à la Russie et revendons-le à l’Ukraine, comme ils sont insolvables, c’est une bonne idée…

.

  • « 30. salue le fait que l’Ukraine soit récemment entrée dans la deuxième phase du plan d’action concernant la libéralisation du régime des visas, réaffirmant ainsi sa détermination à mettre en place le cadre législatif, politique et institutionnel nécessaire ; est pleinement convaincu que le but ultime de ce plan devrait être l’instauration, dans les meilleurs délais, d’un régime d’exemption de visas ; réclame, par ailleurs, la mise en place immédiate de procédures de visas temporaires, très simples et peu onéreuses au niveau de l’Union et des États membres ; »

.

Miam miam libre circulation des Ukrainiens…

.

  • « 31. se félicite de la création, par la Commission, du groupe de soutien à l’Ukraine, qui fournira aux autorités ukrainiennes toute l’aide nécessaire à la réalisation de réformes politiques et économiques et travaillera à la mise en œuvre du programme européen de réforme ; »

.

Condoléances les Ukrainiens…

.

  • « 32. souligne la nécessité de défendre les valeurs et les intérêts européens et de promouvoir la stabilité, la prospérité et la démocratie dans les pays du continent européen ; »

.

Et quelle belle part ils y prennent !

.

Et alors le meilleur pour la fin :

.

  • « 33. réaffirme son point de vue selon lequel les accords d’association avec l’Ukraine et avec les autres pays du partenariat oriental ne constituent pas l’objectif ultime de leurs relations avec l’Union européenne ; souligne à cet égard que, en vertu de l’article 49 du traité sur l’Union européenne, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine – au même titre que n’importe quel autre État européen – ont une perspective européenne et peuvent introduire une demande d’adhésion à l’Union, à condition d’adhérer aux principes démocratiques et de respecter les libertés fondamentales, les droits de l’homme et les droits des minorités, et de garantir l’état de droit ; »

.

Miam miam élargissement !

.

  • « 34. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, aux gouvernements des États membres, au président, au gouvernement et au parlement ukrainiens, au Conseil de l’Europe ainsi qu’au président, au gouvernement et au parlement de la Fédération de Russie. »

.

… et j’ai ma petite idée de ce que Poutine va faire du papelard…



>>>>>> Mais en synthèse, bravo aux 497 députés ayant voté pour la reconstitution de la guerre de 1914…



(la liste détaillée est ici, sur l’excellent site VoteWatch)

En tous cas ceci illustre bien la vision que je me suis faite du parlement européen : plus il aura de pouvoir, plus on aura des problèmes, car il n’y a pas de peuple européen derrière. Bien loin d’apporter plus de Démocratie, il ne peut qu’écraser les besoins propres à chaque pays, le fait majoritaire remplaçant brutalement des négociations. Et comme il n’y aura jamais acceptation par une minorité de la décision majoritaire, ça finira par exploser.

En attendant, tous aux abris…



P.S. lire, en contrepoint, la résolution tempérée adoptée le même jour sur le conflit Israelo-palestinien



En bonus, la réaction du nationaliste européen Yannick Jadot sur le site des verts européens :



« Le Parlement européen demande un embargo sur les ventes d’armes à la Russie


Le Parlement européen a adopté, aujourd’hui, une résolution sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine, dans laquelle il demande la mise en place d’un embargo sur les ventes d’armes provenant d’Europe. Cet embargo concernerait aussi la vente des 2 navires Mistral en cours d’assemblage dans les chantiers navals de Saint-Nazaire.


Pour Yannick JADOT, député européen EELV : » Alors que les États-Unis et l’Union européenne  renforcent les sanctions vis-à-vis de la Russie eu égard à la dramatique situation en Ukraine, le Parlement demande clairement un embargo sur les ventes d’armes européennes à la Russie.


Comment en effet renforcer les capacités militaires d’un pays qui alimente une guerre civile en Europe et aux frontières de l’Union ? Le Président Hollande doit immédiatement mettre fin au contrat passé par Nicolas Sarkozy avec Vladimir Poutine. Les 2 navires Mistral constituent un irresponsable renforcement des capacités militaires et technologiques russes. L’attitude agressive de la Russie de Poutine est donc alimentée par l’hypocrisie de la position française qui prétend défendre le peuple ukrainien et la sécurité européenne tout en formant 400 marins russes à Saint-Nazaire et en augmentant la puissance de frappe russe en mers noire et baltique. »


« Les écologistes se sont prononcés à de nombreuses reprises contre la livraison à la Russie de ces navires Mistral. La crise ukrainienne a confirmé l’absolue nécessité d’une politique énergétique européenne, comme l’urgence d’une politique étrangère non soumise aux intérêts financiers des industries d’armement et la mise en place d’une politique de défense.  Nous demandons au Président Hollande de travailler avec ses collègues européens au lancement d’une telle politique de défense dont les 2 Mistral pourraient constituer un élément stratégique structurant. Ces navires pourraient venir renforcer les capacités européennes de maintien de la paix, d’opérations de surveillance ou humanitaire. »



Par Olivier Berruyer – Les-Crises.fr – le 21 juillet 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Boeing abattu - Avis Russe


Regardez et décodez bien ce qui est dit, surtout à la fin, car c'est une vérité historique qui pourrait se reproduire !


J'ajouterais simplement qu'il est important de vous poser la question classique :


" à qui profite le crime ? "


Qui peut tirer parti du crash de l'avion de Malaysia Airlines ?


Qu'auraient à gagner les Russes ou les Pro-russes par cet acte criminel, si ce n'est la désapprobation mondiale ?


A mon sens, se poser les questions, c'est y répondre automatiquement et logiquement !


Je pourrais ajouter tellement d'autres points pertinents, mais tout a déjà été développé dans "La Gazette", alors je m'épargne une longue répétition qui, pourtant, serait utile au vu de la désinformation incessante à propos des événements en Ukraine.


Duc

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Moscou accuse Kiev


Quatre jours après le crash de l’avion de la Malaysia Airlines, la Russie livre sa propre version des événements.


Pour Moscou, les séparatistes pro-russes de l’est de l’Ukraine où s’est écrasé l’avion, ne sont en rien responsables de la catastrophe, contrairement à ce qu’affirment Kiev et Washington.


Le général de l‘état-major russe Andrei Kartopolov a dit lors d’un point presse ce lundi. “Je voudrais souligner, a-t-il déclaré, que la Fédération de Russie n’a fourni aux séparatistes aucun missile sol-air appelés Bouk M1 ni aucune autre arme.”


Le général a même accusé indirectement Kiev d’avoir abattu le Boeing en affirmant qu’un avion de chasse ukrainien Su-25 se trouvait à proximité de l’appareil malaisien avant le crash, un appareil disposant de missiles air-air.


Le président Vladimir Poutine a pris la parole à la télévision ce lundi matin pour promettre une pleine coopération afin de récupérer les boîtes noires et assurer la sécurité des enquêteurs internationaux sur le site.


Source du texte : Euronews


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr. - Offensive de Kiev

Ukr. - Offensive de Kiev | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Légende photo - Karlivka, à environ 15 km à l’ouest de Donetsk : un village rasé par les tirs de l’artillerie de Kiev et vidé de ses habitants, des « sous-hommes » (dixit le Premier ministre Arseny Yatseniuk).



Ukraine/Donbass : l’offensive de Kiev contre Donetsk et Lugansk gêne l’enquête sur le crash du Boeing


Il y a une pression énorme des forces de Kiev, depuis 24 heures, au nord et à l’ouest de la poche du Donbass, alors que les éléments de l’enquête (notamment des corps et des boîtes noires de l’avion) sont en attente des enquêteurs internationaux à Donetsk et que la junte, qui n’a rien fait pour faciliter les investigations jusqu’à présent, tente de mettre la main dessus. Et l’on apprend par le très sérieux site spécialisé en aéronautique theaviationist.com que « deux Su-27 Flankers [ukrainiens] ont escorté le Boeing 777 malaisien quelques minutes avant qu’il ait été frappé par un ou plusieurs missiles. » C’est énorme ! Kiev sait tout des circonstances du crash de l’avion malaisien, mais ne veut rien dire.


Le Premier ministre de la République populaire de Donetsk a exclu de laisser partir sans la présence d’experts internationaux le train où ont été déposés les corps. Au même moment, Kiev accroissait son offensive sur Donetsk, comme pour empêcher le bon déroulement de l’enquête. La junte a refusé tout net tout accès sécurisé garanti aux experts. Ce soir, l’offensive au nord de la poche du Donbass continue, mais sur le flanc ouest, la tentative de pénétration de l’agglomération de Donetsk semble avoir échoué. À l’heure où nous bouclons cet article, le train avec les corps et divers éléments de l’enquête semble être parti en direction de Kharkov avec les experts internationaux à son bord.



Nouvel échec pour prendre Donetsk



 

À 10 km au nord-ouest de Gorlivka, à plus de 20 km au nord-est de Donetsk, des combats sporadiques ont encore lieu dans l’agglomération de Dzerzhynsk. Il semblerait qu’à la mi-journée, le colonel Bezler ait décidé de ses troupes vers Gorlivka afin d’établir une ligne de défense plus cohérente. Le bataillon de Bezler affronte en ce moment une vague d’assaut mécanisée à 1 contre 10, dans une manœuvre de freinage incluant certains quartiers est de Dzerzhynsk. À noter que parmi les assaillants, outre que certains sont clairement anglophones, une partie d’entre eux portent sur eux des signes distinctifs des forces américaines et de l’OTAN.



Un peu plus de 15 km à l’est de Gorlivka, d’importants affrontements touchent désormais Debaltseve où une quinzaine de blindés ukrainiens tenteraient de prendre le contrôle de l’agglomération et couper, de fait, l’axe Lugansk-Donetsk. Debaltseve a été l’objet depuis hier d’intenses combats. Cet important carrefour à mi-chemin entre les deux grandes agglomérations du Donbass est essentiel pour la cohésion de la poche de résistance de Nouvelle Russie.


Ce soir, plus au sud, vers Shakhtarsk a été signalé à 20 h (heure de Paris) le passage d’un important convoi des forces indépendantistes montant en ligne, environ une cinquantaine de véhicules divers : des camions, des T-64BV, des BMP-2, etc. La nuit risque d’être chaude dans ce secteur à proximité du lieu du crash du Boeing de la Malaysia Airlines. Encore une preuve que la parole de Kiev ne faut pas un clou : Porochenko avait promis un cessez-le-feu dans un secteur d’un rayon de 40 km autour du site de la tragédie…


Plus au nord-ouest, sur Popasna, à environ 10 km à l’est d’Artemivsk, la compagnie des forces indépendantistes qui dépend techniquement du commandement de Bezler à Gorlivka, a sérieusement accroché une colonne blindée ukrainienne. Résultat : 10 véhicules blindés et 10 camions avec du ravitaillement et des munitions ont été soit détruits, soit sévèrement touchés par les tirs, avec plusieurs dizaines de soldats ukrainiens mis hors d’état de combattre. La milice a perdu un camion avec ZU-23/2 et un 4×4.


Depuis hier soir, on signale une énorme concentration de blindés, d’infanterie et d’artillerie à l’ouest de Donetsk, alors qu’une grande partie des corps des victimes du crash de la Malaysia Airlines étaient justement dans cette ville, de même que les boîtes noires de l’appareil. Des éléments de l’enquête sur la catastrophe qui devraient être remis aux enquêteurs, ce qui ne semble pas être du goût de Kiev… Les forces ukrainiennes ont tenté de pénétrer dans le centre-ville de Donetsk, des combats étaient justement signalés près de la gare, appuyés par de l’artillerie lourde. Ce soir, la tentative de pénétration des forces ukrainiennes s’épuise.


Au nord-ouest de Donetsk, une poussée des forces ukrainiennes est signalée au niveau d’Avdiivka.


Plus à l’ouest de l’agglomération, la route d’accès E50-M104 passant par Karlivka et Netailove subit une pression particulièrement importante. Des combats ont même eu lieu à l’ouest immédiat de l’aéroport, à Pisky. Plusieurs salves de mortiers automoteurs de 120 Nona ont été tirées sur le site de l’aéroport. Un camion Kamaz ukrainien rempli de munitions a été touché, provoquant une énorme déflagration sur le site aéroportuaire. Les forces assaillantes ont tenté, par petits groupes, avec l’appui de batteries Grad, de prendre la partie orientale de l’aéroport tenue par le Bataillon Vostok. Ce soir, la tour de contrôle est en feu.



 

 

Des combats sont signalés aussi à environ 20 km au sud-est de Donetsk, à Starobesheve, où les forces ukrainiennes tentent de prendre le contrôle d’un important carrefour stratégique au sud de la poche du Donbass.



Lugansk : l’aéroport aux mains de la milice


Une grande partie de l’aéroport de Lugansk semble être tombé enfin entre les mains des forces du Donbass : l’offensive kiévienne au nord et au nord-ouest de la grande agglomération a eu l’effet inverse espéré par le commandement ukrainien. Si un très fort noyau de résistance persiste à se maintenir sur le site, la plupart des dépendances aéroportuaires sont évacuées par les forces ukrainiennes.


Depuis hier, Kiev a réussi à infiltrer des commandos en petit nombre dans Lugansk afin d’y faire du renseignement et d’y semer la panique parmi la population. La milice a aussitôt mis en place des unités de combat destinées à détruire ces groupes infiltrés qui semblent se déplacer dans des véhicules civils. C’est pourquoi, afin d’assurer la sécurité des habitants de la ville, l’administration de la République populaire Lugansk a interdit l’utilisation de véhicules automobiles, à l’exception de ceux des services de secours et les transports publics.



Lysychansk – Severodonetsk – Rubizhne résistent encore


Dans le secteur nord, Rubizhne, agglomération de plus de 60.000 habitants avant-guerre, subit un assaut depuis le week-end. Une tentative ukrainienne de percer directement sur l’agglomération semble avoir échoué. Les forces assaillantes de la 51e brigade mécanisée de Volodymyr-Volynskyi ont engagé directement leurs chars lourds dans les rues des quartiers nord et ouest de la ville. Résultat : 10 T-64 détruits et plusieurs BMP et BTR touchés par des tirs de RPG.



Dans la nuit du 19 au 20 juillet, Lysychansk plus au sud, a été pilonnée par les Ukrainiens à l’aide de munitions au phosphore. L’assaut n’empêche nullement les forces de Mozgovoi de réagir et de frapper juste et fort. 
Dans la nuit du 19 juillet, un groupe de combat de la milice mené par le commandant Pavel Dremova a mené une attaque aux mortiers lourds contre des positions de l’armée ukrainienne près de Varvarivka (2 km au nord de Rubizhne) et de Zolotarevka (entre Lysychansk et Seversk) : 2 automoteurs de 152 Akatsiya et 2 lanceurs BM-21 ont été détruits. Les forces de Kiev tentent d’isoler la tête de pont, formée par les agglomérations de Lysychansk – Severodonetsk – Rubizhne sur la Siversky Donets, du reste de la poche du Donbass, afin d’être en mesure de la réduire au plus vite.



 

 

Plus à l’est, à la frontière avec la Russie, dans le chaudron qui se réduit comme une peau de chagrin, les forces ukrainiennes ont non seulement abandonné un matériel considérable, généralement détruit ou très endommagé, mais aussi par endroits les corps des leurs, qui sont en putréfaction à l’air libre par une chaleur de plus de 30° (source).



Purification ethnique


La junte ne recule devant rien pour tenter de s’imposer face à la résistance des forces de Nouvelle Russie. Les quartiers nord-ouest de la grande agglomération du Donbass subissaient en fin de journée d’importants pilonnages d’artillerie. Les promesses de Porochenko comme quoi Donetsk (ni Lugansk d’ailleurs) ne serait pas la cible de l’artillerie ukrainienne n’étaient, une fois de plus, que des mensonges éhontés. Les tirs des unités de Kiev restent imprécis, mais meurtriers, notamment en ce qui concerne l’artillerie qui prend pour cible tout ce qui bouge.



 

Cela fait incontestablement partie d’un vaste plan de purification ethnique, annoncé par un grand nombre de responsables politiques ukrainiens proches du nouveau pouvoir. C’est aussi, dans les faits, l’application du programme de l’extrême droite bandéristes de Svoboda à Praviy Sektor en passant par les Patriotes ukrainiens, l’UNA-UNSO et autres groupuscules néonazis.


Ce qu’ils cherchent à faire, c’est créer une panique parmi la population pour la forcer à partir vers la Russie. D’ailleurs, plusieurs personnalités ukrainiennes (dont le ministre de la Défense) ont fait savoir qu’un programme de colonisation des terres et des propriétés spoliées aux russophones et autres « sous-hommes » du Donbass en faveur de Galiciens et autres citoyens ukrainiens de l’ouest et du centre du pays, pouvait être envisagé. Cela rappelle ce que les « nationalistes » ukrainiens de l’Ouest ont fait subir aux Polonais et aux juifs en Galicie et en Volhynie durant la Seconde Guerre mondiale. Mais ce coup-ci, ne sera pas pas avec la bénédiction d’Hitler et du IIIe Reich, mais avec celle d’Obama et de la « Communauté internationale ».



Propagande grossière




PTS-M est une sorte de grosse barge chenillée destinée aux unités d’assaut soviétiques pour les opérations de franchissement.


Il y a deux mois, quelques-uns de ces engins oubliés dans un entrepôt sont tombés entre les mains de la milice qui n’a pas pu en faire grand-chose, hormis de piètres barrages routiers…


Seuls les naïfs, les imbéciles et les manipulateurs pouvaient reprendre une désinformation aussi grossière. Ce genre de tentative de trafiquer l’information est tellement infantile que c’est à se demander si ceux qui en sont à l’origine ont le niveau intellectuel requis.



Par Jacques Frère pour NationsPresse.info - le 21 juillet 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Victimes avec ou sans valeur


Pendant que les médias s'interrogent sans malice pour savoir qui a tiré le missile contre l'avion de la Malaysia Airlines, à quelques kilomètres du lieu du crash, les massacres de civils par l'armée de Kiev continuent à Lougansk.

Mais quel média pourrait s'en offusquer ou s'en émouvoir, puisque cela n'est pas arrivé jusqu'à présent ?


En clair, les victimes du crash d'avion valent beaucoup plus que les victimes civiles des bombardements génocidaires de Kiev, du moins, c'est ce que reflète "notre" presse peu morale !


Hé oui, j'oubliais que les bourreaux sanguinaires de Kiev étaient nos amis puisque soutenus par l'UE et les USA.  Que suis-je bête !


Duc

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

19 faits sur le Soleil

19 faits sur le Soleil | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


19 faits sur le Soleil qui vont vous éblouir


Le Soleil est l’une des principales sources de notre existence. Notre étoile nous fournit lumière et chaleur, mais elle est aussi pleine de mystères. Pour mieux comprendre à quel point cet astre est important, voici les 19 informations qui vont vous époustoufler à son sujet.

 

1. Le Soleil se déplace à 220 kilomètres par seconde

 

2. Une éclipse solaire totale peut durer jusqu’à 7 minutes 30

 

3. Le Soleil contient 99,86 % de la masse totale du système solaire

 

4. Contrairement à la Terre, plus vous êtes loin de la surface du Soleil, plus il fait chaud

 

5. Le Soleil a 4,6 milliards d’années

 

6. Entre 2 et 5 éclipses ont lieu chaque année

 

7. L’énergie émise par 1 cm2 du Soleil peut alimenter 64 ampoules de 100 watts

 

8. La gravité du Soleil est 28 fois plus forte que celle de la Terre

 

9. Si le Soleil disparaissait, on ne le saurait pas avant 8 minutes

 

10. Le Soleil est environ à la moitié de sa vie


11. Le noyau du Soleil est environ de 15 millions de degrés Celsius

 

12. La surface du Soleil est d’environ 5 500 degrés Celsius

 

13. Les éclipses se voient mieux de l’espace où elles ne sont pas masquées par l’atmosphère terrestre

 

14. Bien que sombres par rapport au reste, les taches solaires brilleraient énormément sur un fond sombre

 

15. Le Soleil est une étoile naine jaune

 

16. Le Soleil est bleu lorsqu’on le regarde sous une longueur d’onde de 475 nanomètres

 

17. On pourrait mettre 1 million de Terres dans le Soleil

 

18. Le Soleil inverse ses pôles magnétiques tous les 11 ans environ

 

19. Le Soleil est la chose naturelle qui se rapproche le plus d’une sphère parfaite



Par Tristan Blanchard pour Daily Geek Show – le 21 juillet 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

La banquise antarctique progresse

La banquise antarctique progresse | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

 

Dérèglement climatique, le record qu’on n’attendait pas : la Terre n’a jamais eu autant de banquises qu’en ce moment…

 

Le NSIDC, organisme fondé par la Nasa, dont la mission est d’observer jour après jour l’évolution des étendues glacées sur Terre, a récemment rapporté un phénomène pour le moins inattendu : ses satellites montrent que la banquise en Antarctique est de 2,1 millions de kilomètres carrés plus étendue que ce qu’avaient prédit les modèles de référence.


Un récent rapport du National Snow and Ice Data Center (NSIDC, fondé par la Nasa) dévoile que la surface de la banquise en Antarctique serait supérieure de 2.1 millions de kilomètres carrés aux prévisions de la période de l’année. Comment expliquer un tel phénomène ?


Frédéric Decker : Les modèles climatiques ont leurs limites. Ils l’ont d’ailleurs déjà démontré en échouant sur l’accélération du réchauffement prévue pour la décennie 2000-2010 à l’échelle planétaire. Au lieu de cela, la température moyenne globale de notre planète a stagné, voire très légèrement augmenté. C’est aussi le cas dans les prévisions de comportement des banquises arctique et antarctique.


Le fait que la banquise antarctique progresse cette année n’est pas très étonnant.


La variabilité naturelle du climat fait que ce type de fluctuation reste « normal ». La Terre vient de connaître son deuxième printemps le plus chaud depuis la fin du 19e siècle, juste derrière le printemps 2010. Plus régionalement, l’Antarctique a connu des mois conformes aux moyennes de saison, voire un peu froids depuis ce début d’année.


Avec plus de 12 millions de km2 d’extension des glaces et de la neige, l’hémisphère Sud bat en effet un record de forte extension. D’ailleurs, en contradiction avec le réchauffement global, cette extension est régulière depuis les premières mesures en 1979, à l’inverse de l’hémisphère Nord et donc de la zone arctique qui voit la couverture de neige et de glace réduire progressivement.



Jérôme Weiss : La NSIDC est un organisme qui effectue un suivi quasi journalier des étendues des glaces de mer à partir des données satellitaires depuis un peu plus d’une trentaine d’années, que ce soit pour l’Antarctique ou l’Arctique. Il faut rester prudent, car il se trouve que contrairement à l’Arctique, la glace de mer de l’Antarctique est annuelle, c’est-à-dire qu’elle grossit en hiver (l’été pour nous) et disparaît quasiment en été. De ce fait, les variations entre les années sont très importantes, c’est ce qu’on appelle la variabilité interannuelle.


Malgré tout, il est vrai que depuis quelques années, il y a une tendance globale à l’augmentation des étendues glacées, et qui est suffisamment importante pour qu’elle remette en cause les modèles de simulation.


Pourtant, le programme de modélisation de l’évolution des banquises utilisé par les Nations-Unies prévoit une diminution de sa surface, et non une augmentation. Peut-on mettre en cause les paramètres qui le composent ?



Frédéric Décker : Les modèles climatiques échouent régulièrement, comme je le disais plus haut, plus encore sur les projections des précipitations à venir. Le cas de l’Antarctique est toutefois particulier : le réchauffement est peu marqué, et concerne essentiellement la frange littorale du continent glacé ; une grande partie intérieure de l’Antarctique stagne, voire se refroidit ! Ce léger réchauffement côtier s’accompagne de précipitations plus abondantes que dans un passé récent, augmentant donc la masse neigeuse près des côtes, neige qui se transforme en glace et donc en banquise lors des hivers extrêmement froids de cette partie du monde.


Cette extension est donc logique, elle pourrait même perdurer dans les années, voire les décennies à venir avant, peut-être, un recul ultérieur. Les climatologues planchent régulièrement sur les modèles climatiques qui demandent fréquemment des réglages. Nul doute que les prévisions à long terme vont progresser, mais lentement en fonction de la meilleure compréhension de certaines interactions, notamment entre les océans et l’atmosphère.



Jérôme Weiss : Le paramétrage de ces modèles est extrêmement complexe. Il doit prendre en compte de nombreuses données, concernant les océans, les sols, les vents, le climat… Même pour l’Arctique, ces modèles n’ont pas été capables de modéliser la vitesse du déclin de la banquise. On le voit aujourd’hui pour la zone antarctique.


De quoi est-on aujourd’hui sûr en ce qui concerne le dérèglement climatique, et son effet sur la diminution de la banquise ?



Frédéric Decker : Justement, nous ne sommes sûrs de rien. Le climatologue ou le scientifique qui affirme être sûr de quoi que ce soit dans ce domaine est à côté de la plaque ! Le climat est complexe, certaines de ses subtilités nous échappent encore, et nous avons toujours à apprendre à ce sujet.

suivi en cours ICI


Texte publié par La Terre du Futur - le 16 juillet 2014

source et extrait de http://www.atlantico.fr/



Notes :


Jérôme Weiss est directeur de recherche du CNRS au laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’environnement (LGGE). Ingénieur de l’Ecole Normale Supérieure de Géologie (Nancy), il est spécialiste de complexité et lois d'échelle dans la déformation et la fracturation des objets géophysiques et en particulier de la banquise.


Frédéric Decker est météorologue à "Météo News" et géographe. Il est observateur bénévole pour Météo France (à Sainte-Geneviève-des-Bois, Essonne) depuis 2003.


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Sibérie - Mystérieux cratère

Vidéo ajoutée sur YouTube le 10 juillet 2014 et à ce jour, elle a été visionnée 7 262 540 fois. 



Des scientifiques observent l’intérieur du mystérieux cratère en Sibérie


Des scientifiques russes ont été les premiers à avoir jeté un coup d’œil à l’intérieur du cratère mystérieux à Yamal, en Sibérie, le mercredi 16 juillet, tandis que le Siberian Times a fait un tour en hélicoptère pour obtenir d’autres images du trou.


Basé sur la vidéo d’origine du cratère, il a été estimé que le cratère pouvait faire 80 mètres de large. Cependant, Andrey Plekhanov du Centre scientifique d’état de recherche dans l’Arctique a dit au Siberian Times que le trou fait 30 mètres de large et que la partie externe qui comprend l’éboulement du sol est d’environ 60 mètres de diamètre. Les chercheurs ont également pu obtenir leur premier coup d’œil du lac glacé qui existe au fond du trou de 70 mètres de profondeur. Des échantillons du sol, de l’air et de l’eau ont été prélevés afin de mieux déterminer la cause.


Les résultats préliminaires indiquent que le trou a été formé ces deux dernières années et des données par satellite sont en cours d’examen pour tenter d’identifier exactement quand il est apparu pour la première fois. Plekhanov a déclaré au Siberian Times que c’était une éjection au sein du pergélisol, mais ce n’était pas une explosion, car il n’y avait pas eu un dégagement de chaleur.


Certaines personnes avaient d’abord émis l’hypothèse que le gaz naturel était pris au piège sous terre dans la glace, que la zone avait été enfermée dans le pergélisol pendant des milliers d’années. Cependant, alors que le sol s’est décongelé et que le gaz est devenu plus chaud, la pression accrue peut avoir provoqué une éjection et a formé le trou. Les étés de 2012 et 2013 ont été particulièrement chauds dans la région, mais les chercheurs ont encore beaucoup de travail à faire avant de désigner une cause spécifique.



Par Le Nouvel Ordre Mondial - le 20 juillet 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Le Krach boursier : une évidence

Le Krach boursier : une évidence | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

 

Pour le patron de la BRI, le risque de krach boursier n’est même plus un risque, mais une évidence

 

C’est encore et à nouveau à Ambrose Evans-Pritchard du Telegraph, dont je pense qu’il est actuellement le meilleur journaliste économique d’Europe, que l’on doit ce papier passionnant où il est allé écouter pour nous tous Jaime Caruana qui n’est rien de moins que le patron (fort peu médiatique) de la BRI, la banque centrale des banques centrales, BRI signifiant « banque des règlements internationaux ».


Jaime Caruana s’adressait aux participants du XXIIIe Congrès international des banques à Saint-Pétersbourg et voici ce qu’il a dit… Vous pourrez constater que lui aussi est un « grand optimiste »… ce qui non seulement est ironique, mais surtout, au-delà, me rassure sur mon « pessimisme » qui à en croire l’ensemble des déclarations récentes et de plus en plus nombreuses commence à s’avérer plus que fondé.


« L’économie mondiale est tout aussi vulnérable à une crise financière comme celle de 2007, avec le danger supplémentaire que les ratios d’endettement sont maintenant beaucoup plus élevés et que les marchés émergents seraient également cette fois directement concernés. »


Il est vrai, bien que personne n’insiste là-dessus, que les dettes souveraines ont très fortement augmenté depuis 2007, ce qui est très compréhensible dans la mesure où les États ont dû aussi bien sauver quelques banques à coup de dizaines de milliards et financer quelques menus plans de relance à l’aide de centaines de milliards… Évidemment, cela n’aide pas à l’équilibre des finances publiques, sans oublier le coût de la crise sur les volets sociaux avec l’indemnisation de millions de chômeurs supplémentaires à travers le monde.


Pour Jaime Caruana, « les investisseurs ignorent le risque de resserrement monétaire dans leur quête vorace au rendement. Les marchés semblent ne considérer qu’un spectre très étroit d’options possibles. Ils ont acquis la conviction que les conditions monétaires resteront faciles pour un temps très long, et vont certainement beaucoup plus loin que les banques centrales souhaitent le faire »…

Cela revient à dire que les taux pourraient remonter d’une façon beaucoup plus surprenante et imprévisible en tout cas pour les investisseurs qui, dès lors, se trouveraient piégés par l’explosion de la plus grosse bulle obligataire de tous les temps.


M. Caruana a insisté sur le fait « que le système international est à bien des égards plus fragile que lors de la faillite de Lehman Brothers. Les ratios d’endettement dans les pays développés ont augmenté de 20 points de pourcentage à 275 pc du PIB »… En clair, nous sommes dans une merde noire, mais personne ne vous le dira trop fort.


Enfin, pour le patron de la BRI, le risque de krach boursier n’est même plus un risque, mais une évidence.


« Les marchés boursiers sont devenus euphoriques. La volatilité a chuté à un plus bas historique. Les actions européennes ont augmenté 15 % en un an malgré une croissance proche de zéro et une baisse de 3 % des bénéfices attendus… » Pour vous aider à décoder, disons que le krach n’est qu’une question de temps, mais comme l’a très justement précisé Monsieur Caruana en refusant de se prononcer sur le moment de l’éclatement de cette bulle boursière, « comme l’a dit Keynes, les marchés peuvent rester irrationnels plus longtemps que vous pouvez rester solvables »…


Retenez donc que lorsque les marchés sont devenus aussi dangereux et malgré l’appât du gain que de gentils conseillers n’hésiteront pas à vous faire miroiter en sortant les beaux graphiques pour vous montrer toute la hausse que vous avez déjà loupée, il est grand temps d’hésiter justement et de ne pas se précipiter à jouer son argent au grand casino de la Bourse.



Nous allons vers un nouvel épisode paroxystique de la crise


La conclusion est assez simple et de plus en plus de voix et pas des moindres n’hésitent plus à mettre en garde ces derniers jours et ces dernières semaines sur les risques de « ruine », « d’effondrement », de « reset » ou encore de « krach », le tout alors qu’il est évident qu’aux USA la croissance patine tellement que les États-Unis ont connu une récession de presque 3 % au premier trimestre et qu’en Europe, la déflation guette l’ensemble des pays du sud y compris la France.


Lorsque l’on prendra conscience que tout va très mal et que la reprise économique tant vantée n’est jamais arrivée, alors ce sera l’heure des comptes et ce jour-là, croyez-moi, vous aurez intérêt à avoir quelques pièces d’or et d’argent, une maison tout équipée avec tout plein de réserves de raviolis… Vous pouvez aussi continuer à croire que tout va bien se passer, mais cela ne semble pas être le cas de Jaime Caruana et il n’est vraiment pas n’importe qui.


Préparez-vous et restez à l’écoute.


À demain… si vous le voulez bien !!

Par Charles SANNAT (*) pour 24hgold.com - le 18 juillet 2014



(*) Charles SANNAT : diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr. - Une mère de soldat parle

VIDÉO SOUS-TITRÉE EN FRANÇAIS


DANS L’OUEST DE L’UKRAINE, UNE MÈRE DE SOLDAT PARLE DE SON FILS ET QUESTIONNE LE RÔLE DES AUTORITÉS UKRAINIENNES  


En Ukraine de l’Ouest, une mère est interviewée à propos de la guerre, de son fils, soldat dans l’armée ukrainienne, et du rôle des autorités ukrainiennes.

 

Par THE FRENCH SAKER – le 19 juillet 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Propagande contre la Russie

Propagande contre la Russie | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Légende photo : couvertures de tabloïds anglais accusant Poutine du crash du MH17



PROPAGANDE DE GUERRE : LE PREMIER TABLOÏD HOLLANDAIS DEMANDE UNE INTERVENTION DE L’OTAN POUR PROTÉGER LE SITE DU MH17, ET FEINSTEIN DIT À POUTINE « SOYEZ COURAGEUX, AVOUEZ ! »


Voici la traduction d’un article de Zerohedge montrant le travail de propagande occidentale contre la Russie.


Mais les journaux français ne sont pas en reste, comme le montre cette prose guerrière du Nouvel observateur [1], qui se termine ainsi :

« S’ils sont conséquents, les Occidentaux décideront donc mardi de prendre des sanctions dures contre Moscou qui pénaliseront vraiment l’économie russe. Ce sera le début d’un choc frontal – la fin du rapprochement amorcé il y a plus de vingt ans sous Gorbatchev et le début d’une nouvelle ère stratégique en Europe ».


J’adore le terme « nouvelle ère stratégique », que de beaux termes technocratiques pour dire « guerre en Europe ». Novlangue, quand tu les tiens c’est qu’ils ont des choses à cacher.


Par The french Saker



---------------------------



« Peu de temps après notre premier reportage sur la tragédie du MH-17, nous avions fait remarquer que la variable clé serait de prouver qui était le tireur, alors que le grand concert de dénonciations était sur le point de commencer. Nous avions également constaté que la réponse actuelle à savoir « qui l’a fait » n’était plus pertinente, car la machine de propagande avait déjà rendu son jugement et tournait à plein régime. Cela a rapidement amené à ces commentaires ridicules du Pentagone qui déclarait, d’une part :

  • « Cela frise le ridicule de prétendre qu’un missile SA-11 ait été tiré sans l’aide des Russes » : KIRBY


Et d’autre part :


  • « Nous ne savons pas qui a tiré sur l’avion ce missile SA-11 » : KIRBY


Ainsi donc, « nous ne savons pas qui a fait ça », aussi longtemps que c’est Poutine qui l’a fait.


Comme prévu, le récit que le jet a été abattu au-dessus de l’Ukraine par Poutine est rapidement devenu la version des médias occidentaux, et en l’absence de faits réels, l’appel aux émotions a pris rapidement le dessus et atteint un paroxysme. Voici un échantillon de quelques pages de garde de journaux britanniques. De toute évidence, on s’en fout des faits, les médias savent déjà tout. (voir la photo ci-dessus).


En fait, a-t-on besoin d’autre chose que d’écouter ce suprême démagogue qu’est « l’espionnage-de-la-NSA-est-bon-pour-vous » — Dianne Feinstein, à savoir que « l’Occident » est maintenant convaincu que la guerre de propagande a déjà été gagnée. Selon le Telegraph [2] :


Dianne Feinstein, présidente de la commission du renseignement du Sénat américain, a exhorté le président russe Vladimir Poutine à avoir « le courage de prendre ses responsabilités » et à admettre que la Russie a fait une erreur.


Elle a déclaré à CNN : « Je pense que cela est devenu un immense drame humain, et que le lien entre la Russie et les séparatistes a été très clairement établi ; la question est donc : où est Poutine ?


« Je lui dirais : Poutine, soyez courageux. Parlez au monde. Dites que c’est une erreur, du moins je l’espère. Dites-le.


« Je pense que le monde doit se réveiller et dire : nous en avons assez ».


« On ne peut pas laisser ce genre de chose se reproduire, alors que la Russie continue de se préparer au prochain tir sur un avion civil. Il y aura des conséquences à cette affaire. »


Mais si les « faits » sont si massivement contre les séparatistes, pourquoi donc est-ce si important que Poutine avoue ? Après tout, cela aiderait sûrement la campagne de diabolisation contre la Russie si l’ancien espion du KGB maintenait sa version des faits.


Alors au diable les faits, tout le monde à l’Ouest, de l’homme politique le plus corrompu au plus lu des tabloïds, tout le monde a la preuve « indiscutable » que Poutine l’a fait. Mais alors et maintenant, quel est le but de tout cela ?


Une fois encore, la réponse est simple : l’intervention militaire occidentale, cette fois dans la zone de conflit, sous couvert de la colère du public contre Poutine, pour renforcer les vacillantes forces de l’armée d’Ukraine et repousser les séparatistes, dans un processus de reconquête des régions industrielles critiques de l’Ukraine qui sont également l’emplacement de vastes gisements de gaz naturel.


Et puis montrer à Gazprom qui est le vrai maitre de cette ressource clé qu’est le gaz naturel, ne ferait pas de mal non plus. Après tout l’occident a beaucoup investi dans le gouvernement ukrainien actuel, cela ne peut tout de même pas avoir été pour rien.


Et nous le savons parce que, il y a quelques heures, le plus grand quotidien néerlandais, Telegraaf [3], a ouvertement demandé une intervention militaire de l’OTAN pour protéger le MH 17 et a traité Poutine de « menteur du KGB ».


De Telegraaf placarde en gros titre « La coupe est pleine » (Maat is vol), puis titre « Il faut intervenir ! » (Ingrijpen !).


Alors, et la suite ? Eh bien, puisqu’aucune crise ne devrait jamais être passée par perte et profits (en particulier une crise créée par les mêmes entités qui en bénéficie le plus), la grande poussée au cours de la semaine prochaine sera probablement de mettre en scène une arrivée de l’Occident (dirigée par l’OTAN ou une autre grande alliance de l’Ouest) pour sécuriser le site du MH-17, pour repousser les séparatistes, et pour renforcer les forces armées qui, grâce à l’intervention massive de la CIA dans les derniers mois, sont en accord avec lesdits « renforts », tout en provoquant Poutine et la Russie, ce qui conduira à encore plus de sanctions et contre sanctions.


Pour tous ceux pour qui trouvent à cela comme un air de déjà vu, celui du scénario du fiasco syrien qui s’est déroulé au cours des deux dernières années, non sans une humiliation sans précédent pour le département d’État américain, vous n’êtes pas les seuls ».



Par Tyler DurdenZero Hedge / - le 20/07/2014
 - Traduit par Wayan pour vineyardsaker.fr



Notes :

[1] Crash du vol MH17 : mis au pied du mur, que va faire Poutine ? (Nouvel Observateur)

[2] Malaysia Airlines plane crashes on Ukraine-Russia border – live (The Telegraph)

[3] Biggest Dutch newspaper,Telegraaf, asks for military intervention by NATO to protect #MH17 & calls Putin a KGB liar. pic.twitter.com/zBje67nLpW (Twitter)

.

Source :

http://www.zerohedge.com/news/2014-07-20/biggest-dutch-daily-calls-nato-intervention-protect-mh17-feinstein-tells-putin-man-a

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

C'était la fête du pays

C'était la fête du pays | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Honteux de la politique Belge à propos des événements en Ukraine, j'ai préféré vous souhaiter une bonne fête nationale critique sur le tard !


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Horreur, injustice et honte !


ATTENTION, cette vidéo contient des images horribles !


  • Des gros plans de civils, de femmes et d’enfants tués et déchiquetés par les bombardements intensifs effectués par l'armée ukrainienne et non par lesdits « terroristes » du Donbass présentés à tort comme tel par les gouvernants et les médias occidentaux ;


  • Des victimes innocentes mutilées (corps sans tête, sans jambe…) !!!! Tous des sacrifiés innocents massacrés parce qu’ils n’adhéraient pas aux injonctions faussement « démocratiques » affichées par le gouvernement sanguinaire de Kiev. Pourtant celui-ci est soutenu pour des raisons géopolitiques et économiques évidentes par l’empire US et plus bizarrement, par son valet servile qu’est l’UE.
  


Et pas un seul mot dans nos médias hypocrites. Pourtant, cela se passe tous les jours, à notre porte près de chez nous, en Ukraine  et cette vidéo n’est qu’un pâle reflet de l’effroyable réalité qui se reproduit allégrement un peu partout dans le Donbass sous les ordres du supposé « démocrate » Porochenko, le tant apprécié des Occidentaux !

 

Regardez ces corps sans vie, ce sont des gens comme vous et moi ! Pour choquer un peu plus et pour changer, ce sont des « blancs » et des chrétiens !  Ils pourraient être de votre famille : votre père, votre frère, votre sœur ou votre enfant !

 

Moche à regarder, mais indispensable à publier dans l’espoir que, une fois pour toutes, les gens prennent conscience de ce qui se passe en Ukraine !!!!

 

Et, surtout, que les gens réagissent tout comme pour les malheurs des Palestiniens si peu considérés par les Israéliens. Un massacre perpétré en Palestine est tout aussi scabreux qu’un massacre commis en Ukraine et un génocide équivaut à un autre, dans tous les cas, personne ne peut rester insensible et passif devant tant d’ignominie. Il faut stopper nos politiciens incompétents, menteurs, opportunistes, corrompus et sans scrupules !

 

Depuis le début du conflit ukrainien, je le dénonce et je publie ce que vous cachent obstinément les médias, mais cela devient fatigant, car j’ai l’impression de n’atteindre que des gens convaincus et responsables.

 

Et où sont les milliers d’autres ? Pourquoi ne réagissent-ils pas ? Que font ces inconscients irresponsables pour changer ces injustices ?

 

Encore une fois, si « tous » vous pouviez partager ces infos tous les jours sur vos pages Facebook, Twitter, etc., cela influencerait les politiciens honnêtes (s’il en reste) qui se sentiraient obligés de tenir compte de l’opinion réfléchie de leur population.

 

Et si vous n’en avez rien à cirer, alors profitez-en bien jusqu’au jour où la politique décadente actuelle de l’UE et des USA (cherchant à pousser la Russie à la faute) vous conduira à une guerre mondiale.  Pour ceux qui ne connaissent rien des faits et des erreurs historiques pourtant récurrents, je tiens à les informer ici. Lorsque l’économie régionale, voire mondiale s’effondre, une « bonne » guerre constitue une des solutions drastiques trop souvent suggérées et appliquées pour contrer les problèmes économiques graves et, malheureusement, nous nous trouvons dans une conjoncture qui favorise cette prise de position.

 

Continuez à écoutez les médias qui sont à la botte des gouvernements nationaux et européens et qui ne cessent de vous désinformer en relayant sans aucun travail d’investigation journalistique sérieux, sans aucun sens critique les sanctions que l’UE et les USA prennent régulièrement à tort et à travers contre la Russie. Sachez que ces sanctions vont à l’encontre de vos intérêts économiques, car si la Russie gagne à commercer avec l’Europe, l’Europe gagne à commercer avec la Russie surtout en période de crise économique.

 

Mais par malheur, les aspirations de suprématie politique et économique des USA et de l’UE servile valent apparemment plus que le bien-être des citoyens européens occidentaux qui semblent être fort inconscients ou fort égocentriques face à ce qui se prépare.


Cela me met tellement en colère que je souhaiterais que le malheur s’abatte sur nous pour pouvoir écrire : « bande de cornichons, vous voyez ce dont je voulais vous prévenir ? » Et alors, j’entendrai les mêmes dire « si on avait su » comme certains dans le passé avaient pu dire.

 

Comme je n’ai de comptes à rendre à personne et que je me fiche de perdre d’éventuels amis sur les réseaux sociaux, je me permets ce langage du cœur plutôt qu’un langage journalistique.

 

Je me demande même si je ne vais pas republier à outrance cet article pour qu’il atteigne le cœur des insouciants ou inconscients.

 

Qu’en pensez-vous après avoir vu cette vidéo ?

 

Duc

 

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

L'explosion du Boeing


Une vidéo amateur, vérifiée par la chaîne américaine CNN, montre le moment exact de l'explosion de l'avion de Malaysia Airlines peu après qu'il eut touché le sol.


La vidéo a été tournée dans ce qui semble être une mine de charbon à ciel ouvert, comme il y a en beaucoup dans cette région de l'est de l'Ukraine.


La catastrophe a eu lieu non loin de la ville minière de Torez, baptisée ainsi en 1964 après la mort du chef du parti communiste français Maurice Thorez.


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr. - Les grands média mentent

Ukr. - Les grands média mentent | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Source photo : http://fr.ria.ru/infographie/20140718/201867320.html



GUERRE EN UKRAINE : LES GRANDS MÉDIAS FRANÇAIS MENTENT DÉLIBÉRÉMENT (NDLGazette : et les médias belges aussi !)


N’ayons pas peur des mots. Nos grands médias français sont volontairement complices d’un mensonge d’État. Réfléchissons-y ensemble.


Philippe Grasset vient de publier ce jour un article qu’il faut absolument lire : « MH17 et l’insaisissable BUK russe ». Il cite lui-même un article de Robert Parry, qui dirige et anime le site ConsortiumNews.


Ce dernier, dont la réputation de sérieux n’est plus à faire, évoque des informations que lui ont fournies des analystes de la CIA. Les observations d’un satellite de reconnaissance américain montrent en effet que le missile BUK ayant détruit l’avion de la Malaysian Airlines a été tiré d’un site occupé par les militaires du régime de Kiev, paraissant d’ailleurs en état d’ébriété, au vu des bouteilles de bière vides répandues sur le terrain (Oui, les satellites militaires américains peuvent voir ce type de détail).


Cette information remet immédiatement en cause le discours de tout le monde occidental, selon lequel ce serait les pro-Russes, et derrière eux Vladimir Poutine, qui auraient causé, involontairement ou volontairement, l’accident. Elle pourrait être critiquée, mais encore faudrait-il qu’elle soit évoquée. Or, comme je l’ai fait remarquer dans un commentaire que j’ai posté en regard de l’article de Philippe Grasset, il est scandaleux que les représentants des médias français, qui comprennent le français et doivent normalement lire tous les jours De Defensa, comme je le fais moi-même, n’en aient pas encore parlé. Je doute d’ailleurs qu’ils en parlent ce soir ou demain ou jamais.


Cela signifie que ces médias français mentent volontairement à des dizaines de millions de citoyens français. Ils sont complices d’un mensonge d’État visant à accuser Poutine d’avoir commis le crime. Ils sont complices aussi d’un autre mensonge d’État visant à ne pas rechercher ailleurs les causes de l’attentat, pourquoi pas auprès des troupes spéciales américaines et des mercenaires opérant en Ukraine au service de John Kerry, avec l’accord d’Obama.


Comme l’écrit Philippe Grasset, « La dénonciation constante d’un même et seul coupable possible constitue le point stratégique central. Il n’est pas le résultat de quelque chose, quelque processus que ce soit, enquête, etc., mais bien la condition sine qua non, la prémisse fondamentale autour de laquelle le reste doit évoluer tactiquement… Il va sans dire que ce « point stratégique central » est la culpabilité de la Russie, à considérer comme une prémisse, un principe de réflexion et de communication, et nullement quelque chose à établir ou même seulement à affirmer ».


En l’espèce, le coupable obligé est non seulement la Russie, mais Poutine, et tout doit être fait pour qu’aucune autre hypothèse ne soit émise. Comment s’étonner qu’avec de pareilles désinformations, de pareilles manipulations, les opinions publiques ne se résignent pas finalement à la perspective d’une guerre contre la Russie ?


Ces derniers jours, il nous avait semblé que Merkel et Hollande refusaient d’entrer complètement dans ce jeu. Il semble bien ce soir qu’ils aient renoncé à toute indépendance de jugement vis-à-vis des bellicistes washingtoniens.



Par Jean-Paul Baquiast pour blogs.mediapart.fr - le 21 juillet 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Pro-palestiniens à Paris

Manifestation en solidarité avec Gaza qui s'est déroulée dans le nord de Paris le samedi 19 juillet 2014.


Les plus hautes autorités de l'Etat, président de la République et ministre de l'Intérieur en tête, avaient interdit cette manifestation de soutien à Gaza, au motif de "risques graves de trouble à l'ordre public".


Quoi de mieux pour engendrer une réaction négative, car à cause de cette interdiction, rarement l'ordre public n'aura été aussi manifestement malmené dans Paris.


Voilà ce qui peut arriver quand les autorités soutiennent officiellement un Etat agresseur et interdisent une manifestation que des milliers de gens estiment juste.

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

E-books/Amazon-Lecture illimitée

E-books/Amazon-Lecture illimitée | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


E-books : Amazon s’essaye à la lecture illimitée sur abonnement


Le modèle de plus en plus populaire de la vidéo ou de la musique en ligne illimitée sur abonnement peut-il s’étendre aux livres électroniques ? C’est le pari d’un nouveau service lancé vendredi par Amazon aux États-Unis.


Pour 9,99 dollars par mois, le service Kindle Unlimited promet l’accès à plus de 600.000 livres. L’utilisateur pourra emprunter jusqu’à 10 titres en même temps, aussi souvent et pour aussi longtemps qu’il le souhaite.


« Avec Kindle Unlimited, pas besoin d’y réfléchir à deux fois avant d’essayer un nouvel auteur ou un nouveau genre. Il suffit de commencer à lire «, a fait valoir dans un communiqué Russ Grandinetti, un responsable de la division Kindle d’Amazon.


Le service ne fonctionne pour l’instant qu’aux États-Unis, mais Amazon prévoit de le développer dans d’autres pays à l’avenir.

Pour Colin Gillis, analyste chez GGC Partners, c’est « une extension logique ».

« De plus en plus d’activités évoluent vers des offres par abonnement. On est en train de devenir une société qui emprunte au lieu de détenir. On voit ça avec la musique, avec les films », avec des services comme Spotify et Netflix, explique-t-il à l’AFP.


Amazon lui-même donnait déjà accès à des films, des séries télévisées, un catalogue musical et une bibliothèque de location de livres électroniques dans le cadre de son service Prime, qui coûte 99 dollars par an aux États-Unis.



— Réservé aux gros lecteurs —


La lecture illimitée sur abonnement est déjà proposée par des services concurrents comme le californien Scribd, qui promet plus de 400.000 livres pour 8,99 dollars par mois à 80 millions de lecteurs dans une centaine de pays, ou le new-yorkais Oyster, qui ne donne pas le nombre de ses clients, mais revendique plus de 500.000 titres pour 9,95 dollars.


Les analystes interrogés par l’AFP jugent le service intéressant pour les consommateurs lisant plus d’un livre par mois.


« Comparé à la population totale, ce n’est peut-être pas si élevé «, reconnaît Roger Kay, analyste chez Endpoint Technologies, tout en relevant que « le public central d’Amazon a toujours été composé de gros lecteurs ».

L’Américain typique lit 5 livres par an, selon une étude publiée en janvier par le centre de recherche Pew. L’imprimé y apparaissait toujours comme le mode de lecture privilégié, 28 % seulement des personnes sondées ayant lu un livre électronique sur l’année écoulée.


Tous les livres existants ne seront en outre pas disponibles, obligeant à des dépenses supplémentaires pour les acheter, même si Amazon fait miroiter des best-sellers comme la série « Harry Potter » ou le livre « Flash Boys » sur le courtage à haute fréquence à Wall Street, ainsi que des classiques comme « La Ferme des Animaux ».


Colin Gillis ne s’attend « pas à ce que cela constitue une grosse part de l’activité d’Amazon dans un avenir proche ».


« Cela pourrait atteindre le milliard de dollars de revenus, mais ça prendra un moment «, juge aussi Roger Kay, en allusion à un chiffre circulant dans la presse.



— Quelle rémunération pour les auteurs ? —


Pour James McQuivey, analyste chez Forrester, Amazon cherche en partie à forcer la main aux éditeurs, soucieux de limiter les pressions sur leurs prix de vente.


« L’idée de l’abonnement est très populaire auprès des consommateurs. Amazon aurait pu attendre que les éditeurs s’y mettent, mais il a décidé de le faire lui-même et d’avoir le contrôle «, dit-il.


Roger Kay s’inquiète parallèlement d’un risque de « détruire un peu plus le modèle économique qui nourrit les auteurs ». « Ils sont généralement payés avec un pourcentage des ventes » et risquent de toucher moins, « sinon, économiquement, ça ne fonctionnera pas pour Amazon ».


Le groupe n’a pas répondu à une requête de l’AFP sur les modalités financières de ses accords avec les éditeurs.


Scribd dit les rémunérer quand un livre est lu « comme s’il avait été acheté dans un magasin », tandis qu’Oyster évoque « des paiements réguliers » basés sur la fréquence de lecture des livres.



Par Etienne Froment pour geeko.lesoir.be - le 20 juillet 2014  - AFP

 

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Carte SIM internationale

Carte SIM internationale | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Mobistar introduit 1617, sa carte SIM internationale


Avec l’aide du fournisseur britannique Core, l’opérateur souhaite s’introduire de manière agressive sur le segment des appels et SMS vers les pays étrangers.


Le design du 1617 évoque les devantures des phones shops.


Mobistar lance aujourd’hui sa carte SIM internationale 1 617. Il s’agit d’une formule prépayée classique de 6,9 euros pour 5 euros de forfait. Les trois paliers de recharge sont fixés à 10, 15 et 25 euros avec un bonus de minutes et de SMS nationaux.


Le prix des communications démarre à un eurocent la minute vers, par exemple, les postes fixes d’Inde, du Maroc, du Bangladesh, de Pologne, de Roumanie et de la Turquie. L’Europe est généralement facturée à hauteur de 3 cents la minute pour les fixes et 9 cents la minute pour les mobiles. Des frais d’établissement de connexion de 19 cents par appel sont également décomptés.


En Belgique, il faudra compter 15 cents par minute, 10 cents par SMS et par mégaoctet de données.


La cible de cette nouvelle offre est claire : 1,6 million de ressortissants étrangers sont présents en Belgique. Lycamobile et Ortel sont explicitement désignés par Mobistar comme concurrents à bousculer.




Par Laurent Redondo Sanchez pour geeko.lesoir.be - le 18 juillet 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Radiotélescope & trous noirs

Radiotélescope & trous noirs | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Légende photo : installation du maser à hydrogène, c’est-à-dire de l’horloge atomique, au plus près des 66 antennes, à plus de 5.000 m d’altitude. © NRAO/AUI/NSF



Un radiotélescope de 5.000 km pour regarder les trous noirs


Le radiotélescope Alma va bientôt être couplé par interférométrie avec d’autres homologues très éloignés. Grâce à la précision d’une nouvelle horloge atomique, le résultat sera l’équivalent, pour la résolution, d’un instrument virtuel de plusieurs milliers de kilomètres de diamètre. Avec ce projet Event Horizon Telescope, l’équipe d’astronomes coordonnée par le MIT Haystack Observatory espère observer des objets très éloignés et très lumineux dans le domaine des ondes submillimétriques, avec une vedette : le trou noir de notre Galaxie.


Qui n’a jamais voulu observer directement un trou noir, l’objet galactique le plus mystérieux de l’Univers ? Une question difficile, car, par définition, ces objets sont invisibles. Toutefois, les astronomes espèrent en obtenir une image du contour qu’ils qualifient d’horizon. C’est-à-dire cette surface invisible au-delà de laquelle la lumière est piégée. Tout aussi surprenant que cela puisse paraître, cette première image serait pour bientôt !


Ce cliché qui fera date sera celui de Sagittarius A*, le trou noir supermassif de la Voie lactée situé à 26.000 années-lumière de nous. D’une taille estimée à 25 millions de kilomètres, il est aussi massif que quatre millions de Soleils. Mais il est si loin que son diamètre apparent n’est que de 50 microsecondes d’arc. Pour le distinguer, les astronomes auraient besoin un télescope de quelque 5.000 km de diamètre avec une précision 2.000 fois plus fine que celle du télescope spatial Hubble ! À cela s’ajoute qu’il doit fonctionner dans les ondes submillimétriques, domaine du spectre électromagnétique qui permet de s’affranchir de tout ce qui nous obstrue la vue du trou noir. Évidemment, aucun télescope n’est capable actuellement d’observer avec une telle précision. Quoique…



Transformer Alma en un télescope géant


La solution, c’est l’interférométrie à très longue base (VLBI) qui l’apportera. Une équipe de chercheurs fait le pari, en effet, de mettre en réseau jusqu’à douze observatoires millimétriques répartis un peu partout sur le globe afin de synthétiser un télescope virtuel dont le miroir ne se mesure plus en mètres ni en centaines de mètres, mais en milliers de kilomètres ! On atteint alors la résolution d’un instrument virtuel dont le diamètre serait la distance entre les télescopes les plus éloignés l’un de l’autre. C’est tout le principe de l’interférométrie qui s’apparente à un télescope composé de nombreux éléments individuels. Tel est le projet Event Horizon Telescope (EHT) : réaliser un instrument virtuel qui aurait peu ou prou la taille de la Terre.


L’observatoire Alma et ses 66 antennes s’apprêtent donc à rejoindre l’EHT. Et l’interférométrie, ça le connaît puisque lui-même a été conçu pour fonctionner comme un interféromètre où chaque paire d’antennes crée une seule ligne de base. Alma peut produire ainsi jusqu’à 1.291 lignes de base dont certaines mesurent jusqu’à 16 km de long.


Toutefois, pour se connecter à l’EHT, Alma nécessite une horloge atomique. Et celle qu’il utilise actuellement n’est pas suffisamment précise. Elle convient à l’échelle de l’observatoire pour des paires d’antennes, mais pas pour relier des instruments éloignés de milliers de kilomètres et dont les signaux arriveront avec des décalages de temps importants et quelconques. C’est pourquoi on vient de lui installer une horloge atomique bien plus précise, basée sur un maser à hydrogène. Ce système doit déjà permettre aux 66 antennes de fonctionner comme une unique antenne de 85 mètres de diamètre.


Autrement dit, elles vont être phasées pour ne produire qu’un seul signal qui sera exactement celui qui aurait été produit si on avait une antenne d’un diamètre équivalent à la plus longue ligne de base. Grâce à la précision atteinte, Alma pourra alors être couplé par VLBI avec d’autres de ses semblables de par le monde.


Comme nous l’explique Denis Barkats, astronome système d’Alma chargé de la mise en service et des observations scientifiques pour les chercheurs, cette « nouvelle horloge que l’on vient d’installer est un nouveau cœur pour Alma ; un cœur qui bat à une fréquence très très précise et très très très stable ». C’est cette stabilité dont les astronomes ont « besoin pour pouvoir imaginer faire de l’interférométrie avec ces lignes de base de plusieurs centaines voire milliers de kilomètres ».


De la nécessité d’un maser


Rappelons qu’un maser est l’analogue d’un laser, mais le domaine des micro-ondes, le M demicrowaves remplaçant le L de light, lumière visible. Un tel appareil produit des photons de même fréquence par stimulation d’un milieu particulier (un gaz, un solide ou un liquide). En l’occurrence, le milieu de ce maser est l’hydrogène. Ce dispositif est utilisé (comme d’autres) pour réaliser des horloges atomiques très précises.


Pour comprendre la nécessité de ce maser à hydrogène, il faut rappeler que faire de l’interférométrie « revient à multiplier deux ondes puis à mesurer la moyenne (dans le temps) du battement qui en résulte avec trois cas de figure différents » :


  • Si les deux ondes sont exactement à la même fréquence, le battement entre les deux sera régulier et on obtient alors une amplitude constante lorsqu’on les moyenne dans le temps. Il s’agit d’une cohérence et c’est le cas idéal lorsque les deux horloges de nos deux antennes sont stables et à la même fréquence.


  • Si nos deux ondes ont des fréquences légèrement différentes, mais stables, le battement entre les deux sera changeant et on obtient une amplitude variant de façon sinusoïdale lorsqu’on moyenne le battement (c’est le même effet que lorsqu’on accorde une guitare et qu’on pince deux cordes qui sont très proches en fréquence, on entend une modulation en amplitude qui s’arrête complètement lorsqu’on a réussi à les accorder parfaitement). C’est le cas d’une cohérence dont la frange tourne avec le temps.


  • Enfin, troisième cas de figure, les deux ondes ont des fréquences différentes et ne sont pas stables. Dans cette situation, le battement entre les deux aura une amplitude aléatoire et lorsqu’on les moyenne dans le temps, elle sera nulle. On a perdu la cohérence. Et c’est ce qu’il faut absolument éviter si l’on veut faire de l’interférométrie à très longues lignes de base.


La principale raison de ce maser à hydrogène est donc de « réussir à obtenir une cohérence lorsqu’on met en phase des antennes qui utilisent des horloges différentes ». Et le seul genre d’horloge donnant une fréquence assez stable est le maser à hydrogène, car « la stabilité est leur principale caractéristique ». Si nos montres à quartz ne peuvent gagner ou perdre qu’une seule seconde par semaine, ces « horloges atomiques ne perdraient qu’une seconde en un million d’années ».


Les spécifications exactes de ce maser sont qu’en « une seconde la fréquence ne change pas d’une partie pour 1014. C’est 1.000 fois plus stable que le maser à rubidium qu’Alma utilise actuellement ». Autrement dit, avec un maser à hydrogène, « on se retrouve donc, la plupart du temps, dans le deuxième cas », car même s’ils sont stables, ils ne sont pas toujours parfaitement exacts. La fréquence de l’un peut légèrement différer de la fréquence de l’autre, influencé par la température, des champs magnétiques, etc.


À ces problèmes de phases et de fréquences s’ajoute celui de la quantité d’ondes captée par les antennes. Elle est infime par rapport à la taille de l’instrument virtuel (la ligne de base). Coupler des instruments augmente considérablement la résolution, mais la surface collectrice, elle, n’est que la somme de celles des instruments réels. Et plus les lignes de base sont grandes, plus l’exercice est difficile. « C’est ce qui rend l’interférométrie VLBI ultradifficile. Déjà avec les lignes de base de 5, 10 ou 15 km d’Alma, c’est un exercice de haute voltige alors avec des lignes de base de 1.000 km, c’est carrément du base jump au ras de la montagne. »


Le maser à hydrogène devrait être opérationnel dans le courant de l’année 2015. Un premier test avec un autre observatoire du EHT est prévu cette année. Les astronomes ont d’ores et déjà planifié la première observation. Il s’agira d’un événement cosmique très attendu dont nous nous étions déjà fait l’écho précédemment : la collision d’un gigantesque nuage de poussières et de gaz nommé G2 avec le trou noir central de la Voie lactée. L’événement devrait bientôt débuter et se poursuivre durant plus d’un an !



Par Rémy Decourt pour Futura-Sciences – le 20 juillet 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Dessine-moi Gaza !

Dessine-moi Gaza ! | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Et si le " Petit Prince " d'Antoine de Saint-Exupéry avait demandé :


" S'il te plaît... dessine-moi Gaza ! "


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Israël, armes non conventionnelles


Israël utilise des missiles DIME (Dense Inert Metal Explosive) pour bombarder Gaza.


Définition de wikipedia : "une munition expérimentale à base d'une enveloppe en fibres de carbone contenant un explosif mélangé à un alliage de poudre de tungstène avec également du cobalt, du nickel ou du fer.


Les bombes de ce type créent des dommages très importants sur la matière vivante et les tissus mous (derme, muscles et os, constitués essentiellement d'eau) dans un rayon inférieur à 10 mètres, et peu ou pas au-delà.


Les blessures provoquées sont quasiment incurables et conduisent généralement à l'amputation.


Effet connexe, la contamination de l'organisme par ces métaux lourds favorise l'apparition de cancer chez les survivants.


Les armes DIME sont particulièrement utiles dans le cadre d'une guerre asymétrique, puisqu'elles permettent à une armée de frapper des cibles limitées, y compris dans des zones de forte densité.


Ce nouvel armement aurait été expérimenté par Israël au Sud-Liban et à Gaza durant l'été 2006 pendant l'opération "Pluie d'été", ainsi qu'en 2009 durant l'opération "Plomb durci".


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Avion de Poutine visé ?

Avion de Poutine visé ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Heureusement, plusieurs journaux osent poser cette question aussi intéressante que plausible !


En effet, outre une trajectoire presque identique dans une même tranche horaire, les deux avions se ressemblent fortement tant au niveau des couleurs que de la forme, surtout à grande distance. 


Toutefois, je présume que ce genre d'hypothèse ne pourra probablement jamais être "officiellement" envisagée du côté russe, sous peine d'affaiblir l'image du président.


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr./Crash - A. Borodai s'exprime

CONFÉRENCE DE PRESSE D’ALEXANDRE BORODAÏ À PROPOS DU CRASH DU VOL MH17, LE 19 JUILLET 2014, SOUS-TITRÉE EN FRANÇAIS


Alexandre Yurevich Borodai (en russe : Александр Юрьевич Бородай) est le Premier ministre autoproclamé de l’auto proclamée République des peuples de Donetsk.


Il donne ici une conférence de presse, le samedi 19 juillet 2014, à propos du crash du vol MH17 de Malaysian Airlines, en provenance d’Amsterdam et à destination de Kuala Lumpur.


Selon Alexandre Yurevich Borodai, l'Ukraine n'affiche aucune bonne volonté pour permettre aux enquêteurs de venir sur les lieux, aucun couloir sanitaire ou de sécurité !  Mais que cherchent à cacher les autorités de Kiev, alors que les "rebelles" ouvrent toutes les portes possibles ?


Vu les températures estivales élevées, les cadavres se décomposent vite et les renards ou les chiens risquent de s'y nourrir.


Ce n'est pas très joli tout cela, mais, encore une fois, il semble que Kiev pousse à la faute !  Que faire des cadavres si on ne peut toucher à rien avant l'arrivée des enquêteurs ?


Et où est le minimum de respect dû aux familles ?


Et si ces nazis bombardent les lieux de l'accident pour saboter l'enquête ?


Duc




Vidéo : Alexandre Yurevich Borodai lors de sa conférence de presse, le 19 juillet 2014 à propos de la catastrophe du MH17. Sous-titres en anglais et français (allemand à venir et peut-être aussi espagnol). Transcription initiale en russe puis en anglais par Elena et Marina. Traduction en français par Goklayeh pour vineyardsaker.fr


more...
No comment yet.