Koter Info - La G...
Follow
Find
219.2K views | +356 today
 
Rescooped by Koter Info from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
onto Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

LLN - The Cat Hell Team, Aventure

LLN - The Cat Hell Team, Aventure | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

 

Il y a lieu de repositionner notre team louvaniste.  Souvenez-vous ou découvrez...

 

Le temps passe et "The Cat Hell Team" poursuit son but et son long chemin vers celui-ci...

 

Evelyne Hemstedt et Clotilde Vromman, étudiantes à LLN et originaires de Dion-Le-Mont, annoncent la création de "The Cat Hell Team".  Amies par les scouts, portant toutes deux un totem de chat, elles ont toujours été l'équipe des félines !

 

Les 2 jeunes femmes ont décidé de participer au raid 4L Trophy 2013, un des plus grands, si ce n'est le plus grand événement sportif étudiant en Europe.  Sous le nom de "The Cat Hell Team", leur numéro d'équipage sera le 851.

 

Créé en 1997 par Jean Jacques Rey, pilote et passionné de rallye-raid, le 4L Trophy a su devenir en 15 ans un rendez-vous incontournable des étudiants prêts à en découdre sur les pistes marocaines.  En 2012, la quinzième édition du raid 4L Trophy battait tous les records avec 1.350 voitures engagées et près de 3.000 personnes qui s'élançaient pour un périple d'environ 6.000 km jusqu'au Maroc.

 

On ne parle pas de vitesse sur le 4L Trophy (n'oubliez pas que la 4L a fêté ses 50 ans l'année dernière), mais bien d'une course d'orientation.  Le but est de rallier l'arrivée en faisant le moins de km possible tout en ayant validé les différents points de contrôle.  Pas de GPS, les concurrents ont pour seules armes une boussole, une carte, un road-book et leur flair.

 

Evelyne et Clotilde, nos deux pilotes neo-louvanistes ont ouvert une page spéciale sur Facebook pour permettre de partager et de relater leur aventure, vous les trouverez en cherchant "The Cat Hell Team". - Duc

more...
No comment yet.
Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
La Gazette des campus de LLN et de WSL-UCL ainsi que diverses infos intéressantes visant la vérité ou l'autre vérité (qui que ce soit qui la dise, mais sans forcément prôner l'auteur).
Curated by Koter Info
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

En collaboration avec Koter Info, le site des étudiants de LLN - WSL

En collaboration avec Koter Info, le site des étudiants de LLN - WSL | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Etudiant(e)

Si vous êtes à la recherche d'un KOT (chambre) de qualité à louer auprès d'un "bon" propriétaire, alors, cliquez directement  ICI .


- - - - - - - - - - - - - - - - - -


Koter Info 

Site "Koter Info" LLN-WSL-UCL


=  plus de 95.000 lecteurs du site

 

Avec tant de visiteurs différents, "Koter Infose targue d'être un site utile aux étudiants de Louvain-La-Neuve ou de Woluwé-Saint-Lambert-UCL.

 

Pour tout savoir sur le campus universitaire de Louvain-la-Neuve ou de Woluwé-St-Lambert-UCL, découverte, histoire, vie estudiantine, locations kots, photos, vidéos, cercles, kaps, etc...

 

Informations générales : Locations - Services - Adresses utiles, ne fusse que pour indiquer les grandes directions, mais c'est beaucoup plus !!!

 

En fait, Koter Info est un site en constante évolution avec plus de 90 pages à votre dispositon.  On y trouve tout se qu'il faut savoir quand on ne connait pas encore LLN ou WSL. 

 

Voyez par vous-même, cliquez ici ou sur le lien dans le titre ou dans la photo.


Duc

  

------------------------------

   

"La Gazette" de LLN-WSL-UCL


=  plus de 98.000 lecteurs de La Gazette

 

Avec tous ces lecteurs (différents), c'est indéniablement "La Gazette" des campus de LLN & de WSL-UCL et environs.  On y lit des infos locales ainsi que des publications diverses intéressantes boudées généralement par les médias habituels.

  

------------------------------

  

Dossiers de La Gazette


La Gazette de "Koter Info" a suivi plusieurs aventures d'équipages estudiantins néo-louvanistes ou liés à Louvain-La-Neuve au fameux Raid 4L Trophy destiné aux étudiants. Si vous voulez revivre ces aventures au jour le jour, de la préparation de la 4L à la fin du raid au Maroc, les photos, les vidéos et les reportages journaliers ont été rassemblés dans un dossier complet.

 

La Gazette a également créé un dossier reflétant les pages du site "Koter Info" et leur contenu avec un lien direct vers chacune des pages : "vitrine du site Koter Info"


------------------------------


Services gratuits directs



Koter Info's insight:

 

Site web et Gazette, les différentes publications de Koter Info sont suivies par plus de


193.000 lecteurs

 

more...
Koter Info's curator insight, January 14, 6:51 PM

 

Site web et Gazette, les différentes publications

de Koter Info sont suivies par plus de


193.000 lecteurs

 

Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Grèce-Revenu minimum garanti

Grèce-Revenu minimum garanti | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Image : « La pauvreté est la mère de la révolution et du crime » — Aristote, graffiti dans le quartier d’Exarcheia à Athènes (Photo : aestheticsofcrisis/Flickr)



UN RAPPORT INDIQUE QUE LA GRÈCE EST LE SEUL PAYS DE L’UE SANS REVENU MINIMUM GARANTI

 Par Damian Mac Con Uladh

 

« La demande de responsabilité sociale de la part des citoyens est claire, mais ce que l’État propose est marqué par la fragmentation et les problèmes administratifs. Par conséquent, le filet social de sécurité se distingue par son inefficacité, tandis qu’au même moment personne ne s’attend à ce que la perte de revenu due à la récession économique soit comblée dans un avenir proche », affirme le rapport.


La Grèce est le seul pays de l’Union Européenne à ne pas avoir instauré de revenu minimum garanti et elle fait partie des plus réticents à la mise en place de programmes portant sur les inégalités sociales, les aides consacrées aux citoyens vivant dans une extrême pauvreté et l’exclusion sociale, selon un nouveau rapport du Bureau Parlementaire du Budget (GPK).


Et cela en dépit du fait que six citoyens sur dix vivent dans la pauvreté ou sont exposés à ce risque, déclare le rapport du GPK (pdf) qui a été publié le 23 septembre.


« La demande de responsabilité sociale de la part des citoyens est claire, mais ce que l’État propose est marqué par la fragmentation et les problèmes administratifs. Par conséquent le filet social de sécurité se distingue par son inefficacité, tandis qu’au même moment personne ne s’attend à ce que la perte de revenu due à la récession économique soit comblée dans un avenir proche », affirme le rapport.


Le gouvernement a annoncé que ce mois-ci un nouveau programme pilote de 20 millions d’euros s’étalant sur six mois commencera dans treize municipalités qui fourniront un revenu minimum. Les versements mensuels iront de 200 € par mois pour une personne seule sans revenus à 400 € pour un couple marié avec deux enfants en bas âge et sans autres revenus.


Ces versements laisseront tout de même les bénéficiaires sous le seuil de pauvreté, que le rapport du GPK fixe à 432 € par mois pour une personne seule ou 908 € pour une famille de quatre personnes.


Le GPK distingue des groupes sociaux particuliers qui nécessiteraient un « traitement spécial ». Ces groupes incluent les chômeurs de longue durée, les primo-entrants sur le marché du travail, les travailleurs non assurés, les soutiens de famille à faibles revenus, les autoentrepreneurs, les seniors et les personnes handicapées.


« Ces groupes ont connu l’accumulation des dettes, la perte de pouvoir d’achat, la réduction de leurs revenus et l’augmentation des impôts », ajoute le rapport.


Le rapport répertorie l’Autriche, la Belgique, Chypre, la République tchèque, l’Allemagne, le Danemark, la Finlande, les Pays-Bas, le Portugal, la Roumanie, la Slovénie et la Suède comme les pays avec les systèmes de revenu minimum les plus solides.


La plupart des systèmes conjuguent les liquidités et les avantages en nature, tels que les soins médicaux gratuits à Chypre. Généralement, chaque pays exige que les candidats justifient d’un minimum d’années de résidence légale pour pouvoir en bénéficier. Certains pays réservent aussi les allocations à leurs seuls citoyens, quoique Chypre soit le seul pays à ne pas avoir de restrictions de ce genre.


Les chiffres


Selon le rapport du GPK, intitulé « les politiques de revenu minimum en Europe et en Grèce : une analyse comparative », 2,5 millions de citoyens vivent déjà sous le seuil de pauvreté en Grèce, et 3,8 autres millions sont menacés de pauvreté.


Le rapport fixe le seuil de pauvreté – le niveau minimal de revenu jugé suffisant dans un pays donné — à 432 € par mois pour une personne seule ou 908 € pour une famille de quatre personnes.


Le seuil pour ceux menacés de pauvreté, c’est-à-dire ceux dont le revenu correspond à 60 % du salaire moyen, était de 665 € pour une personne seule et de 1 397 € pour une famille de quatre personnes.

Le rapport affirme aussi que les dépenses minimums des ménages (sans compter les loyers et les remboursements d’emprunts immobiliers) en Attique, ce qui inclut Athènes, étaient de 233 € pour une personne seule et 684 € pour une famille de quatre personnes.




Par Damian Mac Con Uladh — okeanews.fr – le 1er octobre 2014

 

 

Article initialement publié sur le blog de Damomac

Traduction : Vagabonde Harvest pour Okeanews


more...
No comment yet.
Rescooped by Koter Info from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

LLN - "24 heures vélo"


Ces 15 et 16 octobre 2014, ce sera l'édition 2014 des 24H Vélo de Louvain-la-Neuve, une course cycliste mythique à ne pas manquer (course, humanitaire, folklo et facultaire).


Comme tout se prépare à l'avance, en cliquant sur ce lien, vous découvrirez le nouveau site destiné aux  24H Vélo de Louvain-la-Neuve.  Si vous désirez vous impliquer dans ces "24 heures", vous y trouverez tout ce que vous devez savoir.


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - Gobelets réutilisables

LLN - Gobelets réutilisables | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Toutes les animations qui ont lieu sur le site de Louvain-la-Neuve utilisent désormais un même système de gobelets réutilisables. Il s'agit de l'aboutissement d'un travail de plusieurs années des responsables de l'animation étudiante.


Après plusieurs études et tests, une ASBL gère aujourd'hui le système, une entreprise sociale assure le nettoyage et les livraisons, et un prêt a été contracté auprès de l'Université catholique de Louvain pour financer l'achat des gobelets.


La problématique des gobelets utilisés lors des soirées estudiantines n'est pas anecdotique: les responsables estiment que 2,5 à 3 millions de gobelets jetables sont utilisés chaque année à Louvain-la-Neuve.


Après des expériences en 2008 et une semaine test en 2010, différentes études ont été menées pour aboutir à un mécanisme efficace d'utilisation des gobelets réutilisables. Et une première utilisation à grande échelle a été tentée en juin 2014, lors du "bal des busés".

L'essai a été concluant.


Depuis le 15 septembre, l'ensemble des animations sur le site de Louvain-la-Neuve utilisent ce système de gobelets réutilisables. Celui-ci est balisé par une charte à laquelle doivent se conformer tous les lieux d'animation.


Au total, 20.000 gobelets réutilisables de 50 cl et 500.000 de 25 cl (notamment pour absorber le "choc" des 24 heures vélo) ont été acquis, en partie grâce à un prêt de 60.000 euros consenti par l'UCL.


Une ASBL gère le système tandis que le lavage, les livraisons et la reprise des gobelets sales est assurée par une entreprise sociale de Ciney.

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - Bonne nouvelle ?

LLN - Bonne nouvelle ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Bonne nouvelle : une molécule que l'on trouve dans le houblon rend plus intelligent.


Mauvaise nouvelle : il faudrait ingérer 2.000 litres de bière par jour pour en ressentir les effets.


Je sais que, sur le campus de Louvain-La-Neuve, certains font le maximum d'efforts dans ce sens, mais c'est quand même beaucoup !


La bataille étant perdue d'avance, vous pouvez donc reprendre un vie plus calme et studieuse !


Duc


-------------------


Alors que la célèbre fête de la bière se déroule à Munich du 20 septembre au 5 octobre, les articles sur les méfaits et les bienfaits de la boisson refleurissent.


Le site Quartz profite de l’occasion pour nous faire découvrir le xanthohumol, un composé organique qu’on ne trouve que dans le houblon et qui est connu pour ses vertus antioxydantes et anticancéreuses, mais également pour son action bénéfique sur les capacités cognitives.


Des chercheurs de l’université de l’Oregon annoncent dans la publication web avancée d’une étude qui paraîtra sur papier en décembre qu’en nourrissant des souris avec des suppléments diététiques contenant de ce fameux xanthohumol, ils ont découvert que ce régime améliorait la mémoire spatiale et les capacités cognitives.


En clair, que le xanthohumol contribue à rendre plus intelligent, mais cet effet n’a été observé que chez les plus jeunes du groupe.


Ce que cette étude semble en partie suggérer, résume un de ses coauteurs sur le site de l’université, c’est qu’il est important de commencer tôt dans la vie pour obtenir les bénéfices complets d’une alimentation saine.


Mais le xanthohumol n’étant présent sous sa forme naturelle que dans le houblon, faut-il pour autant lancer une grande campagne de santé publique en incitant au binge drinking adolescent ?


Sans doute pas, puisque l’auteur de l’étude explique qu’un humain devrait boire 2.000 litres de bière par jour pour atteindre les niveaux de xanthohumol utilisés dans cette recherche.


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Semaine mondiale d’action...

Semaine mondiale d’action... | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Semaine mondiale d’action contre la dette, 

les fonds vautours et

les Institutions financières internationales (IFI)


>> Du 8 au 15 octobre 2014 <<


L’Argentine est aujourd’hui la proie d’une poignée de créanciers spéculateurs, connus sous le nom de « fonds vautours ». Profitant des graves difficultés financières des États, les fonds vautours rachètent à très bas prix des créances sur les États pour ensuite les contraindre par voie judiciaire à les rembourser au prix fort, c’est-à-dire le montant initial des dettes, augmentées d’intérêts, de pénalités et de divers frais de justice.


Ces prédateurs, qui sont majoritairement basés dans les paradis fiscaux, réalisent ainsi d’énormes bénéfices sur le dos des populations à l’image des fonds NML et Aurelius qui viennent d’obtenir une victoire spectaculaire devant la justice étasunienne.



Pour rappel : après la crise économique de 2001, 93 % des créanciers privés ont accepté en 2005 et 2010 une réduction de 70 % de la dette commerciale de l’Argentine après que le pays ait suspendu le remboursement de sa dette pour donner la priorité aux besoins de sa population. Refusant de participer à ces négociations, NML et Aurelius Capital ont attaqué l’Argentine devant les tribunaux new-yorkais et ont obtenu le droit de réclamer 1,33 milliard de dollars, soit une plus-value de 1 600 %. 
Face à cette situation qui ne touche pas que l’Argentine, il est urgent de multiplier les lois contre les fonds vautours.


La République démocratique du Congo (RDC) vient aussi d’être condamnée par la justice étasunienne au profit d’autres fonds vautours. L’Europe est aussi concernée. La Grèce a déjà été attaquée par ces prédateurs. 
Une campagne d’information et de sensibilisation doit également être menée auprès de la population sur la dangerosité de ces fonds.



N’oublions pas toutefois que ces fonds vautours ne sont que la partie immergée de l’iceberg et cachent un « système dette » tout aussi prédateur. Cette année nous « fêterons » les 70 ans de la Banque mondiale et du FMI, qui continuent d’exiger le remboursement des dettes odieuses, illégales et illégitimes, imposent des mesures d’austérité, violent les droits humains et appauvrissent les populations.


Les fonds vautours ne sont donc pas les seuls vautours ! 
Face à cette situation, nous appelons à une large mobilisation pendant la semaine d’action contre la dette et les IFIs, qui marque aussi l’anniversaire de la mort de Thomas Sankara (le 15 octobre), le leader burkinabé qui a payé de sa mort le refus de payer la dette et les politiques imposées par les IFIs.



Nous appelons toutes les organisations et les mouvements internationaux à rejoindre cette SEMAINE D’ACTION MONDIALE CONTRE LA DETTE ET LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES INTERNATIONALES, du 8 au 15 octobre, pour en finir avec la dictature de la dette, les mécanismes pervers du microcrédit (11 octobre) et les traités de libre-échange, comme le TTIP (11 octobre) et pour demander :

.

  • Des lois pour bloquer l’action des fonds vautours [#stop vulture funds ]


  • Des audits publics et citoyens de la dette pour identifier et annuler sans condition toutes les dettes odieuses, illégales et illégitimes


  • Le respect du droit souverain des pays à prendre des mesures unilatérales pour mettre fin au paiement de la dette, afin de satisfaire leurs obligations en termes de droits humains et environnementaux


  • La mise en place d’un tribunal international sur la dette qui assure la primauté des droits humains sur les droits des créanciers


  • Une nouvelle architecture financière mondiale et régionale qui donne la priorité aux personnes et à la planète et non aux profits des créanciers et au pouvoir des entreprises.  Un système de taxation juste et progressif


.

Luttons contre les fonds vautours

et les dettes illégitimes !


Signatures


AFRODAD 
CADTM International
CNCD-11.11.11 (Belgique) 
Debt and Development Coalition Ireland (DDCI)
Environmental Association Za Zemiata - Friends of the Earth Bulgaria 
erlassjahr.de - Entwicklung braucht Entschuldung (Jubilee All

emagne)
Eurodad
Jubilee Debt Campaign (UK) 
Réseau international Justice pour Sankara Justice pour l’Afrique


Calendrier


Le 11 octobre : Journée européenne

d’actions contre le TTIP


Dans toute l’Europe : Journée d’actions décentralisées contre le TTIP, le CETA (Accord de libre-échange Union Européenne – Canada) et le TiSA (Accord sur le commerce des services, entre 50 pays, dont les 28 de l’Union Européenne).


.

http://stoptafta.wordpress.com/

.

En Belgique, l’Alliance D19-20 organise un meeting et des concerts, de 14 h 30 à 21 h, à Bruxelles.
http://www.d19-20.be/fr

 

 

Par CADTM international – le 30 septembre 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Plan Erdogan & OTAN

Plan Erdogan & OTAN | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


L’OTAN derrière le plan Erdogan

Par Manlio Dinucci

 

Il s’est formé « underground » dans les deux dernières années, en profitant du « chaos de la guerre civile en Syrie » : voilà comment le président Obama reconstruit dans une interview de 60 minutes la genèse de l’Isis (Émirat Islamique), en disant l’avoir « sous-estimé » et avoir « surestimé » la capacité de l’armée irakienne de le combattre. Raison pour laquelle les États-Unis « reconnaissent que la solution est en train de devenir militaire ». Obama fait ainsi d’une pierre deux coups : d’un côté il assume la fausse faute d’avoir sous-évalué l’Isis, mais pas celle, réelle, d’en avoir facilité le développement en armant et infiltrant des groupes islamistes en Syrie et en Irak, de l’autre il présente l’image d’une administration aux mains propres, obligée aujourd’hui d’avoir recours à la force militaire pour protéger de l’EI les civils syriens, kurdes et irakiens.


Les attaques étasuniennes se concentrent sur les sites pétrolifères syriens, sous le prétexte qu’ils sont exploités par l’EI : le plan est à coup sûr de démolir tout le réseau des industries et infrastructures syriennes restantes pour faire s’écrouler le gouvernement de Damas. Ces sites sont frappés non seulement depuis les airs, mais aussi depuis la mer : deux navires de guerre étasuniens, le Uss Arleigh Burke et le Uss Philippine Sea, sont en train de lancer depuis la mer Rouge et le golfe Persique des centaines de missiles de croisière sur les sites syriens.


En même temps, pendant que sont armés et entraînés des « groupes rebelles syriens modérés », on prépare l’opération de terre sous le paravent du dit « plan Erdogan ».


Le plan, officiellement proposé par le président turc, prévoit la création d’une « zone tampon » en territoire syrien le long de la frontière avec la Turquie, renforcée par une « no-fly zone » établie sur la Syrie nord-orientale formellement pour protéger les civils des attaques des avions gouvernementaux syriens (qui de fait aujourd’hui déjà ne peuvent pas survoler la zone, dominée par l’U.S. Air Force). Le plan est en réalité le produit de la stratégie USA/OTAN : comme le confirment le Secrétaire à la défense Hagel et le général Dempsey, la plus haute autorité militaire étasunienne, qui se sont déclarés « disponibles pour considérer la requête du président Erdogan ». La création d’une zone tampon est « devenue une possibilité », a déclaré le général Dempsey, en ajoutant qu’elle requerrait « des attaques aériennes pour mettre hors d’usage le système de défense aérien du gouvernement syrien » (The New York Times, 27 septembre).


La Turquie est aux avant-postes de l’opération militaire contre la Syrie : ici l’OTAN a plus de vingt bases aériennes, navales et d’espionnage électronique, renforcées en 2013 par 6 batteries de missiles Patriot étasuniens, allemandes et hollandaises, pouvant abattre des vélivoles dans l’espace aérien syrien. À ces bases s’est ajouté un des plus importants commandements de l’Alliance : le Landcom, responsable de toutes les forces terrestres des 28 pays membres, activé à Izmir (Smyrne) (voir il manifesto du 16 juillet 2013) 1).


Le déplacement du commandement des forces terrestres alliées de l’Europe à la Turquie – adossées au Moyen-Orient (en particulier Syrie, Irak et Iran) et à la Caspienne — indique que, dans les plans USA/OTAN, on prévoit l’emploi aussi de forces terrestres alliées dans cette aire de première importance stratégique. Le Landcom, aux ordres du général étasunien Hodges, fait partie du Jfc Naples, la Force conjointe alliée dont le quartier général est à Lago Patria, aux ordres de l’amiral étasunien Ferguson : celui-ci est en même temps commandant de la Force conjointe alliée, des Forces navales étasuniennes en Europe et des Forces navales du Commandement Africa. Un jeu stratégique des trois cartes, qui permet au Pentagone de toujours garder le commandement.


Comme en informent aussi des enquêtes du New York Times et du Guardian, dans les provinces turques d’Adana et du Hatay, frontalières avec la Syrie, la Cia a ouvert des centres de formation militaire de combattants à infiltrer en Syrie, dans lesquels ont été entraînés des groupes islamistes (d’abord qualifiés par Washington de terroristes) provenant d’Afghanistan, Bosnie, Tchétchénie, Libye et autres pays. Les armes arrivent surtout via l’Arabie Saoudite et le Qatar. À bord de navires OTAN dans le port d’Alexandrette se trouve le commandement des opérations. Celui qu’est en train de préparer le « plan Erdogan ».



Par Manlio Dinucci reseauinternational.net traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio – le 1er octobre 2014

 

Édition de mardi 30 septembre 2014 de il manifesto

http://www.globalresearch.ca/la-nato-dietro-il-piano-erdogan/5405266

1) « L’OTAN en stand-by prête à l’attaque » :

http://www.comite-valmy.org/spip.php ?article3702

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article5095

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Simulacre démocratique

Simulacre démocratique | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

Photo : Mogherini en visite à l'OTAN pour l'Italia-USA fondazione.



Simulacre de démocratie au Parlement européen


Au Parlement européen, on a assisté, ou devrais-je dire on n’a pas assisté, car finalement tout le monde se fout de ce qui s’y passe, mais si les populations étaient au faîte des débats, elles auraient vu lors du discours d’intronisation de la nouvelle tête de la diplomatie européenne, la très inutile Mogherini, passée par l’Italia-USA fondazione en visite à l’OTAN et dont l’une des fumeuses déclarations fut : "la Russie n'est plus un partenaire stratégique pour l'UE".


Les populations auraient donc vu en suivant le "débat" dans l'hémicycle des questions pertinentes restées sans réponse, ignorées, et même des interventions coupées par le vice-président de la commission des Affaires extérieures du Parlement européen, dont le président est Elmar Brok, ce fédéraliste convaincu et administrateur du think tank d'Etienne d'Avignon qui fut lui-même chef de cabinet du sous-traitant des Américains en Belgique et en Europe, Paul Henry Spaak, ainsi que l'un des pères de l'euro, pour ne citer que cela (aller voir son cv, c'est très instructif). Ce think tank se nomme les amis de l'Europe. Pour mieux connaitre Elmar ; voici une récente interview où il nous explique ses idées.


C'est bien au cœur des représentations des valeurs européennes que cette histoire s'est passée, on pourra donc à la fin de l'article en tirer les conclusions appropriées sur ces fumeuses et fameuses valeurs européennes.


Le 2 septembre dernier, lors du discours d'investiture de la sus-citée Mogherini aux Affaires extérieures européennes, le député espagnol Javier Couso prit la parole. Il est élu sur les listes de Izquierda Unida, fait partie du groupe GUE et il est le frère de José Couso, journaliste espagnol tué par un char américain en Irak en 2003. Il posa quelques questions très pertinentes sur le devenir de la politique extérieure européenne de la façon suivante.


Traduction :

“Après avoir lu le programme de la présidence italienne, j'ai une préoccupation profonde au sujet de l'Ukraine. Comment pouvez-vous parler aussi tranquillement dans votre programme de présidence semestrielle de processus de normalisation et de stabilisation interne lorsque la situation ukrainienne est le fruit d'un coup d'État ? Le document ne cite même pas la participation d'élément néonazi et d'extrême droite dans le gouvernement et non plus les intrusions des USA dans la formation du gouvernement de Kiev, par exemple les ingérences de Mme Nuland lorsqu'elle donna des indications à son ambassadeur sur certains noms qui par la suite firent parti du gouvernement. Légitimez-vous le coup d'État perpétré contre le gouvernement ukrainien en février dernier ?

La politique de l'Union Européenne doit-elle viser la chute des gouvernements qui ne correspondent pas aux conditions économiques imposées par Bruxelles ? ”


Plus tard, un autre député espagnol, élu de Podemos a eu la parole et également membre du groupe GUE, il s'agit de Pablo Iglesias.


Voici la traduction de son intervention :


“Plus tôt lorsque mon collègue de groupe Javier Couso intervenait et définissait la position de l'UE comme un soutien ouvert à un coup d’État, un membre de cette commission l'a appelé 'staliniste espagnol'. Pour ne pas échauffer les esprits, je dois dire que je ne nourris aucune sympathie pour Staline, ni pour Poutine ou pour Yanoukovitch, mais que voulez-vous que je dise : L'Union Européenne a soutenu un transfert de pouvoir illégal en Ukraine et soutient un gouvernement dans lequel se trouvent des membres d'un parti néonazi. Ceci n'est pas une opinion personnelle, ce sont des faits ! Et ce n'est pas la première fois qu'on se laisse à soutenir des coups d'État ; comme vous le savez, un de nos principaux alliés, les États-Unis, soutient des coups d'État depuis des décennies à partir des doctrines Monroe, en passant par la doctrine Truman, la diplomatie de Kissinger jusqu'aux cas récents du Honduras ou de l'Égypte. » C'est à ce moment que la présidence lui coupe la parole, juste le temps que le député puisse dire “je ne peux pas y croire, l'orateur précédent a pu parler 1 min 30 s”, et le président donna la parole à un autre eurodéputé.


Et donc par deux fois ces députés espagnols posent des questions sur la politique étrangère de l'UE concernant l'Ukraine et l'appui à un coup d'État qui a mis en place un gouvernement avec entre autres des néonazis, et que ce passe-t-il au Parlement ? Et bien rien du tout ou presque, le pot de fleurs diplomatique nous gratifie vers la fin de son intervention d'une superbe : " be sure that we are working in strong and close relation with our ukrainian friends". C'est-à-dire : « soyez sûrs que nous travaillons intensivement et en étroite relation avec nos amis ukrainiens. »


Et qui sont ces amis ukrainiens ? En tant que membre de l'Italia-USA fondazione, on peut en avoir une idée, confirmée par les centaines de déclarations en faveur du gouvernement putschiste, qui nient le coup d'État et qui conspuent les troupes du Donbass ainsi que la Russie. 


Ainsi on a choisi son camp quoi qu'il arrive, alors on réduit le temps de parole, on feint de ne pas avoir entendu les questions, afin de ne pas y répondre et on passe au suivant. Aurait-on au moins pu essayer de dire à ces députés qu'ils se trompent ? Que l'UE est la voix de la sagesse ? Non, pas du tout, et cela veut bien dire qu'on sait la vérité, que des néonazis sont bien au pouvoir en Ukraine et que l'UE en effet les soutient !! Voilà donc pourquoi un Parlement européen ne sert absolument à rien, voilà qui montre bien l'immobilité des débats et la complicité des si bien payés eurodéputés !


Le Parlement est un nid de complices qui savent la vérité et ne s'en émeuvent pas le moins du monde, oui nous sommes alliés à des néonazis et alors ce n’est pas la peine d'en faire tout un plat, l'essentiel est d'agrandir l'espace européen quels qu’en soient les moyens...


C'est d'ailleurs avec la plus grande logique que cela se passe puisque c'était déjà bien le plan nazi que de construire la grande Europe et qu’eux aussi voulaient le faire quel qu’en soit le prix...


Il faut juste ne pas le dire au grand public... auquel cas ce serait mal compris et l'opinion publique ne l'accepterait pas. Mieux vaut que l'opinion n'ait pas d'opinion, mieux vaut que l'opinion soit notre opinion... alors, chutt !!


C'est dans ce même état d'esprit que le groupe PPE, dont fait partie Brok, propose euromaidan pour le prix Sakharov, le prix de la liberté de penser ou plutôt le prix de la liberté de penser comme eux, prix aussi intègre que le nobel de la paix.


L'eurodéputé Couso en remet une couche 2 semaines plus tard pendant les "débats" au sujet de l'accord d'association Ukraine/UE en rappelant entre autres que les preuves d'une invasion russe en Ukraine ressemblent aux preuves américaines pour intervenir en Irak ; et que cette politique convient aux USA, mais pas aux pays européens. Mais son intervention également s'en trouve abrégée.


Ainsi les résultats des votes pour l'accord d'association avec l'Ukraine ont été de 535 (77 %) pour 127 voix contre (18 %) et 35 abstentions (5 %). On notera que tous les députés mouvement 5 étoiles se sont tous abstenus alors que leur groupe, l'EFDD de Farage, demandait de voter contre, ce qui montre un manque de conviction couplé à une foi en l'UE. Du côté français Joëlle Bergeron n'a pas suivi Farage non plus et les UMP Rachida Dati et Alain Capec s'abstiennent également.


Notons le fait que le groupe gauche unitaire européenne sortit de l'hémicycle et que Mélenchon cria "Alliés des nazis" pendant le discours de Porochenko puis les eurodéputés revinrent pour voter contre l'accord d'association. Évidemment ceci n'est pas visible sur la vidéo du site du parlement qui ne montre et ne fait entendre que le discours de Porochenko à ce moment.

 

En résumé, les dirigeants européens essaient de faire taire les rares députés qui leur sont contraires ! Ainsi nous avons encore un exemple où tant Martin Schultz que Elmar Brok se fendent d'une lettre à l'eurodéputé lettone Tatjana Zdanoka qualifiant, pour le premier, sa visite en Crimée "d'extrêmement inappropriée pour l'image et la crédibilité" du Parlement européen, qui a exprimé un avis contraire dans ses résolutions, et pour le second lui suggérant de consulter des juristes indépendants au sujet du statut de la Crimée. Selon lui, le référendum a été "organisé illégalement et n'a aucune signification".


On apprend donc que dans la mentalité des dirigeants européistes si le Parlement européen vote une résolution, il est interdit d'exprimer un avis contraire, c'est là encore une valeur européiste que l'on cache aux populations. Pour Brok, sa vision de ce que doit être un juriste indépendant laisse songeur, lui qui ne s'émeut pas des questions juridiques quant à la destitution de Yanoukovitch et coupe la parole aux intervenants qui mettent justement cette question en avant.


Ainsi, il ne fait aucun doute que s'il est une valeur européenne que défendent becs et ongles les institutions, il s'agit d'abord et avant tout de la valeur de la pensée unique. Par ces simulacres de débats et ces courriers ridicules, on peut comprendre que les décisions sont déjà prises avant même d'entamer les discussions, et que l'on peut être soit pour, soit contre. Ces fonctionnaires européens préfèrent vendre leur âme pour leurs émoluments plutôt que de servir leur peuple, car il est une chose qu'ils ont bien comprise, c'est que le Parlement européen ne sert strictement à rien alors pourquoi se faire du mauvais sang ?


Mais ils vont tomber sur de gros soucis, car les peuples ne veulent pas de cette politique anti-russe. De quelle Europe parle-t-on alors que les peuples se mobilisent et montrent leur sympathie pour la Russie, contre l'OTAN et contre les USA ?


Par exemple, voyez les manifestations ici en Bulgarie ou ici en Moldavie.

Ainsi, plus l'UE avance contre la volonté des peuples, plus elle se rapproche de sa propre fin !



Par Gigi Houille — quandcafaithouille.blogspot.fr – le 27 septembre 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr./Odessa - Il défie les fascistes

Ukr./Odessa - Il défie les fascistes | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it

 

Photo : Capture d’écran  de :

youtube.com/channel/UCpvkvdXj2zdRF4rsTwprCZA

 

Odessa -  « Vous passerez sur mon corps » - un ancien ministre ukrainien défie la foule des fascistes qui le bat…

 

Un député ukrainien et ancien ministre des situations d’urgence a été attaqué et battu par un groupe de nationalistes radicaux dans la ville du port d’Odessa mardi. Il devait participer à une conférence de presse précédant les élections législatives du pays.


Nestor Shufrych, un adjoint du parti des régions du Président renversé Viktor Yanukovich, a été battu ; on a diagnostiqué une commotion cérébrale et des blessures crâniennes après qu’il ait été été « accueilli » par des activistes d’Odessa du secteur droit, AutoMaidan et autres groupes politiques de droite.


Shufrych allait tenir une conférence de presse aux côtés de membres de l’opposition, dans le cadre d’une campagne politique qui précède les élections législatives du 26 octobre. L’événement a été organisé tout d’abord dans un bureau, mais a été plus tard transféré à l’édifice de l’administration régionale. Le député a expliqué qu’il savait que l’action préplanifiée visait à le mettre comme un autre député dans une poubelle « répéter la performance avec des poubelles et m’asperger de désinfectant vert. » Toutefois, il a dit qu'il n’y n’avait aucun moyen pour les « activistes » de le contraindre à cela.


« Ils ont voulu me mettre dans un conteneur à déchets, mais la seule façon pour de le faire était de me transformer en cadavre, » dit-il, rappelant le cas de Vitaly Zhuravsky, un autre membre important du parti des régions.

.


  .

Selon le politicien, une centaine de personnes se sont réunies pour le soutenir et il y avait « presque autant de gens qui étaient du côté du secteur droit qu’on appelle des Self-Defense, nous dit-on. »

 

Les gardes du corps de Shufrych ont tiré en l’air pour disperser la foule en colère, sans succès. Puis, ils ont réussi à le faire glisser hors de la bagarre en le jetant à l’intérieur d’une fourgonnette qui a immédiatement quitté les lieux. 


La police n’aurait pas immédiatement réagi à la violence, bien qu’elle était  sur les lieux.


S’adressant à la presse depuis l’hôpital, Shufrych a promis de revenir à Odessa. « Croyez-moi, bientôt nous allons mettre fin à cette anarchie. Et nous ferons tout notre possible pour effacer la ville de ces mauvais esprits, » a-t-il dit.


Plus de 40 personnes ont été tuées à Odessa en mai après avoir été prises au piège dans la maison des syndicats, qui a été mise en feu. Les radicaux, qui sont censés être en grande partie responsables de la tragédie – ont mis le blâme sur le député ukrainien.


Après l’incident, le ministre ukrainien de l’Intérieur Arsen Avakov a dit craindre que l’Europe et les États-Unis se détournent du gouvernement de Kiev en raison d’attaques intensifiées sur les membres du Parlement par les radicaux du secteur droit.


Quelques agressions de plus et « l’Europe va se détourner de notre révolution victorieuse. J’ai peur que pour les États-Unis ce soit de trop » a dit Avakov sur sa page Facebook. Il a également exhorté les gens à faire respecter la Loi et il a invité l’opinion à se détourner des radicaux.

Le 16 septembre, la foule devant le Parlement ukrainien à Kiev a saisi Vitaly Zhuravsky, député pour le parti de Développement économique, qui quittait le bâtiment pour faire une pause et ils le placèrent dans une poubelle. Zhuravsky a été contraint à demeurer dans une poubelle pleine de détritus, alors que la foule applaudissait en scandant « Gloire à l’Ukraine ! »


C’est la même chose qui est arrivée à Viktor Pilipish, qui a été saisi par des radicaux et poussé dans une poubelle à Kiev quand il arriva pour présenter ses documents à la Commission électorale centrale.



Par histoireetsociete.wordpress.com – le 1er octobre 2014

 

Source :

http://rt.com/news/191968-ukraine-politician-beaten-crowd/

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Conseils à Obama !

Conseils à Obama ! | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Une babouchka donne des conseils à Obama


Une grand-mère russe en appelle au Président Obama, une vidéo drôle et touchante : les conseils d’une grand-mère russe à Obama.



La Babouchka russe – l’âme de la société russe


Cette vidéo est très populaire sur l’Internet russe. Une babouchka russe (grand-mère) donne des conseils à Obama, en rimes, dans la meilleure tradition russe. Elle l’appelle Obamashka, un terme affectueux de son nom en russe. Elle propose de prier pour lui, lui a préparé des blinis (crêpes) et des cakes, pour l’emmener à l’église afin de rencontrer son prêtre et qu’ils puissent ensemble prier pour l’Amérique, et elle déconseille l’acoquinement aux nazis, expliquant que cela finit toujours mal. Elle explique que la Crimée est russe, et a toujours combattu aux côtés de la Russie. Enfin, elle lui recommande vivement de lier d’amitié avec Volodia (nom affectueux pour Vladimir), et lui souhaite bonne chance.


Nous sommes experts de la Russie, et nous pouvons vous assurer, il n’est aucune force sur Terre qui puisse résister au charme et à la bonté de la babouchka russe.

.


 

 .

Lena Vasilek présente : Obama, ne va pas à la guerre ! 


Monsieur le Président Obama mon petit !


Dear President Obama-child ! Cette grand-mère dit « Obamamuschka » en parlant à Obama. Elle exprime ainsi, je crois, l’empathie à son encontre, quelque chose comme « mon petit », non seulement comme une grand-mère à son petit-fils, mais comme l’aïeule de la société aux plus jeunes avec le souci de la perpétuation de l’humanité. C’est quelque chose de symboliquement fort.


C’est une humble grand-mère russe de la province d’Orenbourg qui vous parle.
 Je m’adresse à votre conscience.
 Pourquoi ne pouvez-vous pas vous arrêter, mes chéris, vous suffoquez de sang étranger, après tout.
 Nos Petits ne sont pas à blâmer parce que la guerre a été lancée par les riches. 
Le diable s’est glissé dans votre tête, mais les Russes devraient aimer les os coincés dans leur gorge.



Obama mon petit, pardonnez-moi, mais j’ai des parents en Crimée aussi.
 Vous pouvez crier tout ce que vous voulez, mais la Crimée a toujours été russe !
 Vous persistez à parler de Démocratie, mais à vos côtés il y a un gang fasciste. 
Vraiment, soyez prudent avec Bandera (Le Parti Svoboda), je connais moi-même ces visages. Comment ils sont venus dans nos villages (Seconde Guerre mondiale) et n’ont pas hésité à nous assassiner.
 Je vous parle comme si j’étais votre propre grand-mère affectueuse, il y a trop de méchanceté en vous, Obama mon petit !
 Vous devez prier un peu, vous repentir et changer vos habitudes, vous ne seriez pas alors si tourmenté. Je vous promets, je vous le jure : je prierai pour vous dans la maison de Dieu. Je vais prier pour que ces fascistes disparaissent tous. Vous devriez vous réconcilier avec Vladimir.
.. 


 

Par Damir Marinovic (*) -  Russia Insider - TV., histoireetsociete.wordpress.com – le 27 septembre 2014

.

Source : 

http://russia-insider.com/en/politics_ukraine_opinion_christianity_society/2014/09/27/03-11-04pm/funny_and_touching_russian

 

(*) Damir Marinovic est un expert en affaires internationales, géopolitique au sujet de l'ex-Yougoslavie, l'Europe de l'est, l'OTAN, l'histoire serbe et la Russie.

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr. - Qui est Igor Kolomoïsky ?

Ukr. - Qui est Igor Kolomoïsky ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Ukraine : qui est donc Monsieur Igor Kolomoïsky ?

Par Alexis Nemiroff (*)


« Monsieur Kolomoïsky fut nommé Gouverneur de Dnipropetrovsk. Cet homme est un escroc unique en son genre. Il a même réussi à plumer l’un des nôtres, Roman Abramovich, il y a 2 ou 3 ans. » Par Alexis Nemiroff.


Le 4 mars dernier, lors d’un entretien avec la presse au sujet de la situation en Ukraine, le Président Poutine fit cette remarque presque anodine aux yeux du grand public, mais qui ne manqua pas de faire grincer quelques dents ou de faire légèrement sourire les esprits bien informés. Qui est donc Monsieur Kolomoïsky et méritait-il vraiment tant d’attention de la part du Président russe ? 


Le Group Privat : maître du jeu en Ukraine

L’Ukraine a la particularité d’avoir certes, une capitale administrative, Kiev, mais d’avoir également deux capitales industrielles distinctes, respectivement fondées aux 18e et 19e siècles lors de la grande vague de peuplement de ce vaste espace pratiquement vide que l’Empire Russe reconquît aux Ottomans et qu’ils appelèrent la Nouvelle Russie.


Ces deux centres économiques se situent à l’Est du pays : Dnipropetrovsk d’abord, fondée en 1776 et anciennement appelée Yekaterinoslav ; et Donetsk, fondée en 1869 par le Gallois John Hughes sous le nom de Yuzhovka (« Hughes-ovka »), maintenant hors du contrôle du pouvoir central de Kiev.


À elles deux, ces régions concentrent plus de 24 % du PIB du pays et 20 % de la population. Ces deux capitales économiques se sont toujours affrontées pour la domination du pays – la plupart du temps à fleuret moucheté – mais ne négligent pas occasionnellement des méthodes plus rugueuses. Toutefois, un certain équilibre des forces avait jusqu’ici toujours prévalu, et ce jusqu’au renversement du président Ianoukovitch , ancien gouverneur de Donetsk soutenu par l’oligarchie locale – laquelle est incarnée principalement par Rinat Akhemtov, propriétaire d’origine tatare du groupe SCM, maintenant hors-jeu vis-à-vis de Kiev –.


Les évènements de février dernier permirent au Groupe Privat et à son actionnaire principal, Igor Kolomoïsky, d’émerger non seulement comme puissance économique majeure (ce qu’elle était déjà depuis longtemps) mais comme force politique désormais incontournable. Émergence qui ne peut mener, à terme, qu’à une inévitable confrontation entre le pouvoir et le groupe tant le rôle de Privat est devenu dominant en Ukraine.


Quelques faits et chiffres pour s’en convaincre :

– avec vingt-quatre milliards de dollars d’actif bancaire en 2013, la banque Privat représente 22 % des dépôts du pays – à titre de comparaison la caisse d’épargne du pays – OschadBank – détenue à 100 % par l’État représente moins de 10 % des dépôts. À ce niveau de pénétration, Privat Bank n’est plus une banque « systémique » : elle EST le système.


– grâce, entre autres, au contrôle de la compagnie australienne ConsMin, le groupe Privat représente 20 à 30 % de la production mondiale de manganèse. De plus, il occupe une place importante dans l’extraction de minerai de fer et la production d’acier en Ukraine. Bien que cette activité économique ait été ravagée par 6 mois de conflit, elle continue de constituer un argument de poids auprès des dizaines de milliers d’employés directs de la filière sidérurgique.


– Privat, via ses participations dans les compagnies JKX et UkrNafta, occupe une place dominante dans les activités de distribution, de raffinage et de production pétrolière du pays. Kolomoïsky fut toujours considéré comme le banquier privé de Yulia Timoshenko également originaire de Dnipropetrovsk. Leur alliance connut des hauts et des bas, mais s’accéléra lors des deux gouvernements Timoshenko de 2005 et de 2007-2010. Elle se focalisa sur le contrôle du secteur « pétrole et gaz » de l’Ukraine. Il était ainsi convenu que Timoshenko garderait la haute main sur les revenus gaziers du groupe UkrNafta (2 milliards de mètres cubes par an ou grosso modo $ 400 m de revenus occultes chaque année) alors que Kolomoïsky empocherait les revenus pétroliers (approximativement $ 200 m par an sur les 3 ans que dura l’arnaque). Avec l’effacement progressif de Yulia Timoshenko au cours de ces dernières années, la nocivité de cette alliance perdit en intensité sans toutefois totalement disparaître.


– Privat est un acteur de poids dans le paysage médiatique et audiovisuel du pays avec la deuxième chaine de télévision du pays « 1+1 ». C’est d’ailleurs grâce à cette chaine que Kolomoïsky intensifia récemment sa lutte contre le parlementaire Igor Eremeev, propriétaire d’un groupe concurrent dans le secteur de l’importation et la distribution de produits pétroliers. Il est également à noter que Kolomoïsky était partenaire jusqu’à l’année dernière de Poroshenko dans le groupe de presse UMH, lequel fut vendu par l’actionnaire principal et actuel secrétaire général de l’administration présidentielle, Boris Lozhkin, à la famille Ianoukovitch en 2013 pour plus de $ 200 m.


– en tant que gouverneur de Dnipropetrovsk, poste qu’il occupe depuis février 2014, Kolomoïsky est devenu une force politique incontournable et virtuellement autonome au sein d’une région au poids économique considérable. Ainsi, il contrôle de facto la première usine d’armement du pays – YuzhMash – basée dans son fief. Il mit également sa fortune à contribution pour financer la constitution des bataillons paramilitaires Dnipro et Donbass ainsi que l’approvisionnement de l’armée régulière en fuel et pièces détachées de blindés. Il est, par ailleurs, de notoriété publique que le gouverneur dispose aujourd’hui d’une armée privée de plusieurs milliers d’hommes, loin d’être tous originaires d’Ukraine.


– Kolomoïsky parvint à faire nommer l’un de ses hommes – Igor Palytsia – comme gouverneur de la région d’Odessa à la suite des évènements tragiques qui s’y déroulèrent en mai 2014. Certains observateurs ne purent s’empêcher de voir là une relation de cause à effet entre le massacre de douzaines de fédéralistes et la nomination de Palytsia. En termes économiques, la région d’Odessa représente 70 % de la capacité portuaire du pays pour le transport de la production agricole, après la perte de la Crimée et du Donbass.


L’étendue du pouvoir de Privat et de Kolomoïsky ne s’arrête pas là et la liste pourrait prendre des proportions encyclopédiques… L’estimation exhaustive de sa fortune et de son influence n’est pas le propos de cette chronique, toutefois il faut bien comprendre que la cohabitation entre un pouvoir politique à Kiev et un pouvoir économique que représente à Dnipropetrovsk le groupe Privat n’est pas viable à long terme (surtout après la disparition de Donetsk de l’échiquier politico-économique ukrainien). Soit le premier réussit à détruire le second, soit le second réussit à subjuguer totalement le premier. Dans les deux cas, le combat sera non seulement inévitable, mais également brutal.



L’oligarque qui commence à faire grincer des dents


Aux yeux du profane, Igor Kolomoïsky est la figure principale du groupe. Il existe pourtant deux autres partenaires, tous deux excessivement discrets et plus qu’heureux de laisser à Kolomoïsky les feux de la rampe : Alexis Martynov, qui ne quitte pratiquement pas son Dnipropetrovsk natal, et Genady Bogolyubov, qui vit à Londres et fuit les médias comme la peste. Chacun pesant entre quatre milliards et six milliards de dollars. Or depuis peu, Bogolyubov n’hésite plus à exprimer, du moins en privé, sa frustration devant la perte du marché russe que les orientations et les alliances prises par Kolomoïsky ont causées au Groupe Privat et à ses partenaires.


Bogolyubov n’est d’ailleurs pas le seul. Une grosse partie de la communauté juive d’Ukraine a de plus en plus de mal à digérer l’alliance entre Kolomoïsky, pourtant grand mécène et pilier de cette communauté, et les groupes paramilitaires nationaux révolutionnaires du type Pravi Sektor de Yarosh ou le financement du parti politique nationaliste galicien « Svoboda » d’Oleg Tyahnibok. On comprend aisément les réserves que peut ressentir cette communauté à la vue des nombreux symboles et références au nazisme qui maintenant polluent l’imagerie de ces groupes paramilitaires radicaux.


Il faut également garder à l’esprit l’irritation grandissante que suscite Kolomoïsky auprès des différentes communautés juives en Europe (exception faite de Bernard-Henri Levy qui, c’est le moins que l’on puisse dire, fait preuve d’une myopie vertigineuse en la matière).


Rien d’officiel ni de public bien sûr, mais un malaise gêné, de plus en plus perceptible vis-à-vis du sponsor en Ukraine du « ZhidoBanderisme » – clin d’œil d’un goût douteux à l’alliance susnommée. Une partie de cette communauté n’est d’ailleurs pas prête d’oublier l’OPA hostile et brutale qu’opéra Kolomoïsky en octobre 2010 sur le Conseil Européen des Communautés juives en mettant les pieds sur la table ainsi qu’une valise avec 14 $ m pour obtenir la soumission de cette ancienne institution, et ainsi s’offrir, à vil prix, un peu de respectabilité. Contraint à la démission 6 mois plus tard, il décida de former sa propre organisation – le Parlement juif européen – au succès plus que mitigé.


Le portrait ne serait pas complet sans la mention particulière de Genady Korban. Proche de Kolomoïsky sans être partenaire du groupe, c’est l’homme des basses œuvres et des raids de prédation sur les concurrents malheureux. Là encore, la liste des victimes de Korban/Kolomoïsky pourrait atteindre des proportions encyclopédiques. Une grosse multinationale agricole hier, un grand groupe sidérurgique russe et une compagnie aérienne européenne aujourd’hui, une entreprise stratégique russe active dans la fabrication de titane demain… Les pauvres hères dont les noms s’ajoutent à celui de Roman Abramovich sur la longue liste des ennemis de Kolomoïsky, se doutent certainement que la grenouille finira un jour par éclater. Bien sage est celui qui pourrait dire quand…


Mais au fait, comment un individu de la trempe de Roman Abramovich, quelqu’un qui sut survivre à la Russie des années 1990-2000, un homme qui réussit à défaire dans les tribunaux et ailleurs Boris Berezovsky, comment donc a-t-il pu être plumé par Igor Kolomoïsky ?


En 2007, la compagnie Evraz – contrôlée par Roman Abramovich – fit l’acquisition de 3 actifs sidérurgiques et une mine de fer basés dans la région de Dnipropetrovsk pour la modique somme de $ 3bn ; la transaction fut réglée moitié en liquide, moitié en actions Evraz soit 10 %. Or l’accord n’incluait pas les réseaux ferrés autour des usines permettant l’acheminement des matières premières ainsi que l’acier produit. Réseaux qui restaient sous le contrôle exclusif de Privat. Abramovich aurait tout aussi bien pu acheter une mine sur Jupiter ou dans le jardin de la Maison-Blanche : pas de réseaux ferrés, pas d’actifs… L’affaire finit par se résoudre non sans mal pour le groupe Evraz qui avait, en plus, laissé rentrer Privat dans son capital.


Les erreurs du passé sont à mettre au crédit de l’expérience acquise.

Par Alexis Nemiroff - realpolitik.tv -  le 30 septembre 2014


(*) Alexis Nemiroff est spécialiste des marchés émergents qu'il couvre depuis 20 ans. Il a passé plus de 10 ans en Ukraine et en Russie pour le compte de différentes banques d'investissement et a travaillé comme reporter en Afrique et en Asie du Sud Est. Après des études scientifiques à Paris, il a obtenu un MBA en Angleterre.


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ebola, un sérum depuis 1976


Le témoignage de ce médecin militaire interpelle à propos du virus Ebola au Zaïre en 1976.


Cet extrait d'un JT datant du 20 mai 1995 montre qu'une épidémie d'Ebola au Zaïre en 1976 a tué environ 300 personnes (officiellement 280 morts sur 318 cas, soit une mortalité de 88%) et que la maladie s'est éteint d'elle même.


En 1977, un chercheur a été infecté en laboratoire suite à une erreur de manipulation et il a été sauvé grâce à un sérum développé par des français et des belges.


Et après ?  Quid de l'usage potentiel de ce sérum ?


Probablement, non rentable pour l'industrie ou non développé pour d'autres raisons plus obscures !


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Le "Racisme Anti-Blancs"


Cette vidéo mérite d'être vue par tous, car elle remet un peu les idées en place afin de mieux raisonner demain.


Le "racisme anti-Blancs" est déconstruit en un simple sketch, crée par Aamer Rahman, comédien australien originaire du Bangladesh.


Duc

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Une porte invisible...


VIDÉO. Ce chien attend qu’on lui ouvre une porte invisible pour rentrer chez lui

 

Les chiens n’ont pas la mémoire courte. Loin de là. Il leur suffit de faire plusieurs fois la même expérience pour se rappeler longtemps des conséquences. C’est sûrement ce qui explique l'attitude insolite de la petite boule de poil que l'on découvre dans la vidéo en tête d'article.


Posté sur YouTube fin septembre, ce clip montre un petit chien qui attend tout excité sur la terrasse d'une maison alors que sa maîtresse, à l'intérieur, l'appelle avec insistance. Bien que la porte-fenêtre soit grande ouverte, il reste à sa place comme si elle était close.


Probablement habitué à trouver cette vitre fermée (ou après s'être cogné dedans plusieurs fois par mégarde), ce chien se refuse à bouger... jusqu'à ce que son maître vienne entrebâiller une porte invisible.


Une scène insolite déjà adorée des internautes qui l'ont visionnée

4 043 975 fois à ce jour (2 octobre 2014) depuis le 27 septembre 2014.


Texte : Le HuffPost – le 1er octobre 2014


more...
No comment yet.
Rescooped by Koter Info from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

LLN - Kot à louer 295 €

LLN - Kot à louer 295 € | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Super occasion à saisir !


Parking gratuit, espace et verdure, tranquillité et confort, nouveau revêtement de sol dans la chambre, etc.


Idéal pour étudier et réussir l'année académique !


Cette dernière chambre de qualité "Duchenne-Rochus" est immédiatement disponible via l'agence Graas-Brison - IGB.


PROMOTION SPÉCIALE

295 €

1/305  rue de la Sarriette à LLN



Oui, vous avez bien lu le prix de seulement 295 € toutes charges comprises pour une chambre en bon état.


Sachez également que le propriétaire est connu sur le campus pour son sérieux, pour son soutien aux locataires et pour faire procéder à la rénovation immédiate de tout ce qui ne serait plus en ordre en cours d'année académique.


N'hésitez pas, car c'est le dernier kot, prenez vite contact avec


IGB - Place de l’Équerre, 29/104

Louvain-La-Neuve

 010.45.08.25


du lundi au vendredi de 09.00 hr à 12.30 hr.



Via Koter Info
more...
Koter Info's curator insight, September 15, 11:07 PM

Les visiter, c'est ... signer !


Koter Info's curator insight, September 18, 10:07 PM


LLN - 3 derniers kots à louer


Koter Info's curator insight, September 21, 9:54 PM


à ce prix là, en ordre et au calme, quoi de mieux ?


Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - Kots et problèmes ?

LLN - Kots et problèmes ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Réponse de l'échevine du Logement d'Ottignies-Louvain-la-Neuve aux étudiants qui font face aux pratiques accablantes des agences de locations : "circulez, il n’y a (plus) rien à voir". L'Observatoire du logement est, lui, au point mort. Bref, les locataires de kots doivent se débrouiller seuls.


«De l’avis même de l’organisme représentant les étudiants de l’UCL (AGL), des agences et du Service des logements de l’UCL, la grande majorité des problèmes en matière de location de kots a été résolue »…


C’est la réponse de Cécile Lecharlier, échevine du Logement à Ottignies-Louvain-la-Neuve, suite à notre dossier sur les locations de kots à Louvain-la-Neuve .


Pourtant, dans cette enquête, nous dénoncions les pratiques accablantes des agences envers les étudiants locataires et confirmées par le Syndicat national des propriétaires et copropriétaires.


Comment, dès lors, expliquer le «circulez, il n’y a plus rien à voir» de l’échevine du Logement ?


«Si les membres de l’Observatoire ne nous sollicitent pas, nous considérons que la situation n’est plus problématique», rétorque Cécile Lecharlier.


Une réunion qui date… d’avril


C’était, de fait, le constat posé à l’issue de la dernière réunion de l’Observatoire du logement étudiant, en… avril dernier. Cet organisme est un espace de dialogue entre les différents acteurs du logement étudiant, créé à l’initiative de la commune. Plusieurs réunions avaient même abouti à la signature d’une convention en vue de prévenir et régler les litiges.


Cinq mois plus tard, notre enquête démontre cependant le contraire. Le «bottage en touche» de l’échevine du logement irrite d’ailleurs côté Syndicat national des propriétaires et copropriétaires qui nous l’a reconfirmé cette semaine : la situation à Louvain-la-Neuve est très loin d’être réglée. L’organisation vient ainsi d’envoyer un courrier à Cécile Lecharlier pour remettre le problème sur la table.


Ce n’était pas le premier, vu les copies que nous avons pu consulter; des lettres dans lesquelles le syndicat regrettait notamment n’avoir jamais été convié aux premières réunions de l’Observatoire.


Depuis le 1er juillet, une législation wallonne


Au-delà du rôle facilitateur que pourrait jouer Ottignies-Louvain-la-Neuve en matière de médiation, reste que la commune n’a pas de pouvoir contraignant envers les agences. Et ce malgré leur non-respect de la législation.


La loi sur les baux est, depuis peu, du ressort de la Région wallonne. Celle-ci a hérité de cette matière en juillet dernier lors du transfert de compétences du fédéral au régional, dans le cadre de la 6ème réforme de l’État. Bref, une éventuelle évolution de la législation sur la location de kots vers plus de protection des locataires ne semble pas envisageable dans l’immédiat.


C’est pourtant une revendication du Syndicat des étudiants locataires de Louvain-la-Neuve (SYELLO).


---------------------


Coup de gueule !


Une fois de plus, il faut relativiser ce que la presse publie sans réellement investiguer et ne pas transformer les exceptions en règles générales.


Bien entendu qu'il doit y avoir des "problèmes" dans certains cas de figure, mais ce ne sont que peu de cas statistiques par rapport à la masse des locataires.


De plus, c'est facile de toujours "taper" sur le dos de "mauvaises" agences ou de "mauvais" propriétaires, mais qu'en est-il réellement ?


La plupart du temps les vrais problèmes viennent des syndics qui ne font pas toujours leur boulot à temps, d'où certaines réparations tardent à se réaliser et irritent les locataires à juste titre.


Dans d'autres cas, ce sont les locataires irrespectueux qui dégradent les immeubles puis s'étonnent qu'on leur retire le prix des réparations des dégâts de leur garantie locative.


Je suis propriétaire de kots, l'an dernier j'ai fait remettre un communautaire à neuf et construire un deuxième WC pour accentuer le confort des locataires.  Tout a été repeint à neuf, le mobilier complet a été remplacé y compris la cuisine et l'électroménager. Je passe les détails pour conclure que tout était nickel et neuf !


Vous auriez dû voir l'état du communautaire à la fin de l'année académique !  A pleurer !  Le nouveau salon était bon pour la poubelle tellement il avait été maltraité et sali par les cocas, les bières et l'alcool dont les traces altéraient également les murs fraîchement peints.. J'avais l'impression d'avoir offert du caviar à des cochons, mais ces gentils petits choux s'en souviendront lorsqu'ils réclameront leur garantie locative.


Après quoi, ce seront peut-être les premiers à aller se plaindre auprès du Syello ou de la presse contre le "mauvais" propriétaire ou la "mauvaise" agence.  Et cela fera un article idiot de plus sans enquête à la base.


Ceux qui ne connaissent pas le campus devraient venir visiter un communautaire à l'improviste pour découvrir les porcheries créées par certains locataires !  Heureusement, la majorité des locataires se comporte +/- correctement, de mon côté, je ne veux pas non plus généraliser les exceptions.


En ce qui me concerne, je suis prêt à recevoir la presse et le Syello pour leur montrer le nombre de courriers que j'ai pu rédiger pour défendre les droits de mes locataires auprès des syndics défectueux (alors que ce n'est pas mon rôle).


Je peux également montrer les nombreux courriers de remerciements reçus de la part des locataires et souvent de leur parents pour mes aides, soutiens et interventions afin de résoudre les problèmes divers issus de l'extérieur.


C'est pour cela que j'attribue à mes chambres le "label de qualité Duchenne-Rochus" et que je collabore avec une agence de location sérieuse et à dimensions humaines avec un personnel aussi compétent que serviable.


Et pour que les étudiants le sachent, il s'agit de :


Agence IGB Graas-Brison

Place de l’Équerre, 29/104 à Louvain-La-Neuve

ouverte du lundi au vendredi de 09.00 hr à 12.30 hr

ou sur rendez-vous

010.45.08.25


Alors, louer un kot de "qualité Duchenne-Rochus" auprès de l'agence IGB vous garantit une sécurité maximale par rapport à tout ce qu'on peut lire ou entendre à propos de LLN.


Il suffit donc de s'adresser aux bons endroits chez des gens sérieux et vous éviterez beaucoup de pièges potentiels.


Duc

Koter Info's insight:


Coup de gueule !


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

UCL - MOVE-IN Louvain

UCL - MOVE-IN Louvain | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


MOVE-IN Louvain : favoriser la mobilité transnationale de chercheurs hautement qualifiés


« MOVE-IN Louvain » est un nouveau programme transnational développé par l’Université catholique de Louvain (UCL) en partenariat avec l’Université de Namur (UNamur) et l’Université Saint-Louis (USL-B) avec le soutien de la Commission européenne (Actions Marie Curie).


Afin de répondre aux objectifs de l’Espace Européen de la Recherche (ERA), ce programme a pour but principal de favoriser la mobilité transnationale de chercheurs hautement qualifiés. En respect des principes EURAXESS, les chercheurs seront sélectionnés à travers une procédure de sélection transparente effectuée, notamment, par des experts indépendants.


Le programme dure 5 ans et couvre 3 appels à proposition. Selon la durée du séjour des candidats retenus pour un financement, il est prévu qu’un total de +/ — 53 bourses soient accordées par appel. Le premier appel, qui est actuellement ouvert, se clôture le 1er janvier 2015.


Pour en savoir plus et découvrir la vidéo de présentation, rendez-vous sur les pages MOVE-IN Louvain.



Par l'Université catholique de Louvain - septembre 2014

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Bébés vendus dans des couvents

Bébés vendus dans des couvents | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Des adoptions forcées dans des couvents.


De jeunes mamans qui ont eu une grossesse non désirée, pour la plupart des mineures, se seraient fait confisquer leur enfant après leur accouchement dans un couvent pour ne plus jamais le revoir.


Cela rappelle une histoire irlandaise, mais cette fois, cela s'est aussi passé en Belgique, dans les années 70 : c'est la création cet été d'une association pour la défense du droit de ces femmes qui met aujourd'hui le phénomène en lumière.


Une réunion entre l'association, des représentants de l'Eglise et Kind en Gezin, l'équivalent flamand de l'ONE, a eu lieu ce lundi. Ils vont demander la mise sur pied d'une commission d'enquête parlementaire.


Les faits connus se déroulent en Flandre, mais il n'est pas exclu que les autres régions soient aussi touchées. Au moins trois couvents, dont un qui se situe à Lommel, sont concernés. La responsable de l'association nommée "Mater Matuta" affirme être en contact direct avec une trentaine de cas mais selon elle, il y en aurait beaucoup plus.


Concrètement, des jeunes filles enceintes étaient placées, souvent par leur propre famille, dans des foyers gérés par des nonnes. Et puis, juste après leur accouchement, on leur enlevait leur bébé à peine né.



Des bébés proposés à l'adoption

contre beaucoup d'argent.


Interrogée par la VRT, l'une de ces jeunes filles devenues adultes aujourdhui, Ritje Schouppe, explique qu'"après l'accouchement ils sont tout de suite partis" avec son bébé. "Quand j'ai demandé si je pouvais le voir, on m'a dit que ce n'était pas possible. Mais quelqu'un m'a dit qu'il s'appelait Eric, c'est comme ça que j'ai su que c'était un garçon", raconte-t-elle.


Ces bébés étaient alors proposés à l'adoption, parfois contre de l'argent. Marleen Adriaens, la présidente de l'association Mater Matuta explique ainsi qu'"ils n'aiment pas que je le dise, mais si certaines adoptions se passaient très vite, sans paiement, il y a néanmoins eu des adoptions pour lesquelles beaucoup d'argent a été demandé. Les sœurs demandaient en fait une donation pour le cloître".



La responsabilité de l'Eglise pointée ?


Si l'Eglise se trouve au centre de cette affaire, l'association précise que d'autres parties sont impliquées. Certaines jeunes filles étaient forcées de délaisser leur enfant aussi bien sous la pression de leurs parents que du foyer.


Aujourd'hui, l'association entend donner à ces femmes le droit d'obtenir la reconnaissance de leurs enfants ainsi que des excuses.


Renvoyant aux enquêtes menées en Irlande pour des faits similaires, Mater Matuta espère pouvoir recourir aux bases de données ADN pour rendre à ces mamans l'enfant qu'on leur a pris, il y a plus de quarante ans.


Daphné Van Ossel avec G.R.


Koter Info's insight:


Encore un beau scandale et encore

avec intervention de religieux !


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Vieille eau de la Terre

Vieille eau de la Terre | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


La surface de la Terre est occupée aux trois quarts par de l'eau. Le corps humain comporte en moyenne 65% d'eau, et la proportion est encore plus importante dans notre cerveau (76%).


L'eau est partout sur notre planète, et elle est indissosciablement liée à la vie. On suppose que cette eau a une origine extraterrestre : elle aurait été apportée soit par des comètes, soit par des astéroïdes (ce qui expliquerait que l'eau trouvée sur la Lune ait la même origine) ... ou les deux.


Il existe une troisième théorie, qui explique que la vapeur d'eau présente à l'intérieur de la Terre lors de sa formation aurait été ensuite "dégazée" par les volcans.

Peut-être n'y a-t-il pas une seule origine. Peut-être que notre eau terrestre provient de plusieurs sources, et nul doute que de prochaines découvertes nous en apprendront davantage. Mais en attendant, il y a au moins un élément qui vient de s'éclaircir : cette eau, quel que soit son moyen de transport jusqu'à nous, est plus ancienne... que le Soleil. C'est en tout cas la thèse défendue dans une étude publiée aujourd'hui dans la revue Science.

Lorsque le Soleil était jeune, il était entouré d'un disque protoplanétaire, la "nébuleuse solaire", dans laquelle les planètes sont nées. Dans ce disque, il y avait de la glace, mais on ne savait pas si elle provenait du nuage moléculaire qui avait permis de former le Soleil, ou s'il s'agissait de glace provenant de l'extérieur, qui aurait été absorbée par les réactions en cours lors de la naissance du système solaire.

L'étude, menée par L.Ilsedore Cleeves, de l'université du Michigan, a permis de découvrir que la plus grande partie de l'eau présente dans notre système a dû venir de la glace qui s'est formée dans l'espace interstellaire. Pas seulement l'eau de la Terre, donc, mais aussi celle des comètes, de la Lune, des autres planètes...

Pourquoi c'est important?

Trouver l'origine de l'eau présente sur la Terre est crucial pour comprendre comment des environnements propices à la vie peuvent se développer, et si on peut espérer les trouver ailleurs que sur notre planète.

"Si l'eau du jeune système solaire a été principalement héritée de la glace de l'espace interstellaire, alors il est probable que des glaces similaires, avec les matières organiques qu'elles contiennent, sont abondantes dans la plupart, voire l'ensemble des disques protoplanétaires autour des étoiles en formation", explique Conel Alexander, de la Carnegie Institution for Science, co-auteur de l'article. "Mais si au contraire l'eau de l'origine du système solaire est largement le résultat de réactions chimiques durant la naissance du Soleil, alors il est possible que la quantité d'eau varie considérablement dans le processus de formation des systèmes planétaires, ce qui aurait bien évidemment des implications sur le potentiel d'apparition de la vie ailleurs".

"Nos découvertes montrent qu'une fraction significative de l'eau de notre système solaire, l'ingrédient le plus fondamental pour entretenir la vie, est plus vieux que le Soleil, ce qui montre que les glaces interstellaires riches en matériaux organiques peuvent probablement se trouver dans tous les systèmes planétaires jeunes", ajoute-t-il.

Comment ils ont procédé

L'équipe de chercheurs a étudié l'histoire des différentes glaces provenant de la Terre, mais aussi des comètes. Cette glace "hors du temps" provient en effet des époques les plus reculées dans l'histoire de la nébuleuse solaire, et fournit donc des indications précieuses.

Les scientifiques se sont focalisés sur l'hydrogène, et son isotope plus lourd, le deutérium (de l'hydrogène avec un neutron en plus). La proportion d'hydrogène et de deutérium dans les molécules d'eau donne des informations sur les conditions dans lesquelles les molécules se sont formées. Par exemple, la glace interstellaire a une plus grande proportion de deutérium, ce qui est lié aux températures très basses à laquelle elle se forme.

L'équipe a créé des modèles pour simuler un disque protoplanétaire dans lequel tout le deutérium avait déjà été éliminé par les réactions chimiques se produisant lors de la naissance du Soleil, qui devaiet alors reconstituer toute cette "glace enrichie" pendant un million d'années. Cela devait leur montrer si ce système permettait d'atteindre les proportions de deutérium que l'on trouve dans les échantillons de glaces présents dans les météorites, les océans de la Terre, et la glace des comètes.


Le résultat démontre que ce n'est pas possible, ce qui indique qu'au moins une partie de l'eau de notre système solaire provient de l'espace interstellaire... et est donc plus ancienne que le Soleil. Vous ne regarderez plus votre bouteille d'eau de la même manière après ça.

Crédit photo : La Terre vue de l'espace : que d'eau! Et elle viendrait en partie de l'espace interstellaire... (NASA)

Écrit par JP Fritz dans Astronomie, Espace, Sciences

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Russie - Gisements de pétrole

Russie - Gisements de pétrole | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Ô ironie… Les Américains ont aidé les Russes

à découvrir l’un des plus grands

gisements de pétrole de l’Histoire

 

Bien qu’il semble que l’on assiste à une accalmie dans la crise ukrainienne, il ne semble pas probable qu’une solution puisse être rapidement trouvée pour régler définitivement ce problème. L’Occident marche sur des œufs, notamment parce que la Russie contrôle la fourniture de gaz naturel pour de nombreux pays européens qui en dépendent.


La Russie est riche en ressources, et elle dispose de réserves importantes de pétrole et de gaz sur son territoire. L’Occident peut difficilement boycotter cette source d’énergie. Par-dessus le marché, la position de Moscou s’est récemment renforcée sur le marché mondial de l’énergie. En effet, la Russie vient de découvrir un très vaste gisement de pétrole dans le Grand Nord, qui promet d’être l’un des plus grands gisements du monde.


Le président russe Vladimir Poutine peut se frotter les mains, car la découverte a été réalisée par la compagnie pétrolière d’Etat OAO Rosneft en collaboration avec la firme américaine ExxonMobil. Le gisement de pétrole est situé dans la mer de Kara, dans l’Océan Arctique. Le champ nouvellement découvert pourrait être plus grand que ceux du golfe du Mexique, de l’Alaska ou du Canada, et selon les premiers forages, le puits pourrait fournir environ 1 milliard de barils de pétrole brut.


« Il a dépassé nos attentes. Cette découverte est exceptionnellement révélatrice de la présence d’hydrocarbures dans l’Arctique » , a déclaré Igor Sechin, le CEO de Rosneft.


Mais ironie du sort, la coopération entre les deux compagnies pétrolières a été suspendue le 12 septembre à la suite de sanctions occidentales contre la Russie pour son ingérence en Ukraine. Mais ExxonMobil dispose d’un délai qui court jusqu’au 10 octobre prochain avant de mettre les sanctions à exécution et suspendre cette collaboration. Après cette date, Rosneft et ExxonMobil ne pourront plus faire d’autres forages ensemble, et l’exploration de la zone sera donc reportée à une date ultérieure, en dépit de la découverte que les deux compagnies viennent de faire.


Selon le vice-ministre russe de l’Énergie, Kirill Molotsov, les forages se poursuivront au cours de l’année prochaine, même sans la participation d’ExxonMobil.


L’impact sur le marché du pétrole ne doit pas être sous-estimé. La pression à la baisse sur les prix du pétrole pourrait encore se poursuivre sur les prochains mois. C’est une mauvaise nouvelle pour la Russie, parce que le gouvernement russe a besoin d’un cours du baril de pétrole compris entre 110 et  117 dollars pour couvrir les dépenses de l'Etat. Lorsque le cours tombe en deçà de 100 dollars, il peut gagner du temps grâce à quelques astuces fiscales. Mais il ne faut pas que cette situation perdure.



PAR AUDREY DUPERRON – Express.be – le 29 septembre 2014


Koter Info's insight:


Que les sanctions NOUS font mal !


Autant que de savoir que nous sommes dirigés par une bande de cornichons qui font tout pour nous enliser dans la crise !


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - Bâtiment ultra-moderne

LLN - Bâtiment ultra-moderne | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Inauguration ce mardi à Louvain-la-Neuve, aux confins de la RN 4 et de la E 411, du nouveau bâtiment d’AGC Glass Europe, le «headquarter», cœur européen de la multinationale verrière belge, incontestable n°1 continental dans la production et la transformation du verre plat.


Un investissement de 29 millions d’euros financé par Axa qui a conclu un bail de quinze ans.


AGC Glass, c’est Glaverbel dont le siège bruxellois était l’emblématique bâtiment de Boitsfort (chaussée de La Hulpe) de l’architecte André Jacqmain.


Le déménagement à Louvain-la-Neuve résulte de la volonté de la direction de rassembler son demi-millier de ses travailleurs. Bruxelles possède trop d’inconvénients en termes de fiscalité et de mobilité. Le Brabant wallon présente d’indéniables atouts comme le futur RER et l’UCL, celle-ci offrant des conditions intéressantes. «Nous avons ainsi voulu concilier innovation, qualité, confort et développement durable», explique Emmanuel Hazard, directeur du projet.


Un concours architectural a été lancé. Avec ces contraintes de durabilité et un bâtiment où les énergies primaires pour l’éclairage, le chauffage et le froid sont produites sur le site même et satisfont au critère «zéro énergie». «Même si nous avons quand même des notes d’électricité pour le restaurant, les PC, les écrans», continue Emmanuel Hazard.


Et de poursuivre : Et puis, même s’il présente l’aspect d’un lourd paquebot de l’extérieur, nous souhaitions un bâtiment innovant et intemporel. Nous sommes une société verrière. Notre marque de fabrique doit être bien apparente !


Un autre critère fut de favoriser la communication informelle. Des open space partout. Même le CEO n’a pas de bureau personnel !  Et l’ensemble présente beaucoup d’escaliers et peu d’ascenseurs, avec une galerie au milieu, une agora qui favorise les communications informelles.


Le tout est l’œuvre de l’architecte bruxellois Philippe Samyn, qui a enveloppé le bâtiment par des vantelles originales et désormais brevetées. Ces deux fines feuilles de verre, forées, trempées et collées, permettent, grâce à des capteurs, de réguler la lumière et de retenir les excès de chaleur, tout en pivotant en fonction du soleil.


Ultralumineux, l’immeuble utilise la géothermie en puisant la chaleur à 80 mètres dans le sol, permettant ainsi d’optimaliser la chaleur en hiver et la fraîcheur l’été.

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr. - Triste rentrée des classes

Ukr. - Triste rentrée des classes | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Ukraine/Donbass : une rentrée des classes

de feu, de sang et de larmes

 

Dans le Donbass, aujourd’hui, c’était la rentrée des classes. C’est sans doute pourquoi, depuis ce matin, l’artillerie des forces de Kiev, massée à une dizaine de kilomètres à l’Ouest de l’agglomération, s’est déchaînée sur le centre-ville, tuant une dizaine de personnes et touchant même une école. Un drame, un de plus, qui confirme l’essence fondamentalement criminelle du régime en place à Kiev, alors que les découvertes macabres dans des fosses communes se vérifient chaque jour dans l’Est du pays et accablent de plus en plus ceux que Washington et Bruxelles ont imposés à l’hiver dernier. Et pour faire diversion, l’OTAN annonce la présence de « soldats russes » en Ukraine…

.

Selon les Nations Unies, début de septembre, le nombre de personnes qui ont dû fuir leurs habitations dans l’Est de l’Ukraine a dépassé le million. L’immense majorité d’entre elles s’est retrouvée en territoire russe, à l’abri du conflit et des exactions de la soldatesque kiévienne. Et les découvertes quotidiennes de charniers dans le Donbass, sur des secteurs qui ont été auparavant contrôlés par les paramilitaires ukrainiens, laissent à penser que pour beaucoup d’Ukrainiens russophones du Donbass la meilleure façon de survivre était effectivement de fuir le régime de Kiev.


Plus de 400 corps viennent d’être retrouvés dans des fosses communes près de Donetsk (à proximité de la localité de Nijniaïa Krynka). C’est un groupe d’observateurs de l’OSCE qui a inspecté les deux charniers. Les dépouilles, en voie d’identification, se trouvent actuellement dans les morgues de Donetsk. La zone où cette découverte macabre a eu lieu, avait été occupée par un « bataillon » de paramilitaires de la garde nationale jusqu’à la mi-septembre.


Dans les prochaines semaines, à Moscou, un engagé du « bataillon Dnepr-1 », une des unités paramilitaires financée par Kolomoisky et composée pour l’essentiel d’activistes de Praviy Sektor, devrait témoigner dans le cadre d’une enquête sur les tueries de masse perpétrées par son détachement. Une information confirmée par un des responsables de la commission d’enquête, Vladimir Markin.



Rentrée scolaire de larmes, de sang et de feu


Aujourd’hui, dans le Donbass, c’était la rentrée des classes. Une dizaine de civils ont été tués ce matin et une école a été touchée dans des quartiers à l’Ouest de Donetsk (il y a aussi des morts dans l’école), suite à des tirs de BM-21 Grad (122 mm), BM-30 Smerch (300 mm) et de mortiers de 120 des forces ukrainiennes positionnées à Pisky, au Sud-Ouest de l’aéroport. Un bus et ses passagers à l’arrêt ont été touchés de plein fouet. Il y aurait en outre une quarantaine de blessés.

 .


Renforcements ukrainiens au Nord et contre-attaques des FAN


Une compagnie de paramilitaires se revendiquant de Praviy Sektor vient d’arriver à une quarantaine de kilomètres au Nord-Ouest de Donetsk, dans l’agglomération de Dymytrov, près de Kranoarmiisk. Cette unité devrait être engagée sur le secteur Ouest de la capitale du Donbass dans les heures qui viennent.


La réponse à l’artillerie longue portée des forces ukrainiennes : les FAN possèdent quelques BM-27 Uragan, lance-roquettes multiples de 220 mm, des prises de guerre lors de la dernière offensive d’été.


Sur Debaltseve, les forces de Kiev tentent de sécuriser un corridor logistique au Nord-Ouest de la poche, cherchant ainsi imposer dans le flanc Nord du front un possible axe de pénétration. La position fortifiée de Svitlodarsk s’est ainsi renforcée depuis 48 heures de manière significative. Un groupe de reconnaissance et de sabotage des FAN a fait sauter un important pont routier sur la M03 qui relie Svitlodarsk à Debaltseve, ce qui rend difficile le ravitaillement et les liaisons terrestres pour les Ukrainiens.


Plus à l’Est, Stakhanov et Permovaisk ont été la cible de tirs d’artillerie des forces ukrainiennes stationnées à Popasna, la milice a immédiatement répliqué.


Plus à l’Est, un détachement de la brigade « Prizrak » a mené cette nuit une action de reconnaissance offensive sur les positions de l’armée ukrainienne près de la ville de Shchastya, au Nord de Lugansk, agglomération stratégique sur la H21 qui contrôle un pont routier sur la Siverskyi Donets. Des positions tenues par des éléments de ce qui reste du funeste « bataillon Aydar » de la garde nationale auraient été sévèrement touchées par ce raid appuyé par de l’artillerie tactique.


Et l’on apprend ce soir que la « démilitarisation » (sic) de l’Est de l’Ukraine n’étant pas assez rapide, la diplomatie européenne a maintenu ses sanctions économiques à l’encontre Moscou. Nous voilà sauvés !



Par Jacques Frère – NationsPresse.info – le 1er octobre 2014


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Un Maïdan... à Hong Kong ?

Un Maïdan... à Hong Kong ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


UN NOUVEAU MAÏDAN… À HONG KONG ?

Par Jean-Paul Baquiast


Un Maïdan à Hong Kong fomenté par les USA ? Ce bruit court avec insistance, notamment dans les réseaux de blogueurs russes, qui font le parallèle immédiat avec l’Ukraine, et est repris dans un article de Zero Hedge de ce jour [1]. Nous ne pouvons précisément vérifier sa véracité, compte tenu de nos moyens d’information limités. Il n’est pas interdit cependant de lui donner écho, pour suivre plus attentivement la suite des événements. Mais de quoi s’agit-il ?


Rappelons que, par le terme de révolution de la place Maïdan, l’opinion occidentale désigne les manifestations s’étant produites à Kiev il y a quelques mois, qui ont entrainé la chute du président prorusse de l’époque, remplacé par un président pro-occidental, dit aussi « Roi du chocolat », compte tenu de ses intérêts personnels dans ce domaine. Or, cette révolution, présentée sur le moment, par des forcenés du type de Bernard Henri Lévy, comme une explosion de la démocratie enfin revenue à Kiev, s’est révélée rapidement comme le résultat de manœuvres en sous-main, à la limite du terrorisme, conduites par des groupes de mercenaires financés par la CIA, afin d’affaiblir l’influence russe dans ce pays, et de compromettre l’image de Poutine.


L’opération se poursuit actuellement dans le cadre des combats sanglants qui se mènent entre pro-russes et troupes gouvernementales dans le Donbass et en Ukraine russophone. Poutine en est effectivement affaibli, car il est pris en deux maux : intervenir militairement au-delà des frontières de la Fédération de Russie, ou laisser les répressions gouvernementales se poursuivre.


Dans Le double jeu américain avec le Calife [2], nous indiquions récemment que, selon diverses informations, Washington se préparait à mener contre la Chine, devenue, en second rang après la Russie, son nouvel ennemi héréditaire, une opération du même type que celle qui lui avait si bien réussi à Kiev : susciter dans certaines provinces des manifestations populaires qui permettraient d’ébranler le régime. Nous évoquions le soutien donné à des indépendantistes musulmans ouïghours.


Mais en fait, il paraît très probable que Washington ait décidé de s’en prendre à une autre des faiblesses du régime, le statut du territoire de Hong Kong. Ne revenons pas ici sur l’historique de ce que certains avaient appelé l’annexion de l’ex-colonie britannique. Elle avait suscité de nombreuses opposions, venues de différents milieux. Mais finalement l’actuel système, dit des deux Chines, un seul système, auquel est soumis le territoire paraissait satisfaire l’ensemble des parties.


Or les médias du monde entier ont pu constater que depuis quelques jours, des foules nombreuses, composées principalement de manifestants se disant en lutte pour la démocratie, avaient occupé divers lieux sensibles, notamment Central et Admiralty, centres financiers situés non loin du siège du gouvernement. Les manifestations se veulent pacifiques. Cependant, des échauffourées ont déjà eu lieu avec les forces de police. Aujourd’hui 1er octobre, les manifestants prodémocratie sont toujours fortement mobilisés, à la veille de la fête nationale chinoise, refusant de répondre aux appels à la dispersion lancés par le chef de l’exécutif, présenté comme aux ordres de Pékin par les plus activistes d’entre eux.


Nous n’examinerons pas ici la légitimité de ces manifestations ni le contenu des réformes politiques qu’elles demandent, promises après la rétrocession à la Chine de la colonie en 1997. Il est difficile par ailleurs d’évaluer le soutien populaire qu’apporte le reste de la population à ces revendications. Il est certain cependant que la confrontation des manifestants avec les forces de police est localement très électrique, et pourrait rapidement dégénérer en batailles rangées, dont l’issue, comme toujours en de telles situations, serait incertain.


Ce qui est certain par contre c’est que les États-Unis n’avaient pas manqué, depuis longtemps, de mener à Hong Kong, et dans d’autres régions proches, des actions du même type que celles ayant provoqué, ces dernières années, le succès des révolutions dites orange aux frontières de la Russie. Il s’agit de ce que l’on peut qualifier de diplomatie du dollar et des services secrets. Les officiels chinois ont dénoncé ces manœuvres et appellent à la résistance. Le Département d’État américain n’hésite plus dorénavant à se confronter directement avec eux sur le plan diplomatique. Quelle que soit la sympathie que l’on puisse éprouver en faveur du concept de démocratie, à Hong Kong comme ailleurs, on ne peut s’empêcher de constater que ce concept est devenu la plus performante des armes utilisées par les bellicistes américains pour étendre leur domination systémique à certaines parties de l’Asie jusque-là préservées.


Affaire donc à suivre attentivement, notamment au regard de ce qu’il pourrait en résulter sur l’avenir du BRICS et des offensives anti-dollar envisagées par ce dernier, ainsi que sur la façon dont réagira l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS).



Par Jean-Paul Baquiast - vineyardsaker.fr - le 1er octobre 2014



Notes

[1] Is the U.S. Secretly Egging On Hong Kong Protesters? (zerohedge.com, 01-10-2014)

[2] Le double jeu américain avec le Calife (vineyardsaker, français, 27-09-2014)


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

LLN - Et les voisins ?

LLN - Et les voisins ? | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Petit trait d'humour pour rappeler aux étudiants de Louvain-La-Neuve qu'ils ne sont pas seuls et que ce serait très sympathique de tenir compte de la tranquillité de leurs voisins.


Durant "vos" guindailles, d'autres tentent de dormir ou d'étudier, c'est aussi leur droit légitime !


Duc


more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Ukr. - Un crucifié à Karkhov

Ukr. - Un crucifié à Karkhov | Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL | Scoop.it


Un crucifié à Kharkov, une nouvelle victime

des bandes fascistes



On a trouvé un homme crucifié dans la cour de l’Église de la nativité à Kharkov. La police ukrainienne puis les médias ont alors rapidement clos l’enquête en déclarant qu’il s’était lui-même empalé quand il avait voulu traverser la barrière.


Mais deux choses contredisent cette thèse :
 la première est que les témoins qui l’ont retrouvé disent que la bouche du mort était pleine d’herbe.
 La seconde est que dans le lieu où il était, il n’y avait pas une goutte de sang par terre.



Maintenant, on apprend que le jeune homme était connu pour ses sympathies anti-maïdan, récemment il faisait une collecte pour la population et les partisans du sud-est. Il envoyait des colis en secret dans le Donbass, en dépit de menaces permanentes de lui arracher la tête. Pour l’instant, après avoir tenté d’attribuer sa mort à une maladresse puis à un suicide, la police et les autorités de Kharkov gardent le silence sur ce crime pourtant si évident.


Dans le contexte des violences autour de la destruction du monument de Lénine avec l’accord du gouverneur nommé par Kiev, de l’arrestation la veille de militants communistes, des bandes de voyous font régner la terreur dans la ville pour terroriser la population comme ils l’ont fait à Odessa. Les hooligans, les membres des bataillons punitifs se sont répandus dans Kharkov et ils se donnent pour objectif de terroriser la population russophone de la ville avec la complicité des pouvoirs locaux. Il règne dans l’Est du pays une atmosphère d’heurs, d’attente de pogrome et les événements qui se succèdent ainsi que cette autre jeune victime témoigne que le fascisme est bien là…



Voir ici quelques photos des lieux où la victime a été retrouvée :

 

http://img-fotki.yandex.ru/get/6740/163146787.453/0_124f44_7f838641_orig.jpg

http://img-fotki.yandex.ru/get/6838/163146787.453/0_124f45_66616acf_orig.jpg

Comme on peut le voir, il n’y a pas une goutte de sang


http://img-fotki.yandex.ru/get/6825/163146787.453/0_124f47_ec211aa0_orig.jpg

http://www.057.ua


P.S.
 La première version de la police était totalement absurde, elle tentait d’occulter l’évidence à savoir que règne désormais dans le centre industriel du pays le fascisme…


 

Par histoireetsociete.wordpress.com – le 30 septembre 2014

http://strajj.livejournal.com/2904736.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Koter Info
Scoop.it!

Un mouton très agressif


Un mouton attaque des passants à coups de tête et, comme d'habitude, cela donne des images amusantes pour ceux qui n'en sont pas victimes.


Duc

more...
No comment yet.