Industrie culturelle et corruption, par Jérémie Zimmermann (La Quadrature du Net) | Communication à l'ère du numérique | Scoop.it

Cofondateur de La Quadrature du Net, Jérémie Zimmermann passe 36 heures par jour à défendre les droits et les libertés des citoyens sur Internet. Empêcheur de tourner en rond, ami de Julian Assange, défenseur de la neutralité du Net… Zimmermann cumule les tares, ce qui lui vaut le mépris des Hadopiens. Et il le leur rend bien. Rencontre avec cet épicurien à l’élocution parfaite, qui connaît ses dossiers sur le bout des doigts.

 

C’est l’un de vos principaux combats : peux-tu me rappeler ce qu’est la neutralité du Net ?

 

C’est un principe fondateur de l’Internet libre et ouvert, selon lequel chacun, sur Internet, peut accéder à tous les contenus, services et applications, et peut également en publier, sans restriction ni discrimination. c’est l’universalité d’Internet. Que tu sois au Botswana, au Canada ou en Corée du Sud, tout le monde a le même Internet, avec les mêmes capacités de participation dans le réseau. Cette participation change radicalement les rapports sociaux, politiques et fait qu’aujourd’hui, nous ne sommes plus que de simples consommateurs passifs, devant la télé ou la radio. Mais depuis quelques années, les opérateurs ont la capacité technique de « discriminer » les communications. ...

 


Via Jacques Urbanska