Scoop.it est EFFECTIVEMENT la meilleure place sur le WEB à mes yeux."/>
JOIN SCOOP.IT AND FOLLOW ME ON SCOOP.IT
9.2K views | +1 today
Follow
JOIN SCOOP.IT AND FOLLOW ME ON SCOOP.IT
"Briller sur le net", slogan de scoop.it ne pouvait pas être mieux trouvé.
Scoop.it est EFFECTIVEMENT la meilleure place sur le WEB à mes yeux.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Philippe Trebaul
Scoop.it!

Le nombre des fermes bio en Bretagne en progression en 2016

Le nombre des fermes bio en Bretagne en progression en 2016 | JOIN SCOOP.IT AND FOLLOW ME ON SCOOP.IT | Scoop.it
L'année 2016 est d'ores et déjà une année record pour le bio en Bretagne, première région agricole française, avec 310 nouvelles fermes bio en seulement six
more...
No comment yet.
Rescooped by Philippe Trebaul from Le monde des abeilles
Scoop.it!

La mécanique des 200 000 passeurs de pollen

La mécanique des 200 000 passeurs de pollen | JOIN SCOOP.IT AND FOLLOW ME ON SCOOP.IT | Scoop.it
Colibris, papillons, guêpes, fourmis, phalènes… Ils sont les pollinisateurs de la Terre. Et existent sous 200 000 formes et tailles.

 

Bien en rang dans leurs blocs en fibre de coco, des bataillons de plants de tomates grimpent jusqu’au ciel vitré d’une serre, à Willcox, dans l’Arizona. Perchés sur des chariots élévateurs électriques, des techniciens en blouse blanche les émondent avec soin. Eurofresh Farms récolte 60 000 t de tomates par an sur ces pieds parfaits.

 

Ceux-ci remplissent 125 ha de bâtiments, arrosés par des kilomètres de canalisations et sillonnés de treillages en acier où attacher les plants. Leurs fruits, au goût un rien artificiel et plutôt sucré, poussent hors-sol. Mais la nature n’est pas totalement absente de ces lieux, rappelle un bruit de fond grave et continu : des bourdons en pleine activité.

 

Pour se reproduire, la plupart des plantes à fleurs dépendent d’un troisième élément qui transporte le pollen entre les organes mâle et femelle. Certaines ont besoin d’une stimulation additionnelle pour libérer cette poudre d’or.

 

Par exemple, il faut agiter violemment la fleur de la tomate – une secousse équivalente à trente fois la force de la gravité terrestre, explique l’entomologiste Stephen Buchmann, du programme Pollinator Partnership : « Même si l’échelle est différente, souvenez-vous qu’un pilote de chasse perd connaissance au bout de trente secondes lors d’une accélération de 4 à 6 g. »

 

Tables vibrantes, souffleurs, chocs acoustiques, vibrateurs appliqués laborieusement, à la main, à chaque grappe de fleurs : les producteurs ont essayé bien des façons de secouer le pollen des fleurs de tomate. Résultat ? Dans les serres, on estime aujourd’hui que rien ne vaut l’humble bourdon.

 

Livrez-lui accès à une fleur de tomate, il se jettera dessus pour se nourrir, son agitation répandant un nuage de pollen sur les stigmates (l’extrémité femelle) du plant et sur son propre corps duveteux ; puis il se dirigera vers une autre fleur, et les grains de pollen avec lui. Cela s’appelle la « pollinisation vibratile » et fonctionne comme par magie.

 

[...]

 

 


Via Bernadette Cassel, algrappe
more...
No comment yet.
Scooped by Philippe Trebaul
Scoop.it!

Les fermes bio de Bretagne sont bien placées en Europe

Les fermes bio de Bretagne sont bien placées en Europe | JOIN SCOOP.IT AND FOLLOW ME ON SCOOP.IT | Scoop.it
Sur nos cinq départements bretons, il existe 2722 fermes bio. C'est plus qu'en Irlande, qu'au Danemark ou qu'en Slovénie. #CroirePlusEnNous
more...
No comment yet.
Rescooped by Philippe Trebaul from Toxique, soyons vigilant !
Scoop.it!

Dans l'air ou l'eau, les pesticides sous surveillance

Dans l'air ou l'eau, les pesticides sous surveillance | JOIN SCOOP.IT AND FOLLOW ME ON SCOOP.IT | Scoop.it

L'exposition aux pesticides a une incidence sur la santé, notamment sur le développement de la maladie de Parkinson, selon un rapport rendu public le 13 juin par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale. Ces produits, utilisés en agriculture, finissent dans les rivières et nappes souterraines de la région comme le démontre la dernière étude publiée par l'Agence de l'eau Adour-Garonne. Depuis 2006, elle mène un suivi régulier de la pollution des cours d'eau. Dans 95 % des stations de rivière, des molécules de produits phytosanitaires ont été repérées en 2012.

(...)


Via Build Green
more...
No comment yet.