Le concept de déterritorialisation-abstractmachineabstracts | jisung | Scoop.it

Le terme de « déterritorialisation » a été créé par Deleuze et Guattari dans leur trilogie sur le « Capitalisme et schizophrénie » : Anti-Œdipe, Mille Plateaux, et Qu’est-ce que la philosophie ?. Il s’agit d’un concept qui traverse la politique et le social, autant que le monde artistique. Il décrit le mouvement de déclassification (le « surcodage ») des objets, des animaux, des gestes, des signes, etc. — une déclassification qui les libère de leurs usages conventionnels envers d’autres usages, d’autres vies. Il s’agit d’un mouvement créatif, et non pas destructif, où un territoire défini se libère de cette ancienne définition. Un territoire acquis par répétition — par un processus de territorialisation d’un animal, par exemple, qui encercle en permanence son territoire — perd cette acquisition, cette territoirialisation acquis par habitude — d’où le terme §[déterritorialisation].

L’espace libéré dans la déterritorialisation reste rarement un espace purement déterritorialisé. Car ce mouvement n’est pas celui d’une libération pour la libération. Il s’agit, au contraire, d’un double mouvement où la reterritorialisation réaffecte l’espace territorialisé, et dans ce cas la déterritorialisation était simplement un des moments de la réaffectation du territoire.


Via Vincent DUBOIS