Je, tu, il... nous !
Follow
Find tag "Mucchielli"
6.8K views | +3 today
Je, tu, il... nous !
parce que le je(u), c'est de devenir nous...
Curated by Marie Boudebes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Marie Boudebes from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Les descendants d'immigrés se sentent au moins autant discriminés que les immigrés - Délinquance, justice et autres questions de société

Les descendants d'immigrés se sentent au moins autant discriminés que les immigrés - Délinquance, justice et autres questions de société | Je, tu, il... nous ! | Scoop.it

Plus du quart des immigrés vivant en Ile-de-France déclarent avoir subi des discriminations. Deux tiers des personnes déclarant avoir été discriminées ont un lien direct à la migration. Le sentiment d’être traité de façon inégalitaire est aussi fort pour les descendants d’immigrés pourtant majoritairement nés en France. Les natifs de DOM et les descendants de natifs de DOM sont les plus nombreux à faire état de ce sentiment. Si l’origine géographique est le facteur le plus déterminant des discriminations perçues, le chômage et le fait d’habiter en ZUS ou ZFU accentuent ce ressenti...

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Boudebes from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Femmes agressées, au domicile ou à l'extérieur : une analyse des risques - Délinquance, justice et autres questions de société

Femmes agressées, au domicile ou à l'extérieur : une analyse des risques - Délinquance, justice et autres questions de société | Je, tu, il... nous ! | Scoop.it

L'enquête cadre de vie et sécurité (CVS) permet de mesurer différentes formes d'agressions envers les personnes, depuis les injures, vols, jusqu'aux agressions physiques ou sexuelles, en dehors du ménage ou en son sein. Les femmes sont plus souvent victimes que les hommes de violences sexuelles et de violences physiques dans le ménage. Elles sont également plus sujettes au sentiment d'insécurité. Elles connaissent fréquemment leur agresseur personnellement, quand ce n'est pas le conjoint ou l'ex conjoint. Cette proximité de la victime et de son agresseur a pour corollaires la répétition des violences et une faible propension de la femme qui les endure à porter plainte. Les femmes jeunes, vivant seules ou en situation de monoparentalité, sont la cible privilégiée de la plupart des types d'agression. Celles bénéficiant d'un niveau socioculturel élevé sont plus souvent victimes d'agressions de faible gravité (vols, injures, gestes déplacés). Les femmes de milieux modestes subissent plus fréquemment des agressions sexuelles ou des violences intrafamiliales...

 

>>>> Article à télécharger

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.