«Le Ministère japonais des affaires étrangères a annoncé récemment qu’il allait suspendre les frais de visa pour les touristes étrangers à destination de Miyagi, Iwate et Fukushima, en vue d’atténuer la mauvaise situation de l’industrie du tourisme dans ces trois districts sinistrés» écrit le Quotidien du Peuple en ligne (chinois).

 

Cette mesure entrée en vigueur à partir du 15 novembre 2011, durera 5 ans, correspondant à la période que le gouvernement appelle la «renaissance concentrée», c’est-à-dire la reconstruction et la décontamination.
Les touristiques qui font un long séjour (c’est-à-dire qui seront exposés à plus des radiations) bénéficieront davantage de cette nouvelle politique.
Le visa pour une seule entrée au Japon coûte à peu près 28 Euros et un visa avec multiples entrées coûte 56 euros.

(...)