Japan Tsunami
Follow
Find tag "Manifestation"
24.8K views | +12 today
Japan Tsunami
8.8, 8.9, 9.0 and even 9.1 earthquake in Japan March 11th 2011,  <br>Earthquake & Tsunami aftermath,  <br>Fukushima
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Nucléaire : manifestation monstre à Tokyo

Nucléaire : manifestation monstre à Tokyo | Japan Tsunami | Scoop.it
"Pas besoin d'énergie nucléaire ! Rendez-nous la région de Fukushima !" 16 mois après l'accident de Fukushima qui a traumatisé la population, des dizaines de milliers de Nippons ont afflué lundi à Tokyo pour exiger l'arrêt du nucléaire.

 

Les organisateurs revendiquent 170.000 manifestants... bien au-delà des 100.000 participants qu'ils espéraient rassembler. Des dizaines de milliers de manifestants antinucléaires se sont rassemblés lundi matin dans le parc Yoyogi de Tokyo pour demander l'abandon de l'énergie nucléaire et protester contre le redémarrage d'un réacteur, ont rapporté des médias locaux. "Pas besoin d'énergie nucléaire ! Rendez-nous la région de Fukushima !", hurlaient les manifestants, munis de drapeaux colorés indiquant leur ville d'origine et leur revendication. De la région du Tohoku (nord-est) où se trouve Fukushima, mais aussi de l'île de Kyushu (sud), de Shikoku (sud-est), de Hokkaido (nord) ou de la région du Kansai (centre-ouest de l'île principale de Honshu) : les protestataires sont venus de toutes les contrées du Japon.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fukushima : Grande manifestation à Tokyo pour dire "Plus jamais ça"

Fukushima : Grande manifestation à Tokyo pour dire "Plus jamais ça" | Japan Tsunami | Scoop.it
GoodPlanet...

 

19/09/2011 5:18 pm
TOKYO (AFP) - Des dizaines de milliers de manifestants ont défilé lundi à Tokyo pour dire "Plus jamais de Fukushima" et réclamer "l'arrêt des centrales nucléaires", un peu plus de six mois après l'accident nucléaire.
Environ 60.000 personnes ont défilé, d'après les organisateurs, lors d'un des rassemblements les plus importants depuis le 11 mars, jour du séisme de magnitude 9 et du tsunami géant qui ont entraîné la défaillance de la centrale Fukushima Daiichi (220 km au nord-est de Tokyo) et des rejets massifs de radiation.
"Arrêt des centrales nucléaires ! Plus jamais de Fukushima !", ont crié les manifestants, rassemblés à proximité du sanctuaire Meiji, dans le centre de la capitale, sous un soleil de plomb.
Présent, le prix Nobel de littérature Kenzaburo Oe a déclaré à la foule : "Certains disent qu'il est impossible de se passer d'énergie nucléaire, mais c'est un mensonge. L'énergie nucléaire est toujours accompagnée de destructions et de sacrifices".
Organisée par plusieurs associations antinucléaires, la manifestation a aussi attiré des riverains de Fukushima Daiichi qui ont été contraints d'évacuer leur domicile.
"Si nous n'arrivons pas à sortir du nucléaire maintenant, nous n'arriverons jamais à construire un monde sans cette énergie", a souligné Kazuhiro Hashimoto, un employé médical de la région de Fukushima.
"Il sera trop tard pour protester après le prochain accident nucléaire. Nous espérons que celui de Fukushima sera le dernier", a-t-il ajouté.
Le nouveau Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a promis d'annoncer d'ici à l'été 2012 une nouvelle politique énergique, où la part du nucléaire serait réduite au profit des énergies renouvelables.
Avant l'accident de Fukushima, le pire depuis celui de Tchernobyl (Ukraine) en 1986, le Japon prévoyait d'augmenter la part du nucléaire dans son électricité d'un peu moins de 30% en 2010 à 50% d'ici à 2030.
© AFP

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Protest as Japan restarts reactor

Protest as Japan restarts reactor | Japan Tsunami | Scoop.it
Hundreds of protesters gather as Japan restarts the first nuclear reactor since the crisis at Fukushima last year.

(...)

Safety tests

On Friday, tens of thousands took part in anti-nuclear rallies in Tokyo outside Prime Minister Yoshihiko Noda's official residence, chanting "Saikado hantai," or "No to nuclear restarts", in what correspondents say was a rare show of dissent in Japan.

The BBC's Mariko Oi, who is in the capital, says it was one of the largest demonstrations seen since the crippling of reactors at the Fukushima plant over a year ago.

Reports differ on the number of attendees, but organisers say 200,000 people took part, our correspondent says.

The restart of Ohi's No 3 reactor - expected at 2100 local time (midday GMT) - follows an order by Mr Noda, who last month called for support for the move.

Mr Noda said that he had approved the reactivation of two reactors at Ohi, in an attempt to bolster the economy and prevent energy shortages over the summer.

The No 3 reactor at Ohi, in Fukui prefecture, is expected to start supplying electricity on Wednesday, according to the operator, Kansai Electric Power Co (Kepco). Reactor No 4 is to be restarted on 14 July.

The government is continuing to assess whether other nuclear plants are safe to be reactivated.

The decision was welcomed by businesses who had voiced concern over the lack of power for industry.

But demonstrators say they are not convinced by assurances over safety, and argue that Japan should take the opportunity to move to alternative energy sources.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Japon : manifestation pour l’arrêt définitif des centrales nucléaires

Japon : manifestation pour l’arrêt définitif des centrales nucléaires | Japan Tsunami | Scoop.it
euronews :

Ils veulent l’arrêt définitif des centrales nucléaires au Japon. Deux cents manifestants ont défilé ce samedi à Tokyo jusqu’aux bureaux de Tepco et de l’autre compagnie Chubu Electric Power. Ils ont donné de la voix.

L’arrêt de la centrale de Hamaoka décidé par Chubu Electric Power les a réjouis. Mais cette fermeture temporaire d’un site se trouvant dans une région à forte activité sismique du centre de l’Archipel n’est pas suffisante à leurs yeux.

“Je manifeste parce que je m’inquiète tous les jours. Le Japon est souvent secoué par des tremblements de terre. Et on ne sait jamais, le tsunami du 11 mars peut se reproduire”, dit en substance une jeune Japonaise.

Un séisme de magnitude 5,7 sur l‘échelle de Richter a d’ailleurs secoué la préfecture de Fukushima ce samedi matin.

Les manifestants ont remis leurs pétitions aux deux compagnies, en espérant que l’avenir ne confirmera pas leurs craintes.
more...
No comment yet.