Le PDG de la compagnie d'électricité japonaise Tepco, en charge de la centrale nucléaire de Fukushima, a démissionné. Les pertes financières sont colossales et atteignent 11 milliards d'euros suites aux dégâts du tsunami et à l'arrêt de quatre des six réacteurs de la centrale.