Japan Tsunami
Follow
Find tag "Anniversary"
23.2K views | +0 today
Japan Tsunami
8.8, 8.9, 9.0 and even 9.1 earthquake in Japan March 11th 2011,  <br>Earthquake & Tsunami aftermath,  <br>Fukushima
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

A Message from TEPCO President Toshio Nishizawa

A Message from TEPCO President Toshio Nishizawa marking the First Year since the Fukushima Daiichi Nuclear Power Accident
Today, exactly one year has passed since the occurrence of the devastating Tohoku-Chihou-Taiheiyou-Oki Earthquake that struck our nation. In looking back at the events of the past year, I would like to take this opportunity to express our heartfelt sympathy to all those who passed away and their loved ones. Our thoughts and prayers are with them and also with those people who continue to be affected by the terrible events that unfolded on that tragic day.
We also extend our deepest apologies to all residents of the neighboring region of Fukushima Nuclear Power Plant and Fukushima Prefecture as well as broader society for the concern and anxiety that arose on account of the accident at Fukushima Daiichi Nuclear Power Station. Moreover, I must express my sincerest appreciation to all those parties, both domestic and international, who provided much support and assistance to us during this time of tribulation.
While always keeping in mind the tremendous responsibility we have to maintain stable conditions at Fukushima Daiichi Nuclear Plant, we will continue to safely work towards the mid-to-long term decommissioning of the reactors. In addition, all TEPCO group companies will further intensify their efforts to care for the presently afflicted and provide the compensation due them in a swift manner.
The day of March 11th is forever etched on the hearts and minds of every TEPCO employee. Hence, we will dedicate all of our strength and all of our resources to overcome the many challenges that still lie ahead of us while always remembering that no matter what tasks we are presently engaged in, safety must be our top priority.
March 11, 2012
Tokyo Electric Power Company
President, Toshio Nishizawa

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

[Notre-Dame de Paris] Prière des vêpres en mémoire des victimes, un an après le tremblement de terre au Japon

[Notre-Dame de Paris] Prière des vêpres en mémoire des victimes, un an après le tremblement de terre au Japon | Japan Tsunami | Scoop.it

VENDREDI 9 MARS 2012 À 17H45

 

Le 11 mars 2011, l’Est du Japon est frappé et beaucoup de victimes touchées par un désastre sans précédent. Beaucoup sont toujours portées disparues, des maisons gravement endommagées et de nombreuses familles ont perdu les leurs. Par ailleurs, des millions de japonais sont obligés de vivre dans un environnement bouleversé par l’impact de la radioactivité en raison de graves accidents qui suivirent la catastrophe naturelle.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Japan Earthquake and Tsunami - First Anniversary

Japan Earthquake and Tsunami - First Anniversary | Japan Tsunami | Scoop.it

March 11th marks a year since the tsunami generated by a 9.0 magnitude earthquake killed more than 15,000 people, displaced thousands more and caused radiation leaks at Japan’s Fukushima Daiichi nuclear plant.

Today’s graphic lists the key events during this tragedy. It also shows the locations of the different disasters.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fukushima vit encore dans l'incertitude nucléaire - Ouest-France

Fukushima vit encore dans l'incertitude nucléaire - Ouest-France | Japan Tsunami | Scoop.it
Un an après le tsunami qui a ravagé la centrale, 3 000 ouvriers réparent toujours les dégâts. Et les habitants de la région vivent dans la hantise d’une contamination de l’air, des aliments…

Ce fut le plus puissant séisme (9 sur l’échelle de Richter) jamais enregistré au Japon. Le 11 mars 2011, à 14 h 46, la terre tremble violemment. Trois minutes plus tard, l’alerte au tsunami est déclenchée. Des vagues monstrueuses, jusqu’à 15 m de hauteur, déferlent sur le littoral nord-est. Les digues, les ponts, les immeubles explosent. Des habitants sont emportés par le flot ou déchiquetés par les gravats. On déplore 15 846 morts, 3 317 disparus et 6 011 blessés.

L’eau s’engouffre dans la centrale nucléaire de Fukushima. Elle stoppe l’alimentation électrique et les circuits de refroidissement, provoquant une fusion partielle du combustible dans trois des six réacteurs. Explosions d’hydrogène dans deux réacteurs, toits des bâtiments soufflés. Le pays se prépare au pire.

Le 12 avril, l’Agence de sûreté nucléaire relève l’accident au niveau 7 (celui de Tchernobyl). Des tonnes d’eau sont déversées pour refroidir l’installation. La température ne retombe sous les 100 oC que fin septembre. Aujourd’hui, 3 000 ouvriers continuent à réparer les dégâts, dans des conditions dangereuses.

En mars, une zone interdite avait été créée dans un rayon de 20 km autour de la centrale. Des milliers d’habitants avaient fui la région. La semaine dernière, une étude ministérielle a confirmé que des secteurs de cette zone, gorgés de radioactivité, resteront inhabitables à jamais. Petit à petit, les Japonais ont découvert que Tepco, l’opérateur de la centrale, ou les autorités leur avaient caché des informations. Un maire a même traité d’« assassin » un responsable de la préfecture de Fukushima.

Au Japon, frappé par les deux bombes américaines en 1945, les antinucléaires peinaient à se faire entendre. Depuis Fukushima, de débats en manifestations, ils sont plus écoutés. La catastrophe a ravivé le débat au plan mondial. L’Allemagne, la Suisse et l’Italie ont renoncé au nucléaire civil. La France veut renforcer les contrôles et la sécurité dans ses dix-neuf centrales.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Un photographe immortalise le Japon détruit par le tsunami

Un photographe immortalise le Japon détruit par le tsunami | Japan Tsunami | Scoop.it
Un photographe immortalise le Japon détruit par le tsunami

Avant le 11 mars 2011, M. Yamanaka avait déjà couvert un désastre au Japon, le tremblement de terre de Kobe en 1995 qu'il avait été l'un des premiers à fixer sur la pellicule.

 

Près d'un an après son expédition dans le nord-est du Japon dévasté par le tsunami du 11 mars, Toru Yamanaka, photographe de l'AFP, est retourné sur ses pas afin de constater les progrès réalisés. Mais pour ce journaliste chevronné, cette mission ne fut pas une partie de plaisir.
Lors d'une récente journée d'hiver, M. Yamanaka était à Rikuzentakata, cité réduite à l'état de terrain vague. Tous les débris jonchant le sol juste après la catastrophe avait disparu: les planches des maisons de bois et les carcasses de voiture ont été enlevées. Mais la ville elle-même n'existe plus.

"Cela symbolise parfaitement ce désastre", explique le photographe, 53 ans. "Il y avait jadis une communauté, des gens. Ils avaient des maisons, des familles et des entreprises où travailler.

 

Maintenant il n'y a plus rien".

 

more...
No comment yet.