Japan Tsunami
25.6K views | +0 today
Follow
Japan Tsunami
8.8, 8.9, 9.0 and even 9.1 earthquake in Japan March 11th 2011,  <br>Earthquake & Tsunami aftermath,  <br>Fukushima
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fukushima mon amour #DATAGUEULE 32

Ajoutée le 4 avr. 2015

Partage sur Facebook : http://on.fb.me/1IahxND
Partage sur Twitter : http://bit.ly/1GownxL

Alors que le Japon cherche à relancer certaines centrales nucléairesPrès de 4 ans après la catastrophe de Fukushima, la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi continue à être une source d'inquiétude pour les autorités japonaises et un puit sans fond pour Tepco, l'entreprise à qui elle appartient.


Le détail des évènements du 11 mars 2011 : http://is.gd/Qp1rOn

"De mars à août 2011, la quantité de Cesium 137 relâchée dans l'atmosphère est 168 fois supérieure à celle de la bombe atomique lâchée sur Hiroshima en 1945" : http://is.gd/5ETeTE

"Chaque jour, 300 tonnes d'eau de mer sont déversées pour éviter la surchauffe" : http://is.gd/jXtZDK

"En 2014, 1.200 réservoirs avaient poussés aux alentours de la centrale, stockant 300.000 tonnes d'eau radioactive" : http://is.gd/xpqn2s

"300 tonnes d'eau contaminée s'en échappent ainsi chaque jour" : http://is.gd/FnY31V

"Tepco mettra 2 ans à admettre qu'une partie s'écoule dans l'océan pacifique tout proche" : http://is.gd/YzhPOP

"Quelques mois plus tard, la société reconnaitra aussi que l'un de ses réservoirs de stockage fuit, libérant à lui seul 300 autres tonnes de liquide radioactif" : http://is.gd/F2vuUY

Les conditions des employés travaillant dans la zone de Fukishima : http://is.gd/OjoiI3

"D'autres cachent leurs dosimètres pour continuer à travailler au-delà des limites d'exposition autorisées" : http://is.gd/5NqScl

"D'après la NISA, l'agence japonaise de sûreté nucléaire et industrielle, entre 1978 et 2002, 97 incidents, dont 19 jugés « crititques » avaient été mis sous le tapis par 10 entreprises d'électricité différentes" : http://is.gd/62hIGk

"Entre 2002 et 2003, le géant japonais aurait dissimulé trois incidents survenus sur deux de ses centrales en falsifiant pas moins d'une trentaine de rapports d'inspection" : http://is.gd/57ZJzm

"En 2012, l'entreprise avoue même avoir minimisé les risques de tsunami sur Fukushima Daiichi afin d'éviter de fermer la centrale pour travaux" : http://is.gd/kdAvqs

"Avant 2011, il générait 28% de l'électricité japonaise" : http://is.gd/04iifg

"le pays importe 84% de ses besoins en énergie. Le Japon est devenu le plus gros importateur au monde de gaz naturel, le second pour le charbon et le troisième pour le pétrole" : http://is.gd/SuDlUp

"La facture grimpe et la balance commerciale, elle, s'effondre. Passant d'un solde positif de 91 milliards de dollars en 2010 à -109 milliards de dollars en 2013" : http://is.gd/yxiWc5

Shinzo Abe et la promotion du nucléaire Japonais : http://is.gd/XPttrk

"Et ça marche : la Turquie projette la construction d'une nouvelle centrale de 5.000 MW" : http://is.gd/2nTeWz

Et sinon, France 4 c'est aussi :
http://www.france4.fr/
https://www.facebook.com/france4tv
https://twitter.com/france4tv
http://www.youtube.com/user/france4

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fukushima: Areva propose de traiter les combustibles usés

- 20minutes.fr :

 

Le groupe d'énergie nucléaire français Areva s'est dit prêt jeudi, à traiter le combustible usé toujours présent sur le site de Fukushima et à proposer au gouvernement japonais et à la compagnie Tepco des solutions pérennes pour gérer l'après accident.

«Nous pourrions reprendre les combustibles usés», a expliqué le président du directoire d'Areva, Luc Oursel, lors d'une conférence de presse à Tokyo, précisant qu'Areva était prêt à offrir d'autres équipements et prestations sur le site de l'accident, lequel va selon lui occasionner des «retards dans les projets de construction de nouvelles centrales.»

La récupération des combustibles usés «est prévue à moyen terme par Tepco (Tokyo Electric Power)», a indiqué Luc Oursel, précisant qu'il était toutefois prématuré de détailler les modalités concrètes et le calendrier qui pourraient être mis en oeuvre pour une telle opération, si Areva était impliqué.

«Il n'y a pas pour le moment de discussions actives sur le sujet» avec les autorités nippones, mais «nous avons rappelé au gouvernement japonais et à la compagnie Tepco que nous avons la compétence pour le faire», a précisé Luc Oursel.

Areva est intervenu sur le site de Fukushima après l'accident pour fournir des matériels divers et équipements de décontamination, en collaboration avec la société américaine Kurion et d'autres partenaire, dont EDF et Veolia.

Le groupe français se dit désormais disposé à déployer des équipements plus pérennes que ceux déployés en urgence pour traiter les eaux hautement radioactives résultant de l'arrosage massif des bâtiments, le système conventionnel de refroidissement des réacteurs ayant été mis hors service par le séisme et le tsunami du 11 mars.

© 2011 AFP

more...
No comment yet.