Japan Tsunami
Follow
Find tag "Quakebook"
24.3K views | +0 today
Japan Tsunami
8.8, 8.9, 9.0 and even 9.1 earthquake in Japan March 11th 2011,  <br>Earthquake & Tsunami aftermath,  <br>Fukushima
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

2:46 Quakebook

2:46 Quakebook | Japan Tsunami | Scoop.it
The 2:46 Quakebook project started with a tweet and is on the verge of something great, a way that we can help all those hit by the the March 11th, 2011 earthquake and its aftermath.

Led by OurManInAbiko, a call went out across Twitter for contributors to create a book to raise funds for Red Cross Japan. The idea was to share the stories and experiences of people actually on the ground during the earthquake, whilst raising funds for the Red Cross.

Learn more about the project here

Stay up to date on the latest news using the twitter hashtag #quakebook or through the news updates below.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Japon: des internautes se réunissent pour créer un ouvrage sur le séisme

Japon: des internautes se réunissent pour créer un ouvrage sur le séisme | Japan Tsunami | Scoop.it
AFP Japon : Quakebook

OSAKA — Mus par le désir d'aider les victimes du tremblement de terre meurtrier au Japon, un groupe de blogueurs et d'écrivains se sont réunis via l'internet pour créer un livre d'histoires sur la catastrophe.

Le résultat, "Quakebook", est une émouvante collection de photos, souvenirs et réflexions sur le terrible tremblement de terre et le tsunami du 11, oeuvre collective qui démontre la puissance du Web pour unir les gens autour du monde.

Le projet est le fruit d'un Britannique vivant au Japon qui blogue sous le nom de "Our Man in Abiko" sur des sites comme Twitter.

Le 18 mars, une semaine après le tsunami qui a dévasté la côte nord-est du Japon, il a posté un appel collectif sous la forme d'un "tweet" disant:. "Je veux écrire un livre d'expériences vécues sur le séisme, le publier et verser tous les bénéfices à la Croix-Rouge. Nous avons la technologie."

"Si tout le monde écrit 250 mots - une page - ou présente ses tweets favoris, photos ou illustrations, je peux publier en quelques jours", a ajouté ce résident de Chiba (est de la préfecture de Tokyo), qui préfère garder son identité secrète afin de préserver l'esprit communautaire du projet.
more...
No comment yet.