Japan Tsunami
Follow
Find tag "Débris"
23.2K views | +8 today
Japan Tsunami
8.8, 8.9, 9.0 and even 9.1 earthquake in Japan March 11th 2011,  <br>Earthquake & Tsunami aftermath,  <br>Fukushima
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Après Fukushima, un tsunami d’espèces invasives menace les Etats-Unis

Après Fukushima, un tsunami d’espèces invasives menace les Etats-Unis | Japan Tsunami | Scoop.it
Certains scientifiques s'attendent à voir un continent de déchets débouler à la fin de l'année sur la côte ouest américaine. Avec, à leur bord, des espèces invasives.

 

On l’appelle déjà le 51e État des Etats-Unis. Il n’a pas encore relié le continent américain, mais diverses projections estiment qu’il devrait arriver sur la côte ouest à la fin de l’année. Cette énorme masse flottante qui, depuis les airs, ressemble à un amas de rouille, est constituée d’une quantité phénoménale de débris dus au tsunami qui a frappé le Japon en mars 2011.

La vague surpuissante, provoquée par un séisme au large de Fukushima, a pénétré à 10 km à l’intérieur des terres et a tout balayé sur une surface de 560 km2. Sur les 5 millions de tonnes de débris arrachés de la surface de la terre, on estime que près des trois-quarts ont coulé. Reste 1,5 million de tonnes de déchets flottant dans l’océan Pacifique. Si les scientifiques polémiquent sur l’aspect de ce continent de vestiges (certains estiment qu’ils forment une énorme masse compacte de 700 000 km2 – soit autant que la France –, d’autres qu’il s’agit d’une multitude de petites îles à la dérive), tous s’accordent sur la menace qu’il représente pour la biodiversité marine américaine.

En effet, sur certains des nombreux débris qui ont déjà fait la traversée – comme une Harley Davidson débarquée sur une île canadienne, ou deux énormes morceaux de quais du port de Misawa arrivés l’un en Oregon l’autre dans l’Etat de Washington courant 2012 – on a dénombré quantité de passagers clandestins : oursins, étoiles de mer, anémones, crabes, moules, huîtres, palourdes, algues, etc. Au total, ce sont plus de 90 organismes marins, dont bon nombre sont spécifiques aux eaux japonaises, qui ont recouvert les parois de ces débris.

Certains font partie des espèces invasives, et trois inquiètent plus particulièrement les chercheurs américains : la moule bleue, l’algue brune connue sous le nom de wakamé, et l’étoile de mer Asterias amurensis, à l’appétit d’ogre. Les deux dernières figurent sur la liste des cent espèces exotiques envahissantes parmi les plus néfastes au monde, établie en 2000 par l’Union internationale pour la conservation de la nature (pdf). L’introduction de ce type d’espèces dans un écosystème est considéré comme une cause majeure de régression de la biodiversité.

Voilà pourquoi l’Etat de l’Oregon n’a voulu prendre aucun risque : les petits passagers du quai – dont le poids s’élevait tout de même à deux tonnes – ont été arrachés, brûlés ou enfouis dans la terre. Mais qu’adviendra-t-il quand le 51e Etat abordera la côte ouest, probablement par vagues, se déversant sur plusieurs milliers de kilomètres et dans des endroits parfois isolés ? Pour limiter les risques, la NOAA (administration américaine de protection des océans) a lancé un appel à la population américaine afin qu’elle prévienne les autorités dès qu’elle trouve un objet rejeté par les flots.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fukushima: des algues radioactives au large des Etats-Unis

Fukushima: des algues radioactives au large des Etats-Unis | Japan Tsunami | Scoop.it
De l'iode radioactif a été détecté dans des algues au large de la côte ouest des États-Unis, conséquence du tsunami et de la catastrophe nucléaire qui ont frappé le Japon en mars 2011, revèle une étude américaine.

Il était déjà acquis que de l'iode radioactif 131, transporté dans l'atmosphère, avait traversé le Pacifique dans les jours qui avaient suivi la catastrophe du 11 mars 2011, en très petites quantités.

Mais des biologistes marins de l'université de Californie à Long Beach (CSULB) ont également découvert cet élément radioactif dans des algues marines --"une des plantes qui accumulent le plus d'iode"-- un mois après l'accident.

"Nous avons mesuré des niveaux significatifs, mais en règle générale inoffensifs, d'iode radioactif dans les tissus de l'algue géante Macrosystis pyrifera", écrit Steven Manley, auteur avec Christopher Lowe de l'étude publiée sur l'édition en ligne du journal "Environmental Science & Study".

"Même si cela a sans doute été sans effet sur l'homme en raison de niveaux relativement peu élevés, cela a pu affecter certains poissons qui mangent cette algue", poursuit-il.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fukushima: Syndrome chinois ?

Fukushima: Syndrome chinois ? | Japan Tsunami | Scoop.it

Le concepteur du réacteur 3 de Fukushima Daiichi a été interviewé lors d’une conférence de la presse libre le 17 novembre.

Il s’agit de Haruo Uehara, ancien président de l’université de Saga.
Dans cette interview, il a admis que les explications de TEPCO n’avaient aucun sens, et que le » syndrôme Chinois » était inévitable.

(Pour rappel, voilà la définition du syndrôme chinois :

Le syndrôme chinois est l’hypothèse de la conséquence la plus grave d’une fusion d’un réacteur nucléaire, dans laquelle les éléments combustibles en fusion du cœur ou corium percent les barrières qui le confinent et s’enfoncent dans la terre.)

Il a déclaré que, compte tenu que huit mois se sont passés depuis le 11 Mars sans aucune amélioration, il est inévitable que le combustible fondu soit sorti de la cuve de confinement et ait coulé sous terre, ce qu’on appelle le Syndrôme Chinois.
Il a ajouté que si le combustible a atteint une veine d’eau souterraine, il va provoquer la contamination des eaux souterraines, la contamination du sol et la contamination de la mer.

Par ailleurs, si la veine d’eau souterraine continue à être chauffée pendant longtemps, cela entraînera une explosion hydrovolcanique massive (explosion par la vapeur d’eau).

 

Il a également averti que des débris radioactifs se répandent dans l’océan Pacifique, vers les îles du sud, beaucoup plus vite que prévu.

Des tonnes de débris ont atteint les îles Marshall le 15/11/2011.

 

Nota : En regardant les sites sur les séismes, on peut relever une augmentation nette de la fréquence et de la magnitude des séismes au Japon. Il y a eu 6 séismes en un peu plus de 20 heures, le plus fort étant de 5.2.

http://on.doi.gov/aIqFNL 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Cars, whole houses and even severed feet in shoes: The vast field of debris from Japan earthquake and tsunami that's floating towards U.S. West Coast

Cars, whole houses and even severed feet in shoes: The vast field of debris from Japan earthquake and tsunami that's floating towards U.S. West Coast | Japan Tsunami | Scoop.it
A vast field of debris, swept out to sea following the Japan earthquake and tsunami, is floating towards the U.S. West Coast, it has emerged.

More than 200,000 buildings were washed out by the enormous waves that followed the 9.0 quake on March 11.

There have been reports of cars, tractor-trailers, capsized ships and even whole houses bobbing around in open water.

Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-1374520/Japan-earthquake-tsunami-debris-floating-US-West-Coast.html#ixzz1Ivg4dqBG
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Tsunami : le Japon dédommage la Colombie et le Canada

Tsunami : le Japon dédommage la Colombie et le Canada | Japan Tsunami | Scoop.it
Le gouvernement japonais va verser 1 million $ au Canada et à la Colombie pour nettoyer les débris qui ont échoué sur la côte de la Colombie-Britannique après le tsunami de 2011.

Le consul général du Japon, Seiji Okada, au nom de M. H.E. Kaoru Ishikawa, ambassadeur du Japon au Canada, a indiqué mercredi que cette annonce démontrait la bonne volonté de son pays à l’égard d’une nation qui a été parmi les premières à offrir son aide.

M. Okada a souligné que les Canadiens ont délié les cordons de leurs bourses et ont donné des millions de dollars pour aider le Japon.

Le financement sera affecté à des activités exercées aux fins suivantes : aider les collectivités côtières et les Premières nations à planifier, à gérer et à réaliser les mesures de nettoyage des débris ; effectuer une surveillance du littoral et collecter et éliminer les gros objets laissés par le tsunami ; tenir des séances de formation et d’information sur l’identification et l’élimination des débris du tsunami ; soutenir les efforts de nettoyage des débris du tsunami menés dans les parcs côtiers provinciaux et fédéraux.

 

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le tsunami japonais refait surface aux Etats-Unis

Le tsunami japonais refait surface aux Etats-Unis | Japan Tsunami | Scoop.it
En mars 2011, un tremblement de terre au large du Japon allait provoquer un tsunami prêt à déferler sur l'archipel. 15 000 morts recensés, une catastrophe nucléaire provoquée, et des millions de tonnes de débris emportés par l'océan qui se retire après avoir submergé les terres. Lors d'un précédent article, nous avions relayé la crainte des autorités américaines de voir s'échouer sur les plages de la côtes Pacifique des restes des quelques 20 millions de tonnes de détritus du tsunami japonais portés par les flots. Pour avoir une idée de l'ampleur de la chose, nous vous renvoyons à la photo en tête d'article.

Les Etats-Unis pensaient que les déchets atteindraient leurs rivages à l'horizon 2013 mais cette semaine, c'est une bouée qui a été retrouvée dans l'Etat de Washington après avoir parcouru plus de 7000 kilomètres en pleine mer. Les Etats côtiers peuvent désormais se préparer à une arrivée plus massive de ce genre de "surprises". Plus inquiétant encore, l'océan pourrait bien rendre des restes humains sur les plages américaines, puisque plus de 15 000 personnes ont disparu lors de la catastrophe, probablement emportées par la vague. Et on ne parle pas d'éventuels rejets radioactifs venus tout droit de Fukushima. A moins que les gyres océaniques, ces gigantesques tourbillons de déchets qui agrègent une grande partie des détritus portés par les courants, ne prennent encore un peu plus de volumes en attirant à elles les restes de la vague destructrice.

Dans un cas comme dans l'autre, c'est u

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

20 millions de tonnes de débris en route vers Hawaï

20 millions de tonnes de débris en route vers Hawaï | Japan Tsunami | Scoop.it

Des milliers de téléviseurs, frigos, meubles et autres détritus se dirigent lentement mais sûrement vers les côtes hawaïennes. Ces 20 tonnes de débris proviennent du tsunami qui a touché la côte Est du Japon en mars dernier.

 

7 sur 7 :

 

L'équipage d'un navire russe a repéré cette immense masse de déchets le mois dernier au large des îles Midway. "On a vu des planches de bois, des bouteilles en plastique, des bouées, des filets de pêche, un lavabo, des tambours, des bottes et des autres déchets. Nous avons également repéré un téléviseur, un réfrigérateur et d'autres appareils ménagers ainsi qu'un bateau de pêche d'environ 6 mètres de long" a rapporté l'équipage russe.

"Nous estimons cette masse de débris entre 5 et 20 millions de tonnes" ont expliqué des chercheurs. Depuis le tremblement de terre du 11 mars, suivi d'un tsunami géant, ces chercheurs de l'Université d'Hawaï suivent ces débris. Nikolai Maximenko et Jan Hafner travaillent à l'aide de modèles informatiques sur les courants océaniques afin de prévoir la trajectoire de ces déchets.

Suite aux observations de l'équipage russe, il semble que leur modèle fonctionne puisque les débris ont été repérés dans les zones prévues. Cependant, il semble que ces détritus se déplacent plus rapidement que leurs calculs et devraient atteindre Hawaï en moins de deux ans.

Le Japon a été durement frappé le 11 mars par un séisme de magnitude 9,0 et par un tsunami, qui ont fait 20.000 morts et/ou disparus. Le séisme a endommagé les systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima, qui a abouti à la pire catastrophe atomique dans le monde depuis Tchernobyl, en 1986. (7sur7Sydney/ca)
25/10/11 03h16

more...
No comment yet.