Japan Tsunami
Follow
Find tag "Appel"
24.2K views | +0 today
Japan Tsunami
8.8, 8.9, 9.0 and even 9.1 earthquake in Japan March 11th 2011,  <br>Earthquake & Tsunami aftermath,  <br>Fukushima
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fukushima : Jusqu'où ira la catastrophe ?

Fukushima : Jusqu'où ira la catastrophe ? | Japan Tsunami | Scoop.it
Appel de Fukushima : mettre la catastrophe sous contrôle citoyen.
La situation est beaucoup plus grave que ce que Tepco disait : les coeurs des réacteurs n°1, 2 et 3 ont fondu, la cuve du réacteur n°1 est trouée... la pollution de l’air et des mers continue.

http://catastrophe-de-fukushima.fr/

http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon_bis/sommaire.html

Pétition pour une transparence totale sur la radioactivité de l’air que nous respirons
http://petitions.criirad.org/ ?Petition-pour-une-transparence

L’appel de Fukushima
Mettre la catastrophe sous contrôle citoyen
http://appeldefukushima.wordpress.com/
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

L'appel de Fukushima

L'appel de Fukushima | Japan Tsunami | Scoop.it
Fukushima : mettre la catastrophe sous contrôle citoyen.

Nous, citoyens du monde

Sommes extrêmement préoccupés par la gestion lamentable de la catastrophe de Fukushima par la firme TEPCO.

La firme a-t-elle voulu privilégier ses intérêts en visant une hypothétique remise en route de la centrale ? En tout cas, elle a agi dans le secret et n’a réuni qu’une partie des moyens pour préserver les riverains, le peuple japonais, l’ensemble des peuples et les écosystèmes de notre planète. Elle n’a pas appliqué le principe de précaution pour la prévention maximale du feu nucléaire et de la contamination de l’environnement.

En dépit de quelques protestations l’État japonais n’a fait que relayer les informations données par la firme, qui conduit ses actions de manière opaque. Des experts de divers pays ont été associés, sans prise sur les décisions. Les demandes des ONG présentes sur place, notamment Greenpeace et la CRIIRAD, pour une meilleure protection des populations et transparence dans les données, n’ont pas été plus entendues que celles des citoyens japonais.

Nous pensons qu’il y a urgence à ce que l’action de TEPCO soit placée sous contrôle international citoyen pour faire prévaloir les droits des humains et de l’environnement, de l’océan notamment.

(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

[APPEL] Fukushima : mais où sont les scientifiques ?

[APPEL] Fukushima : mais où sont les scientifiques ? | Japan Tsunami | Scoop.it
- Crise nucléaire au Japon - Sciences et Avenir :

Harry Bernas, physicien, lance un appel pour que les scientifiques dépassent leur rôle d’experts et deviennent acteurs du débat public.

Si les conséquences directes du tremblement de terre et du tsunami japonais sont évidentes et suscitent sympathie et solidarité sans équivoque, l’unanimité disparaît lorsqu’il s’agit de l’accident qui affecte les réacteurs nucléaires de Fukushima-Daiichi. La situation à Fukushima est “très préoccupante” selon plusieurs organisations internationales de contrôle nucléaire, et très loin d’être stabilisée. L’opérateur de la centrale, le gouvernement et le lobby nucléaire ont des raisons de rassurer, mais aussi de mal évaluer ou de minimiser les dangers.

C’est d’abord la chance et un vent favorable qui ont éloigné la radioactivité de Tokyo, et il est certain qu’un territoire significatif et une aire de pêche essentielles du Japon seront zones interdites pour des décennies. L’impact ultime sur la santé et l’économie est encore indéterminé, mais le problème est devant nous pour plus d’un siècle. Les scientifiques – surtout les physiciens – ont ici un rôle très sensible. Analyser et informer ne suffit plus. Après Three Mile Island et Tchernobyl, Fukushima symbolise un véritable changement pour l’avenir de l’humanité, et exige que les scientifiques dépassent le rôle d’experts pour devenir acteurs dans le débat public.

1. Le vocabulaire est trompeur:

2. L’humanité ne se contente pas de remplir l’espace, elle agit aussi sur le temps.

3. L’impact de nos activités étant aujourd’hui à l’échelle du monde, ne serait-il pas temps que l’humanité dans son ensemble tente un changement radical de paradigme, et que l’énergie, l’air et l’eau deviennent des biens communs recherchés, produits et distribués par tous pour tous?

Dans le monde d’après Fukushima, les scientifiques ne pourront plus se satisfaire d’approvisionner en expertises et avis des décideurs politiques et économiques qui ont leur agenda propre, à plus ou moins courte vue. Sans arrogance et avec leurs concitoyens, il est grand temps pour eux de s’exprimer massivement et partager les responsabilités des décisions sociétales. Pour contribuer à concevoir un monde dans lequel les actions à court terme incorporent, sans les ignorer, leurs conséquences à long terme.

Harry Bernas
more...
No comment yet.