Japan Tsunami
Follow
Find tag "-Nombre de réacteurs en service"
24.3K views | +0 today
Japan Tsunami
8.8, 8.9, 9.0 and even 9.1 earthquake in Japan March 11th 2011,  <br>Earthquake & Tsunami aftermath,  <br>Fukushima
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Encore 2 sur 54

Encore 2 sur 54 | Japan Tsunami | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Plus que 3 !

Deux réacteurs de la centrale nucléaire d'Ohi, dans l'ouest du Japon, pourraient à nouveau fonctionner en avril, selon le journal japonais "Yomiuri", citant des sources gouvernementales. Il s'agirait du premier réacteur à redémarrer après la catastrophe de Fukushima.

Le ministre japonais du Commerce et de l'Industrie Yukio Edano a toutefois indiqué à des journalistes qu'il n'y avait pas encore de date arrêtée pour la mise en état de marche des deux réacteurs.

Ces derniers, d'une capacité de 1180 mégawatts, ont tous deux une vingtaine d'années.

 

Sur les 54 réacteurs existants au Japon, seuls trois sont actuellement en service.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le Japon se prépare à se passer de facto d'énergie nucléaire dès cet été (plus que 5)

TOKYO - Le ministre nippon de l'Industrie a reconnu jeudi que le Japon pourrait n'avoir plus aucun réacteur nucléaire en activité cet été à cause des réticences de la population et des autorités locales à accepter le redémarrage des nombreuses unités arrêtées.

Yukio Edano a prévenu dans un entretien accordé à l'agence Dow Jones Newswires qu'il ne pouvait s'engager sur un calendrier pour la réactivation des tranches stoppées.

Si nous fixions une date pour la relance de réacteurs, cela signifierait que nous tirons par avance des conclusions positives sur la sécurité et dans ce cas nous ne pouvons pas obtenir la compréhension du peuple, a-t-il expliqué.

Nous devons dès lors prendre des dispositions au cas où plus aucune centrale nucléaire ne serait exploitée dans les prochains mois et surtout lors des pics de consommation estivaux, a-t-il ajouté.

Sur le parc japonais de 54 réacteurs, seulement cinq restent encore en activité, mais ils doivent être stoppés d'ici à mai et nul ne sait quand les autres tranches pourront être remises en service.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Japon - Mise en maintenance d'un 48e réacteur, plus que 6 en service

Japon - Mise en maintenance d'un 48e réacteur, plus que 6 en service | Japan Tsunami | Scoop.it

Vue aérienne de la centrale nucléaire Genkai.

 

TOKYO - La compagnie d'électricité du sud-ouest du Japon, Kyushu Electric Power, a arrêté son dernier réacteur pour maintenance, ne laissant que six unités en service dans tout le pays sur 54.
Le réacteur Genkai 4, qui avait été remis en exploitation commerciale le 26 novembre 2010, a été stoppé dans la nuit de dimanche à lundi pour sa 11e session de maintenance.

Les réacteurs japonais doivent subir des contrôles durant plusieurs semaines tous les treize mois environ.

Du fait de ce nouvel arrêt, Kyushu Electric Power n'a plus aucun réacteur en service sur les six qu'elle gère.

Sur le parc japonais de 54 réacteurs, seulement six unités restent donc encore en service, mais elles doivent être stoppées d'ici à la fin mai 2012 et nul ne sait quand les autres tranches pourront être réactivées.

À la suite du tremblement de terre et du tsunami qui, le 11 mars, ont engendré l'accident à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi (nord-est), une quinzaine de réacteurs ont été subitement arrêtés dans les centrales du nord-est, puis deux autres tranches présentant des risques à Hamaoka (centre).

Le redémarrage de tous les autres réacteurs stoppés pour maintenance ou à cause des secousses sismiques est conditionné à de nouveaux tests de résistance (notamment vis-à-vis des catastrophes naturelles) et à l'approbation des autorités locales, ce qui retarde l'échéancier habituel.

Les compagnies d'électricité, à commencer par Kyushu Electric Power, appellent la population et les entreprises à réduire leur consommation, redoutant les pics hivernaux lorsque les systèmes de chauffage tournent à fond.

L'arrêt des sites nucléaires force aussi les opérateurs à remettre en exploitation des centrales thermiques afin de compenser la perte en électricité.

L'ex-premier ministre de centre-gauche, Naoto Kan, s'était prononcé pour une réduction progressive de la part de l'énergie nucléaire au Japon, un avis partagé par une large majorité de la population selon les sondages.

Son successeur, Yoshihiko Noda, plaide pour un redémarrage des unités dont la sécurité aura été confirmée.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Plus que 2 !

TOKYO - La compagnie d'électricité de l'ouest du Japon Kansai Electric Power (Kepco) doit arrêter lundi pour maintenance son dernier réacteur atomique en service, ce qui ne laisse plus que deux unités actives dans tout le pays sur un parc qui en compte cinquante-quatre.

 

Le réacteur Takahama 3, qui avait été remis en exploitation commerciale le 21 janvier 2011, sera stoppé pour sa 21e session d'entretien régulier pour une durée d'au moins quatre mois, a précisé Kansai Electric.

 

Le complexe Takahama compte quatre unités dont trois sont déjà hors service.

Les réacteurs japonais doivent subir des contrôles durant plusieurs semaines tous les treize mois environ.

Du fait de l'arrêt prévu de Takahama 3, 52 réacteurs sur les 54 que compte le Japon seront suspendus.

Sept des neuf compagnies régionales nippones n'auront plus aucun réacteur actif.

Les deux unités du pays qui resteront encore en fonction doivent en outre aussi être arrêtées d'ici au mois de mai au plus tard, et nul ne sait quand toutes les tranches inactives pourront être relancées.

A la suite du séisme et du tsunami qui, le 11 mars, ont engendré l'accident sur le site nucléaire Fukushima Daiichi (nord-est), une quinzaine de réacteurs ont été subitement arrêtés dans les centrales du nord-est, puis deux autres présentant des risques à Hamaoka (centre).

Le redémarrage de tous les autres réacteurs stoppés pour maintenance ou à cause des secousses sismiques est conditionné à de nouveaux tests de résistance (notamment vis-à-vis des catastrophes naturelles) et à l'approbation des autorités locales, ce qui retarde l'échéancier habituel.

Le ministre nippon de l'Industrie, Yukio Edano, a reconnu que le Japon pourrait n'avoir plus aucun réacteur nucléaire en activité cet été et prévenu qu'il ne pouvait s'engager sur un calendrier pour la réactivation des tranches stoppées.

Nous devons dès lors prendre des dispositions au cas où plus aucune centrale nucléaire ne serait exploitée dans les prochains mois et surtout lors des pics de consommation estivaux, a-t-il insisté.

La semaine dernière, le Premier ministre a laissé entendre qu'il ne passerait pas en force, souhaitant la compréhension des populations locales avant d'autoriser le redémarrage.

Les compagnies d'électricité, qui appellent les citoyens et les entreprises à réduire leur consommation, sont forcées de remettre en exploitation des centrales thermiques afin de compenser.

KANSAI ELECTRIC POWER

TOKYO ELECTRIC POWER

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Plus que 4 !

Plus que 4 ! | Japan Tsunami | Scoop.it
Ca y est, la télévision publique NHK l’a enfin annoncé ce matin !

Le réacteur 5 de la centrale de Kariwa-Kashiwazaki a commencé à baisser son débit à partir d’hier 24 janvier vers 17h00 pour s’arrêter totalement ce matin vers 5:00. Déjà, 93% (50 réacteurs sur 54) de l’ « armada » nucléaire japonaise est à l’arrêt. Ce réacteur 5 de Kariwa devait entrer en révision technique périodique [2], mais comme le reconnait la NHK, « aucune date de remise en marche n’est prévue ».

D’une certaine façon, c’est grâce à nous tous !

Parce que, sans trop se faire remarquer, les populations locales japonaises ont tout de même soutenu fermement leurs élus locaux (gouverneurs et maires) pour qu’ils opposent leur veto contre toute remise en marche après révision. Si nous continuons à éviter les remises en marche, par nos manifestations, par nos mouvements civiques divers, nous serons rendus à ZÉRO réacteur nucléaire en marche à la fin avril !

 

Le calendrier des arrêts pour révisions des 4 derniers réacteurs est le suivant :

- Avant le 27 janvier, arrêt du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Shimane (Chugoku Electric Co)
- Le 20 février, arrêt du réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Takahama (Kansai Electric Co)
- Avant la fin mars, arrêt du réacteur n°6 de la centrale nucléaire de kashiwazaki-kariwa (Tepco)
- Avant la fin avril, arrêt du réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Tomari (Hokkaido Electric Co)

 

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le Japon à 5 pas de la sortie du nucléaire

Le Japon à 5 pas de la sortie du nucléaire | Japan Tsunami | Scoop.it

Le Japon vient d’arrêter pour maintenance un réacteur nucléaire, il n'en reste plus que 5 en service.

« Shikoku Electric Power Co. vient d’arrêter le réacteur numéro 2 de sa centrale d’Ikata dans la préfecture d’Ehime vendredi soir pour des opérations de maintenance qui étaient planifiées », écrit le Japan Times Online du 13 janvier.

Avant la catastrophe de Fukushima, le Japon comptait 54 réacteurs nucléaires en activité.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Japon: mise en maintenance de deux réacteurs, plus que 7 en service

Romandie.com :

 

TOKYO - La compagnie d'électricité japonaise de l'ouest, Kansai Electric Power, s'apprête à mettre en maintenance à la fin de la semaine deux réacteurs, dont l'un est arrêté depuis plusieurs jours à cause d'un problème technique, ne laissant que 7 unités en service au Japon sur 54.

Le réacteur Mihama 2, qui avait été remis en exploitation commerciale le 19 novembre 2010, entrera en maintenance régulière dimanche pour une durée de 5 mois, après avoir été stoppé la semaine dernière en raison d'un souci de valve liée au système de refroidissement.

Les réacteurs japonais doivent subir des contrôles durant plusieurs semaines tous les treize mois environ.

Par ailleurs, un autre réacteur de Kansai Electric, Ohi 2, qui était revenu en exploitation commerciale le 17 novembre 2010, sera arrêté ce vendredi pour une durée de 4 mois au minimum.

Du fait de ces arrêts, Kansai Electric Power n'aura plus qu'un réacteur en service sur onze, la dernière unité, Takahama 3, devant en outre être stoppée pour entretien d'ici à fin février.

Sur le parc japonais de 54 réacteurs, après l'arrêt de Mihama 2 et Ohi 2, seulement sept unités seront encore en service, une supplémentaire devant en outre être mises à l'arrêt avant la fin du mois, tandis que nul ne sait quand seront réactivées celles déjà stoppées.

A la suite du tremblement de terre et du tsunami qui, le 11 mars, ont engendré l'accident à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi (nord-est), une quinzaine de réacteurs ont été subitement arrêtés dans les centrales du nord-est, puis deux autres tranches présentant des risques à Hamaoka (centre).

Le redémarrage de tous les autres réacteurs stoppés pour maintenance ou à cause des secousses sismiques est conditionné à de nouveaux tests de résistance (notamment vis-à-vis des catastrophes naturelles) et à l'approbation des autorités locales, ce qui retarde l'échéancier habituel.

La réduction de capacité de production électrique nucléaire force les entreprises et particuliers à minimiser leur consommation et les compagnies à remettre en exploitation des centrales thermiques.

L'ex-Premier ministre de centre-gauche, Naoto Kan, s'était prononcé pour une réduction progressive de la part de l'énergie nucléaire au Japon, un avis partagé par une large majorité de la population selon les sondages.

Son successeur, Yoshihiko Noda, plaide pour un redémarrage des unités dont la sécurité aura été confirmée.

KANSAI ELECTRIC POWER

more...
No comment yet.