Stress, anxiété et perceptions | #ITyPa Mon espace d'apprentissage | Scoop.it

Pour évaluer votre stress, arrêtez-vous un instant, prenez un papier et un crayon, puis répondez aux questions qui suivent par écrit. 

 

* L'évaluation des pensées provoquant des émotions négatives :
1) Précisez votre malaise. (Ex Je me sens...)
2) Identifiez ce que vous vous dites. (Ex Si je n'ai pas..., je... )
3) Analysez votre discours intérieur. (Ex Est-ce que ce que je me dis est exact ? S'agit-il d'une hypothèse ou d'une certitude ? Est-ce qu'il y a des expériences qui contredisent cette façon de penser ?)
4) Apportez des nuances. (Ex Est-ce utile de me parler de cette façon ? Est-ce si grave ? Suis-je totalement responsable ? Que puis-je me dire de plus exact et de plus utile ? Comment une autre personne pourrait-elle voir ce qui m'arrive ? Quelles sont mes compétences dans cette situation ?)

 

* Maîtrisez vos inquiétudes :

Qu'est-ce que je crains ? Quels sont les faits qui alimentent cette inquiétude ? Quels sont ceux qui ne la supportent pas ? Quel est le pire qui puisse arriver ?

Quelle est la probabilité que cela se réalise? 

Si ce que je crains survient, quelles seront les conséquences pour moi, pour mon avenir ? Dans quelle mesure ces conséquences seraient-elles tolérables ? 

Ai-je déjà vécu une situation semblable, ou d'autres l'ont-ils déjà vécue ? Qu'est-il arrivé ? 

Comment pourrais-je envisager cette situation dans un an ? dans cinq ans ?


-> Que dois-je faire maintenant pour augmenter mes chances de réussite ?

-> Dois-je débuter par ceci ou cela ? 

-> Quelles ressources puis-je solliciter pour m'aider ?

 

 * Soyez indulgent envers vous-même-

- trouvez-vous des objectifs qui dépendent le plus possible de vous. Se fixer des buts plus modestes permet souvent de les atteindre plus aisément ou même, de les dépasser (ce qui augmente la confiance en soi au lieu de la diminuer). La norme ne doit pas être fixée à l'extérieur de soi, mais à partir de soi ;

- évaluez ce que vous imposer toutes ces exigences vous apporte et identifiez les inconvénients que cela vous cause (ex. : épuisement, perte du plaisir d'étudier) ;

- au delà d'un certain seuil, les efforts fournis vous nuisent plus qu'ils ne vous aident (ex. : arrêtez l'étude d'un examen bien préparé, plutôt que de vous rassurer en vérifiant sans cesse jusqu'à la dernière minute) ;

- n'oubliez pas : pas d'essai, pas d'erreur et pas d'erreur, pas d'apprentissage ;

- et puis, qu'arriverait-il si vous abaissiez un peu vos normes, vos critères ?

En quoi est-ce si grave si quelqu'un est meilleur que vous dans un domaine ? 


SOURCE image : http://www.flickr.com/photos/topgold/6273248505/sizes/m/in/photostream/ auteur : topgold