Irish imigration
1 view | +0 today
Follow
Irish imigration
immigration&irlandaise


Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Piriou Aurelien f
Scoop.it!

Irlande : l'économie s'essouffle - Les Échos

Irlande : l'économie s'essouffle - Les Échos | Irish imigration | Scoop.it
Les Échos
Irlande : l'économie s'essouffle
Les Échos
L'Irlande figure en quatrième position du palmarès des pays affichant le plus fort taux de chômage chez les jeunes au sein de l'OCDE.
more...
Piriou Aurelien f's comment, January 17, 2013 9:40 PM
étude de cas sur l'immigration irlandaise :- un film à voir ou à revoir, Gangs of New York, de Martin Scorsese (2003)
Piriou Aurelien f's comment, January 17, 2013 9:40 PM
film Bloody Sunday
Piriou Aurelien f's comment, January 19, 2013 6:37 AM
encyclovideo.net
Scooped by Piriou Aurelien f
Scoop.it!

Connaissance du Monde à la découverte de l'Irlande - Ouest-France

Ouest-France Connaissance du Monde à la découverte de l'Irlande Ouest-France Ce reportage trace les contours de l'Irlande d'aujourd'hui : la crise économique mondiale récente n'efface pas l'essor exceptionnel qu'a connu ce pays au cours de la...
more...
No comment yet.
Scooped by Piriou Aurelien f
Scoop.it!

Dernier Noël en Europe avant d'émigrer - euronews

Dernier Noël en Europe avant d'émigrer - euronews | Irish imigration | Scoop.it
euronews
Dernier Noël en Europe avant d'émigrer
euronews
En Irlande, l'émigration est à son plus haut niveau depuis les famines du XIXème siècle. On estime que 3000 personnes quittent le pays chaque mois : une centaine par jour.
more...
No comment yet.
Scooped by Piriou Aurelien f
Scoop.it!

Une querelle autour de l'Union Jack plonge Belfast dans la violence - FRANCE 24

Une querelle autour de l'Union Jack plonge Belfast dans la violence - FRANCE 24 | Irish imigration | Scoop.it
FRANCE 24 Une querelle autour de l'Union Jack plonge Belfast dans la violence FRANCE 24 Cette situation de crise qui perdure depuis le 3 décembre résulte d'une décision controversée du conseil municipal de Belfast, la capitale de la province...
more...
Piriou Aurelien f's comment, January 7, 2013 8:26 PM
UNE SOCIÉTÉ TOUJOURS DIVISÉE

Quatorze ans après les accords de paix, la réconciliation entre catholiques et protestants reste extrêmement fragile. Les récents affrontements provoqués par la décision du conseil municipal de Belfast – majoritairement composé de nationalistes – le 3 décembre dernier de ne plus faire flotter l'Union Jack au-dessus de la mairie en est l'édifiante illustration : les unionistes ont vécu cette décision comme une ultime provocation. On compte plus d'une cinquantaine d'interpellations depuis jeudi dernier.


Dans toute la province, la crainte de nouvelles émeutes comparables à celles qui se sont multipliées depuis le 12 juillet dernier est palpable. Début septembre, la ville de Belfast a encore été le théâtre de trois nuits d'émeutes et de violences intercommunautaires qui ont fait une soixantaine de blessés parmi la police. Des protestants avaient perturbé une marche catholique... Quatorze ans après les accords de paix dits «du vendredi saint», en 1998, et malgré le boom économique qui donne aujourd'hui de sérieux signes de faiblesse, la société nord-irlandaise est loin, très loin d'être réconciliée. Nombre de catholiques ont toujours sur les lèvres le goût amer d'avoir été considérés comme des citoyens de seconde zone. Les protestants dans les milieux ouvriers, surtout, se présentent, eux, comme les grands perdants de la pacification et comprennent mal, par exemple, de ne plus avoir systématiquement la police de leur côté. Ils souffrent aussi des mesures prises pour favoriser une meilleure égalité entre les deux communautés.

Ainsi les emplois publics sont-ils soumis aux strictes règles de la parité entre communautés et, dans le secteur privé, la discrimination positive en faveur des catholiques tient lieu de nouvelle religion. «On avait tout. Ils étaient opprimés et discriminés dans l'emploi et ce n'était probablement pas normal. Mais, sous prétexte de rétablir l'équilibre, on exagère dans l'autre sens», se désolent d'une seule voix les deux potes protestants Johnny Harvey et Ronnie Kincaid. Revenu d'Irak avec des troubles de stress posttraumatiques, le premier assure avoir les qualifications nécessaires pour un poste de contrôleur aérien. «Mais, sourit-il amèrement, les postes me défilent sous le nez au profit de gens qui n'ont pas forcément ma compétence...»
Piriou Aurelien f's comment, January 7, 2013 8:27 PM
Article initialement publié dans le magazine Marianne (806) daté du 29 septembre 2012 :