Intervalles
Follow
Find tag "Tunisie"
40.7K views | +42 today
Intervalles
Atelier de transit vers mes autres sites de scoops bruts cueillis "au vol"
Curated by Alcofribas
Your new post is loading...
Rescooped by Alcofribas from Tunisie
Scoop.it!

Grève réussie des médias en Tunisie : la classe politique se mobilise pour la liberté d’expression

Grève réussie des médias en Tunisie : la classe politique se mobilise pour la liberté d’expression | Intervalles | Scoop.it

La grève lancée par le Syndicat des journalistes tunisiens a été largement suivie. La majorité des rédactions s’y sont ralliées. Seules les chaînes TV et les sites proches d’Ennahdha n’ont pas suivi le mot d’ordre.
La réussite de la grève des médias a été facilitée par le ralliement des patrons des entreprises au mouvement. Le président de l’Association des directeurs de journaux, Taïeb Zahar, était sur la tribune aux côtés de la présidente du Syndicat des journalistes, Nejiba Hamrouni, lors du lancement de ce mot d’ordre, qui vise à tirer la sonnette d’alarme contre les tentatives du pouvoir exécutif de «reprendre» la mainmise sur les médias...


Via El Watan Documentation, Amel_B
more...
No comment yet.
Rescooped by Alcofribas from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

Le ton monte autour du Harlem Shake à Tunis

Le ton monte autour du Harlem Shake à Tunis | Intervalles | Scoop.it
Etudiants et salafistes s'affrontent au sujet de cette danse jugée indécente par les islamistes.

 

Echange d’invectives et de coups: étudiants et salafistes se sont affrontés mercredi à Tunis autour de la mise en scène du buzz planétaire «Harlem Shake», devenu en quelques jours un sujet de querelle en Tunisie entre tenants de la morale islamique et jeunes laïcs.

«Dégage, dégage !», scandent plus de 200 étudiants dans la cour de l’Institut des langues Bourguiba de la cité El Khadra à Tunis. Leur cible, une dizaine de salafistes venus les dissuader d’exécuter cette danse «haram», soit interdite par l’islam.

Cette mouvance radicale, dont la cité El Khadra est un bastion, a commencé à mobiliser dans la rue comme sur les réseaux sociaux, contre le «Harlem Shake» en raison de son caractère «indécent».

«Nos frères sont tués en Palestine par les Israéliens, et vous, vous dansez!», lance l’un d’entre eux, appuyé par d’autres, la mine menaçante, et vêtus de tuniques à la mode afghane.

«Mêle toi de tes affaires et garde tes leçons de morale pour d’autres! (...) ce n’est pas un mec comme toi qui va nous empêcher de faire quoi que ce soit», réplique un jeune portant le masque d’un visage déformé rendu célèbre par le film d’horreur américain «Scream».

Soudain un intrus, vêtu d’une tenue militaire et tenant à la main un cocktail Molotov est encerclé par des enseignants qui l’empêchent d’utiliser son arme incendiaire, mais autour la dispute dégénère et les deux camps s’affrontent à coups de poings.

 

Portant des grosses lunettes roses, Fidàa Jebali, étudiante en master et l’une des organisatrices du «Harlem Shake», s’emporte, montrant sur sa joue la marque d’un coup reçu. «Une fille voilée m’a traité d’apostat avant de me gifler, ce n’est pas normal de subir ça en 2013», déplore-t-elle.

Au final les islamistes se replient laissant le tournage avoir lieu sous les applaudissements de la foule ravie de remporter la manche...


Via Vincent DUBOIS
more...
Philippe Trebaul's curator insight, February 27, 2013 4:33 PM
Le ton monte autour du Harlem Shake à Tunis...

Etudiants et salafistes s'affrontent au sujet de cette danse jugée indécente par les islamistes.

 

Echange d’invectives et de coups: étudiants et salafistes se sont affrontés mercredi à Tunis autour de la mise en scène du buzz planétaire «Harlem Shake», devenu en quelques jours un sujet de querelle en Tunisie entre tenants de la morale islamique et jeunes laïcs.

«Dégage, dégage !», scandent plus de 200 étudiants dans la cour de l’Institut des langues Bourguiba de la cité El Khadra à Tunis. Leur cible, une dizaine de salafistes venus les dissuader d’exécuter cette danse «haram», soit interdite par l’islam.

Cette mouvance radicale, dont la cité El Khadra est un bastion, a commencé à mobiliser dans la rue comme sur les réseaux sociaux, contre le «Harlem Shake» en raison de son caractère «indécent».

«Nos frères sont tués en Palestine par les Israéliens, et vous, vous dansez!», lance l’un d’entre eux, appuyé par d’autres, la mine menaçante, et vêtus de tuniques à la mode afghane.

«Mêle toi de tes affaires et garde tes leçons de morale pour d’autres! (...) ce n’est pas un mec comme toi qui va nous empêcher de faire quoi que ce soit», réplique un jeune portant le masque d’un visage déformé rendu célèbre par le film d’horreur américain «Scream».

Soudain un intrus, vêtu d’une tenue militaire et tenant à la main un cocktail Molotov est encerclé par des enseignants qui l’empêchent d’utiliser son arme incendiaire, mais autour la dispute dégénère et les deux camps s’affrontent à coups de poings.

 

Portant des grosses lunettes roses, Fidàa Jebali, étudiante en master et l’une des organisatrices du «Harlem Shake», s’emporte, montrant sur sa joue la marque d’un coup reçu. «Une fille voilée m’a traité d’apostat avant de me gifler, ce n’est pas normal de subir ça en 2013», déplore-t-elle.

Au final les islamistes se replient laissant le tournage avoir lieu sous les applaudissements de la foule ravie de remporter la manche"...


Le ton monte autour du Harlem Shake à Tunis via @justatrane http://sco.lt/...


Rescooped by Alcofribas from Monnaies en Débat
Scoop.it!

Tunisie - ''La monnaie alternative NABTA profitera à un million de tunisiens'' (Lotfi Kaabi)

Tunisie - ''La monnaie alternative NABTA profitera à un million de tunisiens'' (Lotfi Kaabi) | Intervalles | Scoop.it
''La monnaie alternative pour la solidarité tunisienne (NABTA) profitera à près d'un million de tunisiens, a indiqué Lotfi Kaâbi, conseiller auprès de la présidence de la République, chargé de l'innovation et du développement économique et social.

Via Institut Palmas Europe
more...
Institut Palmas Europe's curator insight, March 18, 2013 7:07 AM

Une banque du temps à l'échelle nationale en Tunisie ? A suivre !

Rescooped by Alcofribas from Actualités Afrique
Scoop.it!

La Tunisie schizophrène : Quand l’Etat tunisien dénigre ses pères fondateurs

La Tunisie schizophrène : Quand l’Etat tunisien dénigre ses pères fondateurs | Intervalles | Scoop.it
Jeudi 24 janvier 2013, Salah Hachani, un martyr de 1963, le père fondateur de l'institution militaire, a été assassiné une deuxième fois, quand, aux portes du cimetière des martyrs de Sijoumi à Tunis, des officiers militaires dans la Tunisie...

Via Pascal Gibert
more...
No comment yet.