Génocide kurde : Le grand détricotage commence | Intervalles | Scoop.it

Eh voilà, les affaires reprennent. Trois jours après avoir atterri à l’aéroport Toulouse Blagnac, je replonge le nez dans l’énorme documentation que j’ai accumulée lors des treize semaines passées au Kurdistan.

Mon objectif était de comprendre les mécanismes du génocide dont les Kurdes ont été victimes entre 1968 et 1988. A cet égard, le ministère des Martyrs et des affaires Anfal m’a beaucoup éclairé sur les chiffres. Il m’a confié des copies des directives du parti Ba’ath à l’époque. Mais ce sont les témoignages des victimes qui m’ont surtout permis de mieux comprendre l’ampleur de l’horreur. A charge pour moi maintenant de les relire à tête reposée pour vous transmettre ce que j’ai ressenti pendant mes investigations… mais aussi pour détricoter la politique fasciste des Baassistes et ainsi aider le monde à mieux détecter les signes avant-coureurs d’un génocide...

 

 


Via Béatrice Dillies