Institut Meslay
73 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

La gestion des talents / Maurice Thévenet

La gestion des talents / Maurice Thévenet | Institut Meslay | Scoop.it

a Gestion Catalogue en ligne C D I de l'Institut Meslay.

Vanessa Barteau's insight:

Quelques ouvrages de Maurice Thévenet, qui interviendra le 18 avril prochain : http://www.meslay.org/journees-institut/112-journee-de-l-institut-speciale-conjuguer-les-talents-et-le-sens.html

more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

Guerre des talents : de la sélection à la séduction - L'RH de Noé

Guerre des talents : de la sélection à la séduction - L'RH de Noé | Institut Meslay | Scoop.it
Les entreprises poursuivent souvent le même objectif : approcher et séduire les profils les plus talentueux. Pour parvenir à leurs fins, elles cherchent aujourd’hui à se démarquer de la concurrence en inventant de nouvelles tactiques. Tour d’horizon des dernières innovations en matière de recrutement. Fini le temps, pas si lointain, où il suffisait aux recruteurs de publier une banale annonce d’emploi pour récolter des dizaines de CV et piocher parmi les plus attrayants. A l’heure de la guerre des talents, ils innovent pour abandonner le mode sélection et passer en mode séduction. Du quantitatif au qualitatif La vraie innovation du moment, qui va s’inscrire dans la durée, c’est de repenser l’expérience candidat » confirme Jean-Baptiste Audrerie, consultant chez SPB, un cabinet spécialisé dans l’optimisation de la gestion des ressources humaines. Autrement dit, il s’agit de considérer les candidats non plus comme une masse, mais comme des clients potentiels à satisfaire. « Cela implique un profond changement culturel de la part de la fonction RH », admet le psychologue organisationnel qui préconise une approche « plus humaine, plus sociale, basée sur l’échange. » Cette expérience candidat commence dès l’instant où il se renseigne sur une entreprise dans laquelle il aimerait travailler. Elle se poursuit avec l’acte de candidature, avant le premier entretien, entre et durant les rendez-vous suivants ainsi qu’à l’issue du processus. L’expérience globale proposée offline et online doit être « facile, plaisante, transparente, tout en étant distinctive », indique Jean-Baptiste Audrerie. Elle doit surtout répondre aux besoins des intéressés, notamment en termes de communication. Un véritable enjeu, sachant que trois candidats sur quatre disent encore ne recevoir aucune information après avoir postulé… Détecter les potentiels autrement Dans l’idée de rendre l’embauche plus attrayante, une autre tendance est en pleine émergence : le « recrutainment », fusion entre le recrutement et le divertissement (entertainment, en anglais). La SNCF avec son Défi Ingénieurs, Danone et son jeu Trust, ou encore BNP Paribas et l’Ace Manager…, de nombreuses entreprises ont fait l’expérience du « serious game » avant de l’adopter. Ces jeux sérieux en ligne, qui proposent des scénarios de plus en plus riches, ont deux finalités. « Ils peuvent être utilisés pour faire découvrir les métiers d’une entreprise à travers des mises en situations ou des études de cas, ou bien servir d’outil d’évaluation du potentiel des candidats », détaille Damian Nolan, directeur général de Dæsign, un éditeur de serious games. Dans un cas comme dans l’autre, ces jeux virtuels valorisent la marque employeur en renvoyant une image innovante. Plus concrètement, « ils permettent de cibler des métiers spécifiques et servent d’outil de filtrage capable de traiter un grand volume de candidatures », souligne Damian Nolan. Un peu moins ludique, le principe de la mise situation est remis au goût du jour de manière surprenante par certaines entreprises. Évanouissement du recruteur ou déclenchement de l’alarme incendie, Heineken a par exemple soumis les candidats à des situations vraiment imprévues en entretien. « La difficulté avec ces mises en situation insolites, dont le scénario est écrit d’avance, c’est de définir la réaction qu’on attend du candidat et le référentiel d’évaluation », observe Manuelle Malot, directrice carrière et prospective à l’EDHEC, qui affirme que certaines de ces « épreuves » un peu anecdotiques, mais souvent médiatisées, servent avant tout la marque employeur de l’entreprise. Quand les candidats se défient Autre phénomène recrutement à la mode dans le secteur informatique, les hackathons, challenges et autres battles se multiplient. Parrainés par des sites d’emploi et/ou des entreprises qui peinent à embaucher, ces événements réunissent des développeurs qui s’affrontent sur des exercices imposés, dans le langage de programmation de leur choix. À la fin, les gagnants remportent un lot et sont mis en relation avec les recruteurs présents. « Cette formule de concours reste très spécifique à la culture de certains métiers », estime Jean-Baptiste Audrerie, qui imagine mal un challenge entre comptables. Le psychologue organisationnel préfère plutôt souligner d’autres innovations, moins remarquables. Il évoque par exemple le retour en force des programmes de cooptation dans les entreprises. « Grâce à de petits outils web, le référencement devient plus fluide, moins contraignant pour les employés. » Le consultant cite encore la formulation des annonces d’emploi. « En innovant sur le contenu, on peut faire en sorte que l’annonce devienne virale et se propage sur les réseaux sociaux », explique-t-il, avec la conviction que « parfois, pour innover, il suffit de réinventer ce qui existe déjà. » Article original publié sur Le Blog Expectra
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

Pour un management bienveillant et empathique (1ère partie)

Pour un management bienveillant  et empathique (1ère partie) | Institut Meslay | Scoop.it
 Si une équipe doit être composée de professionnels compétents, cela ne suffit pas à en faire une équipe soudée capable de travailler ensemble.  Une équipe, ce n’est pas seulement des individus qui...
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

Au nom de quoi agir sur autrui ? - Cairn.info

Au nom de quoi agir sur autrui ? - Cairn.info | Institut Meslay | Scoop.it
Vanessa Barteau's insight:

L’article se propose d’examiner les fondements politiques de la relation d’aide à la lumière de l’individualisme contemporain qui fait de l’injonction à l’autonomie un puissant modèle culturel.
On reprend d’abord la question des secours publics à l’origine des formes modernes de l’État social qui font de la logique de la dette le principal fondement de l’aide à l’autrui malheureux.
Néanmoins la définition de l’autrui qui doit être l’objet de la sollicitude publique pour mériter ses secours est toujours restée une difficulté que les sciences humaines et sociales ont largement contribué à construire.
On pourrait appeler ces politiques de l’État social des politiques de bienveillance, dans la mesure où elles se fondent sur le lien de société pour justifier l’aide à autrui. L’hypothèse qu’on propose ici est que ce modèle tend à être subverti par un modèle compassionnel, où la fraternité disparaît au profit d’une approche purement « humanitaire ». On oppose ainsi deux politiques de la subjectivité.
C’est cette nouvelle conjoncture que l’article se propose ensuite de développer pour essayer d’en montrer les conséquences sur la pratique de la relation d’aide, en interrogeant les paradoxes de l’individualisme contemporain, individu solitaire, tout-puissant, mais fragilisé par l’affaiblissement des supports sociaux de son existence, et le risque permanent de l’échec personnel et de la solitude sociale.
On termine en interrogeant les conséquences de ces évolutions sur le travail social en montrant que la relation d’aide, au-delà de ses aspects techniques, est profondément concernée par les enjeux politiques de nos démocraties où la question de la subjectivité – être soi-même avec autrui pour former un collectif – est la forme même de la nouvelle question sociale. Soit ce qu’on appelle aussi une politique de la reconnaissance.

more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

Comment sauver le manager de proximité et endiguer le désenchantement des équipes ? | COURRIER CADRES.COM

Comment sauver le manager de proximité et endiguer le désenchantement des équipes ? | COURRIER CADRES.COM | Institut Meslay | Scoop.it
Face au désengagement dans l’entreprise, les managers ont leur part de responsabilité mais ne sont pas les seuls coupables. Les collaborateurs, eux aussi, participent à la cohésion des équipes.
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

"si on améliore le bien-être des managers de proximité, celui des équipes va suivre ",

"si on améliore le bien-être des managers de proximité, celui des équipes va suivre ", | Institut Meslay | Scoop.it
Depuis plusieurs mois, au fil des articles,nous évoquons la nécessité de revaloriser la notion de management de  proximité dans le secteur gérontologique. Ce qui peut être identifié comme une vérit...
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

"Le manager de proximité: un rôle essentiel"

"Le manager de proximité: un rôle essentiel" | Institut Meslay | Scoop.it
Thierry Rochefort, professeur de management à l'IAE de Lyon, met en avant le management de proximité comme clé de la qualité de vie au travail.
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

De la gestion des compétences au management des talents. Par Francis Boyer

De la gestion des compétences au management des talents. Par Francis Boyer | Institut Meslay | Scoop.it
Nous assistons depuis une dizaine d années à un engouement pour le management des talents à tel point que certains experts en management préconisent de remplacer la gestion des ressources humaines par le talentship Pourquoi pas  Mais qu entend-on ...
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

Pour un management bienveillant et empathique (2ème partie)

Pour un management bienveillant et empathique (2ème partie) | Institut Meslay | Scoop.it
La suite et la fin de l'article publié dans les cahiers de la fnadepa de septembre Veiller à ce que les réunions soient un vrai temps d’échange Il en est de même pour les réunions, il est important...
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

Le coût caché d’un management de proximité insuffisant en EHPAD

Le coût caché d’un management de proximité insuffisant en EHPAD | Institut Meslay | Scoop.it
Le dernier numéro des cahiers du cleirppa que vous pouvez vous procurer en cliquant ci-dessous, vient de sortir.   Vous y trouverez entre autre un article de votre serviteur sur la nécessité d...
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

Le Journal des entreprises - Point de vue - « Nous ne sommes pas en crise, nous changeons d’ère »

Le Journal des entreprises - Point de vue - « Nous ne sommes pas en crise, nous changeons d’ère » | Institut Meslay | Scoop.it
« Nous ne sommes pas en crise, nous changeons d’ère » - Après avoir travaillé quinze ans dans la presse pour BFM radio et Le Figaro, Yannick Roudaut a ensuite fondé plusieurs entreprises dont le cabinet de conseil en stratégie Alternité.
Vanessa Barteau's insight:

Les 6 et 7 février 2014 à la Roch-sur-Yon aura lieu l'Université des Entrepreneurs vendéens. L'Institut Meslay est acteur de ce projet.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

"Un manager stressé est un manager stressant", explique le président d'Eleas, Xavier Alas Luquetas

"Un manager stressé est un manager stressant", explique le président d'Eleas, Xavier Alas Luquetas | Institut Meslay | Scoop.it
Management :
L'Usine Nouvelle - Quel est le rôle du management dans la qualité de vie au travail ?      

Xavier Alas Luquetas - C'est...
more...
No comment yet.
Scooped by Vanessa Barteau
Scoop.it!

Enthousiasme : sachez le diffuser autour de vous

Enthousiasme : sachez le diffuser autour de vous | Institut Meslay | Scoop.it
L’optimisme du manager est pour beaucoup dans la performance des équipes. Un dynamisme qu’il faut non seulement cultiver, mais aussi rendre contagieux.
more...
No comment yet.