innovation jardin
22 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Alexandre Belin
Scoop.it!

Les détenus sont au jardin - FRANCE 24

Les détenus sont au jardin - FRANCE 24 | innovation jardin | Scoop.it
Les détenus sont au jardin
FRANCE 24
Aux quatre coins du monde, des hommes et des femmes s'engagent pour le développement durable. Marina Bertsch part à leur rencontre dans Élément Terre, un jeudi sur deux à 17h40.
more...
No comment yet.
Rescooped by Alexandre Belin from Hightech, domotique, robotique et objets connectés sur le Net
Scoop.it!

Test de l'excellent capteur de plante Wi-fi Koubachi, devenez un expert du jardinage ! - Blog Kelrobot

Test de l'excellent capteur de plante Wi-fi Koubachi, devenez un expert du jardinage ! - Blog Kelrobot | innovation jardin | Scoop.it

Cette semaine je vous propose de découvrir le capteur de plante Wi-Fi Koubachi pour vous aider à faire pousser vos plantes. Il met le jardinage à la portée de n’importe qui et sera un très bon assistant pour ceux qui ont l’habitude de jardiner.
Planté dans la terre ce capteur donne la parole à vos plantes en mesurant les indicateurs essentiels à leur bonne santé : température,  ensoleillement, humidité de la terre…


Via Mau
more...
No comment yet.
Rescooped by Alexandre Belin from Les colocs du jardin
Scoop.it!

A Jakarta, la mairie transforme la ville en un grand verger gratuit

A Jakarta, la mairie transforme la ville en un grand verger gratuit | innovation jardin | Scoop.it

Les débats du DD. Blog LeMonde.fr. « Cet article, repéré sur Kompas.com et traduit par notre partenaire Courrier International, valorise la décision prise par le maire de Jakarta, Joko Widodo, alias Jokowi, qui vient de lancer un programme de plantation de 40 000 arbres fruitiers le long des rues, avenues et terrains vacants de la capitale indonésienne. »

 

« Les plantations commenceront fin novembre, avec l’arrivée de la mousson : manguiers, durions, jambosiers et autres letchis chevelus broderont les voies publiques…

Libre aux dix millions de citadins d’en récolter les fruits, a déclaré Jokowi au quotidien Kompas, en ajoutant : "Une ville se doit d’être esthétique, verte et nutritive". Les arbres serviront également d’ombrage aux piétons et de couloirs aériens pour les aigles de Sibérie, qui migrent chaque année en septembre vers des contrées plus chaudes et pour lesquelles Jakarta est une des ultimes étapes. »

 

[...]


Via Isabelle Pélissié, Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Alexandre Belin
Scoop.it!

Bientôt des pneus à base de pissenlit? | Auto écolo

Bientôt des pneus à base de pissenlit? | Auto écolo | innovation jardin | Scoop.it
L'institut allemand Fraunhofer et le manufacturier Continental travaillent conjointement à la mise au point d'un pneu à base de pissenlits. (Bientôt des pneus à base de pissenlit?
more...
No comment yet.
Rescooped by Alexandre Belin from Nature to Share
Scoop.it!

CANADA: Faire pousser ses légumes... à quel prix?

CANADA: Faire pousser ses légumes... à quel prix? | innovation jardin | Scoop.it

Selon le Guide alimentaire canadien, les adultes devraient manger entre 7 et 8 portions de fruits et légumes par jour. Chaque portion équivalant grossièrement à la taille d'un poing fermé - soit 125 ml ou 80 g. Tous les ans, chaque personne doit consommer entre 200 et 300 kg de choux, mangues, courgettes ou encore bananes.

 

Mais en plus de la quantité, le Guide alimentaire recommande la variété: il est conseillé de manger chaque jour au minimum un légume vert foncé comme les épinards et un autre de couleur orangé comme la carotte. Manger, cuisiner et encore plus magasiner ses légumes peut facilement devenir un vrai casse-tête et représenter une part importante de la facture d'épicerie. Pour alléger la note, pourquoi ne pas cultiver ses propres légumes?

 

Faire pousser ses légumes pour économiser

 

Les Canadiens ont le pouce vert et aiment de plus en plus mettre la main à la terre. En 2011, selon Statistique Canada, les ménages canadiens ont dépensé 414 $ en moyenne en fournitures de jardinage et autres services. Une nette augmentation par rapport à 10 ans plus tôt, où ils avaient dépensé 236 $.

 

Jardiner et faire pousser ses légumes peut être un passe-temps agréable et permet de connaître la provenance et la culture de ce qui se retrouve dans son assiette. Mais l'odeur des légumes fraîchement cueillis et la satisfaction personnelle de savourer sa propre récolte ne sont pas les seuls avantages du jardinage. Semer, ratisser, et arroser peut aussi être économique.

 

Une étude menée aux États-Unis en 2009 par la National Gardening Association révèle qu'une famille qui investit 70 $ par an dans son potager de 55 m2 récolte pas loin de 150 kg de légumes d'une valeur marchande de 600 $.

Tous les légumes ne sont cependant pas égaux. Certains sont plus productifs et rentables que d'autres.

 

Deux règles d'or prévalent si vous songez à créer un potager pour économiser à la fruiterie. La première : plantez des légumes que vous aimez et consommez régulièrement. Pas la peine de planter ce qui, selon vous, devrait figurer dans un joli potager, mais qui va pourrir sur place.

 

Deuxième règle d'or : plantez les légumes les plus productifs et ceux qui se détaillent le plus cher dans le commerce. Il est plus rentable de planter des asperges que des oignons, dont le prix au poids peut être 10 fois moindre. Les légumes à feuilles tels que les laitues ou la roquette sont ainsi un bon investissement, tout comme les herbes aromatiques. D'une manière générale, les plantes vivaces sont plus appropriées pour obtenir des légumes à moindre coût et donneront des légumes pendant des années si elles sont bien entretenues. Faire pousser à partir de graines plutôt qu'acheter de jeunes plants à la jardinerie est plus économique sans être très compliqué. Un peu de temps et d'espace est cependant nécessaire. Mais même des plantes achetées dans leurs jolis pots et qui ne demandent même pas à être transplantées peuvent être une bonne option pour les petits espaces et pour ceux qui n'ont pas trop de temps, notamment pour les plantes aromatiques. Un pot de basilic de 5 $ durera tout un été alors qu'un bouquet coûte environ 2 $ à l'épicerie.

 

Bien sûr, tout le monde n'a pas accès à un terrain suffisamment grand pour faire pousser des légumes et certaines villes peuvent réglementer l'installation d'un jardin potager. Mais de nombreuses plantes trouvent leur bonheur sur un balcon, sur le rebord d'une fenêtre ou même à l'intérieur, comme les plantes aromatiques, les graines germées, les fleurs comestibles ou bien encore, dans de plus grands pots, les tomates cerises, les piments ou les concombres.

 

Les coûts du jardinage

 

Ne comptez pas sur votre jardin pour vous nourrir toute l'année. Sans investir dans un important système de serre, la saison des légumes au Québec s'étale du mois de mai avec les premières asperges jusqu'à environ le mois d'octobre.

 

En plus de l'investissement en temps, faire pousser ses légumes exige un important investissement financier, notamment la première année.

Créer un potager requiert l'achat de matériau pour délimiter l'espace, l'installation d'un éventuel système d'arrosage et l'acquisition d'équipements comme des gants, des instruments pour creuser, un boyau ou un arrosoir. Si la première année votre jardin risque de vous coûter cher, les années suivantes, votre budget sera principalement dédié aux semis, plants, engrais, pesticides...

 

Le mieux est de commencer par un tout petit potager, et d'acheter le minimum nécessaire de matériel, pour être sûr que le jardinage est vraiment fait pour vous.

 

Le top des légumes rentables à faire pousser soi-même (légumes se vendant cher dans le commerce et/ou poussant facilement)

 

Herbes aromatiques : aneth, basilic, menthe, persil, coriandre et encore plus les vivaces comme le thym, l'origan ou la lavande, qui peuvent survivre aux hivers québécois...

 

Légumes à feuilles : roquette, épinards, laitue...

 

Tomates (notamment si vous les transformez et en faites des conserves ou des sauces, comparativement aux produits achetés en magasin) tomates cerises, poireaux, poivrons, betteraves, concombres, asperges, bok choy, pois.

 

Estimation des économies réalisées avec un exemple de petit potager sur une saison (sans compter le temps, le travail et le coût du terrain)

 

Tomates (60 tomates ou 10 kg, soit 2/4 plants selon la variété et les conditions) :

Valeur marchande : environ 55 $ (à 5,5 $ le kg)

Dépenses : Plants ou semis et matériel : entre environ 2 $ et 16 $

Matériel amorti sur 5 ans (pots, tuteurs, arrosoir...) : environ 5 $

Engrais, pesticides, terreau... : jusqu'à 5 $

Économies réalisées : de 29 $ à 48 $

*

Tomates cerises (200 tomates cerises ou 6 kg soit 2/3 plants selon la variété et les conditions)

Valeur marchande : environ 72 $ (à 12 $ le kg)

Dépenses :

Plants ou semis et matériel : entre environ 4 $ et 16 $

Matériel amorti sur 5 ans (pots, tuteurs, arrosoir...) : environ 5 $

Engrais, pesticides, terreau... : jusqu'à 5 $

Économies réalisées : de 46 $ à 63 $

 

Laitues (12 têtes)

Valeur marchande : environ 24 $ (2 $ la tête)

Dépenses : Semis et matériel : entre environ 2 $ et 4 $

Matériel amorti sur 5 ans (arrosoir, boyau...) : environ 2 $

Engrais, pesticides, terreau... : entre environ 0 $ et 5 $

Économies réalisées : entre environ 13 $ et 20 $

Zucchinis (24 zucchinis ou 6 kg soit environ 2 plants selon la variété et les conditions)

Valeur marchande : environ 24 $ (à 4 $ le kg) + la valeur des fleurs de courgette

Dépenses :

Semis et matériel : entre environ 2 $ et 4 $

Matériel amorti sur 5 ans (arrosoir...) : environ 2 $

Engrais, pesticides, terreau... : jusqu'à 5 $

Économies réalisées : de 13 $ à 20 $

 

Poivrons verts (24 poivrons ou 3 kg soit environ 4 plants selon la variété et les conditions)

Valeur marchande : environ 18 $ (à 6 $ le kg)

Dépenses :

Semis et matériel : de 2 $ à 4 $

Matériel amorti sur 5 ans (arrosoir...) : environ 2 $

Engrais, pesticides, terreau... : jusqu'à 5 $

Économies réalisées : de 8 $ à 15 $

 

Basilic (8 gros bouquets, soit un plant de taille moyenne)

Valeur marchande : environ 24 $ (à 3 $ le bouquet)

Dépenses :

Plant : environ 5 $ le bouquet

Matériel amorti sur 5 ans (arrosoir...) : environ 2 $

Économies réalisées : environ 17 $

 

Menthe (12 gros bouquets, soit un plant de taille moyenne)

Valeur marchande : environ 24 $ (à 2 $ le bouquet)

Dépenses :

Plant : environ 4 $

Matériel amorti sur 5 ans (arrosoir...) : environ 2 $

Économies réalisées : environ 18 $

 

Un petit potager pourrait faire économiser jusqu'à 200 $ par saison en légumes.


Via Damoclès
more...
eric_colibri's comment, August 16, 2013 4:21 AM
Raisonner en terme purement financier est une erreur monumentale. Faire des asperges n'est absolument pas rentable pour un jardinier car l'asperge monopolise une grande surface pendant beaucoup de temps. des oignons on peut en faire plusieurs fois dans la saison et en plus il est assez simple de les transformer pour les conserver.