Question . Le «New York Times» a décidé de ne plus accorder aux interviewés la possibilité de modifier leurs propos avant publication. Les rédactions françaises s’interrogent.

Via Centre de documentation du CLEMI