IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant
590 views | +0 today
IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant
éditions La Passe du Vent, mai 2013 • Rencontres publiques à Toulouse les 31 mai et 1er juin 2013
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

In Vivo, c'est quoi ?

In Vivo, c'est quoi ? | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

 

C’est l’exploration de 18 lieux insolites d’expérimentations du spectacle vivant ; une immersion au cœur d’anciennes friches industrielles réinvesties par des collectifs artistiques interrogés par ARTfactories/Autre(s)pARTs et rassemblés dans un livre : "IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant".

 

A l'occasion de la sortie de ce livre, ARTfactories/Autre(s)pARTs et Mix’Art Myrys sont heureux de vous convier à deux jours de rencontres les 31 mai et 1er juin 2013 à Mix’Art Myrys à Toulouse.

 

Comment les pouvoirs publics peuvent-ils se saisir des opportunités offertes par ces projets dynamiques et porteurs d'enjeux contemporains majeurs, sur le plan culturel et artistique, mais aussi social, éducatif, économique ?

 

Les friches artistiques sont une réalité dans le paysage français et européen depuis 30 ans. Elles représentent une forme singulière et alternative d’action culturelle, complémentaire aux institutions labellisées traditionnelles. Or, hormis un intérêt marqué par le Ministère de la Culture au début des années 2000, les collectivités publiques ont beaucoup de difficultés à reconnaître et à accompagner ces initiatives pourtant novatrices. Ces rencontres seront donc l’occasion d'échanger autour de ces questions lors de tables-rondes thématiques et d’un temps de débat politique en présence du Ministère de la culture et de la communication et des collectivités territoriales.

 

Ces articles viennent mettre en lumière les questions, les thématiques, ou encore les lieux et projets abordés ou cités dans ce livre. Ils viennent ainsi constituer un champ de ressources susceptibles d'enrichir les contenus de nos réfléxions futures pendant et après ces rencontres.

 

Plus d'infos : www.artfactories.net

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

La Gare Franche/Cosmos Kolej, à Marseille

La Gare Franche/Cosmos Kolej, à Marseille | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

 

À la Gare Franche, lieu de production et de création, se mènent de front les créations théâtrales de la compagnie, le compagnonnage de jeunes artistes, des résidences au long cours, le tout en lien étroit avec son contexte d’implantation.


Partant du principe qu’un territoire se construit collectivement, et que tous les acteurs en prise avec celui-ci ont une part de responsabilité dans ses représentations mais aussi dans ses usages effectifs, les projets mis en place par le Cosmos Kolej sont inclusifs et cherchent à fédérer les partenaires. D’où la nécessité, à partir des propositions artistiques et du contexte territorial, de créer un mode de relation au public innovant, de construire la demande, de trouver un langage commun, d’inventer des espaces de rencontre. Ainsi, à la Gare Franche on jardine, on cuisine entre habitants et artistes… Sur cette base, le Cosmos Kolej propose de repenser ses modes de production en considérant le(s) public(s) comme partenaire(s) de la production, c’est à dire l’ensemble des partenaires de la société civile qui composent le territoire (habitants, entrepreneurs, salariés, éducateurs, bailleurs sociaux, centres sociaux, commerçants…).

 

Sources : http://www.cosmoskolej.org

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

L'Usine Hollander, à Choisy-le-Roy

L'Usine Hollander, à Choisy-le-Roy | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

USINE

La maroquinerie Hollander, fondée en 1796 par Monsieur Fauler est la plus ancienne de Choisy-le-Roi. Elle couvre, à l'origine, plus de trois hectares et traite plusieurs sortes de peaux. Son importance se révèle considérable pour l'économie de la commune puisque, au moment de son apogée, elle exporte vers l'Angleterre, l’Amérique du Sud, l’Europe continentale, et même les Indes et l’Australie. La maroquinerie fermée, d'autres industries s'implantent sur le site qui conserve les anciens bâtiments. En 1995 la compagnie s'installe à l'Usine Hollander. Elle utilise le lieu comme salle de répétitions et entrepôt de stockage de décors et costumes. Il faudra quatre ans pour finaliser le projet de réhabilitation du lieu et envisager de pouvoir y accueillir du public: deux années pour solutionner tous les problèmes liés à l’accueil du public et trouver les financements nécessaires et deux années pour effectuer les deux tranches de travaux, la première durant l’été 2001 et la seconde, plus importante, qui s’est déroulée de juillet à octobre 2002. Novembre 2002 L'Usine Hollander est classée Etablissement Recevant du Public, en 3ème catégorie de Type L et N, avec une capacité d'accueil de 484 personnes. Les travaux ont été réalisés avec le soutien financier de la DRAC Ile-de-France et de la Région Ile-de-France mais aussi avec l'énergie de notre équipe et de tous les corps de métier qui nous ont accompagnés, architecte, maçons, plombiers, électriciens, peintres, serruriers...



USINER


L’Usine Hollander, c’est pour la compagnie La Rumeur, le luxe de faire constamment du théâtre, de ne faire que ça. C’est donner à un scénographe un atelier, à un ingénieur du son un studio, à une administratrice un bureau, à une équipe un lieu de répétition. Cela parait élémentaire, mais c’est loin d’être le cas pour la plupart des compagnies  qui ne possèdent souvent qu’une boîte à lettres. L’Usine c’est un lieu où l’on peut mettre concrètement à l’épreuve son travail et  le confronter aux réactions d’un public. Habituellement les metteurs en scène et leurs équipes doivent toujours savoir deux ans à l’avance ce qu’ils vont monter! ce sont les règles de la production et des programmations. Ici on peut décider très tard d’un projet. C’est aussi un lieu où il est possible d’inventer dans l’urgence. Les projets correspondent toujours à un désir, à une nécessité. L’Usine, c’est le moyen d’offrir aux professionnels d’aboutir une recherche, de présenter des ébauches, des réalisations. Un lieu de fabrique de théâtre et de recherche où l’on peut proposer aux artistes d’échapper ainsi au poids des contraintes de production qui pèsent sur les équipes professionnelles. Aujourd’hui l’Usine Hollander et la Compagnie La Rumeur  fonctionnent avec le soutien de la Ville de Choisy-le-Roi, du Conseil Général du Val-de-Marne, de la Région Ile-de-France, du Ministère de la Culture / DRAC Ile de France.



USINAGE

Usinage, action d’usiner, travailler, façonner une “pièce” avec une machine-outil, fabriquer dans une usine, travailler dur. Située sur le bord d’une voie ferrée qui longe la Seine à l’Ouest de Choisy-le-Roi, l’Usine accueille des gens qui ont peut-être comme point commun cette action d’usiner, de travailler, de façonner une pièce jusqu’à l’usure... Pourquoi ces gens ont-ils plaisir à prendre le chemin de l’Usine, ce rassemblement qu’a-t-il de particulier ? Une histoire de fusion, de rencontres entre des gens, entre des gens et un lieu, une histoire banale en somme. Ce qui l’est peut-être moins, c’est que cela dure... C’est sans doute la diversité des gens qui composent ce rassemblement qui en fait le ciment, une diversité de nature, d’origine et d’âges. Le lieu a un passé qui marque peut-être l’esprit qui y règne aujourd’hui. Bien avant que la compagnie Patrice Bigel/La Rumeur s’y installe, pour y travailler ses “pièces”, un autre corps de métier y tannait les peaux pour en faire le cuir. Familièrement tanner signifie agacer, importuner. Le théâtre a ces fonctions, on a coutume de dire qu’il dérange puisqu’il divertit et instruit les gens, de là à dire qu’il tanne ne serait pas infondé. Sans doute y a -t-il une fusion qui opère et relie le théâtre à l’histoire du lieu. C’est un choix que celui-la.


Bernard Bolzer.


Sources : http://www.compagnielarumeur.com


more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

3bisf - Lieu d'arts contemporains à Aix en provence

3bisf - Lieu d'arts contemporains à Aix en provence | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Le 3 bis f est un lieu d’arts contemporains qui accueille des artistes en résidence de création dans les murs de l’hôpital psychiatrique Montperrin à Aix-en-Provence depuis 1982. Et ceci à l’intérieur de deux anciens pavillons, lieu d’hospitalisation fermé, pour les femmes.

 

Situé à proximité du centre ville, ce qui n’est pas courant pour un hôpital psychiatrique, ce lieu à la situation géographique particulière a permis au 3 bis f de développer au fil des années un projet singulier de créations contemporaines ouvertes à tous les publics en ouverture avec l’extérieur en matière : de créations, de médiation, et de questions touchant à la folie et à l’art.

 

Sources : www.3bisf.com

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

L'Entre-Pont - Un lieu de création et de résidence du spectacle vivant à Nice

L'Entre-Pont - Un lieu de création et de résidence du spectacle vivant à Nice | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

L'Entre-Pont est un lieu de création et de résidence spectacle vivant : théâtre, danse, cirque, arts de la rue. Il est implanté au sein de la halle Spada, un ancien bâtiment industriel appartenant aujourd'hui à la Ville de Nice. Unique dans les Alpes-Maritimes, le lieu est géré par une association de trois compagnies : Diva-Le Hublot, Divine Quincaillerie et Le Grain de sable.

L'objectif du lieu est de développer, structurer et promouvoir la création locale. Pour cela, l'Entre-Pont accueille en résidence différents projets de création locaux et nationaux et s'attache à développer le maillage culturel régional et national.

 

Sources : www.entrepont.net

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

Le Boulon - Pôle régional des arts de la rue à Vieux Condé

Le Boulon - Pôle régional des arts de la rue à Vieux Condé | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

UN PROJET UNIQUE AU SEIN D’UNE FRICHE INDUSTRIELLE RECONVERTIE

 

Equipement atypique à vocation euro-régionale et nationale, le Boulon a fêté sa réouverture les 30 septembre et 1er octobre 2011 en tant que lieu de diffusion de spectacles, de création, de production, de découverte et de rencontres artistiques.

Consacré aux arts de la rue et du cirque d’aujourd’hui, le Boulon est composé d’espaces dont les capacités d’accueil, de jeu et de mise en situation sont évolutives. Sa particularité est qu'il est aujourd'hui le seul en France à proposer non seulement les outils nécessaires aux démarches de création des compagnies artistiques mais également un projet de développement culturel sur le territoire autour de nouveaux modes de représentation des arts de la rue.

 

- Deux grandes Halles : « Les Places Publiques » de 1167 m2 et 920 m2, qui constituent des espaces d’accueil du public, de jeux et d’exposition,

 

- Un espace de diffusion de 632 m2 et de 10m de hauteur garantissant les scénographies les plus libres possibles (360°), modulable selon les configurations réalisées à partir d’éléments scéniques mobiles (jusqu’à 876 places),

- Une Fabrique de 764 m2, espace de création et de recherche artistique composé d’une halle d’assemblage et d’ateliers techniques (bois/fer, couture/dessin/bureau, peinture), d’un espace stockage, d’une loge et de sanitaires,

 

- Un espace de répétition de 98 m2,

- Un chapiteau rond type "structure autoportée" d’une hauteur totale de 10.6 m et d’un diamètre de 14 m au sol et ses vestiaires,

- Un espace dédié aux pratiques artistiques : les ateliers 21 de 150 m2,

- Un lieu de convivialité « La Table du Boulon » ouverte sur la Place Publique,

- Les bureaux de l’équipe administrative de 111 m2.

 

 

Sources : www.leboulon.fr

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

Lieu de résidence artistique en Rhône-Alpes : L'Essaim de Julie (Saint Julien Molin Molette)

Lieu de résidence artistique en Rhône-Alpes : L'Essaim de Julie (Saint Julien Molin Molette) | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

L’Essaim de Julie est installée dans une ancienne usine de tissage à Saint Julien Molin Molette dans le Parc du Pilat (Loire). 
C’est un lieu ouvert à tous et à toutes les formes d’expression (artistiques, artisanales, festives...). 
Conçu pour aider la création, il diffuse occasionnellement des spectacles et peut aussi accueillir des stages, des conférences, des séminaires...

 

Créée en 1993 sous le nom de Parpaing l'association l’Essaim de Julie fut pendant plus de 10 ans productrice d’actions culturelles et de spectacles en théâtre de rue (Les Mange-Cailloux) et chansons (Fred Radix). Son objet social et sa dénomination ont été modifiés le 11 janvier 2005.

 

L’Essaim de Julie ne dispose pas de fonds spécifiques pour l’aide à la Résidence et à la création artistique. Elle propose la location de son lieu, sans sélection préalable, à des tarifs très raisonnables. Elle peut néanmoins, grâce à l’aide des pouvoirs publics, envisager de soutenir un projet artistique par un effort sur ses tarifs ou même une gratuité de l’accueil pour des artistes soutenus par des diffuseurs.


– OBJECTIFS

 

• Proposer un espace de travail à des artistes de toutes disciplines, d’ici ou d’ailleurs ; professionnels ou amateurs, connus ou non. Les artistes accueillis pourront s’ils le souhaitent, organiser des représentations publiques.

• Organiser occasionnellement des actions ouvertes à tous les publics (stages, représentations, répétitions publiques, sorties d’ateliers, premières, lectures, rencontres...)

• Développer des actions "hors les murs". L’association invente, installe et anime des lieux d’accueil conviviaux (déco, bar, espaces-rencontres, catering….). elle intervient ainsi de multiples façons dans la relation artistes-public. Voir "Partenaires".

• Participer au développement (durable !) culturel, économique et social du territoire "Ardèche verte - Pilat" en favorisant notamment les échanges avec les habitants et les nombreuses associations locales.

 

Sources : www.essaimdejulie.org

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

L'Hostellerie de Pontempeyrat, à Usson-en-Forez

L'Hostellerie de Pontempeyrat, à Usson-en-Forez | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Située sur la frontière des régions Rhône-Alpes et Auvergne, à 800 mètres d’altitude, l’Hostellerie de Pontempeyrat est un lieu unique en France. L’histoire et la géographie du bâti sont intimement liées à l’eau : d’un côté un bief (petit canal) borde le terrain de 6 hectares, de l’autre c’est l’Ance qui s’écoule, calme ou turbulente selon la saison. Ancien moulin devenu scierie, puis hostellerie de renom, les bâtiments gardent la trace de leur utilisation passée et les espaces reconvertis inspirent autant qu’ils abritent.

En 1994, après plusieurs années d’abandon, le lieu est récupéré et réaménagé en partie pour devenir au fil du temps ce qu’il est aujourd’hui: un espace de travail, de recherche, de création, de diffusion, destiné aux arts vivants dans toutes leurs formes. C’est un lieu d'acceuil chaleureux où se croisent, pendant six mois, artistes, publics, chercheurs, etc…

 

Sources : www.hostellerie-pontempeyrat.com

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Artfactories Autresparts from Histo'Couac
Scoop.it!

Toulouse - Toute l'actualité de la région avec Libération: L'Usine, la Grainerie et Mix'Art : la culture en friche du Grand Toulouse

Toulouse - Toute l'actualité de la région avec Libération: L'Usine, la Grainerie et Mix'Art : la culture en friche du Grand Toulouse | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it
CULTURE. «Nouveaux territoires de l'art» (Nta) : cette définition apparue en 2001 dans un rapport du Secrétariat à la décentralisation culturelle du gouvernement Jospin désigne les collectifs d'artistes installés au début des années 90 sur des...

Via Couac Toulouse
more...
No comment yet.
Rescooped by Artfactories Autresparts from actions de concertation citoyenne
Scoop.it!

[VIDEO] "La PARTICIPATION des HABITANTS à la vie artistique et culturelle" La Revue - | Observatoire des Politiques Culturelles

[VIDEO] "La PARTICIPATION des HABITANTS à la vie artistique et culturelle" La Revue - | Observatoire des Politiques Culturelles | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

 

 


Interview de Marie-Christine Bordeaux, maître de conférences, université Stendhal Grenoble 3 / Gresec et Françoise Liot, maître de conférences, Université Michel de Montaigne, Bordeaux III 


Via Laurent Gayme, association concert urbain
more...
No comment yet.
Rescooped by Artfactories Autresparts from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

Wladyslaw Znorko, disparition d’un poète de la scène

Wladyslaw Znorko, disparition d’un poète de la scène | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Perfecto noir, cheveux longs et haute silhouette, Wladyslaw Znorko avait une dégaine de rocker. Mais c’était un poète de la scène, capable d’orchestrer dans ses spectacles des images d’une grande beauté et d’une sublime délicatesse. “Sur scène, il continue de faire du théâtre, croyant faire de la peinture. Personne n’ose le contredire”, disait-il dans la biographie qu’il avait lui-même rédigée.

 

Les spectateurs lyonnais furent nombreux à s’en rendre compte et à l’apprécier. C’est en effet à Lyon qu’il fonda sa compagnie, le Cosmos Kolej, en 1981. Il y fut une figure incontournable du théâtre. Il ne se contentait pas de jouer dans les plus grandes salles de la ville (Subsistances, Célestins, TJA, TNP, théâtres du Point-du-Jour, de la Croix-Rousse…). Il investissait aussi les gares, les voies ferrées ou encore les terrains en friches et les rues, pour de curieuses performances. Après avoir séjourné en Irlande, il installera d’ailleurs son dernier port d’attache connu à la “Gare franche”, sur les hauteurs de Saint-Antoine, à Marseille, en 2000.

 

Né en 1958 à Roubaix, il avait prévu de mourir – centenaire ! – en 2058. Un coquin de sort en aura décidé autrement puisqu’il est mort dans la nuit de ce lundi 4 mars. Mais ce sort-là ne nous empêchera pas de garder dans notre mémoire les images poétiques qu’il savait susciter dans les nombreux spectacles qu’il mit en scène. Citons parmi ceux-ci : Les Saisons, La Vie d’un clou, Ulysse à l’envers, À la gare du coucou suisse,Les Boutiques de Canelle, Mon Golem, Le Passage du cap Horn, Boucherie chevaline…

 

 

Caïn Marchenoir pour Lyon Capitale

 

 

 Autre article paru dans La Provence : http://www.laprovence.com/actu/loisirs-en-direct/2240690/wladyslaw-znorko-nest-plus.html

 


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

Mix'Art Myrys à Toulouse - Collectif d'artistes autogéré

Mix'Art Myrys à Toulouse - Collectif d'artistes autogéré | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Le projet Mix’Art Myrys s’envisage comme un espace d’interactions à tous les niveaux des processus de création artistique, du bouillonnement, foisonnement d’idées, envies, aux lieux nécessaires à la fabrication de l'oeuvre. De la faisabilité technique et/ou financière aux moments de doute, de remise en question, à l’autogénération, régénération inhérente au collectif environnant, sa richesse, sa diversité artistique.

 

 

De sa réalisation à sa monstration, à sa diffusion.

 

Cet espace-creuset fonctionne sur un principe d’autogestion qui favorise l’appréhension de ces processus par tout un chacun, les différents projets étant invités à s’inscrire dans le projet collectif et les porteurs et acteurs de projets étant encouragés à s’investir à tous les niveaux sur la notion d’échange, de mutualisation des savoirs et des savoirs faire, de participation libre et nécessaire, qui favorise également un autre rapport à l’économie culturelle, au marché de l’art et aux principes de production.

 

Ce mode de fonctionnement donne lieu à une mixité de générations, niveaux sociaux, origines culturelles, niveaux de compétences, univers artistiques...
Mix'Art s'inscrit complètement dans le champs des Nouveaux Territoires de l'Art, expérimentation qui lie les champs culturels, social et économique.

 

Sources : www.mixart-myrys.org

  

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

Les Bancs Publics - Lieu d'expérimentations culturelles à Marseille

Les Bancs Publics - Lieu d'expérimentations culturelles à Marseille | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

 

Les Bancs Publics - lieu d'expérimentations culturelles se sont attachés à développer un projet culturel fort, notamment dans le quartier de la Belle de Mai, territoire d'implantation de la structure. Ce quartier de Marseille se distingue par une cohabitation atypique entre, d'une part, une population pauvre, victime de la désindustrialisation et d'une absence longue de projet urbanistique et, d'autre part, une concentration de structure artistiques et culturelles inédite à l'échelle de Marseille.

 

Le projet culturel du lieu, qui façonne un aspect important de son identité, se développe à partir de la notion d'expérimentations culturelles. Il s'agit pour nous de prendre acte que la culture ne saurait se résumer à la confrontation d'un sujet (le spectateur) et d'un objet (l'oeuvre d'art), mais qu'elle est, plus fondamentalement, un mouvement continu de déploiement des multiplicités intérieures de chacun (dont la confrontation susmentionnée n'est qu'un simple moment). C'est dans ce cadre que Les Bancs Publics développent des expérimentations culturelles, dont l'objet est précisément la mise en mouvement des personnes à partir d'une pratique donnée.

 

Les Bancs Publics sont installés depuis septembre 2004 à la Belle de Mai, un quartier situé derrière la gare St Charles dans le 3ème arrondissement de Marseille. Tour à tour blanchisserie, entrepôt, salle de boxe puis lieu d'expérimentations culturelles, les locaux comprennent trois espaces d'accueil du public sur une surface totale de 400 m2 :

•  une salle de spectacle (noire, 155 m2)

•  une salle de répétition (blanche ou noire, 90 m2)

•  et une salle d'accueil (multicolore, 85 m2).

 

Sources : http://bancspublics.free.fr

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

La Fonderie au Mans - Lieu de création, de travail, de rencontre, de mélange, d’expérience...

 

La compagnie du Théâtre du Radeau a son origine au Mans en 1977. En 1982, François Tanguy en devient le metteur en scène.

 

Le Théâtre du Radeau s’installe rue de la Fonderie en 1985 et aménage le lieu qui deviendra la Fonderie en 1992.

 

La Fonderie repose sur un site occupé anciennement par une fonderie où fut ensuite reconstruite une succursale Renault, bâtiment actuellement en place ; le terme de Fonderie a été repris pour imaginer l’activité du lieu : lieu de création, de travail, de rencontre, de mélange, d’expérience.

 

Des compagnies et artistes, venant de la France et de l’étranger et menant des recherches dans les domaines du théâtre, de la danse, de la musique, des arts plastiques, de l’écriture, etc., résident et travaillent à la Fonderie pour des durées variables (de quelques jours à plusieurs mois selon les cas) ; les créations issues de ces résidences sont proposées au public pour quelques représentations sous forme de spectacle ou de présentation de travail.

 

Le public se trouve ainsi parfois convié à la Fonderie non pas selon un programme de diffusion préétabli sur la durée d’une saison mais selon le rythme de la vie du lieu, des créations et des travaux qui y cheminent.

 

Des soirées de lecture, des rencontres, et autres types de manifestations marquent également ponctuellement cette vie.

 

Sources : http://www.lafonderie.fr

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

La Briqueterie - Un lieu des possibles, à Amiens

La Briqueterie - Un lieu des possibles, à Amiens | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

La Briqueterie collectif d’artistes et d’associations, est une mutualisation de moyens, de compétences et d’envies dans des espaces de travail et de rencontre.

 

Fabrique artistique, elle réunit des gens de théâtre, peinture, vidéo, danse, photo, graphisme, arts plastiques et culinaire, architecture, théâtre de rue, musique, ethno-psychologie, construction mécanique, scénographie, …

 

La Briqueterie est une association d’expression artistique et culturelle, elle fait se croiser des expositions d’art actuel, des soirées spectacles, projections, concerts, débats, rencontres et d’échange de savoir.

 

Sources : www.la.briqueterie.over-blog.org

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

Au bout du plongeoir au Domaine de Tizé (Thorigné-Fouillard)

Au bout du plongeoir au Domaine de Tizé (Thorigné-Fouillard) | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Au bout du plongeoir n’est pas à proprement parler un lieu de programmation de spectacles, d’expositions, de films, de concerts… C’est un espace d’expérimentations, de recherches, où des artistes et d’autres chercheurs se côtoient pour y mener individuellement ou collectivement leurs « explorations ». Celles-ci sont menées en relation avec les membres d’Au bout du plongeoir mais également avec les habitants des villes qui l’environnent. 

Au bout du plongeoir ouvre ses portes à des "publics" différents (promeneurs, visiteurs, voisins, « spectateurs »,…) à la fois pour qu'ils découvrent ces expériences, voire dans certaines occasions y participer, car Au bout du plongeoir se veut être un espace de rencontre et de côtoiement entre des citoyens d’horizons sociaux et professionnels différents.

Pour mener à bien son projet, Au bout du plongeoir s’est implanté au Domaine de Tizé (au coeur de la métropole de Rennes), un site magnifique au bord de la Vilaine, un lieu privilégié de promenades. Mais cette implantation n’empêche pas Au bout du plongeoir de se déplacer vers d’autres contrées pour y mener des expérimentations.

 

Le Domaine de Tizé (20 hectares comprenant un Manoir de plus de 1000 m2) est situé sur la commune de Thorigné-Fouillard en Ille-et-Vilaine. Son histoire est intimement liée à une activité de production, en l’occurrence agricole (qu’il s’agisse des premiers jardins cultivés dans l’enceinte du château jusqu’aux derniers propriétaires du XIXème et XXème siècles qui avaient fait ériger grange et étables, dernières constructions, dernières créations humaines sur le Domaine). 

 

Notre désir est donc de continuer à faire de Tizé un lieu de production, un espace où les individus font évoluer – avec créativité – la vie du Domaine : La Plateforme artistique de créations et de rencontres est ainsi un lieu de productions artistiques, de productions d’idées.

 

Sources : www.auboutduplongeoir.fr

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

KompleXKapharnaüM - Lieu EnCourS et Projets Phare à Villeurbanne

KompleXKapharnaüM - Lieu EnCourS et Projets Phare à Villeurbanne | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Équipe de plasticiens, vidéastes, écrivains et musiciens, KompleXKapharnaüM propose des interventions urbaines, créations ou projets dédiés qui s’écrivent et se déploient
dans les rues, sur les murs, les places, les façades... 
Son lieu, EnCourS, accueille des artistes en résidence, 
et met en œuvre Projets Phare.

 

Initié par la compagnie depuis 2002, EnCourS est un dispositif d’accueil d’artistes en résidence sur le territoire de Villeurbanne. Chaque année, EnCourS accueille en moyenne cinq équipes artistiques, toutes disciplines confondues, qui souhaitent se frotter à la ville, expérimenter des modes d’intervention singuliers et porter un regard original sur la cité contemporaine. 

La compagnie accompagne ces équipes dans la mise en œuvre de leur projet : elle met à leur disposition son expérience du terrain, ses réseaux et ses ressources techniques. A l’issue de la résidence, une restitution publique est proposée dans la ville, dans des lieux atypiques, en relation avec le projet de l’équipe accueillie.

 

Projets Phare est un programme artistique au cœur d’un projet urbain, dans un territoire en mutation situé dans le Grand Lyon : le quartier de la Soie, à cheval sur les villes de Villeurbanne et de Vaulx-en-Velin. 
A travers des formes éphémères ou pérennes, intimistes ou spectaculaires, Projets Phare n’est pas un festival d’arts de la rue mais un programme artistique, unique, dédié au quartier de la Soie et qui se construit en deux temps :

- Dans un temps lent pour prendre le temps d’établir des relations solides avec le quartier et d’offrir aux habitants des propositions artistiques qui leur sont destinés. 

- Dans la fulgurance d’un temps fort, synthèse de ce qui s’est joué dans le temps lent, sous la forme de marches insolites et de rencontres improbables.

Projets Phare invite à la découverte de ce quartier, tente d’en révéler l’identité, interroge la manière dont la ville se dessine, se décide et se construit.

 

Sources : www.kxkm.net

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

Anis Gras - Le lieu de l'autre, à Arcueil

Anis Gras - Le lieu de l'autre, à Arcueil | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Qu’elle soit individuelle ou collective, chaque démarche artistique doit pouvoir s’inscrire dans son temps et son espace propre.

Dans ce cadre, Anis Gras Le lieu de l’autre offre des résidences de recherche-création qui se conçoivent, autant que possible, au cas par cas, selon les désirs, les nécessités et particularités de chaque écriture artistique.

La création artistique est indissociable de la transmission, d’un rapport vivant avec le territoire qu’Anis Gras mène et construit dans la durée avec la complicité des artistes résidents et des publics.

Installé dans une ancienne distillerie du XIXème siècle Anis Gras le lieu de l’autre est un espace dont l’identité se fabrique par l’appropriation qu’en font ses usagers.

 

Sources : www.lelieudelautre.com

 

more...
No comment yet.
Scooped by Artfactories Autresparts
Scoop.it!

Le 232U, à Aulnoye-Aymeries

Le 232U, à Aulnoye-Aymeries | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Avec l’ouverture du 232U le 24 avril 2010, endroit de résidences et de créations, de nouvelles perspectives s’ouvrent, des chantiers deviennent possibles, des désirs nouveaux naissent, de nouvelles nécessités apparaissent, et aussi de nombreuses sollicitations de toutes natures nous parviennent, des questions nombreuses sur le fonctionnement et la philosophie du lieu nous sont posées.

Il est donc important à ce jour de dessiner et d’expliquer les contours de l’activité de cet endroit, sa raison d’être, sa particularité, son esthétique, ses chantiers artistiques et les désirs et nécessités qui animent l’équipe.

Le mouvement, les rencontres, sont encore plus au cœur du projet qui se dessine pour le 232U. Avant son ouverture officielle, nous avions posé les jalons, les premières lignes d’une manière de faire, de recevoir, de construire l’existence d’un lieu de création artistique sur ce territoire de l’Avesnois qui ne rayonne pas de présences artistiques et dont l’attraction, la séduction, « l’envie de rester un peu », n’appartiennent pas aux évidences premières…

 

Notre présence, notre travail, nos projets, se sont construits et développés autour d'axes essentiels, complémentaires et devenus indissociables :

La prise en compte permanente de notre environnement au travers de formes créées in situ, de parcours chez et avec les habitants, l’implication de la population dans les événements proposés, la vie associative forte et permanente, la circulation de « voisins associés » hors du territoire dans le cadre de nos tournées avec le spectacle « Camping complet » par exemple, le dialogue constant avec les institutions locales, la participation à des collectifs d’acteurs culturels territoriaux, une réflexion sur la mutualisation des moyens avec les structures municipales, l’organisation de découvertes artistiques dans des théâtres voisins…

L’invitation de compagnies ou d’artistes venant de toute l’Europe qui travaillent sur les nouvelles écritures de la scène, avec une forte sensibilité aux formes émergentes et mixtes. Ces accueils se font dans une préoccupation de la mise en relation de ces artistes, d’une manière ou d’une autre et adaptée aux projets et réalités réciproques, avec notre voisinage, nos propres formes en construction, les autres équipes présentes, etc.

Un accueil des artistes développé sous forme de résidences, de collaborations, au cœur de processus où le dialogue est institué entre notre propre structure ou d’autres équipes invitées dans le même temps. (A ce propos, bon nombres d’artistes qui se sont rencontrés chez nous ont décidé de projets communs et de nouvelles collaborations ont vu le jour après un séjour au 232U.)

Un accueil du public pour des spectacles parcours conviviaux ou plusieurs formes sont présentées et des échanges libres possibles. Un travail sur les temps dans le temps de cet accueil est développé pour ouvrir des champs d’échanges, de dialogues ouverts, et tenir tant soit peu à distance le consumérisme culturel.

Nous inventons à chaque fois des événements adaptés aux invitations artistiques et à la singularité des présences avec la préoccupation de mettre en adéquation le temps de représentation de la proposition avec les autres dynamiques en cours pour que rien ne soit isolé ou parachuté.

 

www.theatredechambre.com

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Artfactories Autresparts from culture et media pour 2040
Scoop.it!

« Les friches culturelles sont un acte de reconquête du territoire »

« Les friches culturelles sont un acte de reconquête du territoire » | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

A l’Université de Rouen (Seine-Maritime), l’équipe de chercheurs « La Friche » analyse la reconversion des sites industriels désaffectés en lieux de culture. Le 14 juin 2012, ces universitaires ont organisé une journée d’études intitulée « De la friche industrielle au lieu de culture ». A cette occasion, Françoise Lucchini, géographe et pilote de La Friche, a répondu aux questions de la Gazette.fr


Via Gwenaël Berthélemé Saudreau
more...
Dlph Sontag-Nazinsky's curator insight, November 19, 2013 8:29 AM

La "patrimonialisation" des lieux abandonnés

Rescooped by Artfactories Autresparts from Avec les "collectifs d'habitant-e-s"
Scoop.it!

Agir en commun / Constituer un « commun » ?

Agir en commun / Constituer un « commun » ? | IN VIVO - Lieux d'expérimentations du spectacle vivant | Scoop.it

Pascal NICOLAS-LE STRAT, l'un des universitaires chercheurs du séminaire "Du public au commun"  2010-2013, analyse l'agir en commun/comment faire collectif, la constitution d’un commun/ce qui est en partage, et le travail du commun/agir sur ce commun qui nous humanise...

Extraits : "un commun n’a de chance d’aboutir que si des personnes aux intérêts divers, voire disparates, acceptent de s’impliquer collégialement"

"Le commun est quelque chose qui advient, qu’il s’agit collectivement de faire advenir, et de le faire en situation, dans une conjoncture donnée, en ferraillant avec chaque réalité."


Via Pierre-Yves JAN
more...
No comment yet.