IMMOBILIER
32.5K views | +0 today
Follow
IMMOBILIER
Actualités immobilière
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Bulle immobilière en Suède ! - Le blog de immobilier finance gestion.over-blog.com

Bulle immobilière en Suède ! - Le blog de immobilier finance gestion.over-blog.com | IMMOBILIER | Scoop.it

Selon Statistics Sweeden, l'Agence de statistiques du gouvernement, les prix immobilier ont augmenté dans le pays de +11% au dernier quadrimestre 2015 par rapport à la même période l’année dernière.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Les loyers en colocation sont en hausse

Les loyers en colocation sont en hausse | IMMOBILIER | Scoop.it

Selon les études effectuées par le site Appartager.com, une hausse du prix du loyer en colocation en France a été enregistrée en 2015. Par rapport à l ...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Performance énergétique des bâtiments : cinq textes en consultation - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Performance énergétique des bâtiments : cinq textes en consultation - Localtis.info - Caisse des Dépôts | IMMOBILIER | Scoop.it

Exemplarité des bâtiments publics, bâtiments à énergie positive, bonus de constructibilité...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Immobilier : pouvez-vous bénéficier de la nouvelle garantie des loyers ?

Immobilier : pouvez-vous bénéficier de la nouvelle garantie des loyers ? | IMMOBILIER | Scoop.it

Une nouvelle caution locative financée par Action Logement entrera en vigueur le 1 er février prochain. Baptisée...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Loi Alur: Quelles mesures seront appliquées en 2016 ?

Loi Alur: Quelles mesures seront appliquées en 2016 ? | IMMOBILIER | Scoop.it

Après l'adoption de la loi Alur en 2015, plusieurs décrets n'ont pas encore été mis en oeuvre en ce début d'année. Parmi eux figurent la création d'un ...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Transformer les bureaux en logements : coup de pouce fiscal

Transformer les bureaux en logements : coup de pouce fiscal | IMMOBILIER | Scoop.it

Pour créer des nouveaux locaux d’habitation, la solution consiste notamment en la transformation de locaux à usage de bureaux souvent vacants ou obs ...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Un amendement pour transformer les bureaux en logements – ETI Construction

Un amendement pour transformer les bureaux en logements – ETI Construction | IMMOBILIER | Scoop.it

Afin de multiplier l’offre de logements et diminuer le volume des surfaces non occupées, un amendement vient d’être adopté par l’Assemblée afin de simplifier la démarche de transformation des...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Manuel Valls croit encore que la politique de la ville peut s'appuyer sur le droit commun - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Manuel Valls croit encore que la politique de la ville peut s'appuyer sur le droit commun - Localtis.info - Caisse des Dépôts | IMMOBILIER | Scoop.it

Manuel Valls a adressé, le 12 janvier, une lettre aux ministres leur demandant d'élaborer les nouvelles conventions interministérielles d'objectifs 2016-2020 avec le ministère de la Ville.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Après les taxes foncières en folie, un ruineux impôt sur les cabanes de jardin

Après les taxes foncières en folie, un ruineux impôt sur les cabanes de jardin | IMMOBILIER | Scoop.it

La récente taxe d’aménagement peut coûter très cher aux propriétaires d’abris de jardin. Certains se sont vu réclamer plusieurs centaines d’euros, soit jusqu’à 80% du montant de leur achat. Explications.

Dernier avatar de la créativité fiscale française, une taxe sur les cabanes de jardin a été créée par Bercy en 2012. Sans condition de ressources et impactant principalement des installations de faible valeur, elle peut toucher de plein fouet les ménages les plus modestes. Même si elle est méconnue, cette ponction a pu être appliquée automatiquement par le ministère des Finances grâce aux déclarations préalables, aux permis de construire ou aux demandes d’aménagements déposés en mairie.
En fait, cette «taxe d’aménagement» peut concerner toute construction/installation d’un abri de plus de 5 m⊃2; et d’une hauteur sous plafond supérieure à 1,80 m pour peu que la commune d’installation n’ait pas décidé de l’exemption de cette taxe. Elle n’est à payer qu’une seule fois mais son montant peut être dissuasif pour de simples abris d’autant qu’il est difficile de justifier ce prélèvement par de quelconques frais de viabilisation ou de raccordement à divers réseaux.
250 euros de taxes pour 8 m⊃2;

Le site Capital.fr évoque ainsi le cas d’un contribuable de L’Isle-Jourdain, dans le Gers, qui a complété son pavillon dépourvu de sous-sol d’un abri de jardin de 19 m⊃2; pour y entreposer son matériel. Acheté en grande surface pour 1401,33 euros hors taxe, cet équipement lui a coûté 288,67 euros de TVA auxquels s’ajoutent 894 euros de taxe d’aménagement que l’Etat lui réclame. Au total, selon les calculs de l’Association des contribuables lislois, le malheureux se voit donc taxé sur son achat à hauteur de 84,4%.
Et cet exemple n’est pas isolé. L’Ifrap, think tank qui analyse les politiques publiques, répertorie ainsi sur son site de multiples exemples: 250 euros de taxation pour un abri de 8 m⊃2; d’un prix d’achat de 1200 euros dans une commune du Nord-Finistère, 365 euros de taxation pour une piscine non couverte de 25 m⊃2; dans une commune du Var ou encore 500 euros de taxation pour un abri de 17 m⊃2; dans une commune des Côtes-d’Armor.
Là aussi, comme pour la taxe foncière, la fronde commence à prendre de l’ampleur mais rien ne garantit que cette taxe disparaîtra. Pour l’instant, Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du Budget a «prescrit un examen attentif de ce dossier». Affaire à suivre dans la loi de Finances.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Crédit immobilier : les banques baissent leurs taux

Crédit immobilier : les banques baissent leurs taux | IMMOBILIER | Scoop.it
Après la période de hausse, une dizaine d’établissements bancaires ont décidé d'abaisser les taux de crédit de 0,10 % à 0,20 % en moyenne. Est-ce le signe d’une nouvelle tendance ?

Envoyer à un ami
Imprimer
Commentaires

La hausse des taux serait-elle enfin terminée ? Après le coup de chaud de l’été, la politique des établissements bancaires en matière de crédit semble être orientée à la baisse. Comme l’annonce le courtier Vousfinancer, près d’une dizaine de banques ont à ce jour reculé leurs barèmes de taux de 0,10 % à 0,20 % en moyenne. "Compte tenu du recul des taux d’emprunt d’État et des objectifs élevés que se sont fixés les banques pour 2016, certaines ont fait le choix de diminuer leurs taux de crédit en novembre, notamment sur 20 ans ou plus. L’objectif est de reprendre des parts de marché sur des durées moins répandues dans un contexte de taux historiquement bas et de cibler de nouveau une clientèle de primo-accédants, dont la part reste encore faible", analyse Jérôme Robin, président de Vousfinancer.com

Tous les profils peuvent profiter de cette baisse généralisée, même si la clientèle haut de gamme, possédant des revenus importants, est encore la plus "chouchoutée"par les banques. Ainsi, il est dormais possible d’emprunter en moyenne "à 2,25 % sur 15 ans, 2,60 % sur 20 ans et 3 % sur 25 ans", selon Vousfinancer. "Par exemple, dans une grande banque nationale, on peut obtenir en novembre un taux à 3,30 % sur 20 ans avec des revenus inférieurs à 40 000 €/an, mais 2,30 % sur la même durée si les revenus sont supérieurs à 80 000 €", précise le courtier.

UN CONTEXTE FAVORABLE AUX PRIMO-ACCÉDANTS
Ce léger recul des taux, associé aux récentes annonces du président de la République concernant l’élargissement du PTZ devrait contribuer à faire revenir sur le marché des primo-accédants en capacité d’acheter. Car comme l’explique Sandrine Allonier, chargée des relations banques pour Vousfinancer, la version actuellement en vigueur du PTZ ancien, n’a pas permis le retour de cette catégorie d’acquéreurs : "nous n’avons eu quasiment aucune demande de crédit avec un prêt à taux zéro dans l’ancien cette année, car le dispositif actuel est à la fois trop limité géographiquement et avec des montants limités en zone C".

Actuellement, le PTZ ancien en zone C peut atteindre, au maximum, 18 % du montant d’un bien n’excédant pas les 230 000 € pour un couple avec 3 enfants soit 41 400 €, d’après le courtier. En 2016, il aboutirait à 40 % du montant du bien soit 92 000 € en zone C pour le même ménage et jusqu’à 138 000 € en zone A.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Squats, abris de fortune... l’habitat précaire gagne du terrain

Squats, abris de fortune... l’habitat précaire gagne du terrain | IMMOBILIER | Scoop.it

Entre 2010 et 2014, la part des personnes vivants dans des squats et autres abris de fortune est passée de 2,9% à 3,6%. Chez les plus précaires, le logement reste un poste de dépenses à la fois coûteux et incompressible.

On peut difficilement parler de précarité sans évoquer le sujet du logement, qui est l’un des piliers indispensables à améliorer - au même titre que l’emploi - pour sortir de l’ornière. Et en 2014, l’habitat précaire a encore gagné du terrain en France... et il s’est diversifié! Abris de fortune faits de carton et divers matériaux, squats, ou à même la rue, la part de personnes vivant dans ces conditions est passée de 2,9% en 2010 à 3,6% en 2014, selon une étude réalisée par le Secours Catholique que nous dévoilons aujourd’hui.
Ce sont ces types de logements hautement précaires qui ont le plus augmenté, quand la part des personnes vivants dans des centres d’hébergements (3,3%) est restée identique, et quasiment identique concernant les hôtels ou pensions (elle est passée de 1,2% en 2010 à 1,1% en 2014). En France, l’ensemble des logements précaires se chiffre en 2014 à 16,3% de logements, contre 83,7% de logements stables. En tout, 44,3% des ménages rencontrés par le Secours Catholique en 2014 étaient locataires dans le parc social.
Le logement, un budget incompressible

Les places d’hébergement sont de plus en plus saturées, année après année. L’accès à un logement adapté à ses besoins est restreint par le faible taux de rotation dans les logements, et le manque de logements sociaux, note également le Secours Catholique. En 2014, quasiment 60% des ménages accueillis au Secours Catholique déclarent avoir des impayés dont le montant médian est de 800 euros, soit 90% des revenus mensuels de ces ménages. Des impayés qui sont dus en grande majorité aux dépenses liées au logement et à l’énergie. Si le budget logement est incompressible, leurs économies se font donc sur les autres postes budgétaires.
Pour améliorer ces problèmes de budget logement, certaines initiatives existent pourtant. «Ce passage de l’hébergement au logement est essentiel, expliquait au Figaro Immobilier Philippe Bry, président du Groupe logement français. C’est un gros enjeu pour les associations comme pour les bailleurs et il est essentiel de trouver des passerelles pérennes.» Il y a quelques mois, Emmaüs solidarité lançait avec le soutien du Groupe logement français, un jeu baptisé Kijoulou. Son objectif: accompagner les plus fragiles pour les aider à devenir des locataires avertis qui sauront gérer leur budget.
Chez Emmaüs, l’utilisation du jeu s’inscrit dans le cadre d’une formation de trois mois des candidats à la location débouchant sur un diplôme maison. Une formule qui rassure aussi bien les futurs occupants (dont les deux tiers n’ont jamais été locataires en France) que les bailleurs.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Une nouvelle prime de 1000€ pour un bail solidaire

Une nouvelle prime de 1000€ pour un bail solidaire | IMMOBILIER | Scoop.it
Une subvention de 1 000 € est accordée aux particuliers prêts à mettre en location un bien à des loyers inférieurs à ceux du marché. Les logements seront occupés par des populations précaires soutenues par des associations agréées par l’État.

Envoyer à un ami
Imprimer
Commentaires

C’est le petit coup de pouce de cette fin d’année à destination des propriétaires. L’Agence Nationale de l'Habitat (Anah) octroie, depuis le 1er novembre 2015, une subvention de 1 000 €  à tous les bailleurs prêts à louer un logement en loyer social ou très social. Cette "prime" pourra être sollicitée jusqu’au 31 décembre 2017. Une manière, pour les pouvoirs publics, de (re)donner goût à l’intermédiation locative, un dispositif en vigueur depuis bientôt 7 ans. Ce mécanisme permet d’offrir un toit aux populations les plus précaires et les plus démunies.  


COMMENT CONVENTIONNER SON LOGEMENT ?
Pour bénéficier de la subvention, le bailleur doit, dans un premier temps contacter l’Anah. Il passe ensuite, pour la mise en location du bien, par une association agréée par l’État ou une agence immobilière sociale (AIS). L’appartement ou la maison est confié à l’une des deux structures durant au moins 3 ans. Elles prennent en charge l’ensemble des gestions courantes du bien, du paiement des loyers à la remise en l’état de l’appartement, si besoin.  

QUELS SONT LES BIENS CONCERNÉS ?
Le logement en location doit respecter les critères de décence prévus par la loi (9 m⊃2; minimum, hauteur de plafond égale ou supérieur à 2,20 mètres...). Si des travaux sont à réaliser dans le bien, l’association gestionnaire peut aider le propriétaire dans le montage d’un dossier d’aide à la rénovation de l’Anah.

Les travaux pris en compte concernent l’isolation, l’amélioration du système de chauffage, la production d’eau chaude…  Le montant alloué s’élève à 25 % du coût total des travaux, plafonné à 187,5 €/m⊃2; dans la limite de 15 000 € par logement. Il est possible de cumuler ce dispositif avec l’éco-prêt à taux zéro.

ATTENTION : SI LE PROPRIÉTAIRE SOLLICITE L’ANAH POUR LES TRAVAUX, IL EST DANS L’OBLIGATION DE METTRE SON BIEN EN LOCATION DURANT AU MOINS 6 ANS.
QUEL NIVEAU DE LOYER FAUT-IL PRATIQUER ?
Le montant des loyers sont ceux du Borloo ancien, comme l’illustre le tableau ci-dessous :

  ZONE A ZONE B1 ET B2 ZONE C
MONTANT LOYER SOCIAL 6,62 € 6,02 € 5,40 €
MONTANT LOYER SOCIAL AVEC DÉROGATION 9,91 € 8,19 € 6,38 €
MONTANT LOYER TRÈS SOCIAL 6,26 € 5,85 € 5,21 €
MONTANT LOYER TRÈS SOCIAL AVEC DÉROGATION 9,04 € 6,99 € 5,78 €

Le locataire paie généralement 25 % du loyer. Le reste est pris en charge par l’association qui l’accompagne.

PEUT-ON BÉNÉFICIER D’AVANTAGES FISCAUX ?
En louant en Borloo ancien, les propriétaires peuvent profiter d’une déduction de 30 à 70 % sur leurs revenus locatifs imposables en respectant les conditions suivantes :

AVANTAGES FISCAUX CONDITIONS
30 % Signer une convention avec l'Anah pour un niveau de loyer et de ressources intermédiaires
60 % Signer une convention avec l'Anah pour un niveau de loyer et de ressources dit "social" ou "très social". Le montant de la déduction étant identique, le choix se fera en fonction des montants de subventions attendues de l'Agence et non selon des critères fiscaux.
70 % Applicable dans les zones tendues lorsque la location est consentie, à un organisme public ou privé, en vue de la sous-location ou l’hébergement, à usage d’habitation principale, de personnes en situation de grande précarité pour des niveaux de loyers sociaux ou très sociaux.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Gaspillages du secteur public : des logements de fonction prestigieux pour des milliers de privilégiés

Gaspillages du secteur public : des logements de fonction prestigieux pour des milliers de privilégiés | IMMOBILIER | Scoop.it
Diplomates, recteurs d'académie, élus... Plusieurs milliers de personnes habitent toujours dans des appartements de prestige aux frais des contribuables. Etat des lieux.

Officiellement, le gouvernement est en train de donner un petit coup de balai dans ses logements de fonction. C'est mieux que rien, bien sûr. Mais il serait temps qu'il fasse un grand ménage ! Certes, parmi les quelque 100.000 logements que l'Etat et les collectivités locales offrent généreusement - et souvent en toute discrétion - à certains de ses fonctionnaires et élus, beaucoup répondent à une réelle "obligation de service". C'est le cas pour les gendarmes, les militaires ou pour les directeurs d'école communale. Mais bien d'autres relèvent du seul privilège.

Surtout quand ils sont situés dans des bâtiments ultrachics. Il suffit de regarder le parc des hôpitaux parisiens. L'AP-HP, qui met gratuitement plus de 1.100 logements à disposition de ses employés, loge une demi-douzaine de hauts cadres dans le prestigieux hôtel Scipion, à Paris, alors même que certains ne travaillent plus dans l'institution. Ambassadeurs, recteurs d'académie, représentants de l'Etat en province... Au total, plusieurs milliers de personnes sont aujourd'hui logées à l'œil dans des conditions ultraconfortables. Selon nos calculs, le retour à des pratiques plus saines pourrait faire économiser entre 100 et 200 millions d'euros aux finances publiques.

L'INSTITUT DE FRANCE ET SES CINQ ACADÉMIES FOURNISSENT GRATUITEMENT DES APPARTEMENTS SUR LES QUAIS DE SEINE ET AU... CHÂTEAU D'ENGHIEN

On peut dire qu'ils ne s'en font pas à l'Institut de France. Cette vieille institution qui regroupe cinq académies (dont l'Académie française et celle des belles-lettres) dispose d'un patrimoine immobilier estimé à plusieurs milliards d'euros, avec notamment une quarantaine d'immeubles à Paris. Et elle distribue des logements de fonction sans barguigner à ses heureux membres. D'après un rapport très récent de la Cour des comptes, dix personnes au sein même de l'Institut bénéficient d'un toit gratuitement, dont un dans le somptueux palais qui donne quai de Conti, dans le VIe arrondissement. Trois académiciens disposent même d'un appartement dans le château d'Enghien, à côté de celui de Chantilly, au nord de Paris. "Le quatrième logement de ce bâtiment est occupé par la conservatrice générale du patrimoine affectée au musée Condé", précise la Cour. Le directeur qui vient d'arriver à l'Académie des beaux-arts a lui aussi de quoi se réjouir : sa fonction lui permet d'habiter un six-pièces de 340 mètres carrés dans l'hôtel de Chimay, quai Malaquais à Paris. Pas étonnant que le poste soit très convoité...

LES DIPLOMATES BASÉS À L'ÉTRANGER SONT PARMI LES MIEUX LOGÉS DE NOTRE RÉPUBLIQUE

Fini la folie des grandeurs pour nos diplomates ? Certes, le Quai d'Orsay a récemment réduit la voilure sur ses logements de fonction. Il a ainsi vendu en 2014, pour 70 millions d'euros, le duplex new-yorkais de dix-huit pièces qu'occupait notre ambassadeur aux Nations unies. Mais le nouveau titulaire du poste, François Delattre, n'est pas pour autant à la rue : l'Etat vient de lui acheter un penthouse de 520 mètres carrés avec ascenseur intérieur et jardin, entre la 2e et la 3eAvenue, dans le très chic Upper East Side de Manhattan pour 12,4 millions d'euros. Gérard Araud, notre nouvel ambassadeur aux Etats-Unis, ne dort pas non plus dans un tonneau. Ce petit verni a emménagé au printemps dans la prestigieuse demeure avec piscine, datant de 1910, réservée au plus haut représentant de notre pays à Washington, tout juste rénovée pour 4,5 millions d'euros. C'est la même chose dans bien d'autres capitales. Au total, combien l'Etat dépense-t-il pour loger ses diplomates ? Impossible de le savoir avec précision, mais la note annuelle s'élève sans doute à plus d'une centaine de millions d'euros.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.





Acquis au début de l'été par l'Etat, ce somptueux logement de 520 mètres carrés situé en plein cœur de New York a coûté 12,4 millions d'euros. Il se compose 10 pièces réparties sur 4 étages.
photos ©agence immobilière Zillow

LES SOUS-PRÉFETS OCCUPENT DES DEMEURES DE PRESTIGE... ALORS QU'ILS NE SERVENT À RIEN !

La sous-préfecture de Vierzon, dans le Cher, a refusé de nous dévoiler la superficie du logement de fonction de son patron (une maison de maître située sur une propriété de 13.000 mètres carrés). Mais il suffit de jeter un coup d'œil pardessus la clôture pour se rendre compte qu'il n'y vit pas à l'étroit. "Elle fait au moins 250 mètres carrés", assure un agent immobilier de la ville. On est certes loin des fastes du superbe hôtel de Noirmoutier, à Paris, où loge le préfet de la région Ile-de-France. Mais c'est tout de même beaucoup pour une sous-préfecture qui ne sert à rien ou presque. Depuis que le renouvellement des cartes grises et des permis de conduire a été transféré à la préfecture de Bourges, à 30 kilomètres, cette antenne publique ouverte 2h45 par jour et qui fait travailler une dizaine d'agents peine en effet à s'occuper. Et c'est comme ça dans la plupart des 238 sous-préfectures qu'abrite l'Hexagone (le seul département du Puy-de-Dôme en compte quatre). La Cour des comptes a récemment appelé à rationaliser ce réseau qu'elle juge "de plus en plus inconsistant" et cher (près de 250 millions d'euros). Mais le gouvernement a bien du mal à s'y atteler.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.



Le sous-préfet de Vierzon est logé dans cette maison de maître située dans un parc de 13.000 mètres carrés ...



... mais son administration ouvre à peine trois heures par jour !
photos ©P. Bouchut

ÉPINGLÉES PAR LA COUR DES COMPTES POUR LEUR FAIBLE UTILITÉ, LES CHANCELLERIES D'UNIVERSITÉS OFFRENT DES TOITS LUXUEUX À LEURS RESPONSABLES

Quand on aime, on ne compte pas... Bien qu'elles manquent cruellement d'argent, nos facs ne regardent pas à la dépense quand il s'agit de loger leurs huiles. D'après la Cour des comptes, non seulement la Chancellerie des universités de Paris loue jusqu'à 25% moins cher les appartements que ses treize universités possèdent dans la capitale (près de 10.000 mètres carrés au total), mais elle loge à l'œil pas moins de vingt et une personnes. A commencer par le recteur de Paris, qui dispose d'un 250 mètres carrés dans l'enceinte même de la Sorbonne, à deux pas du Luxembourg. Ses homologues de province ne sont pas en reste. Celui de Nice profite par exemple de la villa Beluga, une incroyable propriété de 464 mètres carrés avec jardin et vue sur la baie des Anges, louée par l'Etat à la ville. Le maire, Christian Estrosi, a certes annoncé récemment la mise en vente de cette merveille, qui sert de logement de fonction depuis plus de quarante ans. Mais rien n'est fait pour le moment. Ces privilèges sont d'autant plus étonnants que, d'après les magistrats de la Cour, les chancelleries d'universités devraient être... supprimées.

DE L'ASSEMBLÉE AU SÉNAT EN PASSANT PAR LES GRANDES VILLES, NOS ÉLUS SE RÉSERVENT LES PLUS BEAUX APPARTEMENTS DE FONCTION DE LA RÉPUBLIQUE

Bien sûr, la plupart de nos élus se logent à leurs frais. Mais certains vivent dans des habitations somptueuses payées par le contribuable. Claude Bartolone, le président de l'Assemblée, est l'un des mieux lotis : il occupe le superbe hôtel de Lassay, dont les coûts de personnel avoisinent 2 millions d'euros par an. Son homologue du Sénat, Gérard Larcher, dispose pour sa part d'un joli pied-à-terre au sein du palais du Luxembourg. Dans un élan de conscience, il a récemment annoncé vouloir supprimer les logements de fonction offerts par son Assemblée, excepté ceux du commandant militaire, du médecin et... du sien ! La mairie de Paris est aussi très généreuse : elle propose (Anne Hidalgo a refusé) à son premier magistrat pas moins de 1.000 mètres carrés sous les dorures. Les Chirac y ont longtemps habité.

Sandrine Trouvelot
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Conditions assouplies et deux milliards d'euros pour la primo-accession à la propriété - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Conditions assouplies et deux milliards d'euros pour la primo-accession à la propriété - Localtis.info - Caisse des Dépôts | IMMOBILIER | Scoop.it

Annoncées par François Hollande, détaillées par Sylvia Pinel, confirmées en loi de finances pour 2016, les mesures d'assouplissement du prêt à taux zéro opèrent un virage à 180 degrés...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Logement : la colocation toujours plus recherchée

Logement : la colocation toujours plus recherchée | IMMOBILIER | Scoop.it

Les loyers pratiqués en colocation ont légèrement augmenté en 2015, affirme le site spécialisé Appartager.com.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

La baisse des prix des logements s'est atténuée au troisième trimestre 2015

La baisse des prix des logements s'est atténuée au troisième trimestre 2015 | IMMOBILIER | Scoop.it

Sur un an, les prix des logements ont baissé de 1,2% au troisième trimestre 2015, après -2,1% au deuxième trimestre, selon la dernière mise à jour de ...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Vente d’un bien démembré (usufruit et nue propriété), quid de l’impôt sur la plus-value immobilière ?

Vente d’un bien démembré (usufruit et nue propriété), quid de l’impôt sur la plus-value immobilière ? | IMMOBILIER | Scoop.it

RT @lbpatrimoine: Vente d’un bien démembré (usufruit et nue propriété), quid de l’impôt sur la plus-value… https://t.co/NLbhX0VuKN...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Un plan pour une 'nouvelle politique immobilière de l'Etat'

Un plan pour une 'nouvelle politique immobilière de l'Etat' | IMMOBILIER | Scoop.it

France Domaine devrait devenir une

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Ces villes où les prix devraient monter en 2016

Ces villes où les prix devraient monter en 2016 | IMMOBILIER | Scoop.it

7 des 10 premières villes de France sont sur la pente descendante en 2016, selon Meilleursagents.com. Et dans celles où les prix sont susceptibles de ...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Que signifient les risques naturels, miniers et technologiques sur un diagnostic ?

Que signifient les risques naturels, miniers et technologiques sur un diagnostic ? | IMMOBILIER | Scoop.it

Que signifie ERNT ? Explications sur l'Etat Des Risques Naturels et Technologiques #Paris #proprietaires #location https://t.co/xT0QLGTcMs

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Visale, nouvelle caution locative centrée sur les salariés jeunes ou précaires

Visale, nouvelle caution locative centrée sur les salariés jeunes ou précaires | IMMOBILIER | Scoop.it

Après l'abandon de la Garantie universelle des loyers (GUL), une des mesures phares de la loi Alur votée en 2014 mais jugée trop coûteuse, le gou ...

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Qui sont les hors-la-loi de l’encadrement des loyers

Qui sont les hors-la-loi de l’encadrement des loyers | IMMOBILIER | Scoop.it

INFOGRAPHIE - Selon une enquête, 42% des loyers de la capitale ne sont pas conformes à l’encadrement des loyers. 4 graphiques pour connaître les arrondissements, le type de logements touchés et les dépassements constatés.

Plus d’un appartement sur trois se loue plus cher que le maximum autorisé à Paris, et même un sur deux lorsqu’il l’est directement par un particulier, constate l’association de consommateurs CLCV, trois mois après le début de l’encadrement des loyers. Quelque 650 petites annonces publiées sur cinq sites internet différents - seloger.com, fnaim.fr, leboncoin.fr, pap.fr, et century21.fr -, ont été retenues pour cette étude, avec un «partage équitable» entre locations meublées et vides, et entre professionnels de l’immobilier et propriétaires-bailleurs en gestion directe.
Il en ressort que 42% des loyers ne sont pas conformes à la loi et excèdent, en moyenne de 146,51 euros par mois, soit 1.758,12 euros à l’année, le montant maximum applicable. Les loyers abusifs sont nettement plus fréquents quand le logement est loué en direct: seules 47% des annonces sont conformes à la loi, contre 70% via un professionnel. Le taux d’annonces respectant la loi grimpe à 80% sur century21.fr et 72% sur seloger.com. Il chute en revanche à 59% sur fnaim.fr, à 53% sur pap et même 46% sur leboncoin.fr.
Cela signifie tout de même que «30% des annonces passées par un professionnel ont un loyer excédant le maximum applicable», souligne l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV). Or, «au regard de ses obligations, tant légales que déontologiques, l’agent immobilier se doit de refuser toute annonce de ce type», pointe-t-elle.

Géographiquement, les bons élèves qui se comportent mieux que la moyenne (42% d’offres qui ne répondent pas à l’encadrement des loyers) se situent dans les 7e, 9e, 19e et 20e arrondissements. A l’inverse, c’est dans 3e, 2e, 6e, 4e et 16e arrondissements que l’on trouve le moins de logements appliquant correctement les règles.

En outre les abus concernent essentiellement les petites surfaces, car le taux d’annonces conformes à la loi y est le plus faible: 50% pour les 1 pièce, contre 59% pour les 2 pièces, 66% pour les 3 pièces et 78% pour les 4 pièces et plus, a constaté l’association. Les loyers «hors-la-loi» sont aussi plus fréquents et plus excessifs lorsque le logement est meublé: seules 52% des annonces pour ce type de biens sont conformes à la loi, contre 64% des locations nues.

Et le montant du dépassement est de 160 euros en moyenne pour un meublé, contre environ 128 euros pour un logement vide. Ainsi, «mieux vaut louer un logement nu assez grand dans le 20e arrondissement par l’intermédiaire d’une agence qu’un petit studio meublé dans le 16e, géré directement par le bailleur», conclut la CLCV.
L’association s’inquiète du fait que la contestation du loyer par le locataire auprès de la Commission départementale de conciliation (dont la saisine est gratuite) s’avère «assez délicate», car elle risque d’envenimer dès le départ la relation bailleur/locataire.

Pour une meilleure information des locataires, les annonces doivent préciser le montant du loyer de référence majoré, le nombre de pièces, la localisation géographique. L’information doit être identique sur tous les supports (annonces en vitrine, internet, papier) et concerner les professionnels comme les particuliers, dit la CLCV, afin que les locataires puissent savoir d’emblée si le loyer proposé respecte la loi ou non.
Depuis le 1er août, à la signature d’un nouveau bail ou lors d’un renouvellement, le loyer d’un logement ne peut dépasser de 20% un loyer de référence fixé par arrêté préfectoral (selon le nombre de pièces et la période de construction), ni lui être inférieur de 30%, en vertu de la loi Alur du 24 mars 2014.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

5 tendances qui bouleversent notre façon d’habiter

5 tendances qui bouleversent notre façon d’habiter | IMMOBILIER | Scoop.it

L’économie du partage, le mélange vie privée et professionnelle et l’allongement de la vie ont profondément modifié le rapport des Français au logement selon une enquête Ipsos. Ses conclusions en 5 points.

Après avoir fait plancher l’institut de sondages Ipsos et le sociologue Jean-Claude Kaufmann, le Lab’ du réseau immobilier Orpi est parvenu à détacher quelques grandes tendances qui marqueront la façon d’habiter aujourd’hui et demain. Voici cinq points forts, concernant aussi bien les jeunes générations que les seniors.
1. Le bel avenir de la colocation

Loin d’une vague solution de dépannage, la colocation séduit un public toujours plus large. Pas moins de 28 % des sondés peuvent envisager d’y recourir (8 % l’ont déjà fait) et même 39 % des moins de 35 ans à en croire l’étude Ipsos menée auprès de 1000 personnes. «La colocation cumule actuellement les avantages, souligne le sociologue Jean-Claude Kaufmann. C’est une solution économique, mais c’est aussi un moyen pour les jeunes de ne pas s’installer trop vite. On s’investit moins dans une colocation et on y conserve cette impression de se démultiplier et de vivre plus intensément.» A défaut d’une colocation, les seniors envisagent de plus en plus la possibilité de louer une chambre dans leur domicile à un étudiant. Ils sont 40% à être intéressés par la formule, pour peu que le locataire respecte leurs règles de vie.
2. Vive le troc, l’échange de logements ou la location de courte durée

«L’explosion de l’économie collaborative a eu un impact très fort sur la relation au logement», explique Bernard Cadeau, président du réseau immobilier Orpi. Même chose pour le nomadisme et la bougeotte grandissante des Français. Ils sont ainsi 56 % à envisager de s’expatrier plusieurs années avant de revenir en France et 52 % à pouvoir songer à un échange de logement pendant les vacances. Et dans les tendances appelées à se développer encore: 46 % des Français pourraient louer une chambre de leur logement pour en tirer un complément de revenus (37 % chez les plus de 65 ans contre 51 % chez les moins de 35 ans). Et ils sont déjà 32 % à se sentir capable de mettre en location leur logement sur Internet lorsqu’ils n’y sont pas (21 % chez les 65 ans et plus contre 43 % chez les moins de 35 ans).
3. La résidence secondaire a du plomb dans l’aile

«Autant l’accès à la propriété reste central et demeure un enracinement qui rassure les jeunes générations, autant la résidence secondaire ne remporte plus les suffrages des nouvelles générations», souligne Bernard Cadeau. A l’heure des voyages bon marché et des locations faciles en ligne, la maison de campagne apparaît à la fois comme un gouffre financier et comme une limitation du champ des possibles. «Si les acheteurs se détournent un peu de ce genre de biens, j’ai une part grandissante de ma clientèle qui choisit de faire des travaux dans sa maison de campagne au moment de la retraite pour en faire sa résidence principale», précise Franck Sasso, agent immobilier à Champigny-sur-Marne.
4. Un bureau à la maison, c’est essentiel

Alors que la frontière vie privée/vie professionnelle devient toujours plus floue, la présence d’un espace bureau dans le logement s’impose comme une nécessité. C’est déjà une réalité pour 15 % des Français et ils sont 55 % à envisager de s’en installer un (et même 62 % chez les moins de 35 ans). Une tendance et une demande qu’observe tous les jours Franck Sasso dans son travail d’agent immobilier. «Dans bien des cas, le dressing qui intéresse moins aujourd’hui est transformé en bureau, souligne-t-il. Parfois aussi, les acheteurs s’assurent qu’il y a une prise téléphonique dans la cave pour y installer facilement leur coin bureau/Internet.»
5. Le salon, pièce préférée devant la cuisine

La pièce que les Français rêvent d’agrandir dans leur logement, c’est majoritairement le salon/salle manger (pour 42 % des sondés) devant la cuisine (25 %). La salle de bain ne récolte que 17 % des suffrages contre 16 % pour la chambre. «A l’ère de la maison connectée, on souhaite un chez soi ouvert, avec la possibilité d’avoir des pièces multi-activités. Et le salon/salle s’y prête le mieux», souligne Jean-Claude Kaufmann. Quant à la cuisine, son retour en grâce n’est qu’un retour au sources. Après la vogue des petites cuisines des années 80, la pièce regagne ses lettres de noblesse. «Et l’on perçoit aussi l’impact des émissions de déco et de cuisine, estime l’agent immobilier Franck Sasso. On nous réclame désormais régulièrement un îlot central pour préparer son repas à la manière de Top Chef.»

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Immobilier : les prix parisiens repassent à 8 000 €/m²

Immobilier : les prix parisiens repassent à 8 000 €/m² | IMMOBILIER | Scoop.it
Immobilier : les prix parisiens repassent à 8 000 €/m⊃2;
Publié le 29/10/2015
Avec des transactions en hausse, les prix progressent à nouveau dans la capitale. Un mouvement ponctuel, qui pourrait, selon les notaires, ralentir dans les mois à venir.

Envoyer à un ami
Imprimer
Commentaires

Les notaires de Paris-Île-de-France l’anticipaient depuis quelques temps. Cette fois-ci, ils en sont sûrs. Les prix dans l’immobilier ancien atteignent à nouveau les 8 000 €/m⊃2; en moyenne dans la capitale. Ils augmentent ainsi de 1,5 % entre juin 2015 et août 2015. Mais pour ces professionnels du droit, il ne faut pas s’inquiéter. Ce léger rebond des prix est amené à se résorber. En se fondant sur les avant-contrats, le m⊃2; parisien avoisinerait les 8 010 € en décembre 2015, soit une progression très faible sur un trimestre. "La saisonnalité pousse traditionnellement les prix pendant l’été et avant la rentrée (…) Ce mouvement ne sera pas durable. Les prix ne s'engagent pas dans un mouvement de hausse", rassurent-ils.

Si les prix progressent partout à l’échelle de région sur le dernier trimestre, ce mouvement est encore trop faible, d’après les notaires, pour inverser la tendance globale à la baisse des prix en Île-de-France sur un an, comme l’illustre le tableau ci-dessous :

 DÉPARTEMENTS IDF 75 92 93 94 77 78 91 95
PRIX AU M⊃2; DE JUIN À AOÛT 2015 5290 € 8000 €  5200 € 3170 €  4140 €  2590 € 3660 € 2580 € 2650 €
ÉVOLUTIONS BRUTES EN 3 MOIS JUIN-AOÛT 2015 COMPARÉ À MARS-MAI 2015 +1,4 %  +1,5 %  +1,4 %  +1,3 % +1,4 %  +1,3 %  +1,5 %  +1,5 %  +1,1 % 
ÉVOLUTIONS EN 1 AN JUIN-AOÛT 2015 COMPARÉ À JUIN-AOÛT 2014 -2,1 % -1,8 % -1,6 %   -1,9 %   -1,9 %    -2,9 % -3 %  -3,5 %  -3,4 %
DES VENTES EN PLEIN ESSOR
La hausse mesurée des prix est due à la progression des transactions. Malgré la classique pause estivale, "le dynamisme des mois précédents" a compensé la "décélération" au niveau des ventes. "De juin à août 2015, près de 45 000 logements anciens ont été vendus, soit 18% de plus qu’à la même période en 2014." Une augmentation qui touche toutes les typologies de biens, des appartements (+19 %) aux maisons (+16 %).

Si l’activité est en hausse sur la région par rapport à l’an dernier à la même période (+9% comparé à juin-août 2014), les volumes de ventes restent inférieurs (-5%) à la période haute de 1999-2007. La grande couronne sort gagnante avec des transactions qui progressent de 23 %, suivie de la petit couronne (+17 %) et de Paris (+8 %). Un rebond qui n’est pas prêt de s’arrêter, selon les estimations des notaires.

  ÎLE-DE-FRANCE PARIS PETITE COURONNE GRANDE COURONNE
VOLUMES DE VENTES DE LOGEMENTS ANCIENS DE JUIN À AOÛT 2015 44 930 9 070 15 810 20 060
ÉVOLUTIONS EN 1 AN DES VENTES DE LOGEMENTS ANCIENS DE JUIN-AOÛT 2015
COMPARÉ À JUIN-AOÛT 2014 + 18 % + 8 % + 17 % + 23 %
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Le BTP se prépare à "la pire année depuis 30 ans"

Le BTP se prépare à "la pire année depuis 30 ans" | IMMOBILIER | Scoop.it
Septembre a été le 17e mois consécutif de baisse d'activité pour les entreprises du secteur en France, dépendantes à 70% d'une commande publique qui se réduit comme peau de chagrin.
Pris en tenaille entre la baisse des dotations aux collectivités locales et les retards accumulés sur le démarrage de grands projets, le secteur des travaux publics s'attend à perdre 15.000 emplois en 2015.

"C'est la pire année depuis 30 ans, et il y a eu une accélération extrêmement forte des pertes d'emplois en 2015", s'alarme Bruno Cavagné, le président de la FNTP, auprès de l'AFP. Septembre a été le 17e mois consécutif de baisse d'activité pour les entreprises du secteur, dépendantes à 70% d'une commande publique qui se réduit comme peau de chagrin.

Hausse des défaillances d'entreprises et baisse d'activité
Actuellement le contexte est très défavorable, le secteur des travaux publics prévoit une baisse de près de 10 % de son activité en 2015.

Concernant le bâtiment, "les défaillances d'entreprises, malgré une nette baisse au deuxième trimestre, progressent encore de 2,4 % en glissement annuel sur l'ensemble du premier semestre 2015", expliquait en octobre dans un discours Jacques Chanut, le président de la fédération française du bâtiment. Les très petites structures qui emploient entre 1 et 3 salariés sont les plus affectées.

Le bâtiment pourrait, lui, toutefois bénéficier d'un mieux en 2016, comme le suggèrent plusieurs facteurs. Dans le logement neuf, le crédit immobilier est en effet dynamique, tandis que les ventes des constructeurs de maisons individuelles ou des promoteurs sont toutes deux en hausse d'environ 20% sur un an.

Une lueur d'espoir qui ne touchera vraisemblablement pas le secteur des travaux publics, alors que les collectivités locales seront contraintes de couper dans certaines dépenses dans les mois à venir.
more...
No comment yet.