IMMOBILIER 2015
Follow
Find tag "transaction"
52.5K views | +42 today
IMMOBILIER 2015
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

L'immobilier, investissement préféré des Français

L'immobilier, investissement préféré des Français | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

L’immobilier reste une valeur sûre, selon un baromètre Cerenicimo qui s’est penché sur le comportement des Français en matière d'investissement.

 

Le support d’investissement privilégié par les Français pour se protéger de l’inflation reste l'immobilier, selon un baromètre Ifop* pour Cerenicimo. C'est ce qu'estiment 40 % des personnes interrogées, comme en 2013. La pierre est aussi un moyen de se prémunir des hausses d’impôt, pour 28 % des Français, soit un peu moins que le livret d’épargne, qui accuse lui un fort repli (31 % contre 40 % en 2013). Au contraire, l’assurance vie (20 % contre 16 % en 2013) et la Bourse (9 % contre 4 %) reprennent des couleurs.


Une valeur rassurante

..................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Pouvoir d’achat immobilier des Français, la situation en 2013

Un an après avoir dévoilé le premier indicateur du pouvoir d’achat immobilier réel des Français, ville par ville, MeilleursAgents.com et Empruntis.com

Depuis 2012, trois constats majeurs :

Comme annoncé lors de la première édition de l’indicateur, le marché immobilier a perdu 30% d’acheteurs, et 20% de vendeurs. La baisse des prix espérée n’a pas eu lieu, en revanche les volumes de vente ont chuté. Malgré une baisse exceptionnelle des taux, les emprunteurs ne sont pas revenus dans le marché. En 1 an, le pouvoir d’achat des Français s’est amélioré, avec des augmentations allant de 4m2; à Paris ou Nice, à 8m2; à Strasbourg, Nantes et Rennes, soit une pièce supplémentaire !


Malgré un marché en crise, le pouvoir d’achat immobilier des Français est en très forte augmentation par rapport à l’année dernière. Une note d’optimisme pour 2013 ?

 

1. La situation du crédit

Les signes négatifs :

Critères d’octroi appliqués à la lettre. Pas de réouverture des durées longues. Vigilance renforcée des établissements bancaires sur la stabilité financière / secteur d’activité. Etude très approfondie des dossiers : budget transport, essence, chauffage… tout est passé à la loupe et intégré dans le calcul de risques. Recentrage sur une clientèle haut-de-gamme avec la multiplication des produits sur ce segment, y compris des banques peu positionnées auparavant

 

Les signes positifs :Taux exceptionnellement bas (1 point de baisse effective sur une année) : resolvabilisation de ménages sur 1 an à conditions identiques d’octroi et grosses décotes possibles (jusqu’à 0,50% en dessous des barèmes affichés pour les très bons dossiers et 0,30% en moyenne pour les dossiers « classiques »). Des prêts à 110% pour l’investissement locatif de retour sur le marché. L’apport n’est pas la condition n°1, ce sont les revenus. Des baisses sont encore possibles dans les semaines à venir.


En clair, des taux très bas avec des conditions d’octroi prudentes mais réalistes. Au final, la baisse des taux d’1 point en 1 an a resovabilisé 20% des emprunteurs. Un bémol cependant, ils ne sont pas revenus dans le marché malgré cela, en témoigne la baisse des transactions enregistrée cette année.

 

2. La situation du marché immobilier

2012, l’année du rendez-vous manqué :

La baisse des prix tant souhaitée par certains n’a pas eu lieu. En revanche, les volumes de vente ont chuté (-30% à -40% selon les communes en Ile-de-France par exemple). Une situation qui s’explique par plusieurs raisons :Les taux d’intérêt ont baissé. L’équilibre entre l’offre et la demande s’est maintenu : la perte d’acheteurs solvables a été compensée par la perte d’acheteurs (-30%). Conséquence de l’ « effet qualité » : les biens vendus en 2012 sont en majorité des biens de qualité supérieure, ce qui a contribué à maintenir des prix élevés. Entre 2011 et 2012, les ventes « confort » sont passées de 40% à 10%, contribuant à maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande.


Les scenarios d’évolution :

La baisse des volumes va se poursuivre. Quasi-disparition des ventes «confort ». Pas de baisse significative de prix en 2013, mais l’effet qualité va s’estomper. Certains biens de moindre qualité dont la commercialisation a été retardée en 2012 vont se vendre en 2013. La construction de nouveaux logements restera limitée (le nouveau dispositif Duflot étant moins intéressant que le Scellier).


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Les propriétés de luxe se vendent bien en France: le signe d'une fuite des riches ?

Les propriétés de luxe se vendent bien en France: le signe d'une fuite des riches ? | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Les ventes de biens immobiliers de luxe se maintiennent à des niveaux élevés, note Sotheby's International Realty en France. Selon la filiale de la maison d'enchères britannique, cela s'expliquerait en partie par la fuite des familles françaises les plus riches, qui s'inquiètent d'un alourdissement des taxes.

Depuis l'élection présidentielle, le soleil brille sur le marché de l'immobilier de luxe en France. Malgré la crise, les ventes de biens immobiliers haut de gamme se sont maintenues au deuxième trimestre, selon Sotheby's International Realty France-Monaco. Les biens supérieurs à 5 millions d'euros seraient particulièrement nombreux parmi les transactions enregistrées. Et selon l'agence immobilière spécialisée dans les biens de luxe, cela s'explique notamment par "la décision d'un nombre important de familles françaises fortunées de quitter le pays à cause des initiatives annoncées par le nouveau gouvernement "...

" Lors des transactions conclues, nous assistons à des négociations de plus en plus importantes. Les prix sont en train de baisser de l'ordre de 15 % à 20 %, et à notre avis cette tendance va prendre de l'ampleur après la rentrée"...


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Immobilier : hausse de 0,7 % des frais de notaire

Immobilier : hausse de 0,7 % des frais de notaire | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Les frais de mutation des achats immobiliers subiront dès mars, une augmentation de 0,7 %. La TVA des émoluments des notaires, elle, est passée à 20 %.


L'info a été presque intimiste. Le texte de loi entrera en application le 1er mars. Les frais de notaire augmenteront de 0,7 % en 2014. Ils représentent aujourd'hui aux alentours de 7 % du prix d'achat. L'annonce peu connue du grand public en fin d'année 2012, n'a pas fait déborder les études notariales, dont l'activité reste toujours très chargée en décembre.

Cette augmentation concerne en fait ce qu'on appelle les frais de mutation. « Ces frais reviennent pour l'essentiel au département et à la commune. C'est la part du département qui subit cette augmentation. Je pense que ce n'est pas arrivé depuis plus de dix ans », précise Jean-Claude Chevallier, président de la chambre des notaires d'Indre-et-Loire. « En fait englobés dans un terme générique de frais notariaux, ces frais se décomposent pour exemple actuellement avant la majoration, pour un achat de 150.000 € de 8.130 € de frais d'enregistrement et de 2.510 € d'émoluments pour le notaire », explique le président de la Fnaim, Bruno Brosset qui ne se dit pas inquiet de l'impact de cette augmentation sur le marché immobilier.


Quelque mille euros de plus


Mais avec l'augmentation d'une part de la TVA des émoluments qui vont passer de 19,60 à 20 %, et l'augmentation des frais de mutation, ce sont donc les futurs acquéreurs qui vont devoir mettre la main au porte-monnaie.

..................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).



Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Chute des ventes dans l'immobilier : avis des professionnels

Chute des ventes dans l'immobilier : avis des professionnels | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Agences immobilières désertes, liste d’annonces immobilières qui s’allongent interminablement, pancartes « à vendre » qui se multiplient aux quatre vents des façades des immeubles… Les facteurs de cette conjoncture morose : prix au m2 trop élevé, crise économique, obtention d’un prêt bancaire difficile, attentisme des investisseurs face à un marché incertain… Conséquences : les transactions s’effondrent. Comment les professionnels de l’immobilier voient la fin de l’année ?

Le phénomène qui s’éternise désespère les professionnels de l’immobilier. En effet, depuis le début de l’année le marché est en chute libre avec des transactions en net recul allant de 17 % à … 40 %.

Les acheteurs potentiels sont pourtant toujours présents et n’attendent qu’une étincelle pour repartir dans les investissements immobiliers. Quelles sont les premières causes de ce désintéressement pour l’investissement locatif ?

Forte hausse du prix au m2

Les biens immobiliers sont encore jugés inaccessibles pour la grande majorité des ménages. Selon Frédéric Monssu, directeur général du réseau Guy Hoquet : « Persuadés que leur logement est le plus beau et parce qu’un voisin a vendu le sien à un bon prix, les vendeurs ne veulent pas baisser le leur. Résultat, la transaction ne se fait pas ».

Des prêts bancaires difficiles à décrocher

Les banquiers sont frileux et demandent toujours plus de garanties avant d’accorder un prêt bancaire. Malgré des taux d’intérêt assez bas, les conditions d’accès sont strictes et ralentissent les velléités des investisseurs.

Que pensent les professionnels ?

« A Paris, l’offre de logements est faible et les acheteurs toujours nombreux, les prix resteront stables en 2012 », énonce Christophe du Pontavice Directeur de Efficity. Il prévoit des baisses de 3 % à Toulouse (Haute-Garonne), Lille (Nord), Lyon (Rhône), Nice (Alpes-Maritimes), voire de 7 % à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Quant au patron de Century 21, Laurent Vimont, il exclut « tout effondrement de prix » mais explique qu’une baisse de 5 à 10 % ferait enfin repartir le marché.

 


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Immobilier à Paris : le volume des ventes décroche

Immobilier à Paris : le volume des ventes décroche | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Seulement 1.500 ventes de logements ont été réalisées en février dans la capitale. Il faut remonter à février 2009 pour retrouver un volume de vente équivalent. Coup de frein passager ou plus durable ?...

Certes l'effet de la réforme de l'imposition des plus-values immobilières est passé par là. Mais ce n'est sans doute pas le seul facteur expliquant ce décrochage.L'attentisme électoral conjugué au manque de visibilité économique ont sûrement provoqué ce coup de frein...

Seule certitude : si le volume des ventes continue à baisser, les vendeurs lâcheront du lest sur leurs prétentions. Au lieu de conserver dans leur portefeuille des biens proposés trop cher, les agents immobiliers relancent leurs vendeurs pour qu'ils fassent preuve de plus de réalisme. Quant aux acheteurs disposant d'un plan de financement bouclé, ils ont toutes les cartes en main, pour réaliser une bonne opération.A eux de bien négocier...


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.