IMMOBILIER 2015
Follow
Find tag "revenu"
53.8K views | +54 today
IMMOBILIER 2015
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Bientôt un Krach #immobilier ?

Bientôt un Krach #immobilier ? | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Pour l’économiste Jacques Friggit, l’évolution des prix des logements doit suivre celle des revenus des acquéreurs. Et lorsqu’elle s’en éloigne fortement, les prix immobiliers sont appelés à reculer comme le laisse penser ” la courbe de Friggit “.

Quel type de retournement du marché de l’immobilier résidentiel risque de nous toucher? Jacques Friggit, économiste spécialiste du secteur immobilier, me rappelle que le ratio entre l’indice des prix immobiliers et le revenu des ménages a évolué dans un « tunnel » de 1965 jusqu’au début des années 2000.

En 2002, ce ratio a quitté le tunnel par le haut pour s’en éloigner sensiblement jusqu’à l’éclatement de la crise économique de 2008-2009. Le mouvement se poursuit encore...

L’écart entre l’évolution des revenus des Français et la flambée de l’immobilier réduit sérieusement les capacités d’achat des acquéreurs. « Le pouvoir d’achat immobilier reste au voisinage de ses plus bas. Pour acheter le même logement, “toutes choses égales par ailleurs”, un primo-accédant doit s’endetter sur 31 ans, contre 15 ans en 1965 ou 2000 », selon l’économiste.

Recul des prix de 35% en 5 ou 8 ans ?...

Depuis plusieurs années, l’économiste s’attend à  une correction du marché qui ferait revenir le ratio prix/revenu vers son tunnel historique. “L’ajustement, pourrait se traduire par exemple, par une baisse des prix de l’ordre de 35% en 5 à 8 ans, ou scénario moins probable, mais que l’on ne peut écarter, par une stagnation sur 15 à 20 ans »...


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Assurance de prêt online
Scoop.it!

Analyse : quand immobilier et revenus prennent des chemins opposés

Analyse : quand immobilier et revenus prennent des chemins opposés | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

L'immobilier est-il trop cher ? La question est traditionnellement de nature à diviser. Toujours est-il que certains indicateurs ont pris ces dernières années des directions inédites. Dans une présentation faite en 2012 à partir de données de l'Insee, le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD), a montré la récente décorrélation entre prix immobiliers et revenus. Des données que regardent aujourd'hui de près certains experts.

Un rapport de 1,8

De 1965 à l'aube des années 2000, les prix de l'immobilier et les revenus des ménages ont pratiquement évolué de pair. Le rapport entre les deux indicateurs a toujours fluctué dans un tunnel compris entre 0,9 et 1,1. En 1999, ce rapport était exactement de 1, signifiant que de 1965 à 1999, prix de l'immobilier et revenus avaient évolué de la même façon. Mais depuis, la courbe a pris une pente ascendante spectaculaire pour atteindre un rapport de 1,8 fin 2011. Autrement dit, de 1999 à 2011, les prix immobiliers ont augmenté 1,8 fois plus vite que les revenus. Le même mouvement a certes été observé aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, mais dans des proportions plus faibles (1,35 et 1,5).

Cela s'est-il traduit par une pression accrue sur les budgets ? En moyenne un achat coûte une année de revenus en plus qu'à la fin des années 90, selon l'Insee. Quant au taux d'effort médian d'un accédant à la propriété (27,2% de son budget) s'il n'a progressé que de 1,5 point en quinze ans, c'est surtout grâce à la baisse des taux et à l'allongement des durées d'emprunt.

Des rendements en baisse

Du point de vue de l'investisseur, la tendance a aussi un impact. Tandis que depuis 1998, les prix ont doublé (+104%), l'indice des loyers a progressé de 24%, traduisant une nette baisse des rendements (de plus de 2 points).

La situation ne semble pas tenable à long terme, notamment au vu de la courbe comparée des prix et des revenus des ménages, qui devra revenir vers sa tendance historique. Or, comme nous imaginons mal les revenus faire un bond en avant, c'est nécessairement du côté des prix immobiliers que la correction devra s'opérer, prévoit un spécialiste du patrimoine

O.D. - ©2013 www.boursier.com


Via assurancepretonline
more...
assurancepretonline's curator insight, January 18, 2013 1:05 AM

Les deux courbes sont décorrélées depuis plus de 10 ans. Une situation qui n'est pas tenable selon certains experts. De plus avec des conditions de crédits de plus en plus strictes, il n'est pasévident pour certains ménages de s'investir dans l'immobilier.