IMMOBILIER 2015
Follow
Find tag "logement"
48.8K views | +10 today
IMMOBILIER 2015
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Locations : Les frais d'agence pourraient baisser de près de moitié

Locations :  Les frais d'agence pourraient baisser de près de moitié | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

IMMOBILIER - Une partie de la loi Duflot est (enfin) prête à être appliquée. Les frais d'agence pourraient baisser de près de moitié pour les locataires.

 

L'INFO. Plus de cinq mois après son adoption, la loi Alur attend toujours d'être appliquée. Mais cette fois, le gouvernement semble être prêt à faire un premier pas pour mettre en exécution la loi pour l'Accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi Duflot. Soumis mercredi au Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières, le décret d'application concernant les honoraires des agents immobiliers facturés au locataire est désormais prêt.

 

L'objectif est de réduire de moitié les frais facturés au locataire. Le gouvernement va donc instaurer un plafond qui n’excédera pas 15 euros le mètre carré à Paris, 11 euros en zone rurale. Dans certains cas, les frais d'agences atteignent des sommets, comme pour Pauline, 26 ans : "J'ai payé 645 euros de frais pour un 25 mètres carrés à Paris, c'est beaucoup trop. C'est plus d'un mois de loyer", explique la jeune fille.

 

Plusieurs centaines d'euros d'économies. Si le décret est publié tel quel, ces frais s'élèveront au maximum, à Paris, à 375 euros pour un studio de 25 m2, contre l'équivalent d'un loyer, soit 605 euros pour cette surface si l'on se base sur le loyer moyen acquitté à la relocation d'un logement en 2013 : 24,1 euros/m2, selon les chiffres de l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap).

.............................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).



Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

5 choses à savoir sur le marché de l’immobilier français en 2014

5 choses à savoir sur le marché de l’immobilier français en 2014 | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

1 – Les prix dans l'ancien sont en baisse de 1,7 % sur un an

 

Comparés à l’année dernière, les prix de vente des logements ont chuté de 1,7 %. Les maisons encaissent une baisse un peu plus prononcée (-2 %) que les appartements (-1,2 %). Mais « les indicateurs avancés, dont la fiabilité s’améliore régulièrement, laissent entendre une légère hausse entre juin et août », précisent les Notaires de France dans leur note de conjoncture publiée le 16 juillet 2014. 

 

2 – Les ventes d'immobilier ancien progressent de 12 % sur un an

 

Avec la baisse des prix, les ventes reprennent. Les Notaires enregistrent une hausse de 12 % sur un an. Soit 740 000 transactions entre mars 2013 et mars 2014. Une reprise un peu moins forte en Ile-de-France (+9 %).

 

3- La durée de détention atteint un record

 

Avec 10 ans et demi de détention en moyenne pour les appartements et 12 pour les maisons, on assiste à des taux de détention record en province. Ce sont les plus hauts depuis 10 ans « et supérieurs de près de 2 ans à ce qu’ils étaient il y a cinq ou six ans », soulignent les Notaires. Un chiffre qui reflète l’attentisme du marché, malgré une volonté de vendre, notamment de la part des propriétaires de résidences secondaires.

......................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).



Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

DPE : les professionnels des diagnostics de performance énergétique mis à mal

DPE : les professionnels des diagnostics de performance énergétique mis à mal | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

"Travail bâclé", "résultats parfois fantaisistes"… La dernière enquête de 60 millions de consommateurs n'est pas vraiment tendre avec les professionnels des diagnostics de performance énergétique. Sur la base d'un comparatif sur cinq logements, la revue passe au crible leurs carences, concluant à un manque de compétences global. Les représentants des diagnostiqueurs répondent.


Dans une enquête parue il y a quelques jours, le magazine 60 millions de consommateurs – qui dépend de l'Institut national de la consommation (INC) - épingle, une nouvelle fois, les diagnostiqueurs de performance énergétique, dénonçant la "piètre qualité" des DPE qu'ils réalisent. En 2009, une première étude avait en effet conclu à un constat comparable. Mais depuis, la réforme du DPE est entrée en vigueur (juin 2013), conduisant à améliorer le dispositif via des formations mieux adaptées, un agrément des logiciels de calculs ou encore l'intégration d'une fiche technique du bien…


"Où est cette fiche technique, qui doit être obligatoirement annexée au DPE?", s'interroge Bruno Dumont Saint-Priest, délégué général de la Fédération Interprofessionnelle du Diagnostic Immobilier (Fidi). Il semble que 60 millions de consommateurs n'ait pas transmis ces annexes. "Les éléments qui participent à la transparence n'ont pas été utilisés par les enquêteurs", déplore-t-il. De même, "quid de l'expert dont les résultats servent de référence", ajoute-t-il. Un point qui fait aussi bondir la Chambre des Diagnostiqueurs immobiliers de la Fnaim : "Il n'existe pas de statut d'expert dans ce domaine au titre de la réglementation". En effet, "chaque logement a au préalable été soigneusement évalué par un expert", indique la revue. "Notre groupe de travail s'interroge que la qualité autoproclamée d'expert pour le référent de 60 millions de consommateurs (…)", martèle la CDI.

...........................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
Catherine Devin's curator insight, July 9, 1:15 PM

On remet là le doigt sur la nécessité d'actionner plusieurs leviers dans le plan de transition énergétique, à commencer par former et valider les qualifications des professionnels impliqués dans la mise en oeuvre.

C'est certes un effort pour tous, mais le plan de transition énergétique n'a de sens et de valeur que dans sa concrétisation, autrement dit par le changement qu'on pourra observer dans la performance réelle des bâtiments, qu'il s'agisse des logements ou du tertiaire.

Il faut donner confiance aux particuliers et maîtres d'ouvrage dans les  moyens qui sont mis à leur disposition. Ceci dit, si comme dans d'autres secteurs d'activité, de petits malins essayent de tirer parti d'un nouveaumarché en étant peu professionnels, une régulation devrait se faire,

Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Les travaux durent souvent plus longtemps que prévu, pourquoi ?

Les travaux durent souvent plus longtemps que prévu, pourquoi ? | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Un chantier qui devait durer trois jours, dans le meilleurs de cas, prendra une demi-journée de plus. Une loi a été élaborée pour le décrire.


Si vous avez déjà fait appel à un professionnel du bâtiment – quel que soit le corps de métier – vous avez sans doute constaté que ces gens-là ne tiennent jamais leurs délais. C’est systématique. Un chantier qui devait durer trois jours, dans le meilleur des cas, prendra une demi-journée de plus.

 

Peut-être avez-vous pensé qu’il y a là une démarche volontaire, que votre interlocuteur réduit sciemment son estimation pour vous inciter à signer le devis. Sur la base de mon expérience personnelle, je peux vous confirmer que ce n’est pas le cas : pendant plusieurs années, mon beau-père, qui est retraité du bâtiment, nous a aidé mon épouse et moi-même à retaper une maison et ce phénomène s’est manifesté à chaque fois. Électricité, plomberie, peinture… Quel que soit le chantier sur lequel nous nous sommes lancés, mon beau-père sous-estimait systématiquement le temps nécessaire pour arriver à nos fins.

 

Que les choses soient claires : mon beau-père est un professionnel très expérimenté. Il a commencé tout en bas de l’échelle, est devenu chef de chantier et a terminé sa carrière en tant que formateur.

............................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite)




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Sylvia Pinel tente de rassurer les promoteurs

Sylvia Pinel tente de rassurer les promoteurs | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Le 44ème congrès des promoteurs a eu lieu à Lyon les 19 et 20 juin. Sylvia Pinel a évoqué, en clôture de cette manifestation, les réponses qu’elle envisage d’apporter pour relancer la construction.

 

« Un moment particulièrement critique pour la profession des promoteurs ». C‘est ainsi que François Payelle, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), a caractérisé la conjoncture actuelle. Il faut dire que les promoteurs prévoient désormais 65 000 à 70 000 ventes cette année (contre 75 120 unités en 2013 et 110 473 en 2010) et plaident donc, logiquement, pour que des mesures fortes soient prises rapidement pour restaurer la confiance des ménages français, pour relancer la construction (libération de foncier, simplification, articulation entre politique de l’Etat et politiques de développement urbain à l’échelle des territoires, voir le détail en cliquant ici).

 

La ministre du Logement et de l’Egalité des territoires, Sylvia Pinel, a clôturé ce 44ème congrès, reconnaissant « qu’il s’agit d’une crise violente, profonde et installée » et appelant, pour la combattre, à ce que tous les acteur – Etat, collectivités locales, investisseurs, bailleurs, promoteurs – avancent de concert. « Vous demandez au gouvernement de prendre à bras le corps ce secteur. C’est bien notre intention », a-t-elle promis aux promoteurs. « Nous avons fait du logement une priorité. Nous nous employons quotidiennement à restaurer la confiance ». La ministre a indiqué clairement que l’encadrement des loyers ne serait effectif, dans un premier temps, qu’en région parisienne qui est la seule région à disposer d’un observatoire opérationnel. De manière plus générale, elle a estimé que la restauration de la confiance passait, pour le gouvernement, par le pacte de responsabilité.

 

50 mesures dévoilées le 25 juin

..................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Les 6 choses à faire avant de louer son bien à un locataire

Les 6 choses à faire avant de louer son bien à un locataire | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it
Avant de mettre en location un appartement ou une maison, un propriétaire bailleur doit réaliser différentes choses. Certaines sont imposées par la loi, d’autres sont recommandées car après il sera trop tard ou beaucoup plus difficile pour revenir en arrière et modifier ses choix. Voici un guide pour ne pas manquer votre première mise en location de votre investissement immobilier avec des informations et des conseils pour des premiers pas réussis de bailleur.
 

1. Choisir entre location nue ou meublée, la résidence principale ou le saisonnier, etc.

 

La plupart des locations disponibles sur le marché locatif privé sont des locations au titre de résidence principale en non meublée. En fonction de la localisation de votre bien ou de sa taille, vous pouvez étudier le marché de la location saisonnière ou celui de la location meublée. Chacun de ces types de location possède des avantages et des inconvénients. Les régimes fiscaux ne sont pas forcément les mêmes, les règles de fonctionnement avec le locataire non plus.

 

Il est préférable de s’interroger dès la 1ère mise en location sur ce genre d’élément car il peut être long et difficile de passer de l’un à l’autre. Par exemple, si vous louez en location nue à l’année, vous êtes obligé de partir sur un bail de 3 ans renouvelable automatiquement. Vous serez obligé d’attendre le départ de vos locataires pour pouvoir proposer un autre type de logement à d’autres locataires. Cela peut donc être très long. Vous ne pourrez pas demander à votre locataire de partir pour modifier l’usage de votre bien, sauf dans certains cas précis (congé pour vente ou pour une occupation à titre personnel).

D’autres options ne sont pas à exclure. Par exemple, pour les maisons ou les grands appartements, étudiez la possibilité de louer en colocation. La loi ALUR a amélioré les statuts pour ce type de location et cela peut vous permettre de louer plus cher votre bien immobilier qu’en le louant qu’à un seul ménage.

 

2. Mettre en valeur l’appartement ou la maison

 

Pour trouver plus facilement un locataire et surtout pour pouvoir demander un loyer plus important, vous avez tout intérêt à prendre le plus grand soin de votre logement.

 

Faites les travaux nécessaires pour que tout soit en bon état, installer des équipements ou des rangements utiles, etc. Certains éléments créent vraiment la différence avec les autres biens qui sont à louer dans votre ville. En vous démarquant, vous mettez toutes les chances de votre côté d’avoir beaucoup de demande pour votre location et vous pourrez ainsi placer votre loyer dans la fourchette haute du marché sans que cela ne joue sur la vacance locative.

 

Par rapport à la valeur du logement, faire un peu de bricolage ou de décoration ne coûte que très peu mais cela peut vous permettre d’augmenter de manière significative la rentabilité de votre placement.

Pour ceux qui ont un logement à louer dans un secteur géographique où il y a beaucoup d’offre locative par rapport à la demande, c’est l’une des manières d’attirer des locataires chez vous plutôt que chez le voisin et cela sans devoir trop baisser le loyer pour proposer le meilleur rapport/qualité prix.

 

Le home staging a le vent en poupe pour vendre plus facilement un appartement ou une maison en le valorisant au maximum de son potentiel. Même si peu de monde en parle, cela peut également avoir un impact net lors d’une mise en location. Un investissement en temps et en argent qui sera vite rentabilisé.

 

3. Faire réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires

...................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Immobilier Webmarketing
Scoop.it!

Les agences immobilières traditionnelles vont-elles disparaître face à l'internet ?

Les agences immobilières traditionnelles vont-elles disparaître face à l'internet ? | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Les agences immobilières ont pris le virage d’Internet depuis déjà plusieurs années, mais leur avenir n’est-il pas mis en difficulté par la Toile ? C’est en tout cas une crainte avancée par Xerfi. Le cabinet d’études démontre dans une de ces analyses économiques (La distribution immobilière face à l’Internet) que l’avènement du numérique a considérablement modifié le business model des agences immobilières.
 
Les agences immobilières traditionnelles ont jusque-là minimisé l’impact d’Internet grâce à la bonne tenue du marché immobilier. Le développement des réseaux de mandataires a de ce fait été « indolore ». C’est aussi pour cette raison que l’éclosion des start-up de l’immobilier sur Internet « est passée presque inaperçue », selon l’étude coordonnée par David Targy.
 
Mais ces nouveaux acteurs s’attaquent aux positions acquises par les agences immobilières traditionnelles. C’est le cas des comparateurs d’agences, comme MeilleursAgents, des sites offrant des sources d’information aux acheteurs, comme Kelquartier ou Home’n’go et des intermédiaires comme Airbnb.

 
« L’impact des nouveaux entrants sur Internet sera en effet décisif », prévient l’étude. Les modèles d’intermédiation innovants ont donc envahi le secteur, ce qui doit rendre les acteurs du marché de l’immobilier attentifs aux nouvelles demandes des consommateurs.
 
Le défi des agences immobilières : défendre leur modèle

 
« L’un des principaux défis de la profession est plus que jamais la défense du modèle traditionnel », affirme Xerfi dans son étude sur l’immobilier de logements et ses perspectives à l’horizon 2017, parue en janvier 2014.

Les agences immobilières doivent se démarquer, la différenciation entre les enseignes étant « encore beaucoup trop faible », d’après le cabinet d’études. Il préconise la « création de valeur par une politique de services aux clients ». Sinon le spectre de la baisse des marges va se profiler pour les agences immobilières dites vitrées.

Les agences immobilières ont perdu environ 10 000 emplois depuis deux ans. 3 000 agences ou succursales ont mis la clé sous la porte, ou se sont regroupées, selon le président de la Fnaim Jean-François Buet.

Baisse de rentabilité des agences immobilières en 2013

.......................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Paris souhaite anonymiser les demandes de logement social

Paris souhaite anonymiser les demandes de logement social | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

La mairie s’apprête à réformer « en profondeur » le système d’attribution des logements sociaux.

 

(LaVieImmo.com) - Dans un entretien au Journal du dimanche, l’adjoint en charge du logement, Ian Brossat, évoque la mise en place d’« une grille de critères publics, transparents et incontestables », qui permettra de hiérarchiser les demandes « de façon objective ». En fonction de ces critères (taille du logement occupé, taille du ménage, menace d’une expulsion locative,…) chaque demandeur se verra attribuer « des points qui le rendront plus ou moins prioritaire ».

................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Immobilier : Description de l'acheteur type en 10 chiffres

Immobilier : Description de l'acheteur type en 10 chiffres | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Qui sont les ménages français qui achètent une maison ou un appartement en 2014 ? De Particulier à Particulier, spécialiste des annonces immobilières, vient de publier une enquête qui nous éclaire sur le profil type des acheteurs. Voici en 10 chiffres clés comment les caractériser ….

 

33% de primo-accédants : 1/3 des 6045 personnes sondées par PAP souhaitent acquérir un logement pour la première fois et 66,6% des répondants sont déjà propriétaires d’un bien immobilier.

 

Un âge moyen de 40 ans : 57,9% de ceux qui envisagent d’acheter un logement ont quarante ans et plus.

 

35,1% financeront 50% du bien sans crédits : Plus d’un tiers des candidats à l’acquisition souhaitent financer 50% ou plus de leur achat immobilier sans souscrire un prêt immobilier. Pour 78,6% des sondés, cet apport est constitué par leur épargne personnelle.

 

20 ans de durée maximale : 75,9% des particuliers qui souhaitent acheter en empruntant de l’argent souhaitent souscrire un emprunt sur 20 ans. Soit 6 % de plus qu’en 2009. En revanche, la proportion de ceux qui souhaitent s’endetter sur 25 ans a diminué et atteint 3,5% contre 4,2% des sondés en 2011 et 5,5% en 2009.

 

25% achèteraient un bien de 400 000 euros et + : cette proportion était de 17,4% des sondés en 2011. Par ailleurs, un sondé sur deux prévoit un budget de plus de 250 000 euros.

 

10 ans de durée minimale : 49,5% des sondés considèrent que leur achat de bien immobilier s’opèrera à long terme. Ils veulent s’établir en famille et non faire un calcul financier à court terme.

............................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Immobilier Webmarketing
Scoop.it!

Chercher un logement : les jeunes privilégient Internet

Chercher un logement : les jeunes privilégient Internet | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Pour trouver un logement, une majorité (54 %) des jeunes de 18 à 29 ans s’adresseraient en premier lieu à un site d’annonces immobilières. C’est le constat d’une étude réalisée par l’institut de sondages CSA pour le réseau d’agences immobilières Guy Hoquet publiée le 10 avril 2014.

 

30 % solliciteraient un journal de petites annonces entre particuliers en premier

 

Le reste des sondés choisiraient en priorité de se tourner vers une agence appartenant à un réseau national (40 %), un journal de petites annonces entre particuliers (31 %) ou une agence  immobilière indépendante (31 %).

 

« Tous les jeunes utilisent internet dans leur recherche de logement »

 

Pour Hervé Parent, président de la Fédération française de l’internet immobilier, « les Français n’adoptent pas un seul et unique mode de recherche. Ils jettent un œil aux prix en passant devant la vitrine d’une agence immobilière de leurs quartiers, ils posent des questions à l’agent qui y travaille et ils utilisent aussi internet. Si la question du sondage avait été : "Pour trouver un logement, utilisez-vous Internet ?" On aurait 100% de oui, explique-t-il, il suffit de regarder les chiffres de fréquentations des portails d’annonces immobilières pour s’en rendre compte. »

...................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).



Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Tout savoir sur la garantie des vices cachés

Tout savoir sur la garantie des vices cachés | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Vous venez de faire l’acquisition d’un bien immobilier, et celui-ci comporte un défaut que vous n’aviez pas vu lors de la vente ? Pas de panique, il est possible de faire jouer la garantie des vices cachés ! Suivez le guide avec LaVieImmo.com.

 
Après avoir acheté votre bien, vous découvrez une fissure dans le mur, une canalisation défectueuse, voire que votre terrain est pollué... Sachez que la garantie des vices cachés vous protège des défauts importants que vous n'auriez pas décelés lors de la signature du compromis de vente. A l'inverse, si vous êtes vendeur, vous n'êtes pas nécessairement sans recours quand un acheteur vous fait valoir la garantie.

 

Qu’est-ce qu’un vice caché ?

 

La notion de vice caché apparaît à l’article 1641 du code civil : « le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage que l'acheteur ne l'aurait pas acquise, ou n'en aurait donné qu'un moindre prix, s'il les avait connu ». Cette garantie est offerte à tout acheteur d’un bien immobilier. Mais elle est relativement encadrée ; il faut ainsi prouver que les trois points suivants sont réunis pour pouvoir s'en prévaloir :

 

- Le vice doit être caché, et donc pas apparent !

 

Les juges considèrent que le vice doit être indécelable pour l’acheteur en l’absence d’un recours à une expertise. Il ne doit pas non plus être connu de l’acheteur avant la vente. Si c’est le cas, l’acquéreur est considéré avoir acheté en connaissance de cause.


Par exemple, un acheteur qui avait connaissance de la présence de termites dans son bien s’est vu refuser le bénéfice de la garantie (arrêt de la cour de cassation du 8 janvier 1991). Mais à l’inverse, le simple « fait qu’une fuite d’eau soit mentionnée dans le diagnostic immobilier ne suffit pas à caractériser la connaissance par l’acheteuse du vice dans son ampleur et ses conséquences », a jugé un arrêt du 14 mars 2012 ;


- Le vice doit être antérieur à la vente

 

Si vous êtes vendeur, vous n’êtes pas en effet lié aux défauts qui apparaissent après la signature. Les juges prennent toutefois en compte le fait que le vice puisse exister « à l’état de germe » avant la vente mais ne produise ses effets qu’après : par exemple, lorsque la présence de termites « ayant provoqué des dégâts tels que leur antériorité à la vente de l’immeuble est établie » (arrêt du 31 mars 1954) ;


- Le vice doit « rendre le bien impropre à l'usage » auquel on le destine ou « diminuer très fortement son usage »


Il faut donc que le vice soit rédhibitoire pour l’acheteur, ce que les juges mesurent au cas par cas. C'est-à-dire qu'il avait en avait eu connaissance, l'acheteur n'aurait certainement pas acheté le bien.

Exemples où la garantie joue :


    • La présence d’amiante dans le bien


    • Un terrain constructible qui s’avère ne pas l’être


    • Un terrain pollué


    • L’absence d’eau courante dans une habitation


  • Une fissure dans un mur masquée par de la végétation.



A l'inverse, la garantie a été écartée dans le cas d'un immeuble d’habitation qui n'était pas relié au réseau d’assainissement collectif de la commune. Les juges ont en effet refusé de voir une atteinte à l’usage du bien, dans un arrêt du 28 mars 2007.

 

A savoir : la garantie des vices cachés ne s’applique pas aux immeubles vendus en l’état futur d’achèvement (vefa), qui sont placés sous le régime de la responsabilité du constructeur. Les acheteurs de biens en vefa disposent d’autres garanties spécifiques, comme la garantie d’achèvement de l’immeuble, la garantie biennale ou la garantie décennale.


Comment agir ?


.............................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Immobilier : comment investir dans les maisons de retraite

Immobilier : comment investir dans les maisons de retraite | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Acheter un appartement dans une résidence senior ou une chambre dans une Ehpad, c'est possible. Bien que de nature différente, ces deux investissements offrent généralement une rentabilité attractive. Mais des précautions s'imposent.


L'investissement dans des résidences seniors avec services ou desEhpad (établissements d'hébergement de personnes âgées dépendantes) permet de se procurer des revenus complémentaires, souvent bien utiles à la retraite. Dans le premier cas, les investisseurs achètent un appartement meublé (entre 120.000 et 300.000 € en moyenne), le plus souvent au prix du marché immobilier neuf local. Dans le deuxième cas, ils acquièrent une chambre de 15 à 25 m² dans une maison de retraite médicalisée (entre 100.000 et 200.000 € en moyenne, et jusqu'à 350.000 € à Paris). Bien que de nature différente, ces investissements permettent aux acquéreurs de se placer sous le régime de la location meublée (loueur en meublé professionnel ou loueur en meublé non professionnel), avec à la clé des avantages fiscaux: déduction des charges, amortissement du bien… Il est aussi possible d'opter pour le régime Censi-Bouvard qui permet d'obtenir le remboursement de la TVA et une réduction d'impôt de 11 % du prix (dans la limite de 300.000 €). Dans ce cas, la gestion par bail commercial d'une durée minimale de 9 ans est confiée à l'exploitant de la résidence.

 

Parce que les loyers sont élevés, ces deux types d'investissement offrent généralement une rentabilité attractive: de 3,5 à 4,3 % brut en moyenne pour les résidences seniors et entre 4,4 et 5 % pour les Ehpad.


Bien choisir l'opérateur

............................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Loi ALUR : quand s'appliqueront les changement pour le logement ?

Loi ALUR : quand s'appliqueront les changement pour le logement ? | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it
La loi ALUR est officiellement entrée en vigueur. Cette loi a été promulguée dans le Journal Officiel du 26 mars 2014. De ce fait de nombreuses mesures sont d’ores et déjà applicables depuis le 27 mars 2014, et pas des moindres. En revanche, certaines mesures phares comme l’encadrement des loyers ou la GUL devront faire l’objet de décrets d’application ultérieurs. Retrouvez les dates d’application des différents changements de la loi ALUR aussi bien pour les locataires, les bailleurs que pour les acquéreurs et les vendeurs de biens immobiliers.
 

Le long parcours pour la mise en application de la loi ALUR

 

Depuis son entrée dans le gouvernement de François Hollande à la tête du ministère du Logement, Cécile Duflot travaille sur un projet global de mise à jour de la réglementation générale du logement et de l’urbanisme. Après avoir eu un peu plus d’un an pour dresser les grandes lignes de son projet de loi ALUR, Cécile Duflot l’a présenté en Conseil des ministres le 26 juin 2013.

 

Ce sont ensuite l’Assemblée Générale, le 19 février 2014, puis le Sénat, le 20 février 2014, qui ont adopté définitivement les mesures que contient cette loi ALUR. L’examen du Conseil Constitutionnel le 20 mars a conduit à une promulgation de la loi le 24 mars 2014. Celle-ci a ainsi pu être publiée au Journal Officiel le 26 mars dernier. Il y a eu différents changements apportés par rapport à la proposition initiale de Cécile Duflot comme nous les avons reportés dans notre article sur le vote définitif de la loi ALUR.

 

Dans son volet définitif, la loi ALUR contient 175 articles. Vous pouvez en retrouver la publication "JORF n°0072 du 26 mars 2014 page 5809". Elle porte le nom officiel de " LOI n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové" et vous pouvez en retrouver le contenu complet sur legifrance.gouv.fr.

 

L’ANIL (l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) a publié un guide complet de 92 pages pour expliquer chacun de ces changements.

Il convient donc de mettre à jour ses connaissances en droit immobilier que cette loi modifie dans de grandes largeurs.

 

Quelles sont les mesures qui sont immédiatement applicables ?

 

Une part importante des dispositions prises par ce texte de loi sont soumises à des décrets et à des arrêtés à venir ultérieurement. Néanmoins, certaines dispositions sont déjà applicables depuis le 27 mars 2014.

 

D’après PAP.fr, en voici les principales qui concernent aussi bien les locataires que les propriétaires bailleurs ainsi que les professionnels du secteur (agences immobilières, syndics, etc.) :

 

 Pour le bail de location pour un logement vide, il faudra désormais préciser dans le contrat la surface habitable du logement ainsi que le loyer payé par l’ancien locataire. Le locataire pourra faire valoir une réduction du loyer en cas d’erreur de plus de 5 % sur la surface réelle du bien. Il aura également le pouvoir de compléter à son initiative l’état des lieux d’entrée dans les 10 jours suivants la rédaction de celui-ci.

 

 La possibilité pour un propriétaire bailleur de réviser le loyer en fonction de l’indice de référence des loyers (IRL) sera limitée dans un délai d’un an. Ceci est un changement majeur car auparavant le bailleur pouvait réclamer jusqu’à 5 ans de hausse rétroactive du loyer comme s’il avait été révisé du maximum légal tous les ans. Profitez de cela et du contexte de baisse des loyers pour négocier une non-augmentation voire une baisse de votre loyer.

............................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Futur Is Good
Scoop.it!

L’agent immobilier doit réinventer son métier pour survivre !

L’agent immobilier doit réinventer son métier pour survivre ! | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Fini le temps où il suffisait à l’agent immobilier d’apposer une affiche sur sa devanture. Tour d’horizon des menaces qui pèsent sur la profession. Et gros plan sur des agences qui misent à fond sur l’innovation pour se démarquer.

 

La profession d’agent immobilier existera-t-elle encore dans dix ans ? La question est volontairement provocante. Pourtant, elle taraude de plus en plus les professionnels du secteur. Entre les prophéties inquiétantes de certains qui n’hésitent pas à prédire – à craindre – l’extinction de « l’espèce » et le discours plus encourageant de ceux qui estiment que l’expertise de l’agent immobilier est encore largement recherchée par les propriétaires, une chose est certaine : les professionnels du secteur ne travailleront plus demain comme ils le font aujourd’hui. Celles et ceux qui survivent ne bossent d’ailleurs déjà plus comme par le passé. Car c’est un peu « adapte-toi ou meurs », alors que plusieurs menaces planent sur la profession.

 

1 La mauvaise réputation.

 

Un peu curieux, mais la première de ces menaces est interne au métier. C’est l’image déplorable qui continue d’être associée à l’agent immobilier, encore souvent perçu comme arnaqueur, n’apportant aucune valeur ajoutée, aimant l’argent facile… « Une réputation qui provient des erreurs du passé, reconnaît Evelyne Gielen, de l’agence bruxelloise MètreCarré. Avant, lorsqu’on était dans un marché de vendeurs, l’agent immobilier pouvait se satisfaire de coller un panneau et ça fonctionnait. Certains pouvaient paraître un peu hautains. Mais nous sommes aujourd’hui dans un marché d’acheteurs, et il faut fournir des efforts plus importants pour montrer que nous sommes nécessaires. »

 

2 Internet et les réseaux sociaux.

 

L’arrivée du Net a fait peur aux agents immobiliers. « Nous avons un métier de courtage, d’intermédiaire entre l’offre et la demande, explique Evelyne Gielen. Or, Internet est l’outil le plus puissant pour rassembler les deux. » Et voilà la Toile qui devient courtier à la place du courtier. Les propriétaires peuvent désormais toucher un grand nombre d’acheteurs potentiels sans passer par une agence, mais en postant leurs annonces sur les portails prévus à cet effet et qui se sont multipliés. « On voit aussi beaucoup plus de biens qui se vendent via les réseaux sociaux », précise Evelyne Gielen. Mais Internet constitue aussi une formidable occasion pour les agences d’évoluer et de se professionnaliser.

...................................................................................

(Cliquez sur le titre pour accéder à l'intégralité de l'article).

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com), futurisgood.org
more...
futurisgood.org's curator insight, July 28, 5:12 AM

Un métier qui nécessite une sérieuse formation permanente, surtout dans le contexte de dépression du marché:

Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Immodvisor : Les particuliers peuvent noter les professionnels de l'immobilier

Immodvisor : Les particuliers peuvent noter les professionnels de l'immobilier | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it
Le site web Immodvisor se revendique comme la première plateforme de recommandation entre particuliers, dans le milieu de l'immobilier. Il compte bien devenir une référence dans un secteur réputé opaque. 
 

Le fondateur Jean-Philippe Emeriau est parti d'un constat simple : 70 % des Français voient le secteur de l'immobilier comme étant particulièrement opaque (sondage iFOP 2012). Lancé le 15 mai 2014, le site Immodvisor référence déjà quelques 150 000 professionnels. Agences immobilières, syndics, promoteurs et d'autres corps de métiers sont ainsi susceptibles d'être évalués par leurs clients sur le site. 

 

Devenir un bouche-à-oreille numérique
.............................................................................
(Cliquez sur le titre pour lire la suite).



Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Loi Alur : Ce que change dans la transaction

Loi Alur : Ce que change dans la transaction | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

La loi ALUR, destinée à modifier et sécuriser les rapports entre propriétaires et locataires, bouleverse le métier d’agent immobilier. Davantage de professionnalisme avec l’obligation de formation continue pour les détenteurs d’une carte professionnelle, plus de déontologie avec la mise en place d’un Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière, des honoraires mieux encadrés…l’adaptation à cette nouvelle donne prendra du temps. Mais la profession a sa carte à jouer, dans un contexte où son image souffre d’un déficit de confiance auprès du public.

 

Une profession plus encadrée

 

 La loi ALUR apporte quelques aménagements : la recherche de biens immobiliers est soumise à la loi Hoguet, les « chasseurs d’appartements » doivent détenir la carte professionnelle. La fonction de syndic constitue une activité à part entière, distincte de la gestion immobilière. La location d’un bien est une activité de gestion immobilière lorsqu’elle est l’accessoire d’un mandat de gestion : l’agent immobilier gestionnaire n’a ainsi plus besoin d’établir un mandat de location pour la mise en location du bien.

 

La loi ALUR crée un Conseil national qui a pour mission de « veiller au maintien et à la promotion des principes de moralité, de probité et de compétence » nécessaires à l’exercice des activités réglementées par la loi Hoguet. Il sera constitué majoritairement d’agents immobiliers titulaires de la carte professionnelle. Une fois mis en place, il fera des propositions au gouvernement sur le contenu du Code de déontologie, les conditions d’aptitude, la formation continue… La loi ALUR prévoit la mise en place d’une commission de contrôle, chargée de la discipline de la profession, qui peut prononcer des sanctions allant de l’avertissement à l’interdiction définitive d’exercer.

 

La carte professionnelle sera délivrée par le président de la chambre de commerce et d’industrie, dans des conditions à définir par décret. Les agents immobiliers qui détiennent la carte professionnelle à ce jour la conservent, mais pour en obtenir le renouvellement, ils devront avoir suivi la formation continue dont le contenu sera précisé par décret.

................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Accession à la propriété : les Français de 25 à 34 ans sont déjà propriétaires à 42%

Accession à la propriété : les Français de 25 à 34 ans sont déjà propriétaires à 42% | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Le dernier baromètre Ifop /Fnaim analyse l’accession à la propriété des jeunes, ils sont déjà propriétaires à 42% et, parmi les autres, plus de la moitié (56%) envisagent de le devenir dans un futur plus ou moins proche.

 
Les moins de 35 ans plébiscitent la propriété, 42% sont propriétaires de leur logement contre 58% dans l’ensemble de la population. L’âge moyen de leur accession à la propriété est de 26 ans seulement. Les autres sont locataires (49%) ou logés gratuitement (9%). 58% des locataires sont logés dans le parc privé, 33% dans le parc social.

 
Le repli ou la stabilisation des prix n’a pas échappé à la grande majorité des Français de plus de 25 ans (75%). Ils sont conscients également que les prêts immobiliers restent attractifs en ce moment (58%) mais plus difficiles à obtenir (76%). Leur perception du marché s’avère un peu moins bonne qu’il y a un an, tout en étant meilleure qu’en 2012. Au final, ils sont 38% à penser que c’est le moment d’acheter, contre 46% il y a un an. En revanche, ils sont moins convaincus de l’opportunité de vendre (18%).

 
Une part importante du budget est consacrée aux dépenses de logement. Qu’ils soient propriétaires ou locataires, 47% des 25 à 34 ans consacrent chaque mois entre 30 et 39% de leurs revenus à leur budget logement. Alors que seuls 25% des Français fournissent un effort équivalent.

 
Les locataires de 25-34 ans envisagent majoritairement (56%) de devenir propriétaires dans un délai de quelques mois ou années.

.....................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

"les grands paradoxes du marché immobilier français" dévoilés par Orpi

"les grands paradoxes du marché immobilier français" dévoilés par Orpi | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Orpi publie ses "chiffres de l'extrême" : "où le m2 est-il le plus cher ? Les très petites surfaces sont-elles l’apanage de la région parisienne ?". Des questions auxquelles le réseau de 1 250 agences en France tente de répondre via les observations de son activité immobilière des quatre premiers mois de l'année.

 

Parmi les constats relevés par Orpi, "la Côte d’Azur fait toujours rêver les Français et les prix du m2 le prouvent puisqu’après Paris, c’est dans les Alpes-Maritimes et le Var qu’ils sont les plus élevés : 5 256 euros pour une maison à Cannes, 4 595 euros pour un appartement à Six Fours les Plages. Les disparités de surfaces sont aussi très marquées en Paca : 800 m2 pour une maison à vendre et 200 m2 pour un appartement à louer à Nice, contre 30 m2 pour une maison à louer à Bandol".

 

Ou encore que la côte atlantique connaît les plus forts écarts de prix : "Le Croisic et Pornichet sont les villes où le prix moyen est le plus cher à la vente : respectivement 698 286 euros pour une maison et 320 456 euros pour un appartement.

.................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Tout savoir sur le dispositif de défiscalisation Duflot en SCPI

Tout savoir sur le dispositif de défiscalisation Duflot en SCPI | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Les SCPI Duflot ont deux composantes. En tant que SCPI, d'abord, il s'agit d'un placement immobilier où la société de gestion gère l'ensemble du patrimoine qu'elle a acquis. Adossée à la loi Duflot, ce même véhicule ajoute un avantage fiscal. Faute de temps et d'expérience, l'épargnant trouvera dans ces véhicules spécifiques une réponse simple et facile à sa problématique fiscale et patrimoniale.

 

Investir dans une SCPI

 

Investir dans une SCPI s'apprécie selon 2 aspects. Par rapport à la détention en direct d'un bien immobilier, celui qui achète des parts bénéficie d'un réel allègement de ses contraintes. Il n'a pas à rechercher et choisir un immeuble puis à réaliser d'éventuels travaux pour le mettre en conformité avec les dernières exigences techniques ou règlementaires. Autre souci écarté, le particulier ne gère pas sa relation avec son locataire. La SCPI se charge de le trouver, de vérifier sa solvabilité et d'encaisser les loyers. On ne le soulignera jamais assez, mais les nouvelles exigences qui pèsent sur les propriétaires avec la loi « Alur » plaident de plus en plus en faveur d'une délégation de la gestion immobilière. Au delà du fait qu'une société de gestion spécialisée est bien mieux armée pour défendre les intérêts des associés, elle est aussi parfaitement au courant des évolutions législatives, des conditions du marché locatif et de l'investissement. Ce qui n'est pas forcément le cas, faute de temps ou d'expérience des propriétaires bailleurs !

....................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

L'une des dernières astuces pour réduire vos impôts avec l'immobilier : le déficit foncier

L'une des dernières astuces pour réduire vos impôts avec l'immobilier : le déficit foncier | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Ce dispositif a l'avantage de ne pas rentrer dans le cadre des niches fiscales rabotées chaque année. Il permet ainsi de réduire de façon substantielle la somme que vous versez au fisc.


C'est l'une des rares astuces fiscales concernant l'immobilier qui n'a pas encore été rabotée par le gouvernement ces dernières années. Le déficit foncier, un dispositif pas toujours connu des propriétaires immobiliers qui louent un bien, n'entre en effet pas dans le périmètre des niches fiscales classiques car il relève du droit commun. Or, il permet de faire "disparaître" vos revenus fonciers, et même de diminuer vos autres revenus imposables jusqu'à 10.700 euros, en plus des autres réductions d'impôts.


A quelques jours de la date limite de déclaration des revenus (20 mai par papier, du 27 mai jusqu'au 10 juin via internet selon les départements), Challenges.fr revient sur le fonctionnement du déficit foncier en 5 questions.

 

1. Le déficit foncier, comment ça marche ? 

 

Il s'agit de retrancher des loyers perçus les diverses charges (voir chapitre 2) liées au(x) bien(s) loué(s). Lorsque celles-ci sont supérieures aux revenus fonciers, on parle alors de déficit foncier. Dans ce cas, le propriétaire peut soustraire ce déficit de ses autres revenus soumis à l'impôt (salaire, dividendes perçus, etc.) dans la limite de 10.700 euros. Et s'il dépasse ce plafond, le surplus est reportable, dans les mêmes limites annuelles, pendant 10 ans.

 

Pour bénéficier de cet avantage, il faut adopter le régime d'imposition dit "réel" sur les revenus fonciers. Quand les loyers versés représentent plus de 15.000 euros, il s'agit du régime fiscal par défaut. Mais quand ils sont inférieurs à 15.000 euros, il faut en faire la demande auprès de l'administration car vous êtes alors normalement rattachés au régime du microfoncier. Ce dernier vous permet de réaliser un abattement forfaitaire de 30% de vos revenus locatifs. Les 70% restants sont alors ajoutés à vos autres revenus et imposés normalement, tandis que la CSG s'applique à l'intégralité des loyers perçus. En résumé, si vous avez des charges qui pèsent plus de 30% des revenus fonciers, vous avez tout intérêt à passer au régime réel.

 

Tous les propriétaires immobiliers d'un bien loués peuvent jouer sur le déficit foncier pour réduire leurs impôts. De même que les personnes qui ont investi dans des SCPI (société civile de placement immobilier) "déficit foncier", des placements immobiliers papier.

 

2. Quelles charges sont prises en compte?

 

Sont pris en compte les dépenses de rénovation et d'entretien, les primes d'assurance (comme une garantie sur les loyers impayés), les charges de copropriété non imputables au locataire, l'impôt foncier, les intérêts d'emprunt si vous avez un crédit sur le dos, les honoraires de gestion (si vous passez par un professionnel) ou encore les frais de gestion au titre du temps que vous passez à régler vous-mêmes cette paperasserie (le fisc vous accorde un forfait de 20 euros par logement).

 

Vous devez déduire en premier lieu les intérêts d'emprunt. Ce qui n'est pas sans importance. En effet, l'administration fait une distinction entre les intérêts d'emprunt et les autres charges. Les intérêts d'emprunt ne peuvent être imputés qu'à la partie "revenus fonciers" et non aux autres revenus. Cela peut sembler compliqué de prime abord mais, avec un peu de pratique, on s'y retrouve facilement.

 

3. Comment calcule-t-on le déficit foncier ?

 

Le plus simple est encore de prendre un exemple pour bien comprendre. Mettons-nous dans la peau d'un propriétaire immobilier qui a acheté un appartement en septembre dernier et qui en profité pour le remettre à neuf.

...............................................................................

(Cliquez sur le titre pour accéder à l'intégralité de l'article).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
NousAchetons 's curator insight, May 14, 5:23 AM

L'une des dernières astuces pour réduire vos #impôts avec l'#immobilier : le déficit #foncier

Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Loi Alur : les nouvelles annexes obligatoires à joindre à la promesse de vente

Loi Alur :  les nouvelles annexes obligatoires à joindre à la promesse de vente | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

La Loi Alur impose la communication de nouvelles informations aux acquéreurs.

 

En dehors des nouvelles mentions sur les annonces immobilières comme le montant de la commission d’agence, au minimum, selon la situation historique et géographique de l’immeuble, une dizaine de documents juridiques et techniques devront désormais être annexés à la promesse de vente.

 

Les anciens documents à annexer à la promesse de vente :

 

  • Le diagnostic de performance énergétique
  • L'état des risques naturels miniers et technologiques
  • les diagnostics amiantes
  • Le diagnostic plomb
  • Le diagnostic des installations électriques
  • Le diagnostic des installations de gaz
  • En copropriété : le certificat loi Carrez
  • Le diagnostic des installations d’assainissement

 

Les nouveaux documents à annexer à la promesse de vente :

 

  • Une fiche synthétique de la copropriété. Créée par le syndic, elle doit regrouper les données financières et techniques relatives à l’immeuble. Mise à jour annuellement, elle est à la disposition des copropriétaires dans un délai de 15 jours à compter de leur demande. Un décret devrait prochainement définir le contenu précis de cette fiche.
  • Un règlement de copropriété et l’état descriptif de division. Tous les actes modifiant ces informations relatives au règlement ou à l’état descriptif de division doivent également être annexés à la promesse de vente.

.................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).





Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Immobilier : le marché va s'améliorer

Immobilier : le marché va s'améliorer | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Dans une étude intitulée « L’immobilier de logements en France et en régions – Perspectives à l’horizon 2017, bilan 2013 et panorama des grands enjeux du secteur », publiée en février, Xerfi anticipe une reprise lente du marché de l'immobilier.

Selon Xerfi, le marché de l'immobilier encore atone aujourd'hui va progressivement s'améliorer en 2015. Cette amélioration sera lente, tant dans le neuf que l'ancien. «Maintien des transactions à un niveau modeste et baisse limitée des prix caractériseront les marchés immobiliers du neuf et de l’ancien en 2014. »


Dans le neuf, l'année 2014 restera selon Xerfi dans la même lignée que 2013. « Les mises en chantier de logements s’établiront ainsi autour de 333.000 unités, un niveau comparable à celui de 2013 mais loin de l’objectif gouvernemental des 500.000 nouveaux logements par an. »

Cette stagnation s'explique en grande partie selon Xerfi par la réticence des ménages à s'engager dans la construction, et ce malgré des taux toujours historiquement bas. Les investisseurs suivront peu ou proue la même logique prudente.



Et après 2014 ?
Selon le scénario de Xerfi, les mises en chantiers augmenteront sensiblement ensuite, « à un rythme moyen de 5,5% par an entre 2015 et 2017 pour atteindre environ 400.000 unités ».

Dans l’ancien, « les ajustements se feront encore et toujours sur les volumes, faute d’un recul conséquent des prix (- 1,8% sur le plan national en 2013). Cette amorce de recul des prix ne permettra pas un rééquilibrage entre une demande excédentaire et une offre insuffisante, notamment en raison de la faiblesse des mises en chantier. » Clairement, selon Xerfi, le marché de l'immobilier ancien restera dans sa bulle.

« L’acceptation de celle-ci par les accédants, qui continuent à anticiper des plus-values de sortie positives, et une demande élevée (pression démographique, décohabitation, préparation de la retraite) sont les deux principales raisons de cette bulle. » En 2014, Xerfi anticipe un nouveau recul des prix de l'ordre de – 1,5% et des transactions également en recul de l'ordre de – 1,2%.

...........................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).



Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Immobilier Webmarketing
Scoop.it!

Annonces immobilières : « Apporter de la valeur ajoutée à la description »

Annonces immobilières : « Apporter de la valeur ajoutée à la description » | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

INTERVIEW De nombreux Français postent chaque jour des annonces immobilières sur Internet. Pour sortir du lot et attirer les acheteurs, il faut soigner les titres, photos et descriptions tout en restant honnête, explique Thierry Langlois, responsable Immobilier de Vivastreet.fr.


Toutsurmesfinances.com : Quels sont les éléments essentiels d'une annonce immobilière sur Internet pour le vendeur ?

 

Thierry Langlois : En règle générale, les internautes ne soignent pas suffisamment le titre de leur annonce. On remarque souvent qu'il est assez bateau, trop général, pas assez accrocheur. Pourtant, c'est un des premiers éléments de l'annonce qui est capté par les acheteurs potentiels. Il faut donc essayer de le rendre intéressant, avec des informations pertinentes.

 

Les descriptions données ont également tendance à être trop généralistes. Certains vendeurs ne mettent pas en avant les points forts du logement, comme une terrasse, un balcon, une piscine... ou son cadre de vie : écoles à proximité, commerces et autres. Mettre des éléments qui n'apparaissent pas sur les photos permet d'apporter de la valeur ajoutée à la description.

 

Les photos restent primordiales pour attirer les acheteurs...

Elles sont vraiment fondamentales. Une étude de l'université de Dominion à Norfolk réalisée en 2013 montre que 95% des internautes passent jusqu'à 20 secondes sur la première image du logement, c'est dire son importance primordiale. Je dirais qu'une bonne annonce comporte au moins 4 ou 5 photos, même s'il est possible d'en poster davantage.

 

Attention à leur qualité: une personne dans le champ, une photo postée à l'envers ou dans le mauvais sens sont de gros problèmes à éviter. Il en va de même pour des photos avec un balai qui traîne ou une pièce qui n'est pas rangée. A ce titre, le Home Staging est une bonne idée pour la mise en avant de son bien. Le logement ne doit pas paraître trop personnel, sans qu'il soit vide pour autant : on peut laisser de beaux meubles dans une pièce par exemple.

 

En matière de prix, quelle est la démarche à suivre ?

..............................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Tout savoir sur la donation d’un bien immobilier

Tout savoir sur la donation d’un bien immobilier | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it
Transmettre un appartement, une maison ou un terrain à ses héritiers peut se faire de son vivant. C’est même fortement recommandé pour réduire l’imposition sur la donation. En effet, vos enfants ou votre conjoint bénéficient d’abattements sur les donations et cela est renouvelable tous les 15 ans. Si vous avez un patrimoine important à léguer, renseignez-vous donc sur la possibilité d’effectuer des donations de biens immobiliers de votre vivant. Vous pourrez ainsi optimiser la fiscalité de votre transmission de patrimoine et donner la possibilité à vos héritiers d’en disposer plus tôt.
 

Léguer un bien immobilier de son vivant : un acte qui se prépare

  

Faire don de l’un de ses biens immobiliers est un acte irréversible. C’est donc une décision à murir dans le temps. Étudiez quand et comment transmettre votre patrimoine immobilier tout en conservant un minimum de réserve pour vous.

 

L’objectif d’une donation de son vivant doit être de commencer à léguer une partie de son patrimoine à ses héritiers (enfants, conjoint, petits-enfants, neveux, etc.) afin d’en optimiser la fiscalité et de leur en faire profiter dès maintenant.

 

Aider ses enfants en leur transmettant rapidement un bien immobilier c’est bien. Il est difficile pour les jeunes ménages d’acheter un bien immobilier. Mais cela ne doit pas se faire aux dépens de votre capacité à pouvoir assumer des éventuels futurs frais de dépendance.

  

La transmission d’un appartement en avance réduit la fiscalité

 

En fonction de votre degré de parenté avec vos héritiers, il existe différents niveaux d’abattements qui permettent d’alléger le coût des impôts sur votre donation.

 

Depuis le mois d’août 2012, l’abattement pour une donation ou une succession à un enfant est réduit à 100 000 € au lieu de 159 325 €. De plus, la durée pour pouvoir redonner une partie de son patrimoine tout en bénéficiant à nouveau de cet abattement est passée à 15 ans contre 10 auparavant.

 

Cela signifie qu’un couple peut transmettre à chacun de ses enfants jusqu’à 200 000 € (100 000 € par tête) tous les 15 ans sans payer aucune taxe ou aucun impôt sur cette donation.

Pour ceux dont le patrimoine à transmettre est supérieur à 200 000 € par enfant, il est donc judicieux de s’y prendre le plus tôt possible. Vous pourrez ainsi tenter d’augmenter la part transmise à vos enfants en préparant votre succession à l’avance.

 

Les abattements pour une donation en 2014 par lien de parenté

.................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Déco & tendances contemporaines
Scoop.it!

Immobilier: le home staging, une solution pour attirer les acheteurs

Immobilier: le home staging, une solution pour attirer les acheteurs | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Plus de 23.000 visiteurs sont attendus Salon national de l'immobilier, à la Porte de Versailles de Paris, qui se tient jusqu'au dimanche 6 avril. Et pour cette trentième édition, le home staging est à l'honneur avec des consultations gratuites proposées aux particuliers.


Ce concept, importé des Etats-Unis et popularisé par des émissions télévisées, consiste à embellir un bien pour mieux le vendre. Dans un marché immobilier où les acquéreurs se font de plus en plus rares, cette méthode peut aider les propriétaires à vendre au meilleur prix leur bien.

Un papier peint défraîchi, des meubles imposants qui masquent les volumes des pièces peuvent faire fuir un acquéreur potentiel. Car "lorsqu'on présente un bien poussiéreux, encombré, mal entretenu, l'acheteur a tendance à négocier 10% supplémentaires sur le prix", souligne Olivia Milan, la directrice du salon.



Ne pas dépenser plus de 3% du prix de vente


Fortes de ce constat, des dizaines d'agences spécialistes en home staging ont fleuri ces dernières années proposant de "relooker", avec de nouveaux meubles et accessoires, et de "dépersonnaliser" - en retirant souvenirs, photos, signes religieux - à moindre coût, les biens immobiliers.

.................................................................................

(Cliquez sur le titre pour accéder à l'intégralité de l'article).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.