IMMOBILIER 2015
Follow
Find tag "Henry Buzy-Cazaux"
47.6K views | +6 today
IMMOBILIER 2015
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Blocage des loyers : le moment de rassurer les investisseurs

Blocage des loyers : le moment de rassurer les investisseurs | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

... La ministre n'a pas assez dit que les excès et les abus étaient la véritable cible de son geste règlementaire. Il nous appartient d'être désormais très clairs à ce sujet.

Au demeurant, ces dérèglements sont sans aucun doute bien davantage le fait de particuliers qui gèrent eux-mêmes, sans repères de marché, avec l'idée que fixer le loyer au plus haut revient à optimiser la situation, ignorant les périls à moyen terme. Je suis persuadé que le décret de régulation va convaincre beaucoup d'entre eux à confier la gestion de leur logement et sa location à un professionnel, plus apte à déterminer le loyer d'équilibre. Voilà la plus belle opportunité pour les gestionnaires locatifs de faire croître leur taux de pénétration: il ne tiennent aujourd'hui qu'un tiers du parc locatif privé, ce qui ne constitue pas un gage de sécurité et de stabilité pour le pays.

Il importe aussi, à ce stade, de dire aux investisseurs que le placement pierre est le plus sûr qui soit, loin des incertitudes liées aux autres supports, dans cette période particulière de l'économie mondiale. En outre, le gouvernement s'est engagé à alléger l'imposition des plus-values sur les biens locatifs, alourdie jusqu'à l'insupportable par le précédent gouvernement. D'ailleurs, signe des temps, les institutionnels regardent de nouveau le logement locatif avec les yeux de Chimène, après l'avoir quitté ces vingt dernières années au profit du bureau: ils n'ont pas la réputation d'arbitrer de façon inconsidérée.

En somme, le moment de l'apaisement et des discours dépassionnés est venu. Les agents immobiliers, les gestionnaires, les promoteurs doivent prendre la mesure de leur rôle: défendre auprès de l'Etat les conditions d'un fonctionnement sain du marché, mais aussi lire la réalité sans jamais forcer le trait sous peine d'inquiéter inutilement et de tordre l'information objective. Pour moi, je m'assigne ces deux missions, et je veille à ce que la première ne me fasse pas oublier la seconde.


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Immobilier : Précipitation d'hiver

Immobilier : Précipitation d'hiver | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Je parle de la méthode qui a conduit le Président de la République, me semble-t-il, à annoncer ce qu'il croyait être une mesure forte pour catalyser la construction de logements en France: l'augmentation systématique de 30% des coefficients d'occupation des sols sur tout le territoire...

...le pays doit construire plus, et le déficit estimé de l'ordre d'un million de logements est la première cause des difficultés de nos compatriotes à se loger, à des prix accessibles en outre. Soit. Le problème est que l'idée du Président ne résiste pas à une analyse technique, dont certains s'étonnent qu'elle n'ait pas été menée de façon plus fouillée avant l'annonce.

Trois gros embarras: la décentralisation, le droit et la logique économique...

1 - la majoration de 30% sera de droit, mais en vertu des prérogatives d'urbanisme des mairies et des communautés de communes, un maire devra faire voter une délibération inverse s'il ne veut pas de cette augmentation de la densité...

C'est que l'opinion elle-même doit être éduquée, et non malmenée, et qu'elle est réfractaire à la densification. Bref, je vous parie que la mesure n'emportera pas aisément l'adhésion, et que les maires ne compromettront pas leur réélection pour faire plaisir au Président, y compris ses amis politiques.

2 - Le droit ensuite, lorqu'on est dans les immeubles existants: l'adjonction d'un étage devra réunir le consensus unanime des copropriétaires... Vous voyez ce que je veux dire ?...

3 - Enfin, le Président a cru qu'un terrain se vendrait le même prix avec un COS majoré, et que donc le prix de sortie unitaire des logements en serait réduit. On reconnaît l'idéalisme de notre président...

 

Non, ce qui manque, et qui aurait du souffle et une efficacité immédiate, c'est l'inversion du mécanisme de taxation des plus-values sur les terrains... Il faudrait que l'imposition soit progressive avec le temps qui passe: vous vendez votre terrain dans les deux ans, vous êtes exempté de taxation. Vous le gelez pendant dix ou quinze, vous payez beaucoup. Il en résulterait une offre foncière abondante, et des prix assagis.

Et puis pour mémoire, l'Etat est lui-même un grand propriétaire de terrains, et il n'est que temps que la politique immobilière de l'Etat se focalise sur les cessions foncières plutôt que sur l'Hôtel de la Marine...


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.