Immobilier
79.9K views | +7 today
Follow
Immobilier
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Locataires et propriétaires bailleurs : qui sont-ils  ?

Locataires et propriétaires bailleurs : qui sont-ils  ? | Immobilier | Scoop.it

Des locataires plus pauvres, des bailleurs plus âgés, d'après la nouvelle étude de Century 21 sur le marché de l'immobilier locatif...

La persistance de la crise économique fragilise les locataires. « Fait remarquable cette année, relève la nouvelle étude de Century 21 sur le marché de l'immobilier locatif en 2012, les revenus moyens des nouveaux entrants sont nettement moins élevés que ceux constatés chez les personnes ayant loué en 2011. » La baisse ressort à -7,2 % en 2012 par rapport à 2011 pour la France entière.

Des locataires moins fortunés plus nombreux...Le logement pèse de plus en plus lourd dans le budget...

Les nouveaux entrants doivent consacrer davantage d'argent au logement. Globalement, observe Century 21, « alors que la part du budget des ménages consacrée au loyer était en érosion depuis dix ans, pour les nouveaux entrants, le taux d'effort (rapport entre le loyer et le revenu) moyen en France a crû de 2 %. Il est passé de 25,7 % du revenu à 26,3 %. »...

Les retraités reprennent leur place

A l'autre bout de la chaîne, les propriétaires-bailleurs prennent quelques cheveux gris. Les retraités ont vu leur poids augmenter de 6,1 % en 2012 par rapport à 2011, ce qui leur permet d'occuper un quart du marché. Cependant, d'après l'enquête, ils ne font que reprendre exactement la part qu'ils avaient perdu l'an dernier. L'immobilier, perçu comme une valeur-refuge, ne séduit pas seulement les retraités mais aussi les employés et ouvriers...

Le climat économique récessif touche aussi les nouveaux bailleurs entre 50 et 60 ans. Selon Century 21, « ils voient leurs revenus subir un tassement notoire, ce qui indique une volonté plus marquée de garantir leurs retraites malgré les efforts à consentir. »


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Immobilier : Annus horribilis pour le bailleur

Immobilier : Annus horribilis pour le bailleur | Immobilier | Scoop.it

Les loyers ont augmenté beaucoup moins vite que l'inflation l'an dernier, selon une étude de Century 21. Ils ont même souvent baissé lors des changements de locataire, alors que la durée de vacances des biens a augmenté. Seules les petites surfaces ont limité les dégâts.

 

Le pouvoir d'achat du propriétaire a baissé en 2012... Conséquence de cette évolution en demi-teinte des loyers, certains propriétaires ont réduit leur « effort pour l'entretien et l'amélioration des logements loués »...

Sur 10 ans, le loyer suit l'inflation...

 

Les Français ont moins bougé en 2012...« La conjoncture économique entre détérioration du marché du travail, risque sur le pouvoir d'achat, moral des ménages en berne etc. a incité les candidats à la mutation choisie à différer leur projet »... « Quant à ceux qui se sont trouvés dans l'obligation de déménager, ils ont cherché des loyers moins chers et des produits de qualité accrue ».

 

Annus horribilis pour le bailleur

Le bilan de l'année pour les propriétaires est donc loin d'être mirifique. « Beaucoup de bailleurs n'ont eu d'autre choix que de baisser le loyer d'origine afin de trouver preneur »... « Dans un contexte crispé, le marché a eu tendance à s'auto réguler, rendant inefficiente la mesure d'encadrement des prix à la relocation », commente Century 21. Enfin un dernier phénomène est venu diminuer un peu plus les recettes locatives des propriétaires  : une hausse de la vacance dans le parc ancien. Le temps de relocation moyen a atteint neuf semaines en 2012, soit une perte de revenus locatifs estimé à 4,8 % par l'observatoire des loyers Clameur.

Conclusion sans appel de Century 21 : « Dans un marché inquiet et attentiste où la fiscalité est nettement plus contraignante, les recettes locatives subissent un tassement significatif »


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.