Immobilier
85.6K views | +0 today
Follow
Immobilier
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Immobilier : le top 10 des villes les plus recherchées à la location

Immobilier : le top 10 des villes les plus recherchées à la location | Immobilier | Scoop.it

La demande locative française se concentre dans les grandes villes. Mais de la première à la dixième du classement, les loyers varient quasiment du simple au double.

 

Sans surprise, la demande se concentre principalement dans les métropoles. Zoom sur les loyers pratiqués dans les villes concernées.

Paris largement en tête

La ville lumière est indéboulonnable. Paris est la ville la plus recherchée par les locataires, selon le classement de LocService.fr, qui a compilé plus de 87.000 recherches de locataires en 2016. La capitale est pourtant la ville la plus chère du Top 10 (en moyenne 1.029 euros par mois pour 31 m2), loin devant les autres. Dans le détail, les arrondissements les plus demandés de Paris sont le 15e (1.108 euros en moyenne pour 34 m2), le 11e (984 euros en moyenne pour 29 m2) et le 13e (1.065 euros en moyenne pour 34 m2).

Lyon et Bordeaux sur le podium

Dauphine de Paris, la ville de Lyon est également très recherchée par les locataires. En 2016, le loyer moyen dans la capitale du Rhône est de 648 euros pour 39 m2. Bordeaux, toujours sur une bonne dynamique, prend la dernière marche du podium. En moyenne, le loyer de référence dans la cité bordelaise s'établit à 40 m2 pour 629 euros. Contrairement à Paris, ces deux villes, comme les autres du classement d'ailleurs, offrent des loyers dans la moyenne ou un peu au-dessus de ceux constatés dans le reste de la France (628 euros en moyenne pour 42 m2 en 2016).

 

Toulouse et Montpellier en embuscade

Derrière le trio de tête, les villes de Toulouse et Montpellier attirent également les locataires, notamment des moins de 30 ans. « L'attrait et l'influence du marché étudiant favorisent des villes comme Toulouse et Montpellier», explique Richard Horbette, fondateur de LocServices.fr. Dans le détail, les loyers dans la ville rose sont de 588 euros en moyenne pour une surface de 41 m2. Juste derrière, la capitale héraultaise propose en 2016 des loyers de 604 euros pour 38 m2.

Les poursuivants

Ces cinq villes complètent le Top 10. Nantes prend la sixième place du classement de LocService.fr, avec un loyer moyen de 512 euros pour 34 m2. La ville de Loire-Atlantique devance Marseille (633 euros en moyenne pour 42 m2) et Strasbourg (586 euros en moyenne pour 40 m2). A la neuvième et dixième place, on retrouve Nice (699 euros en moyenne pour 36m2) et Lille (565 euros en moyenne pour 35 m2).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
Iselection-Isabelle BIARD's curator insight, January 13, 6:00 AM
PARIS, LYON, BORDEAUX, TOULOUSE, MONTPELLIER : top 10 des villes les plus recherchées en location. C'EST LE MOMENT D'INVESTIR DANS CES VILLES : forte demande locative. ISELECTION vous propose un vaste choix de programmes immobiliers dans ces villes, vous permettant de bénéficier d'AVANTAGES FISCAUX.
Rescooped by 694028 from Droit
Scoop.it!

Insécurité: le palmarès des villes de France

Insécurité: le palmarès des villes de France | Immobilier | Scoop.it
Violences aux personnes, vols de voitures, atteintes aux biens, violences physiques crapuleuses, cambriolages: L'Express a retenu cinq indicateurs clés pour établir son baromètre de la délinquance dans les quelque 37 000 communes françaises.
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Ressources en Géographie
Scoop.it!

Gentrification verte : quand la nature en ville chasse les pauvres - terraeco

Gentrification verte : quand la nature en ville chasse les pauvres - terraeco | Immobilier | Scoop.it

Des quartiers rénovés, des espaces de verdure créés… et voilà que les prix de l'immobilier s'envolent, poussant plus loin les classes les plus défavorisées, pour qui les travaux étaient initialement prévus. Histoire d'un paradoxe.


Via HG Académie de Rennes, Groyer
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, April 5, 2015 2:50 AM

Un article d'octobre 2014 proposé par Karine Le Loët, Rédactrice en chef à « Terra eco », un magazine en ligne qui propose une vulgarisation de l'économie et des enjeux du développement durable. L'article très intéressant recense de nombreuses références d'études universitaires ce qui en fait tout l'intérêt pour approfondir certains exemples cités. On trouvera dans ce papier quelques exemples particulièrement intéressants pour alimenter une étude de cas dans le cadre d'une réflexion plus large sur "La ville durable" en classe de Seconde. À l'échelle locale, on s'intéressera aussi à l'étude de Paris pour traiter "Un territoire sous influence urbaine" en 3e ou "Aménager les villes : réduire les fractures sociales et spatiales" en classe de Première.

Jamin's curator insight, April 6, 2015 11:03 AM

Un articles fort édifiant sur les effets pervers de la réhabilitation des quartiers populaires à travers l'exemple de la High line newyorkaise.

 

Timothée Mariau's curator insight, December 12, 2015 11:11 AM

This article is talking about green gentrification. It shows the fact that the establishment of green spaces like parks, public squares creates a new form of gentrification in cities. Public institutions want to bring green spaces in poor neighbourhood because there is not enough vegetation spaces in theses areas ( they want to reduce spatial segregation with this strong-willed policy).There is an environmental injustice between poor neighbourhoods in downtown and rich neighbourhoods  in the outskirts of the city ( in american, australian and british cities).

There is a form of gentrification because wealthy classes settle in these neighbourhoods because these areas bring very good living conditions for the residents ( thanks to green spaces which improve the quality of life). But the increase of commercial and social attractiveness of the neighbourhood tend to increase the level of rents and that push the lower classes out of the neighbourhood.

There is a certain kind of resistance which appears against the phenomenon of gentrification, the municipality wants to integrate the former residents in renovation projects. There is also a mobilization between former residents and new residents with the willingness of preserving social mix.