Immobilier
80.6K views | +64 today
Follow
Immobilier
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Comment se protéger des loyers impayés?

Comment se protéger des loyers impayés? | Immobilier | Scoop.it

Louer son bien à un locataire qui n’honore pas ses loyers est la hantise de tout propriétaire. Et pour cause : après des démarches à rallonge, une perte de temps et d’argent, les recours accordés sont généralement décevants sur le plan financier et bien trop tardifs. Mis en place depuis janvier 2016, un tout nouveau dispositif vient remplacer les anciens. Pour en savoir plus, suivez le guide !


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Céline Vergne Avocat
Scoop.it!

L'assurance habitation : obligatoire pour le locataire

L'assurance habitation : obligatoire pour le locataire | Immobilier | Scoop.it
Le locataire doit réparer les dégâts qu'il a causés à l'immeuble pendant la durée de la location (article de janv. 2016)

Via Céline Vergne Avocat
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Accession à la propriété : les Français de 25 à 34 ans sont déjà propriétaires à 42%

Accession à la propriété : les Français de 25 à 34 ans sont déjà propriétaires à 42% | Immobilier | Scoop.it

Le dernier baromètre Ifop /Fnaim analyse l’accession à la propriété des jeunes, ils sont déjà propriétaires à 42% et, parmi les autres, plus de la moitié (56%) envisagent de le devenir dans un futur plus ou moins proche.

 
Les moins de 35 ans plébiscitent la propriété, 42% sont propriétaires de leur logement contre 58% dans l’ensemble de la population. L’âge moyen de leur accession à la propriété est de 26 ans seulement. Les autres sont locataires (49%) ou logés gratuitement (9%). 58% des locataires sont logés dans le parc privé, 33% dans le parc social.

 
Le repli ou la stabilisation des prix n’a pas échappé à la grande majorité des Français de plus de 25 ans (75%). Ils sont conscients également que les prêts immobiliers restent attractifs en ce moment (58%) mais plus difficiles à obtenir (76%). Leur perception du marché s’avère un peu moins bonne qu’il y a un an, tout en étant meilleure qu’en 2012. Au final, ils sont 38% à penser que c’est le moment d’acheter, contre 46% il y a un an. En revanche, ils sont moins convaincus de l’opportunité de vendre (18%).

 
Une part importante du budget est consacrée aux dépenses de logement. Qu’ils soient propriétaires ou locataires, 47% des 25 à 34 ans consacrent chaque mois entre 30 et 39% de leurs revenus à leur budget logement. Alors que seuls 25% des Français fournissent un effort équivalent.

 
Les locataires de 25-34 ans envisagent majoritairement (56%) de devenir propriétaires dans un délai de quelques mois ou années.

.....................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

La garantie des loyers sera gratuite pour le locataire et le propriétaire

La garantie des loyers sera gratuite pour le locataire et le propriétaire | Immobilier | Scoop.it

Entre 500 et 600 millions, c’est le coût de la Garantie universelle des loyers (GUL) évalué par la ministre du Logement, Cécile Duflot, ce matin sur les ondes de RMC. Des chiffres revus à la baisse puisque le ministère du Logement, annonçait en octobre dernier un coût de 750 millions d’euros par an.

Cette garantie, qui sera automatique, vise à supprimer la caution. Elle sera financée par l’Etat et non pas par moitié par le locataire et le propriétaire, comme cela avait été prévu au départ. Un financement pris sur le budget de la politique Logement (40 milliards d’euros), a précisé Cécile Duflot au micro de Jean-Jacques Bourdin. 

La GUL va être mise en place pour sécuriser en cas d’impayés du loyer à la fois le propriétaire et le locataire. Si ce dernier doit faire face à une baisse soudaine de ses revenus, il peut ainsi échapper à l’expulsion. 

Considérée jusque-là par les propriétaires et les locataires comme une nouvelle taxe, la GUL était fortement décriée. La société d’assurance Galian spécialisée dans l’immobilier l’avait chiffrée entre 1,5 et 2 milliards d’euros.

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Attendre avant d'acheter, est-ce toujours un bon calcul ?

Attendre avant d'acheter, est-ce toujours un bon calcul ? | Immobilier | Scoop.it

A l’heure de faire le bilan de l’année 2013 en matière d’immobilier, il faut bien noter que contre toute attente, les prix n’ont quasiment pas baissé, sauf certaines exceptions, mais les volumes quant-à eux, restent très faibles.Alors, est-il opportun d’attendre une baisse qui ne viendra peut être pas, ou peu? Pas si sûr ..Explications :

 

La centrale du financement vient de sortir un nouvel outil ingénieux qui permet de calculer le coût de l’attente :

 

« Il s’agit de permettre à un ménage de comparer le coût de l’emprunt et celui de l’attente, si celui-ci décide de maintenir son loyer actuel en fonction de l’évolution attendu du marché immobilier et des taux d’intérêt » explique Sylvain Lefèvre.

 

Par exemple :

 

Vous êtes locataire et payez un loyer mensuel de  750 euros.

Vous souhaitez différer d’un an votre achat d’un un bien qui vaut aujourd’hui 190 000 euros, avec l’intuition que le prix de l’immobilier sera alors inférieur  de 5 % (soit 180 500 euros).

Dans un an, vous visez un emprunt sur 20 ans à un taux d’intérêt qui devrait croître, selon vous, de 0,50 %.

 

Résultat : votre attente vous coûtera 16 549 euros  (12 Mois loyer à 750 € + un surcoût de crédit de 9000 € !)  alors que vous espériez économiser 9500 € sur le prix d’achat de votre bien !!!

 

Comme quoi, vous avez intérêt à acheter maintenant ! (source http://www.economiematin.fr/ : Immobilier : faut-il encore attendre, ou acheter maintenant ?)

 

Les raisons objectives ne manquent pas pour expliquer la peur de s’engager dans un achat immobilier : crainte du chômage, incertitude fiscale, pression de l’entourage etc …

 

Nous sommes aujourd’hui nombreux à attendre une baisse des prix qui ne vient pas et cet attentisme n’est pas sans conséquence. Plus qu’un ultime pari sur l’avenir, il s’agit bien souvent d’une véritable perte de temps… et donc d’argent.

.......................................

 

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
Groupe Maisons de L'Avenir's curator insight, December 9, 2013 5:05 AM

La centrale du financement vient de sortir un nouvel outil ingénieux qui permet de calculer le coût de l’attente :

Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Comment vendre un logement avec un locataire ?

Comment vendre un logement avec un locataire ? | Immobilier | Scoop.it

Lorsque vous avez investi dans des biens immobiliers locatifs, vous pouvez avoir besoin d’en vendre un même s’il y a un locataire qui occupe actuellement ce logement. C’est tout à fait possible. Cependant, la vente d’un appartement avec un contrat de location en cours possède des spécificités dont il faut tenir compte. Découvrez nos conseils pour vendre un logement actuellement loué dans les meilleures conditions.

 

Pourquoi vendre un appartement qui est actuellement loué ?

Les raisons qui peuvent pousser un propriétaire bailleur à vendre un logement sous contrat de location sont nombreuses :

 

 - Pour récupérer de l’argent rapidement pour d’autres projets ou besoins,

-  Pour se séparer d’un investissement pas assez rentable,

-  Pour vendre à un très bon prix quand on anticipe une forte baisse des prix à venir,

-  Pour profiter de certains avantages fiscaux temporaires. Par exemple, certains investisseurs peuvent saisir l’opportunité de l’abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values immobilières pour optimiser leur bénéfice,

- Pour des personnes qui viennent d’hériter d’un bien immobilier loué et qui ne veulent pas le conserver,

 Etc.

 

Cependant, on ne vend pas aussi facilement un logement sous bail locatif qu’un logement vide (ou qui le sera au départ des vendeurs). En effet, il y aura beaucoup moins d’acquéreurs pour ce type de studio ou d’appartement. Seuls des investisseurs vont s’intéresser en particulier à un bien déjà loué. Quelqu’un qui achète un bien immobilier pour en faire sa résidence principale fuira dans la majorité des cas ce type de situation.

 

 

Pour vendre un appartement avec un locataire, vous avez donc plusieurs solutions :

- Adapter votre vente à ce contexte,

- Donner congé à votre locataire en suivant correctement la procédure,

- Négocier un départ anticipé avec votre locataire.

C’est ce que nous allons détailler ci-dessous.

.......


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Le bon investissement immobilier
Scoop.it!

Immobilier: l'effet pervers de la loi Duflot sur l'encadrement des loyers

Immobilier: l'effet pervers de la loi Duflot sur l'encadrement des loyers | Immobilier | Scoop.it
Si le texte reste inchangé, la loi Alur va faire baisser les loyers des logements des ménages les plus aisés mais pas ceux de la classe moyenne. Explication...

Via Amber Conseils
more...
Amber Conseils's curator insight, September 10, 2013 1:59 PM

Encore un effet pervers de "Duflop" plutôt...

Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors d’un premier achat immobilier ?

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors d’un premier achat immobilier ? | Immobilier | Scoop.it
NE PAS FAIRE PLUSIEURS VISITES

Vous avez visité un bien qui vous a particulièrement plu ? N’hésitez pas à revenir le voir à différents moments de la journée afin d’avoir un meilleur aperçu de son environnement et de sa luminosité. Visitez le logement mais également tous les espaces qui en dépendent, comme les caves.

NE PAS FAIRE CHIFFRER LES TRAVAUX

Le logement que vous convoitez a besoin de quelques travaux ? Sans faire preuve d’une méfiance mal placée, ne vous fiez pas aux estimations du propriétaire ou de l’agent immobilier : il y a de fortes chances pour qu’elles soient inférieures au prix de revient réel.

Pour éviter les mauvaises surprises, faites faire un ou même plusieurs devis par les professionnels du secteur. Chiffrer précisément les travaux qui pourraient éventuellement vous permettre de négocier le prix du bien à la baisse avant la signature du compromis.  

SOUS-ESTIMER L’IMPORTANCE DES DÉPENSES ANNEXES

Lorsque l’on parle achat immobilier, on pense généralement au prix de vente du bien en oubliant toutes les charges annexes qui entrent également en compte. Les frais d’agence puis les frais de notaire sont les premiers à s’ajouter dans la balance : ils sont indispensables.

Enfin, les frais de déménagement, les intérêts liés à votre emprunt bancaire, les charges de copropriété et la taxe foncière doivent également être pris en compte.

NE PAS S’INTÉRESSER À SA COPROPRIÉTÉ

Si vous achetez en copropriété, intéressez-vous à sa santé financière en demandant les comptes rendus des trois dernières assemblées générales, au minimum. Ces documents vous permettront de vérifier son bon fonctionnement et peut-être, de détecter d’éventuelles anomalies au niveau des charges de copropriété.

Vérifiez aussi que tous les travaux prévus dans les parties communes sont bien à la charge du vendeur. Le cas échéant, vous devrez vous acquitter de montants pour lesquels vous n’avez pas voté en réunion de copropriété.

FONCTIONNER AU COUP DE CŒUR

Que vous achetiez seul ou en couple, n’hésitez pas à demander à un proche de vous accompagner lors d’une nouvelle visite afin d’avoir un point de vue extérieur.

Enfin, faites la différence entre vos besoins réels et vos envies ! Rappelez-vous la liste de critères que vous aviez en tête au début de vos recherches et comparez-la avec les caractéristiques du bien. Un écart trop important vous prouvera que vous faites fausse route.


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from immobilier
Scoop.it!

Revalorisation du loyer : comment ça fonctionne ?

Revalorisation du loyer : comment ça fonctionne ? | Immobilier | Scoop.it
Dans quel(s) cas peut-on augmenter un loyer ? Quelle est la marche à suivre ? Comment faire à Paris ? Le locataire peut-il s’y opposer ? Mode d’emploi.

Via Ludovic Clerima
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

TVA sur les travaux de rénovation : qui peut encore profiter du taux réduit à 7% ?

TVA sur les travaux de rénovation : qui peut encore profiter du taux réduit à 7% ? | Immobilier | Scoop.it
Les propriétaires entreprenant des travaux de rénovation disposent, sous certaines conditions, d’un sursis de quelques jours pour profiter d’une TVA à taux réduit.


Sous la pression des artisans du bâtiment, le gouvernement vient d’octroyer un délai supplémentaire d’un mois aux propriétaires pour profiter du taux réduit de TVA à 7% sur les travaux de rénovation.

Pour mémoire, l’exécutif avait initialement prévu que seuls les travaux ayant fait l’objet du versement d’un acompte minimum de 30% avant le 31 décembre 2013, puis facturés au plus tard au 28 février et encaissés au 14 mars pourraient bénéficier de ce taux réduit. Pour tous les autres chantiers, la TVA est, en effet, passée à 10% depuis le 1er janvier.

 

Sauf qu’en raison des intempéries de ce début d’année, nombre de chantiers n’ont pu être achevés dans les délais impartis. Pour tenir compte de ces retards, Bercy a donc publié une instruction fiscale repoussant les dates butoirs donnant droit à la TVA à 7% : c’est-à-dire au 31 mars pour la facturation et au 14 avril pour l’encaissement.

.................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Réforme des plus-values : nouveau rebondissement !

Réforme des plus-values : nouveau rebondissement ! | Immobilier | Scoop.it

Si la plupart des propriétaires envisageant la vente d'un bien immobilier (logement ou terrain) savent que la nouvelle année coïncidera avec l'entrée en vigueur d'une réforme des plus-values immobilières, bon nombre d'entre eux ne savent en revanche pas précisément en quoi celle-ci consistera tant les tergiversations gouvernementales en la matière ont été nombreuses. Depuis hier, deux amendements sont ainsi venus s'ajouter à la confusion ambiante : l'un concernant les terrains à bâtir et l'autre visant à prolonger sous certaines conditions l'abattement exceptionnel de 25%.

 

Décidément, les propriétaires ont de quoi être perdus devant la réforme de la fiscalité sur les plus-values immobilières programmée au 1er janvier 2014. Entre ajustements, rejets et rumeurs, le dispositif pâtit d'un manque notable de lisibilité. Ce jeudi 12 décembre 2013, alors que les députés ont entamé un nouvel examen du projet de loi de Finances 2014, deux amendements ont une nouvelle fois modifié la future réforme.

 

Le premier, déposé par le gouvernement et sur lequel les députés se prononceront d'ici peu, propose en effet de prolonger l'application d'abattements sur la plus-value lors de la vente de terrains à bâtir. Les propriétaires ne pourront que saluer l'initiative puisque, initialement, plus aucun abattement pour durée de détention ne devait s'appliquer à compter du 1er janvier prochain. Toutefois, bien peu d'entre eux pourront profiter de ce coup de pouce. L'amendement souligne ainsi que seules les ventes signées au plus tard le 31 décembre 2013 pourront conserver leur régime d'abattement. Concrètement, le vendeur d'un terrain constructible pourra, grâce à cet amendement, continuera de bénéficier d'un abattement de 2% de la 6ème à la 17ème année de détention, de 4% de la 18ème à la 24ème puis de 8% de la 25ème à la 30ème.

 

Le second, également à l'initiative du gouvernement, a pour sa part d'ores et déjà été adopté par l'Assemblée. Il vise à accroître l'application de l'abattement exceptionnel de 25% au-delà de sa durée initialement prévue. Là encore cette disposition ne concernera que peu de propriétaires.

..............................................................


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Savez-vous combien de temps faut-il en moyenne pour trouver un locataire ?

Savez-vous combien de temps faut-il en moyenne pour trouver un locataire ? | Immobilier | Scoop.it

Alors que les loyers progressent moins que l'inflation, la durée de vacance entre deux locataires s'allonge, selon l'étude Clameur sur les loyers du marché locatif privé.

 

 

 

 

 

 

Lorsqu'un locataire quitte un logement, plus de neuf semaines en moyenne sont nécessaires au propriétaire pour retrouver un nouvel occupant, d'après l'observatoire Clameur (Connaître les loyers et analyser les marchés sur les espaces urbains et ruraux).

Cette vacance locative, en progression de 14,8 % depuis 2009, cause chaque année au propriétaire une perte de 4,8 % des loyers perçus.

 

Ces chiffres ne traduisent que le constat d'un marché déstabilisé par la baisse de la demande, contrecoup de la hausse du chômage et de la chute du pouvoir d'achat.

 

En conséquence, la hausse des loyers de marché reste donc modérée. Depuis le début d'année 2013, les loyers des nouveaux contrats de location ne progressent que de 0,6 %, soit toujours à un niveau inférieur à la progression des prix à la consommation, évaluée à 0,9 %, sur la même période.


Au niveau régional, le prix du mètre carré loué varie toujours du simple au double. L'Île-de-France est naturellement la zone plus chère à 19 €/m⊃2;, alors qu'en Auvergne, en Franche-Comté et dans le Limousin, le prix stagne à 8,7 €/m⊃2;.


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Le bon investissement immobilier
Scoop.it!

La hausse des droits de mutation inscrite dans le budget 2014

La hausse des droits de mutation inscrite dans le budget 2014 | Immobilier | Scoop.it
Les droits de mutation pourront passer de 3,8 % à 4,5 % dès l’année prochaine.

Via Amber Conseils
more...
Amber Conseils's curator insight, October 1, 2013 4:45 AM

Les départements "pourront" car ils n'en ont pas l'obilgation... Belle blague; on fera le point sur ceux qui ne l'ont pas augmentée...

Rescooped by 694028 from Le bon investissement immobilier
Scoop.it!

Garantie des risques locatifs : La piste de la taxe se précise

Garantie des risques locatifs : La piste de la taxe se précise | Immobilier | Scoop.it
Selon la Fnaim, le gouvernement préfèrerait garantir les impayés de loyers via l’impôt plutôt que par un système d’assurance. Les modalités exactes du ...

Via Amber Conseils
more...
Amber Conseils's curator insight, May 16, 2013 6:56 PM

Et encore une taxe! Qui plus est, payée en grande partie par les propriétaires...