Immobilier
87.3K views | +1 today
Follow
Immobilier
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Votre locataire donne congé et vous devez établir l’état des lieux de sortie. Mais pouvez-vous lui en facturer l’établissement ?

Votre locataire donne congé et vous devez établir l’état des lieux de sortie. Mais pouvez-vous lui en facturer l’établissement ? | Immobilier | Scoop.it

L’article 4 de la loi du 6 juillet 1989 précise qu’il est interdit de facturer au locataire une somme relative à l’établissement d’un état des lieux de sortie dès lors qu’il n’est pas établi par un huissier de justice. Toute clause en ce sens dans un bail serait abusive et donc réputée non écrite. Elle ne trouvera pas à s’appliquer et ce même si vous avez confié la gestion de votre bien pour la durée de la location à un professionnel de l’immobilier.

 

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Vous êtes locataire et votre porte a été fracturée. Que faire ?

Vous êtes locataire et votre porte a été fracturée. Que faire ? | Immobilier | Scoop.it

Si votre assurance ne couvre pas les dégâts, il vous est possible de vous retourner contre le propriétaire du bien. L’article 7 de la loi du 6 juillet 1989 précise que le locataire prend à sa charge les dégradations qui surviennent pendant la durée de la location, sauf si elles ont été occasionnées par la vétusté, la force majeure ou le fait d’un tiers que le locataire n’a pas lui-même introduit dans le logement.

 

Cette dernière hypothèse vous concerne dans ce cas précis. Pensez à conserver le procès-verbal de dépôt de plainte et recueillez éventuellement des attestations de témoignages pour en justifier auprès du propriétaire bailleur.


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from immobilier
Scoop.it!

Une nouvelle aide pour inciter les propriétaires à louer

Une nouvelle aide pour inciter les propriétaires à louer | Immobilier | Scoop.it
La ministre du Logement veut en 2017, avec un nouveau dispositif fiscal avantageux, remettre sur le marché près de 50 000 logements aujourd’hui vacants en trois ans.

Via Ludovic Clerima
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Céline Vergne Avocat
Scoop.it!

Le préavis donné par le locataire

Le préavis donné par le locataire | Immobilier | Scoop.it
Comment se déroule le préavis locatif depuis La Loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové ,laquelle est venue faciliter ses modalités ?

Via Céline Vergne Avocat
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from immobilier
Scoop.it!

Revalorisation du loyer : comment ça fonctionne ?

Revalorisation du loyer : comment ça fonctionne ? | Immobilier | Scoop.it
Dans quel(s) cas peut-on augmenter un loyer ? Quelle est la marche à suivre ? Comment faire à Paris ? Le locataire peut-il s’y opposer ? Mode d’emploi.

Via Ludovic Clerima
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Locations : Les frais d'agence pourraient baisser de près de moitié

Locations :  Les frais d'agence pourraient baisser de près de moitié | Immobilier | Scoop.it

IMMOBILIER - Une partie de la loi Duflot est (enfin) prête à être appliquée. Les frais d'agence pourraient baisser de près de moitié pour les locataires.

 

L'INFO. Plus de cinq mois après son adoption, la loi Alur attend toujours d'être appliquée. Mais cette fois, le gouvernement semble être prêt à faire un premier pas pour mettre en exécution la loi pour l'Accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi Duflot. Soumis mercredi au Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières, le décret d'application concernant les honoraires des agents immobiliers facturés au locataire est désormais prêt.

 

L'objectif est de réduire de moitié les frais facturés au locataire. Le gouvernement va donc instaurer un plafond qui n’excédera pas 15 euros le mètre carré à Paris, 11 euros en zone rurale. Dans certains cas, les frais d'agences atteignent des sommets, comme pour Pauline, 26 ans : "J'ai payé 645 euros de frais pour un 25 mètres carrés à Paris, c'est beaucoup trop. C'est plus d'un mois de loyer", explique la jeune fille.

 

Plusieurs centaines d'euros d'économies. Si le décret est publié tel quel, ces frais s'élèveront au maximum, à Paris, à 375 euros pour un studio de 25 m2, contre l'équivalent d'un loyer, soit 605 euros pour cette surface si l'on se base sur le loyer moyen acquitté à la relocation d'un logement en 2013 : 24,1 euros/m2, selon les chiffres de l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap).

.............................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).



Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Immobilier Webmarketing
Scoop.it!

Lancement du site d’annonces de location immobilières inversées Locatme.fr

Lancement du site d’annonces de location immobilières inversées Locatme.fr | Immobilier | Scoop.it

Le site Locatme.fr a pour vocation de simplifier la vie des propriétaires et des locataires.


Cette start-up française s’est mise en quête d’en finir avec les annonces périmées, les messageries saturées et les longues files d’attentes dans les cages d’escalier…

Le concept : aider un locataire à rechercher un logement sans efforts.


Un choc de simplification !


L’idée est née lorsqu’un des fondateurs, Emmanuel Rafitosoa, a dû chercher un logement dans la capitale : « je venais de démarrer mon stage de fin d’étude dans un cabinet de conseil, je n’avais clairement pas le temps de courir tout Paris pour trouver un appartement, et j’ai trouvé dommage de ne pas pouvoir poster une annonce et de simplement attendre que les propriétaires intéressés me contactent ».

Quand on constate, dans certaines villes comme Paris, que le ratio atteint près de 1 propriétaire pour 10 locataires, comment se démarquer ?


Et du coté des propriétaires, beaucoup se sentent démunis face à l’afflux de demandes, comment faire face sans aucune pré-sélection des visites en amont ?


Le témoignage d’Emmanuel évoque pour sa part une expérience positive.

« Finalement, j’ai trouvé mon logement en sympathisant avec un propriétaire qui avait fait la même école d’ingénieur que moi ».


De cette expérience partagée avec les trois autres fondateurs – Olivier Picard, Wébert Zélé et Antoine Marck -, la petite équipe se rend compte que le processus de mise en location d’un bien immobilier n’a été que marginalement impacté par le virage du numérique.


Les acteurs de ce marché se sont contentés de transposer le système d’annonces d’un journal papier vers un écran connecté à internet, sans tirer parti des possibilités offertes par les réseaux communautaires qui se développent aujourd’hui dans tous les domaines.


L’idée fait son chemin et Locat’me est créée avec l’ambition de bousculer ce secteur qui ronronne sur ses acquis.


Un concept astucieux ?

...............................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Sondage immobilier : En amour, question loyer, on joue la parité !

Sondage immobilier :  En amour, question loyer, on joue la parité ! | Immobilier | Scoop.it

C’est bien connu, en amour on ne compte pas ou presque… Nous sommes plus de 53 %* à diviser par deux le montant du loyer ou le remboursement du prêt immobilier et ce quels que soient les revenus de chacun. Une situation idyllique ? Dès que l’on parle d’amour, notre cœur s’emballe et nous sommes bourrés de contradictions. Pour la plupart d’entre nous, chaque denier dépensé pour les charges communes (loyer, prêt immobilier, taxes d’habitation et/ou foncières, etc.), au sein d’un couple, devrait être en fonction de ses moyens. Ça, c’est pour la théorie. Mais la réalité est ailleurs. On fait fifty-fifty, excepté pour les Franciliens. Non pas qu’ils soient moins amoureux ou qu’ils ressemblent à Picsou, le prix des loyers étant très élevés, les couples habitant l’Ile-de-France sont obligés d’adopter un mode de fonctionnement simple mais efficace : chacun participe autant qu’il peut.


L’argent dans le couple, un sujet bien maîtrisé !

.........................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).





Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Savez-vous combien de temps faut-il en moyenne pour trouver un locataire ?

Savez-vous combien de temps faut-il en moyenne pour trouver un locataire ? | Immobilier | Scoop.it

Alors que les loyers progressent moins que l'inflation, la durée de vacance entre deux locataires s'allonge, selon l'étude Clameur sur les loyers du marché locatif privé.

 

 

 

 

 

 

Lorsqu'un locataire quitte un logement, plus de neuf semaines en moyenne sont nécessaires au propriétaire pour retrouver un nouvel occupant, d'après l'observatoire Clameur (Connaître les loyers et analyser les marchés sur les espaces urbains et ruraux).

Cette vacance locative, en progression de 14,8 % depuis 2009, cause chaque année au propriétaire une perte de 4,8 % des loyers perçus.

 

Ces chiffres ne traduisent que le constat d'un marché déstabilisé par la baisse de la demande, contrecoup de la hausse du chômage et de la chute du pouvoir d'achat.

 

En conséquence, la hausse des loyers de marché reste donc modérée. Depuis le début d'année 2013, les loyers des nouveaux contrats de location ne progressent que de 0,6 %, soit toujours à un niveau inférieur à la progression des prix à la consommation, évaluée à 0,9 %, sur la même période.


Au niveau régional, le prix du mètre carré loué varie toujours du simple au double. L'Île-de-France est naturellement la zone plus chère à 19 €/m⊃2;, alors qu'en Auvergne, en Franche-Comté et dans le Limousin, le prix stagne à 8,7 €/m⊃2;.


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Tout savoir sur l'achat d'un logement occupé

Tout savoir sur l'achat d'un logement occupé | Immobilier | Scoop.it

 

Acheter un logement occupé a comme avantage de pouvoir bénéficier d’une décote sur le prix d’achat et permet aussi de percevoir immédiatement des loyers.

Acheter un logement occupé a comme avantage de pouvoir bénéficier d’une décote sur le prix d’achat et permet aussi de percevoir immédiatement des loyers.

 

Un loyer instantanément perçu

 

En achetant un logement occupé, on n’a pas besoin de trouver un locataire pour louer son bien, c’est un avantage indéniable car le loyer est donc instantanément perçu sans période de vacance locative. De plus, on peut connaître immédiatement et avant d’acheter le logement le sérieux du locataire et son aptitude à payer ses charges et son loyer dans les délais. Un des inconvénients est que le prix du loyer ne peut pas être réévalué avant la fin du bail en cours et que les conditions du bail ne pourront pas non plus être modifiées. En cas de demande, un prêt sera aussi plus facile à obtenir, en effet une banque aura plus confiance car elle sera assurée de revenus locatifs pour le remboursement du crédit.

 
...

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Scooped by 694028
Scoop.it!

LOI DUFLOT : la nouvelle Garantie des Risques Locatifs s'annonce obligatoire

LOI DUFLOT : la nouvelle Garantie des Risques Locatifs s'annonce obligatoire | Immobilier | Scoop.it

Réunis mercredi 29 mai par Europe écologie les verts (EELV) au Sénat, les associations de consommateurs (UFC Que Choisir et la Confédération du logement et du cadre de vie) ont donné quelques pistes sur la nouvelle version de la garantie des risques locatifs (GRL) universelle annoncée parmi les dispositions du projet de loi Duflot, dont l’examen par les députés semble repoussé à octobre 2013. Beaucoup d’incertitudes demeurent sur le contenu réel du texte.

 

 

Universelle voudrait dire obligatoire. C’est en tout cas ce qui ressort du colloque organisé par EELV mercredi 29 mai sur le thème des « abus du parc locatif », réunissant les représentants du monde associatif concernés. Parmi les thèmes abordés, la nouvelle garantie « universelle » des risques locatifs, annoncée au programme du projet de loi Duflot, a fait consensus.  «Une garantie imposée à tous favoriserait l’accès au logement , estime L’UFC que Choisir, auditionné par le ministère du Logement dans le cadre du projet de loi. La mutualisation des coûts permettrait en effet de faire baisser le cout de la garantie. »  Même son de cloche du côté de la Confédération du logement et du cadre de vie (CLCV), pour qui l’actuelle GRL facultative « constitue un échec, puisque seuls 300 000 contrats souscrits alors que plus du triple était attendu ».  

 

Pour mémoire, ce dispositif  est  géré en partenariat par l’Etat, l’APAGL (ex-1% logement) et les assureurs et s’adresse aux bailleurs (particuliers ou professionnel) qui souhaitent s’assurer en cas les loyers impayés. Sa particularité est que l’Etat joue le rôle de réassureur pour les locataires les plus risqués, dont le taux d’effort (ratio ressources/loyers) est supérieur à 28%.  .

 

 

Des incertitudes sur le financement

 

Si l’idée d’une GRL obligatoire semble quasiment acquise, le flou demeure toujours quant à son financement. Tout le monde propose, mais personne ne sait pour l’heure ce qu’il y aura dans le projet de loi. La CLCV souhaite la création d’un fonds abondé par le versement des dépôts de garantie, une participation de l’Etat et une participation du bailleur. D’autres, comme la FNAIM, (Fédération nationale des agents immobiliers) sont favorables à une garantie universelle « financièrement partagée entre le locataire et le propriétaire ». Son président, Jean François Buet, laissait entendre lors d’un point presse du 17 mai dernier, que le projet de loi pourrait s'orienter vers une taxe sur les loyers.

 

 

La Garantie loyers impayés pourrait disparaitre

 

A priori, les assureurs seraient encore impliqués dans le nouveau dispositif de garantie unique. Reste à savoir comment. Le Gema, qui fédère les assureurs mutualistes, dit ne pas avoir été consulté. Contrairement aux deux systèmes existants - garantie loyers impayés (GLI) et GRL -, la nouvelle garantie universelle ne devrait permettre aucune sélection du risque, ni franchise ni plafond de garantie, a indiqué Denys Brunel, le président de la Chambre des propriétaires, présent au colloque.<