IMMOBILIER 2015
Follow
Find tag "L"
53.8K views | +12 today
IMMOBILIER 2015
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from URBANISME Villes - Sociétés - cultures
Scoop.it!

Aires Urbaines : la nouvelle carte de France selon l'Insee

Aires Urbaines : la nouvelle carte de France selon l'Insee | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it
L'Insee vient de remettre à jour ses trois principaux zonages de l'Hexagone, redessinés en tenant compte du nouveau recensement mené depuis 5 ans. Une France où 95 % de la population vit désormais sous l'influence d'une ville.

Via association concert urbain, Grd Lyon-millenaire3, Maud Baranger
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Les agences immobilières confrontées à l'arrivée des mandataires et internet

Les agences immobilières confrontées à l'arrivée des mandataires et internet | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Montée en puissance des mandataires, avec l'arrivée dans le secteur de la famille Pinault, agences proposant des commissions réduites, ventes directes par les particuliers sur internet: les agences immobilières traditionnelles doivent faire face à une concurrence accrue...

Traditionnellement le marché des transactions immobilières dans l'ancien (800.000 en 2011) se partage entre les ventes entre agences immobilières (50%), notaires (10%) et particuliers (40%).

"Les cartes sont en train d'êtres rebattues et les nouveaux arrivants risquent de prendre une part significative du marché", approuve Henry Buzy-Cazaux, président de l'Insitut du management des services immobiliers (IMSI)....

"Le Bon Coin, quasi-inconnu il y a trois ans, a réalisé une progression fulgurante et tient le haut du pavé si l'on en en juge par la quantité d'annonces publiées et le nombre de visiteurs du portail"...

Arrivée de travailleurs indépendants :

Mais le plus grand bouleversement réside dans l'arrivée dans le secteur d'Artémis, holding de la famille Pinault (PPR, La Redoute, Christie's, Château Latour et Le Point), qui a récemment acquis Capifrance et Optihome, les deux principaux réseaux immobiliers d'agents mandataires à domicile.

"Le monde de l'internet a modifié les comportements des consommateurs. Les réseaux sans boutiques sont une véritable alternative aux agences immobilières", a affirmé Patricia Barbizet, directrice générale d'Artémis, lors d'une conférence de presse...

Ce concept, importé d'Amérique du Nord, repose sur des personnes qui travaillent à leur compte, avec un statut de travailleur indépendant. Ils sont rémunérés uniquement à la commission, prennent en charge tous leurs frais professionnels, paient les charges sociales et versent 360 euros par mois à Capifrance...

"Ce système est un miroir aux alouettes, une machine à rêves qui fabrique de la chair à canon car les personnes ne sont pas assez formées", estime de son côté Laurent Vimont, président du réseau d'agences Century 21, pour qui "seulement 5% des mandataires gagnent bien leur vie".


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Immobilier : Précipitation d'hiver

Immobilier : Précipitation d'hiver | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Je parle de la méthode qui a conduit le Président de la République, me semble-t-il, à annoncer ce qu'il croyait être une mesure forte pour catalyser la construction de logements en France: l'augmentation systématique de 30% des coefficients d'occupation des sols sur tout le territoire...

...le pays doit construire plus, et le déficit estimé de l'ordre d'un million de logements est la première cause des difficultés de nos compatriotes à se loger, à des prix accessibles en outre. Soit. Le problème est que l'idée du Président ne résiste pas à une analyse technique, dont certains s'étonnent qu'elle n'ait pas été menée de façon plus fouillée avant l'annonce.

Trois gros embarras: la décentralisation, le droit et la logique économique...

1 - la majoration de 30% sera de droit, mais en vertu des prérogatives d'urbanisme des mairies et des communautés de communes, un maire devra faire voter une délibération inverse s'il ne veut pas de cette augmentation de la densité...

C'est que l'opinion elle-même doit être éduquée, et non malmenée, et qu'elle est réfractaire à la densification. Bref, je vous parie que la mesure n'emportera pas aisément l'adhésion, et que les maires ne compromettront pas leur réélection pour faire plaisir au Président, y compris ses amis politiques.

2 - Le droit ensuite, lorqu'on est dans les immeubles existants: l'adjonction d'un étage devra réunir le consensus unanime des copropriétaires... Vous voyez ce que je veux dire ?...

3 - Enfin, le Président a cru qu'un terrain se vendrait le même prix avec un COS majoré, et que donc le prix de sortie unitaire des logements en serait réduit. On reconnaît l'idéalisme de notre président...

 

Non, ce qui manque, et qui aurait du souffle et une efficacité immédiate, c'est l'inversion du mécanisme de taxation des plus-values sur les terrains... Il faudrait que l'imposition soit progressive avec le temps qui passe: vous vendez votre terrain dans les deux ans, vous êtes exempté de taxation. Vous le gelez pendant dix ou quinze, vous payez beaucoup. Il en résulterait une offre foncière abondante, et des prix assagis.

Et puis pour mémoire, l'Etat est lui-même un grand propriétaire de terrains, et il n'est que temps que la politique immobilière de l'Etat se focalise sur les cessions foncières plutôt que sur l'Hôtel de la Marine...


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Scooped by 694028
Scoop.it!

Bulle immobilière ou simple correction ? - Les tribunes du blog Priximmo

Bulle immobilière ou simple correction ? - Les tribunes du blog Priximmo | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

La bulle fait peur! Omniprésente dans la presse, la bulle fait vendre. Mais en fait, quelle bulle ?

Je pense qu’il y aura bulle de l’immobilier lorsque l’on se retournera pour la désigner. Les spectateurs l’attendent depuis des années en attendant de devenir propriétaires.

Le marché de l’immobilier ou plutôt, les marchés immobiliers sont, nous le savons risqués, mais ils ne devraient pas baisser sévèrement. A défaut de bulle, des corrections ont bien lieu...

 

Priximmo m'a offerte cette tribune, à lire en cliquant sur le titre comme toujours !

more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Immobilier : la fin de l’exception française ? : Les banques se retirent du jeu

Immobilier : la fin de l’exception française ? : Les banques se retirent du jeu | IMMOBILIER 2015 | Scoop.it

Le montant des crédits immobiliers accordés par les banques a enregistré un très fort recul en janvier. Que s’ensuit-il pour le marché immobilier français ?

Une étude récente de l’Observatoire Crédit Logement/CSA fait apparaître, en janvier 2012, une baisse de 25,7 % du montant des crédits immobiliers par rapport au même mois de 2011...« L’année 2012 ne commence pas très bien. Dans un contexte économique morose, le contrecoup du mouvement d’anticipation de la fin 2011 est sensible ». D’un mois à l’autre, l’effondrement est brutal : – 49,4 % de crédit entre décembre 2011 et janvier 2012.

A cela vient s’ajouter le fait que les taux d’intérêt des crédits immobiliers continuent de monter...

Pour M. Mouillart, Professeur d’économie à l’Université Paris-Ouest, et l’un des experts du secteur, il s’agit d’un véritable « coup de massue. La chute est comparable à 2009, au moment de la crise des subprimes américains » Ce phénomène est aggravé par le contexte économique actuel, qui est, disons-le, carrément déprimant...Pour ne rien arranger, le tout est accentué par une importante diminution des avantages accordés par l’État aux acquéreurs...

Ce signe est palpable : gravement touchées par le marasme financier consécutif à la crise des dettes souveraines, et inquiètes de l’arrivée de la récession, les banques ont décidé de se retirer du jeu. Cela présage-t-il d’un fort retournement des prix sur le marché immobilier de l’ancien ?


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.