immobilier
1.7K views | +4 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Les risques sur l'immobilier sont-ils plus importants que sur l'épargne financière ?

Les risques sur l'immobilier sont-ils plus importants que sur l'épargne financière ? | immobilier | Scoop.it
Les risques sur votre épargne sont-ils plus importants que les risques sur l’immobilier ? L’immobilier est-elle toujours une valeur refuge ? Pas si sur…
Immobilier loi duflot's insight:
L’immobilier n’est plus une valeur sûre

De tout temps, on entend que l’immobilier est un placement sécurisé, que c’est un choix de "bon père de famille", que la pierre est une valeur sûre, etc. Cependant, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas perdre de l’argent en investissant dans l’immobilier. Et cela est valable aussi bien pour l’achat de sa résidence principale que pour des investissements en immobilier locatif.

En période d’énorme bulle immobilière, les risques qui planent sur l’immobilier sont très importants. Avec des prix très déconnectés des revenus des Français, le risque d’une correction importante est fort probable. En fonction des différents indicateurs que l’on étudie (par rapport aux revenus, par rapport aux loyers, etc.), la surévaluation de l’immobilier français apparaît à des niveaux différents. Elle est généralement comprise entre 25 et 35 %.

Certes votre bien immobilier ne vaudra jamais zéro, mais il peut fortement se dévaluer, surtout dans le contexte actuel. Tous les indicateurs montrent que l’on se dirige vers plusieurs années de baisse des prix des logements en France. Voici comment l’on peut qualifier le risque immobilier :

 Risque élevé (possible baisse de plus de 20 %) avec donc un impact très important.

 Probabilité forte que cela se produise.

Pour ceux qui possèdent de l’épargne ou des biens immobiliers, il convient d’étudier quels sont les autres risques financiers qui pèsent sur vos économies et sur votre patrimoine afin de définir la bonne stratégie à adopter pour les années à venir.

En d’autres termes, cela va nous permettre de voir s’il faut craindre pour son épargne, surtout si elle est dédiée à un futur achat immobilier quand cela sera plus judicieux.

Quels sont les risques financiers pour votre épargne ? Quelles conséquences ?

On peut dénombrer différentes catégories de risque avec un degré de probabilité que cela se produise réellement et les conséquences que cela pourrait avoir.

Quels que soient les risques qui pèsent sur l’épargne des Français, il faut bien avoir conscience qu’un changement majeur qui impacterait l’épargne aurait forcément des répercussions à la baisse sur l’immobilier (surtout étant donné que les revenus ne suffisent plus pour acheter).

Ponction d'une partie de votre épargne pour couvrir des dettes

Parmi les risques qui pèsent sur vos comptes bancaires, vos livrets bancaires ou vos assurances vies, certains organismes n’hésitent pas à proposer une ponction d’une partie de l’épargne des plus riches pour combler une partie des dettes des pays européens.

En d’autres termes, on ferait payer les dettes de l’État à ceux qui ont été plus fourmi que cigale. Les chiffres qui reviennent le plus souvent sont un prélèvement de 10 % de l’argent détenu par personne et par banque au-delà de 100 000 €. Cependant, d’autres hypothèses font intervenir des seuils de déclenchement différents ou des taux de prélèvement plus importants.

Si cela devait se produire, c’est surtout les réactions psychologiques que cela déclencherait qui sont difficilement mesurables. On risquerait d’assister à des fuites massives de capitaux par peur d’une nouvelle ponction de cette sorte et à un changement radical dans les comportements financiers des citoyens.

Quoi qu’il en soit, ceci viendrait fortement impacter les capacités d’achat immobilier des personnes aisées et donc sur le moyen et long terme une pression baissière sur les prix de l’immobilier. À court terme, on peut craindre, par contre, une ruée ponctuelle sur l’immobilier...

Faillite d'une banque française

Chose qui paraissait encore inconcevable il y a quelques années, on sait désormais que n’importe quelle banque peut faire faillite. Les banques françaises ne sont pas épargnées, loin de là. Différents accords sont en cours de négociation pour faire payer d’abord les actionnaires et les clients d’une banque qui fait faillite avant d’en appeler aux contribuables via l’État.

On se retrouverait alors avec une situation similaire avec ce qui s’est produit à Chypre. Les comptes chypriotes dépassants une certaine limite ont ainsi été prélevés de manière importante pour combler ce déficit. Est-ce un cas unique ou risque-t-on de voir ce schéma se reproduire dans d’autres pays comme la France ? Étant donné que rien n’est réglé dans le monde financier, tout reste possible.

Les conséquences d’une faillite bancaire française seraient les mêmes pour l’immobilier qu’une ponction générale des épargnants.

Chute des actions boursières

Certains Français ont placé une part non négligeable de leurs économies en bourse. Par définition cela reste un placement qui peut apporter de meilleurs rendements mais qui est exposé à davantage de risques.

Il y a déjà eu différents krachs boursiers et il y en aura d’autres dans le futur. Les envolés récentes des différents cours de bourse alors que l’économie réelle est toujours en crise rendent probable un retournement à plus ou moins court terme.

Comme le dit un vieil adage "Ne place en bourse que ce que tu peux te permettre de perdre". Si vous vous constituez un apport personnel dans la perspective d’un futur achat immobilier, il paraît très risqué de le placer en bourse. Cela peut bloquer votre projet d’achat si l’évolution de la valorisation de vos actions n’est pas au rendez-vous au moment voulu...

Certaines études montrent cependant que le niveau de la bourse et notamment du CAC 40 est nettement moins surévalué que l’immobilier lorsqu’on les compare à leur tendance long terme comme l’explique Jacques Friggit ici. Alors qu’habituellement on considère les actions comme un placement plus risqué que l’immobilier, cela reste à relativiser en période de bulle immobilière...

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Un quart (seulement) des biens immobiliers vendus après moins de 5 ans

Un quart (seulement) des biens immobiliers vendus après moins de 5 ans | immobilier | Scoop.it
Les statistiques publiées jeudi par le Conseil supérieur du notariat (CSN) montrent que 60 % des biens immobiliers anciens vendus en France en 2013 é ...
Immobilier loi duflot's insight:

Dans le détail, le CSN observe que 25 % des ventes réalisées l’ont été après moins de cinq ans de détention et 35 % d’entre elles entre cinq et dix ans ; en 2008, ces deux proportions étaient respectivement de 33 et 30 %. Des variations minimes en apparence, qui traduisent cependant la moindre fluidité du marché depuis la crise financière de la fin des années 2000, estiment les notaires.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Immobilier en France : 723.000 transactions en 2013, mieux que prévu

Immobilier en France : 723.000 transactions en 2013, mieux que prévu | immobilier | Scoop.it
Selon les chiffres publiés par le Conseil supérieur du notariat, les prix immobiliers ont reculé de – 1,4 % sur toute la France l’an dernier.
Immobilier loi duflot's insight:

Finalement, l’année 2013 aura été moins mauvaise que prévue pour le marché immobilier, selon le bilan publié par le Conseil supérieur du Notariat. Après un premier semestre en recul, les transactions ont rebondi au 4ème trimestre 2013. De quoi finir l’année sur un volume de 723.000 ventes, en hausse de 2,7 % par rapport à 2012. La province comptabilise 589.200 transactions, en progression de 2,1 % sur un an, tandis l’Ile-de-France enregistre 133.800 ventes, en hausse de + 5,4 %.

"Neuf départements ont bénéficié d’un rebond des ventes supérieur à 10 %, comme la Moselle (+ 17 %), le Cher (+ 13,2 %) et la Savoie (+ 11,2 %), souligne Thierry Thomas, président de l’Institut notarial de droit immobilier. A contrario, 12 départements dénombrent une chute des transactions de plus de 2 %, comme la Marne (- 9,4 %), la Haute-Vienne (- 6 %) et le Calvados (- 4 %)".

Pas de chute des prix immobiliers

Les prix immobiliers on faiblement baissé en 2013 : - 1,4 % en France sur un an appartements et maisons confondus. En province, le recul des prix (- 1 %) est légèrement inférieur à la baisse de – 1,4 % du prix des maisons. En Ile-de-France, les prix ont baisé en moyenne de – 1,9 % en Ile-de-France, à 5.400 €/m⊃2;. Graduellement, le recul des prix s’accentue à mesure que l’on s’éloigne de la capitale : Paris, à 8.140 €/m⊃2;, baisse de – 1,5 %, la petite couronne à 4.330 €/m⊃2;, diminue de – 1,9 % et la grande couronne, à 3.40 €/m⊃2;, perd – 2,6 %.

"Force est de constater que le recul du nombre de ventes, puis leur stagnation à faible niveau, n’ont pas, à ce jour, provoqué de baisses notables des prix, constate la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France. Les ajustements attendus ne se sont pas produits, contrairement à ce qui avait été constaté en 2008-2009".

Un marché a priori stable en 2014

 

Pour 2014, le scénario d’évolution du marché immobilier n’est ni optimiste, ni pessimiste : "S’il ne faut pas attendre de franche amélioration des facteurs in?uant sur le marché, rien ne conduit, dans le contexte actuel, à anticiper de franche dégradation", estime la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France. Les notaires estiment que l’abattement sur les plus-values immobilières pourrait entraîner un regain d’activité, soutenu en toile de fond par la progression démographique et la demande des Français qui aspirent à devenir propriétaire.

Par ailleurs, selon leur évolution, même s’ils sont pour l’instant très bas, les taux des crédits immobiliers et surtout les conditions d’octroi des prêts immobiliers pourraient peser sur la demande. Les volumes de vente devraient alors rester stables 2014, accompagnés d’un nouveau léger recul des prix au niveau national.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Restructurée, la foncière MRM se recentre sur le commerce

Restructurée, la foncière MRM se recentre sur le commerce | immobilier | Scoop.it
Passée sous la coupe de SCOR RE à hauteur de 59,9 % du capital via une opération de recapitalisation, la foncière MRM a décidé de se recentrer sur l'immobilier de commerce.
Immobilier loi duflot's insight:

L'année 2013 aura été celle de l'assainissement financier pour MRM 2.0 | +0.5% , marquée la souscription de SCOR RE en numéraire à l’augmentation de capital qui lui était réservée pour un montant brut de 53,3 M€ ; la conversion en actions nouvelles de MRM de l’intégralité de l’emprunt obligataire DB Dynamique Financière d’un montant nominal de 54 M€ qui arrivait à échéance fin décembre 2013 et la restructuration de la dette bancaire, qui s’est traduite notamment par une réduction de 33,3 M€ à fin juin 2013. L’endettement financier net de MRM a ainsi diminué de moitié, passant de 249,6 M€ à fin décembre 2012 à 126,8 M€ à fin décembre 2013, le ratio de LTV revenant à 48,5% à fin décembre 2013 contre 94,1% à fin décembre 2012.

Sur le plan opérationnel, MRM a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires consolidé de 15,9 M€. Le recul de 3,3% par rapport au chiffre d’affaires consolidé de 2012 s’explique essentiellement par les cessions réalisées depuis début 20128. A périmètre comparable, les revenus locatifs bruts sont quasi stables (-0,1%).

La valeur du patrimoine de MRM est passée de 269 M€ au 31 décembre 2012 à 261,1 M€ au 31 décembre 2013, une évolution qui reflète pour l’essentiel la cession en décembre 2013 d’un immeuble de bureaux entièrement occupé, situé rue de la Bourse à Paris, pour un montant de 10,4 M€ (valeur hors droits). Le portefeuille de commerces représente 58 % de la valeur du patrimoine global de MRM. Composé de 9 actifs, il affiche un taux d’occupation des surfaces de 84% et génère 8,9 M€ de loyers annualisés nets au 1er janvier 2014.

C'est sur cette typologie d'actifs que MRM va concentrer sa stratégie. « Avec une structure financière renforcée, une capacité bénéficiaire restaurée et une gouvernance adaptée, MRM peut désormais travailler sereinement au recentrage de son activité sur l’immobilier de commerce. Tout en s’adaptant aux évolutions de ce secteur, MRM dispose en effet de nouvelles marges de manœuvre pour renforcer l’attractivité de ses actifs et en exploiter le potentiel de valorisation. », a déclaré François de Varenne, Président du conseil d’administration de MRM.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Guy Hoquet l'Immobilier recrute encore 400 collaborateurs en CDI - Le Journal De l'Agence

Guy Hoquet l'Immobilier recrute encore 400 collaborateurs en CDI - Le Journal De l'Agence | immobilier | Scoop.it
Fort de ses résultats positifs en 2013, le réseau a lancé, en septembre dernier, un vaste plan de recrutement pour accompagner le développement de ses poin
Immobilier loi duflot's insight:
400 collaborateurs recherchés, 17 métiers différents proposés mais un recrutement qui se concentre sur la transaction

Afin d’accompagner le développement de l’activité de ses 500 points de vente, le réseau a lancé en septembre dernier un vaste programme de recrutement visant à recruter 500 collaborateurs salariés en CDI, et ce pour 17 métiers pratiqués dans l’agence immobilière, venant rejoindre les 1700 collaborateurs salariés du réseau.

Initiée à la rentrée 2013, l’opération a rencontré un important succès médiatique, puisque 34 858 internautes ont visité la page dédiée à l’opération, 4 878 candidatures ont été déposées sur le site guyhoquet.com, permettant au réseau de recevoir 4 125 candidats, et ce notamment grâce à des forums de l’emploi organisés à travers tout le territoire.

Au terme de cette première vague de recrutement, 100 postes salariés en CDI ont déjà été pourvus dans le réseau. Un score qui ne fait pas oublier l’ambition de 500 créations de postes.

Cependant, le réseau anticipe l’application du projet ALUR, qui, en réduisant les honoraires d’agence sur la location à la charge des locataires, menace des milliers d’emplois dans le secteur. Ainsi, Guy Hoquet l’Immobilier, qui avait communiqué en 2013 sur son vaste plan de recrutement dans les 17 métiers que permet son activité, confirme son engagement pour l’emploi, tout en le concentrant sur la filière transaction.

«  En dépit d’une météo chahutée, un vent de recrutement souffle dans la voile Guy Hoquet l’Immobilier. Dans un marché immobilier en repli depuis deux ans, et malgré la loi sur le logement très controversée de Cécile Duflot, qui menace des milliers d’emplois, et notamment dans les fonctions de la location et de l’administration de biens, le navire Guy Hoquet l’Immobilier est armé pour gagner des parts de marché en 2014. Une ambitieuse et courageuse campagne de recrutement, qui porte pour l’essentiel sur les métiers de la transaction est lancée, afin de permettre au réseau d’enrichir chacun de ses points de vente d’un collaborateur supplémentaire, soit 500 postes dont une centaine a déjà été pourvue en septembre 2013 », explique Fabrice Abraham.

« Nous faisons appel, plus que jamais, dans ce volet 2 de notre campagne de recrutement, à tous les talents qui, avec ou sans qualification, veulent œuvrer à apporter davantage de service au consommateur. Dénicher les esprits qui savent cumuler sens commercial et écoute du consommateur est une entreprise de taille, d’où le nombre important de candidats que nous souhaitons, dès janvier 2014, rencontrer, avec le besoin de compléter nos nouvelles équipes », précise le dirigeant.

Guy Hoquet l’Immobilier recherche avant tout chez les candidats l’envie de s’investir dans un réseau dont ils partagent les valeurs : respect, engagement et convivialité. Si l’expérience et l’envie d’apprendre sont des atouts recherchés chez les futurs candidats du réseau, le sens du service client, de l’accueil et du relationnel seront des éléments clés visés par les directeurs d’agence recruteurs. A cela s’ajoute des qualités relationnelles, la volonté d’apprendre, l’initiative, l’empathie, l’ambition et la capacité à bien gérer son temps.

De réelles perspectives de carrière au sein du réseau et un programme de formation obligatoire qui anticipe le volet CAP de la loi ALUR

Le réseau, qui œuvre pour garantir une meilleure qualité de service à ses clients, s’est engagé  pour une plus grande professionnalisation de ses collaborateurs et possède ainsi son centre de formation agréé. Avec sa méthode unique et intensive, qui l’a amené à devenir un acteur incontournable de franchise immobilière, le réseau propose à chaque salarié rejoignant le groupe une formation initiale qualifiante puis, tout au long de son parcours chez Guy Hoquet l’Immobilier, un cursus de formation continue.

Guy Hoquet l’Immobilier a pour volonté de développer et d’initier des carrières. Il encourage ainsi ses salariés, entrés en tant qu’assistants ou conseillers, à évoluer vers des postes de directeurs des ventes ou d’agence en proposant une formation de créateur d’entreprise. Celle-ci leur permet, à terme, d’ouvrir leur propre agence en tant que franchisé.

« Dans un contexte économique contraint, le modèle de la franchise offre des opportunités professionnelles et des perspectives de reconversion nombreuses et intéressantes. Guy Hoquet l’Immobilier s’engage aujourd’hui pour l’emploi avec cette vaste relance de son recrutement qui vise à soutenir le développement de notre activité. Nous proposons aux candidats un éventail de métiers diversifié et d’intégrer un réseau solide, leur offrant formations et perspectives d’évolution », explique Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau Guy Hoquet l’Immobilier.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Les 10 villes où se loger est le plus facile

Les 10 villes où se loger est le plus facile | immobilier | Scoop.it
Prix au m⊃2;, loyers, construction de logements … RTL a passé au crible les 30 plus grandes villes de France et dresse son palmarès de celles qui offr ...
Immobilier loi duflot's insight:

… Metz ! C’est dans la préfecture de Moselle que l’on peut le plus facilement trouver un logement, selon RTL, qui publie son palmarès du logement après avoir compilé le prix des loyers, le prix à l'achat, le nombre de constructions entre 2007 et 2012 et la part de logements sociaux dans 30 agglomérations.

La location d'une maison ou d'un appartement coûte en effet 9 €/m⊃2; en moyenne à Metz, « beaucoup plus intéressant que ce que payent les Montpelliérains : 14 euros ». Les prix à l’achat y sont aussi attractifs : environ 2 000 €/m⊃2;, et le taux de logements sociaux dépasse les 27 %.

Paris, Nice et Toulon en queue de peloton

En deuxième position vient Brest, qui compte moins de logements sociaux (20,5 %), mais des prix au m⊃2; de 1 882 €/m⊃2;. Suivie du Havre, de Reims et Saint-Étienne, des villes où les prix ne dépassent pas les 2 500 €/m⊃2;.

Sans surprise, Paris est mauvaise élève. Bien que les logements sociaux y dépassent bientôt la barre des 20 %, « la ville Lumière affole les compteurs avec un prix de vente de 9 000euros/m⊃2; en moyenne », analyse RTL. Nice et Toulon laissent également voir des prix élevés et moins de 15 % de HLM.

 

Quoi qu'il en soit, ces villes restent plus accessibles que d'autres.

 

Les 10 villes où il est le plus facile de se loger

1 - Metz2 - Brest3 - Le Havre4 - Reims5 - Saint-Etienne6 - Clermont-Ferrand7 - Angers8 - Limoges9 - Tours10= - Amiens10= - Perpignan
more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Crédit immobilier : les taux repartent à la baisse - Logic-Immo.com #immobilier

Crédit immobilier : les taux repartent à la baisse - Logic-Immo.com #immobilier | immobilier | Scoop.it
Dans l'actualité du marché #immobilier en France.
Observatoire Crédit Logement / CSA (janvier 2014)

 

En 2013, les taux de...
Immobilier loi duflot's insight:
Même si la différence peut sembler minime, l’évolution des taux de crédit immobilier peut en réalité avoir un impact conséquent sur le coût de l’emprunt. Or, à l’heure où le marché de l’immobilier est encore fragilisé par la crise, une hausse des taux de crédit serait de mauvais augure pour les acheteurs. En novembre 2013, l’agence de notation Standard & Poor’s dégradait la note de la France : un coup dur, qui laissait présager une hausse des taux de crédit. Et pourtant, les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement / CSA pour janvier 2014 relèvent que le taux de crédit a baissé de 0,4 %. Une nette diminution des taux En avril 2013, pour la première fois, le taux de crédit passait sous la barre des 3 %  : un record historique. Depuis, on a assisté à une reprise des taux de crédit : de juin à octobre 2013, les taux ont repris 19 points de base. En décembre 2013, le taux de crédit était de 3,08 %. En janvier 2014, l’Observatoire Crédit Logement / CSA constate une nouvelle baisse des taux de crédit, à 3,04 %. La baisse est plus modérée dans l’ancien (3,06 % vs. 3,08 % en décembre 2013) que dans le neuf (en baisse de -0,7 %, à 3,01 %). Le marché des travaux, avec un taux de 3,03 %, connaît également une forte baisse (-0,09 %) par rapport à décembre 2013. Redémarrage du marché du crédit En 2012, la production de crédits avait reculé de -26,4 %. Marquée par la très forte baisse des taux de crédit, 2013 aura été l’année du redémarrage du marché des crédits (avec une production en hausse de 29,7 %).Janvier 2014 s’inscrit dans la lignée de 2013, avec une hausse de 29 % (en glissement annuel). Le nombre de prêts bancaires augmente également de 22,2 % (en glissement annuel). Recul de la durée et du coût de l’emprunt En janvier 2014, la durée moyenne d’emprunt est de 203 mois (soit 16,9 ans) : 32 % des prêts sont conclus pour une durée de 15 à 20 ans.  Le coût de l’emprunt a également légèrement reculé : il représente en moyenne 3,79 années de revenus (contre 3,81 années pour un emprunt souscrit en décembre 2013). Une baisse à relativiser, car habituelle à cette période de l’année. Pour l’instant, les professionnels de l’immobilier s’accordent à dire que les taux d’emprunt devraient remonter au 2e semestre 2014. D’ici là, les acheteurs bénéficieront encore de taux extrêmement favorables. Cette année devrait toutefois rester difficile : le manque de logements neufs, l’incertitude sur l’évolution des taux et la hausse des droits de mutation au 1er mars pourraient ralentir la production de crédit pour les mois à venir.
more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Bail d'habitation : Renonciation équivoque à exiger le loyer contractuel

La volonté de renoncer à exiger le loyer prévu au bail à compter de son renouvellement ne peut résulter du silence du bailleur.
Immobilier loi duflot's insight:

Plus précisément, ni l'acceptation par le bailleur, avant la date de renouvellement du bail, du calcul opéré par le locataire et du paiement de loyers indexés sur la base du loyer minoré, seul exigible avant renouvellement, ni le silence gardé postérieurement ne manifestent sans équivoque sa volonté de renoncer à exiger le loyer prévu au bail à compter de ce renouvellement.

Au-delà du caractère contestable de l'arrangement conclu entre le bailleur et le preneur (non querellé par les parties), en ce qu'il minorait le loyer pendant la période initiale du bail (de neuf ans) en contrepartie de l'engagement du locataire à réaliser les travaux nécessaires pour rendre les lieux « habitables » (contra, L. n° 89-462, 6 juill. 1989, art. 6 a ; Civ. 3e, 3 févr. 2010, n° 08-21.205), cette décision de censure retiendra l'attention en ce qu'elle est relative aux conditions de validité d'une renonciation à un droit.

Le litige avait trait au montant du loyer au-delà de la période de minoration.

 

Des circonstances que le loyer n'avait jamais été porté à la somme prévue et que le bailleur avait expressément approuvé, au cours de la période initiale, l'indexation opérée par le locataire sur le montant minoré, puis avait accepté les paiements sans réserve, les juges du fond avaient déduit que le bailleur avait renoncé à percevoir le loyer contractuellement prévu à compter du renouvellement.

Cette solution est censurée par la Cour de cassation qui, au visa de l'article 1134 du code civil, refuse de voir une renonciation dénuée d'ambiguïté, d'une part, dans l'acceptation expresse du bailleur antérieurement au renouvellement et, d'autre part, dans le silence qu'il a gardé postérieurement à cet événement (jugeant que la renonciation à un droit exige la preuve de faits précis et non équivoques, V. not. Com. 31 mai 1960, Bull. civ. III, n° 210 ; précisant que la renonciation ne se présume pas et doit résulter d'actes qui l'impliquent nécessairement, V. aussi Com. 18 nov. 1965, Bull. civ. III, n° 587 ; V. encore, en matière de bail commercial, jugeant qu'une promesse de renouvellement n'emporte pas renonciation du bailleur à faire fixer le prix du bail renouvelé, Civ. 3e, 12 déc. 2012, n° 11-20.727).

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Immobilier : 66% des hommes sont propriétaires contre 59% des femmes

Immobilier : 66% des hommes sont propriétaires contre 59% des femmes | immobilier | Scoop.it
Selon un sondage Opinionway pour le site AVendreALouer.fr, les femmes sont propriétaires plus jeunes que les hommes, mais elles sont moins nombreuses.
Immobilier loi duflot's insight:

L’immobilier aussi reflète les inégalités entre hommes et femmes : selon un sondage Opinionway pour le site d’annonces immobilières AVendreALouer.fr, 66 % des hommes sont propriétaires contre seulement contre 59 % des femmes. Pourtant, 90 % des femmes interrogées déclarent qu’elles préfèreraient, dans l’absolu, être propriétaires. Car pour 20 % d’entre elles, les Françaises estiment qu’être propriétaire aujourd’hui, c’est avant tout "la meilleure façon de placer son argent" et pour 16 % des sondées, c’est aussi s’assurer d’avoir "un toit pour la retraite". 15 % désirent en premier lieu se sentir chez elles et 15 % également estiment que les loyers sont devenus trop chers et qu’il n’est donc pas avantageux d’être locataire.

Aussi, les femmes qui le peuvent n’hésitent pas à se lancer dans un achat immobilier le plus tôt possible : 79 % des Françaises propriétaires ont réalisé leur premier achat immobilier entre 18 et 34 ans (dont 15 % entre 18 et 24 ans et 64 % entre 25 et 34 ans), contre 67 % des hommes entre 18 et 34 ans (10 % entre 18 et 24 ans et 57 % entre 25 et 34 ans). Celles qui ne peuvent pas devenir propriétaires sont plus nombreuses que les hommes, 46 % contre 40 %. Les freins économiques sont plus lourds pour elles : 1 femme sur 4 retarde son achat par peur du chômage ou en raison d’un emploi précaire, contre seulement 1 homme sur 10. S’ajoutent également les contraintes bancaires pour 21 % d’entre elles. De leur côté, seuls 29 % des hommes évoquent les

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Hausse des permis de construire pour les bureaux, recul pour les autres classes d'actifs (ministère)

Hausse des permis de construire pour les bureaux, recul pour les autres classes d'actifs (ministère) | immobilier | Scoop.it
De novembre dernier à fin janvier, par rapport aux trois mois précédents, les surfaces de bureaux ayant obtenu un permis de construire ont progressé de 37,3 %, à l'inverse de toutes les autres classes d'actifs, selon des chiffrés publiés par le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.
Immobilier loi duflot's insight:

De novembre dernier à fin janvier, 1,6 million de m2 de bureaux ont fait l'objet d'un permis de constuire, soit une hausse de 37,3 % par rapport aux trois mois précédents, mais une baisse de 11 % par rapport à la même période un an plus tôt. A l'inverse des autres bureaux, les surfaces ayant fait l'objet d'un permis de constuire sont en baisse pour les autres classes d'actifs, sauf pour les exploitations forestières ou agricoles (+13 % par rapport à la même période un an plus tôt, mais une baisse de 8,4 % par rapport aux trois mois précédents).

Du côté des mises en chantier, progressent de novembre dernier à fin janvier, par rapport aux trois mois précédents, les surfaces industrielles (+2,6 % pour 567 000 m2),  les surfaces dédiées aux services publics ou collectifs (+4,8 % à 1,6 million de m2), ainsi que les exploitations agricoles ou forestières (+ 37,5 % à 1,5 million de m2). En revanche, si l'on compare avec la même période un an plus tôt, toutes les mises en chantiers sont en hausse pour les surfaces industrielles (-2 %) et le commerce (-2,2 %). 

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Loi ALUR de Cécile Duflot : encadrement des loyers, GUL, PLUI, etc.

Loi ALUR de Cécile Duflot : encadrement des loyers, GUL, PLUI, etc. | immobilier | Scoop.it
Voici les principaux changements pour le logement apportés par la loi ALUR de Cécile Duflot qui vient d'être définitivement adoptée et les dates d'applications.
Immobilier loi duflot's insight:
Des dizaines de mesures pour le logement en France

Cécile Duflot et son ministère ont proposé un énorme dossier visant à améliorer le fonctionnement du secteur de l’immobilier et les problèmes de logement en France. Ces dizaines de mesures sont regroupées au sein d’un unique projet de loi : la loi ALUR. Nous vous en avions dressé un large portrait lors d’une série d’article publiée en août 2013 :

 Loi ALUR (Partie 1/3) : présentation et encadrement des loyers.
 Loi ALUR (Partie 2/3) : les mesures pour réguler le logement.
 Loi ALUR (Partie 3/3) : Garantie Universelle des Loyers, mesures de protection et d’innovation.

Par rapport à tout ce qui était prévu au départ, le gouvernement s’est attiré les foudres du lobby immobilier. L’ensemble des professionnels du secteur s’est attaqué aux mesure qui les gênaient le plus dans ce projet de loi. Ils ont finalement réussi à vider de sa substance plusieurs modifications importantes qui devaient être votées.

Les éléments les plus significatifs qui ont suscité de dures négociations sont principalement :

 La suppression des frais de location pour le locataire. Les agents immobiliers ont fait le forcing et ont obtenu la suppression de cet allégement pour les locataires au profit des bailleurs. Ces frais seront mieux encadrés mais pourront toujours être payés par le locataire et le bailleur.

 La Garantie Universelle des Loyers (GUL) qui devait être obligatoire et devait représenter l’unique point de gestion des impayés sera finalement facultative pour les bailleurs.

Locataires, bailleurs, professionnels, qu’est-ce qui change pour vous ?

Pour connaître dans les détails tout ce que comporte définitivement la loi ALUR vous pouvez retrouver le texte définitif sur le site du Sénat.

Voici une liste des principaux changements que va apporter la loi ALUR :

 Encadrement des loyers en zone tendue. Le fonctionnement reste celui expliqué par notre article sur l’encadrement des loyers par la loi ALUR.

 La Garantie Universelle des Loyers (GUL) permettra aux propriétaires bailleurs d’avoir recours à ce système gratuit et public de protection contre les impayés de loyers. Cette garantie pourra couvrir jusqu’à 18 mois dans la limite du loyer médian local. Les bailleurs pourront choisir entre la GUL et une caution locative et un système d’assurance privée contre les loyers impayés.

 Mise en place de modèle type d’état des lieux et de bail de location dans lesquels figureront les notions de loyer médian local de référence et du loyer de l’ancien locataire.

 Dans les zones tendues, le préavis de résiliation d’un contrat de location sera ramené à 1 mois contre 3 mois jusqu’à présent. Ce dispositif vient compléter les 6 autres cas de préavis réduit existants.

 Le délai légal pour restituer le dépôt de garantie sera ramené à 1 mois au lieu de 2 s’il n’y a pas de réserves dans l’état des lieux de sortie. Le bailleur sera condamné à verser une indemnité de 10 % du montant du dépôt par mois en cas de retard de restitution.

 Les frais d’agence seront à la charge du propriétaire sauf pour certaines tâches spécifiques (rédaction du bail et de l’état des lieux, la visite du logement, la constitution du dossier du locataire). Les frais pour ces tâches seront partagés entre le propriétaire bailleur et le locataire.

 Nouveau statut pour la colocation avec un encadrement des contrats multiples entre le propriétaire et les différents colocataires.

 Restriction des biens présentés par les marchands de liste. Ils ne pourront mettre dans leur liste que des logements pour lesquels ils ont l’exclusivité.

 Encadrement de la location meublée touristique.

 Création de commission visant à agir en amont des expulsions locatives.

 Encadrement plus strict des ventes à la découpe avec une protection renforcée pour les locataires âgés.

 Différents changements pour les syndics de copropriété : en plus des frais de gestion courante, seuls certains frais encadrés par décret pourront être facturés, obligation de compte bancaire séparé par copropriété, possibilité de réaliser un diagnostic global pour chaque copropriété afin de définir un plan pluriannuel financé par un fond de prévoyance, etc.

 Contrôle du respect de la déontologie des professionnels de l’immobilier.

 Renforcement de la lutte contre l’habitat indigne : les marchands de sommeil condamnés pour mise en location indigne ne pourront pas acheter de logements pour les louer pendant une période de 5 ans, le propriétaire d’un logement indécent qui après injonction des pouvoirs publics ne réalisera pas les travaux dans les délais imposés se verra condamner à payer une amende de 1 000 euros par jour de retard, etc.

 Différents changements au niveau de l’urbanisme : suppression des coefficients d’occupation des sols (COS) et de la taille minimale des terrains constructibles, ce sont les intercommunalités qui géreront les plans locaux d’urbanisme (PLU) sauf opposition d’une part représentative des communes, une étude devra être faite sur l’état de pollution des anciens sites industriels avant d’y construire des logements.

 

Dates d’entrée en vigueur des textes de la loi ALUR

La ministre du Logement, Cécile Duflot, annonce que les premières mesures rentreront en application dès cet été. Elle s’est engagée que cette loi ALUR soit "effective dès l’année 2014". Seuls certains éléments prendront plus de temps à être mis en place comme la GUL (au plus tard le 1er janvier 2016). Certaines dates sont avancées par cet article de Capital.fr.

Pour l’encadrement des loyers, l’une des mesures phares, il devra être mis en application dès cet automne pour l’Ile-de-France et probablement d’ici la fin de l’année pour les autres secteurs en zone tendue. Pour rappel, vous trouverez la liste de ces secteurs tendus ici.

Le site officiel sur cette loi propose cette infographie pour retenir ce que va principalement apporter cette loi ALUR pour améliorer les problèmes de logement en France :

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Investissement locatif : Les nouveaux plafonds de loyer mis à jour

Investissement locatif : Les nouveaux plafonds de loyer mis à jour | immobilier | Scoop.it
Les plafonds de loyers et de ressources des dispositifs d’investissement locatif en loi Duflot, Scellier, Robien classique et recentré et Borloo an ...
Immobilier loi duflot's insight:

Séries / Divisions :

IR - RICI, RFPI - SPEC

Texte :

Les dispositifs d’incitation fiscale à l’investissement immobilier locatif sont subordonnés à la mise en location des logements selon des loyers qui ne doivent pas excéder des plafonds fixés par décret.

Certains de ces dispositifs sont également subordonnés à la mise en location des logements à des locataires dont les ressources n’excèdent pas des plafonds fixés par décret.

Ces plafonds de loyer et de ressources, qui diffèrent notamment selon le lieu de situation du logement et le dispositif d’incitation fiscale à l’investissement immobilier locatif concerné, sont révisés au 1er janvier de chaque année.

Sont actualisés pour l'année 2014 les plafonds de loyer applicables pour les dispositifs suivants :

Besson ancien (CGI, art. 31, I-1°-j) au I-C-2-a-1° du BOI-RFPI-SPEC-20-10-30-10 ;

Besson neuf (CGI, art. 31, I-1°-g) au II-A-1 du BOI-RFPI-SPEC-20-10-20-20 ;

Robien classique (CGI, art. 31, I-1°-h) au I-B-1-a du BOI-RFPI-SPEC-20-20-20 ;

Robien recentré (CGI, art. 31, I-1°-h) au I-B-1-b du BOI-RFPI-SPEC-20-20-20 ;

Borloo ancien ou conventionnement « ANAH » (CGI, art. 31, I-1°-m) aux I-A-1-c, I-A-2-d et I-A-3 du BOI-RFPI-SPEC-20-40-20-30 ;

Borloo neuf (CGI, art. 31, I-1°-l) au I-C-1-c du BOI-RFPI-SPEC-20-30 ;

Scellier métropole (CGI, art. 199 septvicies) au IV-A-2 et 3 du BOI-IR-RICI-230-20-20 (secteur libre) et au II-A-2 et 3 du BOI-IR-RICI-230-40-10 (secteur intermédiaire) ;

Scellier outre-mer (CGI, art. 199 septvicies) aux IV-B-2-a, IV-B-3-a et IV-B-4 du BOI-IR-RICI-230-20-20 (secteur libre) et aux II-B-1-a, II-B-2-a et II-B-3-a du BOI-IR-RICI-230-40-10 (secteur intermédiaire) ;

Duflot métropole (CGI, art. 199 novovicies) au I-A-2 du BOI-IR-RICI-360-20-30 ;

Duflot outre-mer (CGI, art. 199 novovicies) au I-B-2 du BOI-IR-RICI-360-20-30.

Sont actualisés pour l'année 2014 les plafonds de ressources applicables pour les dispositifs suivants :

Besson ancien et Besson neuf (CGI, art. 31, I-1°-j et g) au II-B-1 du BOI-RFPI-SPEC-20-10-20-20 ;

Borloo ancien ou conventionnement « ANAH » (CGI, art. 31, I-1°-m) aux II-B-2-b, II-B-3 et II-C du BOI-RFPI-SPEC-20-40-20-30 ;

Borloo neuf (CGI, art. 31, I-1°-l) au I-C-2-c du BOI-RFPI-SPEC-20-30 ;

Scellier métropole (CGI, art. 199 septvicies) au III-A-1 du BOI-IR-RICI-230-40-10 (secteur intermédiaire) ;

Scellier outre-mer (CGI, art. 199 septvicies) aux III-B-2-a, III-B-3-a et III-B-4-a du BOI-IR-RICI-230-40-10 (secteur intermédiaire) ;

Duflot métropole (CGI, art. 199 novovicies) au II-A-2 du BOI-IR-RICI-360-20-30 ;

Duflot outre-mer (CGI, art. 199 novovicies) au II-B-2 du BOI-IR-RICI-360-20-30.

Actualité liée :

     X

Documents liés :

BOI-IR-RICI-230-20-20 : IR - Réduction d'impôt accordée au titre des investissements locatifs réalisés dans le cadre de la loi « Scellier » - Conditions d'application - Conditions de mise en location

BOI-IR-RICI-230-40-10 : IR - Réduction d'impôt accordée au titre des investissements locatifs réalisés dans le cadre de la loi " Scellier " - Avantages fiscaux complémentaires - Location dans le secteur intermédiaire

BOI-IR-RICI-360-20-30 : IR - Réduction d’impôt sur le revenu en faveur de l’investissement locatif intermédiaire - Dispositif « Duflot » - Conditions d’application - Plafonds de loyer et de ressources des locataires

BOI-RFPI-SPEC-20-10-20-20 : RFPI - Revenus fonciers - Dispositif « Besson neuf » - Affectation des logements

BOI-RFPI-SPEC-20-10-30-10 : RFPI - Revenus Fonciers - Déduction forfaitaire majorée pour les logements anciens « Dispositif Besson-ancien »

BOI-RFPI-SPEC-20-20-20 : RFPI - Revenus fonciers - Déduction au titre de l'amortissement « Robien » - Conditions d’application

BOI-RFPI-SPEC-20-30 : RFPI - Revenus fonciers - Dispositif « Borloo-neuf »

BOI-RFPI-SPEC-20-40-20-30 : RFPI - Revenus fonciers - Conventionnement Anah (ou « Borloo ancien ») - Conditions d'application de la déduction spécifique - Plafonds de loyers et de ressources des locataires

Signataire des documents liés :

Véronique Bied-Charreton, Directrice de la législation fiscale

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Quand Banque Mondiale et FMI se voient concurrencer par la nouvelle banque des pays du BRICS - Le Blog Finance

Quand Banque Mondiale et FMI se voient concurrencer par la nouvelle banque des pays du BRICS - Le Blog Finance | immobilier | Scoop.it
Immobilier loi duflot's insight:

sur les conséquences de la mise en place de la nouvelle banque des pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Laquelle pourrait  rapidement être capable de concurrencer la Banque Mondiale et le FMI, permettant ainsi aux pays qui lui sont associés d’obtenir la main-mise sur les ressources de la planète.

C’est en avril 2013 que les économies émergentes des BRICS ont dévoilé la création d’une nouvelle banque de développement, dont l’objectif prioritaire est de mettre fin au monopole détenu par les institutions occidentales.  L’annonce avait été faite à l’occasion de la rencontre des ministres des finances des pays du BRICS à Durban, en Afrique du Sud, pour l’ouverture du cinquième sommet des pays du BRICS.

A cette occasion, Pravin Gordhan, ministre des finances de l’Afrique du Sud avait affirmé que des progrès importants avaient été réalisés dans la mise en place de ce qui apparaissait déjà comme un établissement financier de taille à rivaliser avec la Banque Mondiale. Le président sud-africain Jacob Zuma avait quant à lui déclaré : “Il y a peu de temps nous avons discuté de la formation d’une banque de développement… Aujourd’hui nous sommes prêts à la lancer ».

La banque des BRICS souhaite présenter une solution alternative au système bancaire dominant composé des institutions de Bretton Woods, à savoir la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International (FMI).

La nouvelle banque devrait fournir une réserve collective de devises étrangères ainsi qu’un fond visant à financer des projets de développement des économies émergentes et sous développées.

Dans le cadre de cet accord, les deux économies les plus puissantes, le Brésil et la Chine, ont accepté de retirer près d’un quart de leurs échanges commerciaux de la zone de dollar US.

Chacun des cinq pays membres du BRICS devrait contribuer à une hauteur de 10 milliards de dollars au lancement de la banque de développement, plusieurs années étant nécessaires pour sa mise en œuvre opérationnelle.

La banque devrait fonctionner en priorité avec des devises nationales, l’utilisation d’une monnaie unique – sous entendu le yuan chinois -  n’étant pas à l’ordre du jour. Elle devrait rentrer en action dans le cadre d’accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux.

Selon les pays membres du BRICS, l’équilibre global des pouvoirs est actuellement irréalisable, compte-tenu du poids des institutions telles que la BM, le FMI et le Conseil de Sécurité des Nations Unies en matière d’économie globale.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Roger Bélier

Roger Bélier | immobilier | Scoop.it
Président du SNAL - Syndicat des aménageurs et du lotissement
Immobilier loi duflot's insight:
Club Immo : Les chiffres de la construction sont au plus bas. La loi Alur permettra-t-elle de construire plus et mieux ?

Roger Bélier : La loi Alur devrait permettre de construire davantage de logements que ceux que nous produisons aujourd'hui. Cependant, les résultats concrets et perceptibles de cette loi n'apparaitront qu'à moyen terme. En effet, les nouveaux plans locaux d'urbanisme intercommunaux doivent être mis en place avant la fin 2016, ce qui ne permet pas d'obtenir des effets immédiats. En attendant, à la lumière de nos indicateurs avancés qui anticipent les mises en chantiers de demain, les obtentions de permis de construire sont en retrait d'environ 15 % sur un an. Nous allons donc constater en 2014, une baisse de l'ouverture du nombre de logements  à la construction par rapport à 2013.

 

Comment inverser la tendance ?

Tout d'abord, en redonnant de la confiance aux ménages. En priorité, aux primo-accédants car ce sont eux  qui constituent le socle durable sur lequel nous allons pouvoir relancer le logement dans notre pays. Pour cela, Il faudrait étendre l'extension de l'amortissement différé du Prêt à taux zéro dans le neuf. Cela permettrait aux jeunes ménages de se constituer un apport personnel  pour acheter un premier logement. En 2013, il y avait 80 000 prêts à taux zéro « budgétés » au niveau de la loi de finance. Au 31 décembre 2013,  il n'y en a eu que 36 000. Les acquéreurs potentiels n'avaient pas les moyens de se constituer un apport personnel. En élargissant aux trois premières tranches le PTZ +, l'effet de levier serait immédiat et nous pourrions construire plusieurs dizaine de milliers de logements supplémentaires.

 

Comment agir sur les coûts du logement ?

Le prix d'un logement est déterminé par deux grandes composantes : le coût de foncier et le coût de la construction. Aujourd'hui en France,  le foncier est rare mais trop cher.  Autour de lui, s'est constitué depuis des années, un carcan fiscal et administratif. Les terrains constructibles sont peu nombreux et très chers. Pour faire baisser le coût du foncier, il faut en mettre davantage sur le marché. Cela fera baisser son coût et par voie de conséquence le prix des logements.  Il faut inverser le principe de taxation de plus-value lorsque le propriétaire vend son terrain à un opérateur qui souhaite réaliser des logements.

 

Quels sont les principaux enseignements de votre étude sur le foncier et le logement menée avec l'UMF ? (Union des maisons françaises)

Les aménageurs  ne sont pas de consommateurs d'espaces mais plutôt des utilisateurs.  On nous a reproché « d'artificialiser » un département tous les 7 ans. Selon l'étude confiée à l'expert Olivier Piron, sur les 10 dernières années,  on utilise 14 000 hectares par an pour faire du logement. Cela représente 1/30ème de la surface moyenne d'un logement.  Cela correspond à un département tous les 30 ans.   Par ailleurs, en 10 ans, la population française a augmenté de 4, 4 % tandis que les terrains réservés au logement n'ont été consommé qu'à hauteur de 1, 9 %.  En Europe, la croissance de la population a été de 2, 9 %, et l'utilisation d'espace pour construire du logement a été 2, 1%. Dans le domaine, et par rapport à nos voisins européens, la France est le bon élève de la classe.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Immobilier neuf : 84 logements commercialisés à Cachan

Immobilier neuf : 84 logements commercialisés à Cachan | immobilier | Scoop.it
BNP Paribas Immobilier lance la commercialisation du programme Aqua Verde à Cachan (94).
Immobilier loi duflot's insight:

Le promoteur BNP Paribas Immobilier vient de lancer la commercialisation du programme "Aqua Verde", situé près du centre-ville de Cachan, au 74 rue Etienne Dolet, à proximité des établissements scolaires, des commerces et des transports. Signée par l’architecte Alain Salin, la résidence est composée de 3 petits immeubles proposant 84 logements du studio au 5 pièces duplex, avec balcon, terrasse ou jardin privatif pour la plupart d’entre eux, et bénéficiant de larges baies vitrées. Ceux qui se lancent dans leur premier achat immobilier peuvent bénéficier du prêt à taux zéro plus (PTZ+) pour financer leur acquisition. La livraison du programme est prévue au cours du 3ème trimestre 2016.

Les immeubles sont surmontés par trois nefs, élément architectural traditionnel des anciennes blanchisseries et tanneries qui bordaient autrefois la Bièvre. « Aqua Verde sera réalisé conformément à la réglementation thermique 2012 et bénéficiera d’une architecture sobre et élégante alliant différents matériaux tels que le bois, l’acier, le parement brique, etc », souligne le promoteur. Les investisseurs pourront faire leurs calculs de rentabilité sur la base d’un loyer plafond de 16,52 €/m⊃2;, le montant fixé pour les communes situées en zone Abis. Les studios sont vendus à partir de 169.000 euros TTC (hors parking), les 3-pièces à partir de 266.000 euros TTC (hors parking) et les 5-pièces à partir de 461.500 euros TTC (hors parking).

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Malgré la crise, l’immobilier ancien résiste

Malgré la crise, l’immobilier ancien résiste | immobilier | Scoop.it
Après une légère baisse en 2013, les volumes reprennent et les prix résistent.
Immobilier loi duflot's insight:

Il est bien terne, le bilan 2013 que dressent, jeudi 27 février, les notaires à propos des ventes de logements anciens. Avec 723 000 transactions, l’activité est en petite hausse, de 2,7 %, par rapport à 2012 : « Tout au long de 2013, nous étions inquiets des volumes de vente en baisse et ce n’est qu’au dernier trimestre que nous avons constaté un regain d’activité qui, à lui seul, explique la moyenne positive sur l’année. Les vendeurs ont lâché du lest et baissé leurs prétentions pour concrétiser des ventes », raconte maître Thierry Thomas, notaire à Rezé, dans la banlieue de Nantes, et chargé de la conjoncture immobilière auprès du Conseil supérieur du notariat. Le constat vaut pour toute la France, y compris la capitale.

Les acheteurs sont attentistes et, lorsqu’ils se décident, ont du mal à décrocher un crédit, car les banques se montrent « excessivement rigides », selon maître Thomas. Par ailleurs, comme dans le neuf, les investisseurs manquent à l’appel, méfiants vis-à-vis des nouveautés fiscales et un peu découragés par des rendements locatifs inférieurs à 3 %. « L’immobilier n’est plus une valeur refuge, ce qui avait soutenu la reprise, inattendue, des années 2010 et 2011 », analyse Thierry Delesalle, notaire à Paris, « mais le gouvernement fait tout pour attirer l’épargne des Français vers les entreprises plutôt que vers la pierre ». La part des primo-accédants, qui n’ont plus accès au prêt à taux zéro, supprimé dans l’ancien depuis le 1er j...

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

FDR poursuit la dynamique de transformation de son patrimoine en 2013

FDR poursuit la dynamique de transformation de son patrimoine en 2013 | immobilier | Scoop.it
Les loyers part du groupe s’élèvent à 526 M€ et progressent de 4,8% par rapport à 2012. A périmètre constant, ils progressent de 1,2%. Le taux d’occupation...
Immobilier loi duflot's insight:

FDR 67.39 | -0.16% a réalisé un résultat net récurrent EPRA 2013 en croissance de 1,7% à 297 M€. Cette progression résulte essentiellement des impacts positifs de l’évolution des loyers à périmètre constant (+1,5 %), du renforcement en Allemagne, de la baisse du coût de la dette (à 3,9 % en 2013) et de frais de structures contenus (- 2%  à périmètre constant).

Le patrimoine de qualité est progressivement renouvelé, grâce à une politique active de cessions d’actifs secondaires et le développement de nouveaux immeubles. Si près de 2 Mds€ d’actifs ont été cédés depuis 2007, plus de 400 000 m⊃2; de bureaux en France ont été développés sur la période, soit 25 projets immobiliers.

Cette dynamique a permis d’accélérer le verdissement du patrimoine (40 % d’actifs verts fin 2013) et aussi de recentrer FDR sur des localisations stratégiques. Ainsi, plus de 80 % du patrimoine bureaux se situent à Paris / 1ère couronne, Milan / Nord de l’Italie et dans les grandes métropoles régionales.

Foncière des Régions détient aujourd’hui un patrimoine de 16 Md€ (10 Md€ en part du groupe) focus sur le secteur des bureaux, loués aux grandes entreprises et comprenant deux diversifications sur les marchés hôtels/murs d’exploitation et résidentiel allemand.

« La dynamique de transformation de Foncière des Régions, privilégiant qualité immobilière et marchés porteurs, constitue une base solide pour une croissance pérenne de nos activités et de nos résultats », observe Christophe Kullmann, directeur général. Souhaitant mener à terme le processus, Foncière des Régions poursuivra le renforcement de ses activités stratégiques, et cédera progressivement les actifs immobiliers non stratégiques, tels que la logistique ou encore les actifs de bureaux secondaires. La société anticipe pour 2014 une stabilité de son résultat net récurrent EPRA par action.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

TVA à 7% : la CAPEB demande un ultime délai | Lyon Pôle Immo

TVA à 7% : la CAPEB demande un ultime délai | Lyon Pôle Immo | immobilier | Scoop.it
La période transitoire pendant laquelle le taux intermédiaire de TVA reste à 7% s’achève le 28 février. Mais les artisans du bâtiment demandent une rallong
Immobilier loi duflot's insight:

C’est le 28 février que se termine la période transitoire durant laquelle le taux intermédiaire de TVA dans le bâtiment restait à 7%. « Seuls les travaux devisés et ayant fait l’objet d’un acompte minium de 30 % versé et encaissé avant le 31 décembre 2013 et terminés avant le 28 février 2014 peuvent encore bénéficier du taux de 7% » rappelle ainsi la CAPEB, la confédération des artisans et petites entreprises du bâtiment.

Mais du fait de conditions météorologiques peu clémentes dans certaines régions, « de nombreux chantiers ont dû être repoussés et ne pourront pas être terminés avant cette date limite » note la CAPEB, qui a ainsi demandé au Ministre chargé du Budget, un délai supplémentaire de la part des services fiscaux pour les artisans « qui justifieraient d’un retard lié aux intempéries, équivalent aux jours perdus pour terminer les travaux ».

Pour Patrick Liébus, le Président de la CAPEB, « la situation pose problème aux artisans qui se sont engagés sur un devis avec une TVA de 7% et ne peuvent finalement pas maintenir ce taux, en raison des intempéries. C’est la double-peine : les travaux prennent du retard et dans le même temps, la facture augmente ! C’est très difficile de faire accepter cela aux clients. Nous comptons sur la compréhension du Ministère du Budget pour octroyer des délais supplémentaires lorsque cela est justifié. Un peu de mansuétude en cette période extrêmement difficile ne peut que soulager nos entreprises »

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Le patron d'ExxonMobil dit non au gaz de schiste... près de chez lui

Le patron d'ExxonMobil dit non au gaz de schiste... près de chez lui | immobilier | Scoop.it
Rex Tillerson s'oppose à la construction d'un château d'eau qui alimenterait un forage situé près de son ranch au Texas. Les anti-gaz de schiste jubilent.
Immobilier loi duflot's insight:
C'est l'histoire de l'arroseur arrosé. Celle d'un château d'eau que Rex Tillerson ne veut pas voir aux portes de son ranch, situé à Bartonville, au Texas. Avec une poignée de ses concitoyens, le citoyen américain s'oppose au projet depuis des mois. L'édifice est destiné, en particulier, à alimenter en eau les puits d'extraction de gaz de schiste situés à proximité de cette petite ville prospère proche de Dallas, selon la méthode contestée de la fracturation hydraulique.

La polémique aurait dû rester locale sauf que le propriétaire mécontent, Rex Tillerson, n'est autre que le patron d'ExxonMobil, la plus grosse compagnie pétrolière privée du monde.

UN RANCH ÉVALUÉ À PLUS DE 5 MILLIONS DE DOLLARS

M. Tillerson agit en connaissance de cause dans la mesure où il a investi plus de 31 milliards de dollars (22,5 milliards d'euros) dans l'extraction de gaz de schiste depuis qu'il est à la tête de la compagnie américaine. On imagine le nombre de châteaux d'eau que cela représente. Ceux-ci peuvent pousser comme des champignons chez les autres, mais pas sous les yeux du patron d'Exxon.

Le patron d'Exxon craint, avec un certain nombre de ses concitoyens, que les nuisances du château d'eau fassent perdre de la valeur à son luxueux ranch, évalué à plus de 5 millions de dollars. Outre l'aspect esthétique, c'est surtout le va-et-vient des camions transportant l'eau vers les puits d'extraction, qui inquiètent M. Tillerson. On le comprend : depuis 2007, il s'en est déjà ouvert pas moins de neuf à moins de deux kilomètres de sa propriété. Le dernier en date appartient à XTO Energy, un spécialiste du gaz de schiste racheté par Exxon en 2009, ce qui a permis au groupe de devenir le leader américain dans le domaine.

PLAINTE EN NOM COLLECTIF

Trois autres voisins se sont associés au patron d'Exxon pour déposer une plainte en nom collectif en 2013 arguant que « chacun des propriétaires a choisi Bartonville parce que la ville a adopté des réglementations dont le but est de prévenir des constructions indésirables ne correspondant pas à la nature du voisinage », explique le document révélé le 20 février par le Wall Street Journal.

Fin 2013, M. Tillerson avait rappelé à des membres du conseil municipal que s'il avait investi dans son ranch, c'était après s'être assuré que rien ne pourrait perturber son environnement bucolique. Ce scénario digne d'une série télé tombe assez mal, au moment où Exxon s'est lancé dans une campagne pour convaincre que l'extraction du gaz de schiste ne pouvait avoir que des retombées positives pour les communautés locales.

« JE SOUTIENS REX »

Le groupe a pu jusqu'à présent être relativement convaincant au Texas où la densité de population est assez faible, mais se heurte à beaucoup plus de réticences en Pennsylvanie ou dans l'Etat de New York, dont les sous-sols sont également riches en gaz de schiste. Quant aux défenseurs de l'environnement, ils se sont, bien entendu, engouffrés dans la brèche ouverte par cette dispute de voisinage.

Josh Fox, le réalisateur de Gasland, un documentaire violemment anti-gaz de schiste a même pris la tête d'une touchante campagne de solidarité sur Twitter pour soutenir son nouvel ami d'Exxon sous le mot clé : #ImwithRex (Je soutiens Rex).

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Le logement toujours déprimé

Le logement toujours déprimé | immobilier | Scoop.it
La baisse des mises en chantier et permis de construire s'est accélérée sur les trois mois arrêtés à la fin janvier. L'objectif...
Immobilier loi duflot's insight:

Tandis que le gouvernement explore toutes les pistes pour atteindre son objectif de 500.000 nouveaux logements par an (lire ci-dessous), celui-ci paraît s'éloigner chaque mois un peu plus. Le changement d'année n'a pas, en effet, inversé la tendance : les octrois de permis de construire comme les mises en chantier de logements neufs continuent leur glissade.

Sur les douze mois arrêtés à la fin janvier, les autorisations de construire ont diminué de 15 % par rapport aux douze mois précédents, et les chiffres sont encore moins bons sur les trois derniers mois, à - 18 % de novembre à fin janvier. Avec notamment l'effondrement du segment des maisons (de - 33 % à - 35 %). L'Union des maisons françaises, qui a récemment indiqué prévoir un recul limité à 5 % cette année, car « le fond de la piscine a été touché », pourrait bien avoir été un peu optimiste.

Les promoteurs s'en sortent beaucoup mieux car le marché des appartements, lui, semble s'être stabilisé. De novembre à fin janvier, il ne recule que de 2,5 % sur un an, alors que, en cumul sur douze mois, la baisse est de 12 %. Reste à voir si c'est la fin du tunnel ou une éclaircie temporaire.

Tous les secteurs en baisse

Les mises en chantier accélèrent quant à elles leur recul, à - 7,5 % sur les trois derniers mois pour les logements neufs et à - 1,2 % sur douze mois. Tous les secteurs sont à la baisse, mais particulièrement les logements individuels, à - 11,9 %, contre - 6 % pour les logements collectifs. Les baisses sont encore plus fortes en y intégrant, outre le neuf, les travaux sur bâtiments existants, qui ont plongé de 22 % sur le trimestre écoulé. Au final, les mises en chantier cumulées sur douze mois, qui étaient passées sous la barre des 300.000 logements il y a deux mois, s'enfoncent. Elles ne représentaient plus à la fin janvier que 294.600 logements.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Loi Alur : Le oui mais... des copropriétaires

Loi Alur : Le oui mais... des copropriétaires | immobilier | Scoop.it
L’Association des responsables de copropriété (Arc) salue les « avancées déterminantes » de certaines mesures issues du projet de loi de Céc ...
Immobilier loi duflot's insight:

Mi figue-mi raisin. Pour l’Arc, le projet de loi Alur - en ce moment même sur le gril du Conseil constitutionnel- apporte son lot de consolation dans les copropriétés. Mais aussi de déceptions. Le groupement, qui milite activement contre les « abus des syndics » et les défaillances dans la réglementation des copropriétés, se satisfait d’une dizaine de mesures contenues dans le texte de la ministre du Logement.

Contrat-type, compte séparé et fonds de travaux

Première d’entre elles, l’instauration d’un contrat-type complet de syndic, qui inclut « toutes les tâches de gestion courante à l’exception de tâches limitativement énumérées par décret et qui pourront donner lieu à un supplément ». Les copropriétaires sont aussi satisfaits de l’obligation de compte séparé pour les grosses copropriétés, « malheureusement » cantonnée aux copropriétés de plus de 15 lots. De même, l’instauration d’un fonds de travaux, d’une obligation de mise en concurrence des syndics ou de l’amélioration de la prévention des copropriétés en difficulté.

En revanche, la création d’un organe chargé de chapeauter les professionnels (dont les syndics), à savoir le Conseil national de la transaction immobilière, suscite l’ire du groupement : « les professionnels seront majoritaires et les usagers représentés uniquement par des organisations de consommateurs généralistes, à l’exception donc des associations représentatives spécialisées comme l’Arc ». Autre « reculade » attribuée au texte, outre la possible dérogation au compte séparé pour les petites copropriétés, « l’instauration de la quasi-impossibilité pour une copropriété d’échapper au « banquier » du syndic ». D’où une mise en concurrence impossible de celui-ci, regrettent les copropriétaires, qui annoncent publier prochainement un « dossier très complet » sur ces questions.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Les ventes de logements neufs toujours déprimées fin 2013

Les ventes de logements neufs toujours déprimées fin 2013 | immobilier | Scoop.it
PARIS (Reuters) - Les ventes de logements neufs restent déprimées en France et le moindre recul des mises en chantier n'empêche pas une poursuite de
Immobilier loi duflot's insight:

Sur les trois derniers mois de 2013, un peu moins de 21.900 réservations à la vente ont été enregistrées, en recul de 9,1% par rapport à la période correspondante de 2012 mais en hausse de près de 1.000 unités par rapport aux trois mois précédents, selon les chiffres du ministère.

Sur l'ensemble de 2013, les réservations à la vente diminuent de 1,3% par rapport à l'année précédente pour s'établir à 87.700 logements, soit un niveau très en dessous de la moyenne de 103.000 logements observée entre 2000 et 2011.

Dans le même temps, les promoteurs ont nettement réduit le volume de leurs mises en vente, tombé à 98.880 unités, en baisse de 16,8% sur l'année, précise le ministère.

Ils ont ainsi pu limiter la progression du stock de logements proposés à la vente, en hausse de 4,9% sur l'année à 100.875 unités.

"Cette contraction de l'activité, observée depuis deux ans, n'affecte pas pour autant les prix des logements qui font preuve d'une forte rigidité", relève le ministère dans un communiqué ajoutant que les prix dans le logement collectif sont restés relativement stables (-0,1%) et s'élèvent à 3.870 euros le m2 sur l'année 2013.

En données corrigées des variations saisonnières et lissées, le nombre de logements mis en chantier baisse de 3,3% sur les trois mois à fin janvier par rapport aux trois mois précédents tandis que le nombre de permis de construire recule de 6,2%.

En données brutes, le nombre de logements mis en chantier s'élève à 85.062 unités, soit une baisse de 9,2% par rapport à la période allant de novembre 2012 à janvier 2013.

Tous les secteurs sont à la baisse. Les mises en chantier de logements individuels diminuent de 11,9% (-10,9% pour les logements individuels purs, -14,0% pour les logements individuels groupés), celles de logements collectifs sont en repli de 5,9%, et celles de logements en résidence baissent de 19,1%. Cumulés sur douze mois, le nombre de logements commencés ne recule que de 2,4%, à 331.303.

Sur les trois mois à fin janvier, le nombre de permis de construire s'élève à 93.716 unités, soit une baisse de 18,0% par rapport à la période correspondante un an auparavant. Cumulés sur douze mois, le nombre de logements autorisés à la construction diminue de 15,2% à 420.452.

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Discrimination immobilière - Actualité immobilière

Discrimination immobilière - Actualité immobilière | immobilier | Scoop.it
Actualité marché immobilier : Un testing de 60 millions de consommateurs révèle de fréquentes pratiques de discrimination immobilière. | Info Immo.fr
Immobilier loi duflot's insight:
Discrimination immobilière, le « testing »

Pour son enquête, 60 millions de consommateurs a fait appel à Dominique Baudis, défenseur des droits ainsi qu’à 6 candidats à la location ayant un revenu et une situation professionnelle identiques.

Tous ont répondu à des annonces immobilières, tentant de prendre rendez-vous par téléphone. C’est ici que commence la discrimination immobilière…  Si Anne, assistante de direction, a systématiquement obtenu une réponse positive, Babacar, commercial, a essuyé un refus dans un tiers des situations. Pour cause, son accent africain trahi ses origines. Plus encore, il lui a été demandé dans 42% des cas s’il gagnait bien plus de trois fois le montant du loyer alors qu’Anne n’a entendu cette question qu’une fois sur dix.

Mais la volonté de l’Institut est également de montrer que l’origine n’est pas le seul facteur de discrimination immobilière.

Les causes révélées de discrimination immobilière

Après Babacar, ce sont d’autres personnes qui ont essuyé des refus et un accueil à peine plus chaleureux. Ainsi, un jeune sous curatelle a obtenu 29% de refus, une personne de 71 ans 24% quant à Christelle, une mère célibataire avec un enfant, ne passe, une fois sur trois, pas au-delà du rendez-vous téléphonique.

Tout de suite après, lorsqu’Anne, notre assistante de direction rappelle, elle obtient une réponse favorable à tous les coups !

Lionel Maugain, investigateur de l’enquête, souligne que s’il est déjà difficile d’obtenir une location aujourd’hui, la donne est d’autant plus vraie pour des personnes au profil qui sorte des « standards ».

Malheureusement, cette étude ne fait que révéler des faits avérés depuis longtemps, des pratiques discriminatoires qui ne diminuent guère, faute de preuves suffisantes.

Le gouvernement, conscient de ce dysfonctionnement, a créé sous le sceau de la loi Alur la commission de contrôle des professions immobilières. Espérons que cela suffise…

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

Plus de la moitié des Français disposent d'un patrimoine immobilier

Plus de la moitié des Français disposent d'un patrimoine immobilier | immobilier | Scoop.it
D'après les chiffres de l'INSEE, l'immobilier demeure la composante principale du patrimoine des Français. Plus de la moitié des ménages possède en effet des
Immobilier loi duflot's insight:

59,8 % des foyers ont un patrimoine immobilier. Concrètement, sur un total estimé de 28,1 millions de ménages en France, 16,8 millions sont donc propriétaires. De quels types de biens s’agit-il ? Logements, terrains bâtis et autres bâtiments. D’après l’édition 2014 des tableaux de l’économie française de l’INSEE, ce patrimoine immobilier détenu par les ménages est évalué à 7 175 milliards d’euros, dont un peu plus de la moitié, à savoir 3 611 milliards d’euros, concerne les logements. Les terrains bâtis représentent 3 410 milliards d’euros. Des données de 2012 précise l’étude. Par ailleurs, les chiffres de l’INSEE révèlent que les encours de crédits immobiliers s’élevaient, à la même date, à 874,2 milliards d’euros.

Un patrimoine immobilier moyen de 427 083 euros

Pour faire une moyenne, le patrimoine immobilier représente donc 255 338 euros par foyer sur l’ensemble de la population, mais surtout 427 083 euros de patrimoine brut (avant dettes) par ménage propriétaire. L’étude précise par ailleurs que sous l’effet du vieillissement de la population, la part des ménages propriétaires de leur logement ne devant plus rembourser de crédit est en augmentation. Ainsi, près de sept propriétaires sur dix ont terminé de s’acquitter de leurs dettes…

more...
No comment yet.
Scooped by Immobilier loi duflot
Scoop.it!

"Depuis trois ans, les prix de l’immobilier ont baissé de 20% à Caen" - Capital.fr

"Depuis trois ans, les prix de l’immobilier ont baissé de 20% à Caen" - Capital.fr | immobilier | Scoop.it
Le marché immobilier cannais reste mou et les prix sont orientés à la baisse. Le point avec par Pascal Blot, directeur de l’agence Orpi-Cabinet Blot.
Immobilier loi duflot's insight:

Capital.fr : Comment s’est comporté le marché immobilier à Caen depuis un an ?
Pascal Blot : L’année 2013 a été difficile, avec d’un mois sur l’autre des volumes de ventes en dents de scie. Malgré tout, au global, le niveau de transactions est resté à peu près le même que celui de 2012, avec un fléchissement de 5 à 10% selon les secteurs. Le marché n’est pas complètement déprimé, mais il n’est pas euphorique non plus. Les prix ont légèrement diminué dans la ville, de l’ordre de 5%, avec des écarts qui se creusent de plus en plus entre les biens de grande qualité et ceux qui sont plus communs. Depuis trois ans en moyenne dans l’agglomération, les prix ont baissé de l’ordre de 20%.

Capital.fr : Comment se comportent les vendeurs ?
Pascal Blot : Ils sont conscients que le marché n’est plus aussi porteur, mais malgré tout, beaucoup continuent à surestimer leurs biens. Cela ne fonctionne plus et au bout de 6 à 8 mois, ils acceptent de baisser leurs prétentions. Au contraire, les propriétaires qui se montrent raisonnables dès le départ et nous suivent sur nos estimations arrivent à vendre, en général, en moins de trois mois.

Capital.fr : Et les acheteurs ?
Pascal Blot : Ils ont compris que la conjoncture est clairement en leur faveur. Ils visitent beaucoup pour se faire une idée du marché, et comme ils ont le choix, prennent le temps de comparer. Leurs propositions sont en général étayées et motivées, et souvent proches de nos prix d’estimation, c’est-à-dire à 5 ou 10% inférieures au prix proposé.

Capital.fr : Quels est le niveau des prix dans votre ville ?
Pascal Blot : En centre-ville, les appartements sont largement majoritaires. Il faut compter autour de 100.000 euros pour un deux-pièces, 140.000 euros pour un trois-pièces et plutôt 160.000 euros en quatre-pièces. Ces tarifs correspondant à la moyenne du marché, les biens haut de gamme et au goût du jour de vendent environ 10 à 15% plus cher et ceux qui sont en mauvais état et à rafraichir de 15 à 20% de moins. Dans Caen, les rares petites maisons de ville en pierre se vendent rapidement, pas à moins de 300.000 euros sur la rive gauche, plutôt autour de 250.000 euros sur la rive droite. En première couronne, les tarifs sont très variables selon la surface, la localisation et l’état. Il faut compter autour de 180.000 euros pour un pavillon des années 1960 de 100 mètres carrés, plutôt entre 220.000 et 230.000 euros pur un pavillon plus grand et plus récent et entre 300.000 et 330.000 euros pour une grande maison de 150 mètres carrés de moins de 15 ans.
 
Capital.fr : Quels est le secteur d’avenir où investir à Caen ?
Pascal Blot : Le nouveau secteur des rives de l’Orne entre la gare et les bassins est en plein renouveau. Les bureaux ne sont pas encore tous livrés, mais dès que ce sera le cas, le secteur devrait drainer une nouvelle population d’actifs, et donc de gens qui voudront habiter à côté de leur travail.

more...
No comment yet.