immobiler
32 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Sylvain Boceno from Immobilier
Scoop.it!

Détecteurs de fumée : gare aux démarcheurs !

Détecteurs de fumée : gare aux démarcheurs ! | immobiler | Scoop.it

 

Les détecteurs de fumée seront obligatoires dans les logements à partir du 8 mars. Alors que ces petits appareils ne coûtent qu'une vingtaine d'euros en magasin, certains démarcheurs à domicile tentent de les vendre à des prix exorbitants. " De 350 à 500 euros !", s'indigne Bernard Paccou, président d'une association de locataires à Villeneuve d’Ascq (Nord). ...

 


Via Alcofribas, 694028
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Boceno
Scoop.it!

Immobilier : investir dans un logement atypique

Immobilier : investir dans un logement atypique | immobiler | Scoop.it
Biens en rez-de-chaussée, avec vis-à-vis, à rénover, souplex… « En cette période de légère baisse des prix de l’immobilier, ce type...
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Boceno from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Des emprunteurs plus âgés et en majorité primo-accédants

Des emprunteurs plus âgés et en majorité primo-accédants | immobiler | Scoop.it

Le portrait robot de l’emprunteur a changé. En 2014, il est plus âgé et dispose d’un apport personnel important...Pour investir dans l’immobilier, il faut déjà disposer de fonds assez important . C’est l’un des enseignements de l’étude présentée par le courtier en crédit Meilleurtaux.com. Il a dressé le portrait robot de l’emprunteur en 2014. En 10 ans, son apport moyen a doublé. Après avoir dépassé la barre des 50.000 € en 2010, l’apport moyen s’élève pour l’année 2014 à 68.808 € (stable par rapport aux années précédente). Mais si ce chiffre est élevé, la moyenne cache également de très fortes disparités régionales...

 

Beaucoup de primo-accédants

...Cette catégorie d’emprunteurs représente 68% des demandes de crédit recevant une réponse positive d’une ou plusieurs banques . « De quoi tordre le coup aux idées reçues qui voudraient qu’il n’y ait plus de primo-accédants dans le marché immobilier français », explique Hervé Hatt. « Néanmoins les chiffres parlent d’eux-mêmes, en prenant en considération les apports moyens et médians, il apparait plus que jamais incontestable que l’achat immobilier est souvent conditionné à une solidarité familiale qui fonctionne...


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Boceno from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

La France va t-elle droit vers une crise immobilière ?

La France va t-elle droit vers une crise immobilière ? | immobiler | Scoop.it

Par Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université Paris-X Nanterre, spécialiste de l'immobilier et du logement:

Avec moins de 74 000 logements neufs, les promoteurs ont connu une chute de leurs ventes de 28% en 2012, soit le plus bas niveau jamais atteint depuis 1996.

Les ventes de logements neufs commercialisés par les promoteurs ont lourdement chuté, en 2012. Et l’année 2013 ne sera pas bonne non plus, même si le recul devrait être moins brutal. La crise actuelle aura alors fait perdre un tiers de son activité à ce secteur, en l’espace de deux années.

Cette évolution mérite attention, parce qu’elle alimente une crise quantitative du logement qui ne pourra se résoudre par de simples mesures telles la réquisition ou l’encadrement des loyers. Il faudrait plutôt élever fortement l’offre nouvelle, tous azimuts : dans le social et dans le privé, dans le locatif et dans l’accession. Mais si le secteur de la promotion qui représente de l’ordre d’un quart de la construction reste en panne, l’offre ne se redressera pas.

Globalement, le chiffre de 900 000 logements est admis pour évaluer le manque actuel de logements en France. Si la panne du secteur se prolonge, le déficit devrait dépasser le million d’unités à la fin de l’année 2013. Et les conséquences d’une insuffisance de l’offre déjà visibles depuis de nombreuses années ne pourront que se renforcer. Notamment dans les secteurs urbains, où les déséquilibres alimentent les tensions sur les prix et les loyers. Et malheureusement, ce sont en général les promoteurs qui alimentent l’offre nouvelle dans ces espaces géographiques.

En outre, la réduction de cette offre nouvelle contribue largement au blocage de la mobilité résidentielle des ménages. C’est bien ce qui se constate habituellement en période de crise, les ménages abandonnent leurs projets immobiliers, notamment parce que l’offre est insuffisante. Ainsi des locataires, tant du social que du privé, ne deviendront pas accédant à la propriété : ne libérant donc pas des logements que d’autres, en général plus modestes, auraient pu obtenir. Par exemple, on estime que depuis 2011, la chute de la mobilité résidentielle dans le parc privé contraint près de 100 000 ménages à abandonner leurs projets : ce sont des emplois qui ne seront pas obtenus faute de pouvoir déménager, ce sont des ménages qui ne pourront se créer…

Enfin, il ne faut pas oublier que la chute de l’activité dans le secteur de la promotion et plus généralement dans le secteur de l’immobilier s’accompagne d’une destruction accélérée d’emplois. Pour 2013, ce sont de l’ordre de 40 000 emplois qui risquent de disparaître dans le bâtiment, de ce fait : et sans oublier de 10 à 15 000 emplois dans les « autres activités immobilières ». Il est donc peu probable que la bataille de l’emploi se gagnera dans ce secteur. Avec, en conséquence, une disparition d’une partie des capacités de production du secteur.

Pourtant, la préservation à tout prix de cet appareil de production devrait constituer une impérieuse nécessité, afin de pouvoir le moment venu permettre le redressement rapide du niveau de la construction et la remontée vers les 500 000 mises en chantier. Faute de cela, la situation de déséquilibre quantitatif va perdurer et rendre impossible, pour longtemps, un fonctionnement normal des marchés.


Via Jean-François Jagle
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Boceno from Immobilier
Scoop.it!

Location : Les logements restent vides 8,5 semaines en moyenne

Selon les données de l’observatoire Clameur des marchés locatifs privés, le niveau de la vacance locative (soit le temps pendant lequel un logement re ...

Via 694028
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Boceno from immobiler
Scoop.it!

Des emprunteurs plus âgés et en majorité primo-accédants

Des emprunteurs plus âgés et en majorité primo-accédants | immobiler | Scoop.it

Le portrait robot de l’emprunteur a changé. En 2014, il est plus âgé et dispose d’un apport personnel important...Pour investir dans l’immobilier, il faut déjà disposer de fonds assez important . C’est l’un des enseignements de l’étude présentée par le courtier en crédit Meilleurtaux.com. Il a dressé le portrait robot de l’emprunteur en 2014. En 10 ans, son apport moyen a doublé. Après avoir dépassé la barre des 50.000 € en 2010, l’apport moyen s’élève pour l’année 2014 à 68.808 € (stable par rapport aux années précédente). Mais si ce chiffre est élevé, la moyenne cache également de très fortes disparités régionales...

 

Beaucoup de primo-accédants

...Cette catégorie d’emprunteurs représente 68% des demandes de crédit recevant une réponse positive d’une ou plusieurs banques . « De quoi tordre le coup aux idées reçues qui voudraient qu’il n’y ait plus de primo-accédants dans le marché immobilier français », explique Hervé Hatt. « Néanmoins les chiffres parlent d’eux-mêmes, en prenant en considération les apports moyens et médians, il apparait plus que jamais incontestable que l’achat immobilier est souvent conditionné à une solidarité familiale qui fonctionne...


Via Jean-François Jagle, Sylvain Boceno
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Boceno from IMMOBILIER
Scoop.it!

Locataires et propriétaires-bailleurs : qui sont-ils  ?

Locataires et propriétaires-bailleurs : qui sont-ils  ? | immobiler | Scoop.it
Des locataires plus pauvres, des bailleurs plus âgés, d'après la nouvelle étude de Century 21 sur le marché de l'immobilier locatif.

A quoi ressemblent les nouveaux locataires et propriétaires-bailleurs qui sont entrés sur le marché de l'immobilier locatif l'an dernier ? La persistance de la crise économique fragilise les locataires. « Fait remarquable cette année, relève la nouvelle étude de Century 21 sur le marché de l'immobilier locatif en 2012, les revenus moyens des nouveaux entrants sont nettement moins élevés que ceux constatés chez les personnes ayant loué en 2011. » La baisse ressort à -7,2 % en 2012 par rapport à 2011 pour la France entière.

 


Via ALPHA OMEGA GC Review
more...
No comment yet.