Identités de l'Em...
Follow
Find
15.1K views | +8 today
 
Scooped by Céline
onto Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
Scoop.it!

Festival International de Géographie - Saint-Dié-des-Vosges : la Chine à l'honneur !

Festival International de Géographie - Saint-Dié-des-Vosges : la Chine à l'honneur ! | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Du 3 au 6 octobre - Le programme :

Itinéraire 1 : Le territoire chinois, ses périphéries et ses frontières

Itinéraire 2 : Les nouvelles trames de l'espace chinois : campagnes, villes et métropolisation

Itinéraire 3 : La Chine, atelier et banque du monde ?

Itinéraire 4 : Les coûts du développement : La Chine actuelle est-elle « durable » ?

Itinéraire 5 : La Chine change-t-elle l'équilibre du monde ?

Itinéraire 6 : Mille façons d'être chinois.....

 Avec notamment : 

 

• Conférence « Puissance et diaspora : le cas de Singapour, tête de pont chinoise ? » par Eric Frécon, enseignant chercheur, Ecole Navale et groupe des écoles du Poumic (Brest)

• Conférence « Voyages en Chine, la route de la soie et des manuscrits, quand les explorateurs français découvraient l’Empire chinois » par Yannick Grandcolas, chargé de mission, Bibliothèque Nationale de France

• Conférence « Les réseaux sociaux made in China » par Hong Sun, Agence Entreprises Grand Est, Orange

• Conférence « La gastronomie chinoise » par Jean-Robert Pitte, Membre de l’Académie des Sciences morales et politiques

 

• Conférence « Les entreprises chinoises à la conquête du Monde : menace ou opportunité pour les entreprises et les économies des pays industrialisés ? » par François Bost, maître de conférences, Université de Paris 10

• Table ronde “La Chine actuelle est-elle “durable” organisée par Guillaume Giroir, avec Jean-Paul Méréchal, Frédéric Obringer, directeur CNRS EHESS et animée par Sylvain Kahn, France Culture

 

 

• Conférence « La Chine, puissance mondiale » par Zongxia Caï, professeur, académie des sciences de Chine, Pékin

• Présentation d’ouvrage par l’auteur Giulia Bruna Boglio « A l’écoute de la pierre : la géographie inspirée de Jean Malaurie »

• Conférence débat « Inde et Chine, les deux géants asiatiques » avec Isabelle Saint-Mézard, maître de conférences, IFG, université de Paris 8 avec Jean-François Huchet, professeur, Institut National des Langues et Civilisations Orientales et animée par Sébastien Colin, maître de conférences, Institut National des Langues et Civilisations Orientales

 

• Conférence « Les mers de Chine : nouvelles « frontières de la puissance chinoise ? » par Sébastien Colin, maître de conférences, Institut National des Langues et Civilisations Orientales

• Conférence géomatique « La cartographie numérique en ligne, enjeu de géopolitique : le cas de la Chine » par Jérôme Staub, enseignant, ENS, Lyon

• Table ronde “Les nouvelles trames de l’espace chinois : campagnes, villes et métropolisation” organisée par Thierry Sanjuan, responsable du master Géographie de l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Jian Zhuo, Pierre Clément, Isabelle Thireau, et animée par Agnès Gaudu,

• Conférence « Chine/Europe : un match géohistorique » par Christian Grataloup, professeur, Université de Paris Diderot

• Conférence « La Chine et les Chinois dans l’imaginaire des Français » par Grégory Lee, professeur, Université de Lyon 3

 

• Conférence « Les intérêts chinois dans les négociations climatiques » par Jean-Paul Maréchal, maître de conférences, Université de Rennes 2

• Conférence « La gestion des risques naturels, environnementaux et sanitaires en Chine : une limite à la « puissance ? » par Sébastien Colin, maître de conférences, Institut National des Langues et Civilisations Orientales

 Le programme entier : http://www.fig.saint-die-des-vosges.fr/24eme-edition/tout-ce-quil-faut-savoir

Céline's insight:

Le Festival Internationnal de Géographie s'est imposé au fil des années comme un rendez-vous incontournable dans l'actualité de la discipline. Pour cette 25ème année, un géant est à l'honneur : la Chine. Abordée sous des angles aussi différents que la gastronomie, la géopolitique, la géographie des représentations, des migrations ... avec des intervenants comme toujours de grandes qualité, avec deux directeurs scientifiques prestigieux : Bertrand Lemartinel et Philippe Pelletier.


Voir leur présentation : http://www.fig.saint-die-des-vosges.fr/24eme-edition/la-chine-une-puissance-mondiale


more...
No comment yet.
Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
La Chine face aux défis de sa croissance. Complété par la veille Pinterest : bit.ly/ZVpvQw
Curated by Céline
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Céline
Scoop.it!

E-diasporas: d‘autres communautés transnationales : l'exemple chinois

E-diasporas: d‘autres communautés transnationales : l'exemple chinois | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Sentinelles, veilleurs… plus libres mais toujours attentifs à ce qui se passe politiquement et culturellement dans leur pays d’origine.

Avec le numérique, le migrant change de dimension. Il n’est plus déraciné mais doublement présent.

Internet est plus qu’un outil de communication pour les diasporas. Internet recompose de nouveaux rapports identitaires et culturels. La planète compte 215 millions de migrants d'après l'ONU.

Comment internet favorise la mobilité, les échanges interculturels et donc la diversité culturelle dans le monde ?

 L’atlas e-Diasporas est une cartographie des diasporas numériques, des diasporas telles qu’elles apparaissent dans les réseaux. Diasporas turques, indiennes, chinoises sont représentées dans les réseaux par des sites institutionnels, associatifs, politiques, touristiques, utilitaires. Et ces sites dessinent des cartes. Mais que disent ces cartes ? Que disent-elles de la manière dont les diasporas se représentent, se vivent, se relient au pays d’origine ou de destination ? Ces cartes invitent-elles à repenser un peu la notion de diasporas ?  (Emission Place de la Toile, http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-e-diasporas-2013-03-30 ;)

Céline's insight:

Un bel exemple de ce que les sciences humaines deviennent à l'heure du numérique, ou "humanités numériques" (http://seenthis.net/tag/humanit%C3%A9s_num%C3%A9riques) : l’atlas e-Diasporas (http://www.e-diasporas.fr/).

Emmanuel Ma-Mung, géographe, directeur de recherche au CNRS s'intéresse à la e-diaspora chinoise dans le cadre du projet e-Diaspora. Membre du laboratoire de recherche MIGRINTER, il présente aujourd'hui les conclusions surprenantes de cette étude. Le web de la diaspora chinoise est en effet essentiellement anglophone, alors que cette part anglo-saxone de la diaspora représente moins de 10% des migrants chinois autour du globe (les 3/4 se situant en Asie).Cette recherche s'appuie en effet sur un parti pris : écarter les sites uniquement "sinographes". Mais l'écrasante majorité de ces sites sont bel et bien anglophones. Qu'est-ce-à dire ? Il s'agit d'abord de mettre ces résultats en rapport avec l'importance des infrastructures numériques et de leur accès (plus importants en Amérique du Nord). De plus, la langue anglaise pour la communication entre les migrants s'imposent largement. Les schèmes de pensée anglo-saxons exercent donc une influence directe surla nature des flux échangés (exposer, décrire, annoncer des situations dans des schèmes mentaux dominants). Enfin, autre caractéristique intéressante de cette e-diaspora, la nature des sites recensés : il s'agit en grande majorité de sites culturels, destinés à un public très large, allant au-delà des Chinois eux-mêmes, s'adressant notamment aux Asiatiques dans leur ensemble.

Cette étude dessine donc une carte singulière et mouvante de la diaspora chinoise à travers son utilisation d'Internet.

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

« Apple City », la face sauvage de l’urbanisation chinoise

« Apple City », la face sauvage de l’urbanisation chinoise | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
A Zhengzhou, le fabricant d’iPhone, qui emploie 300 000 ouvriers, a généré une explosion urbaine anarchique.

« Apple City », la zone des usines Foxconn, le fabriquant taïwanais d'Apple, est une drôle de ville nouvelle, un patchwork de campagnes défigurées et d'ensembles urbains surpeuplés en périphérie sud de Zhengzhou, la capitale de la province du Henan. L'implantation des usines et de leurs 300 000 ouvriers, il y a deux ans, a bouleversé la géographie locale, comme soufflée par une explosion urbaine aussi anarchique que bon marché. Les villages ont éclaté, les bourgs ont été transpercés par des avenues à quatre voies, les champs de maïs sont engloutis par les chantiers.

 

A Dazhai, l'un des villages en bordure des immenses bâtiments rectangulaires des usines, on zigzague entre les tranchées et les tas de sable : des paysans viennent de faire bâtir à la va-vite des cubes en brique de trois étages proposant des « chambres standard, avec eau chaude et Internet ». Les ruelles en mauvais béton ou en terre battue grouillent de jeunes gens. Les petits rentiers du village semblent heureux comme des coqs en pâte : « les affaires tournent », glisse une femme un peu forte dont la famille loue, dit-elle, 62 chambres à 600 yuans (73 euros) par mois.

Outre les quelques ouvriers réfractaires au dortoir ou vivant en couple, ces marchands de sommeil logent les milliers de commerçants ou d'employés de service attirés par cette économie de la sueur aux marges minuscules et à la concurrence féroce : même sous-payé, l'ouvrier de Foxconn consomme.

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

La ville de Hong Kong dans les années 1950 et 1960 photographiée par Fan Ho

La ville de Hong Kong dans les années 1950 et 1960 photographiée par Fan Ho | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

L'Asie a été immortalisée par le photographe Fan Ho. Considéré comme l'un des plus talentueux de sa génération, ce Chinois né en 1937 a consacré une grande partie de sa carrière à photographier les rues de Hong Kong dans les années 50 et 60 pour en capter l'esprit.

Avec la lumière et la fumée, la vie quotidienne est théâtralisée dans ces clichés en noir et blanc qui font plonger celui qui les regarde dans une époque révolue. Des photos d'autant plus impressionnantes lorsqu'on observe le contraste qui existe entre le Hong Kong de l'époque et la métropole ultra-moderne qu'il est devenu aujourd'hui.

more...
Asie(s)'s curator insight, September 2, 7:13 AM

Photographie de rue par Fan Ho.

Scooped by Céline
Scoop.it!

Pearl River Delta Megacity

Pearl River Delta Megacity | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Hong Kong and Macau at opposite ends of the bay formed where the Pearl River drains into the South China Sea were, for decades, islands of foreign rule hovering on the edges of Maoist China. This left them substantially more prosperous than the Chinese mainland, and when China began its economic reforms in the 1980s it was the area north of Hong Kong that led the way. As the foreign colonies have been partially reintegrated into China proper and the process of growth and reform has continued throughout the mainland, the broad arc from Hong Kong through Shenzhen into Dongguan, Guangzhou, Foshan, Zhongshan, and Macau has emerged as a key hub of global shipping and manufacturing. Ongoing growth of the mainland cities combined with the Chinese government's massive investments in transportation infrastructure are knitting the region together into what could soon emerge as a "megacity" — a gigantic, polycentric metropolitan area with over 100 million inhabitants.

Céline's insight:

Naissance d'une nouvelle mégalopole : celle du delta de la rivière des Perles, un possible arrière-pays de Hong-Kong (voir un article de T. Sanjuna consacré à cette zone géographique : http://www.geochina.fr/telechargements/delta_riviere_perles_article_geochina.pdf&nbsp), aujourd'hui véritable mégalopole plutôt que conurbation. 

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Made In China, Finance In Hong Kong

Anne-Laure Delatte and Maud Savary-Mornet, « Made in China, financed in Hong Kong », China Perspectives [Online], 2007/2 | 2007, Online since 08 April 2008, connection on 24 August 2014. URL : http://chinaperspectives.revues.org/1703

 

Céline's insight:

10 ans après le retour du territoire de Hong Kong à la Chine, quelles conséquences économiques pour les deux acteurs ?  Cet article de 2007 en anglais montre à quel point les deux entités sont intrinsèquement liées, malgré des risques macroéconomiques non négligeables. A côté des relations purement économiques, le secteur financier s'est révélé être lui aussi un moteur d'intégration puissant. Cette intégration s'est déroulée en plusieurs phases : après une étape de calme relatif destinée à préservé l'équilibre atteint par les accords de transfert de souveraineté, le CEPA (un accord commercial bilatéral entre Hong Kong et la Chine, voir l'article de Bruno Cabrillac : http://perspectiveschinoises.revues.org/1402) de 2003 a permis l'établissement d'un traitement préférentiel pour Hong-Kong : les banques qui y étaient situées ont bénéficié d'un accès privilégié au marché chinois. Mais c'est sans doute en 2003 que le pas décisif a été franchi, avec la zone dédiée à la bourse de Hong-Kong, désormais la cible d'introductions en bourse (IPO) des entreprises chinoises. Avec un double avantage : cette zone "validait" l'ensemble des réformes entreprises par le gouvernement chinois dans le secteur bancaire tout en constituant le seul point d'entrée sur le marché chinois pour les investissements étrangers. Cependant, cette interrelation croissante avec la Chine n'est pas sans danger pour Hong-Kong, qui fait face à un marché financier spéculatif et volatile. C'est ce qui conduit les deux auteurs à s'interroger sur la viabilité de cette situation, en formulant une hypothèse : si Hong-Kong devenait un véritable centre financier pour l'ensemble de l'Asie, à l'image de Singapour, la zone serait moins dépendante des fluctuations économiques et financières de la Chine. 

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Mer de Chine méridionale ou Mare Nostrum chinoise ?

Mer de Chine méridionale ou Mare Nostrum chinoise ? | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

"Les 10 pays de l'ASEAN sont finalement parvenus à produire un communiqué commun et sont sur la même longueur d'onde quant aux problèmes de la Mer de Chine méridionale" trompetaient hier journaux et télévisionss du groupe ElevenMyanmar, le principal groupe de presse de Birmanie. Certes le sommet de l'ASEAN (l'Association des Nations du Sud-Est Asiatiaque) qui se réunissait ces derniers jours dans la capitale birmane s'est effecivement conclu sur un communiqué commun... un communiqué où il est effectivement fait référence aux différents qui existent entre Pékin et la quasi totalité des autres Etats riverains de la mer de Chine méridionale... mais ça n'a pas été beaucoup plus loin ! Et surtout, le communiqué a consciencieusement évité de montrer la Chine du doigt et même de la nommer... ce matin dans le South China Morning Post de Hong-Kong, l'expert  Zhang Jie estime même qu'il s'agit là "d'une vraie petite victoire pour la diplomatie chinoise".

Le Sommet de l'ASEAN aurait du être l'occasion de faire front, face aux ambitions de Pékin en Mer de Chine. Des ambitions qui ne sont pas minces puisque la Chine revendique une souveraineté sur la quasi totalité (90%) de la Mer de Chine méridionale, là où se croisent certaines des principales routes du transit maritime mondial - près de la moitiée de ce traffic en tonnage - là où les eaux sont très poissoneuses et les fonds potentiellement riches en hydrocarbures... On précisera que la revendication territoriale de Pékin s'étend tout de même à plus de 1500 km des côtes de la Chine continentale ! 

Céline's insight:

Retour sur les enjeux de la zone maritime avec cette excellente revue de presse, par Eric Biegala : ASEAN, "tactique du Salami", vraie leçon de diplomatie chinoise en matière d'influence (le "pivot asiatique" d'Obama) et nationalisme agressif ...


Photo : lemonde.fr (http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/08/18/mer-de-chine-meridionale-rivalites-en-eaux-troubles_1560670_3216.html)

more...
Asie(s)'s curator insight, September 2, 7:22 AM

ASEAN <> Chine

Scooped by Céline
Scoop.it!

Découverte d’un tronçon de la Route de la soie

Découverte d’un tronçon de la Route de la soie | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
À l'aide d'images satellites et de prospections sur le terrain, des archéologues chinois ont découvert plusieurs étapes de l'ancienne route commerciale entre Orient et Occident.
Céline's insight:

"Dunhuang. La porte de l'Asie centrale. Le dernier bastion chinois de la Route de la Soie. Après, il y a le désert du Taklamakan, Samarcande, la Perse et enfin, tout le commerce de la Méditerranée antique. C'est à partir du premier empire chinois, lors de la dynastie des Han au IIe siècle av. J.-C. que commencent à apparaître des signes nets que des produits chinois trouvent leur chemin jusqu'au monde romain, et vice-versa. Bref, que des routes commerciales commencent à s'établir entre Orient et Occident. Et s'il y a eu parfois des postes encore plus avancés de la civilisation chinoise vers l'ouest, Dunhuang en est toujours restée la principale voie d'accès."

more...
No comment yet.
Rescooped by Céline from Géopolitique & Cartographie
Scoop.it!

Where Will The World's Water Conflicts Erupt? [Infographic]

Where Will The World's Water Conflicts Erupt? [Infographic] | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

The map displays nearly 2,000 incidents, involving conflict and collaboration alike, over shared river basins from 1990 to 2008. The circles in the sidebar compare about 2,200 events—including another 200 disputes over resources other than shared rivers —from the same period.

Data Visualization by Pitch Interactive; River locations courtesy The Global Runoff Data Centre, 56068 Koblenz, Germany

 

 


Via Vincent Lieser
Céline's insight:

"As the climate shifts, rivers will both flood and dry up more often, according to the latest report from the Intergovernmental Panel on Climate Change. Shortages are especially likely in parts of the world already strapped for water, so political scientists expect feuds will become even more intense. To track disputes worldwide, researchers at Oregon State University spent a decade building a comprehensive database of international exchanges—-both conflicts and alliances—over shared water resources. They found that countries often begin disputes belligerently but ultimately reach peaceful agreements. Says Aaron Wolf, the geographer who leads the project, “For me the really interesting part is how even Arabs and Israelis, Indians and Pakistanis, are able to resolve their differences and find a solution.”

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

La Chine, partenaire économique mal-aimé ?

La Chine, partenaire économique mal-aimé ? | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Des contrats au long cours, un nombre toujours croissant de sociétés conjointes, à l’image d’Alstom, de Michelin, de Veolia, de Citroën ou de Lafarge, une progression rapide des investissements chinois en France, représentant aujourd’hui un stock d’environ 3,5 milliards d’euros pour 15 000 personnes employées, que demande le peuple ? Tout indique que les relations économiques entre France et Chine sont au beau fixe, et que la seconde ne souffre d’aucun mépris affiché par la première.

Reste que la Chine est encore trop souvent perçue comme une simple opportunité de marché, réduite à l’état de composante stratégique de la compétitivité des entreprises hexagonales. On ne l’envisage pas, ou trop rarement, comme un véritable partenaire en affaires, plutôt comme un pis-aller, un simple colosse aux besoins et à la puissance énormes, auquel on a recours faute de mieux, et duquel on se détourne dès qu’on en a l’occasion, préférant des associés plus proches géographiquement et culturellement.   

Céline's insight:

"De 2000 à 2014, la Chine a triplé son PIB. Sa contribution à la croissance mondiale est quatre fois plus importante qu’il y a quinze ans. Rien ne permet d’affirmer que cette tendance devrait s’infléchir dans les prochaines années. Dans ces conditions, l’Occident, et plus précisément la France, est tiraillé entre deux attitudes contradictoires : s’inviter à la table de l’ogre chinois ou, de façon inexplicable, le snober."

more...
Asie(s)'s curator insight, August 6, 9:32 AM

L'article pertinent ! Le problème vient de la mauvaise image de la Chine à l'international : développement spéculatif, attitude prédatrice, manque de responsabilité sociale.

Scooped by Céline
Scoop.it!

L'Afrique au-delà de la Chine

L'Afrique au-delà de la Chine | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
Il est de bon ton de mettre en avant l’investissement chinois en Afrique. C’est un fait avéré que la Chine investit sur le continent. Cependant, pour aller au-delà de cette caricature, la Chine n’a pas le monopole de l’investissement en Afrique. Si l’on prend en compte les données macro-économiques, la Chine est certes un acteur important, mais il convient de considérer aussi trois autres types d’investisseurs. D’une part, les pays développés, au premier rang desquels la France et les États-Unis, puis le Royaume-Uni et le Japon. L’investissement européen et nord-américain, non seulement reste au global le premier, mais il prend des formes variées. En effet, il est autant porté par les entreprises que par les États via notamment l’aide au développement.
Céline's insight:

Dans le domaine des TIC, si les entreprises telles que Huawei et ZTE pour les infrastructures télécoms témoignent de la forte présence sur le continent, d'autres entreprises occidentales sont en compétition avec elles (Cisco, Gemalto, Morpho ou Bull). Un prochain cap ? Celui des terminaux de type type téléphone, smartphone ou tablette encore en devenir.

 

La conclusion de cet article par Jean-Michel Huet : "L’Afrique attire donc plusieurs pays en tant que partenaires. Si la Chine a connu la plus forte progression au cours de la décennie passée (en tant que partenaire commercial), ce succès ne doit pas occulter les autres pays qui investissent sur le continent. Notamment dans la partie "service" ce sont encore les acteurs des pays développés ou d’autres pays émergents (Inde, Pays du Golfe) qui se distinguent".

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

En Chine, un scandale de viande avariée atteint les géants américains du fast-food

En Chine, un scandale de viande avariée atteint les géants américains du fast-food | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Le groupe américain OSI est accusé d'avoir fourni du poulet et du bœuf périmés à McDonald's, KFC, Starbucks, Burger King et Pizza Hut.

La police de Shanghaï a annoncé, mercredi 23 juillet, le placement en détention de cinq employés de la société agroalimentaire Husi, l'une des filiales chinoises du groupe américain OSI, dans un scandale ternissant la réputation des plus célèbres chaînes de fast-food sur les marchés chinois et japonais, McDonald's, KFC, Burger King et Starbucks.

Son directeur général et son responsable de la qualité font partie des personnes interrogées, après qu'une chaîne de télévision locale, Dragon TV, a diffusé, dimanche, une enquête clandestine au sein d'une usine shanghaïenne de Husi.

Céline's insight:

La Chine encore touchée par un scandale agroalimentaire d'ampleur. 

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Profiling the 4 Chinese Developers Making Moves on Manhattan

China Vanke is the largest residential developer in China. In May, their president, Yu Liang,declared that the “golden era” where “everybody makes money out of property” in China is now over. With China’s real estate market slowing, Chinese developers are becoming increasingly interested in New York City residential development.

Chinese investors have supplanted Russian speculators as the main foreign residential buyers in Manhattan, according to the China Daily, either partnered with local players or acting alone. And China has a long list of buyers — four companies in particular have made a splash.

Céline's insight:

Oubliez les oligarques russes, les Chinois les ont détrôné sur le marché immobilier à New York : les investisseurs chinois sont désormais les premiers résidents et acheteurs étrangers de la ville, selon cet article signalé par @PierreAGERON (Twitter). Parmi eux, 4 entreprises remportent la palme avec leurs complexes immobiliers en train d'être construits  : Xinyuan Real Estate Co, China Vanke, également présente à San Francisco, Greenland Holding Group et son projet immobilier à Brooklyn, et enfin China State Construction Engineering Corp., la plus grande entreprise de construction de Chine. Les raisons de ces investissements sont doubles : les investisseurs chinois ont eux-mêmes décider de vivre aux USA avec leurs familles et préfèrent investir dans ce qui apparaît comme un véritable paradis capitaliste : la Chine est encore corsetée politiquement, et son économie ralentit actuellement, l'Europe est encore trop régulée, l'Amérique du Sud trop instable et chère.


Merci @PierreAGERON pour le lien.

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Transformer le désert chinois en vigne, par Boris Pétric (Le Monde diplomatique, juillet 2014)

Transformer le désert chinois en vigne, par Boris Pétric (Le Monde diplomatique, juillet 2014) | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Après le reflux de la crise financière, les exportations mondiales de vin atteignent de nouveaux sommets. Elles représentaient plus de 22 milliards d’euros en 2012. Le vignoble se réduit en Europe, mais s’étend rapidement en Asie. Les Chinois sont devenus les premiers consommateurs de vin rouge et se révèlent également des producteurs de plus en plus avisés.

Depuis quinze ans, la superficie des vignobles chinois a doublé. Elle s’élevait à près de six cent mille hectares en 2013. La Chine pourrait ainsi devenir un géant viticole mondial, tandis que les vignobles diminuent en Europe (trois millions et demi d’hectares, dont huit cent mille en France). Le vin y suscite un engouement sans précédent. La production augmente très rapidement, tout comme une consommation dont la marge de progression reste considérable — un peu plus d’un litre par habitant et par an, contre quarante-sept litres en France ou trente-sept en Italie. Ce marché en constante progression apparaît comme un nouvel eldorado tant pour les producteurs locaux que pour les exportateurs étrangers. En 2014, Pékin figure déjà au premier rang des clients de la région bordelaise.

Céline's insight:

"Un acteur de plus dans la mondialisation du vin"

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Chine. Les disparités régionales au regard de la croissance économique

Chine. Les disparités régionales au regard de la croissance économique | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

On parle souvent, à juste titre, des inégalités sociales grandissantes en Chine, véritable dossier clé pour les dirigeants, qui n’en nient pas le danger. Mais on traite moins des inégalités de développement des provinces, accentuées par la croissance.

Déjà, au début des réformes dans les années 80, on voyait les régions riches renâcler à vouloir partager les fruits de leurs efforts  avec les régions pauvres, via la redistribution par l’État central.

Qu’en est-il aujourd’hui, alors qu’on voit à l’œil nu la carte des disparités, saisissantes, au profit de la Chine orientale et de la Chine méridionale ?

Le Business Atlas Chine 2014, avec les « 33 provinces, régions et municipalités autonomes »,  les met clairement en évidence.

 

Jean-François Dufour est directeur de DCA Chine Analyse

TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE BUSINESS ATLAS CHINE 2014, sur le site de DCA CHINE ANALYSE, dirigé par notre invité Jean-François DufourLes 33 Provinces, les Municipalités autonomes, les Régions autonomes et les Régions administratives spéciales de Chine : situation et évolution économique - 132 pages, un document numérique téléchargeable (gratuitement) au format .pdf

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

What Does China Really Think about the Ukraine Crisis?

What Does China Really Think about the Ukraine Crisis? | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

As the Ukraine crisis enters an even more intense phase, it has been conventional wisdom for some time among Western strategists that China is actually the biggest winner of the new and grave tensions in Eastern Europe. Not only has it benefited from a landmark gas agreement with Russia, but, so the logic goes, the new tension in U.S.-Russian relations may sap dynamism from the erstwhile Asia-Pacific rebalance, while encouraging Moscow to increase its cooperation in all respects with Beijing. China has generally adopted a low key approach to the crisis itself, calling simply for restraint and a negotiated solution.

A key question that arises, however, is whether or not Chinese leaders are recalibrating their strategy to mirror Russian President Vladimir Putin’s aggressive approach. Put simply, does Beijing see the Ukraine Crisis as demonstrating the West’s weakness when confronted by a determined and capable challenger?

Céline's insight:

Si il est d'usage de considérer la Chine comme la grande gagnante des tensions/ de la guerre en Ukraine (accords privilégiés sur le gaz russe ..), cet article interroge aussi la nouvelle manière dont la Chine est amenée à considérer ses adversaires occidentaux : va-t-elle à son tour adopter l'approche agressive de la Russie qui apparaît pour l'instant gagnante ? Les indices délivrés à partir d'une interview (Colonel Feng) sont pour le moins éloquents : tactiques militaires, manoeuvres diplomatiques sont minutieusement scrutées par les Chinois. Si il est impossible de déterminer exactement quelles en seront les conséquences (Mer de Chine notamment et tensions avec les Japon), elles sont pour l'instant fortement plausibles.

 

Merci @Pierre AGERON (Twitter)

more...
No comment yet.
Rescooped by Céline from Travailler efficacement avec la Chine
Scoop.it!

CHINE • Agriculture : la politique de la terre polluée

CHINE • Agriculture : la politique de la terre polluée | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
Les terres de Mandchourie sont les plus productives de Chine, grâce à l’utilisation massive de pesticides et d’engrais azotés. Seul compte le rendement. Au détriment des sols, qui se calcifient peu à peu.

Via Marc Meynardi
more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Rio vs Shanghai metro map

Rio vs Shanghai metro map | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
China and Brazil are both large countries (though of course China is bigger) with roughly similar levels of income per capita. But over the past decade, China has grown much faster than Brazil and almost all observers expect that to continue. This comparison of metro maps in Shanghai and Rio helps illustrate why. Both Brazil and China mix market economies with extensive government involvement, but China's public spending features a heavy tilt toward investments in infrastructure. Brazil spends more on civil service salaries and transfer payments. That Brazilian approach has considerable appeal in terms of lifting incomes in the short-term, but it means that Chinese spending is continually laying the groundwork for new opportunities and future economic growth.
Céline's insight:

En l'espace de 10 ans, ces deux cartes retracent l'évolution parallèle des lignes de métro à Rio (Brésil) et Xangai (Chine). Le constat est sans appel : tandis que le Brésil connaît de forts délais concernant le développement des infrastructures de transport au bénéfice des salaires des fonctionnaires, la Chine se tourne quant à elle vers une approche misant massivement sur ces mêmes infrastructures. Sur le long terme, l'approche chinoise apparaît gagnante.

 

Carte signalée par @PierreAGERON (Twitter)

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Des Chinois investissent 1 milliard dans un complexe touristique aux Antilles

Des Chinois investissent 1 milliard dans un complexe touristique aux Antilles | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
L’archipel antillais d’Antigua-et-Barbuda, situé au Nord de la Guadeloupe, va accueillir un complexe luxueux de 647 hectares.

Des investisseurs chinois vont investir plus d’un milliard de dollars dans la construction d’un méga-complexe résidentiel dans l’archipel antillais d’Antigua-et-Barbuda qui devrait permettre de créer 1.000 emplois. La construction de ce complexe de 647 hectares baptisé « Singulari » doit commencer au début de l’année prochaine. Bâti au nord de l’île d’Antigua et sur plusieurs îlots, il comprendra plusieurs hôtels de luxe, des résidences privées, une école, un hôpital, des parcours de golf, un hippodrome et le plus grand casino des Antilles.

 

Via @PierreAGERON (Twitter)

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Bordeaux in Beijing? China Hopes to Build Must-See Destination For Wine Lovers

Bordeaux in Beijing? China Hopes to Build Must-See Destination For Wine Lovers | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Beijing may be better known for its pollution than its bucolic charms. But that isn’t stopping the government from trying to develop a rural region northwest of the city into a Napa Valley-style attraction.

Last month, the government hosted the 11th International Conference on Grapevine Breeding and Genetics in Beijing’s Yanqing county, a five-day affair involving wine tasting competitions and networking among grape breeders and geneticists from around the world.

In addition to hosting such a conference, the government also recently finished the construction of a so-called “International Grape Exhibition Garden,” which will consist of vineyards that they hope will attract an increasingly wine-loving public.

Céline's insight:

“We want to build our own Bordeaux in China" a ainsi déclaré Pang Rongnian. Un nouveau vignoble donc, mais aussi un musée du vin ainsi qu'un parc d'attraction centré autour de ce même thème. La Chine toujours en pointe sur le secteur viticole, au risque de faire de l'ombre à ses plus anciens et prestigieux acteurs. 

Via @PierreAGERON (Twitter). 

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Valérie Niquet: «Les tensions en mer de Chine révèlent la fragilité du pouvoir chinois»

Valérie Niquet: «Les tensions en mer de Chine révèlent la fragilité du pouvoir chinois» | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Le problème de l’expansionnisme chinois est posé par les voisins de Pékin (Vietnam, Philippines, Japon…) en mer de Chine du sud ou occidentale mais aussi par la communauté internationale dans la mesure où la Chine appuie ses revendications uniquement sur une interprétation historique. Son argument ? Depuis l’époque de la Chine des Hans, plus de deux siècles avant Jésus-Christ, des marins chinois ont reconnu cette zone, ce qui fonde Pékin à revendiquer l’ensemble de la mer de Chine. À ce titre la Grèce pourrait revendiquer l’ensemble de la Méditerranée…

Deuxième problème, ces revendications territoriales assez récentes ne sont pas définies de manière précise par la Chine comme le demandent les Philippines ou le Vietnam. Aujourd’hui Pékin s’appuie sur une ligne en neuf points qui a été tracée grossièrement et rapidement par le gouvernement chinois en 1948 pour revendiquer l’ensemble de la mer de Chine du Sud. Mais on ne sait pas si elle revendique les îlots avec les zones économiques et territoriales qui les entourent ou si elle souhaite l’ensemble de la mer de Chine sans s’appuyer sur des territoires spécifiques.

Depuis la fin des années 2000 et la crise économique, Pékin a changé de stratégie en mer de Chine et a décidé de tester la capacité de réaction et la volonté de réponse de ses voisins et des États-Unis. Son objectif est de créer un contexte d’analyse des rapports de force dans la région et non pas une communauté internationale harmonieusement organisée.

Face à cette stratégie de test, les démocraties comme le Japon ou les États-Unis qui ne souhaitent pas que la Chine aille trop loin, ne sont pas non plus prêts à se lancer dans un conflit ouvert avec Pékin. Mais le risque qu’un incident dégénère n’est pas absent : depuis le début de l’année, en mer de Chine orientale, le Japon a fait décoller plus de 400 avions en raison d’incidents avec la Chine.

En mer de Chine méridionale, la situation est différente et peut dégénérer plus rapidement. Pékin y est face à des pays moins démocratiques, comme le Vietnam. Lorsque la Chine a installé une plate-forme de forage pétrolier dans les eaux que le Vietnam revendique rappelons-nous des manifestations très violentes contre les biens chinois ou taïwanais sur le territoire vietnamien au mois de mai dernier.

La Chine aujourd’hui a l’air de considérer qu’elle est en position de force et qu’elle peut avancer ses pions. On peut toujours craindre que ce soit une erreur de calcul et qu’elle finisse par se heurter à une réaction vive de la part du Vietnam, du Japon ou des États-Unis.

Céline's insight:

"Selon Valérie Niquet, spécialiste des questions stratégiques en Asie, Pékin, fragilisé à l’intérieur, utilise le nationalisme et montre une volonté hégémonique en mer de Chine pour retrouver une légitimité. Une stratégie qui n’est pas sans risque."

via @Géographie de la ville en guerre

more...
No comment yet.
Rescooped by Céline from Asie(s) Géopolitique
Scoop.it!

Le Sénat propose une feuille de route pour un "pivot" français vers l'Asie du Sud-Est - Zone Militaire

Le Sénat propose une feuille de route pour un "pivot" français vers l'Asie du Sud-Est - Zone Militaire | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

La France est le seul pays européen à maintenir une capacité militaire permanente dans la zone Asie-Pacifique, avec les Forces Armées de Polynésie Français


Via Asie(s)
more...
Asie(s)'s curator insight, July 27, 8:04 AM

Le "pivot" français en Asie-Pacifique !


Le rapport en PDF à télécharger est ici : http://www.senat.fr/rap/r13-723/r13-7231.pdf

Scooped by Céline
Scoop.it!

La Chine mène la course aux investissements en Afrique

La Chine mène la course aux investissements en Afrique | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

L’Afrique, à qui le Fonds monétaire international prédit une croissance à 5,5% cette année, suscite les convoitises des investisseurs étrangers. En 2013, le continent a reçu 57 milliards de dollars d’investissements directs étrangers (IDE), un record, alors que le volume mondial d’IDE a chuté de 15% entre 2011 et 2013, selon le rapport annuel des Nations unies consacré à ce thème. De Tanger au Cap, l’eldorado africain attire et la Chine semble aujourd’hui la mieux placée.

 

 

 

Céline's insight:

"Sécuriser ses approvisionnements en matière première" : voilà la principale raison qui explique la présence chinoise sur le continent africain aujourd'hui. Mais ceci s'accompagne d'autres types de flux : de biens de consommations chinois sur le marché africain, et d'infrastructures dont peu à peu le géant chinois dote l'Afrique (parmi les projets en cours : la "construction du plus grand barrage d’Afrique en Ethiopie, de pipelines au Soudan et au Tchad, d’un port à 480 millions de dollars au Kenya, d’une ligne de train à quatre milliards de dollars en Afrique orientale… et "même le nouveau siège de l’Union africaine à Addis-Abeba". En contrepartie, la réputation chinoise sur le continent est loin d'être élogieuse : corruption, mauvaises conditions de travail, tensions avec les travailleurs locaux et travailleurs chinois ... Derrière l'ombre chinoise se profilent cependant aussi l'Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud qui guettent les opportunités du marché africain. 

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

1% des ménages chinois possèdent un tiers de la richesse du pays

1% des ménages chinois possèdent un tiers de la richesse du pays | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
Une étude de l'Université de Pékin confirme le très haut niveau d'inégalités en Chine où un pourcent des ménages contrôlent plus du tiers du patrimoine national tandis que le quart de la population la plus pauvre n'en détient que 1%.

Le constat n'est pas nouveau: la Chine est un des pays les plus inégalitaire du monde, sinon le plus inégalitaire. Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d'un tiers des richesses du pays, tandis que 25% des ménages les moins riches en détiennent seulement 1%, ont indiqué les médias officiels, citant un rapport universitaire. 

Les chiffres de 2012 cités par un rapport de l'Université de Pékin, publié vendredi, révèlent l'étendue de l'inégalité sociale en Chine, un facteur qui nourrit la colère dans le pays. Le fossé entre riches et pauvres inquiète le Parti communiste au pouvoir, qui attache beaucoup d'importance à ce que soit préservée la stabilité sociale du pays, afin de prévenir toute contestation de son pouvoir. 


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/1-des-menages-chinois-controle-un-tiers-de-la-richesse-du-pays_1562120.html#JmVjdzrjSzjL2lZB.99

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

CHINE • Transferts d’argent vers l’étranger : les limites de la légalité

CHINE • Transferts d’argent vers l’étranger : les limites de la légalité | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
La Banque de Chine, l'une des cinq grandes banques commerciales d’Etat, aurait développé des services de transferts illégaux de fonds, selon un reportage d’une chaîne de télévision chinoise. Ces services sont désormais suspendus.

"La Banque de Chine (Bank of China, BOC) s'est transformée en un organisme de finance occulte pour les particuliers qui souhaitent investir dans le but d'émigrer", alerte la chaîne de télévision centrale CCTV. La BOC, l'une des plus grandes banques du pays, est spécialisée dans les services de financement international. Un reportage, réalisé en caméra cachée par les journalistes de la CCTV posant comme des clients, remet en cause la légalité de certains services de transferts de fonds. Sa diffusion le 9 juillet a provoqué une intense controverse dans les médias chinois et les services de la BOC ont été suspendus.

Cette banque a lancé son programme de règlement de transactions transnationales en 2011, explique le reportage, que l'on peut encore voir sur internet. Ce service proposait de transférer de l'argent à l'étranger aux fins d'achat immobilier, de paiement de crédit immobilier et autres investissements permettant l'émigration. Les clients devaient fournir des justificatifs de ressources et chaque transaction pouvait atteindre la somme de 10 millions de yuans (environ 1,2 millions d'euros). Les transferts en yuans étaient réalisés par la branche du Guangdong de la BOC et les opérations de change étaient effectuées dans ses branches étrangères. Les frais de transaction étaient infimes, mais la banque réalisait un profit grâce aux commissions de change de devises. 

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Comment la Chine a gagné la bataille des métaux stratégiques, par Olivier Zajec (Le Monde diplomatique, novembre 2010)

Comment la Chine a gagné la bataille des métaux stratégiques, par Olivier Zajec (Le Monde diplomatique, novembre 2010) | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

On attendait plutôt les exploitations à ciel ouvert de Mongolie-Intérieure, ou les mines profondes du bush australien. Mais c’est en plein cœur des brouillards de la mer de Chine orientale que la problématique des « terres rares », ces métaux à haute valeur ajoutée technologique, a une fois de plus émergé dans l’actualité. Le 7 septembre 2010, un chalutier chinois, hasardant ses filets dans les eaux territoriales japonaises, est cerné par les garde-côtes. Il tente de fuir, et ce faisant éperonne un bâtiment militaire nippon. L’équipage est arrêté. L’incident se déroule non loin de l’archipel des Senkaku (Diaoyu pour les Chinois). Eparpillées à cent soixante-dix kilomètres au nord-est de Taïwan, ces huit îles presque désertes appartiennent à Tokyo, mais Pékin en revendique la souveraineté depuis les années 1970. Revendications autrefois émises recto tono, mais qui s’affirment désormais avec plus d’âpreté, reflétant l’évolution progressive du rapport de force entre une Chine en ascension, à l’étroit dans ses eaux peu profondes, et un Japon sur la défensive.

Par l’escalade diplomatique qu’elle a suscitée, la collision du 7 septembre révèle l’étendue du répertoire coercitif dont dispose la Chine dans la défense d’une zone hautement stratégique pour elle. La détention du capitaine du bateau chinois, prolongée par décision d’un tribunal japonais le 19 septembre, a amené le ministère des affaires étrangères à menacer : « Si le Japon continue dans cette attitude imprudente, il goûtera à son propre fruit amer. » De Pékin à Shanghaï, suscités ou spontanés, protestations « patriotiques » et autodafés de drapeaux nippons se multiplient. Jusqu’à ce que le « fruit amer » ne prenne finalement tout son sens aux alentours du 20 septembre, sous la forme d’un coup d’arrêt des exportations de terres rares chinoises vers les ports japonais. Rien d’officiel, mais de Hongkong à Tokyo en passant par Londres, les courtiers en matières premières le confirment : les chargements sont retardés, voire bloqués. L’effet est spectaculaire.

Céline's insight:

"Pour asseoir son contrôle sur « terres rares » – des métaux indispensables à la fabrication des appareils de haute technologie –, la Chine a mis en œuvre ce que le capitalisme occidental rejette : une politique industrielle de long terme."

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Beijing pledges railway investment in Brazil and Greece

Beijing pledges railway investment in Brazil and Greece | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

China has been exporting its railway technology to other countries as the domestic market has become saturated and overseas demand has grown.

Just before President Xi Jinping arrived in Fortaleza in northeastern Brazil for the BRICS Summit, which involve the five major emerging national economies of Brazil, Russia, India, China, and South Africa, his Brazilian counterpart Dilma Rousseff expressed a wish to solicit China's expertise in railway construction.

According to Brazilian media reports on July 14, China and Brazil were expected to forge a partnership during Xi's visit to Brazil this week, in which China Railway Construction Corp will bid for an exclusive franchise to operate a section of railway between the Brazilian states of Mato Grosso and Goias, while China Railway Corp has expressed an interest in building a railway between the Brazilian state of Maranhao and Peru.

During a stopover in Greece on July 13 en route to Brazil, Xi and Greece's prime minister, Antonis Samaras, also signed an agreement on railway cooperation. Xi promised China will push actively for the renovation of Greece's rail network. Samaras said he welcomed Chinese businesses making greater investments in airports, railway and airports in his country.

Céline's insight:

La Chine exporte désormais son savoir-faire dans des pays comme la Grèce ou le Brésil (ici, domaine des transports ferroviaires). Merci @PierreAGERON pour le lien.

more...
No comment yet.