Identités de l'Em...
Follow
Find
17.6K views | +5 today
 
Rescooped by Céline from Le Mexique, ou si les "périphéries" d'hier devenaient le "centre" d'aujourd'hui.
onto Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
Scoop.it!

"This Mexico City Building Eats Smog for Lunch" : un espoir pour les villes chinoises ?

"This Mexico City Building Eats Smog for Lunch" : un espoir pour les villes chinoises ? | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Via Damien et Jean-Baptiste - Hypokhâgne Fauriel
Céline's insight:

Une initiative novatrice dans le domaine de la lutte contre la pollution. En ce qui concerne la Chine, elle pourrait être reprise et testée à Pékin dont on connaît les énormes problèmes en matière d'environnement et de santé publique. Les mégalopoles chinoises sont gangrenées par la pollution à tel point qu'on parle volontiers "d'airpocalypse". C'est le résultat et le produit d'une urbanisation accélérée depuis les années 80 sous l'impulsion du régime qui y voit un avantage pour la croissance économique. Les premiers signes de ralentissment voient pourtant le jour, ajoutés au ras-le-bol des populations contraintes de vivre dans des conditions misérables et dangereuses pour la santé. 

more...
Damien et Jean-Baptiste - Hypokhâgne Fauriel's curator insight, May 3, 2013 5:14 PM

Cet article, issu du site américain takepart.come et repris par la version anglophone de Yahoo, s'intéresse à une nouvelle possibilité d'enrayer la pollution, qui est un problème majeur dans les métropoles mexicaines, et notamment dans la capitale. Ainsi, Allison Dring et Daniel Schwaag ont construit un bâtiment qui "mange" la pollution, à l'aide du ProSolve370e. "ProSolve370e", c'est le nom de cette sculpture un peu étrange et modulaire, réalisée en céramique et revêtue d'une substance spéciale (le dioxyde de titane) qui, en réagissant aux rayons ultra-violets, aide à réduire la pollution de l'air. Ce système témoigne donc d'une volonté accrue de prendre en charge le problème de la pollution au Mexique, et pourquoi pas au delà. En effet, Allison Dring déclare au sujet de cette invention : “D'autres villes avec des problèmes de pollution parmi lesquelles Santiago, Pékin, Los Angeles ou Beyrouth sont des environnements idéaux pour le ProSolve370e".

Céline's comment, May 5, 2013 6:13 AM
Voir à ce sujet un classement établissant les 10 villes les plus polluées de Chine : http://www.chine-informations.com/actualite/les-villes-les-plus-polluees-de-chine_54207.html
François Arnal's comment, May 23, 2013 12:36 PM
Les architectes contemporains travaillent actuellement sur les enveloppes des immeubles en béton (MUCEM de Marseille) ou en céramique comme ici. Cela traduit bien les préoccupations de la ville durable.

From around the web

Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
La Chine face aux défis de sa croissance. Complété par la veille Pinterest : bit.ly/ZVpvQw
Curated by Céline
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Céline
Scoop.it!

Le dispositif de Shanghai, une lecture du "Lotus Bleu" de Hergé

La loi, la discipline et les mesures de sécurité sont toutes trois thématisées dans le "Lotus Bleu" et prennent pour cadre d’énonciation une ville moderne et cosmopolite, Shanghai. Avec l’outillage des concepts thématisés par Michel Foucault dans ses Cours au Collège de France (essentiellement Il faut défendre la société — Sécurité, territoire, population — Naissance de la biopolitique), la lecture de cette bande dessinée composée entre 1934 et 1935 par Hergé et Tchang Tchong-jen, permet de dépeindre un espace urbain étonnamment moderne, en tant notamment que dispositif complexe qui pose comme solidaires la question de l’assujettissement et celle de la subjectivation.
Nos conclusions sont que la Shanghai du "Lotus Bleu" désigne :
- la ville comme espace où le pouvoir n’est pas assignable à une instance ou à un sujet en propre ou en exclusivité,
- la ville comme un théâtre d’action et de passion épuré de toute métaphysique,
- la ville comme territoire surdéterminé par des processus de contrôle et de validation.
En même temps, la ville apparaît comme terrain de reconquête des libertés :
- les réseaux de la ville laissent prise au parasitage et au détournement,
- la ville peut être sans cesse « recartographiée », ses frontières peuvent être déplacées,
- la ville est ouverte aux apprentissages et les interactions qu’elle favorise sont le substrat des processus de subjectivation.

Céline's insight:

Une lecture insolite de l'album d'Hergé "Le lotus Bleu", consacrée à la ville de Shanghai, suivant les concepts thématisés par Michel Foucault dans ses Cours au Collège de France.  Comment décrire cet espace urbain, entre assujettissement et subjectivation : omniprésence du signe, du symbole, du quadrillage ;  intrusion de la publicité et détournements populaires,  peu de traces des bâtiments coloniaux, ville "populeuse" ... Avec cette analyse de la représentation urbaine de Shanghai, la ville devient un "dispositif" qui a quelque chose à dire sur la ville moderne. 

Passionnant ! (via unagi sur SeenThis).

more...
Asie(s)'s curator insight, March 17, 7:40 AM

La géographie vue sous le prisme d'une BD :-)

Rescooped by Céline from Idees, controverses, doutes
Scoop.it!

Le système de budgétisation de Singapour

Le système de budgétisation de Singapour | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

“ Dans certains pays du monde l’équilibre budgétaire n’est pas un mythe mais une réalité. C’est le cas de l’État de Singapour. Ce petit pays de l’Asie du Sud-Est niché entre la Malaisie et l’Indonésie présente des finances publiques particulièrement saines. En effet, depuis plus de quarante ans ses finances publiques sont excédentaires. Ce choix n’est pas anodin. En effet Singapour partage certaines caractéristiques communes avec la France : il est l’un des trois derniers pays avec la Suisse à pratiquer une imposition par voie de rôle (et non un prélèvement à la source pour son IR), mais aussi un niveau d'éducation et de santé publique parmi les plus élevés du monde. Par ailleurs, il porte la marque d’une forte intervention publique dans le secteur privé (via la prise de participation ou la détention de nombreuses sociétés à capitaux privés ou publics). Enfin il dispose d’une dette publique importante.”


Via Open Diplomacy, Claude Dupuy
more...
Marc Meynardi's curator insight, April 14, 1:38 AM

Atricle très intéressant

Scooped by Céline
Scoop.it!

Mapping the New Silk Road

Mapping the New Silk Road | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
A huge shift in trade and relations could be underway across Eurasia, and China’s New Silk Road policy is at the heart of it
Céline's insight:

Retour sur la nouvelle Route de la Soie chinoise, réincarnation des anciennes ambitions impériales de la Chine. Discussion et cartographie de ces nouveaux points névralgiques.

Via @VisionsCarto (Twitter). 

more...
No comment yet.
Rescooped by Céline from la Planète financière : espaces et territoires à l'ère de l'économie globalisée
Scoop.it!

La Chine poursuit sa percée dans les indices

La Chine poursuit sa percée dans les indices | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Les fabricants d’indices boursiers s’ouvrent de plus en plus aux marchés chinois.
La forte baisse des rendements sur les marchés obligataires européens pousse les investisseurs vers les marchés plus exotiques, mais aussi plus rémunérateurs. Parmi eux, celui de la dette émise par l’Etat et les banques publiques chinoises connaît un succès croissant. Le marché est devenu incontournable, selon Frédéric Rollin de Pictet AM. « C’est un marché en très forte croissance, qui a quasiment été multiplié par 10 entre 2002 et aujourd’hui. Il est devenu le troisième marché obligataire mondial, avec près de 6.000 milliards de dollars, soit 60 % du PIB. Le marché obligataire aux Etats-Unis représente 120 % du PIB. Si la Chine poursuit son développement de façon équivalente, c’est un marché qui peut potentiellement doubler de taille.

 

François Arnal's insight:

La Chine s’ouvre de plus en plus aux investisseurs internationaux, à l’image de la connexion mise en place depuis novembre entre les Bourses de Hong Kong et de Shanghai. La création du Stock Connect relance d’ailleurs la spéculation sur l’intégration des principales actions chinoises (actions A, cotées à Shanghai) dans les indices mondiaux.


Via François Arnal
more...
François Arnal's curator insight, March 17, 6:42 AM

La Chine s’ouvre de plus en plus aux investisseurs internationaux, à l’image de la connexion mise en place depuis novembre entre les Bourses de Hong Kong et de Shanghai. La création du Stock Connect relance d’ailleurs la spéculation sur l’intégration des principales actions chinoises (actions A, cotées à Shanghai) dans les indices mondiaux.


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0204226802507-la-chine-poursuit-sa-percee-dans-les-indices-1102157.php?8yJa0QfGAwxd0pyu.99
Scooped by Céline
Scoop.it!

La Chine assure avoir les moyens de relancer son économie

La Chine assure avoir les moyens de relancer son économie | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

La Chine dispose d'un arsenal de mesures pour stimuler son économie en plein ralentissement, a assuré dimanche à Pékin le Premier ministre Li Keqiang, en clôturant la session annuelle du Parlement, rituel contrôlé de bout en bout par le Parti communiste.

Face à plus de 800 journalistes rassemblés dans l'enceinte solennelle du Grand palais du peuple, le numéro deux chinois a abordé les grands sujets d'actualité, de la corruption des élites à la pollution de l'air, du planning familial aux tensions avec le Japon. 

Sur fond de craintes de spirale déflationniste, la Chine affronte une conjoncture maussade, avec de récentes statistiques décevantes sur son secteur manufacturier, sa consommation intérieure et ses exportations.


Pour Li Keqiang, ce problème trouvera sa solution dans le nouveau modèle économique promu par Pékin, celui d'une "nouvelle normalité" censée placer le pays sur une trajectoire de croissance plus pérenne.

Ce concept de "nouvelle normalité" englobe une série d'évolutions économiques et sociétales: la fin d'un modèle de production à faible coût, la réduction progressive des dangers liés à l'endettement et aux bulles spéculatives, un mode de développement plus respectueux de l'environnement, la lutte contre les surcapacités industrielles, un meilleur fonctionnement du marché.

Bref, une montée en gamme de l'économie davantage tournée vers la consommation intérieure et les progrès technologiques, à l'opposé des folles cadences au rendement.


more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

La Chine s'achète la France, par Gilles Fumey

La Chine s'achète la France, par Gilles Fumey | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Quand Les Echos évoquent la Chine en train d’acheter des pans entiers de l’économie française, ça donne un titre de manuel de terminale  : « La Chine, nouvelle frontière« . Derrière cette formulation de matamore, c’est en fait Areva qu’Atomic Anne (Lauvergeon) a mis au tapis et dont le successeur va mendier chez les Chinois une montée au capital. Avec 300 milliards de dollars, le fonds souverain chinois aux mains de Mme Lili Mao a de quoi faire quelques emplettes En Europe. D’autant que les Américains, très méfiants, refusent les investissements chinois et que les excédents commerciaux restent copieux (46 milliards d’euros en 2014).

Via @François Arnal

Céline's insight:

Un article et un point de vue sans concessions sur l'arrivée chinoise au sein d'entreprises françaises : sont citées, pêle-mêle, les fleurons Areva, EDF, Peugeot, Bluestar Silicones pour la chimie,  NFM Technologies pour le BTP, des secteurs agroalimentaires sinistrés (Bretagne), la préférence pour les Chinois plutôt que Vinci pour l'aéroport de Toulouse et les Aéroports de Paris ... sans parler de futures villes nouvelles en France construites par les Chinois qui pourraient alors utiliser le label "Made In France". Le géographe Gilles Fumey tire la sonnette d'alarme !

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Arctique. La vision chinoise du Grand Nord

Arctique. La vision chinoise du Grand Nord | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

À la grande manifestation "Arctic Frontiers", qui s'est déroulée à Tromsø (Norvège) en janvier dernier et dont le thème générique portait sur la relation entre climat et énergies, la Chine était bien représentée, notamment pour la presse.

La Chine a une expérience réputée pour ses recherches polaires (Antarctique) et possède une équipe dans le Svalbard norvégien (Arctique). Elle entretient un brise-glace. Elle est intéressée par la route polaire Asie-Europe via le passage russe. Depuis 2013, elle est aussi observatrice au Conseil arctique. 

Bref, l'Arctique va lui être de plus en plus familier. Pourquoi, comment et avec quels intérêts ?

Céline's insight:

L'Arctique, nouvel Eldorado pour la Chine ... : gisements, voies maritimes et prestige au rendez-vous !

Continuez la lecture de ce sujet avec deux articles intéressants : http://www.diploweb.com/La-Chine-en-Arctique.html (Diploweb) et http://www.histoire.ac-versailles.fr/IMG/pdf/conf_f_lasserre_chine_et_arctique-2.pdf (FIG de Saint-Dié)

more...
Evan Cholvy's curator insight, March 13, 6:36 PM

Les enjeux énergétiques et diplomatiques liés à la conquête des zones polaires agitent de plus en plus les revendications des Etats. La Chine ne déroge pas à la règle. 

Scooped by Céline
Scoop.it!

Trensistor • Il regarde le monde tourner

Trensistor • Il regarde le monde tourner | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Xi Jinping, premier ministre chinois, lutte-t-il contre la corruption ou procède-t-il à une bonne vieille purge stalinienne version 2015 ? C’est la question que se posait Thomas, en direct et en vidéo, le 25 février dernier. En prime une petite actualité insolite où il est question de taille de bureaux.

Pour aller en Chine, mieux vaut avoir une bonne playlist à écouter pour le voyage. Thomas propose : Rihanna et Coldplay, Katie Melua, Survivor, Kavinsky, sans oublier Roselyne Bachelot version Guignols ou un extrait de Drôle de drame avec Jouvet et Simon.

Céline's insight:

Un point très clair sur les derniers developpement de la lutte anti-corruption menée par Xi Jinping : les dessous politiques du dossier notamment...

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Pékin étend son emprise en mer de Chine méridionale

Pékin étend son emprise en mer de Chine méridionale | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

De nouvelles images satellites révèlent que la Chine accélère la construction d'infrastructures lourdes (un port ou un héliport, notamment) sur six îlots artificiels de l'archipel des Spratleys.Servant de voie de passage entre l'Asie orientale, l'océan Indien et l'Europe, ils recèleraient d'importantes réserves d'hydrocarbures et halieutiques.

Céline's insight:

La Chine continue à se positionner stratégiquement dans une zone connue pour ses réserves importantes d'hydrocarbures et halieutiques en construisant peu à peu de nouvelles infrastructures sur six îlots artificiels de l'archipel des Spratleys."La mer de Chine méridionale sert de voie de passage entre l'Asie orientale, l'océan Indien et l'Europe, des routes commerciales stratégiques pour Pékin dans son projet de "route de la soie maritime du XXIe siècle" : avec la plus importante force marine de la région, la Chine renforce son avantage stratégique en ayant des bases au sol, tant que le plan militaire (pratique pour les porte-avions, le ravitaillement des avions de chasse) que non-militaire (ravitaillement des bateaux de pêche). Sur le plan diplomatique, la Chine rejette les protestations de ses voisins (Vietnam, Philippines) et ignore les critiques de Washington.

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Chine. Les relations économiques de Pékin avec l'Asie du Sud-Est : de fortes interactions

Chine. Les relations économiques de Pékin avec l'Asie du Sud-Est : de fortes interactions | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

La Chine  a développé d’importantes relations économiques avec le Japon, avec la Corée du Sud aussi. Et l’on sait l’imbrication de l’économie taïwanaise et de l’économie continentale.

Depuis 2009, Pékin a également signé des accords de libre-échange avec un certain nombre de pays d’Asie du Sud-Est, ironie de l’histoire puisque l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) avait été instituée en 1967 contre la menace chinoise.

 

Pourquoi et comment la Chine cherche-t-elle à pousser ses avantages sur son pourtour, de même qu’elle promeut ses intérêts à l’ouest et au sud-ouest sur sa façade continentale ?  

Avec Pierre Sabatier, directeur de Primeview, cabinet indépendant de recherche économique et financière.

Céline's insight:

Le soft power, nouvelle arme de la Chine ? Quand l'économie permet à la Chine d'occuper un rôle de premier plan au sein des pays d'Asie. Le but : passer du « rêve asiatique » au « rêve Asie-Pacifique »  en "connectant des pays, des régions et des continents tout entiers à la Chine afin d’en renforcer encore les assises économiques".

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Terres rares : quand l’Occident rêve de bousculer le monopole de la Chine

Terres rares : quand l’Occident rêve de bousculer le monopole de la Chine | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Aujourd’hui, qui dit terres rares dit Chine. Le pays domine le marché : il a produit l’an dernier 98 à 99 % de ces métaux devenus essentiels à de nombreuses industries, de l’automobile aux télécoms en passant par le nucléaire. Mais la donne mondiale pourrait changer d’ici à la fin de la décennie.

Aujourd’hui, seuls deux gisements sont exploités en dehors de Chine, l’un à l’ouest de l’Australie, Mount Weld, l’autre, Mountain Pass, en Californie.

Mais une cinquantaine d’autres projets sont en cours de développement, dont la moitié sont bien avancés, détaille Ryan Castilloux, spécialiste des métaux stratégiques et fondateur de Adamas Intelligence, un cabinet de conseil qui a publié récemment un rapport sur l’évolution du ­secteur entre 2008 et 2020.


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0204130241312-terres-rares-quand-loccident-reve-de-bousculer-le-monopole-de-la-chine-1089888.php?UVk2kftUbMVzZkjk.99

Céline's insight:

"Face aux restrictions imposées par la Chine pendant une dizaine d’années ( le pays vient tout juste de supprimer ses quotas à l’exportation ), plusieurs pays ont de nouveau investi dans ce secteur qu’ils avaient abandonné à la fin des années 1990.

Ces projets en développement à travers le monde sont observés de près par la Chine. China Minmetals, l’un des trois géants chinois des terres rares, indiquait en octobre dernier au « South China Morning Post » que la part de marché du pays dans le secteur pourrait baisser à 65 %, contre le quasi-monopole d’aujourd’hui. Car, outre l’exploi­tation minière renaissante dans le monde, le combat des autorités chinoises entamé en 2010 pour réduire l’extraction illégale de terres rares commence à porter ses fruits."via @Pierre AGERON

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Le point de vue chinois sur les enjeux des barrages chinois sur le Mékong

Le point de vue chinois sur les enjeux des barrages chinois sur le Mékong | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Les enjeux politiques, économiques et environnementaux de la gestion du fleuve international qu’est le Mékong sont nombreux et complexes mais ceux liés à l’exploitation du potentiel hydroélectrique du fleuve sont particulièrement sensibles. L’accent est mis ici sur la question des barrages que la République Populaire de Chine a construits et entend continuer de construire sur la portion du Mékong qui traverse son territoire, appelée Lancang Jiang. Si la question a déjà été maintes fois abordée, il s’agit de faire le tour de la question en mettant de l’avant le point de vue chinois, suite à une recherche documentaire approfondie effectuée sur place. Les objectifs des autorités de Pékin sont présentés à la lumière des nouvelles priorités définies par le XIIe plan quinquennal, lequel prône un développement économique plus durable et l’exploitation d’énergies plus vertes, ce qui inclut la priorisation de l’hydroélectricité. Le cas de la province du Yunnan, où sont situés la plupart des barrages chinois sur le Mékong, est particulier, tant du point de vue de l’état de son développement hydroélectrique, que de sa position intermédiaire délicate, coincée entre les décisions des autorités nationales et le mécontentement des pays situés en aval. Ces barrages ne sont pas seulement une affaire nationale ou provinciale, ils sont à l’origine d’un contentieux avec les pays d’Asie du Sud-Est en aval. La Chine demeure sur ses positions, même si elle propose certains partenariats et elle met avant tout de l’avant les côtés positifs de cette « cascade de barrages » qu’elle a bien l’intention d’achever. Concilier besoins énergétiques croissants, velléités de développement durable, changements climatiques et relations régionales oscillant entre hostilité, méfiance et nécessité de collaborer efficacement est pour le moment une tâche complexe mais que Pékin semble arriver à mener à bien. Reste à savoir si l’évolution de la consommation énergétique nationale et les effets réels des barrages sur l’environnement régional vont donner raison aux autorités chinoises ou au contraire rendre leur position intenable, et ce dans un avenir qui pourrait être relativement proche.

 

more...
Marc Meynardi's curator insight, February 3, 2:26 AM

Très intéressant.

Rescooped by Céline from Travailler efficacement avec la Chine
Scoop.it!

L'innovation chinoise attire l'attention internationale au FEM

L'innovation chinoise attire l'attention internationale au FEM | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
L'innovation chinoise attire l'attention internationale au FEM (experts)---De nombreux experts ont hautement apprécié l'innovation, la technologie, la recherche, et la créativité chinoises lors du Forum de l'économie mondial (FEM), citant les succès remarquables atteints par la Chine dans ces secteurs en peu de temps.

Via Marc Meynardi
more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

L'ordre chinois progresse

L'ordre chinois progresse | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
Plus qu'une affaire de PIB, la Chine risque de marquer un point sur les États-Unis... Il s'agit de savoir qui édictera les normes, les standards, les pratiques économiques dans les années à venir. A eux le nouveau monde ...
Céline's insight:

Un édito avec Alain Frachon, journaliste et spécialiste des questions internationales.

more...
No comment yet.
Suggested by Romane&Alice
Scoop.it!

Le ralliement des pays européens à la future Banque asiatique d'investissement (BAII)

Le ralliement des pays européens à la future Banque asiatique d'investissement (BAII) | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
La future Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (BAII) donne des sueurs froides à Washington.

La future Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (BAII) donne des sueurs froides à Washington. Perçue comme destinée à faire contrepoids à une Banque mondiale aux mains de Washington, elle témoigne surtout d’un recul rapide du poids et de l’influence de l’Amérique dans les affaires économiques mondiales, au bénéfice de la Chine.

L’Occident a été bercé des décennies durant par les institutions nées au lendemain de la guerre, à Brettons-Wood, Banque mondiale et Fonds monétaire international en tête. Chargées de contribuer à la reconstruction de l’Europe puis, quelques années plus tard, au financement du développement des jeunes nations issues de la décolonisation, leur sujétion à l’égard de Washington et leur promotion systématique d’une vision très libérale du développement ont très tôt été contestées. Les banques régionales de développement (Banque africaine et surtout Banque asiatique et Banque interaméricaine), créées quelques années après, allaient elles aussi subir le soupçon de porter les intérêts de la puissance américaine alors dominante.

Céline's insight:

“Perçue comme destinée à faire contrepoids à une Banque mondiale aux mains de Washington, elle [la BAII] témoigne surtout d’un recul rapide du poids et de l’influence de l’Amérique dans les affaires économiques mondiales, au bénéfice de la Chine”

Merci @Romane&Alice pour leur suggestion !

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

La Chine et ses frontières : Risk ou Monopoly ?

La Chine et ses frontières : Risk ou Monopoly ? | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Si l’Ukraine et le Sud-Est asiatique ont en commun, aux deux extrémités du continent, d’être devenues de véritables poudrières en marge de la Russie et de la Chine, les postures chinoises, qui conjuguent coopération et agressivité avec parfois les mêmes interlocuteurs, sont très singulières.

 

Les signaux actuellement envoyés par la Chine sont contradictoires, avec d’une part les initiatives d’une diplomatie qui relaie les déclarations de Xi Jinping selon lesquelles la Chine par son propre développement veut aussi contribuer à celui du monde au gré des routes de la soie,  et d’autre part une attitude régionale devenue depuis quelques années particulièrement agressive dans le Pacifique occidental.

La question se pose donc de savoir si la Chine, qui est aujourd’hui incontestablement dans une dynamique expansionniste sur ses frontières, joue plutôt à l’ancienne (le plateau de jeu de stratégie Risk évoque le XVIIIe siècle européen) la carte militaire ou la carte économique, (le Monopoly) a priori mieux adaptée à la mondialisation, voire les deux suivant le contexte géopolitique local. Et surtout avec quelle fortune prévisible dans la mesure où elles paraissent passablement contradictoires…

Céline's insight:

Publication de l'analyse de Michel Nazet sur les frontières chinoises lors sa conférence pour le 7e Festival de Géopolitique de Grenoble, cette année autour du thème des frontières. Entre deux jeux de stratégie (le Risk ou le Monopoly), quelle stratégie pour l'élargissement de ses frontières ? Sans doute les deux, nous dit Michel Nazier ... 

 

Via @Pierre AGERON

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

STREET-ART • Shanghai nostalgie

STREET-ART • Shanghai nostalgie | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Sur un chantier de démolition, les habitants ont afflué en janvier pour admirer l’œuvre du graffeur français Seth et les calligraphies de l’artiste Shi Zheng. Un hommage aux traditions qui a visiblement ému ce quotidien chinois.

Céline's insight:

Quand la nostalgie du passé rencontre la démolition et l'évolution urbaine : immense succès pour la collaboration entre deux artistes et deux arts,  les graffs de Seth et les calligraphies de Shi Zheng pour redonner vie au vieux Shanghai, tout en sachant que ces fresques sont vouées à la destruction.

Ils continuent leurs inscriptions éphémères, sous  l'égide de cette phrase de M. Duras dans L'Amant : "J'aimais moins votre visage de jeune femme que celui que vous avez maintenant, dévasté". 

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Chine. Les priorités de l’industrie agro-alimentaire

Chine. Les priorités de l’industrie agro-alimentaire | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Nourrir un pays de 1.350 milliard d’habitants n’est pas une mince affaire. Déjà, dès son indépendance, l’Inde avait eu cette priorité, atteignant d’ailleurs rapidement l’autosuffisance. La Chine, elle, a rapidement évolué dans les trente-cinq dernières années : poussée démographique, augmentation du niveau de vie, modification des modes alimentaires (consommation des volailles, par exemple). Cela, avec le souvenir cruel des famines anciennes ou récentes (le fameux « Grand bond en avant » de la fin des années 50). De plus, l’administration a souvent failli : scandales alimentaires répétitifs (lait frelaté, porcs…).

 

Dès lors, comment la Chine –qui consomme 20 % des céréales mondiales, le quart de la viande et de la bière mondiales-- dépend-elle d’elle-même et de ses importations (notamment à 80 % pour le soja, dont 90 % des importations sont assurées par trois seuls pays du continent américain) ? Comme l’industrie agro-alimentaire est-elle organisée, avec quelles réussites et quels échecs ? Quelles évolutions majeures à attendre ?

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

Pékin met des bâtons dans les roues de la tech américaine

Pékin met des bâtons dans les roues de la tech américaine | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
Les régulations se multiplient en Chine comme pour compliquer la tâche des grands groupes étrangers. Vigilance légitime… ou protectionnisme déguisé ?

Sale temps pour la high-tech américaine en Chine. Mois après mois, Pékin muscle sa régulation pour compliquer la tâche des sociétés étrangères dans le domaine technologique, ce qui nuit en premier lieu aux grands groupes américains.

Dernier exemple en date : les autorités ont remanié la liste des fournisseurs agréés pour les achats publics réalisés sans appel d’offres. En deux ans, le nombre de produits y figurant est passé de moins de 3.000 à près de 5.000. Mais la quasi-totalité des ajouts a concerné des appareils de marque chinoise. Dans le même temps, la présence de marques étrangères y diminuait d’un tiers, et de plus de moitié pour les produits liés à la sécurité. Cisco Systems, dont 60 produits figuraient sur la liste en 2012, en a presque été exclu à la fin 2014. Apple est également hors jeu, de même que McAfee, filiale d’Intel.

Fin janvier, de nouvelles règles avaient été révélées concernant les achats effectués par le secteur bancaire chinois. Pékin impose désormais aux sociétés qui vendent du matériel informatique aux banques chinoises de rendre leur code-source accessible – ce qui semble peu compatible avec les principes du droit de la propriété intellectuelle. Il est également demandé aux fournisseurs d’ouvrir des centres de recherche et de développement sur le territoire chinois ou encore d’installer sur leurs appareils des ports d’entrée permettant aux officiels chinois d’avoir un droit de regard permanent sur leur contenu. Dans un autre registre, Qualcomm a récemment écopé d’une amende de 975 millions de dollars pour pratiques anticoncurrentielles, tandis que Microsoft devait payer, lui, 140 millions de dollars pour fraude fiscale.


Merci @Pierre AGERON pour le lien.

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

China’s Pearl River Delta overtakes Tokyo as world’s largest megacity

China’s Pearl River Delta overtakes Tokyo as world’s largest megacity | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Several hundred million more people are expected to move to cities in East Asia over the next 20 years as economies shift from agriculture to manufacturing and services, according to a World Bank report.

The megacity – which covers a significant part of China’s manufacturing heartland and includes the cities of Shenzhen, Guangzhou, Foshan and Dongguan – is now home to more people than the countries of Canada, Argentina or Australia.

Urbanisation which took place over a period of several decades in Europe and North America is happening in just a few years in East Asia, which already contains eight megacities (with populations above 10 million) and 123 cities with between one and 10 million people.

With almost two-thirds of the region’s population (64%) still non-urban at present, several hundred million are expected to move to cities over the next 20 years as economies shift from agriculture to manufacturing and services, according to East Asia’s Changing Urban Landscape: Measuring a Decade of Spatial Growth.

Céline's insight:

Des chiffres impressionants : la région en question accueille plus d'habitants que le Canada, l'Australie ou l'Argentine, pour près de 8 villes de plus de 10 millions d'habitants, de 123 entre 1 et 10 millions d'habitants... des nombres dûs en premier lieu aux effets de l'urbanisation.

Merci @Pierre AGERON pour le lien

more...
François Arnal's curator insight, March 10, 2:57 AM

via @celinea43

Des chiffres impressionnants : la région en question accueille plus d'habitants que le Canada, l'Australie ou l'Argentine, pour près de 8 villes de plus de 10 millions d'habitants, de 123 entre 1 et 10 millions d'habitants... des nombres dus en premier lieu aux effets de l'urbanisation.

Merci @Pierre AGERON pour le lien

Scooped by Céline
Scoop.it!

China Is Creating a New Economic World Order Right Under the West’s Nose

China Is Creating a New Economic World Order Right Under the West’s Nose | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
From new “silk roads” to 40,000 miles of high-speed rail, China is poised to dominate the global economy in the twenty-first century.

Seen from the Chinese capital as the Year of the Sheep starts, the malaise affecting the West seems like a mirage in a galaxy far, far away. On the other hand, the China that surrounds you looks all too solid and nothing like the embattled nation you hear about in the Western media, with its falling industrial figures, its real estate bubble, and its looming environmental disasters. Prophecies of doom notwithstanding, as the dogs of austerity and war bark madly in the distance, the Chinese caravan passes by in what President Xi Jinping calls “new normal” mode.

“Slower” economic activity still means a staggeringly impressive annual growth rate of 7% in what is now the globe’s leading economy. Internally, an immensely complex economic restructuring is underway as consumption overtakes investment as the main driver of economic development. At 46.7% of the gross domestic product (GDP), the service economy has pulled ahead of manufacturing, which stands at 44%.

Geopolitically, Russia, India, and China have just sent a powerful message westward: they are busy fine-tuning a complex trilateral strategy for setting up a network of economic corridors the Chinese call “new silk roads” across Eurasia. Beijing is also organizing a maritime version of the same, modeled on the feats of Admiral Zheng He who, in the Ming dynasty, sailed the “western seas” seven times, commanding fleets of more than 200 vessels.

And this is just part of the frenetic action shaping what the Beijing leadership defines as the New Silk Road Economic Belt and the Maritime Silk Road of the twenty-first century. We’re talking about a vision of creating a potentially mind-boggling infrastructure, much of it from scratch, that will connect China to Central Asia, the Middle East, and Western Europe. Such a development will include projects that range from upgrading the ancient silk road via Central Asia to developing a Bangladesh-China-India-Myanmar economic corridor; a China-Pakistan corridor through Kashmir; and a new maritime silk road that will extend from southern China all the way, in reverse Marco Polo fashion, to Venice.

Don’t think of this as the twenty-first-century Chinese equivalent of America’s post-World War II Marshall Plan for Europe, but as something far more ambitious and potentially with a far vaster reach.

Céline's insight:

Géopolitique, alliances économiques stratégiques, réseaux urbains géants, et part de marché en croissance, tant domestique que mondial, sans parler de l'excellent tacticien Xi Xinping, la Chine se positionne sur tous les créneaux qui en font LA puissance immanquable de demain.

more...
No comment yet.
Scooped by Céline
Scoop.it!

There's a horrifying amount of plastic in the ocean. This chart shows who's to blame.

There's a horrifying amount of plastic in the ocean. This chart shows who's to blame. | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
The US isn't as bad as you'd think…
Céline's insight:

Des nouvelles sombres sur le front de l'environnement. Une équipe de chercheurs américains a calculé la quantité de plastique rejeté par les 192 pays ayant une bordure maritime. Les résultats ici présentés sur le graphique (rejets et pollution plastique pour l'année 2010) sont accablants ; les premières places sont occupées par des pays en développement qui ne disposent pas des ressources suffisantes pour traiter les déchets en question. La Chine bat tout ses concurrents. Mais le pire reste à venir : un autre graphique indique que ces chiffres vont augmenter dans le futur, selon les prévisions démographiques pour 2025. La Chine reste en tête, suivie de près par l'Inde ...


more...
No comment yet.
Rescooped by Céline from Travailler efficacement avec la Chine
Scoop.it!

Risques financiers et pilotage macro-économique. Entre relance et rigueur.

Risques financiers et pilotage macro-économique. Entre relance et rigueur. | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it

Le dernier rapport du McKinsey Global Institute révèle une explosion de la dette chinoise depuis 2007, au milieu d’un mouvement général d’endettement de la planète auquel peu de pays ont échappé. A 282% du PIB, la dette de la Chine est la plus lourde de tous les émergents et au-dessus de la plupart des pays développés.

Récemment plusieurs nouvelles de Chine ont renvoyé les unes aux risques qui pèsent sur l’économie chinoise, les autres aux efforts du pouvoir pour continuer à les contenir.

 


Via Marc Meynardi
Céline's insight:

Retour sur des perspectives de crise pour l'économie chinoise, menacée par l'explosion de sa dette (282% du PIB en juin 2014), en grande partie liée au secteur très fragile de l'immobilier. Or, ce secteur représente 30% de la production intérieure brute : une violente dégradation de la situation pourrait provoquer une réaction en chaîne dans d'autres domaines de l'économie (même si la Banque Chinoise pourrait en atténuer les effets). C'est à contrer ce problème que les diverses mesures de relance du gouvernement s'emploient, sous la pression notamment des acteurs internationaux, inquiets d'une possible déflation globale.

more...
Marc Meynardi's curator insight, February 8, 11:33 AM
Tres bon article
Scooped by Céline
Scoop.it!

La Chine et la « diplomatie des transports » en Afrique

La Chine et la « diplomatie des transports » en Afrique | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
La Chine joue un habile jeu de go sur le continent africain. Stratégiquement, Pékin place ses pions sur l’échiquier : routes, autoroutes, aéroports et chemin de fer. Un maillage serré qui quadrille l’Afrique et servira les intérêts de l’Empire du milieu.

La Chine prend grand soin des routes qui servent sa boulimie de matières premières africaines. La semaine dernière, Pékin et l’Union africaine (UA) ont ainsi finalisé les grandes lignes d’un vaste projet d’infrastructures destiné à relier les capitales africaines au moyen d’autoroutes, de trains à grande vitesse et de liaisons aériennes.

 

Céline's insight:

"Sur le modèle des anciennes voies commerciales qui reliaient la Chine à l’Europe, Pékin tisse sa toile et l’Afrique est une étape incontournable avec la construction prévue de sept ports sur le continent : à Djibouti, en Tanzanie, au Mozambique, au Gabon, au Ghana, au Sénégal et en Tunisie. Un collier de perles payé rubis sur l’ongle grâce à une enveloppe de 40 milliards de dollars débloqués cette fois directement par le gouvernement chinois."

Merci @PierreAGERON pour le lien. 

more...
Maryvonne HENRY's curator insight, February 4, 4:17 PM

Peu à peu l'oiseau chinois fait son nid en Afrique, en douceur et sans crier gare.

Rescooped by Céline from la Planète financière : espaces et territoires à l'ère de l'économie globalisée
Scoop.it!

Le yuan confirme son rôle de devise mondiale

Le yuan confirme son rôle de devise mondiale | Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie | Scoop.it
Plus rien n’arrête l’ascension du yuan, la monnaie chinoise. Selon les données publiées mercredi 28 janvier par Swift, l’entreprise spécialiste des transferts de données bancaires, celle-ci a grimpé au cinquième rang des devises les plus utilisées pour les paiements internationaux.

En décembre 2014, le renminbi pesait ainsi 2,17 % des paiements mondiaux, devant les dollars canadien et australien, et talonne désormais le yen japonais (2,69 %). Il y a deux ans, il n’occupait que la treizième position. Une progression qui « confirme la transition du yuan d’une devise de paiement émergente à une devise couramment employée », a commenté Wim Raymaekers, responsable des marchés bancaires chez Swift. « Le yuan est voué à devenir une monnaie internationale, mais à long terme », confirme Jean-Louis Mourier, chez Aurel BGC. Pour l’instant, le dollar américain, l’euro et la livre sterling représentent toujours près de 80 % des paiements internationaux.

Via François Arnal
more...
François Arnal's curator insight, January 28, 11:32 AM
Cette ascension est, bien sûr, le reflet de celle de l’économie chinoise. Selon les estimations Fonds monétaire international (FMI), l’empire du Milieu est désormais la première puissance économique mondiale, devant les Etats-Unis. Mesuré en termes de « parité de pouvoir d’achat » (PPA), ce qui aide à mieux prendre en compte ce que permettent d’acheter localement les devises de chaque pays, le produit intérieur brut (PIB) chinois s’élevait ainsi à 17 632 milliards de dollars (15 533 milliards d’euros) fin 2014, tandis que le PIB américain pesait 17 416 milliards.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/28/le-yuan-confirme-son-role-de-devise-mondiale_4565020_3234.html#kjTZBMODJKzyvCv2.99