CRAKKS
Follow
Find tag "témoignage"
69.9K views | +23 today
CRAKKS
Actualités,humour,,buzz,insolite,culture générale,musique,vidéo  Français Anglais
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from Union Européenne, une construction dans la tourmente
Scoop.it!

Chypre : «Je veux retirer le maximum et fermer mon compte»

Chypre : «Je veux retirer le maximum et fermer mon compte» | CRAKKS | Scoop.it

A la réouverture des banques ce jeudi à Nicosie, un peu d'attente mais nulle panique.

 

Le grand «bank run» n’aura pas eu lieu à Chypre. Du moins pas physiquement, si l’on en juge par les files d’attente finalement plutôt calmes et limitées ce jeudi devant les banques de Nicosie. Après douze jours de fermeture forcée, les établissements devaient rouvrir ce jeudi à midi, avait confirmé mercredi soir la Banque centrale. Mais de strictes restrictions ont été mises en place pour éviter des retraits massifs: les retraits sont limités à 300 euros par personne et par jour, les virements à l’étranger à 5 000 euros par mois, par personne et par banque, et les voyageurs quittant l’île ne peuvent porter sur eux plus de 1 000 euros en espèces (détail des mesures ici). 

Un peu avant l’heure, de petites files ont commencé à se former devant les agences, sous l’œil des vigiles postés là depuis 7 heures du matin. Devant la banque Laiki d’une avenue du sud de la ville, ils sont une quinzaine à patienter à l’heure dite. Pareil devant les agences alentour, un peu plus dans le centre. Grande sacrifiée du plan de restructuration, la Laiki, deuxième banque du pays, sera scindée en deux, sa partie «saine» devant être absorbée par la Bank of Cyprus.

Helena, la cinquantaine, est arrivée une heure en avance devant son agence. Ancienne secrétaire, elle n’a plus de travail et vit avec les 400 euros qu’elle reçoit de l’Etat. Sans carte de crédit, sans pouvoir retirer au guichet et sans pouvoir déposer son chèque de pension, elle était coincée depuis douze jours. «Une amie m’a prêté 50 euros pour pouvoir tenir la semaine. Là, j’espère pouvoir retirer 200 euros, sur mes 1 000 euros d’économie.» Derrière elle, un homme en costard, nerveux. Gérant d’une agence de voyage, il veut déposer des chèques. «On a une date limite pour payer les compagnies d’avion. Si je ne peux pas payer, je risque de perdre ma licence.»

 


Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

Trop bons, les Asiatiques sont les pestiférés de l’Université américaine - Rue89

Trop bons, les Asiatiques sont les pestiférés de l’Université américaine - Rue89 | CRAKKS | Scoop.it
Je préfère prévenir: je vais employer des mots tabous. Je vais parler de Juifs, de Noirs, de Blancs, d’Asiatiques, et de race et d’ethnicité. Pas moyen de faire autrement.

 

Aux Etats-Unis, il est difficile d’oublier sa couleur de peau ou son origine, les « communautés » elles-mêmes s’en réclamant à cor et à cri pour être sûres que la société ne les lèse en aucune façon.

Plus de 20 millions d’élèves de terminale ont passé des vacances de Noël fébriles, planchant sur leurs dossiers de candidatures à la fac. Angoisse jusqu’en avril ! Leurs notes comptent, mais pas seulement : les activités extra-scolaires et l’origine ethnique sont déterminantes.

A la mi-décembre, un prix prestigieux de la presse américaine a récompensé un essai paru dans la revue mensuelle The American Conservative, intitulé « Le mythe de la méritocratie américaine ». L’auteur, Ron Unz, y pointait le fait qu’aujourd’hui les meilleurs élèves des lycées américains sont largement asiatiques, mais qu’ils sont sous-représentés dans les facs d’élite.

 

Aussitôt ont fleuri dans la presse des tribunes commentant – pour le critiquer ou le justifier – ce phénomène flagrant d’ostracisme, dont une de l’universitaire Carolyn Chen :

« Plus que ce qu’ils imaginent, le résultats de la course aux admissions dépendra de la race des élèves. Si vous êtes asiatique, vos chances d’entrer dans les collèges et les universités les plus sélectifs seront certainement moindres que si vous êtes blanc. »

Pour comprendre les dessous de la polémique, il faut connaître son contexte. Mes trois enfants (blancs), aujourd’hui tous en fac, viennent de passer par là, je peux raconter le processus par le menu.

Tout lycéen de terminale désireux d’entrer à l’université va sacrifier entièrement son mois de décembre au remplissage des dossiers. Bien que les conseillers d’éducation recommandent de ne pas déposer plus de cinq à huit dossiers de candidature, la plupart des jeunes en complètent une dizaine, dont la forme varie selon les cibles.

 

Il faut bien sûr fournir son relevé de notes des quatre années de lycée, ainsi que les résultats de son SAT. Cet examen national fait office de bac aux Etats-Unis. On peut le repasser plusieurs fois pendant sa scolarité pour l’améliorer, sachant que sa note globale est le premier des critères de sélection.

Il faut aussi obtenir des lettres de recommandation personnalisées des professeurs, et surtout écrire des essais, sortes de lettres de motivation spécifiques à chaque université convoitée.

Il faut remplir un questionnaire concernant ses activités en dehors de l’école (sportives, artistiques, bénévoles, professionnelles du soir ou du week-end), faire état de toutes les compétences possibles (en langue, en leadership…), preuves vérifiables à l’appui, évidemment.

Enfin, on demande au candidat sa religion et son ethnicité [PDF] : hispanique ou latino, blanc, afro-américain, asiatique, indien américain, natif d’Alaska, d’Hawaï ou d’une autre île du Pacifique (l’origine moyenne-orientale est considérée blanche). La réponse à cette question est facultative. Elle sert à alimenter les statistiques. Mais aussi à équilibrer la composition ethnique des effectifs de l’université.

Ne hurlez pas tout de suite. C’est grâce à cette mesure, l’« affirmative action » (discrimination positive), qu’un nombre important de bons élèves pauvres appartenant à une « minorité » ont accès gratuitement, ou à très bas prix, aux universités du pays tant publiques que privées, et à celles, ultra prestigieuses, de la Ivy League...


Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Mais qu'est devenue la liste Woerth des 3.000 évadés fiscaux?

Mais qu'est devenue la liste Woerth des 3.000 évadés fiscaux? | CRAKKS | Scoop.it

Auditionné par la commission d'enquête du Sénat sur l'évasion fiscale, l'ex-procureur Eric de Montgolfier a révélé les diverses embûches qu'il a subi dans cette enquête ultra-sensible. Mardi 22 mai, l'ex-procureur de la République de Nice Eric de Montgolfier, était auditionné par la Commission du Sénat sur l'évasion fiscale. Au cœur des interrogations des sénateurs : où en est-on dans l'affaire des fichiers HSBC ? Pour rappel, le procureur avait récupéré en 2009 une liste de 127.000 comptes bancaires appartenant à 79.000 clients de HSBC à Genève dont 8.231 Français, volée par un employé et récupérée par la justice en 2009. Ces fichiers ont révélé une fraude fiscale massive et ont déclenché deux enquêtes, de l'administration fiscale et de la justice pénale...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

SLOVAR les Nouvelles - Expressions libres > Apprentissage : Le meilleur et le pire expliqué par les apprentis

SLOVAR les Nouvelles - Expressions libres > Apprentissage : Le meilleur et le pire expliqué par les apprentis | CRAKKS | Scoop.it

Si les politiques n'ont pas assez de mots pour magnifier l'apprentissage. Or, on connaissait peu ou pas l'avis des jeunes qui ont fait ce choix. C'est pourquoi l'étude que la Jeunesse ouvrière chrétienne vient de publier est intéressante !


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Informations
Scoop.it!

Mohamed Merah : Indic ou barbouze mais pas le profil du tueur...

Mohamed Merah : Indic ou barbouze mais pas le profil du tueur... | CRAKKS | Scoop.it

----------- Agora vox ------------

[Extraits de l'article d'Agora Vox]

 

Mohammed Merah lui aurait dit, à lui où à un de ses fonctionnaires "de toute façon, je devais t'appeler pour te dire que j'avais des tuyaux à te donner, mais en fait, j'allais te fumer (*)," finit par lâcher Bernard Squarcini dans une interview sollicitée au journal le Monde pour tenter de masquer son rôle délétère dans ce qui devient une histoire sordide (...)

Pour une raison simple : on lui avait confié un rôle. Un double rôle, à l'évidence. Le jeune jihadiste devait en avoir à nous dire, en effet. Et mort, Bernard Squarcini s'est empressé de parler à sa place. Tellement rapidement que le soupçon n'est même plus supposé. Le lendemain même où le pantin terroriste été retrouvé en bas de son immeuble criblé de balles, l'homme qui avait demandé à le rencontrer à l'automne 2011 est venu aussi vite parler à sa place, pour nous dresser un tableau hallucinant du personnage, mais aussi et encore plus de ses propres relations avec lui. A dresser le tableau de quelqu'un qui le connaissait très bien depuis... 2007 (...)

En fait, fort étrangement, ce n'est même pas le gros poisson de la sécurité française qui prend les devants en 2010. C'est le jeune de banlieue, fiché pourtant comme délinquant à surveiller par la police ou la médecine psychiatrique, qui décroche son portable et appelle Squarcini en personne : et il ne le fait pas alors qu'il est rentré, non, il le fait... à partir du Pakistan même. Tout le monde sait bien que c'est d'un naturel fou, pour un gamin de Toulouse qui avant ses voyages à 21 ans n'a jamais mis les pieds au dehors de la ville rose, à part une petite incursion en Espagne, d'appeler de son propre chef les services de renseignements français, au prix où sont les communications téléphoniques, même au fin fond d'une échoppe de communication pakistanaise : " Mohamed Merah l'appelle le 13 octobre 2011 car il n'est pas en France à ce moment-là, il est au Pakistan. "Dès que je rentre, je vous contacte", a-t-il dit. (...)

 

"L'étrange relation entre Mohamed Merah et Bernard Squarcini " (Agoravox)

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-etrange-relation-entre-mohamed-113234

 

----------- Alterinfo ------------

[Extraits de l'article d'Alterinfo]

 

"Sur Arte, hier soir, un journaliste du Figaro, Yves Tréad, nous apprend que Mr Merah avait le tampon d'un visa d'entrée pour ISRAÊL ! Sur ce même plateau, Christian Proutaud, fondateur du GIGN, nous apprend que cet homme seul dans 25 m2 au rez de chaussée, sans otage, aurait pu être facilement être maîtrisé par l'emploi d'une bombe asphyxiante(...)

On s'interroge alors. Pourquoi un responsable de la DCRI (DCRI, Yves Bonnet) vient-il révéler aux grands publics que Mr Merah a le prototype classique d'un informateur au sein de la mouvance fondamentaliste ?

Sachant que Merah a aussi séjourné en Syrie, au Pakistan, en Afghanistan. Le journaliste en déduit qu'il avait deux passeports.

Qui peut circuler avec deux passeports, tout en étant suivi par les services d'espionnages français ?

(...)On comprend mieux pourquoi Merah a été liquidé et non arrêté vivant, comme l'a montré M. Proutaud. Pourquoi sa voiture a été détruite par le Raid, qui sont là les méthodes de criminelles qui effacent systématiquement les traces de leurs méfaits.

Le GIGN et une partie des services secrets viennent nous dire, qu'ils ont eté utilisés et bernés. La guerre des polices est une excellente chose pour les citoyens, c'est pourquoi Sarkozy a voulu placer toutes les polices sous son contrôle unique.

Merah n'était qu'un informateur de la DCRI, il venait rendre compte à leur bureau, en échange, il le payait pour ses plaisirs de petit caïd violent.On comprend mieux pourquoi il n'a pas été arrêté lorsqu’il a violemment frappé et menacé de mort sa voisine. On comprend pourquoi il n' a pas été arrêté par la DCRI au moment de l'assassinat des militaires d'origine maghrébine.. La DCRI recherchait un autre homme correspondant à un autre signalement, sans se douter de ce qui se tramaît ? ( les descritpions des témoins ne correspondent en rien à ce Merah.) "

 

"Merah, un informateur de la DCRI ?" (AlterInfo) http://www.alterinfo.net/Merah-un-informateur-de-la-DCRI_a73515.html

 

----------- Témoignage 1 ------------

Un reportage de France 2 décrit un "homme de taille moyenne assez corpulant avec un tatouage sous un oeil". Témoin "Il l'avait sur cette joue" "de sang froid"

http://mega-streaming.info/video/16RWO6RRK3W2/Mohamed-marrah-n8217est-pas-le-tueur#

 

----------- Témoignage 2 ------------

Un reportage de TF1 (rapporté par Julien Baumont) : "Des yeux bleus sur un visage blanc"

http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-profil-du-tueur-des-yeux-bleus-sur-un-visage-blanc-7077501.html

 


Via Scoop.it Infos
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

"Alors voilà", le blog drolatique et tragique d'un interne hospitalier

"Alors voilà", le blog drolatique et tragique d'un interne hospitalier | CRAKKS | Scoop.it
Alors voilà. C'est l'histoire du blog de Baptiste, jeune interne au centre hospitalier d'Auch (Gers). Chaque jour, il y consigne une histoire vécue par lui ou l'un de ses collègues. Une pépite d'humanité.

Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Union Européenne, une construction dans la tourmente
Scoop.it!

Des millions d’Européens plongent dans la pauvreté

Des millions d’Européens plongent dans la pauvreté | CRAKKS | Scoop.it
La classe moyenne a été durement touchée en 2012 par le chômage et l'austérité. La pauvreté concerne désormais des groupes sociaux préservés jusqu'ici.

 

Etranglés par le chômage et la rigueur, des millions d’Européens ont basculé cette année dans la pauvreté qui frappe les classes moyennes, ébranle la cohésion sociale et atteint des groupes jusque-là préservés comme les femmes et les enfants."Le trou noir est de plus en plus grand", s’inquiète Mercedes Gonzalez, une Espagnole de 52 ans qui, avec moins de 800 euros par mois, se bat pour assurer le quotidien d’une famille au chômage à Fuenlabrada, en banlieue de Madrid.

En juillet, elle touchait encore, comme son mari, une aide gouvernementale de 426 euros, aujourd’hui réduite à 360 euros. "Pendant ce temps, la nourriture et les factures augmentent avec la hausse de la TVA" depuis septembre, raconte-t-elle.

"Les choses vont de mal en pis, nous sommes asphyxiés": la lassitude perce dans la voix de cette petite femme bourrée d’énergie, vendeuse au chômage dont le mari, charpentier, et deux des trois fils adultes sont eux aussi sans emploi.

 

L’Espagne, quatrième économie de la zone euro, affiche les ingrédients d’une crise sociale majeure: un quart des actifs au chômage, une politique d’austérité historique, des coupes implacables dans l’éducation et la santé, des milliers de familles surendettées jetées à la rue.

Dans ce pays, où deux petits propriétaires menacés d’expulsion se sont suicidés récemment, comme en Grèce ou en Italie, deux autres pays du sud de l’Europe minés par la récession, la crise parfois vire à la tragédie...


Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Anciens employés des Bettencourt, ils se souviennent des discrètes visites du candidat Sarkozy

Anciens employés des Bettencourt, ils se souviennent des discrètes visites du candidat Sarkozy | CRAKKS | Scoop.it
Le juge a réuni de nombreux indices attestant la présence de l'ancien président au domicile des Bettencourt, en pleine campagne de 2007.

Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from JUSTICE : Droits des Enfants
Scoop.it!

Bientôt des utérus artificiels ?

Bientôt des utérus artificiels ? | CRAKKS | Scoop.it

Parfois la réalité tend à rejoindre une partie de la fiction. C’est en tout cas, ce qu’on pourrait être amené à croire, par les témoignages rapportés par ces quelques femmes victimes d’expériences à Chicago sur des utérus artificiels…

http://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/12/bientot-des-uterus-artificiels/


Via Actus des familles
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Voyages en URSS : témoigner ou justifier ?

Voyages en URSS : témoigner ou justifier ? | CRAKKS | Scoop.it

Un riche recueil d'archives sur l'organisation des voyages en URSS des étrangers. Jusqu'à la chute de l'URSS, toutes les archives des administrations soviétiques sont restées secrètes, rendant par là le travail des chercheurs extrêmement difficile. De nouvelles perspectives d'études sont apparues à leur ouverture. En témoigne l'ouvrage de Sophie Coeuré et Rachel Mazuy, recueil de documents d'archives inédits joliment intitulé Cousu de fil rouge. Elles se sont penchées sur l'organisation de voyages d'étrangers en URSS des années 1920 à la mort de Staline en 1953...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.