La sérendipité, et le droit à l’erreur comme nouveaux piliers générationnels des « nouveaux Bovary ». | CRAKKS | Scoop.it

Pour la dernière édition (super) intitulée « La jeunesse. Mais quelle jeunesse? » de la revue Influencia, j’ai écrit un papier introductif que voici dans son intégralité.

Bardés de sérendipité, Les « Nouveaux Bovary » exigent le droit à l’erreur. 

Le hasard est devenu intelligent. D’une bonne pioche sur Google ou Facebook, on peut résoudre la plus grande difficulté ou retrouver l’introuvable. Cette « nouvelle valeur générationnelle » c’est la sérendipité. Une désinvolture face à l’inconnu, un droit à l’expérience et par conséquent à l’erreur.


Via Claire Boutin, Isabelle Boucher-Doigneau - Cultureuse