CRAKKS
Follow
Find tag "avion"
60.9K views | +20 today
CRAKKS
Actualités,humour,,buzz,insolite,culture générale,musique,vidéo
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from Consommation collaborative
Scoop.it!

Après le covoiturage, le cojetage : partage de jet privé

Après le covoiturage, le cojetage : partage de jet privé | CRAKKS | Scoop.it

Après le covoiturage, voilà l’arrivée du cojetage.


Avant il fallait débourser plusieurs milliers d’euros pour prendre place à bord de l’un de ces avions privés, maintenant grâce au site : http://www.cojetage.fr/ vous pourrez prendre place à bord d’un Cessna Mustang dès 150€.


Comment est-ce possible ? Bien souvent les appareils sont réservés pour un trajet et doivent repartir à vide. Pour éviter cela, le site Cojetage met en vente de manière occasionnelle des billets à prix attractifs (dès 150€ la place). En réservant les quatre places, vous aurez l’assurance de voyager seul.


Via Covivo
more...
Emmanuelle Labbé's curator insight, April 19, 1:09 PM
Jusqu'où ira la consommation collaborative? Très loin, probablement très loin...
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Tragédie d’Ustica : la revanche posthume de Kadhafi | Bakchich

Tragédie d’Ustica : la revanche posthume de Kadhafi | Bakchich | CRAKKS | Scoop.it

La sombre histoire du vol Itavia 870, 82 passagers, abattus en plein vol en 1980 par des chasseurs français qui l'ont confondu avec l'avion de Kadhafi... Dans la nuit du 27 juin 1980, le vol Itavia 870 (un DC 9 immatriculé I-TIGI) a décollé de Bologne en Italie à destination de Palerme en Sicile. Il transportait 77 passagers, 2 pilotes et 2 membres de personnel de cabine. Les passagers comprenaient 64 adultes, 11 enfants âgés de 2 à 11 ans, et deux enfants de moins de deux ans...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

EADS face à la corruption

EADS face à la corruption | CRAKKS | Scoop.it

La maison mère d'Airbus a bien des soucis. Ce sont les confidences d’un financier déchu, Gianfranco Lande, surnommé le « Madoff de Rome » qui ont mis le feu aux poudres. Par ses déclarations, il a relancé une enquête qui avait été classée sans suite. Une invraisemblable affaire de corruption ; et accessoirement de fraude fiscale et de blanchiment d’argent. Cela concerne, comme souvent, le marché de l’armement...

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.