CRAKKS
Follow
Find tag "Toulouse"
61.2K views | +0 today
CRAKKS
Actualités,humour,,buzz,insolite,culture générale,musique,vidéo
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Toulouse : l'interrogatoire de 2007 qui révèle tout

Toulouse : l'interrogatoire de 2007 qui révèle tout | CRAKKS | Scoop.it

Comme quoi il suffit parfois de se poser les bonnes questions. A voir celle de la thèse du loup solitaire littéralement martélée par un nombe imposant de proches du pouvoir, thèse de l'individu ingérable et par conséquent indétectable par la police, je me suis dit que c'était du côté inverse quil fallait chercher l'origine de la dérive d'un jeune banlieusard fantasque, un jour religieux et l'autre punk en crête colorée. Et cette idée, je l'ai retrouvée dans un document rédigé par un bon connaisseur du milieu jihadiste, Romain Caillet, de l'Institut du Proche-Orient. L'homme a en effet à son actif une thèse d’histoire contemporaine "Les nouveaux muhâjirûn. L’émigration des salafistes français en « terre d’Islam »" qui en fait un personnage doté d'une crédibilté et d'un sérieux difficile à mettre en doute. L'homme a concentré ses travaux sur ce qu'il appelle "la théologie de l'exil", à savoir sur ces jeunes français embrigadés partis un jour épouser les thèses les plus radicales en devenant combattant jihadistes. Or, parmi toutes ces contributions, un texte devient aujourd'hui fondamental...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Après Toulouse, une question s’impose : ET TARNAC DANS TOUT ÇA ?

Après Toulouse, une question s’impose : ET TARNAC DANS TOUT ÇA ? | CRAKKS | Scoop.it

Le hasard a fait que j’ai terminé la lecture du livre de David Dufresne, Tarnac Magasin général (Calmann-Lévy), quelques jours avant l’assassinat de militaires français et l’attentat terroriste contre une école privée juive. À l’écoute des informations peu à peu distillées par la presse sur le passé de Mohamed Merah, notamment le fait qu’il a été pendant un temps surveillé et même interrogé par la DCRI, à l’écoute des critiques - y compris guidées par d’immédiats et transparents intérêts politiciens - adressées à cet organisme, issu en 2008 de la fusion entre les Renseignements généraux et la DST, le rapprochement avec l’affaire dite « de Tarnac » s’impose à l’esprit...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Scooped by 694028
Scoop.it!

En janvier 2012, Alain Soral prophétise la tuerie de Toulouse

Alain Soral prophétise la tuerie de Toulouse dans sa conférence du 29 janvier 2012 à Toulon.La conférence dans son intégralité : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-conference-de-Toulon-10215.htmlhttp://egaliteetreconciliation.fr...
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Informations
Scoop.it!

Mohamed Merah : Indic ou barbouze mais pas le profil du tueur...

Mohamed Merah : Indic ou barbouze mais pas le profil du tueur... | CRAKKS | Scoop.it

----------- Agora vox ------------

[Extraits de l'article d'Agora Vox]

 

Mohammed Merah lui aurait dit, à lui où à un de ses fonctionnaires "de toute façon, je devais t'appeler pour te dire que j'avais des tuyaux à te donner, mais en fait, j'allais te fumer (*)," finit par lâcher Bernard Squarcini dans une interview sollicitée au journal le Monde pour tenter de masquer son rôle délétère dans ce qui devient une histoire sordide (...)

Pour une raison simple : on lui avait confié un rôle. Un double rôle, à l'évidence. Le jeune jihadiste devait en avoir à nous dire, en effet. Et mort, Bernard Squarcini s'est empressé de parler à sa place. Tellement rapidement que le soupçon n'est même plus supposé. Le lendemain même où le pantin terroriste été retrouvé en bas de son immeuble criblé de balles, l'homme qui avait demandé à le rencontrer à l'automne 2011 est venu aussi vite parler à sa place, pour nous dresser un tableau hallucinant du personnage, mais aussi et encore plus de ses propres relations avec lui. A dresser le tableau de quelqu'un qui le connaissait très bien depuis... 2007 (...)

En fait, fort étrangement, ce n'est même pas le gros poisson de la sécurité française qui prend les devants en 2010. C'est le jeune de banlieue, fiché pourtant comme délinquant à surveiller par la police ou la médecine psychiatrique, qui décroche son portable et appelle Squarcini en personne : et il ne le fait pas alors qu'il est rentré, non, il le fait... à partir du Pakistan même. Tout le monde sait bien que c'est d'un naturel fou, pour un gamin de Toulouse qui avant ses voyages à 21 ans n'a jamais mis les pieds au dehors de la ville rose, à part une petite incursion en Espagne, d'appeler de son propre chef les services de renseignements français, au prix où sont les communications téléphoniques, même au fin fond d'une échoppe de communication pakistanaise : " Mohamed Merah l'appelle le 13 octobre 2011 car il n'est pas en France à ce moment-là, il est au Pakistan. "Dès que je rentre, je vous contacte", a-t-il dit. (...)

 

"L'étrange relation entre Mohamed Merah et Bernard Squarcini " (Agoravox)

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-etrange-relation-entre-mohamed-113234

 

----------- Alterinfo ------------

[Extraits de l'article d'Alterinfo]

 

"Sur Arte, hier soir, un journaliste du Figaro, Yves Tréad, nous apprend que Mr Merah avait le tampon d'un visa d'entrée pour ISRAÊL ! Sur ce même plateau, Christian Proutaud, fondateur du GIGN, nous apprend que cet homme seul dans 25 m2 au rez de chaussée, sans otage, aurait pu être facilement être maîtrisé par l'emploi d'une bombe asphyxiante(...)

On s'interroge alors. Pourquoi un responsable de la DCRI (DCRI, Yves Bonnet) vient-il révéler aux grands publics que Mr Merah a le prototype classique d'un informateur au sein de la mouvance fondamentaliste ?

Sachant que Merah a aussi séjourné en Syrie, au Pakistan, en Afghanistan. Le journaliste en déduit qu'il avait deux passeports.

Qui peut circuler avec deux passeports, tout en étant suivi par les services d'espionnages français ?

(...)On comprend mieux pourquoi Merah a été liquidé et non arrêté vivant, comme l'a montré M. Proutaud. Pourquoi sa voiture a été détruite par le Raid, qui sont là les méthodes de criminelles qui effacent systématiquement les traces de leurs méfaits.

Le GIGN et une partie des services secrets viennent nous dire, qu'ils ont eté utilisés et bernés. La guerre des polices est une excellente chose pour les citoyens, c'est pourquoi Sarkozy a voulu placer toutes les polices sous son contrôle unique.

Merah n'était qu'un informateur de la DCRI, il venait rendre compte à leur bureau, en échange, il le payait pour ses plaisirs de petit caïd violent.On comprend mieux pourquoi il n'a pas été arrêté lorsqu’il a violemment frappé et menacé de mort sa voisine. On comprend pourquoi il n' a pas été arrêté par la DCRI au moment de l'assassinat des militaires d'origine maghrébine.. La DCRI recherchait un autre homme correspondant à un autre signalement, sans se douter de ce qui se tramaît ? ( les descritpions des témoins ne correspondent en rien à ce Merah.) "

 

"Merah, un informateur de la DCRI ?" (AlterInfo) http://www.alterinfo.net/Merah-un-informateur-de-la-DCRI_a73515.html

 

----------- Témoignage 1 ------------

Un reportage de France 2 décrit un "homme de taille moyenne assez corpulant avec un tatouage sous un oeil". Témoin "Il l'avait sur cette joue" "de sang froid"

http://mega-streaming.info/video/16RWO6RRK3W2/Mohamed-marrah-n8217est-pas-le-tueur#

 

----------- Témoignage 2 ------------

Un reportage de TF1 (rapporté par Julien Baumont) : "Des yeux bleus sur un visage blanc"

http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-profil-du-tueur-des-yeux-bleus-sur-un-visage-blanc-7077501.html

 


Via Scoop.it Infos
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Tueur au scooter : Sarkozy n’a pas appelé les familles des militaires » Plume de presse

Tueur au scooter : Sarkozy n’a pas appelé les familles des militaires » Plume de presse | CRAKKS | Scoop.it

« À son arrivée hier à Montauban, la famille de Caroline, la compagne d’Abel, s’est recueillie quelques instants devant le guichet automatique où le tireur en scooter a ouvert le feu, rapporte la Dépêche. Là, Francette Mendosa, la grand-mère, et Fabric, l’oncle de la jeune femme enceinte de sept mois, ont craqué : «Nous aurions aimé un peu de compassion, au moins un petit coup de fil de l’Élysée. Rien du tout...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.