horse ball
71 views | +0 today
Follow
horse ball
coup de coeur pour ce sport, tres physique, passionnant.
Curated by helene33660
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by helene33660
Scoop.it!

EmptyMes économies via Igraal et autres cashback

EmptyMes économies via Igraal et autres cashback | horse ball | Scoop.it
Les affaires sur Internet, c est compliqué mais ça marche.
 Ce matin je viens de réserver une chambre à l’Hyatt de Paris pour 33,02 € , petits dej inclus pour Phil et moi... pas mal, non ?

Comment arriver à cela ?
 D’abord avoir un compte sur iGraal ( je peux vous parrainer.. Demandez moi le lien). Ensuite choisissez hotel .com ou booking .com. Vous recevrez entre 6 et 8% de cash back.
Mine de rien, j’ai déjà cumulé plus de 800 € de cash back qui sont reversés sur mon compte en banque régulièrement. La première fois, On est méfiant, mais promis ça marche...
Filou que je suis, j’ai ême parrainé Phil, ce qui fait que je touche en plus 10 % de ses gains, sans rien faire.... je ne vais pas me gêner....

Les hôtels appréciant votre fidélité, vous proposent eux aussi une carte de fidélité... une des miennes, c est " rewards hôtel" : 10 nuits payées offrent une nuit gratuite.

 Bref, ce matin, j’ai utilisé cette nuit gratuite. Petite cerise sur le gâteau : il m’arrive de mettre en ligne des fiches de lecture que je travaille pour et avec mes élèves... ce mois-ci j en ai vendus une dizaine. Je ne sais comment les gens les trouvent, mais ils les trouvent.... Les sous arrivent sur PayPal.
C’est donc avec Pay pal et mes fiches de lecture que j’ai payé ma nuit à l’ Hyatt.

C’est un peu tiré par les cheveux, mais ça fonctionne et surtout Ca me met de bonne humeur.

Si vous aussi avez quelques tuyaux, n’hésitez pas à me les donner… Bonne journée a tous. Helene

Ps : Igraal vient de m’informer d’un futur versement de 1.60 € dans ma cagnotte, grâce à cette réservation sur Booking.com.. bref, ma chambre me reviendra à 31.42 €… ( moins les 10 % de parrainage …)

 www.petitechronique.com
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Paula Guinazu, artiste peintre

Paula Guinazu, artiste peintre | horse ball | Scoop.it
Paula Guinazu

 Il y a quelques mois, je tombais – via fb- sur un magnifique dessin de Paula Guinazu…
En quelques clics, je découvrais une artiste pleine de talent, qui croque à merveille les chevaux, les joueurs de polo, de horse ball / pato en Argentin , mais aussi la nature, la danse...
 La fédération internationale vient de la convier aux prochains Championnat du Monde de Horse ball.….
 Paula viendra d’Argentine exposer ses œuvres à Ponte de Lima…. Une belle aventure, non ?

Je vous propose de faire plus ample connaissance avec elle. 1. Bonjour Paula.
Qui es tu ? Bonjour… Hola.. je m’appelle Paula Guiñazú

2. D’où viens tu ? Je suis né et je vis à Buenos Aires - Argentine

3. Est-ce que tu peins depuis longtemps ? J’ai commencé à dessiner vers 9 ans et je peins depuis mes 15 ans !

4. As-tu fait de ta passion un métier ? Oui. Je fais des travaux artistiques par commande, comme des portraits, des dessins pour des vêtements, des étiquettes pour des vins, des couvertures de livres, etc... J’ai aussi une affaire liée à l’encadrement des oeuvres d'art.

5. Comment as-tu appris à dessiner ? J'ai commencé par dessiner seule. Je copiais ce qui me plaisait puis ce qu’on me demandait de faire. J’ai beaucoup pratiqué. Ensuite, j'ai suivi les cours des Beaux Arts où j'ai beaucoup appris.

6. Comment en es- tu venue à dessiner des tableaux de horse ball ? Ce sport est- il très connu en Argentine ? Je connais le horseball depuis toujours, puisque c'est notre sport national. C’est une des raisons pour laquelle je m’y intéresse. Mais je veux aussi aider à sa diffusion, à mieux le faire connaitre. Je voudrais qu’un plus grand nombre de personnes s’intéressent à lui, parce que c’est vraiment un très beau sport. Il est connu ici, mais j’aimerais qu’un jour il soit aussi répandu que le football.

7 : Paula, quel ton joueur est-il favori ? Quelle est ton équipe (équipement) favorite ? Mes joueurs favoris sont Ariel Tapia (qui va être présent à la Coupe du Monde ) et Elías Betanzo.

8. Qu'aimes tu dessiner ? Principalement, j’aime peindre les chevaux et leur relation à l'homme et son environnement. J’aime dessiner la beauté et l’intelligence du cheval.

9. Est-ce difficile de peindre un tableau avec un joueur d'horse ball ? Oui, c'est difficile. Le cheval est très complexe et le visage humain tout autant. Ensemble, ils forment une combinaison magnifique et un vrai défi que je relève avec plaisir.

10. qu’as-tu ressenti en recevant l’invitation du FIHB en tant que VIP ? Ce fut une merveilleuse surprise d’apprendre que mon travail ait voyagé si loin et qu’en plus il soit apprécié.

 11. Comment as-tu organisé ton voyage ? Depuis ce jour, je travaille pour pouvoir emmener mes plus belles œuvres et je réfléchis à la manière de les présenter au mieux.

12. Comment imagines-tu l’exposition ? Je profite beaucoup des expositions en recevant le feed back des gens. J’aime discuter avec eux et voir à travers leurs yeux. Chacun a son propre regard, une interprétation différente et c’est merveilleux. Cela m’ouvre l’esprit.

13. Exposes –tu souvent tes tableaux ? Oui. Ici, en Argentine je présente mes œuvres dans différents shows équestres. Comme dernièrement les finales de pato ou de polo à Palerme. Il y a deux semaines, j’ai participé à une exposition dans les tournois de polo de Colonel Suarez et dans une démonstration dans la Borne (Pilier). Mais aujourd’hui, je les ai retirés car je me prépare à l’exposition de Ponte de Lima où se déroulera la Coupe du Monde.

15. Aimerais – tu ajouter quelque chose, Paula ?
Je veux remercier les Ecuries du Pato et tous ceux qui me donnent un espace et un appui pour mon oeuvre. Et puis, j’aimerais que les efforts de tous aident à répandre ce beau sport, qu’il soit apprécié même dans le dernier coin de la planète.

 Merci Paula.


Hace algunos meces, me encontré un maravilloso dibujo de Paula Guinazu en Facebook. Descubri un artista con mucho talento, que pinta muy bien los caballos, los jugadores de Polo, de Horse Ball (Pato en Argentina) pero tambien la naturaleza, la danza… La federacion internacional ha invitado a ella al proximo Mundial de Horse Ball. Paula llegara de Argentina para exponer su obra a Ponte de Lima. Una aventura, verdad ? Le sugiero que la conoces mas. -Buenos días Paula. -Hola! ¿ Como te llamas ? Mi nombre es Paula Guiñazú ¿ Donde vives ? He nacido y vivo en Buenos Aires Argentina ¿ Pintas desde mucho tiempo ? Dibujo desde los 9 años y pinto desde los 15 ¿ Es tu oficio? Hago trabajos artísticos por encargo, como retratos, diseños para indumentaria, etiquetas para vinos, tapas de libros, etc. Pero además tengo un negocio en el que enmarco obras de arte ¿ Como aprendes a dibujar ? Comencé dibujando sola, copiando lo que me gustaba y lo que me pedían, practicando mucho. Luego, comencé la carrera de Bellas Artes donde aprendí mucho ¿ Cómo conoces el horse ball ? ¿ Es un deporte muy conocido en Argentina ? Conozco el horseball desde siempre, ya que es nuestro deporte nacional. Y parte de la razón por la que lo elijo, además de lo bello que es, es para ayudar a su difusión y a que mayor número de personas entren en contacto y se interesen en él Es conocido aquí, pero ojalá algún día esté tan difundido como el fútbol ¿ Cuál es tu jugador favorito? ¿ Cuál es tu equipo favorito? Mis jugadores favoritos sin Ariel Tapia (quien va a estar presente en el mundial) y Elías Betanzo ¿ Qué te gusta dibujar ? Principalmente me gusta pintar caballos y su relación con el hombre y su entorno. Su belleza, e inteligencia ¿ Es difícil pintar un cuadro con un jugador de horse ball? Es difícil, aún teniendo práctica. El caballo es muy complejo y la figura humana aún más. Juntos hacen una combinación magnífica, pero todo un reto. El cual tomo con gusto como un desafío. ¿ Cómo te sintió recibiendo la invitación del FIHB ? El año pasado, el presidente de la Federación Internacional se contactó conmigo y me hizo la propuesta. Fue una sorpresa maravillosa saber que mi trabajo ha llegado tan lejos y que además es apreciado. ¿Cómo se organiza tu viaje ? Desde entonces estoy trabajando para poder llevar la mejor calidad de obra y pensando la manera de presentarla como corresponde ¿Cómo imaginas la exposición a Personaje importante(Puesta,Punto) de Lima? Disfruto mucho en las exposiciones, ya que tengo el feed back de la gente. Me gusta conversar con ellos y ver a través de sus ojos. Es maravillosa la mirada, la interpretación diferente que tienen, eso abre mi mente también. ¿Haces muchas exposiciones ? dondé se pueden ver tus pinturas ? Si, en Argentina hay obra mía en forma casi permanente en diferentes shows ecuestres o relacionados a ellos. Como la final del abierto de Pato o de polo en Palermo ¿ Si sí, dónde ya expusiste tus cuadros(tableros)? Hasta hace dos semanas tuve obra expuesta en los torneos de polo de Coronel Suarez y en una muestra en Pilar, pero ahora los retiré preparándome para llevarlos a Ponte de Lima ¿Quieres anadir algo ? Quiero agradecer a Ecuries du Pato y a todos quienes dan espacio y apoyo a mi obra. Y deseo que todo el esfuerzo en conjunto ayude a difundir este bello deporte para que sea apreciado hasta en el último rincón del planeta Muchas gracias, Paula….
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

un sport qui décoiffe

un sport qui décoiffe | horse ball | Scoop.it
le horse ball : un sport plutot acrobatique.
crédit photo : Horse-Ball M3

Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato
helene33660's insight:
Share your insight
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Mathilde Duboscq sélectionnée pour la coupe du monde de Horse ball

Mathilde participera à la Coupe du monde de Horse ball qui se déroulera cet été à Ponté de lima.... 20 min

· A la rencontre de Mathilde Duboscq joueuse de talent... Bonjour Mathilde…
 Peux-tu te présenter ? Bonjour. Je m'appelle Mathilde Duboscq. J’'ai 25 ans et j'habite dans la Manche, à Saussey très précisément.

Quel est ton parcours équestre ? J'ai commencé l'équitation à l'âge de 5 ans ; le horse ball à 6 ans au Centre Equestre d'Agon Coutainville. Puis j'ai rejoint l'association Horse-Ball Coup d'Envoi il y a 10 ans !!! Mon coach est Sernin Pitois.

 Que peux-tu nous apprendre sur ton cheval ? Le cheval que je monte est Risk too ! Ma propre jument était blessée… C’est alors que Jeff Bourdon m'a proposé Risk !! Ses qualités sont ses défauts, à savoir sa nervosité et son engagement sur le terrain.

 Comment travaillez- vous, tous les deux ? Risk too travaille essentiellement son endurance !! Il est sorti environ 5 à 6 fois par semaine par Magali Leboulanger et moi-même. Quant à moi, avec mes coéquipières, nous nous entraînons tous les week end le samedi et le dimanche, sous l’œil de Sernin qui est quelqu'un de très passionné… Sernin nous apporte toute son expérience. Il analyse parfaitement le jeu et amène beaucoup de rigueur !!

Quel est ton plus beau souvenir ? En fait, j'ai deux souvenirs précis que je n'arrive pas à départager !! Le premier c’est le titre de Pro Elite Féminine qu'on a gagné en 2008. A cette époque, on était une bande de potes qui montions de N2. On ne connaissait pas le haut niveau !! Et pourtant nous sommes allées chercher notre premier titre.

 Le deuxième, c'est la coupe d'Europe en 2010 à St Lo !! Quand tout le public crie et scande ton nom à la présentation et qu’ensuite tu assistes à une ola dans le CPE : ça donne de vrais frissons !! C'est un souvenir inoubliable. Cette coupe d’Europe remportée avec l’Equipe de France reste la plus belle compétition à laquelle j’ai participé.

Le pire souvenir ? Je ne m'en souviens pas où j'ai oublié !!

Qu’as-tu pensé de ton championnat PEF 2016 ? Je dirais que ca a été Notre championnat !!! On ne peut qu’être contentes puisqu’on a gagné le titre !!!

Mathlide, comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et la vie de famille, le boulot ? Je dirai juste que c'est une question d'organisation !!! Je suis très bien entourée, que ce soit dans mon travail ou dans ma vie personnelle. C’est cela qui me permet de lier les deux !!! … les trois, non ? Puisque j’ai vu que tu avais une seconde passion…. En effet, je vis une autre passion à travers le sport automobile !! Je suis dans la Backet à droite de Ludovic Vindard @(mon pilote ) depuis 9 ans maintenant !!! Ce sport n'a aucune relation avec le horse ball, mais il procure une adrénaline de folie, je ne suis pas maître dans la voiture !! C'est une toute autre sensation mais toute aussi plaisante !!!

Si je te parle de sacrifice, que me réponds-tu ? Non, Hélène, on ne fait de sacrifice quand c'est notre passion : on fait des choix !!!

 Revenons à ta sélection : Qu’as-tu ressenti à l’appel de ton nom ? J'étais très contente d’autant que je ne m'en doutais pas !!! Cela fait maintenant 2 ans que c'est compliqué avec mes chevaux donc pour être une surprise, c'était une belle surprise !

 Comment envisages-tu la Coupe du Monde à Ponte de Lima ? C’est comme un honneur de pouvoir jouer la première coupe du monde féminine !!!

 Question rituelle : As-tu un joueur de référence ? Mikel C’est un joueur toujours aussi impressionnant et polyvalent!!! Mikel le Gall

 Mathilde, je terminerai par cette question : Qu’est ce que tu aimes dans le horse ball Ce qui me passionne, c'est le sport collectif. Nous sommes comme une petite famille et nous passons beaucoup de temps ensemble. J’adore la relation que l'on peut avoir avec le cheval !!! Le point négatif que je vois, que je vis, c’est le manque de développement de notre sport !! Il plait énormément mais il ne décolle pas !!!

Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Kevin Toutain, Horse-Ball M3, Reflex Horseball,HB little family, Olivier Leschiera,
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Léo paul Theveno

Horse ball : Léo Paul Thévenon, cadet sélectionné en Equipe de France 2016 prend la parole Bonjour Léo-Paul, comment as-tu appris la nouvelle ? Bonjour ! Merci ça m'a fait plaisir de me voir proposer cette interview ! Je veux bien y répondre. Alors c'est parti. J'ai appris la nouvelle après la montée sur le podium ? Quand le sélectionneur m'a appelé, j'étais comme un dingue ! Je m'y attendais oui et non.. OUI, parce que suite au stage de détection, j’étais dans le groupe 1 avec Lancelot (d'ailleurs bravo au groupe 3 et à Max !) et NON suite à ma finale qui a un peu gâché mon plaisir ... Bref, je me suis fait peur, je l’avoue. Que s’est - il passé ? Eh bien, lors de la finale, j’ai reçu un carton rouge, et du coup, j’ai raté le tour d’honneur avec les deux équipes.. Je crois que j’avais mis trop d’engagement.... Léo Paul, quel est ton parcours équestre? J'ai commence l'équitation, il y a de ça 11 ans. Actuellement, je vais sur ma dixième Année de horse ball ! Je joue depuis tout le temps à Saint Lo où j’habite. Cette année, on s'est préparé pour l'élite avec beaucoup de sérieux et de travail ? On a fait des stages et il y a eu beaucoup de travail sur mon poney aussi ! D’ailleurs, je voudrais remercier mon coach, Jean Marc Saur pour tout ce qu’il nous a apporté, mais je ne veux pas oublier Jean Loup Fougeray, Pierrot Duranton, Marine Smagghe, Alban Mahot. Sans eux je n'aurais pas eu la même envie ! Qui montes – tu ? Mon poney s'appelle Quick. Je le monte depuis deux ans maintenant. Je le loue à Bruno Barraud que je voudrais aussi remercier ! C'est un poney très attachant en dehors et sur les terrains. Son seul problème, à mon avis, c'est qu’il est le plus douillet des poneys ! Arrives-tu à lier facilement l’ équitation et le lycée ? Je suis actuellement en seconde générale mais j’ai tant d’envie que j’arrive à lier le cheval et les études, même si l’équitation me prend beaucoup de temps ! Que retiens- tu de ton championnat de France 2016 ? Ce que je retiens de ce week end, c'est surtout la victoire en cadet élite avec mon équipe : C'est un moment inoubliable ! Mes parents étaient contents et fiers. Je les remercie tous les deux !! Comment envisages- tu ton Championnat du Monde ? Je ne réalise pas encore cette chance mais ça va être une expérience unique! Aimerais-tu rajouter quelque chose? J'espère avoir bien répondu… Oui oui, Léo- Paul, tu as bien répondu. Merci pour ta spontanéité et à très bientôt sur les terrains. Hélène Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : stéphanie mahet, HB reflex,, Olivia khloler
helene33660's insight:
Horse ball : Léo Paul Thévenon, cadet sélectionné en Equipe de France 2016 prend la parole
 Bonjour Léo-Paul, comment as-tu appris la nouvelle ? Bonjour ! Merci ça m'a fait plaisir de me voir proposer cette interview ! Je veux bien y répondre. Alors c'est parti. J'ai appris la nouvelle après la montée sur le podium ? Quand le sélectionneur m'a appelé, j'étais comme un dingue ! Je m'y attendais oui et non.. OUI, parce que suite au stage de détection, j’étais dans le groupe 1 avec Lancelot (d'ailleurs bravo au groupe 3 et à Max !) et NON suite à ma finale qui a un peu gâché mon plaisir ... Bref, je me suis fait peur, je l’avoue. Que s’est - il passé ? Eh bien, lors de la finale, j’ai reçu un carton rouge, et du coup, j’ai raté le tour d’honneur avec les deux équipes.. Je crois que j’avais mis trop d’engagement.... Léo Paul, quel est ton parcours équestre? J'ai commence l'équitation, il y a de ça 11 ans. Actuellement, je vais sur ma dixième Année de horse ball ! Je joue depuis tout le temps à Saint Lo où j’habite. Cette année, on s'est préparé pour l'élite avec beaucoup de sérieux et de travail ? On a fait des stages et il y a eu beaucoup de travail sur mon poney aussi ! D’ailleurs, je voudrais remercier mon coach, Jean Marc Saur pour tout ce qu’il nous a apporté, mais je ne veux pas oublier Jean Loup Fougeray, Pierrot Duranton, Marine Smagghe, Alban Mahot. Sans eux je n'aurais pas eu la même envie ! Qui montes – tu ? Mon poney s'appelle Quick. Je le monte depuis deux ans maintenant. Je le loue à Bruno Barraud que je voudrais aussi remercier ! C'est un poney très attachant en dehors et sur les terrains. Son seul problème, à mon avis, c'est qu’il est le plus douillet des poneys ! Arrives-tu à lier facilement l’ équitation et le lycée ? Je suis actuellement en seconde générale mais j’ai tant d’envie que j’arrive à lier le cheval et les études, même si l’équitation me prend beaucoup de temps ! Que retiens- tu de ton championnat de France 2016 ? Ce que je retiens de ce week end, c'est surtout la victoire en cadet élite avec mon équipe : C'est un moment inoubliable ! Mes parents étaient contents et fiers. Je les remercie tous les deux !! Comment envisages- tu ton Championnat du Monde ? Je ne réalise pas encore cette chance mais ça va être une expérience unique! Aimerais-tu rajouter quelque chose? J'espère avoir bien répondu… Oui oui, Léo- Paul, tu as bien répondu. Merci pour ta spontanéité et à très bientôt sur les terrains. Hélène Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : stéphanie mahet, HB reflex,, Olivia khloler
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

horse ball avec les cavalières de La Gamopade

horse ball avec les cavalières de La Gamopade | horse ball | Scoop.it
horse ball AEF
helene33660's insight:
Bonjour. Ce dimanche, ce sont les Féminines LA GALOPADE qui prennent la parole par intermédiaire de Pauline Jeanson.

1)Bonjour Pauline, pourriez- vous présenter les membres de votre équipe ? Nous sommes actuellement 5 ; 5 copines qui se sont réunies depuis la saison dernière pour jouer ensemble (même si certaines avaient déjà joué ensemble auparavant). Commençons par notre coach, Hugo L'huillier , qui est, nous l'espérons, notre plus grand supporter ! Ensuite pour l'équipe , nous retrouvons : 1 Johana CLÉMENT Johana Ronaldo sur Mister Neyev (son cheval de tête BlackTori est blessé) ; 2 Pauline JEANSON notre capitaine sur BISOU MISS (qui débute sa carrière de horse ball) ; 3 Mélina Gafour sur Mésange Grise (qui entame sa 2ème année) ; 4 ... Nous l'attendons patiemment ; 5 Lydie Fribol sur Dalco D'Autrechene (Son fidèle Little sera présent sur le bord du terrain) ; 6 Gérard Jue sur Discotheli (alias Didi). Nous avons la chance d'être dans un club très investi La Galopade - Centre équestre, dans la discipline, ce qui nous permettra de disposer de chevaux de rechange, en cas de problème avec notre cavalerie.@Hb LaGalopade Nous sommes suivies par un super groupe de supporters (que nous remercions). Ils nous soutiennent et nous aident tout au long de la saison. Nous remercions aussi nos nombreux sponsors qui nous ont équipées (nous et nos chevaux) pendant ces deux années de compétitions

 2) Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? La phase de qualification reste mitigée cette année. Fin janvier, suite à une défaite contre PPE, nous avons dû attendre le dernier week end de mars pour nous qualifier. Pourtant, nous préparons cette saison depuis juillet dernier. Chacune d’entre nous s’est doublement investie dans l'équipe, et nous avons aujourd'hui quasiment toutes nos chevaux (prêts à jouer ou non). Certaines ont une demi pension. Cet élément nous permet de monter régulièrement ensemble sur le plat et de travailler nos individualités, ( rien de tel pour la cohésion ! ) Je pense que nous allons quelque peu intensifier le travail des chevaux mais aussi le côté technique en programmant un deuxième entraînement dans la semaine puis des oppositions contre nos équipes mixtes.

3) Est-ce votre première participation en AEF ? C'est notre deuxième année ensemble et notre deuxième année en amateur élite (même si certaines ont déjà vécu cette expérience précédemment). Le premier objectif de la saison était l'amateur élite et nous l'avons atteint, maintenant il ne reste plus qu'à continuer dans ce bon sens.

4) Comment imaginez -vous ce championnat AEF ? Nous nous attendons à un championnat intensif où nous n'aurons sûrement pas le droit à l'erreur. Pour les favorites, sans connaître les autres équipes, nous voyons bien les filles de Ecole Equitation des Rives de Meurthe occuper ce poste. Elles semblent déterminées à reconquérir leur place en Pro Elite, mais dans un championnat comme celui-ci, nous savons bien qu'il peut y avoir des surprises. Pour nous, faire un podium serait une belle récompense mais une 4/5ème place sera notre objectif premier (le but étant de faire mieux que notre 7ème place de l'année dernière). Quant à la "Montée en PEF" ... c'est bien sûr le rêve de chacune d’entre nous, mais cela nécessite beaucoup de temps, d'argent et un niveau de jeu bien au dessus de l'amateur élite... Ne mettons pas la charrue devant les bœufs, même si cela reste un objectif à atteindre dans les années à venir !

5) Quels seront vos deux premiers adversaires ? qu’en pensez- vous ? Samedi, à Chazey, nous rencontrerons les cavalières de Rives. C’est une équipe que nous connaissons. Elle a beaucoup d'expérience. Nous accusons déjà 2 défaites contre elles. C’était en matchs régionaux... Ceci dit, ce sera peut être l'occasion de prendre une petite revanche. Le lendemain nous jouerons Avignon qui semble être une équipe motivée, mais que nous ne connaissons pas. Dans tout les cas, nous prendrons nos matchs au sérieux, en essayant de faire au mieux et de nous donner à fond !

 6) Avez-vous quelque chose à ajouter ? Je n’ai rien à ajouter si ce n’est : merci de mettre en avant l'AEF. Rendez vous à Chazey .

 Merci Pauline. A très bientôt. Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Pauline Jeanson, Gérard Jue, A.Penry , Lili La Boussole,
ecuriesdupato.com

more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Ecuries du Pato - chapitre 6 - Connected Rémi

Les Ecuries du Pato ( Roman jeunesse) Chapitre 6
 Connected Rémi
 Le soir est tombé sur les écuries. Les enfants sont réunis dans la salle de jeux. Rémi a installé sa tablette de manière à ce que tout le monde puisse voir l’écran. Il s’est connecté sur Google Earth. A peine a t-il effleuré l’icône que la planète bleue envahit l’écran. Sans même regarder son clavier, il pianote : C.O.R.M.I.N.B.O.E.U.F *entrée.

Aussitôt, la Terre tourne sur elle- même, et s’agrandit sous les yeux ébahis des adolescents. En quelques secondes, le centre équestre de Paola apparait. Paola, stupéfaite, approche sa main de l’écran et fait voyager l’image..
 Elle se repère : Chesopelloz sur la gauche, Villars sur sa droite, la zone industrielle puis l’immense forêt domaniale où elle aime tant se promener avec sa mère.
 —Tout y est ! s’extasie t- elle. Fascinée, elle zoome sur le centre équestre. La carrière se dessine, parsemée d’obstacles de CSO. L’option 3 D de la tablette lui donne l’impression d’y entrer par les airs. Elle agrandit l’image encore, les yeux pétillants de malice. Dans le pré, elle distingue des abreuvoirs, les poneys, une balle de foin. …

 —Là, là, regardez, c’est Manuel s’exclame t –elle en reconnaissant la silhouette du palefrenier penché sur l’antique tracteur rouge du club. —Dommage qu’on ne puisse pas rentrer dans les écuries.. Nougat doit y être avec ses copains. Rémi, aux anges d’avoir redonné le sourire à Paola, réoriente la tablette vers lui… Le regard concentré, il pianote …. M.y.e.a.r.t.h.c.a.m/C.o.r.m.i.n.b.o.e.u.f

. —C’est un site de web cam précise t –il en grimaçant aussitôt car la page reste sans réponse. Sans attendre il entre l’adresse du site du centre équestre et bingo ...
Le club est équipé de trois web cam… Il clique sur une première caméra qui laisse apparaitre les extérieurs du centre. Avec son objectif à 360 ° l’internaute visionne l’ensemble des bâtiments, le parking et les prés alentour.
 La deuxième caméra donne accès à l’immense manège où se déroule en silence une reprise :
— C’est Fabienne la monitrice, dit Paola enchantée.
Là, là soupire t –elle en pointant l’image du doigt, je reconnais mes copines… Nora, Anouck, Valentine, mais personne ne monte Nougat.

Un troisième clic emmène les enfants dans de magnifiques écuries. Les box s’alignent et de temps à autre un poney sort lentement la tête… Faute de son, tout est silencieux et les images apparaissent au ralenti. Le temps semble suspendu, mais Paola est aux anges, d’autant que le box de Nougat apparait au loin.

Soudain, une porte claque et fait sursauter les enfants… C’est Fred qui passe, surpris du silence qui règne dans la salle de jeu…

 —Ah vous voilà ! Je vous cherchais…. Rémi, tu es encore entrain de jouer sur cette tablette. Tu aurais mieux fait de nettoyer tes bottes. Puis, son regard sévère croise celui de Paola :
—Paola, j’aimerais que tu montes ta valise dans ta chambre. Elle n’a pas à trainer dans le couloir.
 —Quant à toi Alex, il me semble que vous avez dépassé l’heure d’aller vous coucher. Tu es l’ainé ! Tu aurais du veiller à cela. Que je ne te le redise pas. Allez hop tout le monde au lit, et ce n’est pas la peine de râler !
 —Mais on allait voir Nougat, dit Paola affolée tandis que ses compagnons s’apprêtent déjà à rejoindre leurs chambres.

 — Il n’y a pas de Nougat qui tienne, dit Fred surpris d’être contré. Tu le verras demain ! Et puis Rémi, laisse donc ta tablette ici, s’il te plait…. Pas question de tchater toute la nuit, continue t il en confisquant le précieux Ipad.

 — Mais pourquoi tu nous empêches de vivre s’énerve Paola ? En quoi ca te gène ? On ne fait rien de mal ! On est en vacances… hurle la jeune fille en colère.

— Paola, rappelle-toi qu’ici tu es chez moi ! réplique Fred en la foudroyant du regard. Je ne te demande pas ton avis. Ta mère te laisse peut être faire tout ce que tu veux chez toi, mais ici c’est moi le chef. Maintenant, filez dans vos chambres, et que je n’entende pas un mot.
Paola s’apprête à répliquer, mais Thildou qui connait bien son père la tire par la manche :
—Viens ! dit- elle…. On recommencera demain. Pas vrai Rémi ?

Retrouvez les aventures de Paola et de ses amis sur : www.ecuriesdupato.over-blog.com Notre facebook : https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato
 Le chapitre 1 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2014/11/bienvenue-au-club-chapitre-1-revu.html
Le chapitre 2 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/04/chapitre-2-etrange-paola.html
 Le chapitre 3 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/04/chapitre-3-3e-partie.html
 Le chapitre 4 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/06/ecuries-du-pato-chapitre-4-complet-premier-entrainement.html
 Le chapitre 5 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/07/chapitre-5-confidences-1ere-partie.html
Le chapitre 6 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2016/04/chapitre-6-connected-remi.html
helene33660's insight:
Les Ecuries du Pato ( Roman jeunesse) Chapitre 6 Connected Rémi Le soir est tombé sur les écuries. Les enfants sont réunis dans la salle de jeux. Rémi a installé sa tablette de manière à ce que tout le monde puisse voir l’écran. Il s’est connecté sur Google Earth. A peine a t-il effleuré l’icône que la planète bleue envahit l’écran. Sans même regarder son clavier, il pianote : C.O.R.M.I.N.B.O.E.U.F *entrée. Aussitôt, la Terre tourne sur elle- même, et s’agrandit sous les yeux ébahis des adolescents. En quelques secondes, le centre équestre de Paola apparait. Paola, stupéfaite, approche sa main de l’écran et fait voyager l’image.. Elle se repère : Chesopelloz sur la gauche, Villars sur sa droite, la zone industrielle puis l’immense forêt domaniale où elle aime tant se promener avec sa mère. —Tout y est ! s’extasie t- elle. Fascinée, elle zoome sur le centre équestre. La carrière se dessine, parsemée d’obstacles de CSO. L’option 3 D de la tablette lui donne l’impression d’y entrer par les airs. Elle agrandit l’image encore, les yeux pétillants de malice. Dans le pré, elle distingue des abreuvoirs, les poneys, une balle de foin. … —Là, là, regardez, c’est Manuel s’exclame t –elle en reconnaissant la silhouette du palefrenier penché sur l’antique tracteur rouge du club. —Dommage qu’on ne puisse pas rentrer dans les écuries.. Nougat doit y être avec ses copains. Rémi, aux anges d’avoir redonné le sourire à Paola, réoriente la tablette vers lui… Le regard concentré, il pianote …. M.y.e.a.r.t.h.c.a.m/C.o.r.m.i.n.b.o.e.u.f. —C’est un site de web cam précise t –il en grimaçant aussitôt car la page reste sans réponse. Sans attendre il entre l’adresse du site du centre équestre et bingo ... Le club est équipé de trois web cam… Il clique sur une première caméra qui laisse apparaitre les extérieurs du centre. Avec son objectif à 360 ° l’internaute visionne l’ensemble des bâtiments, le parking et les prés alentour. La deuxième caméra donne accès à l’immense manège où se déroule en silence une reprise : — C’est Fabienne la monitrice, dit Paola enchantée. Là, là soupire t –elle en pointant l’image du doigt, je reconnais mes copines… Nora, Anouck, Valentine, mais personne ne monte Nougat. Un troisième clic emmène les enfants dans de magnifiques écuries. Les box s’alignent et de temps à autre un poney sort lentement la tête… Faute de son, tout est silencieux et les images apparaissent au ralenti. Le temps semble suspendu, mais Paola est aux anges, d’autant que le box de Nougat apparait au loin. Soudain, une porte claque et fait sursauter les enfants… C’est Fred qui passe, surpris du silence qui règne dans la salle de jeu… —Ah vous voilà ! Je vous cherchais…. Rémi, tu es encore entrain de jouer sur cette tablette. Tu aurais mieux fait de nettoyer tes bottes. Puis, son regard sévère croise celui de Paola : —Paola, j’aimerais que tu montes ta valise dans ta chambre. Elle n’a pas à trainer dans le couloir. —Quant à toi Alex, il me semble que vous avez dépassé l’heure d’aller vous coucher. Tu es l’ainé ! Tu aurais du veiller à cela. Que je ne te le redise pas. Allez hop tout le monde au lit, et ce n’est pas la peine de râler ! —Mais on allait voir Nougat, dit Paola affolée tandis que ses compagnons s’apprêtent déjà à rejoindre leurs chambres. — Il n’y a pas de Nougat qui tienne, dit Fred surpris d’être contré. Tu le verras demain ! Et puis Rémi, laisse donc ta tablette ici, s’il te plait…. Pas question de tchater toute la nuit, continue t il en confisquant le précieux Ipad. — Mais pourquoi tu nous empêches de vivre s’énerve Paola ? En quoi ca te gène ? On ne fait rien de mal ! On est en vacances… hurle la jeune fille en colère. — Paola, rappelle-toi qu’ici tu es chez moi ! réplique Fred en la foudroyant du regard. Je ne te demande pas ton avis. Ta mère te laisse peut être faire tout ce que tu veux chez toi, mais ici c’est moi le chef. Maintenant, filez dans vos chambres, et que je n’entende pas un mot. Paola s’apprête à répliquer, mais Thildou qui connait bien son père la tire par la manche : —Viens ! dit- elle…. On recommencera demain. Pas vrai Rémi ? Retrouvez les aventures de Paola et de ses amis sur : www.ecuriesdupato.over-blog.com Notre facebook : https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato Le chapitre 1 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2014/11/bienvenue-au-club-chapitre-1-revu.html Le chapitre 2 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/04/chapitre-2-etrange-paola.html Le chapitre 3 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/04/chapitre-3-3e-partie.html Le chapitre 4 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/06/ecuries-du-pato-chapitre-4-complet-premier-entrainement.html Le chapitre 5 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/07/chapitre-5-confidences-1ere-partie.html Le chapitre 6 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2016/04/chapitre-6-connected-remi.html
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Solène Ulrich et Miribel en AEF de Horse ball

Solène Ulrich et Miribel en AEF de Horse ball | horse ball | Scoop.it
AEF : Les cavalières de Miribel seront à Chazey ! Solene Ulrich, nous présente son équipe. Je l’en remercie. Bonjour Solène, pourriez-vous présenter les membres de votre équipe ? Nous sommes une équipe soudée où une réelle amitié s’est créée autour d’une même passion. L’équipe est composée de 6 personnalités bien différentes. En effet, nous jouons toutes au Horse Ball depuis de nombreuses années mais dans des clubs différents. Il y a un an, l’appel du « Haut Niveau » nous a rassemblées pour créer l’équipe de Miribel. Aujourd’hui, notre équipe est composée de : Solène ULRICH sur Valko, Mélanie Jamarin sur Peregrino, Yamina Guerif sur Ocrobaya, Mina Guerif Philippine Sire-Rodriguez sur Aurore, Mégane Michallet notre capitaine sur Quiproko et Mathilde Revol sur Sainte Salomé. Notre coach est Morgan Dutronc un joueur de l’équipe de Lyon Horse Ball en Pro. Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? La qualification pour l’amateur élite a été plus compliquée cette année que l’an dernier. En effet, la région Rhône Alpes compte de nombreuses équipes féminines, ce qui implique une rigueur sur le long terme. Notre place pour l’Amateur Elite Féminine s’est jouée lors du dernier match du championnat opposant l’équipe de CHAPONOST HORSEBALL à l’équipe de Ouest Lyon Horse-Ball. Cette dernière équipe a gagné son match et on s’est retrouvé à égalité de points au classement. C’est donc le goal average qui nous a départagées. Quelque part, ce goal average est la preuve de notre régularité tout au long de ce championnat. C’est un réel avantage d’avoir un gros championnat et de bonnes équipes en région car cela permet de nous préparer au mieux au monde du haut niveau. Sans compter Morgan Dutronc , notre coach, qui est exigeant lors des entrainements et des matchs. Il cherche toujours à nous faire progresser individuellement et collectivement. Est-ce votre première participation en AEF ? Non, ce n’est pas notre première participation en AEF. Les cavalières de Miribel ont effectué l’an dernier un très bon championnat, finissant 3èmes et voyant passer la place en PEF sous leur nez. Au début, la montée en PEF n’était pas le principal objectif , mais au fur et à mesure des matchs et voyant l’équipe évoluer positivement, les perspectives ont changé en passant du simple maintien à la montée. Cette année, nous avons donc bien l’intention de faire le maximum pour réaliser cet objectif. Comment imaginez-vous ce championnat AEF ? D’après notre coach, cette année va être plus compliquée que l’année dernière au vue des compositions des équipes. Mais nous restons sûres de notre jeu et motivées comme jamais pour accéder à la catégorie reine du Horse Ball féminin. Pour notre part, le championnat reste très ouvert et chaque match sera un réel challenge. La PEF serait une vraie consécration pour nous. Quels seront vos deux premiers adversaires ? Lors du week-end de Chazey, nous serons opposées le samedi à l’équipe Blanquefort Horse Ball et le dimanche à l’équipe de SCEA château d'hem équitation-Officiel. Concernant l’équipe de Blanquefort, nous ne la connaissons pas, la surprise sera donc totale. En ce qui concerne les cavalières de HEM, nous avons joué contre elles l’année dernière. Mais comme tout le monde le sait, les équipes changent et chaque année est différente. On ne peut jamais savoir à l’avance ce que vaut une équipe sans l’avoir vue jouer. Il est évident que nous essayerons de regarder au maximum nos concurrents pour détecter leurs atouts et leurs faiblesses. Avez-vous quelque chose à ajouter ? Nous souhaitons remercier amis et familles mais aussi toutes les équipes féminines de notre région, équipes qui nous suivent et qui croient en nous pour cette place en Amateur Elite Féminine. Que la meilleure équipe gagne et à très vite sur les terrains ! Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Solène Ulrich
helene33660's insight:
AEF : Les cavalières de Miribel seront à Chazey !

Solene Ulrich, nous présente son équipe. Je l’en remercie.

Bonjour Solène, pourriez-vous présenter les membres de votre équipe ? Nous sommes une équipe soudée où une réelle amitié s’est créée autour d’une même passion. L’équipe est composée de 6 personnalités bien différentes. En effet, nous jouons toutes au Horse Ball depuis de nombreuses années mais dans des clubs différents. Il y a un an, l’appel du « Haut Niveau » nous a rassemblées pour créer l’équipe de Miribel.

Aujourd’hui, notre équipe est composée de : Solène ULRICH sur Valko, Mélanie Jamarin sur Peregrino, Yamina Guerif sur Ocrobaya, Mina Guerif Philippine Sire-Rodriguez sur Aurore, Mégane Michallet notre capitaine sur Quiproko et Mathilde Revol sur Sainte Salomé. Notre coach est Morgan Dutronc un joueur de l’équipe de Lyon Horse Ball en Pro.

Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? La qualification pour l’amateur élite a été plus compliquée cette année que l’an dernier. En effet, la région Rhône Alpes compte de nombreuses équipes féminines, ce qui implique une rigueur sur le long terme. Notre place pour l’Amateur Elite Féminine s’est jouée lors du dernier match du championnat opposant l’équipe de CHAPONOST HORSEBALL à l’équipe de Ouest Lyon Horse-Ball. Cette dernière équipe a gagné son match et on s’est retrouvé à égalité de points au classement. C’est donc le goal average qui nous a départagées.
Quelque part, ce goal average est la preuve de notre régularité tout au long de ce championnat. C’est un réel avantage d’avoir un gros championnat et de bonnes équipes en région car cela permet de nous préparer au mieux au monde du haut niveau. Sans compter Morgan Dutronc , notre coach, qui est exigeant lors des entrainements et des matchs. Il cherche toujours à nous faire progresser individuellement et collectivement.

Est-ce votre première participation en AEF ? Non, ce n’est pas notre première participation en AEF. Les cavalières de Miribel ont effectué l’an dernier un très bon championnat, finissant 3èmes et voyant passer la place en PEF sous leur nez. Au début, la montée en PEF n’était pas le principal objectif , mais au fur et à mesure des matchs et voyant l’équipe évoluer positivement, les perspectives ont changé en passant du simple maintien à la montée. Cette année, nous avons donc bien l’intention de faire le maximum pour réaliser cet objectif. Comment imaginez-vous ce championnat AEF ? D’après notre coach, cette année va être plus compliquée que l’année dernière au vue des compositions des équipes. Mais nous restons sûres de notre jeu et motivées comme jamais pour accéder à la catégorie reine du Horse Ball féminin. Pour notre part, le championnat reste très ouvert et chaque match sera un réel challenge. La PEF serait une vraie consécration pour nous.

 Quels seront vos deux premiers adversaires ? Lors du week-end de Chazey, nous serons opposées le samedi à l’équipe Blanquefort Horse Ball et le dimanche à l’équipe de SCEA château d'hem équitation-Officiel. Concernant l’équipe de Blanquefort, nous ne la connaissons pas, la surprise sera donc totale. En ce qui concerne les cavalières de HEM, nous avons joué contre elles l’année dernière. Mais comme tout le monde le sait, les équipes changent et chaque année est différente. On ne peut jamais savoir à l’avance ce que vaut une équipe sans l’avoir vue jouer. Il est évident que nous essayerons de regarder au maximum nos concurrents pour détecter leurs atouts et leurs faiblesses.

Avez-vous quelque chose à ajouter ? Nous souhaitons remercier amis et familles mais aussi toutes les équipes féminines de notre région, équipes qui nous suivent et qui croient en nous pour cette place en Amateur Elite Féminine. Que la meilleure équipe gagne et à très vite sur les terrains !

Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Solène Ulrich
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

SARAH LEVEAUFRE pour Barneville

Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Publié le 13 avril 2016 par helene33660 Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Bienvenue aux cavalières de BARNEVILLE qui viennent de se qualifier pour les finales d’AEF . Sarah Leveaufre nous présente son équipe. Bonjour, pourriez -vous présenter les membres de votre équipe ? Nous sommes une équipe de 5 cavalières : Nolwenn Leveaufre sur Incentive, Angélique Lypca sur Vol Pepito, Gwenola Leveaufre sur Tonic, Léa Lelaidier sur Re del vento et moi même (capitaine) Sarah Leveaufre sur Enzo Way. Suite à un problème de santé, Gwenola ne pourra peut-être pas terminer la saison, elle ne sera pas à Chazey, donc nous avons réquisitionné Amandine Lemaire qui viendra avec son cheval Tilleul pour nous renforcer ! Nous sommes coachées par Nadine Lypca et sommes soutenues par notre club @ Club Hippique "A Cheval", Barneville Carteret, et par tous les membres de l'association de HBBC qui nous aident depuis de nombreuses années. Je n’oublie pas les copains qui nous suivent tout au long de l'année et qui sont pour nous d’une grande aide et une source de motivation certaine. Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? Notre phase de qualification s'est plus ou moins bien passée, avec des matchs bien accrochés et une défaite au compteur. Nous sommes ultra motivées et c'est ce qui fait que l'on ait réussi Nous nous entraînons avec nos amateurs mixtes qui ne nous font pas toujours de cadeaux, sans compter notre coach qui met de la difficulté dans les entraînements. Bien sur, nous avons intégré un jeune cheval, une nouvelle coéquipière et notre Gwenola qui ne pourra pas jouer. Bref, il nous reste quelques boutons à régler pour être au top ! Mais l'équipe sera prête pour Chazey !! Est-ce votre première participation en AEF ? Cela sera notre deuxième participation à l'AEF, et c'est un vrai plaisir d'y retourner ! Bien que toutes les équipes, tout comme l'année dernière, soient redoutables, nous avons pour objectif de maintenir la place et de tout donner !! Pourquoi pas un podium !!?? Comment imaginez -vous ce championnat AEF ? Je pense que le championnat sera serré et bien compliqué. Il risque de se jouer sur les finales au Mans ! Nous aborderons les matchs comme d'habitude, avec la niaque et l'envie de s'amuser avec nos magnifiques montures ! Nous prendrons les matchs les uns après les autres, en essayant de nous améliorer à chaque fois. Notre objectif est vraiment de donner le meilleur de nous mêmes et de n'avoir aucun regret ! Quels seront vos deux premiers adversaires ? Nos deux premiers adversaires à Chazey seront Avignon et Nancy ! Nous jetterons un œil sur nos autres adversaires également, car tout peut arriver quand on ne connait pas toutes les équipes. Aimeriez- vous ajouter quelque chose? J'espère que le championnat se déroulera dans la même ambiance que l'année dernière, c'était vraiment au Top ! Et Bien sûr : ALLEZ BARNEVILLE !!!! et VIVE L'AEF !!! Les Ecuries Du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : horseball.fr, Chachou Photographies, Une Fraction de Seconde Publié dans Ecuries du Pato
helene33660's insight:
Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Publié le 13 avril 2016 par helene33660 Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Horse ball : Sarah LEVEAUFRE pour Barneville Bienvenue aux cavalières de BARNEVILLE qui viennent de se qualifier pour les finales d’AEF . Sarah Leveaufre nous présente son équipe. Bonjour, pourriez -vous présenter les membres de votre équipe ? Nous sommes une équipe de 5 cavalières : Nolwenn Leveaufre sur Incentive, Angélique Lypca sur Vol Pepito, Gwenola Leveaufre sur Tonic, Léa Lelaidier sur Re del vento et moi même (capitaine) Sarah Leveaufre sur Enzo Way. Suite à un problème de santé, Gwenola ne pourra peut-être pas terminer la saison, elle ne sera pas à Chazey, donc nous avons réquisitionné Amandine Lemaire qui viendra avec son cheval Tilleul pour nous renforcer ! Nous sommes coachées par Nadine Lypca et sommes soutenues par notre club @ Club Hippique "A Cheval", Barneville Carteret, et par tous les membres de l'association de HBBC qui nous aident depuis de nombreuses années. Je n’oublie pas les copains qui nous suivent tout au long de l'année et qui sont pour nous d’une grande aide et une source de motivation certaine. Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? Notre phase de qualification s'est plus ou moins bien passée, avec des matchs bien accrochés et une défaite au compteur. Nous sommes ultra motivées et c'est ce qui fait que l'on ait réussi Nous nous entraînons avec nos amateurs mixtes qui ne nous font pas toujours de cadeaux, sans compter notre coach qui met de la difficulté dans les entraînements. Bien sur, nous avons intégré un jeune cheval, une nouvelle coéquipière et notre Gwenola qui ne pourra pas jouer. Bref, il nous reste quelques boutons à régler pour être au top ! Mais l'équipe sera prête pour Chazey !! Est-ce votre première participation en AEF ? Cela sera notre deuxième participation à l'AEF, et c'est un vrai plaisir d'y retourner ! Bien que toutes les équipes, tout comme l'année dernière, soient redoutables, nous avons pour objectif de maintenir la place et de tout donner !! Pourquoi pas un podium !!?? Comment imaginez -vous ce championnat AEF ? Je pense que le championnat sera serré et bien compliqué. Il risque de se jouer sur les finales au Mans ! Nous aborderons les matchs comme d'habitude, avec la niaque et l'envie de s'amuser avec nos magnifiques montures ! Nous prendrons les matchs les uns après les autres, en essayant de nous améliorer à chaque fois. Notre objectif est vraiment de donner le meilleur de nous mêmes et de n'avoir aucun regret ! Quels seront vos deux premiers adversaires ? Nos deux premiers adversaires à Chazey seront Avignon et Nancy ! Nous jetterons un œil sur nos autres adversaires également, car tout peut arriver quand on ne connait pas toutes les équipes. Aimeriez- vous ajouter quelque chose? J'espère que le championnat se déroulera dans la même ambiance que l'année dernière, c'était vraiment au Top ! Et Bien sûr : ALLEZ BARNEVILLE !!!! et VIVE L'AEF !!! Les Ecuries Du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : horseball.fr, Chachou Photographies, Une Fraction de Seconde Publié dans Ecuries du Pato
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Horse Ball : les 8 équipes qualifiées en AEF

Les 8 équipes qui s'affronteront en Amateur Elite Féminin sont maintenant connues. on retrouvera avec un grand plaisir : NANCY, avec Shirley Antoine, Solène, Anais, helene p, Morgane et Sara loup. BEL AIR avec Manon , Pauline, fanny, Chloé, Mélanie et Audrey LA GALOPADE avec Johana, Lydie Fribol, Mélina, Justine, et Pauline, AVIGNON avec Marie, Chloe Egea, Lisa, Mireille Mathilde, Chloé et Olivia Prz BARNEVILLE avec Léa Lelaidier, Nolwenn, Gwenola, Sarah et Angélique MIRIBEL avec Yamina, Mélanie, Mégane Michallet, Mathilde , Philippine et Solene Ulrich HEM avec Julie, Pauline, Laëtitia Douay, Natasha Goldsmith, Sarah, Sophie, Justine BLANQUEFORT avec Marie Benoit, Clara , Léa, Alexia Guéroult, Cécile Pqé, Charlotte Simonet et Marine Urcun Bon championnat à toutes ces joueuses. crédit photo : Berta Barnils
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Ecuries du pato - chapitre 5 - 1ere partie

Ecuries du pato - chapitre 5 - 1ere partie | horse ball | Scoop.it

du chapitre 4

En quelques minutes, sous l’œil attentif de Diego, la partie s’engage. Les enfants sont aux anges. Parfois les passes manquent de précision. La balle ne franchit pas souvent le cerceau, mais dans tout le manège résonnent les rires des enfants. Soudain, une voix grave retentit : c’est Fred …

—Mais qu’est ce que c’est que ce vacarme ? hurle t-il pour se faire entendre. Je ne peux même plus travailler !

Il s’approche. Ses yeux s’attardent sur chacun des cavaliers.

—C’est quoi cette nouvelle manière de monter ? N’avez-vous jamais appris à chausser correctement vos étriers ? gronde t-il avant de disparaitre vers la sellerie.

Chapitre 5 – Confidences

Les reproches de Fred n’ont pas terni la joie des enfants qui sortent réjouis de leur premier entrainement de horse ball.

—J’ai adoré ! commente Rémy. Alex, as-tu vu comment je ramasse la balle ? Et même toi, Paco, ça se voit que tu as fait du basket ! Ton ballon file direct dans le but.

Le jeune cavalier, si discret, sourit aux anges et fait mine de marquer un autre panier.

—Malgré ce qu’en pense papa, dit Alex pensif, c’est un sport où il est important d’être bon cavalier. Le dressage doit être bien plus important que l’on ne croit.

—Tu as tout à fait raison ! intervient Diego qui passe les bras chargés de tapis. Si ça vous plait tant que cela, j’aurai un beau projet à vous proposer. On en reparle d’ici la fin de la semaine.

Les enfants sont intrigués.

— Allez, dis- nous ! supplie d’une voix douce Thildou.

— Non non, pas encore. Faisons encore quelques entrainements et on verra…

— T’es pas marrant ! réplique Pablo, qui connaissant son père sait qu’il ne dira rien de plus. En tout cas, c’est un sport génial et j’ai hâte de recommencer.

Après avoir déshabillé les poneys, les garçons les emmènent à la douche tandis que les filles rangent soigneusement leur matériel. Thildou lave le mors de pistache et Paola met à sécher les bandes de polo qui protégeaient les membres de Loïse.

—Il me fait un peu peur, ton père. Comme il a l’air très sévère ! dit elle à son amie.

Thildou essaye de temporiser :

— Il ne faut pas t’inquiéter, tu sais. Mon papa est un peu soupe au lait, comme le dit maman… Il fronce souvent les sourcils, mais ca ne dure jamais très longtemps. Il est toujours occupé par ses chevaux, ses livres. Il a horreur des cavaliers qui ne respectent pas leur monture. C’est sa plus grande crainte ! Moi non plus, je n’aime pas quand il crie. Tu verras, quand nous monterons avec lui, nous entendrons les mouches voler, tant c’est sérieux. Ça n’a rien à voir avec la reprise de horse ball. Qu’est ce qu’on s’est amusé aujourd’hui !

Le mors propre de Pistache est maintenant rangé à coté de la selle. Thildou promène son regard autour de la sellerie et s’arrête sur un tapis trainant sur le sol.

—C’est celui de Rémi. Si papa le voit, il va hurler dit- elle en le ramassant. Ah ce frère ! Il ne range jamais rien. Heureusement que je suis là soupire t-elle. Elle sait qu’elle est indispensable à son jumeau… qui en profite bien.

—Tu as des frères, toi, Paola ?

—Non, non, je suis fille unique

—Et ton père, il est comment ?

Le dos de Paola se voute comme si un poids alourdissait subitement ses épaules.

— Je ne sais pas, murmure t-elle.

— Comment ça tu ne sais pas ? Tu ne vois pas souvent ton père ?

—Je ne peux pas te répondre, parce que mon père,en fait, je ne le connais pas.

Thildou est déroutée par les propos de son amie. Pour elle, un papa peut être mort ou divorcé, comme celui de sa copine Anaïs… mais un papa inconnu n’entre pas dans sa vision du monde….

—Mais ta mère ?…..

Sa question est coupée par la voix de margaux qui les appelle :

— Les filles, pouvez- vous m’aider à préparer le mash des chevaux, s’il vous plait ? Les graines sont maintenant prêtes. A vous d’ajouter les pommes et les carottes.

Paola qui semble soulagée de cet intermède se dirige vers la cuisine

— Hum. Que ca sent bon, dit elle. Mais qu’est ce qu’un mash ?

— Tu n’en préparais pas ? questionne Mathilde. Le mash, les chevaux adorent ca. C’est pour les réhydrater après un bon entrainement. Il faut faire cuire de l’orge, du lin et de l’avoine pendant 3 heures ajoute t- elle heureuse de partager ses connaissances.

— Thildou, l’interrompt sa maman, il faut râper les pommes. Toi, Paola, peux- tu ajouter le verre de miel, d’huile et de bicarbonate ? Ne te brûle pas.

—Du bicarbonate ? dit Paola grimaçant.

— C’est très bon pour la digestion, explique Margaux en lui tendant le paquet. Mets en 5 cuillerées. Ca suffira ajoute t-elle alors que son téléphone vibre..

— C’est un peu gluant dit la cavalière qui remue le mélange. Tu es sure, Mathilde, qu’ils vont manger tout cela ?

—Oh que oui, d’autant que le mash ne se garde pas. Tout va être mangé ce soir… Tu verras, les poneys n’en laisseront pas une miette.

A suivre...

Retrouvez les aventures de Paola et de ses amis sur : www.ecuriesdupato.over-blog.com

Le chapitre 1 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2014/11/bienvenue-au-club-chapitre-1-revu.html

Le chapitre 2 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/04/chapitre-2-etrange-paola.html

Le chapitre 3 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/04/chapitre-3-3e-partie.html

Le chapitre 4 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/06/ecuries-du-pato-chapitre-4-complet-premier-entrainement.html

Notre facebook : https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato

more...
No comment yet.
Rescooped by helene33660 from Le sac publicitaire, l'outil de communication incontournable
Scoop.it!

Un sac en papier biodégradable pour Karawan Authentic!

Un sac en papier biodégradable pour Karawan Authentic! | horse ball | Scoop.it
Un sac en papier biodégradable pour Karawan Authentic! 100% recyclable, biodégradable et réutilisable. Certifié PEFC. Disponible dans la catégorie Sac papier kraft bio sur le blog de Le Sac Publicitaire.

Via Le Sac Publicitaire
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Mathys, graine de champion

Graine de champion : MATHYS

Publié le 12 juin 2015 par helene33660

Si le horse ball était une passion …

Dans la catégorie « Graine de champion » , je vous présente Mathys

Mathys du haut de ses 7 ans est le plus heureux des cavaliers…. Il m’amène fièrement ses trophées gagnés à Lamotte Beuvron. Faut dire qu’il participait pour la 2è fois aux Championnats de France de horse ball, catégorie moustiques et qu’il est monté sur la plus haute marche du podium !

Bonjour Mathys, dans quel club joues- tu ?

Bonjour. Je monte depuis 1 an aux écuries du Bois Vieux à Saint Gervais. Mais pour participer à Lamotte, on a fait une entendre avec les moustiques de Saint Selve. Dans mon équipe, il y a Arthur, Léo Paul, Quentin, Timotei, Lilou et moi. Lilou, c’est une fille mais c’est la plus forte !

Mathys, peux tu me parler de ton poney ?

Mon poney, c’est Hobby One. L’an dernier, je montais Copernic. Mais Hobby One galope plus vite. Il est très rapide même si parfois ça me fait peur. Je n’aime pas quand il lève les fesses ! Je fais du horse ball toutes les semaines. C’est ma mère qui nous entraine et j’ai déjà fait 3 stages. Pour Lamotte, papa m’a aidé à le préparer. Moi, j’avais pris des bonbons pour lui.

Fais- tu un autre sport ?

J’aime bien tous les sports : le foot, le rugby, le basket... Mais le horse ball c’est mieux, car je n’ai pas besoin de courir comme un fou … Au horse ball, j’adore marquer les buts et aussi galoper. Je suis fort dans les ramassages. Mais je n’aime pas mettre ma bombe, sauf que c’est obligé !

Peux- tu me raconter ton championnat de France à Lamotte Beuvron ?

J’aime bien aller à Lamotte parce que je suis impatient de jouer et de retrouver tous mes copains. Mon vœu c’était de gagner.

Les matchs, ca c’est bien passé ! J’ai marqué 2 buts. Le premier match, c’était contre Le Blanc. On a gagné 7 à 4. On a fait beaucoup de passes et de ramassages. Contre Saumur, c’était moins bien. Ils étaient toujours au pas et faisaient tomber la balle. On a gagné 7 à 0. Après, on a joué contre Chambly et gagné 6 à 0. Mais, ce n’est pas de leur faute, c’est parce que c’était des débutants… Pour le dernier match, contre Myequidream, on avait fait un plan pour les gagner… Et puis tu sais, on avait beaucoup de supporters, au moins 1000. Et moi, ça me motivait d’entendre mon papa crier. On a gagné 4 à 1.

As-tu ramené un souvenir de Lamotte ?

Regarde, c’est ma médaille d’or, ma plaque et mon flot. J’ai aussi un poster signé de tous les joueurs de l’Equipe de France des moins de 21 ans. Nathan Fabre a signé « à Mathys, qui va tout déchirer dans quelque temps ». Un autre a écrit : « Ne me pique pas ma place chez les bleus »…

J’ai tout ramené à l’école pour ma maitresse et mes copains. Ils étaient super contents ! Et puis tu sais, continue mon jeune cavalier, « La coupe, c’est moi qui l’ai tenue… Ca m’a rendu fier ! Maintenant c’est Babeth (la coach) qui l’a. »

Mathys, as- tu des joueurs préférés ?

J’en ai plein. En premier, il y a mon papa, puis Claire Ferry qui joue avec lui . Ensuite, il y a Christophe Soulat, Nathan qui joue en Equipe de France, Maud ( la fille de Claire), Baptiste, Paula et Léa qui jouent à Saint Gervais…

Dis moi, comment avais tu imaginé ce Grand Tournoi ?

Le championnat de France, ca s’est passé comme je l’imaginais ! La nuit, je rêvais que je gagnais et j’ai gagné. Et Quentin, le jour de son anniversaire, avait fait le vœu d’être Champion de France et tu vois, c’est arrivé ! Alors l’an prochain on veut recommencer, on veut encore gagner….

L’entretien se termine sur ces bons mots… Je me tourne alors vers Hélène, sa maman qui me raconte :

« Mathys était aux anges. Les enfants n’ont pas réalisé de suite ce qui leur arrivait, mais nous les parents, les accompagnateurs, les coachs, c’est au coup de sifflet final que toutes nos émotions sont arrivées.

Je crois que les enfants se sont rendu compte de leur exploit en voyant nos larmes. Cette équipe, c’est une entente, mais à la fin du match Babeth et moi (les 2 coaches), nous nous sommes prises dans les bras et avons pleuré ensemble. C’était très fort.

Quand est arrivée la remise des prix, les enfants ont été très surpris d’entendre les acclamations venues de tous les gens placés devant le podium quand bien même ils ne les connaissaient pas. Ca les a touchés. C’est alors qu’ils ont commencé à comprendre ce qui leur arrivait.

Pour ma part, ce podium restera un moment important. Déjà entrer dans " l arène " et entendre tous ces cris de joie me procuraient des frissons. J’avais les larmes aux yeux. Mes proches eux aussi ne pouvaient retenir leurs larmes de joie.


Lorsque la marseillaise a retenti, je me suis remémoré les moments les plus intenses du week end, les plus belles actions, les fins de match, les cris de joie des victoires, la cohésion du groupe, de l’équipe des petits sur le terrain, des parents et accompagnateurs sur le bord.

Alors, j’ai senti naitre en moi un immense sentiment de fierté décuplé par le fait que Mathys était sur ce podium. Son papa aussi était extrêmement fier, d’autant que durant certains matchs, je coachais d’autres joueurs. C’est donc Pedro qui s’est occupé de la préparation d’Hobby One et qui a entouré son fils de prodigieux conseils.

Enfin, durant notre retour, Mathys n’a pas quitté un instant sa médaille, son flot et sa plaque. Il les gardait précieusement dans ses bras tout en téléphonant à ses proches pour leur annoncer la grande nouvelle.

Bref, ca a été un week end mémorable, comme on les aime !

Merci Hélène pour ta disponibilité et ton accueil. Quant à toi, Mathys, Graine de Champion, bonne continuation !

#horse ball, #Grandtournoi, #Helenemolinari, # Pierremanon, #Nathanfabre, #claireferry, #christophesoulat, #pato, #ecuriesdupato,#hobbyone,

Les Ecuries du Pato

www.ecuriesdupato.over-blog.com

https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato

Publié dans Ecuries du Pato

more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Casse tete Bordelais

Connaissez-vous le Casse-Tête ou Live Escape Game ?

 C’est Maeva notre ainée, qui nous a fait découvrir ce jeu … #escape room En ce beau dimanche matin, toute la petite famille s’est laissée enfermer dans une pièce de Bordeaux, à double tour s’il vous plait... On avait 60 minutes chrono pour essayer d’en sortir… par le biais d’énigmes à résoudre…
Un vrai casse-tête, quoi..
J'’avoue qu’il a fallu l’ingéniosité des uns, le don d’observation des autres, la logique de tous pour relever le défi… Un vrai travail d’équipe qui nous a enchantés.

 Bref, je vous l’avoue, on s’est beaucoup amusé. Le concept est génial et ça vaut le détour.. même s’il compter une vingtaine d’euros par personne,…

Mais que vous ayez 7 ou 97 ans ; que vous soyez entre amis, collègues, frangins frangines.. laissez-vous emporter par ce moment ludique et insolite !

 Il parait que le jeu se développe un peu partout. Ce matin, notre rendez vous était au Casse tête bordelais - 23 Rue de Ruat - 33000 Bordeaux contact@cassetetebordelais.fr.

 Ca, c’est pour la pub… Dites que vous venez de la part d’Helene et de son blog… Le gardien des clés vous offrira peut être un indice supplémentaire… lol
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Florian Moschkowitz

Que serait notre horse ball, sans Florian Mos

Bonjour Florian. Tout le monde connait ta silhouette, mais qui es-tu plus précisément ? Bonjour Hélène. Difficile de me présenter en quelques mots … J’ai 36 ans. Je suis Papa de deux enfants et joueur de Horse-ball depuis 22 ans. Dans le quotidien, je suis contrôleur de gestion chez Thales Optronics pour l’activité Electronique de Missile.

Comment es-tu arrivé au horse ball ? Mon parcours équestre est assez classique. J’ai commencé l’équitation à 6 ans. Je montais à poney au sein de l’Oxer de Seichamps (banlieue de Nancy). Ensuite, j’ai pratiqué le CSO jusqu’à mes 14 ans. Cette année là, j’ai découvert le horse Ball grâce à Monsieur Dominique Grandidier. Durant 3 ans j’ai pratiqué le Horse Ball dans son écurie. Jeanne Granddidier J’ai alors eu la chance de tomber sur mon premier cheval Skynurse (né chez Dominique et en retraite encore aujourd’hui dans les prés de la ferme familiale). Skynurse m’a permis de franchir tous les échelons nationaux jusqu’à l’Equipe de France en 1999. Durant ces 3 années, Dominique qui est un homme de cheval, m’a fait découvrir et mieux comprendre les chevaux. Il m’a inculqué des valeurs de travail et d’humilité. A 16 ans, j’ai eu la chance d’être appelé par le club de Gonesse pour participer aux Championnats de France Juniors. Le contact était pris. Un an plus tard, l’année de mes 18 ans , je rejoignais Laurent Motard pour jouer au sein de l’équipe première de Gonesse. Que je n’ai plus quittée jusqu’à aujourd’hui. Après 22 ans de Horse Ball et 19 ans sous les couleurs de mon club, je m’apprête à raccrocher le maillot. J’ai une pensée particulière pour Dominique et Laurent qui ont su poser un cadre et des règles qui m’ont permis de jouer 19 ans sans interruption au plus haut niveau.

 Que peux- tu nous dire de ton cheval ? Mon cheval Amorgos de Lambre est un pur-sang gris âgé de 15 ans. Notre rencontre a eu lieu grâce à Aurélien Doré (joueur de Chambly) qui, alors que je cherchais un cheval depuis 2 mois sans réussite, m’a simplement envoyé un message pour me dire « Je t’ai trouvé le cheval ». Et il a eu raison ! Depuis 3 ans, Amorgos m’accompagne sur les terrains et ne lâche rien. Sa qualité : son énergie ! Son défaut : son énergie ! Ce cheval m’impressionne chaque fois que je rentre sur une aire de Jeu. Même s’il est loin d’être simple, il est sur le terrain l’un des plus forts que j’ai eu la chance de monter. Agile comme un chat, réactif, maniable, engagé…. Il est tout simplement incroyable. Mais, il me faut rester lucide et cavalier, car son énergie et son engagement peuvent devenir dangereux s’ils ne sont pas maitrisés.

Comment le travailles – tu ? Le rythme de travail d’Amorgos s’adapte au besoin de la compétition et au ressenti que je peux avoir quant à son physique. Je suis le seul à m’en occuper et je prends toujours beaucoup de plaisir à le travailler et à le voir évoluer. Je le travaille sur le plat 2 fois par semaine. Puis, il a le droit à une ou deux séances de longe. Enfin, je nous laisse un jour de repos. Bien sur, Amorgos va quotidiennement au paddock ; cela lui permet de se détendre et de garder un moral d’acier. Le dressage se passe essentiellement sous le regard toujours affûté de Laurent Motard , mais une à deux fois par mois, nous prenons des cours dans une écurie de dressage chez Hyksos avec Flora Benshila. Cela nous permet de ne pas rester sur nos acquis, de régler les problèmes et difficultés, mais aussi d’avancer dans le travail.

 Et toi, comment arrives –tu à lier ta passion pour l’équitation et ta vie de famille ?
 Au sein de Chambly Horse-Ball Academy, nous nous entrainons collectivement 2 fois par semaine, sous les ordres de Laurent Motard. Pour la vie de famille, on s’organise, du moins on apprend très vite à le faire. Je monte à cheval le matin tôt ou le soir tard. Mais il faut avoir un entourage qui connait ou qui comprend notre passion pour que cela soit possible.

 Florian, si je te demande quel est ton plus beau souvenir à cheval … Mon plus beau souvenir…. Il y en a tellement... Je garde en tête les championnats d’Europe 2000 qui se déroulaient à Paris ; les Coupes de France au Salon du Cheval (une compétition qui me manque) ; l’année 1999 très riche en émotions : 1er titre Elite – 1ère Sélection - Passage de mon baccalauréat - , 1ère Coupe du Monde à Ponte de lima… Le revers de la médaille concerne mon corps en carton, avec de nombreuses blessures accumulées : genoux, épaules, adducteurs…..

 Tu dis que la Coupe de France te manque…. Oui, oui. C’était la compétition que je préférais, mais elle a disparu. Fabuleuse et mythique… Cette Coupe de France permettait en première phase les échanges régionaux. Puis, il y avait le stress du tirage au sort et la pression du match à élimination directe. Je me souviens des saisons 2006 et 2007. En 2006, deux équipes de Chambly étaient en finale de Coupe ! Et en 2007, ça a été le marathon... 1 semaine après la 1ère Champions League à Stockholm et notre victoire, il a fallu jouer la demi puis une nouvelle finale de Coupe de France gagnée elle aussi ! Sportivement et émotionnellement, l'enchaînement a été difficile mais que de souvenirs !

 Mos, que retiens-tu de ton championnat Pro Elite 2016 ? Irrégulier. Mais, nous sommes à notre place en terminant deuxièmes de ce championnat. Écuries de Blanzac / Bordeaux Blanzac horse-ball Club mérite son titre ! Cependant, je garde une petite frustration de ne pas avoir pu participer à cette finale à Jardy. Un Hold Up était possible. En tout cas, je tiens à tirer un grand coup de chapeau à mes coéquipiers qui ont travaillé énormément tout au long de l’année et qui n’ont jamais rien lâché.

 Raphael Dubois a annoncé ta sélection, pour Ponte de Lima. Qu’as-tu ressenti à l’appel de ton nom ?
Une grande émotion. L’équipe de France reste un bonus, une chance. Cette année était particulière pour moi. En arrivant sur le site de Jardy, je savais que c’était mes dernières minutes sous mes couleurs, avec cette famille énorme que sont les Camblysiens. Mais, pas de chance : ces minutes ont été encore plus courtes que je les imaginais. Pour moi, Jardy a duré 90 secondes ! Certes, il y a eu plus de peur que de mal , mais une tristesse certaine de conclure mes années camblysiennes sur une cascade. Il reste que cette sélection a été une vraie joie, l’occasion de pouvoir une dernière fois tout donner pour mon pays. Alors, je remercie mes coéquipiers sans lesquels je ne serais pas là à t’écrire.

 As-tu fait des sacrifices pour en arriver là ? Oh, ce sont surtout des choix de vie qui ont été faits, de nombreux choix, pas des sacrifices !

Florian, comment envisages –tu ce Championnat du Monde ? Je n’envisage rien d’autre que la victoire. Avec Amorgos, nous nous préparons pour être performants. Je n’ai qu’un souhait et il est sportif : G A G N E R.

 Question rituelle : Quels sont les joueurs dont tu t’es inspiré ? Si je devais citer les principaux joueurs, il y aurait : Laurent Motard pour son exigence et sa vision de jeu ; Luc Lgr Laguerre pour son état d’esprit et son engagement ; Thomas Soubes pour sa technique individuelle… Mais il y a aussi Anthony Morisse et Paul Ciavatta pour leurs talents ; Axel Dumas pour son exemplarité et bien d’autres encore…. .

Ta carrière de compétiteur prend fin. Quels sont les grands changements que tu as vus arriver ? Comme tu le soulignes, Hélène, je vais arrêter la compétition, mais il est certain que je vais rester impliqué dans ce sport qui m’a tant donné. Je coache depuis un certain nombre d’années les cavaliers de Chambly et j’espère continuer à m’améliorer au contact de Laurent Motard qui m accompagne et me conseille. Tout au long de mes années horse ball, j’ai vu de nombreuses modifications arriver. En premier lieu, je dirais le jeu collectif avec des trajectoires (porté par Chambly et Gif Horse-Ball). Puis les tailles des chevaux, leur dressage, la touche… Tous ces éléments ont énormément changé depuis mes débuts.

Quels conseils pourrais-tu donner aux jeunes cavaliers de horse ball ? Tout simplement : « Soyez cavaliers, Appréciez travailler votre cheval et faites vous encadrer pour progresser. N’oubliez pas de toujours favoriser le collectif sur le terrain : la force vient du groupe. »

 Tu as dis que le horse ball t’avait beaucoup donné… mais encore ? J’aime le horse ball pour les valeurs qu’il peut véhiculer. J’aime la notion de couple qu’il exige J’aime le horse ball, car c’est un sport très complet où nos jambes sont 4 et puissantes... Quand je me rappelle de mes débuts et quand je vois notre sport aujourd’hui, honnêtement je me dis que les choses ont bien avancé. On peut toujours y voir du bon ou du mal, mais on avance, et c’est cela que j’aime !

 Un dernier mot, Florian ? J’adresse un grand merci à Chambly et à Laurent Motard pour m’avoir accompagné sportivement pendant 19 ans. J’adresse un grand merci à mes parents qui m ont toujours soutenus, à ma compagne et à mes enfants qui ont compris et accepté tous mes moments d’absence. J’ai une grosse pensée pour tous mes coéquipiers et pour tous les joueurs de Chambly sans lesquels je ne serais pas là où je suis. Et pour finir, un grand merci à Raphaël Dubois et Luc Laguerre qui m’ont tous deux renouvelé leur confiance.

 Merci à toi, Mos… c’était un plaisir de travailler avec toi. Ne bats pas ton record de match à III FIHB WHR World Cup…. Mais Régale toi, régale nous !

 Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato Crédit photo : Chachou Photographies, Olivia Köhler - Photographies, Jeanne Mts, Stéphanie Fightbomber, Oksana Champetier, Mathilde Ferton - Photographe , Horse-Ball Attitudes
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Justine Ammann, cavalière à Chambly

Justine Ammann, sélectionnée en EDF Ladies s’apprête à rejoindre le tournoi de Chambly. Donnons lui la parole… Bonjour Justine. Peux- tu te présenter aux internautes ? Bonjour Hélène. Je m'appelle Justine Ammann. J'ai 22 ans et je viens de Seine-et-Marne, à l'Est de Paris. J’ai obtenu une Licence en Sciences de Gestion, et dès la rentrée prochaine, je vais effectuer de Dentisterie Equine. Actuellement, je vis à Chambly, Club dans lequel je joue depuis 2 ans. J'évolue dans la catégorie Pro Élite Féminine sous la baguette de Florian Mos -Moschowitz, notre coach. Auparavant, j’ai eu la chance de participer aux derniers Championnats d'Europe qui se déroulaient à Bordeaux ainsi qu’au tournoi d'entraînement au Normandie Horse Show. Ces deux manifestations sous les couleurs de l'Equipe de France font parties des plus belles compétitions auxquelles j'ai participé à ce jour. Quel est ton parcours équestre ? Je pratique l'équitation depuis l'âge de cinq ans. En 2008, mes parents qui nous ont transmis à ma sœur, mon frère et moi leur passion, décident de nous faire profiter pleinement de ce sport en créant un Centre Equestre. C'est la naissance des Ecuries Des Templiers à Maisoncelles en Brie (77). Depuis notre plus jeune âge, nous sortions en CSO, mais mon envie commençait à s'essouffler. Je connaissais le horse ball mais n'avais jamais été plus loin que quelques passes entre copains, pour plaisanter. Mon père voyant que cette discipline nous plaisait et que toute la famille pouvait jouer ensemble, nous proposa de faire une équipe en Club. C'est ainsi que j'ai commencé à jouer au horse ball, sous les couleurs des Templiers en 2009, coachée par mon père, Thierry Ammann. Justine, qui est ton cheval ? Comment travaillez-vous tous les deux ? Bonanza Laurière, PS de 9ans, est mon cheval depuis 2013. Il a une bonne pointe de vitesse, il est froid dans sa tête et il est surtout puissant. Maniable, il possède une vraie intelligence de jeu. Je fais deux entraînements par semaine avec mon équipe. Le lendemain des entraînements je lui propose une marche active. Les autres jours, je le monte sur le plat pour l'entretenir. Je travaille son cardio et sa souplesse, le tout dans la décontraction. Avoir un cheval demande de l'implication, peu importe la discipline et le niveau auquel on joue. La fréquence de deux entraînements par semaine nous oblige juste à nous coordonner, joueuses et coach, sur deux créneaux horaires. C’est faisable car nous habitons toutes à moins d'une heure de Chambly Horse-Ball Academy. Si je te demande le nom de ton joueur favori, qui me proposes-tu ? Jérôme Hadjout de l'équipe de Pro Élite à Chambly est une personne que j'admire pour son toucher de balle, sa facilité à servir le collectif et son esprit d'équipe. Qu’as-tu pensé de ton championnat PE 2016 ? Bien évidement, comme pour toutes les équipes de la PEF, l'objectif est de monter sur la plus haute marche du podium. Cette année, nous nous sommes contentées de la troisième place. Evidemment, nous étions heureuses d'être sur ce podium, et nous voici pressées qu’Agon Horse-Ball Coup d'Envoi remette en jeu son titre la saison prochaine Tu as été sélectionnée pour faire partie de l’Equipe de France Ladies à Ponte de Lima. Qu’as-tu ressenti à l’appel de ton nom ? J'ai ressenti une grande joie, d'autant plus que ma coéquipière Amandine Simon avait été appelée avant moi. C'était super de la rejoindre, elle et les autres filles de la sélection. As-tu du faire des sacrifices pour en arriver là ? Il y a évidement des sacrifices financiers. Sinon, je ne considère pas que ce soit des sacrifices mais des priorités à donner. Tout le monde a le choix et chacun peut se donner les moyens de s'investir. Comment envisages-tu Ponte de Lima et son III FIHB WHR Horseball World Cup 2016 ? Comme l'année dernière, je vais essayer de me mettre au service du collectif et jouerai à la place et aux postes que décidera Raphaël Dubois le sélectionneur. Comme je l'expliquais dans la précédente interview d' Olivier Leschiera, le remaniement de notre équipe en cours de saison m'a rendu davantage polyvalente et j'espère pouvoir en faire profiter mes coéquipières pour le mondial. Je l’espère moi aussi, Justine. Dans l’immédiat, je te souhaite un bon tournoi à Chambly, puis un excellent Championnat du monde au Portugal. Hélène Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato Crédit photo : Chachou Photographies , Lola Ventura, Veykà Photographies , Horse-Ball Attitudes - Olivier Bastin- Horse-Ball M³ - Jeanne Mts ,Lou Daum
helene33660's insight:
Justine Ammann, sélectionnée en EDF Ladies s’apprête à rejoindre le tournoi de Chambly. Donnons lui la parole… Bonjour Justine. Peux- tu te présenter aux internautes ? Bonjour Hélène. Je m'appelle Justine Ammann. J'ai 22 ans et je viens de Seine-et-Marne, à l'Est de Paris. J’ai obtenu une Licence en Sciences de Gestion, et dès la rentrée prochaine, je vais effectuer de Dentisterie Equine. Actuellement, je vis à Chambly, Club dans lequel je joue depuis 2 ans. J'évolue dans la catégorie Pro Élite Féminine sous la baguette de Florian Mos -Moschowitz, notre coach. Auparavant, j’ai eu la chance de participer aux derniers Championnats d'Europe qui se déroulaient à Bordeaux ainsi qu’au tournoi d'entraînement au Normandie Horse Show. Ces deux manifestations sous les couleurs de l'Equipe de France font parties des plus belles compétitions auxquelles j'ai participé à ce jour. Quel est ton parcours équestre ? Je pratique l'équitation depuis l'âge de cinq ans. En 2008, mes parents qui nous ont transmis à ma sœur, mon frère et moi leur passion, décident de nous faire profiter pleinement de ce sport en créant un Centre Equestre. C'est la naissance des Ecuries Des Templiers à Maisoncelles en Brie (77). Depuis notre plus jeune âge, nous sortions en CSO, mais mon envie commençait à s'essouffler. Je connaissais le horse ball mais n'avais jamais été plus loin que quelques passes entre copains, pour plaisanter. Mon père voyant que cette discipline nous plaisait et que toute la famille pouvait jouer ensemble, nous proposa de faire une équipe en Club. C'est ainsi que j'ai commencé à jouer au horse ball, sous les couleurs des Templiers en 2009, coachée par mon père, Thierry Ammann. Justine, qui est ton cheval ? Comment travaillez-vous tous les deux ? Bonanza Laurière, PS de 9ans, est mon cheval depuis 2013. Il a une bonne pointe de vitesse, il est froid dans sa tête et il est surtout puissant. Maniable, il possède une vraie intelligence de jeu. Je fais deux entraînements par semaine avec mon équipe. Le lendemain des entraînements je lui propose une marche active. Les autres jours, je le monte sur le plat pour l'entretenir. Je travaille son cardio et sa souplesse, le tout dans la décontraction. Avoir un cheval demande de l'implication, peu importe la discipline et le niveau auquel on joue. La fréquence de deux entraînements par semaine nous oblige juste à nous coordonner, joueuses et coach, sur deux créneaux horaires. C’est faisable car nous habitons toutes à moins d'une heure de Chambly Horse-Ball Academy. Si je te demande le nom de ton joueur favori, qui me proposes-tu ? Jérôme Hadjout de l'équipe de Pro Élite à Chambly est une personne que j'admire pour son toucher de balle, sa facilité à servir le collectif et son esprit d'équipe. Qu’as-tu pensé de ton championnat PE 2016 ? Bien évidement, comme pour toutes les équipes de la PEF, l'objectif est de monter sur la plus haute marche du podium. Cette année, nous nous sommes contentées de la troisième place. Evidemment, nous étions heureuses d'être sur ce podium, et nous voici pressées qu’Agon Horse-Ball Coup d'Envoi remette en jeu son titre la saison prochaine Tu as été sélectionnée pour faire partie de l’Equipe de France Ladies à Ponte de Lima. Qu’as-tu ressenti à l’appel de ton nom ? J'ai ressenti une grande joie, d'autant plus que ma coéquipière Amandine Simon avait été appelée avant moi. C'était super de la rejoindre, elle et les autres filles de la sélection. As-tu du faire des sacrifices pour en arriver là ? Il y a évidement des sacrifices financiers. Sinon, je ne considère pas que ce soit des sacrifices mais des priorités à donner. Tout le monde a le choix et chacun peut se donner les moyens de s'investir. Comment envisages-tu Ponte de Lima et son III FIHB WHR Horseball World Cup 2016 ? Comme l'année dernière, je vais essayer de me mettre au service du collectif et jouerai à la place et aux postes que décidera Raphaël Dubois le sélectionneur. Comme je l'expliquais dans la précédente interview d' Olivier Leschiera, le remaniement de notre équipe en cours de saison m'a rendu davantage polyvalente et j'espère pouvoir en faire profiter mes coéquipières pour le mondial. Je l’espère moi aussi, Justine. Dans l’immédiat, je te souhaite un bon tournoi à Chambly, puis un excellent Championnat du monde au Portugal. Hélène Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato Crédit photo : Chachou Photographies , Lola Ventura, Veykà Photographies , Horse-Ball Attitudes - Olivier Bastin- Horse-Ball M³ - Jeanne Mts ,Lou Daum
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Antoine PARMENTIER champion

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter Antoine Parmentier, cadet de l’EDF
 Bonjour Antoine. Tout d’abord, félicitations pour ta sélection en Equipe de France des moins de 16 ans…
 Comment as-tu appris la nouvelle ? J'ai appris la nouvelle lorsque Raphaël Dubois a pris la parole et qu'il a annoncé mon nom. Ce jour restera à tout jamais dans ma mémoire. Quel bonheur !

 Depuis quand montes tu à cheval ? J'ai commencé à monter dès l'âge de 2 ans sur des shetlands. Puis, j'ai voulu suivre ma soeur qui avait commencé le horseball. En catégorie moustique, je suis arrivé 2eme au championnat de France et meilleur buteur. Je me suis dis alors que je pouvais continuer pour arriver 1er. Depuis cette année là, je n'ai pas arrêté le horseball.

Qui t’a coaché , qui t’a fait progresser ? J'ai eu des coachs formidables comme Reno Gomez ou encore Cedric Lemay. Cette année j'ai pu progresser grâce à Sylvain Tollot. Merci à eux tous.

 Qui est ce poney que tu montes ? La jument que je monterai au championnat du Monde se nomme Modeste. Elle est très attentive, compréhensive, adorable et puissante. Elle ne m'appartient pas, c'est la jument de Margaux Bouchery qui a la gentillesse de me faire confiance. Merci à elle !

 A quel poste joues- tu ? Je joue au poste de lanceur de touche, aussi de 2eme plan et de relais. En défense, je fais souvent la mouche, mais je peux aller aussi en poste bas.

 Que retiens- tu de ton championnat de France 2016 ? Le souvenir de mon championnat ce sont les deux belles victoires et une défaite en finale lors d’un beau match malgré tout. De plus, j'ai la chance d'avoir une très bonne équipe cette année : grâce à eux nous sommes allés en cadet élite et nous avons pu progresser davantage. Merci à eux !

As-tu un horse balleur préféré ? J'aime beaucoup le jeu de Valentine Descamps, la mouche et celui de Margaux Bouchery, lorsqu'elles jouent ensemble c'est juste magnifique. J'aime également Ellington Barnes. Leur jeu est construit et beau à regarder. Bravo à eux !

Comment envisages- tu ton Championnat du Monde ? Je réaliserai vraiment ma sélection lorsque je porterai les couleurs de la France. C'est un rêve d'enfant qui devient réalité ! J'envisage de gagner, avec mes coéquipiers, cette coupe de Monde.

Aimerais-tu rajouter quelque chose? J'aimerais remercier tout le monde surtout mes parents qui me permettent de pratiquer ce sport incroyable.

Merci Antoine, et bon Championnat du monde à Ponte de Lima Hélène , Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com www.ecuriesdupato.com crédit photo : Pauline Blanchard , Elsa Verdez , Isa Parmentier
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Gauthier Tatincloux - horse ball

Gauthier Tatincloux, cadet sélectionné en Equipe de France a accepté de parler de lui. Bonjour Gauthier, Tout d’abord, félicitations pour ta sélection en Equipe de France et je te remercie de répondre à ces quelques questions… Comment as-tu appris la nouvelle de cette sélection ? J'étais en train d'attendre l'annonce de la sélection avec mes coéquipiers de Meurchin / Hem sur le côté de la carrière de la remise des prix quand Raphaël Dubois a pris la parole.. On ne peut jamais dire qu'on s'attend à ce genre de chose mais au moment où notre nom est prononcé, ce n'est que du bonheur ! Quel est ton ton parcours équestre? J'ai commencé l'équitation tout petit, car mon père avait un centre équestre dans le Nord. J'ai pratiqué deux disciplines : le CSO dans lequel j'ai fait les épreuves jusqu'à As Elite l'année dernière et le horse ball. J'ai commencé les matchs de horse ball à Meurchin en 2010, coaché par Sylvain Tollot qui ne m’a pas lâché depuis ces années. Comment es- tu arrivé à ce niveau ? Comme je le disais, j'ai monté de catégories au fur et mesure des années jusqu'à la catégorie cadet élite que j'ai rejoint en 2014. J'ai fait deux stages de pré sélection en 2014 et en 2015 où j'ai pu remarquer que rien n'était joué à l'avance et qu'il fallait donner le meilleur de soi même jusqu'au bout. Cette année je me suis concentré sur mon objectif qu'était le Championnat de France avec Meurchin. J'ai travaillé toute l'année avec Obélix, mon poney, afin de donner le meilleur de nous-mêmes au Grand Tournoi et d’essayer de décrocher ma place dans la sélection de l'Equipe de France. Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et école? En quelle classe es–tu ? Je suis en 1ère S, mais j'arrive à gérer mon temps d'entraînement à cheval et mes cours. Bref, ça ne pose pas trop de problème. Parle nous de ton poney ? Qu'a t il de spécial? Mon poney est Obélix de la Sienne avec qui je joue depuis ma première année de minimes. Il m'appartient mais c’est l'ancien poney de Valentine Descamps . Sous la selle de Valentine, il avait déjà participé à deux Championnats d'Europe. Pour tout vous dire, je n'ai jamais rencontré de poney comme lui : il est vraiment très gentil, sur le plat au pas et au trot. Mais au galop, sur un terrain c'est un vrai guerrier qui donne tout pour son cavalier. Il est vraiment exceptionnel ! A quel poste joues- tu ? Sur le terrain j'aime jouer en attaque en tant que passeur et buteur. En défense, je joue en défense haute ou en mouche. Que retiens- tu de ton Championnat de France 2016 ? En fait, ce n'était vraiment pas un championnat comme les autres ! On a obtenu une deuxième place en Cadet Elite après des victoires contre Aramon et Entraygues .On a perdu la finale sur un très beau match contre St Lo. Ensuite est arrivée la sélection en Equipe de France : je ne pouvais pas vraiment rêver mieux ! Antoine Parmentier a été sélectionné avec moi. Je pense que tout le monde était content pour nous deux. Je ne les remercierai jamais assez pour tout ce que la famille, les copains, le club m'ont apporté au fil des années. As-tu un horse balleur préféré ? J 'aime beaucoup le jeu de Valentine Descamps et celui de Margaux Bouchery car elles ne lâchent jamais ! Comment envisages-tu ton Championnat du Monde ? Est ce que tu réalises ton bonheur d’y aller jouer ? Je pense que tout le monde va passer un très bon moment à Ponte de Lima. Je réaliserai vraiment ce qui m’arrive quand je porterai le maillot de l'Equipe de France. Ca va être une grande expérience et je compte bien en profiter à fond ! Aimerais-tu rajouter quelque chose? Je voudrais remercier mon père qui m'a toujours accompagné, Dominique Bouchery de Meurchin, mon coach Sylvain, Luc Lgr - Luc Laguerre, Jean-Yves Gautier , et toutes les personnes qui m'ont soutenues ! Bien sur, je n'oublie pas Ma Famille qui m'a été d'un grand soutien tout au long de ces années. Merci Gauthier pour ta spontanéité et à très bientôt sur les terrains. Hélène des Ecuries Du Pato Sylvain Tollot, Dominique Bouchery, Astrid Christophe Bougaut , Isabelle Bellache, Jean Pierre Tatincloux Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.com www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédits photos : Jean Pierre Tatincloux, Pauline Blanchard
helene33660's insight:
Gauthier Tatincloux, cadet sélectionné en Equipe de France a accepté de parler de lui.

 Bonjour Gauthier, Tout d’abord, félicitations pour ta sélection en Equipe de France et je te remercie de répondre à ces quelques questions…

Comment as-tu appris la nouvelle de cette sélection ? J'étais en train d'attendre l'annonce de la sélection avec mes coéquipiers de Meurchin / Hem sur le côté de la carrière de la remise des prix quand Raphaël Dubois a pris la parole.. On ne peut jamais dire qu'on s'attend à ce genre de chose mais au moment où notre nom est prononcé, ce n'est que du bonheur !

Quel est ton ton parcours équestre? J'ai commencé l'équitation tout petit, car mon père avait un centre équestre dans le Nord. J'ai pratiqué deux disciplines : le CSO dans lequel j'ai fait les épreuves jusqu'à As Elite l'année dernière et le horse ball. J'ai commencé les matchs de horse ball à Meurchin en 2010, coaché par Sylvain Tollot qui ne m’a pas lâché depuis ces années.

 Comment es- tu arrivé à ce niveau ? Comme je le disais, j'ai monté de catégories au fur et mesure des années jusqu'à la catégorie cadet élite que j'ai rejoint en 2014. J'ai fait deux stages de pré sélection en 2014 et en 2015 où j'ai pu remarquer que rien n'était joué à l'avance et qu'il fallait donner le meilleur de soi même jusqu'au bout.
Cette année je me suis concentré sur mon objectif qu'était le Championnat de France avec Meurchin. J'ai travaillé toute l'année avec Obélix, mon poney, afin de donner le meilleur de nous-mêmes au Grand Tournoi et d’essayer de décrocher ma place dans la sélection de l'Equipe de France.

 Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et école? En quelle classe es–tu ? Je suis en 1ère S, mais j'arrive à gérer mon temps d'entraînement à cheval et mes cours. Bref, ça ne pose pas trop de problème.

Parle nous de ton poney ? Qu'a t il de spécial? Mon poney est Obélix de la Sienne avec qui je joue depuis ma première année de minimes. Il m'appartient mais c’est l'ancien poney de Valentine Descamps . Sous la selle de Valentine, il avait déjà participé à deux Championnats d'Europe. Pour tout vous dire, je n'ai jamais rencontré de poney comme lui : il est vraiment très gentil, sur le plat au pas et au trot. Mais au galop, sur un terrain c'est un vrai guerrier qui donne tout pour son cavalier. Il est vraiment exceptionnel !

A quel poste joues- tu ? Sur le terrain j'aime jouer en attaque en tant que passeur et buteur. En défense, je joue en défense haute ou en mouche.

Que retiens- tu de ton Championnat de France 2016 ?
 En fait, ce n'était vraiment pas un championnat comme les autres ! On a obtenu une deuxième place en Cadet Elite après des victoires contre Aramon et Entraygues .On a perdu la finale sur un très beau match contre St Lo. Ensuite est arrivée la sélection en Equipe de France : je ne pouvais pas vraiment rêver mieux ! Antoine Parmentier a été sélectionné avec moi. Je pense que tout le monde était content pour nous deux. Je ne les remercierai jamais assez pour tout ce que la famille, les copains, le club m'ont apporté au fil des années.

 As-tu un horse balleur préféré ? J
'aime beaucoup le jeu de Valentine Descamps et celui de Margaux Bouchery car elles ne lâchent jamais !

 Comment envisages-tu ton Championnat du Monde ?
Est ce que tu réalises ton bonheur d’y aller jouer ? Je pense que tout le monde va passer un très bon moment à Ponte de Lima. Je réaliserai vraiment ce qui m’arrive quand je porterai le maillot de l'Equipe de France. Ca va être une grande expérience et je compte bien en profiter à fond !

Aimerais-tu rajouter quelque chose?
 Je voudrais remercier mon père qui m'a toujours accompagné, Dominique Bouchery de Meurchin, mon coach Sylvain, Luc Lgr - Luc Laguerre, Jean-Yves Gautier , et toutes les personnes qui m'ont soutenues ! Bien sur, je n'oublie pas Ma Famille qui m'a été d'un grand soutien tout au long de ces années.

Merci Gauthier pour ta spontanéité et à très bientôt sur les terrains.
Hélène des Ecuries Du Pato

Sylvain Tollot, Dominique Bouchery, Astrid Christophe Bougaut , Isabelle Bellache, Jean Pierre Tatincloux Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.com www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédits photos : Jean Pierre Tatincloux, Pauline Blanchard
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Horse ball : les cavalières de Bel Air

Horse ball : les cavalières de Bel Air | horse ball | Scoop.it
Empty description
helene33660's insight:
Chazey, J- 2… Manon Claude, cavalière de BEL AIR, nous présente son équipe qualifiée en AEF. Les Cavaliers de Bel Air

Bonjour Manon, pourriez-vous présenter les cavalières de votre équipe, Les féminines de Bel-air ? Nous sommes une équipe de 5 filles : N°1 : Pauline Scaccia Pauline avec Virgule Tiepy N°3 : Chloé Hatrisse avec Sendorio N°4 : CLAUDE Manon avec Vog de la Violette N°5 et capitaine de notre formation : Mélanie Reward Siest avec Looking For Reward N°6 : DIER Fanny avec Quoi Fanny Reid Nous emmènerons également un 6e cheval sur chaque week-end du championnat au cas où il y aurait un quelconque problème. Nous sommes coachées par SIEST Patrice. Puis, derrière nous, on retrouve nos familles, amis et sponsors locaux qui nous suivent dans cette aventure et nous apportent aide et soutien sur chacune de nos sorties horse-ball. Nous les remercions énormément.

 Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? Comment vous préparez vous ? Hormis Nancy qui était loin en tête du championnat de Lorraine, la suite du classement était très serrée. Les qualifications pour l’AEF se sont jouées sur la dernière journée, où nous avons gagné face aux filles de Nancy ! Jusque-là elles étaient invaincues en Lorraine... Cette victoire nous a permis de gagner notre ticket pour les AEF. Pour ce qui est de notre préparation et de celle de nos chevaux, un entrainement individuel a été ajouté à notre entrainement collectif.

Est-ce votre première participation en AEF ? Pourriez-vous nous dire quelques mots de votre parcours. Aviez- vous un objectif défini ? Etes- vous surprises de votre qualification ? L’avez-vous fêtée ? Certaines filles de l’équipe ont déjà participé à l’AEF, il y a 2 ans. Mais depuis, une nouvelle équipe s’est mise en place, avec l’arrivée de nouvelles joueuses. En ce qui concerne notre saison, nous n’avions pas d’objectif défini, si ce n’est de sortir des matchs à la hauteur de nos compétences et évidemment de s’amuser. Aimant toutes la compétition, la qualification pour les AEF était donc très bien venue pour clôturer la saison régionale.

 Comment imaginez-vous ce championnat AEF ? Selon vous, quelles sont les équipes favorites ? Si je vous dis, ‘ montée en pro élite féminin.. que me répondez-vous ? Le championnat AEF sera évidemment différent du championnat lorrain. Toutes les équipes présentes dans cette catégorie ont gagné leur ticket pour ce 2e niveau français. En qui concerne les favorites, nous voyons bien Nancy – Rives de Meurthe. Une équipe très sympathique de chez nous, composée de filles à fort potentiel qui vont essayer de regagner leur place en PEF. Pour notre équipe, viser la PEF ainsi que podium seraient ambitieux. Dans un premier temps, nous sommes là principalement pour accumuler un maximum d’expérience.

 Quels seront vos deux premiers adversaires ? Qu’en pensez- vous ? Avez-vous pensé à leurs points faibles ? Leurs points forts ? Nos premiers adversaires seront SCEA château d'hem équitation-Officiel et Blanquefort Horse Ball

Quels que soient les adversaires que nous allons rencontrer, nous aborderons tous nos matchs dans le même état d’esprit, qui est de jouer à notre meilleur niveau tout en essayant d’améliorer notre jeu.

 Avez-vous quelque chose à ajouter ? Merci pour tout, et nous souhaitons un bon championnat à toutes les équipes. Merci Manon, Bon championnat à Bel air et à très bientôt. Hélène Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Horse ball à Blanquefort avec Nicolas Gueroult

Horse ball à Blanquefort avec Nicolas Gueroult | horse ball | Scoop.it
AEF - CHAZEY 2016 Ce matin, c’est Nicolas Guéroult , coach de Blanquefort, qui nous parle de ses cavalières, qualifiées en AEF. Bonjour Nicolas. Peux- tu présenter les cavalières de ton équipe ? Bonjour, Notre équipe est composée de 7 joueuses. 3 d’ entre elles étaient déjà présentes la saison dernière : - Cécile Pinquié, Cécile Pqé notre Capitaine, sur Maresbella - Alexia Guéroult sur Qualedonie - Marine Urcun sur Becqualot Nous nous sommes renforcés avec 2 arrivées : - Marie Benoit sur Loîse - Charlotte Simonet sur Nova Forest Enfin, deux jeunes joueuses de notre équipe cadet complètent l’équipe : - Lea Feuvrier sur Paprika el driss - Clara Chateausur Drumcong Rail J ai le privilège d être l’entraîneur de cette équipe. Nos supporters sont tous ceux qui nous aiment, nous suivent, et surtout nous aident à réaliser notre passion J’ai une devise mais qui tient plus de mon sentiment personnel : « Être conscient et utiliser chacune de nos qualités au maximum », et aussi une seconde : « Ce qui nous rendra plus fort c'est aussi de connaître nos faiblesses ». Quels sont les supports de communication que vous utilisez ? Une page Facebook " Blanquefort Horse Ball" rassemble toutes les infos et résultats des équipes. Il y a aussi le site internet de notre club de la Société Hippique de Blanquefort. Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? Comment vous êtes vous préparés ? Les filles répondent présentes aux entraînements, elles gardent le cap dans les bons moments mais aussi se remettent en question dans la difficulté. Ce qui me plait, c'est qu'elles sont toutes exigeantes envers elles-mêmes et fournissent les efforts pour être meilleures ensemble. Nous avons connu une période compliquée cet hiver, pendant lequel nous nous sommes très peu entraînés. Aujourd'hui, nous avons rattrapé une partie de notre retard. Côté résultats, nous sommes contents, car nous avons gagné toutes nos rencontres, en conservant l’assise défensive des saisons précédentes. Malheureusement, nous avons eu trop peu de matchs de qualif dans notre poule pour avoir des certitudes sur nos capacités offensives et sur le jeu que nous voulons mettre en place. Chazey sera un bon révélateur de notre niveau. Est-ce votre première participation en AEF ? C’est la première participation en AEF pour une équipe féminine de Blanquefort et je suis très fier de mes filles qui sont arrivées à cela !! Certaines joueuses ont un passé dans d'autres catégories, mais ça c'est le passé. Comme je l’ai dit plus haut, durant cette saison, notre parcours fut un peu morcelé. Maintenant notre objectif de saison était d'obtenir cette place en AEF. Objectif atteint ! De là à prédire ce que l'on y fera... on verra bien... Déjà mesurer la chance que l'on a d’y être puis prendre beaucoup de plaisir de jouer à ce niveau. Nous avons fêté cette place autour d'une bière et d'une pizza au chèvre émoticône wink Comment imaginez -vous ce championnat AEF ? Selon vous, quelles sont les équipes favorites ? Pensez- vous monter sur le podium ? Si je vous dis, ‘ montée en pro elite féminin.. que me répondez vous ? Très honnêtement je ne sais pas. Tous les ans, on entend des critiques sur les diverses catégories mais mieux vaut ne pas s'y attarder. Ce que je souhaite, c'est de voir et de participer a de belles rencontres sportives dans l’esprit et le respect du jeu. C'est aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes évoluant dans d autres régions et partager notre passion commune sur et en dehors des terrains. Pour ce qui est du podium, nous serions les plus heureux du monde, mais avant cela il y a 7 matchs à jouer avant d y penser… L’équipe favorite.... Ecole Equitation des Rives de Meurthe -Nancy qui descend de PEF après y avoir passé de nombreuses saisons. Après, certainement celles qui seront les mieux en place avec des chevaux dressés et les équipes qui chercheront à faire moins de déchets que les autres Quant à la montée en PEF!!!?? C’est un autre monde qui n'est probablement pas encore pour nous. Je voudrais rajouter que l’idée de fermer l'AEF en Pro Féminine, l an prochain , est intéressante pour mieux préparer les équipes à une future montée en PEF. Quels seront vos deux premiers adversaires ? qu’en pensez- vous ? avez-vous pensé à leurs points faibles ? leurs points forts ? Nos deux adversaires à Chazey seront Miribel Horse Team et Les féminines de Bel-air . Miribel nous est totalement inconnu mais gagne certainement à l être puisqu’elles se sont qualifiées dans la catégorie. Bel Air Horseball est une équipe que nous avons rencontrée la saison dernière, à Cluny. Mais quelle maladresse ça serait de penser à leurs points faibles ou leurs points forts ! Chaque saison est un recommencement et chaque équipe évolue d’année en année. Avez-vous quelque chose à ajouter ? Merci Hélène, n’oublie pas la camera émoticône smile et... VIVEMENT CHAZEY !!!! Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Audrey Tkaczuk, Christian Bacot
helene33660's insight:
AEF - CHAZEY 2016

 Ce matin, c’est Nicolas Guéroult , coach de Blanquefort, qui nous parle de ses cavalières, qualifiées en AEF.

 Bonjour Nicolas. Peux- tu présenter les cavalières de ton équipe ? Bonjour, Notre équipe est composée de 7 joueuses. 3 d’ entre elles étaient déjà présentes la saison dernière : - Cécile Pinquié, Cécile Pqé notre Capitaine, sur Maresbella - Alexia Guéroult sur Qualedonie - Marine Urcun sur Becqualot Nous nous sommes renforcés avec 2 arrivées : - Marie Benoit sur Loîse - Charlotte Simonet sur Nova Forest Enfin, deux jeunes joueuses de notre équipe cadet complètent l’équipe : - Lea Feuvrier sur Paprika el driss - Clara Chateausur Drumcong Rail J ai le privilège d être l’entraîneur de cette équipe. Nos supporters sont tous ceux qui nous aiment, nous suivent, et surtout nous aident à réaliser notre passion J’ai une devise mais qui tient plus de mon sentiment personnel : « Être conscient et utiliser chacune de nos qualités au maximum », et aussi une seconde : « Ce qui nous rendra plus fort c'est aussi de connaître nos faiblesses ».

Quels sont les supports de communication que vous utilisez ? Une page Facebook " Blanquefort Horse Ball" rassemble toutes les infos et résultats des équipes. Il y a aussi le site internet de notre club de la Société Hippique de Blanquefort.

 Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? Comment vous êtes vous préparés ? Les filles répondent présentes aux entraînements, elles gardent le cap dans les bons moments mais aussi se remettent en question dans la difficulté. Ce qui me plait, c'est qu'elles sont toutes exigeantes envers elles-mêmes et fournissent les efforts pour être meilleures ensemble. Nous avons connu une période compliquée cet hiver, pendant lequel nous nous sommes très peu entraînés. Aujourd'hui, nous avons rattrapé une partie de notre retard. Côté résultats, nous sommes contents, car nous avons gagné toutes nos rencontres, en conservant l’assise défensive des saisons précédentes. Malheureusement, nous avons eu trop peu de matchs de qualif dans notre poule pour avoir des certitudes sur nos capacités offensives et sur le jeu que nous voulons mettre en place. Chazey sera un bon révélateur de notre niveau.

 Est-ce votre première participation en AEF ? C’est la première participation en AEF pour une équipe féminine de Blanquefort et je suis très fier de mes filles qui sont arrivées à cela !! Certaines joueuses ont un passé dans d'autres catégories, mais ça c'est le passé. Comme je l’ai dit plus haut, durant cette saison, notre parcours fut un peu morcelé. Maintenant notre objectif de saison était d'obtenir cette place en AEF. Objectif atteint ! De là à prédire ce que l'on y fera... on verra bien... Déjà mesurer la chance que l'on a d’y être puis prendre beaucoup de plaisir de jouer à ce niveau. Nous avons fêté cette place autour d'une bière et d'une pizza au chèvre émoticône wink

 Comment imaginez -vous ce championnat AEF ? Selon vous, quelles sont les équipes favorites ? Pensez- vous monter sur le podium ? Si je vous dis, ‘ montée en pro elite féminin.. que me répondez vous ?
Très honnêtement je ne sais pas. Tous les ans, on entend des critiques sur les diverses catégories mais mieux vaut ne pas s'y attarder. Ce que je souhaite, c'est de voir et de participer a de belles rencontres sportives dans l’esprit et le respect du jeu. C'est aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes évoluant dans d autres régions et partager notre passion commune sur et en dehors des terrains. Pour ce qui est du podium, nous serions les plus heureux du monde, mais avant cela il y a 7 matchs à jouer avant d y penser…
L’équipe favorite.... Ecole Equitation des Rives de Meurthe -Nancy qui descend de PEF après y avoir passé de nombreuses saisons. Après, certainement celles qui seront les mieux en place avec des chevaux dressés et les équipes qui chercheront à faire moins de déchets que les autres Quant à la montée en PEF!!!?? C’est un autre monde qui n'est probablement pas encore pour nous.
Je voudrais rajouter que l’idée de fermer l'AEF en Pro Féminine, l an prochain , est intéressante pour mieux préparer les équipes à une future montée en PEF.

Quels seront vos deux premiers adversaires ? qu’en pensez- vous ? avez-vous pensé à leurs points faibles ? leurs points forts ? Nos deux adversaires à Chazey seront Miribel Horse Team et Les féminines de Bel-air . Miribel nous est totalement inconnu mais gagne certainement à l être puisqu’elles se sont qualifiées dans la catégorie. Bel Air Horseball est une équipe que nous avons rencontrée la saison dernière, à Cluny. Mais quelle maladresse ça serait de penser à leurs points faibles ou leurs points forts ! Chaque saison est un recommencement et chaque équipe évolue d’année en année.

Avez-vous quelque chose à ajouter ? Merci Hélène, n’oublie pas la camera émoticône smile et... VIVEMENT CHAZEY !!!!

Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Audrey Tkaczuk, Christian Bacot
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Horse ball en Avignon AEF

Horse ball en Avignon AEF | horse ball | Scoop.it
Les cavalières d’Avignon se sont qualifiées pour l’AEF. Gildas Lefort, leur coach nous présente son équipe. 1) Bonjour Gildas. Que peux - tu nous dire de cette équipe ? Tout d’abord, ces joueuses évoluent ensemble depuis quelques années. L’équipe est composée de : 1 Marie CHAUVIN sur Miss Mills, Capitaine de la formation 2 Chloé LEFORT sur Mick Jimka 3 Olivia PEREZ sur PAZKO 4 Mireille LEFORT sur Thé Au jardin (Mais on préfère l’appeler Kwazerba…) 5 Mathilde LEFORT sur Planète Azur et de moi-même, Gildas LEFORT, le Coach . Si besoin, cette équipe sera complétée par des filles évoluant dans l’équipe CLUB de Fournes. Nous n’avons ni devise ni cri de ralliement qui sont sans aucun doute à trouver… mais nous préférons le plaisir du moment en toute simplicité… En ce qui concerne les supporters, quelques fidèles amis et les parents se mobilisent pour que tout soit possible. 2) Avez-vous un site ou une page fb dédiée à votre équipe ? Des amis partagent parfois de belles photos mais c’est encore une chose à construire… Marie est notre « responsable LOOK » et les grandes décisions sont prises ensemble… en direct ! 3) Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? L’année dernière, nous avons gagné la finale de l’amateur 1 dans un duel avec une équipe de notre région (Sud Est). De fait, la région a gagné 2 places de qualification. Mais notre équipe a changé de structure cet été. Or le règlement accorde les quotas régionaux aux clubs et non aux joueurs (euses) : La région a donc perdu une place en AEF. Cette saison, nous gagnons au final cette place après deux rencontres très serrées contre les équipes des ELFES, puis de GRANS : 1 but d’écart à chaque fois… Nous imaginons la frustration que peuvent avoir les filles de ces deux formations, face à la perte de cette deuxième place à ce niveau de la compétition… Je dois ajouter que le système sportif retenu dans notre région n’a permis à l’équipe de participer qu’à 4 rencontres dont une gagnée… par forfait. 4) Est-ce votre première participation en AEF ? Comment avez-vous fêté cela ? La plupart des filles ont gravi en quatre ans tous les échelons, depuis le critérium pour arriver à ce niveau de compétition. C’est signe d’une certaine détermination… Certaines ont eu un parcours qui les a amenées à participer à des compétitions en AEF ou en PE. Toutes ont déjà expérimenté le plaisir de Podiums en catégories Jeunes ou autres. La caractéristique que nous retiendrons est l’évolution du groupe des dernières années… L’accession à l’AEF était l’objectif affirmé de ce début de saison. Nous avons fêté cela avec humilité… 5) Comment imaginez-vous ce championnat AEF ? Si je vous parle de « montée en Pro Elite Féminin, que me répondez vous ? Pour le coach, c’est déjà une histoire vécue… avec un autre groupe. Pour les filles c’est une occasion d’acquérir de l’expérience. Les matchs seront abordés avec sérieux les uns après les autres, mais nous sommes conscients de notre manque d’expérience. Mais sur un championnat, tout est possible ! Concernant un podium ou une montée en PRO, c’est une autre histoire ! 6) Quels seront vos deux premiers adversaires ? qu’en penses- tu ? Barneville : Un club qui a déjà une expérience en PEF. Beaucoup de respect pour Nadine qui sait mener sa barque. La Galopade: Nous connaissons moins mais c’est aussi un club qui fonctionne bien dans le Horse Ball avec une cavalerie dynamique. L’analyse est courte… mais nous n’avons que peu d’informations et beaucoup de respect. 7) As- tu quelque chose à ajouter ? Rien pour notre défense ! Notre souhait est de trouver un maximum de plaisir dans ce championnat et de gagner en expérience. Le parcours de chaque fille du groupe ne s’en trouvera que plus ouvert ! Merci beaucoup, et à bientôt. Hélène des Ecuries du Pato Au plaisir… Pour l’équipe, Gildas LEFORT Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Christophe Olivié
helene33660's insight:
Les cavalières d’Avignon se sont qualifiées pour l’AEF. Gildas Lefort, leur coach nous présente son équipe.

 1) Bonjour Gildas. Que peux - tu nous dire de cette équipe ? Tout d’abord, ces joueuses évoluent ensemble depuis quelques années. L’équipe est composée de : 1 Marie CHAUVIN sur Miss Mills, Capitaine de la formation 2 Chloé LEFORT sur Mick Jimka 3 Olivia PEREZ sur PAZKO 4 Mireille LEFORT sur Thé Au jardin (Mais on préfère l’appeler Kwazerba…) 5 Mathilde LEFORT sur Planète Azur et de moi-même, Gildas LEFORT, le Coach . Si besoin, cette équipe sera complétée par des filles évoluant dans l’équipe CLUB de Fournes. Nous n’avons ni devise ni cri de ralliement qui sont sans aucun doute à trouver… mais nous préférons le plaisir du moment en toute simplicité… En ce qui concerne les supporters, quelques fidèles amis et les parents se mobilisent pour que tout soit possible.

 2) Avez-vous un site ou une page fb dédiée à votre équipe ? Des amis partagent parfois de belles photos mais c’est encore une chose à construire… Marie est notre « responsable LOOK » et les grandes décisions sont prises ensemble… en direct !

3) Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? L’année dernière, nous avons gagné la finale de l’amateur 1 dans un duel avec une équipe de notre région (Sud Est). De fait, la région a gagné 2 places de qualification. Mais notre équipe a changé de structure cet été. Or le règlement accorde les quotas régionaux aux clubs et non aux joueurs (euses) : La région a donc perdu une place en AEF. Cette saison, nous gagnons au final cette place après deux rencontres très serrées contre les équipes des ELFES, puis de GRANS : 1 but d’écart à chaque fois… Nous imaginons la frustration que peuvent avoir les filles de ces deux formations, face à la perte de cette deuxième place à ce niveau de la compétition… Je dois ajouter que le système sportif retenu dans notre région n’a permis à l’équipe de participer qu’à 4 rencontres dont une gagnée… par forfait.

 4) Est-ce votre première participation en AEF ? Comment avez-vous fêté cela ? La plupart des filles ont gravi en quatre ans tous les échelons, depuis le critérium pour arriver à ce niveau de compétition. C’est signe d’une certaine détermination… Certaines ont eu un parcours qui les a amenées à participer à des compétitions en AEF ou en PE. Toutes ont déjà expérimenté le plaisir de Podiums en catégories Jeunes ou autres. La caractéristique que nous retiendrons est l’évolution du groupe des dernières années… L’accession à l’AEF était l’objectif affirmé de ce début de saison. Nous avons fêté cela avec humilité…

 5) Comment imaginez-vous ce championnat AEF ? Si je vous parle de « montée en Pro Elite Féminin, que me répondez vous ? Pour le coach, c’est déjà une histoire vécue… avec un autre groupe. Pour les filles c’est une occasion d’acquérir de l’expérience. Les matchs seront abordés avec sérieux les uns après les autres, mais nous sommes conscients de notre manque d’expérience. Mais sur un championnat, tout est possible ! Concernant un podium ou une montée en PRO, c’est une autre histoire !

 6) Quels seront vos deux premiers adversaires ? qu’en penses- tu ? Barneville : Un club qui a déjà une expérience en PEF. Beaucoup de respect pour Nadine qui sait mener sa barque. La Galopade: Nous connaissons moins mais c’est aussi un club qui fonctionne bien dans le Horse Ball avec une cavalerie dynamique. L’analyse est courte… mais nous n’avons que peu d’informations et beaucoup de respect.

7) As- tu quelque chose à ajouter ? Rien pour notre défense ! Notre souhait est de trouver un maximum de plaisir dans ce championnat et de gagner en expérience. Le parcours de chaque fille du groupe ne s’en trouvera que plus ouvert !

Merci beaucoup,  et à bientôt. Hélène des Ecuries du Pato Au plaisir… Pour l’équipe, Gildas LEFORT Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Christophe Olivié
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

horse ball : AEF Julie Cottenye avec Chateau d'Hem

Horse ball : Julie Cottenye pour Château d'Hem Publié le 12 avril 2016 par Helene des Ecuries du Pato Horse ball : Julie Cottenye pour Château d'Hem Horse ball : Julie Cottenye pour Château d'Hem Je vous parlais de l’Amateur Elite féminin….. Les rencontres de ce circuit fermé débuteront les 23 et 24 avril prochains, à Chazey sur Ain…

Aujourd’hui, Julie Cottenye nous présente avec un grand plaisir son équipe : HEM Je vous livre la devise de Sophie :"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible." 1) Pourriez- vous nous présenter les membres de votre équipe ? Nous sommes une équipe de copines et de très grandes compétitrices composée de : Sarah Mejeddar sur Body du Reverdi, Sophie Thoeye sur Queen Riv, Julie Cottenye sur Alcama, Laëtitia Douay – notre capitaine - sur Great Pecable, Pauline Coutant sur Wipchip, Justine Fourdinier Vandewalle sur Grimilier et de Natasha Goldsmith sur Ircame. Notre coach est Gregoire Choquel, jeune joueur de Pro Elite de Hem.
 Tout au long de notre saison, nous sommes soutenues par les membres de notre club, sans oublier notre sponsor "Caval'Team nous suit dans cette belle aventure depuis 2 ans. Sophie Thoeye, Sarah Mejeddar, Julie Cottenye, Laëtitia Douay, Pauline Coutant, Justine Fourdinier, Natasha Goldsmith, Grég Chql, SCEA château d'hem équitation-Officiel et Justine Vandewalle 2) Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? La phase de qualification s'est très bien déroulée malgré l'intégration de nouvelles joueuses au sein de notre collectif et de 4 nouveaux chevaux qui commençaient le horseball cette année. Il ne faut pas oublier que le travail de nos chevaux est un élément incontournable c’est pourquoi, nous les avons tout d'abord intégrés pour qu'ils apprennent rapidement et correctement. C’est seulement ensuite que nous avons pu travailler notre collectif qui a lui aussi évolué cette année. Pour cette fin de saison, nous allons intensifier notre préparation. Grégoire, notre coach, est de plus en plus exigeant sur les entraînements. Au final, cavalières et chevaux sont prêts pour ce nouveau challenge qui débute ! 3) Est-ce votre première participation en AEF ? Non, cette année c'est notre deuxième saison en AEF. En 2014, nous avions pu atteindre cette catégorie grâce à notre première place en amateur 1. Mais cette année, nous sommes agréablement surprises par cette seconde qualification en AEF, car nous mettions en route 4 jeunes chevaux, ce qui est toujours compliqué. On peut dire que nous avons réussi notre challenge. Nous sommes premières de notre championnat régional sans aucune défaite à ce jour. Ceci dit, cette deuxième partie de saison va être beaucoup plus compliquée, même si nos jeunes chevaux sont maintenant au niveau et que l'équipe a acquis un très bon collectif. L’an passé, nous visions le maintien… cette année, l'objectif est tout à fait différent : Nous visons le podium ! Nous travaillons pour cela depuis septembre dernier ! Nous avons fêté cette première étape franchie, mains maintenant tous nos regards se tournent vers la catégorie Pro…qui ouvre ses portes. 4) Comment imaginez-vous ce championnat AEF ? Le championnat sera bien sûr compliqué car c'est un tout autre niveau que le niveau régional. Nous prendrons les équipes les unes après les autres pour pouvoir travailler et jouer notre jeu, pour nous amener à des victoires. Le podium est bien-sûr notre objectif premier, maintenant à nous de tout mettre en œuvre pour le réaliser. La "Montée en PEF" est bien-sûr un rêve pour toute notre équipe. Atteindre ce niveau est l'objectif de tous joueurs. Nous verrons si cette année le championnat AEF nous le permet. Cette catégorie reine nous met des étoiles plein les yeux ! 5) Quels seront vos deux premiers adversaires ? Toutes les équipes sont nos premiers adversaires. Certaines équipes nous sont inconnues et d'autres sont d'anciennes adversaires. Nous avancerons match après match. Pour nous, rien n'est impossible tout est question de travail et de lucidité. 6 ) Avez-vous quelque chose à ajouter ? Merci de vous intéresser à cette catégorie dont on parle très peu ! Merci beaucoup ! Merci de ton accueil, Julie… A très bientôt sur les terrains… Hélène des Ecuries du Pato Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Box Protex, Sophie Thoeye, Joëlle Cottenye-Fastier et Lou Baës
helene33660's insight:
Horse ball : Julie Cottenye pour Château d'Hem Publié le 12 avril 2016 par Helene des Ecuries du Pato Horse ball : Julie Cottenye pour Château d'Hem Horse ball : Julie Cottenye pour Château d'Hem Je vous parlais de l’Amateur Elite féminin….. Les rencontres de ce circuit fermé débuteront les 23 et 24 avril prochains, à Chazey sur Ain… Aujourd’hui, Julie Cottenye nous présente avec un grand plaisir son équipe : HEM Je vous livre la devise de Sophie :"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible." 1) Pourriez- vous nous présenter les membres de votre équipe ? Nous sommes une équipe de copines et de très grandes compétitrices composée de : Sarah Mejeddar sur Body du Reverdi, Sophie Thoeye sur Queen Riv, Julie Cottenye sur Alcama, Laëtitia Douay – notre capitaine - sur Great Pecable, Pauline Coutant sur Wipchip, Justine Fourdinier Vandewalle sur Grimilier et de Natasha Goldsmith sur Ircame. Notre coach est Gregoire Choquel, jeune joueur de Pro Elite de Hem. Tout au long de notre saison, nous sommes soutenues par les membres de notre club, sans oublier notre sponsor "Caval'Team nous suit dans cette belle aventure depuis 2 ans. Sophie Thoeye, Sarah Mejeddar, Julie Cottenye, Laëtitia Douay, Pauline Coutant, Justine Fourdinier, Natasha Goldsmith, Grég Chql, SCEA château d'hem équitation-Officiel et Justine Vandewalle 2) Comment s’est déroulée votre phase de qualification ? La phase de qualification s'est très bien déroulée malgré l'intégration de nouvelles joueuses au sein de notre collectif et de 4 nouveaux chevaux qui commençaient le horseball cette année. Il ne faut pas oublier que le travail de nos chevaux est un élément incontournable c’est pourquoi, nous les avons tout d'abord intégrés pour qu'ils apprennent rapidement et correctement. C’est seulement ensuite que nous avons pu travailler notre collectif qui a lui aussi évolué cette année. Pour cette fin de saison, nous allons intensifier notre préparation. Grégoire, notre coach, est de plus en plus exigeant sur les entraînements. Au final, cavalières et chevaux sont prêts pour ce nouveau challenge qui débute ! 3) Est-ce votre première participation en AEF ? Non, cette année c'est notre deuxième saison en AEF. En 2014, nous avions pu atteindre cette catégorie grâce à notre première place en amateur 1. Mais cette année, nous sommes agréablement surprises par cette seconde qualification en AEF, car nous mettions en route 4 jeunes chevaux, ce qui est toujours compliqué. On peut dire que nous avons réussi notre challenge. Nous sommes premières de notre championnat régional sans aucune défaite à ce jour. Ceci dit, cette deuxième partie de saison va être beaucoup plus compliquée, même si nos jeunes chevaux sont maintenant au niveau et que l'équipe a acquis un très bon collectif. L’an passé, nous visions le maintien… cette année, l'objectif est tout à fait différent : Nous visons le podium ! Nous travaillons pour cela depuis septembre dernier ! Nous avons fêté cette première étape franchie, mains maintenant tous nos regards se tournent vers la catégorie Pro…qui ouvre ses portes. 4) Comment imaginez-vous ce championnat AEF ? Le championnat sera bien sûr compliqué car c'est un tout autre niveau que le niveau régional. Nous prendrons les équipes les unes après les autres pour pouvoir travailler et jouer notre jeu, pour nous amener à des victoires. Le podium est bien-sûr notre objectif premier, maintenant à nous de tout mettre en œuvre pour le réaliser. La "Montée en PEF" est bien-sûr un rêve pour toute notre équipe. Atteindre ce niveau est l'objectif de tous joueurs. Nous verrons si cette année le championnat AEF nous le permet. Cette catégorie reine nous met des étoiles plein les yeux ! 5) Quels seront vos deux premiers adversaires ? Toutes les équipes sont nos premiers adversaires. Certaines équipes nous sont inconnues et d'autres sont d'anciennes adversaires. Nous avancerons match après match. Pour nous, rien n'est impossible tout est question de travail et de lucidité. 6 ) Avez-vous quelque chose à ajouter ? Merci de vous intéresser à cette catégorie dont on parle très peu ! Merci beaucoup ! Merci de ton accueil, Julie… A très bientôt sur les terrains… Hélène des Ecuries du Pato Les Ecuries du Pato www.ecuriesdupato.over-blog.com https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato crédit photo : Box Protex, Sophie Thoeye, Joëlle Cottenye-Fastier et Lou Baës
more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Confidences aux ecuries. chapitre 5

Chapitre 5 - CONFIDENCES aux Ecuries du Pato

Publié le 1 août 2015 par Helene des Ecuries du Pato

Fin du chapitre 4

En quelques minutes, sous l’œil attentif de Diego, la partie s’engage. Les enfants sont aux anges. Parfois les passes manquent de précision. La balle ne franchit pas souvent le cerceau, mais dans tout le manège résonnent les rires des enfants. Soudain, une voix grave retentit : c’est Fred …

—Mais qu’est ce que c’est que ce vacarme ? hurle t-il pour se faire entendre. Je ne peux même plus travailler !

Il s’approche. Ses yeux s’attardent sur chacun des cavaliers.

—C’est quoi cette nouvelle manière de monter ? N’avez-vous jamais appris à chausser correctement vos étriers ? gronde t-il avant de disparaitre vers la sellerie.

Chapitre 5 – Confidences

Les reproches de Fred n’ont pas terni la joie des enfants qui sortent réjouis de leur premier entrainement de horse ball.

—J’ai adoré ! commente Rémy. Alex, as-tu vu comment je ramasse la balle ? Et même toi, Paco, ça se voit que tu as fait du basket ! Ton ballon file direct dans le but.

Le jeune cavalier, si discret, sourit aux anges et fait mine de marquer un autre panier.

—Malgré ce qu’en pense papa, dit Alex pensif, c’est un sport où il est important d’être bon cavalier. Le dressage doit être bien plus important que l’on ne croit.

—Tu as tout à fait raison ! intervient Diego qui passe les bras chargés de tapis. Si ça vous plait tant que cela, j’aurai un beau projet à vous proposer. On en reparle d’ici la fin de la semaine.

Les enfants sont intrigués.

— Allez, dis- nous ! supplie d’une voix douce Thildou.

— Non non, pas encore. Faisons encore quelques entrainements et on verra…

— T’es pas marrant ! réplique Pablo, qui connaissant son père sait qu’il ne dira rien de plus. En tout cas, c’est un sport génial et j’ai hâte de recommencer.

Après avoir déshabillé les poneys, les garçons les emmènent à la douche tandis que les filles rangent soigneusement leur matériel. Thildou lave le mors de pistache et Paola met à sécher les bandes de polo qui protégeaient les membres de Loïse.

—Il me fait un peu peur, ton père. Comme il a l’air très sévère ! dit elle à son amie.

Thildou essaye de temporiser :

— Il ne faut pas t’inquiéter, tu sais. Mon papa est un peu soupe au lait, comme le dit maman… Il fronce souvent les sourcils, mais ca ne dure jamais très longtemps. Il est toujours occupé par ses chevaux, ses livres. Il a horreur des cavaliers qui ne respectent pas leur monture. C’est sa plus grande crainte ! Moi non plus, je n’aime pas quand il crie. Tu verras, quand nous monterons avec lui, nous entendrons les mouches voler, tant c’est sérieux. Ça n’a rien à voir avec la reprise de horse ball. Qu’est ce qu’on s’est amusé aujourd’hui !

Le mors propre de Pistache est maintenant rangé à coté de la selle. Thildou promène son regard autour de la sellerie et s’arrête sur un tapis trainant sur le sol.

—C’est celui de Rémi. Si papa le voit, il va hurler dit- elle en le ramassant. Ah ce frère ! Il ne range jamais rien. Heureusement que je suis là soupire t-elle. Elle sait qu’elle est indispensable à son jumeau… qui en profite bien.

—Tu as des frères, toi, Paola ?

—Non, non, je suis fille unique

—Et ton père, il est comment ?

Le dos de Paola se voute comme si un poids alourdissait subitement ses épaules.

— Je ne sais pas, murmure t-elle.

— Comment ça tu ne sais pas ? Tu ne vois pas souvent ton père ?

—Je ne peux pas te répondre, parce que mon père,en fait, je ne le connais pas.

Thildou est déroutée par les propos de son amie. Pour elle, un papa peut être mort ou divorcé, comme celui de sa copine Anaïs… mais un papa inconnu n’entre pas dans sa vision du monde….

—Mais ta mère ?…..

Sa question est coupée par la voix de margaux qui les appelle :

— Les filles, pouvez- vous m’aider à préparer le mash des chevaux, s’il vous plait ? Les graines sont maintenant prêtes. A vous d’ajouter les pommes et les carottes.

Paola qui semble soulagée de cet intermède se dirige vers la cuisine

— Hum. Que ca sent bon, dit elle. Mais qu’est ce qu’un mash ?

— Tu n’en préparais pas ? questionne Mathilde. Le mash, les chevaux adorent ca. C’est pour les réhydrater après un bon entrainement. Il faut faire cuire de l’orge, du lin et de l’avoine pendant 3 heures ajoute t- elle heureuse de partager ses connaissances.

— Thildou, l’interrompt sa maman, il faut râper les pommes. Toi, Paola, peux- tu ajouter le verre de miel, d’huile et de bicarbonate ? Ne te brûle pas.

—Du bicarbonate ? dit Paola grimaçant.

— C’est très bon pour la digestion, explique Margaux en lui tendant le paquet. Mets en 5 cuillerées. Ca suffira ajoute t-elle alors que son téléphone vibre..

— C’est un peu gluant dit la cavalière qui remue le mélange. Tu es sure, Mathilde, qu’ils vont manger tout cela ?

—Oh que oui, d’autant que le mash ne se garde pas. Tout va être mangé ce soir… Tu verras, les poneys n’en laisseront pas une miette.

Téléphone à l’oreille, Babette s’éloigne en gesticulant. Dans le couloir, les garçons se font des passes avec le ballon de horse ball. Rémi s’écarte pour laisser passer sa mère. Pablo, à l’oreille fine, saisit au vol quelques mots venus d’ailleurs : Ushuaia, manchots, hacienda, …Il n’y prête aucune attention, car déjà le ballon atterrit entre ses mains... Stanley, caballero, …

Les fillettes, quant à elles, préparent les rations du soir. Thildou intriguée par les confidences de son amie reprend la conversation :

—…Mais ta mère, elle t’a dit quoi ?

—Pas grand-chose, sauf qu’elle était déjà enceinte quand elle est revenue de mission, et qu’elle n’avait pas réussi à retrouver son amoureux d’un soir.

—Mais, elle exagère, c’est ton père quand même.

Paola, le visage fermé, hausse les épaules. D’un pas alerte, Margaux revient vers elle, et lui tend son mobile :

—Paola, c’est ta maman. Elle veut te parler.

Dès les premiers mots, Paola devine les contrariétés de sa mère :

—Ma chérie, j’ai un imprévu : On doit recenser tous les Empereurs de l’île, et puis je dois régler quelques dossiers… Ca va me prendre plus de temps que prévu. Peux-tu rester quelques semaines chez ta marraine ?

Paola aimerait dire non, mais elle sent qu’elle n’a pas le choix, et puis aux écuries, elle y est bien.

— C’est d’accord maman. Ne t’inquiète pas. Je gère. Je t’aime, dit- elle en rendant le téléphone à Margaux qui acquiesce en souriant.

—Mais c’est génial s’écrie Pablo qui s’était rapproché. Comme ca doit être passionnant de soigner les manchots d’Ushuaia… avant de s’arrêter net, pensif, se demandant intérieurement quel lien peut relier les pingouins et les haciendas…

A suivre...

Retrouvez les aventures de Paola et de ses amis sur : www.ecuriesdupato.over-blog.com

 

Le chapitre 1 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2014/11/bienvenue-au-club-chapitre-1-revu.html

 

Le chapitre 2 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/04/chapitre-2-etrange-paola.html

 

Le chapitre 3 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/04/chapitre-3-3e-partie.html

 

Le chapitre 4 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/06/ecuries-du-pato-chapitre-4-complet-premier-entrainement.html

 

Le chapitre 5 : http://ecuriesdupato.over-blog.com/2015/07/chapitre-5-confidences-1ere-partie.html

 

Notre facebook : https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato

more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

horse ball 1938

horse ball 1938 | horse ball | Scoop.it
helene33660's insight:
photo de Horse ball à l'ancienne

Publié le 8 juillet 2015 par helene33660

J'ai découvert cette vieille photo.. qui pourrait me renseigner sur elle ? n'hésitez pas à me contacter... Merci

Publié dans coup de coeur

photo de Horse ball à l'ancienne

Publié le 8 juillet 2015 par helene33660

J'ai découvert cette vieille photo.. qui pourrait me renseigner sur elle ? n'hésitez pas à me contacter... Merci

Publié dans coup de coeur

more...
No comment yet.
Scooped by helene33660
Scoop.it!

Ecuries du pato : premier entrainement. chap 4

Ecuries du pato : premier entrainement. chap 4 | horse ball | Scoop.it
helene33660's insight:

          Les écuries du pato…

 

Chapitre 4  -  Premier entrainement

 

 

          Pour commencer, dit Diego  qui se veut pédagogue, le horse-ball  est  une discipline  équestre qui se développe de plus en plus.

—Je sais, je sais s’écrie Rémy.  J’ai surfé ce matin sur ma tablette. Tout est marqué dans Wikipédia.  Les joueurs ont même un  site sur lequel  on retrouve leurs championnats et tout le matériel nécessaire…. Et puis, on est Champions du Monde… whaouuuuu

—Tout doux, tout doux reprend Diego,  tu dis vrai, mais avant de devenir champions voyons d’abord comment on y joue.

—Facile ! continue Rémi, en se saisissant  du ballon à 6 anses qu’a ramené le moniteur… On se fait des passes avec le ballon et on va le lancer  dans le panier des adversaires. L’équipe qui a marqué le plus de buts gagne le match. Rémy fait mine de lancer un ballon vers le fond de la carrière, un grand sourire aux lèvres.

— Mais il est où, ce panier, demande Thildou inquiète ?

— Regarde au fond du terrain. Ne vois- tu rien de nouveau dit son jumeau ?

     Thildou se tourne :

—C’est ce cerceau accroché au piquet ? s’étonne t-elle.

— Exact  dit Diego. J’ai installé une potence et pour le moment nous utiliserons cet anneau de barrique récupéré dans le chai de notre voisin.

—Plutôt artisanal se moque Rémi. Sur le site d’horse ball ce sont des vrais buts…

—Mais c’est  trop haut, commente d’une voix plaintive  Thildou. Je ne vais jamais y arriver. Et comment lancer ce drôle de ballon, alors qu’on tient ses rênes ? C’est impossible continue t-elle…

—Ne t’inquiète pas, réplique  Diego, on n’y est pas encore…. Avez-vous vu  comment  vos poneys  étaient harnachés ?  Regardez les étriers : ils sont reliés par une lanière de cuir. C’est la sangle de ramassage. Elle vous permettra de vous pencher jusqu’au sol sans tomber.

—On devra aussi raccourcir nos rênes intervient Rémi… Il faut faire un nœud !

— C’est vrai !  acquiesce son moniteur, mais avant tout,   commencez  par détendre  vos poneys. Plus ils seront échauffés, moins ils se blesseront… Allez, en selle la troupe !

 

          Rémy et ses amis se répartissent dans le manège. Après avoir marché quelques minutes, Alex demande à Kaliche qu’il affectionne tant de partir au trot puis de galoper.

          Au fond de la carrière,  Paola  relâche  progressivement ses rênes. Elle demande  à Loïse d’étendre son encolure. C’est sa première reprise sur le dos de la ponette grise. Toutes deux sont très concentrées. Paco, quant à lui conduit Chef de File tout en douceur.

—Marche sur des courbes plus serrées ! ordonne  son père qui le suit de ses yeux attentifs.

          Puis, Diego rassemble les cavaliers, noue les rênes de chacun, avant de continuer.

— Vous allez maintenant  marcher puis trotter sans tenir vos rênes. Le horse ball  est un sport d’équilibre et vous aurez besoin de vos mains pour faire vos passes.  Thildou n’est pas rassurée…

— Allez ! Lâche  une main, Mathilde, puis l’autre ! Aie confiance en ton poney !

—Plus haut Paola ! Très bien  Paco …

          Peu à peu, les enfants se libèrent et bientôt trottent sans se raccrocher à leurs précieuses rênes.

— Rémy, suis le mouvement de ton poney, intervient le moniteur.

— Alex, détends toi, aligne tes talons avec ton bassin.

— Paco, prends garde, fixe ton bas de jambes ou…

           Trop tard, le jeune cavalier a perdu l’équilibre.  Thildou éclate de rire suivie des autres adolescents. La benjamine du club apprécie beaucoup le jeune Paco qu’elle considère comme un troisième frère.

— Pas de bleu ? dit son père en l’aidant à se relever. Tu régaleras des copains d’un gâteau…

Le visage de Paco s’éclaircit d’un grand sourire tandis qu’Alex lui envoie  un clin d’œil.

—Ce n’est pas tout, reprend Diego. Il faudrait peut être toucher la balle.  Un drôle de ballon navigue entre ses mains. Il est entouré de  six anses de cuir.   

—  Ca a bien changé ! dit Rémy… j’imagine la tête de Thildou si elle devait jouer avec un canard enfermé dans un panier en osier…. C’est ainsi que les Argentins jouaient à l’origine.

— Tout évolue ! répond Alex moqueur. Mais, ce  n’est pas la peine d’écœurer Thildou !

          La fillette ne peut s’empêcher de grimacer.…

— Placez -vous les uns à coté des autres,  continue Diego.  D’abord Kaliche, puis Kéloïa, Loïse, Chef de file puis Elégant. A mon signal, vous marcherez au pas et vous vous mettrez debout sur vos étriers et vous passerez le ballon à votre voisin!

          Alex s’empare  aussitôt de la balle, la lance à son frère  qui la transmet à Paola qui la donne à Paco qui la dépose dans les mains de Thildou.

— Erreur ! Intervient Diego. La balle ne se donne pas, elle se lance ! Recommencez donc, en espaçant vos montures.

          A nouveau la balle circule. Inquiète,  Thildou fixe le panier  fixé au bout du manège.  Ca lui permet de mieux garder l’équilibre.

          Paola, à l’aise, accompagne le lancer avec ses bras. Attentive aux conseils de Diego, elle  semble avoir oublié le départ de sa maman. Fiers de réussir  les cavaliers,  se mettent à trotter en cadence.

— Rémy, relâche tes genoux, qu’ils agissent comme des ressorts.

—Alex,  lance ta balle comme si tu jouais au rugby. Oui c’est mieux.

          C’est alors que Paco fait une passe  énergique à Mathilde

—Mais  tu pourrais faire attention ! s’écrie la fillette effrayée. Tu as failli assommer Elégant !

          Diego  ramasse la balle tombée sur le sol et la lui relance doucement.

— Essaye toujours de rattraper ta balle des deux mains, Mathilde. Tu verras, c’est plus facile.

— Oui, mais moi j’ai peur de lâcher mes rênes. Je ne me sens plus en sécurité, je ne peux plus guider mon poney répond la jeune cavalière.

          Diego bienveillant la rassure :

— Tu te débrouilles très très bien.

—Quant à toi, mon fils, assure tes passes. La balle doit arriver dans les mains de ton partenaire.

 

          Après quelques tours de manège, les enfants se sentent à l’aise. Les poneys  mis en confiance  trottent.  Les enfants ravis de ce changement d’allure  accélèrent leurs passes.

— Repassez au pas, puis marchez rênes longues  leur demande  Diego.  Passons maintenant  au ramassage. Vous allez comprendre combien la sangle qui relie vos étriers  est importante.

— Rémi et kéloïa, approchez-vous ! Nous ferons  l’exercice  à l’arrêt, mais  sachez  que ramasser à l’arrêt est formellement interdit, car vous fatigueriez le dos des poneys.

          Diego place le ballon   près de la ponette et invite Remi à récupérer la balle. Aussitôt, le jeune garçon se penche  et essaye d’attraper le ballon. En vain. 

— Je n’y arrive pas, dit-il,  mes bras ne sont pas assez longs. Si je me penche davantage, je vais tomber.

— C’est ici que la sangle de ramassage  prend son utilité, commente  le moniteur…  d’un coté, tu vas descendre le long de l’antérieur, tandis que de l’autre tu vas amener ton genou  sur ta selle.  Ton corps bascule dans le vide avec beaucoup plus d’amplitude mais tu ne peux pas tomber car tes pieds sont reliés.

          Sans attendre,  Rémi  s’exécute. Tête  en  bas, il regarde ses amis, heureux de voir le monde à l’envers.

— Pas mal  ajoute t- il avant de remonter, en s’aidant de la crinière. 

—  A toi  Paola !

          La jeune fille positionne son genou sur la selle et glisse vers la balle avec beaucoup d’aisance.

— Quelle souplesse  remarque dit Alex.  Tu jouais au horse ball dans ton club ! 

— Non non ! dit-elle, en  contractant ses abdominaux pour remonter. 

—A  mon tour s’écrie t-il, curieux de réaliser cette cascade.

           Mais son poney est un peu plus grand que les autres. Le sol parait plus loin.  Ayant mal positionné son genou, il se retrouve bloqué.

— Mes étrivières sont trop courtes dit- il, je n’y arrive pas.  Rapidement, Diego modifie sa position et il peut balayer le sol de ses longs doigts.

          Puis, vient le  tour de Paco  qui l’imite  facilement . Quant à  Mathilde, elle s’agrippe craintivement à Diego qui l’aide à affronter le vide puis à remonter.

— Ca donne le vertige dit-elle. Je préfère rester sur le dos de mon poney chéri.

— C’est bien  sourit Diego. Tu t’es comporté comme une cavalière.    Faisons maintenant  refaire quelques ramassages alors que votre poney marche. Pour ce faire, il lance la balle  un peu plus loin. 

— Tu commences Paola ?

          La jeune cavalière  ajuste ses rênes.   Arrivée  à hauteur de la balle, elle se laisse glisser délicatement vers le sol, touche la balle  puis remonte en selle  avec une facilité déconcertante.  Alex sous la selle de Kaliche  la suit. Concentré, il se déhanche  et ramasse la balle plus aisément que la première fois.

—Toi, c’est facile ! marmonne  Thildou plaintive. Tu as des grands bras. Il suffit que tu te penches un peu pour attraper le ballon.

—Mathilde,  l’interrompt  son ainé en souriant, toi aussi tu vas y arriver.  Diego va t’apprendre.

— Oui, mais moi je suis petite et je ne veux pas que mon poney avance quand j’aurai la tête en bas.  Ca me donne  mal à la tête. 

— Ne t’inquiète pas, intervient  le moniteur. Tu  ré-essayeras demain. Regarde  comme Rémi s’applique.

          En effet,  son frère  s’est avancé vers la balle.  Très proche de sa jumelle, il ressent son trac. C’est pour elle qu’il  la ramasse  et lorsqu’il vient la déposer dans ses mains, Thildou retrouve le sourire et se dépêche de lui renvoyer la balle.

— Et si on jouait au horse ball s’écrie alors Paco que le ballon démange. On se fait des passes et on va marquer le but comme au basket. D’accord ?

     En quelques minutes, sous l’œil attentif de Diego, la partie s’engage. Les enfants sont aux anges.  Parfois les passes manquent de précision. La balle ne franchit pas souvent le cerceau, mais dans tout le manège résonnent les rires des enfants. Soudain, la voix  grave de Fred retentit …

—Mais qu’est ce que c’est que ce vacarme ?  hurle t-il pour se faire entendre. Je ne peux même plus travailler !

     Il s’approche. Ses yeux  s’attardent sur chacun des cavaliers.

—C’est quoi cette  nouvelle manière de  monter ? N’avez-vous jamais appris à  chausser correctement vos étriers ? gronde t-il  avant de  disparaitre vers la sellerie.

 

www.ecuriesdupato.over-blog.com

 

mail : ecuriesdupato@hotmail.com

 

https://www.facebook.com/EcuriesduPato

 

 

more...
No comment yet.