Hollande 2012
Follow
Find tag "Royal"
10.8K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Campagne Hollande 2012 : 1er "conseil politique" bimensuel ce 13/12 avec le PS et le PRG

Campagne Hollande 2012 : 1er "conseil politique" bimensuel ce 13/12 avec le PS et le PRG | Hollande 2012 | Scoop.it

Un lieu de coordination entre le parti et l'équipe du candidat. Voilà comment les dirigeants socialistes définissent le rôle du conseil politique de la campagne de François Hollande qui se tient pour la première fois aujourd'hui au siège du PS. Coprésidé par deux anciens concurrents de François Hollande, Martine Aubry et Jean-Michel Baylet, cette instance réunit les membres du bureau national (sorte de gouvernement du PS) auquel se grefferont des proches du candidat. « Il s'agit avant tout de discuter ensemble des thèmes de campagne », glisse Safia Otokoré, chargée de mission auprès du directeur de campagne, Pierre Moscovici. L'essentiel est également de donner un rôle actif aux cadres du PS et notamment à Martine Aubry, qui a affirmé à plusieurs reprises sa loyauté envers Hollande. Le divorce entre Ségolène Royal et le parti avait été une des principales failles de 2007. « Ce conseil politique permet de reconnaître à leur juste valeur les instances dirigeantes du PS, mais ce sera également un lieu privilégié d'écoute pour François Hollande, qui pourra ressentir les humeurs », résume Bruno Le Roux, porte-parole du candidat. Cette instance se réunira a priori une fois tous les quinze jours, en alternance avec le bureau national.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Najat V. - Belkacem, porte-parole de F. Hollande, refuse un parachute du PS

Najat V. - Belkacem, porte-parole de F. Hollande, refuse un parachute du PS | Hollande 2012 | Scoop.it

En ces temps d'investiture pour les législatives de juin 2012, où la pratique du parachute passe pour une discipline olympique, la décision de Najat Vallaud-Belkacem pourrait bien faire figure d'exception. Le PS lui proposait une circonscription réputée imperdable, la 6e du Rhône, située dans Villeurbanne. Mais la toute nouvelle porte-parole de François Hollande a annoncé, lundi, à la commission électorale de son parti qu'elle déclinait l'offre et préférait partir au casse-pipe dans la 4e circonscription de Lyon (ville dont elle est adjointe au maire), tenue par l'ancien garde des Sceaux, l'UMP Dominique Perben. "J'ai deux motivations convergentes", confie-t-elle. "La première, c'est que j'ai dans cette circonscription une légitimité politique, l'avantage de la durée, de la constance." Lors des législatives de juin 2007, elle s'était en effet déjà présentée sur ce territoire ancré à droite - c'est l'ex-fief de Raymond Barre - face à Perben. Elle s'était inclinée au second tour avec 43,43 % des voix. "Je trouve qu'il y a une beauté du geste à relever le gant dans une circonscription difficile, à la faire tomber dans l'escarcelle de la gauche", développe-t-elle. Surtout que, depuis leur dernier affrontement, Perben a perdu toutes les élections intermédiaires, les municipales de 2008 face à Gérard Collomb qui l'avait emporté au premier tour, et les cantonales de mars 2011. La socialiste avait, elle, été élue conseillère générale du Rhône à cette occasion. "La deuxième raison, c'est que le parachutage se fait toujours au détriment d'un autre." Si Najat Vallaud-Belkacem avait opté pour Villeurbanne, la députée PS sortante Pascale Crozon aurait été priée de s'effacer. Pour Vallaud-Belkacem, proche de Ségolène Royal - elle était sa porte-parole en 2007 -, qui défend la parité, aller déloger une femme était gênant. Sa décision n'a pas réjoui tout le monde au PS, car son accession à l'Assemblée nationale en 2012 serait une triple victoire pour un parti qui promet éternellement sa rénovation : celle de la jeunesse (34 ans), de la diversité et de la parité. En se présentant à Lyon, ses chances de victoires sont considérablement réduites. Mais Najat Vallaud-Belkacem a au moins reçu deux soutiens : ceux de François Hollande et de Ségolène Royal, qu'elle a informés en début de semaine. "Ils ont réagi avec enthousiasme", souligne-t-elle. "Ils se souviennent qu'eux aussi sont allés chercher leur circonscription. François Hollande, c'était la Corrèze, alors il sait ce que c'est, les circonscriptions ingagnables !" Il s'y était en effet repris à deux fois avant d'être élu député. Un modèle.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

J.-L. Mélenchon dénonce la "super-austérité" de Bayrou et attaque Joly et Hollande

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) a dénoncé jeudi la "super-austérité" prônée selon lui par François Bayrou (MoDem), attaquant également ses potentiels partenaires à gauche, Eva Joly (EELV) et François Hollande (PS), qui font "allégeance au club des austères"Lors d'une conférence de presse à l'Assemblée, le candidat à la présidentielle a notamment proposé à M. Bayrou, qualifié de "politicien roublard", de débattre avec lui pour un "moment assez vivifiant et tonique"Voyant venir au Front de gauche des "renforts" d'écologistes et de socialistes sur le terrain, l'eurodéputé a assuré que voter FG revenait à "acheter une assurance anti-Bayrou""Mme Joly dans un moment de tendresse assez incompréhensible lui décerne des récompenses par anticipation, M. Hollande laisse entendre qu'il pourrait l'avoir dans son gouvernement", et "l'UMP dit pareil !", a-t-il critiqué, parlant d'un comportement d'"allégeance au club des austères" de la part du PS et d'EELV. L'ex-socialiste a rappelé avoir été chargé en 2007 d'un document contre François Bayrou pour le PS, mais a-t-il ironisé, "à peine la brochure arrivait dans les sections socialistes que la candidate (Ségolène Royal, ndlr) s'est mis en tête de le rallier !". Sur le fond, il a également attaqué le candidat centriste : "sur la dette, M. Bayrou n'a rien découvert ni en 2007 ni aujourd'hui", "il se trompe radicalement sur le diagnostic" et "fait une erreur de médication" en se prononçant pour la règle d'or. Pour lui, il est même "plus à droite que M. Sarkozy en matière de programmation budgétaire" et "il tuera le cheval sur lequel il pense monter"... Avec "50 milliards en moins de dépenses publiques" dans son programme, revenant à "moins d'instituteurs et de policiers" selon M. Mélenchon, "le bon docteur Bayrou" propose "les recettes du FMI à domicile". A ses côtés, Marie-George Buffet (PCF) a souligné que "la gauche n'a pas à aller chanter sous les balcons" du MoDem, Martine Billard (Parti de gauche) relevant qu'il "défend notamment la TVA sociale et la retraite par points"Quant au porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, venu en "Béarnais de l'étape" en tant qu'élu de Pau, il a proposé "un stage en immersion dans les Pyrénées-Atlantiques" à "ceux qui doutent" que le président du MoDem est de droite. "François Bayrou n'est ni de gauche, ni de gauche !", dit-on là-bas, a-t-il ajouté.

more...
No comment yet.