Hollande 2012
Follow
Find tag "Rocard"
11.0K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Le conseil de Rocard à Hollande face aux attaques : « Qu’il se taise »

Le conseil de Rocard à Hollande face aux attaques : « Qu’il se taise » | Hollande 2012 | Scoop.it

Michel Rocard était l’invité du 19h de Public Sénat, ce lundi, sur Public Sénat. Interrogé sur l’attaque de Jean-Luc Mélenchon contre François Hollande, qui a qualifié le candidat PS de « capitaine de pédalo », l’ex-premier ministre conseille silence. Hollande « doit se taire », a-t-il lancé. « Toute la presse demande à ce qu’on commence la campagne électorale », souligne Michel Rocard. Or selon l’ancien premier ministre, la présidentielle se joue dans « les 6 dernières semaines ». « Plus de deux mois avant le scrutin, (les instituts de sondage) collectent une notoriété, (…) pas des intentions de vote. La campagne, ça dure deux mois. Avant, ça ne sert à rien », ajoute Michel Rocard. Il ajoute : « Un candidat sous projecteur des medias s’use, se fatigue ». Et insiste : « Qu’il se taise. Pourquoi répondre ? » Michel Rocard se montre dur face au candidat du Front de gauche. « Mélenchon dit beaucoup de bêtises ces temps derniers ». Il lui enlève même la légitimité de sa candidature : « Il n’a aucune chance d’être élu, il vient pour défendre deux ou trois idées, il n’est pas candidat à la présidentielle vraiment, c’est un détournement de procédure ».

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Nucléaire : Montebourg, Rocard et Chevènement soutiennent Hollande

Nucléaire : Montebourg, Rocard et Chevènement soutiennent Hollande | Hollande 2012 | Scoop.it

"Plusieurs personnalités de gauche, telles Arnaud Montebourg ou Michel Rocard, ont affirmé lundi 14 novembre soutenir la position de François Hollande sur le nucléaire, au moment où les négociations entre le PS et les écologistes sur un éventuel contrat de gouvernement et un accord électoral pour les législatives sont au point mort. Les discussions bloquent toujours sur l'avenir du chantier de la centrale nucléaire EPR de Flamanville (Manche). Les écologistes ont présenté l'abandon de cette centrale nucléaire de troisième génération, dont la construction en cours est émaillée de problèmes et de retards, comme un point non négociable. Les négociations doivent en principe s'achever la semaine prochaine. Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV), a notamment assuré dimanche sur France 5 que son parti, qui mène actuellement des négociations difficiles avec le Parti socialiste, était prêt à "n'avoir aucun député" plutôt que de "renier ses convictions", notamment sur le nucléaire. Mais le camp Hollande donne l'impression de ne pas vouloir lâcher du lest. "Nous ferons Flamanville, c'est une décision de François Hollande, c'est un acte de fermeté, c'est une position de principe, à condition bien sûr qu'il n'y ait pas de problème de sécurité", a répété lundi sur France 2, Pierre Moscovici, un des principaux lieutenants du candidat PS à la présidentielle. (...)"

more...
No comment yet.